Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Page 6 sur 41 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par bruno09 le Mer 6 Jan 2016 - 18:14

@*Evinrude* a écrit:Les journées de formation commencent seulement la semaine prochaine chez nous : qui les a déjà "subies" dans l'Académie de Rouen? Comment se passe la 1ere journée? Devrons-nous, après le fameux power p**nt qui a l'air partout de mise, nous répartir en "ateliers" ?  Que sommes-nous censés "produire" ? Je suis découragée d'avance...

Dès que j'entends parler ce ce truc je commence par rappeler qu'il s'agit d'une faute d’expression. Il faut parler de PréAO, présentation assistée par ordinateur. Ensuite je rappelle que l'amée américaine les a proscrits de ses formations car ils se sont aperçus que les troufions dormaient et par la suite sautaient bêtement sur des mines...
J'utilise la PréAO sur des logiciels libres et à dose homéopathique par exemple pour montrer une évolution dans le temps avec une carte  historique.
Le power point sinon, ça peut faire penser à leurs utilisateurs qu'ils font moderne (perso, première utilisation en 1994...) ou à masquer la glande...

bruno09
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Maissa le Jeu 7 Jan 2016 - 7:27

Je ne sais pas si ces témoignages ont été indiqués. Je trouve la réaction des collègues du collège Lapassat de Romans-sur-Isère remarquable :
http://www.snfolc-paris.fr/reforme-des-colleges.html

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par VanGogh59 le Jeu 7 Jan 2016 - 13:38

1er message censuré par la modération en ce qui concerne l'attitude de Mila Saint Anne. Je vais donc utiliser l'euphémisme en disant que je trouve ses tweets et son comportement méprisables...

La modération n'apprécie pas non plus qu'on discute de ses décisions (c'est même dans la charte). Merci donc de ne pas recommencer.

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par carpemuette le Jeu 7 Jan 2016 - 13:43

Merci de l'exprimer. Smile

carpemuette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par VanGogh59 le Jeu 7 Jan 2016 - 14:02

@carpemuette a écrit:Merci de l'exprimer. Smile

Merci plutôt de me laisser m'exprimer...

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par neo-fit le Jeu 7 Jan 2016 - 20:46















neo-fit
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Anaxagore le Jeu 7 Jan 2016 - 21:05

@neo-fit a écrit:




cheers yesyes

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Zazk le Ven 8 Jan 2016 - 20:48

Témoignage (privé) d'une collègue. J'ai enlevé tout nom propre pour préserver son anonymat. C'est assez édifiant :
Alors petit retour de notre formation, en fait ce n'est en rien une formation mais plutôt une présentation des EPI. Bien évidemment nous avons posé des questions qui sont restées sans réponse pour la plupart, on a même fait remarquer qu'il était inquiétant de nous entendre dire "on ne sait pas" ou encore "oui il faudra organiser ça ...". On a eu trois inspecteurs, une adjointe et une coordinatrice péda du 1er degré. On a senti ce 3e jour la fatigue et la lassitude des formateurs. Il faut dire que lors de la 1ere journée, ça s'est tellement bien passé que la principale du collège X a piqué une colère en disant que l'on était fonctionnaire et qu'à ce titre nous devions appliquer la réforme et que si nous n'étions pas d'accord nous n'avions qu'à démissionner ...
Lors du mot d'accueil l'inspecteur qui a pris la parole nous a même demandé de l'indulgence. Pour ma part j'ai fait remarquer que le prof doc n'apparaît plus nulle part dans cette réforme et là l'inspectrice a pris un air désolé et s'est excusée me disant que l'info avait été remontée et qu'ils étaient navrés... L'après midi était soporifique, certains collègues avaient passé la matinée à corriger des copies mais l'après midi c'est la quasi totalité qui faisait autre chose que d'écouter. Pour ma part j'ai lu une revue ... on a refusé de travailler sur les epi. Nous avons au collège XX fait un bilan écrit de notre déception sur cette formation et la réforme, ce bilan sera transmis à notre chef d'établissement et à la rectrice sous couvert de notre chef. Lundi nous nous réunissons sur le temps du midi pour faire le point et savoir l'attitude à adopter car notre chef réunit le conseil péda mardi et vraisemblablement nous allons refuser la DHG. Nous allons enchaîner par une demande d'heure d'info syndicale pour établir notre conduite lors de la grève du 26 janvier prochain. Voilà pour ce petit retour rapide, si tu as des questions n'hésite pas. Mais n'attendez rien de cette formation euh formatage pardon…

Zazk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par InvitéTNW le Ven 8 Jan 2016 - 20:58

@Zazk a écrit: Pour ma part j'ai fait remarquer que le prof doc n'apparaît plus nulle part dans cette réforme et là l'inspectrice a pris un air désolé et s'est excusée me disant que l'info avait été remontée et qu'ils étaient navrés...
Circulaire n°2015-106 du 30-6-2015
Sur les EPI : "Toutes les disciplines d'enseignement contribuent aux enseignements pratiques interdisciplinaires. Les professeurs documentalistes et les conseillers principaux d'éducation, dans leurs champs de compétences respectifs, ont vocation à apporter leur expertise dans leur conception et à participer à leur mise en œuvre."
Sur l'AP : idem, même phrase.
Les professeurs documentalistes et les CPE sont cités au même titre que tout autre professeur de collège dans la circulaire. Pas plus, pas moins. Il faut vraiment connaitre cette circulaire, elle est capitale !

InvitéTNW
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par leptiflo le Ven 8 Jan 2016 - 21:01

@Zazk a écrit: Il faut dire que lors de la 1ere journée, ça s'est tellement bien passé que la principale du collège X a piqué une colère en disant que l'on était fonctionnaire et qu'à ce titre nous devions appliquer la réforme et que si nous n'étions pas d'accord nous n'avions qu'à démissionner ...
Déjà qu'il manque des profs... Rolling Eyes

_________________
aaw  "Tu es TZR, bah on t'as donné les pires classes"

leptiflo
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par kamasolou le Ven 8 Jan 2016 - 22:10

Premières journées de formation dans l'ac de Rouen lundi et mardi, 1/3 des profs de 3 collèges voisins. Le SNES Rouen a déjà fait un premier compte-rendu sur son site, fait par les collègues d'un des trois collèges. Voici ce que nous ont rapporté hier en salle des profs les collègues (2ème collège sur les 3 présents à ces deux journées) :

Formation décevante, inutile, absence de contenu, les formateurs sont venus « les mains dans les poches ».
Des collègues en fin de carrière disent qu’ils n’ont jamais vu de formation aussi vide et inefficace.

Première journée :
Echanges très vifs entre les collègues et l’IPR de SI-technologie, qui reconnait à demi-mot le but économique de la réforme et l’absence de moyen pour la mettre en œuvre, notamment concernant les heures de concertation.
L’IPR souligne que les professeurs sont des cadres A experts dans leur domaine. Le lendemain en fin de journée, il se contredit en affirmant qu’en tant que fonctionnaires, nous sommes des exécutants et que nous avons le devoir d’appliquer la réforme.
L’IPR évoque l’augmentation des résultats au BAC, preuve selon lui du succès de la réforme du lycée, pour justifier la nécessité de la réforme du collège qui va dans le même sens ! Les collègues comprennent qu’il s’agit bien d’une réforme démagogique et d’un nivellement par le bas.
Ton de plus en plus autoritaire, aucune réponse convaincante n’est apportée à des questions pourtant concrètes telles que :
- le rôle du professeur documentaliste ; la formatrice d’HG se permet d’affirmer que la majorité des prof doc ne souhaite pas vraiment enseigner sous forme de séquences construites comme une discipline à part entière !
- la DP3 et la mini-entreprise ; elles ne pourront se maintenir que sous forme d’EPI, sans savoir comment exactement comment ni sur quelles heures, loin des conditions et des horaires du dispositif actuel
- le temps de concertation : aucun moyen !

Au moment de la pause du matin, certains collègues constatent que la formatrice d'HG s'est permis de publier un tweet jugé méprisant, ce qui ne fait que mettre de l'huile sur le feu.

Après-midi consacré à l’AP :
Pas d’IPR, il reste uniquement les formatrices : une d’EPS (très effacée, ne dit rien, semble mal à l’aise) et une d’HG (pouffe et soupire aux questions des collègues en présence des IPR, adopte un ton mielleux lorsque les IPR sont partis).
Groupes de « réflexion » ou aucune piste ni consigne précise n’est donnée. Personne ne travaille, la salle est bruyante et dissipée, beaucoup « tuent le temps » en corrigeant leurs copies, en jouant sur leur téléphone, en se racontant leurs vacances et en prenant de longues pauses. La formatrice d’HG passe de groupe en groupe où elle cherche à convaincre les collègues que « tout est possible en AP » mais sans dire précisément comment. Le ton mielleux de la formatrice irrite fortement les collègues, d’autant plus que les informations sont floues et se contredisent (AP disciplinaire ou non, fléché ou non dans les EDT…).

Deuxième journée :
Consacrée aux EPI et à l’évaluation
On demande aux collègues de faire des propositions et de « convertir » leurs projets actuels en EPI. Refus des collègues : aucun EPI n’est proposé par les collègues ! Certains collègues, pour ne pas perdre leur temps, lisent les programmes et listent les matières qui pourraient intervenir dans quelques thèmes, mais ils ne comprennent pas comment tout cela pourrait être mis en place, avec quels moyens et sur quel temps de concertation. Aucune réponse n’est apportée concernant l’évaluation des EPI, question pourtant concrète et cruciale quand on sait qu’il est prévu une épreuve orale au brevet !
Les formatrices présentent une activité faite dans une école primaire en Belgique, les collègues la trouvent irréaliste et inapplicable dans nos classes de collège. Ils se demandent quel est le rapport avec la réforme du collège.
La formatrice d’HG présente quelques activités qu’elle fait avec ses élèves, comme l’élaboration de capsules ou des recherches avec téléphone portable. Pas du tout convaincus de l’efficacité de telles activités, les collègues se demandent là aussi quel est le rapport avec la réforme. Ces exemples auraient probablement davantage leur place dans une formation disciplinaire ou sur les TICE. Excédés, les collègues n’écoutent plus, prennent des pauses, discutent entre eux…

Retour de l’IPR : le ton monte à nouveau et redevient autoritaire, les échanges sont très virulents. A la remarque de collègues qui soulignent que la rentrée est dans 8 mois et que rien n’est abouti, l’IPR reporte la faute sur les syndicats et les accuse de ne pas avoir porté la parole des professeurs ! Tollé dans la salle, les collègues rappellent le refus du ministère de recevoir l’intersyndicale.
La journée se finit très mal, l’IPR ne peut plus répondre à aucune question, il est excédé et son attitude devient fuyante. A des collègues restés à la fin de la journée qui lui demandent si les questions et les protestations seront remontées, il affirme que oui et qu’il s’y attendait.

Les collègues qui étaient les plus modérés ressortent dégoûtés par l’amateurisme et le mépris qu’ils ont subi.

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Calandria le Ven 8 Jan 2016 - 22:47

Je suis en congé maternité et n'est pas mis les pieds dans un collège depuis 6 mois. Je reprends très bientôt avec une formation sur la réforme pour mon 1er jour. Je sens que je vais halluciner... affraid affraid affraid

Par contre, je n'aurai pas de copies à corriger... Des idées pour passer le temps ? Un bingo ? Razz

_________________
"If I were a headmaster I would get rid of the history teacher and get a chocolate teacher instead." Roald Dahl

Calandria
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par JPhMM le Ven 8 Jan 2016 - 23:03

Un jeu sur tablette ?


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Olympias le Ven 8 Jan 2016 - 23:10

@kamasolou a écrit:Premières journées de formation dans l'ac de Rouen lundi et mardi, 1/3 des profs de 3 collèges voisins. Le SNES Rouen a déjà fait un premier compte-rendu sur son site, fait par les collègues d'un des trois collèges. Voici ce que nous ont rapporté hier en salle des profs les collègues (2ème collège sur les 3 présents à ces deux journées) :

Formation décevante, inutile, absence de contenu, les formateurs sont venus « les mains dans les poches ».
Des collègues en fin de carrière disent qu’ils n’ont jamais vu de formation aussi vide et inefficace.

Première journée :
Echanges très vifs entre les collègues et l’IPR de SI-technologie, qui reconnait à demi-mot le but économique de la réforme et l’absence de moyen pour la mettre en œuvre, notamment concernant les heures de concertation.
L’IPR souligne que les professeurs sont des cadres A experts dans leur domaine. Le lendemain en fin de journée, il se contredit en affirmant qu’en tant que fonctionnaires, nous sommes des exécutants et que nous avons le devoir d’appliquer la réforme.
L’IPR évoque l’augmentation des résultats au BAC, preuve selon lui du succès de la réforme du lycée, pour justifier la nécessité de la réforme du collège qui va dans le même sens ! Les collègues comprennent qu’il s’agit bien d’une réforme démagogique et d’un nivellement par le bas.
Ton de plus en plus autoritaire, aucune réponse convaincante n’est apportée à des questions pourtant concrètes telles que :
- le rôle du professeur documentaliste ; la formatrice d’HG se permet d’affirmer que la majorité des prof doc ne souhaite pas vraiment enseigner sous forme de séquences construites comme une discipline à part entière !
- la DP3 et la mini-entreprise ; elles ne pourront se maintenir que sous forme d’EPI, sans savoir comment exactement comment ni sur quelles heures, loin des conditions et des horaires du dispositif actuel
- le temps de concertation : aucun moyen !

Au moment de la pause du matin, certains collègues constatent que la formatrice d'HG s'est permis de publier un tweet jugé méprisant, ce qui ne fait que mettre de l'huile sur le feu.

Après-midi consacré à l’AP :
Pas d’IPR, il reste uniquement les formatrices : une d’EPS (très effacée, ne dit rien, semble mal à l’aise) et une d’HG (pouffe et soupire aux questions des collègues en présence des IPR, adopte un ton mielleux lorsque les IPR sont partis).
Groupes de « réflexion » ou aucune piste ni consigne précise n’est donnée. Personne ne travaille, la salle est bruyante et dissipée, beaucoup « tuent le temps » en corrigeant leurs copies, en jouant sur leur téléphone, en se racontant leurs vacances et en prenant de longues pauses. La formatrice d’HG passe de groupe en groupe où elle cherche à convaincre les collègues que « tout est possible en AP » mais sans dire précisément comment. Le ton mielleux de la formatrice irrite fortement les collègues, d’autant plus que les informations sont floues et se contredisent (AP disciplinaire ou non, fléché ou non dans les EDT…).

Deuxième journée :
Consacrée aux EPI et à l’évaluation
On demande aux collègues de faire des propositions et de « convertir » leurs projets actuels en EPI. Refus des collègues : aucun EPI n’est proposé par les collègues ! Certains collègues, pour ne pas perdre leur temps, lisent les programmes et listent les matières qui pourraient intervenir dans quelques thèmes, mais ils ne comprennent pas comment tout cela pourrait être mis en place, avec quels moyens et sur quel temps de concertation. Aucune réponse n’est apportée concernant l’évaluation des EPI, question pourtant concrète et cruciale quand on sait qu’il est prévu une épreuve orale au brevet !
Les formatrices présentent une activité faite dans une école primaire en Belgique, les collègues la trouvent irréaliste et inapplicable dans nos classes de collège. Ils se demandent quel est le rapport avec la réforme du collège.
La formatrice d’HG présente quelques activités qu’elle fait avec ses élèves, comme l’élaboration de capsules ou des recherches avec téléphone portable. Pas du tout convaincus de l’efficacité de telles activités, les collègues se demandent là aussi quel est le rapport avec la réforme. Ces exemples auraient probablement davantage leur place dans une formation disciplinaire ou sur les TICE. Excédés, les collègues n’écoutent plus, prennent des pauses, discutent entre eux…

Retour de l’IPR : le ton monte à nouveau et redevient autoritaire, les échanges sont très virulents. A la remarque de collègues qui soulignent que la rentrée est dans 8 mois et que rien n’est abouti, l’IPR reporte la faute sur les syndicats et les accuse de ne pas avoir porté la parole des professeurs ! Tollé dans la salle, les collègues rappellent le refus du ministère de recevoir l’intersyndicale.
La journée se finit très mal, l’IPR ne peut plus répondre à aucune question, il est excédé et son attitude devient fuyante. A des collègues restés à la fin de la journée qui lui demandent si les questions et les protestations seront remontées, il affirme que oui et qu’il s’y attendait.

Les collègues qui étaient les plus modérés ressortent dégoûtés par l’amateurisme et le mépris qu’ils ont subi.
Des recherches avec le portable ???? Mais c'est débile !!

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Tangleding le Ven 8 Jan 2016 - 23:13

@Kamasolou : Merci pour ce CR, je me suis rarement autant marré... Le nombre de c*nneries que font les formateurs & IPR est assez inespéré... Plus besoin de S1 dans les bahuts tant que ces drôles multiplient les provocations idiotes en formation.

Cette réforme révèle un certain degré d'amateurisme sidérant dans la sélection des cadres (bon quand on voit certain CE, on est déjà rencardé sur le sujet)...

On peut se demander s'il faut chercher plus loin la cause des errements de notre système éducatif. Je n'imagine pas un seul ministère dans lequel une telle situation serait envisageable (à part peut-être la culture).

Imaginons un tel b*rdel dans l'armée ou à l'intérieur en ce moment (et à l'intérieur, avec l'état d'urgence, l'impression qu'il y en a des bavouilleries à couvrir, en ce moment...)

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par gauvain31 le Ven 8 Jan 2016 - 23:13

Ce que je lis dans le compte-rendu de kamasolou... c'est un ministère entrain de creuser lui-même, chaque jour un peu plus, la tombe de la réforme du collège.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Rendash le Ven 8 Jan 2016 - 23:14

@Olympias a écrit:
Des recherches avec le portable ???? Mais c'est débile !!

Non, c'est innovant professeur

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par gauvain31 le Ven 8 Jan 2016 - 23:16

A ce niveau d'amateurisme, ça ne me fait même plus rigoler, je suis triste pour nos élèves. J'ai un sentiment de honte de plus en plus présent. Oui j'ai honte

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par gauvain31 le Ven 8 Jan 2016 - 23:18

Qu'est-ce qu'elle a l'air chjsgdhgkf gdghgfhj cette formatrice d'HG (mais qui est-ce ?? Rolling Eyes ); j'espère qu'elle aura l'agreg sur liste d'aptitude rapidement pour éviter qu'elle ne prolonge trop son zèle

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Olympias le Ven 8 Jan 2016 - 23:28

@Rendash a écrit:
@Olympias a écrit:
Des recherches avec le portable ???? Mais c'est débile !!

Non, c'est innovant professeur
C'est débilement innovant professeur

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par JPhMM le Ven 8 Jan 2016 - 23:30

@Olympias a écrit:
@kamasolou a écrit:Premières journées de formation dans l'ac de Rouen lundi et mardi, 1/3 des profs de 3 collèges voisins. Le SNES Rouen a déjà fait un premier compte-rendu sur son site, fait par les collègues d'un des trois collèges. Voici ce que nous ont rapporté hier en salle des profs les collègues (2ème collège sur les 3 présents à ces deux journées) :

Formation décevante, inutile, absence de contenu, les formateurs sont venus « les mains dans les poches ».
Des collègues en fin de carrière disent qu’ils n’ont jamais vu de formation aussi vide et inefficace.

Première journée :
Echanges très vifs entre les collègues et l’IPR de SI-technologie, qui reconnait à demi-mot le but économique de la réforme et l’absence de moyen pour la mettre en œuvre, notamment concernant les heures de concertation.
L’IPR souligne que les professeurs sont des cadres A experts dans leur domaine. Le lendemain en fin de journée, il se contredit en affirmant qu’en tant que fonctionnaires, nous sommes des exécutants et que nous avons le devoir d’appliquer la réforme.
L’IPR évoque l’augmentation des résultats au BAC, preuve selon lui du succès de la réforme du lycée, pour justifier la nécessité de la réforme du collège qui va dans le même sens ! Les collègues comprennent qu’il s’agit bien d’une réforme démagogique et d’un nivellement par le bas.
Ton de plus en plus autoritaire, aucune réponse convaincante n’est apportée à des questions pourtant concrètes telles que :
- le rôle du professeur documentaliste ; la formatrice d’HG se permet d’affirmer que la majorité des prof doc ne souhaite pas vraiment enseigner sous forme de séquences construites comme une discipline à part entière !
- la DP3 et la mini-entreprise ; elles ne pourront se maintenir que sous forme d’EPI, sans savoir comment exactement comment ni sur quelles heures, loin des conditions et des horaires du dispositif actuel
- le temps de concertation : aucun moyen !

Au moment de la pause du matin, certains collègues constatent que la formatrice d'HG s'est permis de publier un tweet jugé méprisant, ce qui ne fait que mettre de l'huile sur le feu.

Après-midi consacré à l’AP :
Pas d’IPR, il reste uniquement les formatrices : une d’EPS (très effacée, ne dit rien, semble mal à l’aise) et une d’HG (pouffe et soupire aux questions des collègues en présence des IPR, adopte un ton mielleux lorsque les IPR sont partis).
Groupes de « réflexion » ou aucune piste ni consigne précise n’est donnée. Personne ne travaille, la salle est bruyante et dissipée, beaucoup « tuent le temps » en corrigeant leurs copies, en jouant sur leur téléphone, en se racontant leurs vacances et en prenant de longues pauses. La formatrice d’HG passe de groupe en groupe où elle cherche à convaincre les collègues que « tout est possible en AP » mais sans dire précisément comment. Le ton mielleux de la formatrice irrite fortement les collègues, d’autant plus que les informations sont floues et se contredisent (AP disciplinaire ou non, fléché ou non dans les EDT…).

Deuxième journée :
Consacrée aux EPI et à l’évaluation
On demande aux collègues de faire des propositions et de « convertir » leurs projets actuels en EPI. Refus des collègues : aucun EPI n’est proposé par les collègues ! Certains collègues, pour ne pas perdre leur temps, lisent les programmes et listent les matières qui pourraient intervenir dans quelques thèmes, mais ils ne comprennent pas comment tout cela pourrait être mis en place, avec quels moyens et sur quel temps de concertation. Aucune réponse n’est apportée concernant l’évaluation des EPI, question pourtant concrète et cruciale quand on sait qu’il est prévu une épreuve orale au brevet !
Les formatrices présentent une activité faite dans une école primaire en Belgique, les collègues la trouvent irréaliste et inapplicable dans nos classes de collège. Ils se demandent quel est le rapport avec la réforme du collège.
La formatrice d’HG présente quelques activités qu’elle fait avec ses élèves, comme l’élaboration de capsules ou des recherches avec téléphone portable. Pas du tout convaincus de l’efficacité de telles activités, les collègues se demandent là aussi quel est le rapport avec la réforme. Ces exemples auraient probablement davantage leur place dans une formation disciplinaire ou sur les TICE. Excédés, les collègues n’écoutent plus, prennent des pauses, discutent entre eux…

Retour de l’IPR : le ton monte à nouveau et redevient autoritaire, les échanges sont très virulents. A la remarque de collègues qui soulignent que la rentrée est dans 8 mois et que rien n’est abouti, l’IPR reporte la faute sur les syndicats et les accuse de ne pas avoir porté la parole des professeurs ! Tollé dans la salle, les collègues rappellent le refus du ministère de recevoir l’intersyndicale.
La journée se finit très mal, l’IPR ne peut plus répondre à aucune question, il est excédé et son attitude devient fuyante. A des collègues restés à la fin de la journée qui lui demandent si les questions et les protestations seront remontées, il affirme que oui et qu’il s’y attendait.

Les collègues qui étaient les plus modérés ressortent dégoûtés par l’amateurisme et le mépris qu’ils ont subi.
Des recherches avec le portable ???? Mais c'est débile !!
Au collège, c'est interdit surtout.
http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000022494861&cidTexte=LEGITEXT000006071191


Dernière édition par JPhMM le Ven 8 Jan 2016 - 23:31, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Rendash le Ven 8 Jan 2016 - 23:31

@Olympias a écrit:
@Rendash a écrit:
@Olympias a écrit:
Des recherches avec le portable ???? Mais c'est débile !!

Non, c'est innovant professeur
C'est débilement innovant professeur

Débile à vomir

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Rendash le Ven 8 Jan 2016 - 23:32

@kamasolou a écrit:
L’IPR évoque l’augmentation des résultats au BAC, preuve selon lui du succès de la réforme du lycée

Y'en a un autre qui est débile, tiens.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Tangleding le Ven 8 Jan 2016 - 23:40

@Rendash a écrit:
@Olympias a écrit:
@Rendash a écrit:
@Olympias a écrit:
Des recherches avec le portable ???? Mais c'est débile !!

Non, c'est innovant professeur
C'est débilement innovant professeur

Débile à vomir  
Oh vous êtes négatifs... Non franchement, ajoutons de la discrimination sociale entre Bidule qui exhibe son dernier iPhone 15 tandis que Machin regarde ses baskets trouées... C'est tellement hype, tellement innovative.

Bande de ringards, conservateurs et réacs ! Au coin !


_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignages sur la formation à la réforme du collège (recension) sujet 1

Message par Luigi_B le Ven 8 Jan 2016 - 23:49

Remarque incidente sur les nouveaux programmes (cycle 3) : à Paris, un IEN peut donc former des professeurs du secondaire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 41 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 41  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum