"A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par Pamphylien le Dim 13 Mar - 11:12

Elisabeth Levy, entretien :

Extrait :
"Eh bien, il n'y a pas plus scélérat qu'une loi qui promeut le nivellement par le bas et organise la destruction de l'enseignement des humanités. Car on sacrifie en même temps l'avenir des élèves et celui de notre culture. Quand plus personne ne sera capable de transmettre la littérature française ou d'orthographier correctement la langue française, elles disparaîtront. Et le saccage continue car, comme nous le révélons dans ce numéro, les «experts» du ministère commencent déjà à imaginer le «Lycée unique» (qu'ils appellent Lycée pour tous). Et à l'école maternelle et primaire, le désastre est déjà bien engagé, ils veulent continuer à faire leur métier. Alors oui, beaucoup sont décidés à saboter la réforme en continuant à faire, sous les étiquettes bariolées de l'interdisciplinarité et du travail en groupe, les cours magistraux qui sont au cœur de ce métier quoi qu'en disent les adeptes des fanfreluches pédagogiques. Et si pour cela, ils doivent ruser avec l'institution qu'ils représentent - comme l'ont fait les parents d'élèves avec le latin, l'allemand et les classes bi-langues -, eh bien qu'ils rusent! "

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/03/11/31001-20160311ARTFIG00344-elisabeth-levy-a-l-ecole-on-prend-les-enfants-de-pauvres-pour-des-demeures.php
avatar
Pamphylien
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par Verdurette le Dim 13 Mar - 11:45

"Pour la journaliste, les parents des classes moyennes et populaires ne sont pas prêts de renoncer à l'accent circonflexe".

Ca commence mal.

Verdurette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par ysabel le Dim 13 Mar - 12:38

@Pamphylien a écrit:Elisabeth Levy, entretien :

Extrait :
"Eh bien, il n'y a pas plus scélérat qu'une loi qui promeut le nivellement par le bas et organise la destruction de l'enseignement des humanités. Car on sacrifie en même temps l'avenir des élèves et celui de notre culture. Quand plus personne ne sera capable de transmettre la littérature française ou d'orthographier correctement la langue française, elles disparaîtront. Et le saccage continue car, comme nous le révélons dans ce numéro, les «experts» du ministère commencent déjà à imaginer le «Lycée unique» (qu'ils appellent Lycée pour tous). Et à l'école maternelle et primaire, le désastre est déjà bien engagé, ils veulent continuer à faire leur métier. Alors oui, beaucoup sont décidés à saboter la réforme en continuant à faire, sous les étiquettes bariolées de l'interdisciplinarité et du travail en groupe, les cours magistraux qui sont au cœur de ce métier quoi qu'en disent les adeptes des fanfreluches pédagogiques. Et si pour cela, ils doivent ruser avec l'institution qu'ils représentent - comme l'ont fait les parents d'élèves avec le latin, l'allemand et les classes bi-langues -, eh bien qu'ils rusent! "

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/03/11/31001-20160311ARTFIG00344-elisabeth-levy-a-l-ecole-on-prend-les-enfants-de-pauvres-pour-des-demeures.php

Tiens, on ne s'y attendait même pas... tous au bac ! et EPI pour tout le monde jusqu'en terminale.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
ysabel
Devin


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par User5899 le Dim 13 Mar - 12:46

EPI et QCM pour tous, une panacée pour atteindre ma retraite aai :abj:

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par Schéhérazade le Dim 13 Mar - 12:49

"Lycée pour tous"...décidément ils n'ont aucune originalité en employant ce langage orwellien. L'école primaire inclusive "pour tous" ne répond pas aux besoins spécifiques des enfants handicapés et porte préjudice à tous, au collège unique, "tous" peuvent également végéter dans des classes hétérogènes où les élèves fragiles ne peuvent combler leurs lacunes et où les bons élèves s'ennuient.
Le lycée "pour tous" sera donc lui aussi un lycée pour personne.
avatar
Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par Gilbertine le Dim 13 Mar - 12:56

Schéhérazade, c'est très bien résumé.

_________________
"votre mystère étant resté là où est mort mon silence"
avatar
Gilbertine
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par amour le Dim 13 Mar - 13:05

Mode état d'âme "on": c'est un peu comme pour les mac'do qui remplacent les boulangeries, ou comme mon libraire de quartier qui lorsque je vais le voir me dit désormais "vous pourriez le commander via internet sur un site". Je suis fatiguée de me battre et commence depuis quelques mois à me dire: si c'est ce qu'ils veulent vraiment, ils vont l'avoir. "off"
avatar
amour
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par Beniamino Massimo le Dim 13 Mar - 15:14

Intéressante piqûre de rappel. Il y a des évidences qui gagnent à être répétées. Cependant, il est pénible de voir encore une fois la « réforme de l'orthographe » mise dans le même panier que le reste. L'oignon est enrôlé bien hâtivement dans tout cela. Élisabeth Lévy n'a pas bien saisi l'enjeu des modifications de 1990.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par User5899 le Dim 13 Mar - 15:23

@Beniamino Massimo a écrit:Intéressante piqûre de rappel. Il y a des évidences qui gagnent à être répétées. Cependant, il est pénible de voir encore une fois la « réforme de l'orthographe » mise dans le même panier que le reste. L'oignon est enrôlé bien hâtivement dans tout cela. Élisabeth Lévy n'a pas bien saisi l'enjeu des modifications de 1990.
Il faut dire que quand on voit qui l'a bien saisi...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par Tamerlan le Dim 13 Mar - 15:27

L'oignon est l'âme de la Nation!  professeur

Spoiler:

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)
avatar
Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par Beniamino Massimo le Dim 13 Mar - 15:35

Cripure a écrit:
@Beniamino Massimo a écrit:Intéressante piqûre de rappel. Il y a des évidences qui gagnent à être répétées. Cependant, il est pénible de voir encore une fois la « réforme de l'orthographe » mise dans le même panier que le reste. L'oignon est enrôlé bien hâtivement dans tout cela. Élisabeth Lévy n'a pas bien saisi l'enjeu des modifications de 1990.
Il faut dire que quand on voit qui l'a bien saisi...
Certes.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "A l'école on prend les enfants de pauvres pour des demeurés"

Message par Celadon le Dim 13 Mar - 17:16

A la télé, je ne la supporte pas. Mais la lire est souvent réconfortant. C'est le cas ici.
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum