Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Little
Niveau 5

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par Little le Lun 14 Mar 2016 - 7:50
Où sont les heures perdues ? Là, tu vois, entre les deux tableaux !

avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par Gryphe le Lun 14 Mar 2016 - 10:46
thenastywizard a écrit:Je fais le point sur les pertes dans les collèges dont j'entends parler.

@Little a écrit:Où sont les heures perdues ? Là, tu vois, entre les deux tableaux !


Là, ce sont les heures élèves, @TheNastyWizard parlait des heures prof (qu'on perd effectivement, c'est juste que ce n'est pas le même tableau qu'il faut présenter).
InvitéTNW
Niveau 5

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par InvitéTNW le Lun 14 Mar 2016 - 10:53
Oui, exactement. Cela m'intéresse vraiment de connaître les heures postes "perdues".
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par JPhMM le Lun 14 Mar 2016 - 13:26
J'ai connu des enfants qui, sur la plage, demandaient où était la mer.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
monseigneur
Niveau 10

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par monseigneur le Lun 14 Mar 2016 - 14:31
thenastywizard a écrit:Oui, exactement. Cela m'intéresse vraiment de connaître les heures postes "perdues".

Cher ami, il y a un fil sur ce sujet...

http://www.neoprofs.org/t96607-temoignages-sur-les-postes-supprimes-ou-en-cs-dans-nos-etablissements-du-fait-de-la-reforme-recension

... il me semble même que tu y as participé, non ?
avatar
Esméralda
Grand Maître

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par Esméralda le Lun 14 Mar 2016 - 16:22
@JPhMM a écrit:J'ai connu des enfants qui, sur la plage, demandaient où était la mer.

veneration

Misère, cela fait combien de temps qu'on tire comme des forcenés sur les sonnettes d'alarme par ici Sleep ?
avatar
kerangelo
Niveau 6

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par kerangelo le Lun 14 Mar 2016 - 16:51
@Roumégueur Ier a écrit:Twitter de MC Missir https://twitter.com/McMissir/status/709058876725981184

Vers des #EPI restreints à un niveau (4e ou 3e) puis généralisés ultérieurement? Le scénario serait à l'étude au ministère. #college #rde

L'émission en question : http://www.franceculture.fr/emissions/rue-des-ecoles#

Une demi-reculade en vue, et en fait un demi-scoop : dès le mois de novembre, notre cde nous confirmait qu'il était impossible de mettre en place toute cette réforme d'un bloc, qu'on leur demandait d'abord de se concentrer sur l'AP et lâcher la bride sur les EPI (en ne se montrant pas trop regardant sur ce qui est proposé par les équipes).
Quoi qu'il en soit, l'esprit de la réforme demeure, on ne fera (peut-être) qu'accorder un petit délai supplémentaire sur les EPI de quelques niveaux (ce qui paraît logique vu l'impossibilité de faire tout ce qu'il y aurait à faire!).

[EDIT : modification du titre, 'échelonnement' est bien plus adapté qu''étalement', je me suis lamentablement étalé, là]
Il faut bien faire passer le temps en attendant la rentrée 2016... Et hop, encore un pavé dans la mare pour faire jaser en salle des profs et amener tout ce petit monde de proche en proche à la date butoir !
avatar
Synapse
Niveau 5

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par Synapse le Lun 14 Mar 2016 - 23:31
et puis quelle bonne idée: ne faire des epi qu'en 4ème ou en 5ème ça met hors jeu tous les epi prévus en 5ème en LCA et hop, "magie", plus d'EC de latin ou de grec:) professeur

_________________
« Non quia difficilia sunt non audemus, sed quia non audemus difficilia sunt. »
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par Gryphe le Mar 15 Mar 2016 - 8:21
@Synapse a écrit:et puis quelle bonne idée: ne faire des epi qu'en 4ème ou en 5ème ça met hors jeu tous les epi prévus en 5ème en LCA et hop, "magie", plus d'EC de latin ou de grecSmile professeur

Disparus, y'en a plus, envolés, liquidés. cheers

cafe
coqenstock
Niveau 6

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par coqenstock le Mar 15 Mar 2016 - 15:16
@Little a écrit:Où sont les heures perdues ? Là, tu vois, entre les deux tableaux !


On en est encore là à ce stade ? Confondre heures élèves et heures profs pour calculer une DHG... dur...

Tu ajoutes 2,75h par division dans le diagramme de droite... Ce qui change tout et qui fait que globalement les moyens ne baissent pas.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par Gryphe le Mar 15 Mar 2016 - 15:27
@coqenstock a écrit:Tu ajoutes 2,75h par division dans le diagramme de droite... Ce qui change tout et qui fait que globalement les moyens ne baissent pas.
Et tu enlèves les heures de toutes les options et paf ! trente heures dans les dents.
coqenstock
Niveau 6

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par coqenstock le Mar 15 Mar 2016 - 15:59
@Gryphe a écrit:
@coqenstock a écrit:Tu ajoutes 2,75h par division dans le diagramme de droite... Ce qui change tout et qui fait que globalement les moyens ne baissent pas.
Et tu enlèves les heures de toutes les options et paf ! trente heures dans les dents.

Options pour certains élèves... Donc oui un collège blindé d'options peut perdre.
Mais au global, les moyens ne baissent pas.
avatar
Ilse
Expert

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par Ilse le Mar 15 Mar 2016 - 16:08
@coqenstock a écrit:
@Gryphe a écrit:
@coqenstock a écrit:Tu ajoutes 2,75h par division dans le diagramme de droite... Ce qui change tout et qui fait que globalement les moyens ne baissent pas.
Et tu enlèves les heures de toutes les options et paf ! trente heures dans les dents.

Options pour certains élèves... Donc oui un collège blindé d'options peut perdre.
Mais au global, les moyens ne baissent pas.

Va le dire à mes dp3 !!
Et tous ceux qui veulent font du latin chez nous (2 groupes par niveau actuellement), même des élèves à 8 de moyenne en français...
avatar
Herrelis
Doyen

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par Herrelis le Mar 15 Mar 2016 - 16:21
@coqenstock a écrit:
@Gryphe a écrit:
@coqenstock a écrit:Tu ajoutes 2,75h par division dans le diagramme de droite... Ce qui change tout et qui fait que globalement les moyens ne baissent pas.
Et tu enlèves les heures de toutes les options et paf ! trente heures dans les dents.

Options pour certains élèves... Donc oui un collège blindé d'options peut perdre.
Mais au global, les moyens ne baissent pas.
Ici, collège non blindé d'options et pourtant perte de deux postes, un en français, un en maths... va falloir m'expliquer!

Et puis, si effectivement ils échelonnent les EPI, ben... à moi le CS, je suis trop contente!!  cheers cheers cheers

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par trompettemarine le Mar 15 Mar 2016 - 16:36
@Little a écrit:Où sont les heures perdues ? Là, tu vois, entre les deux tableaux !


Qui va garder les enfants de 6è et 5è quand leurs parents travaillent ? La mère devra-t-elle prendre un temps partiel ?
Une belle réforme d'un président féministe et socialiste ! cafe
Les enfants de 4è et 3è, que vont-ils faire puisque ce n'est pas bon de donner trop de devoirs à la maison : du smartphone pendant x heures.

Les professeurs au collège et les enfants à la maison : un drôle de conception de l'école. :fou: :fou:

Bon sang, quand va-t-on les voir déguerpir, ces politiques !

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
Pat B
Niveau 10

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par Pat B le Mar 15 Mar 2016 - 22:18
@Ilse a écrit:
@coqenstock a écrit:
@Gryphe a écrit:
@coqenstock a écrit:Tu ajoutes 2,75h par division dans le diagramme de droite... Ce qui change tout et qui fait que globalement les moyens ne baissent pas.
Et tu enlèves les heures de toutes les options et paf ! trente heures dans les dents.

Options pour certains élèves... Donc oui un collège blindé d'options peut perdre.
Mais au global, les moyens ne baissent pas.

Va le dire à mes dp3 !!
Et tous ceux qui veulent font du latin chez nous (2 groupes par niveau actuellement), même des élèves à 8 de moyenne en français...
Et puis, tu oublies tous les profs et élèves qui faisaient davantage d'heures, tout simplement parce qu'ils étaient au-dessus de l'horaire plancher dans certaines matières : je rappelle qu'il y a 12 - 15 ans, on a enlevé des heures en maths-français-anglais pour faire des IDD et TC, que ces IDD et TC ont disparu mais que les heures ont en partie continué à exister comme heure de marge, sauf qu'elles étaient faites au sein des matières, pour conserver des postes ou par choix... bref dans beaucoup de collège il y avait 1/2 ou 1h en plus, sur chaque niveau, dans une matière ou l'autre... Tu oublies aussi les dédoublements en sciences qui désormais sont dans la marge (ça compte dans l'horaire prof, pas élève).
Chez nous, on perd 21h pour le même nombre de classes et quelques élèves en moins (on ouvre une troisième et on ferme une quatrième, on a une "classe creuse" qui monte de 5ème) ; on est un petit collège avec 3 classes par niveau et un H/E particulièrement important parait-il...
Pour les 21h je n'ai pas fait le calcul, c'est le bruit qui court chez les collègues, je vais vérifier...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par JPhMM le Mar 15 Mar 2016 - 22:36
@coqenstock a écrit:
@Gryphe a écrit:
@coqenstock a écrit:Tu ajoutes 2,75h par division dans le diagramme de droite... Ce qui change tout et qui fait que globalement les moyens ne baissent pas.
Et tu enlèves les heures de toutes les options et paf ! trente heures dans les dents.

Options pour certains élèves... Donc oui un collège blindé d'options peut perdre.
Mais au global, les moyens ne baissent pas.
C'est bien beau de le dire, encore faut-il le prouver. Sinon c'est aussi crédible que de dire qu'il y a des petits hommes verts sur Mars.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par William Foster le Mar 15 Mar 2016 - 22:44
@JPhMM a écrit:
@coqenstock a écrit:
@Gryphe a écrit:
@coqenstock a écrit:Tu ajoutes 2,75h par division dans le diagramme de droite... Ce qui change tout et qui fait que globalement les moyens ne baissent pas.
Et tu enlèves les heures de toutes les options et paf ! trente heures dans les dents.

Options pour certains élèves... Donc oui un collège blindé d'options peut perdre.
Mais au global, les moyens ne baissent pas.
C'est bien beau de le dire, encore faut-il le prouver. Sinon c'est aussi crédible que de dire qu'il y a des petits hommes verts sur Mars.
Tu sembles insinuer qu'il n'y en a pas... Mais comment le sais-tu ? Ne cherches-tu pas ici à décrédibiliser les rumeurs sur le complot des martiens venus nous envahir ? Suspect

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Rue des Ecoles 12/03 : un échelonnement des EPI envisagé ? (M.C. Missir)

par JPhMM le Mar 15 Mar 2016 - 22:47
Ils ne sont pas petits. professeur


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum