"Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Message par David30 le Mar 15 Mar 2016 - 6:00

On peut comprend la fébrilité de Najat Vallaud-Belkacem. Si Manuel s’en va, c’est elle aussi qui « Valls ». Et que cette perspective lui tord les boyaux et lui file la colique. Il ne lui reste plus qu'à tirer la chasse. Comment va t'elle faire pour payer ses factures ?
"Vingt ans qu'elle fait de la politique" elle n'a que 38 ans, encore une qui n'a jamais travaillé ailleurs que dans les cabinets ministériels.

David30
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Message par Leodagan le Mar 15 Mar 2016 - 12:01

@Shere Khan a écrit:
@JPhMM a écrit:Le "au bout du rouleau" m'a fait beaucoup rire.


Pub Lotus Le Pot 1973 par FeeMelusine
Madame Belkacem, qu'elle le veuille ou non, fait le jeu de S.O.S. Education. Comment ne pas leur donner objectivement raison pour ce coup-là, a moins d'être d'un sectarisme que l'on pourrait qualifier, pour faire tendance "d'indécrottable" ?

En fait, je viens de lire les articles SOS éducation, que je découvre par ce fil...

Sur l'école, même si je n'ai pas l'habitude de dire ça, je suis d'accord à 100%.


Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Message par Presse-purée le Mar 15 Mar 2016 - 13:03

Fiction: Mme Vallaud-Belkacem se fait enguirlander par son supérieur hiérarchique au sujet de cet écart de langage:
"Habite la fonction, sois polie bordel de merde!"

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Message par trompettemarine le Mar 15 Mar 2016 - 14:23

Cripure a écrit:Dommage que seul SOS Education dise ce genre de choses, auxquelles je souscris pleinement.

+1,
l'art de l'extrême droite est de pervertir.

Elle utilise toutes les critiques que nous pouvons faire. Mais ce qui importe pour ces gens, ce n'est pas la critique en tant que telle d'une politique, c'est l'utilisation qu'ils peuvent en faire, en jouant sur les mots, en biaisant l'argumentation, en donnant une certaine inflexion à la pensée dans le but non pas de défendre des idées sur l'éducation, mais pour salir et souiller tout sujet pour le rendre compatible avec les mots et avec les idées les plus nauséabondes qui soient.
Tout ce qui est sous le sceau de l'extrême droite (dont SOS éducation) doit être placé sous le sceau de de l'illégitimité par principe. Leur but avoué n'est pas une meilleure éducation.
Si leurs propos sonnent justes, ce n'est qu'une impression, car ils sont de mauvaise fois.
C'est une stratégie qu'ils pratiquent dans tous les domaines.
Leurs propos sont par principe irrecevables, car ils ne recherchent que le mal et la stigmatisation d'autrui.

Les mêmes propos tenus par quelqu'un de républicain auraient le droit en revanche à toute ma considération.

Il faut empêcher à tout prix ces groupuscules ignominieux de s'emparer des sujets qui nous agitent.

le SNALC a répondu avec intelligence ; donner de l'importance aux propos de SOS éducation rend caduque toute critique sur ce sujet vis à vis de notre ministre. Il lui suffira de dire que ce ne sont que les propos de l'extrême droite, mais nos mots, justes, nos mots à nous auront disparu.

Il faut combattre cette association, la désavouer sans cesse (autant que la réforme d'ailleurs). Elle ne représente pas les idées des professeurs parce qu'elle ne souscrit pas aux principes de la République.


Dernière édition par trompettemarine le Mar 15 Mar 2016 - 15:40, édité 1 fois

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Message par amour le Mar 15 Mar 2016 - 14:32

@trompettemarine a écrit:
Cripure a écrit:Dommage que seul SOS Education dise ce genre de choses, auxquelles je souscris pleinement.

+1,
l'art de l'extrême droite est de pervertir.

Elle utilise toutes les critiques que nous pouvons faire. Mais ce qui importe pour ces gens, ce n'est pas la critique en tant que telle d'une politique, c'est l'utilisation qu'ils peuvent en faire, en jouant sur les mots, en biaisant l'argumentation, en donnant une certaine inflexion à la pensée dans le but non pas de défendre des idées sur l'éducation, mais pour salir et souiller tout sujet pour le rendre compatible avec les mots et avec les idées les plus nauséabondes qui soient.
Tout ce qui est sous le sceau de l'extrême droite (dont SOS éducation) doit être placé sous le sceau de de l'illégitimité par principe. Leur but avoué n'est pas une meilleure éducation.
Si leurs propos sonnent justes, ce n'est qu'une impression, car ils sont de mauvaise fois.
C'est une stratégie qu'ils pratiquent dans tous les domaines.
Leurs propos sont par principe irrecevables, car ils ne recherchent que le mal et la stigmatisation d'autrui.

Les mêmes propos tenus par quelqu'un de républicain auraient le droit en revanche à toute ma considération.

Il faut empêcher à tout prix ces groupuscules ignominieux de s'emparer des sujets qui nous agitent.

le SNALC a répondu intelligence ; donner de l'importance aux propos de SOS éducation rend caduque toute critique sur ce sujet vis à vis de notre ministre. Il lui suffira de dire que ce ne sont que les propos de l'extrême droite, mais nos mots, justes, nos mots à nous auront disparu.

Il faut combattre cette association, la désavouer sans cesse (autant que la réforme d'ailleurs). Elle ne représente pas les idées des professeurs parce qu'elle ne souscrit pas aux principes de la République.



Trompettemarine, merci!
Tu as bien raison de le préciser. Certes, les "couleurs" de la page où se trouve le message de SOS éducation m'avait un peu surprise, mis je n'y avais pas prêté plus attention que cela. (les plus ignares ou distraits d'entre nous n'en sont pas fiers mais auraient pu, pendant un temps assez court tout de même, confondre SOS éducation et éducation sans frontière)

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Message par leyade le Mar 15 Mar 2016 - 20:59

@Presse-purée a écrit:Fiction: Mme Vallaud-Belkacem se fait enguirlander par son supérieur hiérarchique au sujet de cet écart de langage:
"Habite la fonction, sois polie bordel de merde!"

HS Presse-purée (comment as-tu eu l'idée de ton pseudo?)
j'ai souri en lisant ce qu'il y a sous ton avatar : matière EPI, lieu Toupouristan ... Laughing

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Message par Lefteris le Mar 15 Mar 2016 - 22:03

@David30 a écrit:On peut comprend la fébrilité de Najat Vallaud-Belkacem. Si Manuel s’en va, c’est elle aussi qui « Valls ». Et que cette perspective lui tord les boyaux et lui file la colique. Il ne lui reste plus qu'à tirer la chasse. Comment va t'elle faire pour payer ses factures ?
"Vingt ans qu'elle fait de la politique"  elle n'a que 38 ans, encore une qui n'a jamais travaillé ailleurs que dans les cabinets ministériels.
Il est certain que ces politiciens professionnels (nombreux) , sans métier, sans vraie qualification, font des pieds et des mains pour se maintenir, faire carrière, toucher des indemnités et une retraite sur notre dos.
Pour autant, je ne crois pas qu'elle perde les pédales : c'est justement parce que c'est une politicienne professionnelle spécialiste des éléments de langage, de la diversion, qu'elle a tenté un "buzz" qui détournera le sujet de la casse de l'école publique.

Qu'on se souvienne de l'anecdote du chien d'Alcibiade ...
@Leyade a écrit:
HS Presse-purée (comment as-tu eu l'idée de ton pseudo?)
j'ai souri en lisant ce qu'il y a sous ton avatar : matière EPI, lieu Toupouristan ...
Faut connaître ses classiques Razz
https://www.youtube.com/watch?v=Rg63VqIYIVs

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Message par leyade le Mer 16 Mar 2016 - 7:11

Merci Lefteris! Rhôoo, pourtant ce film fait vraiment partie de mes classiques! Je n'ai pas fait le lien! Mea maxima culpa!

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Bruits de chiotte" : lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem

Message par Pamphylien le Mer 16 Mar 2016 - 12:05

Cripure a écrit:Dommage que seul SOS Education dise ce genre de choses, auxquelles je souscris pleinement.
Assurément. Grande tristesse de constater l'absence de combativité des enseignants, dans leur ensemble. Bien-sûr, certains résistent, critiquent, combattent, mais une trop grande partie s'inscrit, peu à peu, dans la résignation.

Pamphylien
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum