Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Page 4 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par RogerMartin le Sam 19 Mar 2016 - 0:47

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@RogerMartin a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Condorcet a écrit:Surtout les docteurs d'ailleurs que l'on devra appeler "Votre Excellence" !

topela
Laughing

Je ne réponds que si on me donne de la Seigneurie Very Happy

En lisant ça et en voyant ton avatar, je pense à Harrison Ford Very Happy

Razz

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par User5899 le Sam 19 Mar 2016 - 0:52

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Dr Raynal a écrit:Ce fil est symptomatique du peu d'importance du diplôme de doctorat (et titre qui va avec) en France  et de la survalorisation déraisonnable d'un "simple" concours de recrutement totalement inconnu au delà de nos frontières.

Je crois que c'est très différent d'une discipline à l'autre. Je t'assure que dans certaines disciplines, les chercheurs étrangers savent parfaitement ce qu'est l'agrégation et sont bien contents de ne pas avoir à la passer. Quand j'étais doctorant, tous les organisateurs de colloques suisses dans lesquels je suis intervenu faisaient mention de l'agrégation en me présentant. Il y avait dans mon jury de thèse deux Américains, ils savaient eux aussi parfaitement bien ce qu'est ce concours.
En sciences, c'est visiblement autre chose. Mais je suis d'accord avec toi, on survalorise l'agrégation et dévalorise le doctorat. Mais c'est sans doute parce que, en SHS toujours, il est bien plus difficile d'avoir l'agreg que de soutenir une thèse.

Bon, d'abord, constatons qu'il est plus ludique de jouer au docteur qu'à l'agrégé diable

Ensuite, une question : existe-t-il un échec au doctorat ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Condorcet le Sam 19 Mar 2016 - 0:55

Oui, l'abandon en cours de thèse.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par JPhMM le Sam 19 Mar 2016 - 0:57

Cripure a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Dr Raynal a écrit:Ce fil est symptomatique du peu d'importance du diplôme de doctorat (et titre qui va avec) en France  et de la survalorisation déraisonnable d'un "simple" concours de recrutement totalement inconnu au delà de nos frontières.

Je crois que c'est très différent d'une discipline à l'autre. Je t'assure que dans certaines disciplines, les chercheurs étrangers savent parfaitement ce qu'est l'agrégation et sont bien contents de ne pas avoir à la passer. Quand j'étais doctorant, tous les organisateurs de colloques suisses dans lesquels je suis intervenu faisaient mention de l'agrégation en me présentant. Il y avait dans mon jury de thèse deux Américains, ils savaient eux aussi parfaitement bien ce qu'est ce concours.
En sciences, c'est visiblement autre chose. Mais je suis d'accord avec toi, on survalorise l'agrégation et dévalorise le doctorat. Mais c'est sans doute parce que, en SHS toujours, il est bien plus difficile d'avoir l'agreg que de soutenir une thèse.

Bon, d'abord, constatons qu'il est plus ludique de jouer au docteur qu'à l'agrégé diable
Les corps agrégés peuvent être légion. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Bouboule le Sam 19 Mar 2016 - 1:02

@Dr Raynal a écrit:Alors, je précise encore mieux : en astrophysique, tu en vois, des postes ? Parce que peux en raconter, des histoires de Dr qui finissent en informatique, ou bien libraires en faillite, où chez Paul (emploi)...

Oui, l'astrophysique, c'est pas faute de prévenir dès le départ. Il ne faut pas se réveiller à 25 ans.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 19 Mar 2016 - 6:41

Cripure a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Reine Margot a écrit:Agrégé est aussi un titre.

Normalement non. C'est plus une tolérance qu'autre chose. Administrativement, on cesse d'être agrégé en devant MCF.
"Docteur" est un grade universitaire et un titre. Mais le fait est qu'en France, n'importe qui peut devenir docteur, il suffit de soutenir une thèse et ce n'est parfois pas sans complaisance (et pour des gens qui n'ont pas de plan de carrière ensuite, des retraités par exemple). Il est de ce fait considéré qu'avoir obtenu un concours (pas forcément l'agrégation d'ailleurs) est un gage de sécurité sur le sérieux du docteur en question.
Quand j'ai publié ma thèse, j'avais simplement écrit sur le 4e de couverture que j'étais docteur de l'université de soutenance, et MCF. Mais l'éditeur a rajouté (et je ne m'en suis aperçu que pendant la relecture des épreuves) que j'étais agrégé.
On en avait déjà discuté ailleurs. Mais je crois que vous avez tort : agrégé est un titre que l'on conserve même lorsqu'on n'est plus professeur agrégé.


Je sais bien, mais tant que je n'ai pas de preuve Laughing Laughing

Plus sérieusement, j'ai été rayé des cadres du corps des agrégés le 1er septembre 2013, un an après mon incorporation à celui des MCF et c'est le seul papier officiel dans mes mains. Alors ce "titre" d'agrégé, je le vois, encore une fois, comme un pur titre de courtoisie, rien de plus.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par lene75 le Sam 19 Mar 2016 - 10:01

Cripure a écrit:On en avait déjà discuté ailleurs. Mais je crois que vous avez tort : agrégé est un titre que l'on conserve même lorsqu'on n'est plus professeur agrégé.

J'ai effectivement entendu parler de gens qui passent l'agreg sans jamais la valider, n'étant pas nécessairement enseignants, juste pour pouvoir se prévaloir du titre. Et dans ma matière, vu le taux de réussite, on ne s'amuse pas à passer l'agreg juste pour le plaisir...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par dita le Sam 19 Mar 2016 - 10:19

Cripure a écrit:
On en avait déjà discuté ailleurs. Mais je crois que vous avez tort : agrégé est un titre que l'on conserve même lorsqu'on n'est plus professeur agrégé.

Par exemple, on peut avoir, en épitaphe :
Regretté Truc, professeur agrégé. Dieu ait son âme.
- Mais c'est pas sûr -

dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Sulfolobus le Sam 19 Mar 2016 - 10:53

@maikreeeesse a écrit:
@Sulfolobus a écrit:
Il y a quand même plusieurs choses qui ont changé et il y a aujourd'hui de nombreuses raisons pour un jeune scientifique de passer l'agreg et de faire une thèse, bien plus qu'à l'époque.
- aujourd'hui il est très fortement recommandé d'être agrégé et docteur pour avoir un poste en CPGE : ce n'était pas le cas à leur époque où l'agreg seule suffisait souvent (et du coup on ne faisait pas toujours de thèse). Vu à quel point les conditions se sont duries dans le secondaire, autant dire franchement que les CPGE attirent. Sans parler des postes de PRAG qui demandent souvent un doctorat. Si tu veux enseigner tout en fuyant le secondaire, le doctorat est un énorme avantage (un bon classement à l'agreg aussi cela dit). Et ça se sait. ;
- les conditions de recrutement en tant que chercheurs se sont énormément durcies : avoir l'agreg assure un poste à la fin de la thèse ou après un ou deux post-doc. C'est une sécurité énorme qui peut pousser des jeunes intéressés par la recherche à passer l'agrégation.
- tous les thésards ne veulent pas faire de recherche publique après la thèse. Même si l'objectif est de partir dans le privé ou à l'étranger, l'agrégation a une certaine valeur si bien vendue.
- il est de plus en plus difficile de trouver une bourse de thèse : avoir l'agreg assure un poste fixe directement à la sortie du M2R : pas négligeable du tout. Sans compter que certaines ED aiment bien et qu'elle peut du coup aider.
Par contre oui tout le monde s'en fout, et c'est tant mieux, au moment de recruter un maitre de conférence ou un chercheur.

Nullement.
Je parlais d'un poste dans le secondaire. L'agrégation t'assure un poste dans le secondaire (collège ou lycée, parfois prépa ou PRAG si tu as candidaté sur ces postes là et que tu as été reçu).
La thèse ne t'assure aucun type de poste et vu la raréfaction des postes permanents (mais aussi des post-docs payés décemment) tu peux facilement te retrouver le bec dans l'eau.
Avec elle, tu n'as peut-être pas le métier qui te faisait rêver, mais tu as un salaire et de quoi vivre et avancer dans la vie, ce qui peut être finalement plus important que faire de la recherche pour certains.


Dernière édition par Sulfolobus le Sam 19 Mar 2016 - 11:05, édité 1 fois

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Sulfolobus le Sam 19 Mar 2016 - 11:04

@Dr Raynal a écrit:
Je conseille toujours à mes élèves intéressés par la recherche de quitter la France au plus vite pour passer leur thèse dans un pays ou le doctorat, en science, veut dire quelque chose, et ne vous fait pas passer pour un rigolo. Certain(e)s l'ont fait, et s'en félicitent.
Là c'est beaucoup plus discutable je trouve et je ne suis pas sûre que je le conseillerai. D'une part parce que la France est assez compétitive en terme de rémunération (sauf si on vit à Paris) et d'avantages associés (salaire et pas bourse, retraite...). D'autre part, parce qu'on a une manière très particulière en France d'encadrer des étudiants et partir sans s'être rendue compte de la différence en master, c'est la meilleure solution pour filer dans le mur.
Enfin, tu as d'excellentes équipes en France qui te permettent de faire des thèses très valorisées. Il ne faut juste pas 1) choisir n'importe qui (mais c'est aussi vrai à l'étranger), 2) n'importe quel financement (c'est encore plus vrai dans certains pays), 3) n'importe quel sujet (c'est aussi vrai à l'étranger).

Quand à l'intérêt de la thèse pour les CPGE ou Prag, encore faudrait-il qu'il existe des postes (et faire preuve, parfois, d'une certaine souplesse dorsale)... ce qui ne semble pas vraiment être la "voie lumineuse de l'avenir radieux" que nous dévoilent les politiques publiques...
Je ne serai pas du tout surprise que les postes de PRAG deviennent de plus en plus courant à l'université : pour environ le même salaire, ils enseignent deux fois plus que les maitres de conférences. Et on donne au Maitre de Conf les cours que les PRAG ne peuvent donner, ie les cours de master. Ça va vider les labos mais le politique s'en fout : ça ne se voit pas et ce qu'il veut c'est ne pas payer cher l'enseignement universitaire.

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Bouboule le Sam 19 Mar 2016 - 15:34

@Sulfolobus a écrit:
@Dr Raynal a écrit:
Je conseille toujours à mes élèves intéressés par la recherche de quitter la France au plus vite pour passer leur thèse dans un pays ou le doctorat, en science, veut dire quelque chose, et ne vous fait pas passer pour un rigolo. Certain(e)s l'ont fait, et s'en félicitent.
Là c'est beaucoup plus discutable je trouve et je ne suis pas sûre que je le conseillerai. D'une part parce que la France est assez compétitive en terme de rémunération (sauf si on vit à Paris) et d'avantages associés (salaire et pas bourse, retraite...). D'autre part, parce qu'on a une manière très particulière en France d'encadrer des étudiants et partir sans s'être rendue compte de la différence en master, c'est la meilleure solution pour filer dans le mur.
Enfin, tu as d'excellentes équipes en France qui te permettent de faire des thèses très valorisées. Il ne faut juste pas 1) choisir n'importe qui (mais c'est aussi vrai à l'étranger), 2) n'importe quel financement (c'est encore plus vrai dans certains pays), 3) n'importe quel sujet (c'est aussi vrai à l'étranger).

Quand à l'intérêt de la thèse pour les CPGE ou Prag, encore faudrait-il qu'il existe des postes (et faire preuve, parfois, d'une certaine souplesse dorsale)... ce qui ne semble pas vraiment être la "voie lumineuse de l'avenir radieux" que nous dévoilent les politiques publiques...
Je ne serai pas du tout surprise que les postes de PRAG deviennent de plus en plus courant à l'université : pour environ le même salaire, ils enseignent deux fois plus que les maitres de conférences. Et on donne au Maitre de Conf les cours que les PRAG ne peuvent donner, ie les cours de master. Ça va vider les labos mais le politique s'en fout : ça ne se voit pas et ce qu'il veut c'est ne pas payer cher l'enseignement universitaire.


Merci d'avoir développé ce que je pense des thèses France/étranger.

Les universités, au moins les petites, développent encore moins cher : les vacations confiées aux collègues du secondaire (agrégés et certifiés, ces derniers étant relativement moins lésés car dans le secondaire leurs HSE/HSA sont moins rémunératrices que les agrégés).

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par A Tuin le Sam 19 Mar 2016 - 15:39

@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Plus sérieusement, j'ai été rayé des cadres du corps des agrégés le 1er septembre 2013, un an après mon incorporation à celui des MCF et c'est le seul papier officiel dans mes mains. Alors ce "titre" d'agrégé, je le vois, encore une fois, comme un pur titre de courtoisie, rien de plus.

Mais ça craint ça non ? Si un jour on ne veut plus de toi à la fac, tu ne pourras pas retourner enseigner ou avoir des détachements au titre de ton agrégation ? On te l'a enlevée, supprimée, ou simplement suspendue dans la mesure où tu travailles ailleurs ? scratch

Ou alors une fois qu'on est pris pour travailler comme MCF, c'est fini, tu es posé au même titre qu'un professeur du secondaire ? Mais alors quand bien même, c'est étrange comme concept : si j'avais l'agrégation admettons, cela me dérangerait carrément qu'on me la retire dès lors que j'enseignerais en université. C'est important tout de même, c'est quand même autre chose qu'une thèse je trouve. De mon humble avis extérieur Rolling Eyes

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Sulfolobus le Sam 19 Mar 2016 - 15:42

Juste une petite précision : je ne dis pas qu'il ne faut pas partir : dans certains cas il faut partir mais en ayant conscience des différences, des avantages (il y en a) mais aussi des inconvénients (il y en a aussi).

Les universités, au moins les petites, développent encore moins cher : les vacations confiées aux collègues du secondaire (agrégés et certifiés, ces derniers étant relativement moins lésés car dans le secondaire leurs HSE/HSA sont moins rémunératrices que les agrégés).
Et elles arrivent à avoir assez de monde ??

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Sulfolobus le Sam 19 Mar 2016 - 15:46

@A Tuin a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Plus sérieusement, j'ai été rayé des cadres du corps des agrégés le 1er septembre 2013, un an après mon incorporation à celui des MCF et c'est le seul papier officiel dans mes mains. Alors ce "titre" d'agrégé, je le vois, encore une fois, comme un pur titre de courtoisie, rien de plus.

Mais ça craint ça non ? Si un jour on ne veut plus de toi à la fac, tu ne pourras pas retourner enseigner ou avoir des détachements au titre de ton agrégation ? On te l'a enlevée, supprimée, ou simplement suspendue dans la mesure où tu travailles ailleurs ? scratch

Ou alors une fois qu'on est pris pour travailler comme MCF, c'est fini, tu es posé au même titre qu'un professeur du secondaire ? Mais alors quand bien même, c'est étrange comme concept : si j'avais l'agrégation admettons, cela me dérangerait carrément qu'on me la retire dès lors que j'enseignerais en université. C'est important tout de même, c'est quand même autre chose qu'une thèse je trouve. De mon humble avis extérieur Rolling Eyes
Tu ne peux pas appartenir à deux corps de fonctionnaire : à partir du moment où tu es titularisé dans le second corps, tu es radié du premier. MK est titulaire du corps des MdC, donc radié du corps des agrégés. Si demain, il était titularisé dans le corps des agrégés, il serait radié du corps des MdC.

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Condorcet le Sam 19 Mar 2016 - 15:56

Exactement : un MCF doit démissionner de l'agrégation (tu as un délai d'un an pour le faire et choisir soit de démissionner de l'agrégation soit d'être titularisé définitivement dans le supérieur). Le titre est conservé mais pas le bénéfice du concours.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Bouboule le Sam 19 Mar 2016 - 16:55

@A Tuin a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Plus sérieusement, j'ai été rayé des cadres du corps des agrégés le 1er septembre 2013, un an après mon incorporation à celui des MCF et c'est le seul papier officiel dans mes mains. Alors ce "titre" d'agrégé, je le vois, encore une fois, comme un pur titre de courtoisie, rien de plus.

Mais ça craint ça non ? Si un jour on ne veut plus de toi à la fac, tu ne pourras pas retourner enseigner ou avoir des détachements au titre de ton agrégation ? On te l'a enlevée, supprimée, ou simplement suspendue dans la mesure où tu travailles ailleurs ? scratch

Ou alors une fois qu'on est pris pour travailler comme MCF, c'est fini, tu es posé au même titre qu'un professeur du secondaire ? Mais alors quand bien même, c'est étrange comme concept : si j'avais l'agrégation admettons, cela me dérangerait carrément qu'on me la retire dès lors que j'enseignerais en université. C'est important tout de même, c'est quand même autre chose qu'une thèse je trouve. De mon humble avis extérieur Rolling Eyes

J'ai rencontré un maître de conférences parti enseigner en CPGE. Je ne sais pas comment a été traité son statut.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Bouboule le Sam 19 Mar 2016 - 16:59

@Sulfolobus a écrit:Juste une petite précision : je ne dis pas qu'il ne faut pas partir : dans certains cas il faut partir mais en ayant conscience des différences, des avantages (il y en a) mais aussi des inconvénients (il y en a aussi).

Les universités, au moins les petites, développent encore moins cher : les vacations confiées aux collègues du secondaire (agrégés et certifiés, ces derniers étant relativement moins lésés car dans le secondaire leurs HSE/HSA sont moins rémunératrices que les agrégés).
Et elles arrivent à avoir assez de monde ??

Oui, bien sûr, il ne faut refuser de partir faire une thèse à l'étranger. Mais c'est comme en France, cela dépend de ce qu'on cherche et du labo d'accueil.

Pour les petites universités que je connais, elle sont des maîtres de conférence déchargés de recherche (apparemment), des PRAG et elles complètent avec des vacataires. Pas entendu parler de manque mais je ne parle pas de qualité.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par User5899 le Sam 19 Mar 2016 - 17:11

@A Tuin a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Plus sérieusement, j'ai été rayé des cadres du corps des agrégés le 1er septembre 2013, un an après mon incorporation à celui des MCF et c'est le seul papier officiel dans mes mains. Alors ce "titre" d'agrégé, je le vois, encore une fois, comme un pur titre de courtoisie, rien de plus.

Mais ça craint ça non ? Si un jour on ne veut plus de toi à la fac, tu ne pourras pas retourner enseigner ou avoir des détachements au titre de ton agrégation ? On te l'a enlevée, supprimée, ou simplement suspendue dans la mesure où tu travailles ailleurs ? scratch

Ou alors une fois qu'on est pris pour travailler comme MCF, c'est fini, tu es posé au même titre qu'un professeur du secondaire ? Mais alors quand bien même, c'est étrange comme concept : si j'avais l'agrégation admettons, cela me dérangerait carrément qu'on me la retire dès lors que j'enseignerais en université. C'est important tout de même, c'est quand même autre chose qu'une thèse je trouve. De mon humble avis extérieur Rolling Eyes
Non mais, quand même, j'hallucine toujours de constater combien l'aspect administratif de notre boulot est méconnu Razz
Les certifiés forment un corps. Les agrégés, un autre, les MCF, un autre, les perdir, un autre, les IPR, un autre, les PU, un autre. On ne peut appartenir qu'à un corps à la fois. Quand on entre dans un corps, on y est stagiaire un an. Pendant cette année, si on est déjà titulaire d'un autre corps, on peut choisir d'y retourner (ou contraint, si on n'est pas titularisé dans le nouveau). Une fois qu'on est titularisé dans le nouveau, c'est définitif, il n'y a plus moyen de retourner dans l'ancien. C'est ainsi que les choses ont été réglées par Jospin en 89.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Sulfolobus le Sam 19 Mar 2016 - 17:22

@Bouboule a écrit:J'ai rencontré un maître de conférences parti enseigner en CPGE. Je ne sais pas comment a été traité son statut.
Idem
Pour celui que je connais, il avait obtenu l'agrégation externe avant de faire sa thèse. Puis après sa thèse, il a fait de la recherche et de l'enseignement en tant que Maitre de conférence. Après un certain temps, il en a eu marre et a demandé à être réintégré dans le corps des agrégés sans repasser le concours. Puis CPGE et poste de PRAG (je ne sais plus par quoi il a commencé par contre).

Oui, bien sûr, il ne faut refuser de partir faire une thèse à l'étranger. Mais c'est comme en France, cela dépend de ce qu'on cherche et du labo d'accueil.
Exactement

Pour les petites universités que je connais, elle sont des maîtres de conférence déchargés de recherche (apparemment), des PRAG et elles complètent avec des vacataires. Pas entendu parler de manque mais je ne parle pas de qualité.
La qualité, tout le monde sait que l'université s'en fout : il faut juste quelqu'un devant les étudiants.
Résultat : les enseignants se battent comme ils peuvent pour la maintenir coûte que coûte avec une administration et des étudiants pas toujours coopératifs. J'ai beaucoup d'admiration pour le travail qu'ils font.

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Condorcet le Sam 19 Mar 2016 - 18:09

Cripure a écrit:
@A Tuin a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Plus sérieusement, j'ai été rayé des cadres du corps des agrégés le 1er septembre 2013, un an après mon incorporation à celui des MCF et c'est le seul papier officiel dans mes mains. Alors ce "titre" d'agrégé, je le vois, encore une fois, comme un pur titre de courtoisie, rien de plus.

Mais ça craint ça non ? Si un jour on ne veut plus de toi à la fac, tu ne pourras pas retourner enseigner ou avoir des détachements au titre de ton agrégation ? On te l'a enlevée, supprimée, ou simplement suspendue dans la mesure où tu travailles ailleurs ? scratch

Ou alors une fois qu'on est pris pour travailler comme MCF, c'est fini, tu es posé au même titre qu'un professeur du secondaire ? Mais alors quand bien même, c'est étrange comme concept : si j'avais l'agrégation admettons, cela me dérangerait carrément qu'on me la retire dès lors que j'enseignerais en université. C'est important tout de même, c'est quand même autre chose qu'une thèse je trouve. De mon humble avis extérieur Rolling Eyes
Non mais, quand même, j'hallucine toujours de constater combien l'aspect administratif de notre boulot est méconnu Razz
Les certifiés forment un corps. Les agrégés, un autre, les MCF, un autre, les perdir, un autre, les IPR, un autre, les PU, un autre. On ne peut appartenir qu'à un corps à la fois. Quand on entre dans un corps, on y est stagiaire un an. Pendant cette année, si on est déjà titulaire d'un autre corps, on peut choisir d'y retourner (ou contraint, si on n'est pas titularisé dans le nouveau). Une fois qu'on est titularisé dans le nouveau, c'est définitif, il n'y a plus moyen de retourner dans l'ancien. C'est ainsi que les choses ont été réglées par Jospin en 89.

Se libérer de son corps prend alors toute sa signification Razz

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Ruthven le Sam 19 Mar 2016 - 18:10

Un MCF peut être détaché en CPGE.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par User5899 le Sam 19 Mar 2016 - 18:14

Oui, le détachement, c'est encore autre chose, en effet.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par jésus le Sam 19 Mar 2016 - 18:18

personne n'a répondu par : prétention .

Parce que quelqu'un qui n'est plus en recherche de poste ou de lumière sur lui, je ne vois pas d'autres raisons.

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 19 Mar 2016 - 18:23

Cripure a écrit:
@A Tuin a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Plus sérieusement, j'ai été rayé des cadres du corps des agrégés le 1er septembre 2013, un an après mon incorporation à celui des MCF et c'est le seul papier officiel dans mes mains. Alors ce "titre" d'agrégé, je le vois, encore une fois, comme un pur titre de courtoisie, rien de plus.

Mais ça craint ça non ? Si un jour on ne veut plus de toi à la fac, tu ne pourras pas retourner enseigner ou avoir des détachements au titre de ton agrégation ? On te l'a enlevée, supprimée, ou simplement suspendue dans la mesure où tu travailles ailleurs ? scratch

Ou alors une fois qu'on est pris pour travailler comme MCF, c'est fini, tu es posé au même titre qu'un professeur du secondaire ? Mais alors quand bien même, c'est étrange comme concept : si j'avais l'agrégation admettons, cela me dérangerait carrément qu'on me la retire dès lors que j'enseignerais en université. C'est important tout de même, c'est quand même autre chose qu'une thèse je trouve. De mon humble avis extérieur Rolling Eyes
Non mais, quand même, j'hallucine toujours de constater combien l'aspect administratif de notre boulot est méconnu Razz
Les certifiés forment un corps. Les agrégés, un autre, les MCF, un autre, les perdir, un autre, les IPR, un autre, les PU, un autre. On ne peut appartenir qu'à un corps à la fois. Quand on entre dans un corps, on y est stagiaire un an. Pendant cette année, si on est déjà titulaire d'un autre corps, on peut choisir d'y retourner (ou contraint, si on n'est pas titularisé dans le nouveau). Une fois qu'on est titularisé dans le nouveau, c'est définitif, il n'y a plus moyen de retourner dans l'ancien. C'est ainsi que les choses ont été réglées par Jospin en 89.

Tout cela est exactement ce qui me fait penser qu'il n'y aucun fondement à considérer l'agrégation comme un titre.
Sinon, d'autres ont répondu, je ne crains rien, mon université ne peut pas me renvoyer.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Sulfolobus le Mer 23 Mar 2016 - 18:38

Je poursuis ici sur la thèse puisqu'on avait digressé aujourd'hui dessus, mais si quelqu'un estime que ça a plus sa place ailleurs, pas de problème.

Un article du Monde sur les étudiants qui partent à l'étranger pendant leurs études.
http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/03/23/un-etudiant-francais-sur-trois-a-etudie-en-partie-a-l-etranger_4888327_4401467.html

Le dernier paragraphe est assez mythique je trouve et démontre une méconnaissance des conditions d'entrée en thèse dans les bons labos à l'étranger et même en France.
A l’université, les trois quarts des étudiants ne partent pas, contre 19 % seulement dans les grandes écoles. Côté universitaire, quatre étudiants sur dix ignorent qu’un service accompagnera leur départ à l’étranger. 5 % affirment même que les enseignants les dissuadent de s’exiler. « Il faut nuancer, tempère M. Nahel. Pour les étudiants qui se destinent à la recherche, il est souvent plus pertinent d’attendre le doctorat pour s’expatrier. Il est donc possible que certains enseignants conseillent de se dépêcher de faire le Master en France avant de partir dans un bon labo à l’étranger, ce qui est la clé pour donner du poids à sa thèse. »

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi précise-t-on de quelqu'un qu'il est agrégé ?

Message par Panta Rhei le Mer 23 Mar 2016 - 22:05

N'ai pas lu les 4 pages; le sujet en vaut-il la peine?

Toujours la même chose qui nous divise!

Les mêmes poncifs...

Quid du certifié ou de l'agrégé est un/le meilleur "prof"?

ORS à 15 heures et être payé tellement plus tout en faisant, une fois en poste, la même chose voire moins...

Sans compter les agrégés en CPGE (ou pas) qui se laissent aller: je fais des "ménages" à la FAC en espérant... être recruté en tant qu'ATER ou  PRAG.

Les HSA payées davantage quand on est agrégé ...

Et si je ne dis pas de bêtise, c'est pareil pour les HSE et les trucs de professeur principal ...

Et les agrégés qui se la coulent douce en collège?

Et les agrégés qui se la coulent douce en lycée et le revendiquent haut et fort -ici-  , genre, "moi, perso, je suis agrégé; je ne prépare rien, je me contente de lire, je viens en cours et FIAT LUX pour mes crevards qui n'auront qu'à m'écouter...."

Le principe du cours descendant. (...)

Désolé les gens, mais il y a bien d'un côté les agrégés (une poignée méritante) et de l'autre la majeure partie du reste (tout aussi méritante mais qui sera toujours regardée comme une catégorie à part, moins "bonne")

_________________
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'

'What withers in the bud?' asked Ursula.

'Oh, everything—oneself—things in general.'


First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


Panta Rhei
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum