Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

149 - 81%
36 - 19%
 
Total des votes: 185
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par JPhMM le Ven 18 Mar 2016 - 22:55
Voilà.
D'un nouveau genre, mais d'un genre d'un âge pour ainsi dire biblique.
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Balthamos le Ven 18 Mar 2016 - 22:59
@JPhMM a écrit:Solitaire.

Sauf de 5 à 7, bien sûr.


+1
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Balthamos le Ven 18 Mar 2016 - 23:01
Pourquoi pas un troisième choix? Entre les deux? 

Collaboratif, de plus en plus. 
Cela est sympa et l'interdisciplinarité est un bon médium pour transmettre des savoirs et des connaissances. Puis c'est un aspect intéressant à développer.

Solitaire de base et d'après les textes. Nous n'avons pas d'obligation et c'est une chance de ne compte que sur soit même, aussi bien pour les élèves que pour nos conditions de travail. 

Je ne participe pas au sondage car ma réponse n'est pas dans le questionnaire.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par JPhMM le Ven 18 Mar 2016 - 23:07
@Balthamos a écrit:Pourquoi pas un troisième choix? Entre les deux? 

Collaboratif, de plus en plus. 
Cela est sympa et l'interdisciplinarité est un bon médium pour transmettre des savoirs et des connaissances. Puis c'est un aspect intéressant à développer.

Solitaire de base et d'après les textes. Nous n'avons pas d'obligation et c'est une chance de ne compte que sur soit même, aussi bien pour les élèves que pour nos conditions de travail. 

Je ne participe pas au sondage car ma réponse n'est pas dans le questionnaire.
D'ailleurs Rabelais et moi avons décidé de commencer un travail transdisciplinaire français-mathématique : "Le « 5 à 7 » et autres synecdoques numériques".

Très enthousiasmant. I love you I love you

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Balthamos le Ven 18 Mar 2016 - 23:13
Le vendredi soir après les cours est souvent collaboratif chez nous. 

Wink
avatar
Malaga
Modérateur

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Malaga le Sam 19 Mar 2016 - 7:01
@Pat B a écrit:J'hésite...
On collabore en équipe éducative pour gérer les classes, ou lors du conseil de classe, pour réfléchir aux décisions d'orientation. On collabore entre collègues d'une même matière pour se donner quelques docs utiles ou pour mieux faire la transition d'un niveau au suivant. On collabore entre matières voisines pour coordonner nos progressions ("en physique, t'as besoin que je fasse les puissances de 10 à quelle période ?"). Donc, oui, on collabore. Un peu, en fonction des besoins.
Mais effectivement, le coeur du métier, c'est seul face aux élèves. Ou seul face à nos copies et nos préparations.
Donc ça reste plus solitaire que collaboratif...
De la même façon que pour construire une maison, chaque artisan se coordonne avec ceux des autres corps de métier, mais est ensuite seul à faire son travail (et il serait inimaginable qu'un autre corps de métier vienne dire comment il doit le faire ou l'obilger à travailler à deux...)

Je souscris totalement à tes propos.

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
leskhal
Niveau 10

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par leskhal le Sam 19 Mar 2016 - 7:03
La question est naïve, sa réponse nécessairement tronquée.
Solitaire par goût, on te fait d'ailleurs bien sentir ta responsabilité en cas de problème.
La collaboration est essentiellement subie, qu'il s'agisse d'assister à des réunions ou conseils de classe, de faire une synthèse ou de préparer un sujet commun, c'est toujours frustrant et on est confronté à la bêtise humaine avec une violence récurrente.
J'aime bien faire ma cuisine dans mon coin, j'aime bien partager mes recettes, certains collègues sont intéressants, mais à la fin je préfère rester aux fourneaux pour ce qui me concerne.

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Rabelais le Sam 19 Mar 2016 - 8:54
@JPhMM a écrit:
@Balthamos a écrit:Pourquoi pas un troisième choix? Entre les deux? 

Collaboratif, de plus en plus. 
Cela est sympa et l'interdisciplinarité est un bon médium pour transmettre des savoirs et des connaissances. Puis c'est un aspect intéressant à développer.

Solitaire de base et d'après les textes. Nous n'avons pas d'obligation et c'est une chance de ne compte que sur soit même, aussi bien pour les élèves que pour nos conditions de travail. 

Je ne participe pas au sondage car ma réponse n'est pas dans le questionnaire.
D'ailleurs Rabelais et moi avons décidé de commencer un travail transdisciplinaire français-mathématique : "Le « 5 à 7 » et autres synecdoques numériques".

Très enthousiasmant. I love you I love you
Oh, joli!!! bisous

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Pierre-Henri le Sam 19 Mar 2016 - 9:02
Les deux. Solitaire quand je prépare mes cours et que les donne, quand je cherche les moyens de faire progresser mes élèves et d'adapter à eux mon enseignement ; collaboratif pour toutes les questions de discipline, de sécurité, pour colmater immédiatement les brèches dans lesquelles s'engouffreraient les élèves.

Solitaires mais solidaires, en somme.
avatar
Serge
Médiateur

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Serge le Sam 19 Mar 2016 - 9:04
Solitaire, ce qui n'empêche nullement de faire régulièrement des passerelles et parfois des projets communs, mais uniquement avec qui on le décide, sur le sujet qu'on décide et sur la durée qu'on décide, sans "cahier des charges" EPI et autres joyeusetés administratives

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
Ratatouille
Niveau 2

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Ratatouille le Sam 19 Mar 2016 - 9:07
Définitivement solitaire... une année j'ai travaillé en équipe avec une collègue et c'était un tout autre métier, quelque chose de très stimulant professionnellement. Le côté solitaire du prof est ce que je n'aime pas et c'est je pense quelque chose qui pourrait me faire changer de voie. Après j'entends bien que pour d'autres c'est ce côté solitaire qui peut être plaisant.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Daphné le Sam 19 Mar 2016 - 9:28
@JPhMM a écrit:Solitaire.

Sauf de 5 à 7, bien sûr.

Laughing
avatar
Cisil
Niveau 9

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Cisil le Sam 19 Mar 2016 - 9:35
Solitaire.
On est seul face aux élèves, seul pour préparer nos cours, seul devant nos paquets de copies. Mais c'est sans doute dû à ma matière, en vingt ans de collège, je n'ai que très rarement eu des collègues de ma discipline.  Et ça me convient ! Il m'arrive de bosser avec mes collègues d'anglais, pour confronter nos pratiques, comparer nos progressions (combien de fois ai-je entendu les élèves me dire : "on fait la même chose en anglais !"...), mais j'aime l'idée d'être seul maître à bord.

_________________
"Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul."  Montaigne.

"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns." Jacques Brel.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Lefteris le Sam 19 Mar 2016 - 10:34
Solitaire : parce qu'on est seul classe, qu'on crée ses cours, qu'on corrige, que c'est un métier de conception.Aussi parce que pour beaucoup d'entre nous, cela correspond à un choix de liberté de travail. Etant reconverti, un peu un pis aller je le reconnais, c'est une des raisons de mon choix : ne pas subir les décisions d'autrui, m'organiser, ne pas passer de temps en réunion, ne pas s'imposer la présence de gens à qui on n'a rien à dire ... Contrepartie d'une énorme claque salariale.
Je ne conçois le travail d'"équipe" que pour les questions pratiques, discipline et autres aspects liés aux conditions de travail . Sinon c'est plus une torture qu'autre chose, on le voit avec les jacasseries imposées de cette    de réforme.  Si c'est pour aller boire un coup , on peut toujours voir les collègues, et pour parler autre chose que boulot.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
scot69
Fidèle du forum

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par scot69 le Sam 19 Mar 2016 - 12:03
Je suis vraiment très mitigé. J'ai voté solitaire car nous sommes seuls devant nos classes effectivement, et aussi parce que je remarque que beaucoup de collègues ne savent pas travailler en équipe et ne supportent pas qu'une idée vienne de quelqu'un d'autre, ni de faire la moindre concession. J'ai déjà vu des réunions d'élaborations de projets communs partir dans tous les sens et finir à la limite de l'agressivité.

Cela dit, j'ai la chance d'avoir des collègues d'anglais supers avec qui on travaille efficacement, sans perdre de temps et on se fait une véritable confiance. On se refile nos documents, on se soutient vachement... c'est super agréable. Là récemment, on a organisé une grande sortie en commun avec d'autres matières et tout a été réglé très rapidement... par contre, quand je vois mes collègues de compta, elles ne savent pas faire une concertation sans s'insulter et régler de vieux contentieux...

Je dois dire que j'ai une chance incroyable, mais ça n'a pas toujours été le cas.

Après, que veux dire travailler en équipe???
avatar
Marlou.Bassboost
Esprit éclairé

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Marlou.Bassboost le Sam 19 Mar 2016 - 12:20
Je suis solo parce que j'ai envie de faire comme je le sens au moment où je le sens.
Cette culture de vouloir tout faire collaboratif demande un gros travail supplémentaire non rémunéré ce qui ne m'empêche pas de discuter de nos pratiques en sdp ou sur des listes de discussion riches en échanges.

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »
avatar
KrilinXV3
Neoprof expérimenté

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par KrilinXV3 le Sam 19 Mar 2016 - 12:20
"Autoentrepreneur" avec un statut de fonctionnaire, en ce qui me concerne.

_________________
Asinus asinum fricat
avatar
Miew
Habitué du forum

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Miew le Sam 19 Mar 2016 - 12:41
Question intéressante...
Le but de l'éducation nationale, avec la réforme du collège, est de faire bosser les professeurs en équipes dans le cadre des EPI.
Mais nous savons bel et bien que, pour l'instant, le travail se fait globalement en solitaire, et les résultats provisoires du sondage témoignent !

_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.

2017-2018 : T2 TZR, collège/lycée, trop de niveaux...
2016-2017 : T1 TZR, 2 collèges - 1 classe de 6e, 2 classes de 5e, 1 classe de 4e + PP d'une classe de 5e
2015-2016 : Renouvellement de stage, 1 classe de 5e, 1 classe de 4e.
2014-2015 : Stage, 3 classes de 4e, 1 classe de 5e + 2h AP 6e.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par JPhMM le Sam 19 Mar 2016 - 12:41
@Rabelais a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Balthamos a écrit:Pourquoi pas un troisième choix? Entre les deux? 

Collaboratif, de plus en plus. 
Cela est sympa et l'interdisciplinarité est un bon médium pour transmettre des savoirs et des connaissances. Puis c'est un aspect intéressant à développer.

Solitaire de base et d'après les textes. Nous n'avons pas d'obligation et c'est une chance de ne compte que sur soit même, aussi bien pour les élèves que pour nos conditions de travail. 

Je ne participe pas au sondage car ma réponse n'est pas dans le questionnaire.
D'ailleurs Rabelais et moi avons décidé de commencer un travail transdisciplinaire français-mathématique : "Le « 5 à 7 » et autres synecdoques numériques".

Très enthousiasmant. I love you I love you
Oh, joli!!! bisous
Merci I love you

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Tamerlan le Sam 19 Mar 2016 - 13:06
Franchement, c'est ambiguë comme question... On peut comprendre:
- devrait être
- ou est dans les faits (dans ma pratique ou dans la majorité des pratiques).
Pour exploiter cela dans un mémoire, pas évident...

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
A Tuin
Sage

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par A Tuin le Sam 19 Mar 2016 - 15:52
*Au départ je me préparais à ne pas répondre, vu qu'il n'y avait pas la possibilité de l'entre-deux. Je trouve qu'il y a de la collaboration en ce sens qu'on communique, parfois on se passe des séances ou documents entre collègues de la même matière. C'est intéressant.


Au final après lecture des attentes donc :
J'ai répondu solitaire parce que à un moment donné on est seul dans sa classe, et personne non plus ne viendra préparer tes cours à ta place. Même quand on es convoqués pour des formations où il faut produire des cours, séquences ou autres, bien souvent j'ai pu constater que si je produisais un truc bien chiadé sur quoi j'avais passé du temps, beaucoup d'autres viennent limite les mains dans les poches en attendant que ça leur tombe tout cuit. Il y a parfois aussi de l'échange, c'est super dans ces cas là. Mais malgré tout, cette démarche a des limites.

Si on se plaçait systématiquement dans le collaboratif par contre, ce serait vraiment très bien car pour avoir pu travailler ainsi en binôme quelques fois, cela fait gagner du temps, et on est plus performant car on peut bénéficier d'idées/ démarches nouvelles, et en faire bénéficier d'autres.


Sinon, évidemment que les gens de l'ESPE vont trouver le collaboratif formidable : ils comptent bien évidemment là-dessus aussi -pour certains-, pour récupérer le travail d'autrui et se faire ensuite mousser gracieusement. Ils n'ont aucun intérêt personnel à dire le contraire.
Malavita
Niveau 6

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Malavita le Sam 19 Mar 2016 - 17:13
Comme les réponses précédentes, il m'est impossible de trancher (et donc de répondre aux sondages). Solidaire car effectivement, devant les élèves, lors de la préparation et des correction, nous sommes seuls.

Collaboratif aussi, mais bon, je ne parle pas des réunions et autres trucs obligatoires imposés et chronophages, mais des échanges d'idées, de séquences, de copies, sans compter la gestion des élèves commune... Surtout, en LP (enfin, pour ceux qui respectent les textes), nous avons des EGLS (enseignement général lié à la spécialité) et des PPCP (Projet pluridisciplinaire à caractère professionnel), bref, cela ressemble à des EPI (enfin d’après ce que j'en comprends) mais en plus libre. On intervient donc sur la même classe aux mêmes horaires et en binôme. C'est plutôt enrichissant et cela permet de découvrir d'autres pratiques (enfin, à condition de travailler avec des collègues qui tiennent la route...), même si cela demande un peu de coordination et une bonne répartition des tâches et des objectifs. Au final, cela roule pas mal.

Bref, la réponse au sondage va dépendre aussi beaucoup de ses propres pratiques personnelles et de la culture de son établissement.

Petit bémol du collaboratif : des professeurs qui ont l'habitude de travailler ensemble, de communiquer... peuvent devenir hyper solidaires en cas de gros pépins et là, c'est le CDE et le rectorat qui trouvent que le collaboratif, finalement...  furieux Par contre, là, toi, tu de dis c'est vachement bien !  :succes:
avatar
Ignatius Reilly
Neoprof expérimenté

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Ignatius Reilly le Sam 19 Mar 2016 - 20:43
@Tamerlan a écrit:Franchement, c'est ambiguë comme question... On peut comprendre:
- devrait être
- ou est dans les faits (dans ma pratique ou dans la majorité des pratiques).
Pour exploiter cela dans un mémoire, pas évident...

C'est dans ce sens que j'ai demandé une précision, puisque les réponses feront l'objet d'un travail pour l'ESPE.
J'ai répondu : solitaire. Je vois bien que des collègues bossent parfois ensemble, j'ai déjà fait des choses intéressantes avec une collègue de français autour d'une autobiographie en 3ème, mais ça partait d'une volonté de ma part.
Les EPI me hérissent le poil car je ne peux pas travailler comme ça, en groupe.
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par Rabelais le Dim 20 Mar 2016 - 9:28
@JPhMM a écrit:
@Rabelais a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Balthamos a écrit:Pourquoi pas un troisième choix? Entre les deux? 

Collaboratif, de plus en plus. 
Cela est sympa et l'interdisciplinarité est un bon médium pour transmettre des savoirs et des connaissances. Puis c'est un aspect intéressant à développer.

Solitaire de base et d'après les textes. Nous n'avons pas d'obligation et c'est une chance de ne compte que sur soit même, aussi bien pour les élèves que pour nos conditions de travail. 

Je ne participe pas au sondage car ma réponse n'est pas dans le questionnaire.
D'ailleurs Rabelais et moi avons décidé de commencer un travail transdisciplinaire français-mathématique : "Le « 5 à 7 » et autres synecdoques numériques".

Très enthousiasmant. I love you I love you
Oh, joli!!! bisous
Merci I love you

Et voilà, tu publies deja nos photos sur internet

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par JPhMM le Dim 20 Mar 2016 - 9:38
@Rabelais a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Rabelais a écrit:
@JPhMM a écrit:
D'ailleurs Rabelais et moi avons décidé de commencer un travail transdisciplinaire français-mathématique : "Le « 5 à 7 » et autres synecdoques numériques".

Très enthousiasmant. I love you I love you
Oh, joli!!! bisous
Merci I love you

Et voilà, tu publies deja nos photos sur internet
Je fais du prosélytisme pour le travail collaboratif interdisciplinaire. Il parait que c'est bon pour nos carrières. Tu n'en es pas marrie, j'espère ? Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
jésus
Habitué du forum

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

par jésus le Dim 20 Mar 2016 - 10:08
Bah, tout dépend si le travail en équipe est imposé ou s'il est issu d'un choix. Si on travaille en équipe à contre-coeur , c'est pire que tout.
En revanche, travailler seul et se sentir isolé en tant que contractuel dans un établissement, j'ai testé plusieurs fois.
Etre capable de dialoguer et parler de sa matière avec des collègues , c'est bien aussi. Ne pas parler philo avec ses collègues ou seulement s'adresser la parole pour les bac blancs...c'est nul. La vie intellectuelle ne s'arrête pas avec les études...et c'est toujours intéressant d'avoir des discussions théoriques sur sa matière si on est dans un processus de "concours" .
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum