[Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

81% 81% 
[ 149 ]
19% 19% 
[ 36 ]
 
Total des votes : 185

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par jésus le Dim 20 Mar 2016, 10:08

Bah, tout dépend si le travail en équipe est imposé ou s'il est issu d'un choix. Si on travaille en équipe à contre-coeur , c'est pire que tout.
En revanche, travailler seul et se sentir isolé en tant que contractuel dans un établissement, j'ai testé plusieurs fois.
Etre capable de dialoguer et parler de sa matière avec des collègues , c'est bien aussi. Ne pas parler philo avec ses collègues ou seulement s'adresser la parole pour les bac blancs...c'est nul. La vie intellectuelle ne s'arrête pas avec les études...et c'est toujours intéressant d'avoir des discussions théoriques sur sa matière si on est dans un processus de "concours" .

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Rabelais le Dim 20 Mar 2016, 11:20

@JPhMM a écrit:
@Rabelais a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Rabelais a écrit:
Oh, joli!!! bisous
Merci I love you

Et voilà, tu publies deja nos photos sur internet
Je fais du prosélytisme pour le travail collaboratif interdisciplinaire. Il parait que c'est bon pour nos carrières. Tu n'en es pas marrie, j'espère ? Razz

Pas de bol yesyes

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par JPhMM le Dim 20 Mar 2016, 11:30

Je n'ai pas compris, pardon.


Dernière édition par JPhMM le Dim 20 Mar 2016, 11:30, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Jane le Dim 20 Mar 2016, 11:30

Les deux, par essence:
- Solitaire, car tu es seul face à ta classe, seul à concevoir ton cours, à le préparer, à le transmettre.
- Collaboratif avec tes élèves, qui sont guidés par tes enseignements.

Maintenant, il y a fort à parier qu'on attende de toi que tu chantes les louanges du co-enseignement et du travail en équipe. Le travail en équipe nécessite une entente sans faille (du moins sur la perspective pédagogique) et une répartition harmonieuse du travail; il nécessite aussi que devoir reculer sur la liberté pédagogique de chacun (enfin, sur le peu de liberté pédagogique qui nous reste encore). Ceci justifiant sans doute cela, je refuse catégoriquement le travail en équipe et le co-enseignement parce que j'aime la solitude du prof Very Happy. La collaboration avec les élèves, de toute façon, on n'y échappe pas (sauf enseignement à distance ? en encore... on n'en serait pas les témoins !).



_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Rabelais le Dim 20 Mar 2016, 13:12

@JPhMM a écrit:Je n'ai pas compris, pardon.
Oups, je n'étais pas réveillée, j'ai posté ailleurs !
Non, mais attention au prosélytisme , on finirait par nous suivre et la SDP deviendrait un gigantesque lupanard Razz
Oh et puis si , finalement, balance les photos!

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par VanGogh59 le Dim 20 Mar 2016, 13:23

@Jane a écrit:Les deux, par essence:
- Solitaire, car tu es seul face à ta classe, seul à concevoir ton cours, à le préparer, à le transmettre.
- Collaboratif avec tes élèves, qui sont guidés par tes enseignements.

Maintenant, il y a fort à parier qu'on attende de toi que tu chantes les louanges du co-enseignement et du travail en équipe. Le travail en équipe nécessite une entente sans faille (du moins sur la perspective pédagogique) et une répartition harmonieuse du travail; il nécessite aussi que devoir reculer sur la liberté pédagogique de chacun (enfin, sur le peu de liberté pédagogique qui nous reste encore). Ceci justifiant sans doute cela, je refuse catégoriquement le travail en équipe et le co-enseignement parce que j'aime la solitude du prof Very Happy. La collaboration avec les élèves, de toute façon, on n'y échappe pas (sauf enseignement à distance ? en encore... on n'en serait pas les témoins !).



Ceci dit avec la réforme et les inimitiés qu'elle va contribuer à créer, je crains fort que le travail en équipe (volontaire s'entend) a pris du plomb dans l'aile...

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par JPhMM le Dim 20 Mar 2016, 13:35

@Rabelais a écrit:
@JPhMM a écrit:Je n'ai pas compris, pardon.
Oups, je n'étais pas réveillée, j'ai posté ailleurs !
Non, mais attention au prosélytisme , on finirait par nous suivre et la SDP deviendrait un gigantesque lupanard Razz
En SDP ? oh que non, il y a des lieux bien plus discrets dans l'établissement. De l'intérêt de connaître parfaitement les détails des locaux. Very Happy
Mais oui, tu as raison. Un peu de joie ne nuit pas.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Jane le Dim 20 Mar 2016, 13:44

@VanGogh59 a écrit:
@Jane a écrit:Les deux, par essence:
- Solitaire, car tu es seul face à ta classe, seul à concevoir ton cours, à le préparer, à le transmettre.
- Collaboratif avec tes élèves, qui sont guidés par tes enseignements.

Maintenant, il y a fort à parier qu'on attende de toi que tu chantes les louanges du co-enseignement et du travail en équipe. Le travail en équipe nécessite une entente sans faille (du moins sur la perspective pédagogique) et une répartition harmonieuse du travail; il nécessite aussi que devoir reculer sur la liberté pédagogique de chacun (enfin, sur le peu de liberté pédagogique qui nous reste encore). Ceci justifiant sans doute cela, je refuse catégoriquement le travail en équipe et le co-enseignement parce que j'aime la solitude du prof Very Happy. La collaboration avec les élèves, de toute façon, on n'y échappe pas (sauf enseignement à distance ? en encore... on n'en serait pas les témoins !).



Ceci dit avec la réforme et les inimitiés qu'elle va contribuer à créer, je crains fort que le travail en équipe (volontaire s'entend) a pris du plomb dans l'aile...

Toutafé; et si les CDE l'imposent, la salle des profs implose. Un de mes collègues, a priori partant pour un EPI avec un autre collègue a depuis jeté l'éponge (en gros, lui devait préparer les cours et encadrer la production, pendant que l'autre préférait passer un film et mener un débat... ben voyons). Rolling Eyes

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par phychi67 le Dim 20 Mar 2016, 14:01

@Jane a écrit:Les deux, par essence:
- Solitaire, car tu es seul face à ta classe, seul à concevoir ton cours, à le préparer, à le transmettre.
- Collaboratif avec tes élèves, qui sont guidés par tes enseignements.

Maintenant, il y a fort à parier qu'on attende de toi que tu chantes les louanges du co-enseignement et du travail en équipe. Le travail en équipe nécessite une entente sans faille (du moins sur la perspective pédagogique) et une répartition harmonieuse du travail; il nécessite aussi que devoir reculer sur la liberté pédagogique de chacun (enfin, sur le peu de liberté pédagogique qui nous reste encore). Ceci justifiant sans doute cela, je refuse catégoriquement le travail en équipe et le co-enseignement parce que j'aime la solitude du prof Very Happy. La collaboration avec les élèves, de toute façon, on n'y échappe pas (sauf enseignement à distance ? en encore... on n'en serait pas les témoins !).



+1

veneration

_________________
"The first principle is that you must not fool yourself–and you are the easiest person to fool."
R. Feynman

phychi67
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Awott le Dim 20 Mar 2016, 17:54

Solitaire, voir parfois grandement esseulé.

Dans certaines matières ( musique et arts plastiques par exemple ), l'enseignant est seul ( et est déjà heureux s'il n'a qu'un seul établissement à gérer ( et si ils sont deux c'est partage de salle et de matos, horaires inconciliables, niveaux différents ) et dans 80% des cas son rôle dans le travail en équipe c'est peanuts, c'est accessoire ( d'autant plus lorsqu'il est sur deux établissement ).
Pour mon exemple personnel, je me suis même retrouvé dans une situation ubuesque. Troisième étage d'un bâtiment lorsque l'ensemble de l'étage est déserté, salle des profs dans un autre bâtiments ( autant dire que le temps d'aller prendre un café et discuter un peu c'est limite ). Je n'y étais que deux demi-journées et il m'arrivait régulièrement de ne croiser personne.

Awott
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Ignatius Reilly le Dim 20 Mar 2016, 20:58

@jésus a écrit:Bah, tout dépend si le travail en équipe est imposé ou s'il est issu d'un choix. Si on travaille en équipe à contre-coeur , c'est pire que tout.
En revanche, travailler seul et se sentir isolé en tant que contractuel dans un établissement, j'ai testé plusieurs fois.
Etre capable de dialoguer et parler de sa matière avec des collègues , c'est bien aussi. Ne pas parler philo avec ses collègues ou seulement s'adresser la parole pour les bac blancs...c'est nul. La vie intellectuelle ne s'arrête pas avec les études...et c'est toujours intéressant d'avoir des discussions théoriques sur sa matière si on est dans un processus de "concours" .

Je suis d'accord. Malheureusement je suis dans un établissement où tu te fais traiter d'intello si tu prononces un mot de plus de 3 syllabes en salle des profs ou si tu exhibes un livre.
Donc travailler avec les autres, très peu pour moi.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par scot69 le Dim 20 Mar 2016, 22:34

@Ignatius Reilly a écrit:
@jésus a écrit:Bah, tout dépend si le travail en équipe est imposé ou s'il est issu d'un choix. Si on travaille en équipe à contre-coeur , c'est pire que tout.
En revanche, travailler seul et se sentir isolé en tant que contractuel dans un établissement, j'ai testé plusieurs fois.
Etre capable de dialoguer et parler de sa matière avec des collègues , c'est bien aussi. Ne pas parler philo avec ses collègues ou seulement s'adresser la parole pour les bac blancs...c'est nul. La vie intellectuelle ne s'arrête pas avec les études...et c'est toujours intéressant d'avoir des discussions théoriques sur sa matière si on est dans un processus de "concours" .

Je suis d'accord. Malheureusement je suis dans un établissement où tu te fais traiter d'intello si tu prononces un mot de plus de 3 syllabes en salle des profs ou si tu exhibes un livre.
Donc travailler avec les autres, très peu pour moi.

C'est fou comment l'ambiance change d'un bahut à l'autre... parfois c'est l'extrême inverse (tu te fais traiter de beauf si tu dis que tu as regardé The Voice...) J'ai de la chance, chez nous il y a un juste milieu!

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Nemuyoake le Lun 21 Mar 2016, 02:30

Collaboratif, mais avant je pensais solitaire. Vivre dans un nouvel environnement m'a fait changer d'avis...

_________________
Si vous êtes intéressés par le métier d'enseignant au Japon...
http://www.japanteachingenglish.com/

Nemuyoake
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Zappons le Lun 21 Mar 2016, 03:44

Solitaire, à mon grand regret.
J'aurais aimé qu'il fût davantage collaboratif.

Je fais le même travail que plusieurs centaines d'autres enseignants au même moment. Je trouve dommage qu'il n'y ait pas une mutualisation des ressources et des travaux effectués par chacun, pour ensuite personnaliser et augmenter à sa sauce. C'est vraiment beaucoup d'énergie "gaspillée" si je puis dire.

Zappons
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Ignatius Reilly le Mar 22 Mar 2016, 19:44

@scot69 a écrit:
@Ignatius Reilly a écrit:
@jésus a écrit:Bah, tout dépend si le travail en équipe est imposé ou s'il est issu d'un choix. Si on travaille en équipe à contre-coeur , c'est pire que tout.
En revanche, travailler seul et se sentir isolé en tant que contractuel dans un établissement, j'ai testé plusieurs fois.
Etre capable de dialoguer et parler de sa matière avec des collègues , c'est bien aussi. Ne pas parler philo avec ses collègues ou seulement s'adresser la parole pour les bac blancs...c'est nul. La vie intellectuelle ne s'arrête pas avec les études...et c'est toujours intéressant d'avoir des discussions théoriques sur sa matière si on est dans un processus de "concours" .

Je suis d'accord. Malheureusement je suis dans un établissement où tu te fais traiter d'intello si tu prononces un mot de plus de 3 syllabes en salle des profs ou si tu exhibes un livre.
Donc travailler avec les autres, très peu pour moi.

C'est fou comment l'ambiance change d'un bahut à l'autre... parfois c'est l'extrême inverse (tu te fais traiter de beauf si tu dis que tu as regardé The Voice...) J'ai de la chance, chez nous il y a un juste milieu!

Lorsque j'étais TZR en Ardèche j'ai effectué un remplacement de 6 mois en lycée : la SDP était un lieu de débat, de confrontations de disciplines autour d'un objet d'étude et parfois d'engueulades, qui se terminaient bien néanmoins. Par contraste, je n'ai pas mis un pied en SDP depuis 15 jours dans mon actuel établissement. Et je viens de constater que je ne peux demander une mut' que sur un poste, inaccessible, en lycée...

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Rabelais le Mar 22 Mar 2016, 20:44

@Zappons a écrit:Solitaire, à mon grand regret.
J'aurais aimé qu'il fût davantage collaboratif.

Je fais le même travail que plusieurs centaines d'autres enseignants au même moment. Je trouve dommage qu'il n'y ait pas une mutualisation des ressources et des travaux effectués par chacun, pour ensuite personnaliser et augmenter à sa sauce. C'est vraiment beaucoup d'énergie "gaspillée" si je puis dire.
Mutualiser sur internet, ça se fait et ce n'est pas mal.
En revanche, palabrer des heures sur un hypothétique projet...

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Rendash le Mer 23 Mar 2016, 17:31

@Pierre-Henri a écrit:

Solitaires mais solidaires, en somme.

Snif, snif I love you

@Miew a écrit:Question intéressante...
Le but de l'éducation nationale, avec la réforme du collège, est de faire bosser les professeurs en équipes dans le cadre des EPI.
!

Le but est de préparer les enseignants à la polyvalence, de façon à résoudre les problèmes de recrutement sans augmenter l'attractivité du métier. Le reste n'est qu'enrobage prétendument pédagogique, au mieux.


Solitaire, définitivement. On est seul pour accomplir l'essentiel de notre travail : face aux élèves, mais aussi (et surtout) face aux bouquins. Préparer ses cours à plusieurs n'a de sens que dans l'esprit de l'ESPE, dans lequel la préparation consiste à faire de zoulies fiches minutant la séance à le seconde près et à remplir de zoulis tableaux. Préparer un cours à plusieurs n'a donc pas de sens, tout simplement. Au mieux, on prépare un support de cours à plusieurs. Mais la préparation, c'est le tombereau de bouquins et d'articles qu'on s'enfile à longueur de temps. Une partie non négligeable de cette préparation s'effectuant dans des lieux que je ne partage qu'occasionnellement et avec des gens choisis avec soin, comme mon lit ou le trône, la réponse est sans appel. Le travail solitaire n'exclut les échanges entre collègues que dans l'esprit étroit des certains formateurs et collègues, cela dit Rolling Eyes

La collaboration façon ESPE, c'est "on vous donne les consignes, démerdez-vous en groupe, on récupère votre boulot et on s'en sert pour les promos suivantes". Vécu, constaté la semaine dernière en retrouvant mon boulot chez une copine stagiaire. Présenté par le formateur comme venant de lui. Zorcharte.

@Ignatius Reilly a écrit:
Je suis d'accord. Malheureusement je suis dans un établissement où tu te fais traiter d'intello si tu prononces un mot de plus de 3 syllabes en salle des profs ou si tu exhibes un livre.
Donc travailler avec les autres, très peu pour moi.

Avec ces autres, alors, non?
Pas de bol. J'ai passé une chouette heure ce matin à piailler avec une collègue de lettres. Dostoïevski, Dumas, Choderlos de Laclos et Zola. yesyes



Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Lefteris le Mer 23 Mar 2016, 17:48

@Rendash a écrit: Le but est de préparer les enseignants à la polyvalence, de façon à résoudre les problèmes de recrutement sans augmenter l'attractivité du métier. Le reste n'est qu'enrobage prétendument pédagogique, au mieux.
Evidemment... Ils n'en ont rien à f. de la poyvalence en elle-même, voir le sort des LC.
On veutr de la polyvalence pur maintenir les enseignants bloqués dans les établissements, afin de remplacer au pied levé,  voir de leur imposer des heures en plus, non payées, et rien d'autre. Et une polyvalence sans vrai fond disciplinaire, onse moque de la qualité.  Ca se passe comme ça en Australie, par exemple, où enseigne un de mes proches parents.


Solitaire, définitivement. On est seul pour accomplir l'essentiel de notre travail : face aux élèves, mais aussi (et surtout) face aux bouquins. Préparer ses cours à plusieurs n'a de sens que dans l'esprit de l'ESPE, dans lequel la préparation consiste à faire de zoulies fiches minutant la séance à le seconde près et à remplir de zoulis tableaux. Préparer un cours à plusieurs n'a donc pas de sens, tout simplement. Au mieux, on prépare un support de cours à plusieurs. Mais la préparation, c'est le tombereau de bouquins et d'articles qu'on s'enfile à longueur de temps. Une partie non négligeable de cette préparation s'effectuant dans des lieux que je ne partage qu'occasionnellement et avec des gens choisis avec soin, comme mon lit ou le trône, la réponse est sans appel. Le travail solitaire n'exclut les échanges entre collègues que dans l'esprit étroit des certains formateurs et collègues, cela dit  Rolling Eyes

Exactement, les besogneux de l'ESPE veulent des tableaux avec des "activités", des "dominantes", des  "compétences", pour obliger les enseignants à faire un travail de secrétariat permanent sous le regard des autres (management transversal, et mode de travail type open space);

La collaboration façon ESPE, c'est "on vous donne les consignes, démerdez-vous en groupe, on récupère votre boulot et on s'en sert pour les promos suivantes". Vécu, constaté la semaine dernière en retrouvant mon boulot chez une copine stagiaire. Présenté par le formateur comme venant de lui. Zorcharte.

Exact. Quand je serai ministre, tout ce beau monde dégage immédiatement



Avec ces autres, alors, non?
Pas de bol. J'ai passé une chouette heure ce matin à piailler avec une collègue de lettres. Dostoïevski, Dumas, Choderlos de Laclos et Zola.  yesyes

Et je dirais même plus : on peut aussi voir un collègue juste pour boire un coup , sans parler boulot, ni même matière, et encore moins élèves. Raison pour laquelle je ne déjeune jamais à la cantine, pas par délicatesse de palais.


Dernière édition par Lefteris le Mer 23 Mar 2016, 21:45, édité 1 fois (Raison : frappe/ponctuation)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Rabelais le Mer 23 Mar 2016, 17:57

j'ai toujours préféré le solitaire , de toutes les façons.
C'est comme le cours, il est souvent plus beau monté seul ( dans la douceur des alcôves mais je m'egare)

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par LilieDoc le Mer 23 Mar 2016, 19:31

Moi qui suis prof-doc, travailler en collaboration dépend pour beaucoup de l'établissement dans lequel je suis et des habitudes et bonne volonté des collègues de discipline...

LilieDoc
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Zappons le Mer 23 Mar 2016, 20:57

@Rabelais a écrit:
@Zappons a écrit:Solitaire, à mon grand regret.
J'aurais aimé qu'il fût davantage collaboratif.

Je fais le même travail que plusieurs centaines d'autres enseignants au même moment. Je trouve dommage qu'il n'y ait pas une mutualisation des ressources et des travaux effectués par chacun, pour ensuite personnaliser et augmenter à sa sauce. C'est vraiment beaucoup d'énergie "gaspillée" si je puis dire.
Mutualiser sur internet, ça se fait et ce n'est pas mal.
En revanche, palabrer des heures sur un hypothétique projet...

Ça doit alors être dans ma discipline et dans mon niveau d'enseignement que c'est peu développé, hélas. humhum

Zappons
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par Rabelais le Mer 23 Mar 2016, 21:00

@Zappons a écrit:
@Rabelais a écrit:
@Zappons a écrit:Solitaire, à mon grand regret.
J'aurais aimé qu'il fût davantage collaboratif.

Je fais le même travail que plusieurs centaines d'autres enseignants au même moment. Je trouve dommage qu'il n'y ait pas une mutualisation des ressources et des travaux effectués par chacun, pour ensuite personnaliser et augmenter à sa sauce. C'est vraiment beaucoup d'énergie "gaspillée" si je puis dire.
Mutualiser sur internet, ça se fait et ce n'est pas mal.
En revanche, palabrer des heures sur un hypothétique projet...

Ça doit alors être dans ma discipline et dans mon niveau d'enseignement que c'est peu développé, hélas. humhum
Oh, j'en suis désolée pour votre matière .
En lettres, qui veut mutualiser mutualise, il y a quantité d'échanges de séquences, d'idées de séance, de chapitres, de réflexions sur les livres, les pièces, différentes lectures du même texte auxquelles se confronter, tout un petit monde d'échange .
Des discussions aussi peuvent s'engager .

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Enquête professeurs] Professeur : un métier solitaire ou collaboratif ?

Message par manchotte50 le Jeu 24 Mar 2016, 13:21

en tant que prof-doc, sans collaboration pas de pédagogie pour nous, il faut donc tenter de montrer sans cesse aux collègues de discipline ce que nous pouvons apporter...C'est parfois un peu usant de devoir se vendre comme cela mais si on veut mener des projets et former les élèves il n'y a pas le choix !

manchotte50
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum