AED victime de violences physiques et d'insultes.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Aratta le Mer 23 Mar 2016 - 22:01

Raz le bol de ce boulot. Suite à mon entretien avec le CPE, qui m'a félicité pour mon travail quotidien, les "anciens" de vie scolaire font bloc! Petites réflexions quant à mes compétences en tant que TICE aujourd'hui! Sinon, ils semblent avoir décidé de m'isoler. ils vont me pourrir la vie, et j'ai le sentiment que je ne pourrai en fait rien faire pour me défendre, si ce n'est partir. Quelle idée stupide j'ai eue d'accepter ce poste.

Aratta
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Beaubou le Jeu 24 Mar 2016 - 18:15

@Aratta a écrit:Bonsoir,

Je pense poster au bon endroit vu le nom de la rubrique! Je suis AED/TICE à temps plein dans un collège. il y a une dizaine de jours, un élève m'a "balancée" contre une porte à la cantine car j'ai refusé qu'il sorte sans nettoyer sa table.

Le collègue AED qui était en équipe avec moi n'a pas réagi!! C'est un agent technique qui a "calmé" le gamin!! Bien évidemment, j'ai fait un rapport immédiat. Sur le coup, niveau physique, j'ai eu mal au bras, mais j'ai surtout été "secouée" psychologiquement!

Naïvement, je pensais que la hiérarchie prendrait immédiatement des mesures, du fait de la gravité de l'acte et aussi pour la bonne raison que le garçon et sa "bande" est ingérable par tous les personnels!!


Mon rapport ainsi que celui des employés de cuisine a été transmis au principal! Le samedi matin, j'avais un superbe hématome au bras! Le lundi matin, j'ai eu la surprise de voir le jeune homme descendre du bus scolaire comme si de rien n'était!! Sur les conseils d'enseignants, je me suis octroyée une heure d'absence pour consulter mon médecin et obtenir un certificat médical. A mon retour, j'ai porté ce certificat au principal.

Entre le jour de l'agression et hier, le jeune et sa bande se sont démarqués par d'autres actes (incivilités, insultes, vandalisme, harcèlement.....!). Quant à moi, dès qu'ils me croisent, presque tout le temps, c'est intimidation physique, insultes de loin........ Jeudi soir, en dernière heure, j'ai été obligée de gérer une partie de la bande! Un enfer!!! J'ai dû appeler au secours deux fois le CPE (les collègues ne bougeant pas!!). Hier, le chef cuisinier m'a informée que le garçon passait le soir en conseil de discipline, ce dont je n'ai pas été officiellement informée. Le matin, j'étais allée voir le principal pour lui rapporter l'enfer de la permanence de la veille! Ce dernier me donne RDV en début d'après midi à l'heure de ma pause (15 minutes sur une journée de 9h15 en service!)! A l'heure prévue, j'y vais! Et là, surprise: il est parti!!! Et je n'ai plus eu de nouvelles de lui!!!

il est trop tard pour que je dépose plainte, mais là je suis à bout!! Depuis décembre, je n'ai plus de temps pour remplir mes missions TICE car la Vie Scolaire me "bouffe"!! Les "anciens" se planquent dans le bureau! Nous ne sommes que deux à temps plein, et deux postes à temps partiels ont été supprimés! Le deuxième temps plein s'est attribué l'administratif et sort à peine du bureau!! Des enseignants ont constaté ma situation, et me soutiennent, mais là, je craque nerveusement! J'adore mon "métier" mais, ayant de plus un gros souci de santé, je ne veux pas que l'enfer du boulot aie une influence sur cette dernière! Donc, je me tais face aux collègues, qui me surnomment "la Vieille" , je fais comme si c'était drôle!!

Côté TICE, n'ayant pas eu le temps de tout organiser du collège, j'ai dû préparer les épreuves ASSR de chez moi!! Je ne suis plus en mesure de gérer la maintenance informatique, les profs me "tombent dessus"! Ce que je comprends bien car ils subissent aussi les conséquences des tensions grandissantes au collège! Là, je ne sais pas quoi faire pour ne pas "craquer": choper un des gamins et le "cartonner"?? Me mettre en arrêt maladie (ce qui pénaliserait les enseignants et les élèves) ou directement démissionner (ce qui me laisserait sans revenus)! Ce qui me retient est le fait que j'ai survécu à un cancer et que ces problèmes ne doivent en aucun cas m'abattre! Mais là, je ne sais vers qui me tourner en dehors du collège! Les AED ne sont pas grand-chose dans le système!

Bref, tout conseil me serait utile!!

C'est bien pour cela (en gras) qu'ils ne font rien !

Ta sécurité est menacée et tu es manifestement à bout.
1)Fais-toi prescrire avant toute chose un congé de maladie ordinaire.
2) Dépose plainte par LRAR auprès du procureur de la République.
3) Effectue une demande de protection fonctionnelle auprès du recteur (recours gracieux) et/ou du ministre (recours hiérarchique)
4) Ne compte pas démesurément sur tes collègues ou sur les syndicats pour te soutenir. Nous sommes en 2016.

Beaubou
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Aratta le Jeu 24 Mar 2016 - 20:22

Bonsoir Beaubou,

Merci pour tes conseils. Mon boulot est devenu un enfer depuis mardi, en fait depuis que j'ai signalé au CPE les "gentils" surnoms qu'un collègue m'attribuait devant les élèves. Aujourd'hui fut un summum:

Bagarre ultra violente dans la cour, deux collègues et moi intervenons. J'ai failli me retrouver au sol car l'un des garçons m'a envoyer "valser" (ce sont des élèves qui m'ont retenue). Des profs ont dû intervenir pour nous aider. Puis j'ai passé toute l'après-midi à gérer des permanences. Et ce sera pareil demain certainement alors que je dois corriger les épreuves ASSR2 pour demain. Ou je me planque dans un coin avec mes corrections, qui vont me prendre au minimum deux heures, ou je les corrige chez moi ce weekend, ou je laisse tomber (ce que je ne ferai pas, les gamins n'ayant pas à subir les tensions internes à la vie scolaire). Dans tous les cas, vu mon état actuel, peu de possibilités, au vu de l'indifférence générale: je "pète un plomb" et encastre l'autre collègue dans son casier, ou demain midi je me barre et me mets en arrêt, ou je démissionne et je me sauve. Dans tous les cas, je suis perdante. Car je ne peux rien prouver quant à l'attitude de deux collègues envers moi, le documentaliste......... Oui nous sommes en 2016, et ce qui se passe est une honte absolue! Quant au courrier au Procureur, j'en arrive à penser que ce serait tout aussi vain!

_________________
On ne fonde en soi l'être dont on se réclame que par des actes. Un être n'est pas de l'empire du langage, mais de celui des actes. Notre humanisme a négligé les actes.

Pilote de guerre (1942)
Antoine de Saint-Exupéry

Aratta
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Beaubou le Jeu 24 Mar 2016 - 21:44

Ecris -moi en mp.

Beaubou
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par kamilla le Ven 25 Mar 2016 - 13:00

Je me doute que mon message ne va pas changer grand-chose à ta situation car je n'apporte pas d'infos ou d'aide à ton affaire, mais je tenais quand même à t'apporter mon soutien virtuel ; je sais, je constate tous les jours, que la situation des AED déjà trop précaire, est intenable et qu'on leur en demande tellement pour les jeter ensuite une fois qu'ils sont bien lessivés, tout en leur faisant comprendre qu'ils ne sont pas grand-chose... cela en décourage beaucoup, tandis que d'autres en profitent hélas.
Bref, je t'encourage à ne pas te laisser faire, ne serait-ce que pour démonter la bande de mafia qui semble régner dans ton établissement (AED et enseignants).
Et surtout à penser à toi d'abord.
fleurs

kamilla
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Beaubou le Ven 25 Mar 2016 - 19:44

@Aratta a écrit:Bonsoir Beaubou,

Merci pour tes conseils. Mon boulot est devenu un enfer depuis mardi, en fait depuis que j'ai signalé au CPE les "gentils" surnoms qu'un collègue m'attribuait devant les élèves. Aujourd'hui fut un summum:

Bagarre ultra violente dans la cour, deux collègues et moi intervenons. J'ai failli me retrouver au sol car l'un des garçons m'a envoyer "valser" (ce sont des élèves qui m'ont retenue). Des profs ont dû intervenir pour nous aider.  Puis j'ai passé toute l'après-midi à gérer des permanences. Et ce sera pareil demain certainement alors que je dois corriger les épreuves ASSR2 pour demain. Ou je me planque dans un coin avec mes corrections, qui vont me prendre au minimum deux heures, ou je les corrige chez moi ce weekend, ou je laisse tomber (ce que je ne ferai pas, les gamins n'ayant pas à subir les tensions internes à la vie scolaire). Dans tous les cas, vu mon état actuel, peu de possibilités, au vu de l'indifférence générale: je "pète un plomb" et encastre l'autre collègue dans son casier, ou demain midi je me barre et me mets en arrêt, ou je démissionne et je me sauve. Dans tous les cas, je suis perdante. Car je ne peux rien prouver quant à l'attitude de deux collègues envers moi, le documentaliste......... Oui nous sommes en 2016, et ce qui se passe est une honte absolue! Quant au courrier au Procureur, j'en arrive à penser que ce serait tout aussi vain!

La plainte au procureur n'est pas vaine. Tu pourras t'appuyer sur elle pour étayer ta demande de protection fonctionnelle (elle-aussi en LRAR, j'avais oublié de le préciser). Surtout le principe du système est " pas d'écrits, pas de plainte, pas de faits". Le recteur ira se pavaner devant les médias en déclarant, le jour où ce qui se passe dans ton établissement sera rendu public, que ce lieu de vie (sic) ne connaissait pas de problème particulier.

Enfin, et compte tenu de ce que tu exposes, je ne serais pas surpris que des calomnies contre toi aient été transmises au rectorat par l'administration, et/ou quelques parents d'élèves. Ton dépôt de plainte prendrait dès lors beaucoup d'importance.

Beaubou
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Aratta le Ven 25 Mar 2016 - 20:22

Bonsoir,

Cette journée a été similaire aux autres! J'ai dû me "planquer" ce matin pour pouvoir corriger l'ASSR2.

Et j'ai passé l'après-midi en permanence, sauf à 15h45 où il m'a fallu m'occuper du portail, calmer des dizaines de parents qui attendaient leurs enfants, leur faire signer les autorisations de sortie, contrôler les élèves seuls qui sortaient et calmer les "excités". Puis retour en permanence, avec parmi les élèves mon agresseur. En fait je l'ai surpris en lui disant que je l'acceptais mais que mieux valait pour lui qu'il se fasse tout petit! Et, surprise, il a été parfaitement correct. Ainsi que les autres gamins qui doivent sentir le "malaise" et adoptent une attitude plus acceptable. Sauf une, cousine du collègue. En seconde heure, j'ai refusé qu'elle quitte ma salle pour justement aller "papoter" en vie scolaire, elle m'a fait un caprice. Je n'ai pas cédé, ai mis un mot dans son carnet pour son insolence. Entretemps, j'avais envoyé un jeune ramener la fiche d'appel. Eh bien il est revenu en me disant que la gamine devait aller en vie scolaire. Ce que je ne pouvais empêcher.

Quant à mes recours internes, je ne me fais plus aucune illusion. Maintenant, le collègue m'ignore totalement, je n'existe plus mais il agit de façon détournée.

_________________
On ne fonde en soi l'être dont on se réclame que par des actes. Un être n'est pas de l'empire du langage, mais de celui des actes. Notre humanisme a négligé les actes.

Pilote de guerre (1942)
Antoine de Saint-Exupéry

Aratta
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Rhizome le Ven 25 Mar 2016 - 20:33

Ohlala! Quelle horreur! Shocked

Vraiment, porte plainte, ça te protégera en cas de futures dérives. Et n'hésite pas à te faire arrêter quelques jours si tu n'y arrives plus à tenir. Tu ne leur dois rien, mais tu dois faire attention à ta santé.

Rhizome
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Aratta le Mar 29 Mar 2016 - 20:22

Bonsoir,

Que dire de cette journée, si ce n'est qu'elle a été encore pire! La gamine sanctionnée a été "pleurer" auprès de son cousin, mon charmant collègue! Qui n'a pas vu un prof qui arrivait!

Le collègue a dit à l'élève que lui décidait que la sanction était injustifiée, et a ajouté que de toute façon, il était inutile de tenir compte de moi, car j'allais être virée. Le prof est venu m'informer de ce qu'il a entendu. J'en ai référé au CPE qui est allé parlé au prof, qui a confirmé mes propos! Et a ajouté que je n'étais pas sa première victime. Demain, je vais aller demander au Principal quelle est la date de mon départ et lui expliquerait pourquoi cette question. Et je l'informerai que j'ai l'intention d'aviser le Rectorat face à ce harcèlement, via des élèves.

_________________
On ne fonde en soi l'être dont on se réclame que par des actes. Un être n'est pas de l'empire du langage, mais de celui des actes. Notre humanisme a négligé les actes.

Pilote de guerre (1942)
Antoine de Saint-Exupéry

Aratta
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Thalia de G le Mar 29 Mar 2016 - 21:14

Courage, Aratta ! fleurs2
Je n'ai jamais vu une situation pareille.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Miew le Mar 29 Mar 2016 - 21:33

Bonsoir,

Tu as tout mon soutien, même si ça ne sert pas à grand chose.
Une telle violence physique et psychologique mérite qu'un médecin te mette en arrêt maladie.
As-tu pensé à signer le registre Santé et Sécurité au Travail ? (je sais que ça a été évoqué dans un précédent post) Le CDE se doit de le consulter, mais tous ne le font pas : le CDE du collège où j'étais l'an dernier en avait rien à faire de la remarque d'une AED sur ses conditions de travail (rien de comparable à ce que tu vis, mais surtout une mauvaise ambiance entre collègues de la vie scolaire, avec certaines AED très désagréables qui donnaient du travail en plus et étaient limites insultantes avec la collègue... ce genre de détails, quand ça fonctionne mal entre les collègues, les élèves le sentent, plus particulièrement dans des petits établissements).

Je te souhaite un bon courage et j'espère que ta situation va vite se débloquer.

_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.

Miew
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Rendash le Mar 29 Mar 2016 - 21:36

C'est assez ahurissant, ce que tu décris.
Bon courage =/

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par simone43 le Mar 29 Mar 2016 - 22:01

Bon courage et je rejoins le conseil de plusieurs néo, tu devrais te mettre en arrêt, histoire de te préserver un petit peu. Je suis révoltée par tout ce qu'on nous demande de supporter.
Il y a 2 ans en tant que contractuelle, j'ai aussi été agressée à plusieurs reprises physiquement et verbalement, les élèves n'ont eu aucune sanction (sauf un qui a droit à une petite remontrance dans le bureau de l'adjoint Rolling Eyes ). Je suis encore très marquée par ce que j'ai vécu.
Encore une fois, pense à toi, protège-toi et bon courage !

_________________
" Son rêve de créer une vie nouvelle,  à partir de rien,  en toute indépendance,  n'avait été que cela,  un rêve. " Freedom,  J. Franzen

simone43
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Aratta le Mar 29 Mar 2016 - 22:01

Oui, moi aussi, au départ, je pensais que c'était moi le problème! Eh oui, durant trois mois, j'avais pris le parti stupide de prendre les moqueries avec humour (moqueries sur mon physique de déesse, moqueries sur ma santé et les effets secondaires des traitements médicaux, sur mon age, mon ancien métier de militaire, moqueries sur tout et rien en fait) Puis, le fameux "katy pourrie" a été de trop, j'ai "craqué". Et aujourd'hui, un professeur a osé me soutenir ouvertement et dénoncer l'attitude de ce collègue et d'une autre qui dit "amen" à tout. J'ai réalisé que cela allait bien trop loin, car j'en venais à me dire que c'était moi le problème. Quant à me plaindre auprès de l'infirmière ou autre, ce serait presque comique vu l'inaction ambiante. Seul le CPE et ce prof tentent de faire quelque chose. Mais j'ai compris que cela ne mènerait à rien. A part "péter" les plombs, l'encastrer dans un casier (là, vu la taille du gars, ça va être difficile), fuir, me mettre en arrêt alors que j'adore ce métier..... De toute façon, je ne gagnerai pas. Je n'ai ni la force physique, ni mentale, de lutter. Alors j'attends l'explosion finale. Je bosse 42h en moyenne par semaine, sans compter les heures chez moi (Evaluations numériques des 6ème, Attestations ASSR de l'an dernier, préparation et correction des ASSR de cette année....). Je dois être la seule AED/TICE qui aime son métier mais j'en arrive à croire que je ne vaux rien au final. Ou alors, j'ai atterri sans le savoir dans une autre dimension cauchemardesque. Je n'ai plus la force de faire face

_________________
On ne fonde en soi l'être dont on se réclame que par des actes. Un être n'est pas de l'empire du langage, mais de celui des actes. Notre humanisme a négligé les actes.

Pilote de guerre (1942)
Antoine de Saint-Exupéry

Aratta
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Ronin le Mar 29 Mar 2016 - 22:04

Fait toi arrêter c'est la seule solution. Et dit à ce prof ce qu'il est. Une merde.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Rendash le Mar 29 Mar 2016 - 22:06

Porte plainte, si tu t'en sens la force.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Rhizome le Mar 29 Mar 2016 - 22:08

Sad

J'ai vécu quelque chose de similaire, mais à une échelle moindre et j'ai fini par exploser chez mon médecin qui m'avait conseillé de porter plainte et m'avait arrêtée.

Pense à toi avant tout.

Rhizome
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par laMiss le Mer 30 Mar 2016 - 10:59

Aratta, sérieusement : prends le temps d'aller voir un médecin.
S'il te met en AM, tu reprendras des forces.
Ensuite, tu pourras te battre et tu auras le temps, l'énergie et le recul de porter plainte.

Mais avant tout : rendez-vous chez le médecin. Parle-lui, et tu verras ce qu'il te dit.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par ipomee le Mer 30 Mar 2016 - 12:47

Je suis mal à l’aise pour plusieurs raisons :

D’abord une certaine violence dans les propos :
 je ne sais pas quoi faire pour ne pas "craquer": choper un des gamins et le "cartonner"?? Me mettre en arrêt maladie (ce qui pénaliserait les enseignants et les élèves) ou directement démissionner (ce qui me laisserait sans revenus). «  (message du 19 mars)
Ma situation à ce sujet est donc sans issue, sauf si dans une crise de folie aigüe, je l'étrangle derrière son bureau!! (message du 20 mars)
Dans tous les cas, vu mon état actuel, peu de possibilités, au vu de l'indifférence générale: je "pète un plomb" et encastre l'autre collègue dans son casier, ou demain midi je me barre et me mets en arrêt, ou je démissionne et je me sauve. (message du 24 mars)
A part "péter" les plombs, l'encastrer dans un casier (là, vu la taille du gars, ça va être difficile), fuir, me mettre en arrêt alors que j'adore ce métier….. (message d’hier)

Ensuite, beaucoup de gens te donnent des conseils (porter plainte par ex.), mais tu ne les suis pas ni ne réponds sur ces points très clairement.

Je ne sais donc pas vraiment quoi penser sur ta situation, hormis que je commence à avoir des doutes.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Rendash le Mer 30 Mar 2016 - 12:56

La violence des propos, je la perçois comme un exutoire bien légitime à une situation décrite elle-même très violente. Qui n'a jamais exprimé en privé le désir de coller une paire de baffes à un enquiquineur, collègue, chef ou élève?
Le flou autour des conseils est peut-être dû à la pesanteur de cette situation : qui peut se vanter d'être parfaitement lucide dans ces conditions? D'où les conseils invitant à aller voir un médecin avant toute chose.

Donc, ouais, les doutes. Toujours légitimes, bien sûr, et s'il s'avère que c'était effectivement un troll, tu seras sans doute la seule à pouvoir te vanter d'avoir percé à jour l'odieuse manipulation. Mais dans le cas contraire, vu ce que la situation décrite implique, je préfère, une fois n'est pas coutume, laisser le bénéfice du doute et me dire qu'il y a sans doute réellement un collègue en souffrance. Non?

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par ipomee le Mer 30 Mar 2016 - 14:34

J'en prends acte, Rendash.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Rendash le Mer 30 Mar 2016 - 15:04

Ho ce n'était pas le but, et c'est vrai que niveau troll, on a vu de sacrés tordus dans ce style. Mais sait-on jamais : on a vu aussi de vraies grosses galères :/

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par ipomee le Mer 30 Mar 2016 - 16:07

Pas de pb, tu as sans doute raison.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Rhizome le Mer 30 Mar 2016 - 17:39

Ipomee, je comprends ton sentiment mais pour avoir été dans une situation similaire (harcèlement de la part de ma CDE, qui, on me l'a dit alors que j'avais quitté l'établissement, était coutumière du fait...) je comprends qu'on ne réagisse pas au final. Malgré les conseils de mes proches et des collègues je n'ai jamais porté plainte et j'ai attendu de craquer pour aller voir mon médecin.

C'est seulement plusieurs années après les faits que j'ai reconnu la gravité de la situation.

Rhizome
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: AED victime de violences physiques et d'insultes.

Message par Aratta le Sam 2 Avr 2016 - 11:59

Bonjour,

Jeudi matin, j'ai enfin eu le "ressort" d'agir! J'ai établi un rapport de plainte. Une copie pour le CPE, une pour le principal et une pour le syndicat. Jeudi après midi, j'ai fait "l'école buissonnière" avec accord du principal. A 17h, une médiation a été mise en place. Je ne sais trop qu'en penser quant à l'avenir.

Hier, moins de tensions, il m'a fichue la paix! Hier soir, passant la soirée chez un prof, et sa compagne, qui a travaillé comme AED au collège en décembre, nous avons constaté qu'elle avait aussi subi le même type d'intimidations! Donc, c'est un schéma récurrent. Elle a décidé d'envoyer elle aussi un rapport de plainte pour me soutenir. Maintenant, j'attends de voir ce qui va se passer, et je note tout incident du même style.

_________________
On ne fonde en soi l'être dont on se réclame que par des actes. Un être n'est pas de l'empire du langage, mais de celui des actes. Notre humanisme a négligé les actes.

Pilote de guerre (1942)
Antoine de Saint-Exupéry

Aratta
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum