Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
clo74
Niveau 9

Phèdre de Sénèque : question à propos d'un subjonctif suivi d'un indicatif

par clo74 le Mer 23 Mar 2016 - 9:45
Je traduis l'aveu de Phèdre, et je lis les vers 648-649 :
"cum prima puras barba signaret genas
monstrique caecam Gnosii vidit domum"
L'édition des Belles Lettres donne comme explication"cum peut être suivi du subjonctif puis de l'indicatif ; le subjonctif semble alors caractériser la circonstance jugée la plus importante".
Je cherche une trace d'un cum+ subjonctif + indicatif dans ma syntaxe latine, et je ne trouve pas.
Est-ce que d'éminents latinistes auraient des compléments d'information à m'apporter? Merci d'avance!
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Phèdre de Sénèque : question à propos d'un subjonctif suivi d'un indicatif

par Oudemia le Mer 23 Mar 2016 - 10:22
Je sais que je ne suis pas une éminente latiniste, mais si j'ouvre la Syntaxe d'Ernout-Thomas je vois à la fin du §359 deux exemples d'alternance modale tirés de Cicéron : tum cum haberet...et tum cum erant et tum cum ...desiderabat...nunc cum...vocent
Ce §359 sur le cum précise après ces exemples : "le subj. peut alors caractériser la circonstance qui est jugée la plus intéressante par rapport à l'énoncé principal, du moins chez un écrivain nuancé". Very Happy
C'est l'ensemble de la deuxième partie de ce § qu'il faudrait lire.


Dernière édition par Oudemia le Mer 23 Mar 2016 - 10:32, édité 1 fois
avatar
clo74
Niveau 9

Re: Phèdre de Sénèque : question à propos d'un subjonctif suivi d'un indicatif

par clo74 le Mer 23 Mar 2016 - 10:31
Merci Oudemia, éminente latiniste (plus éminente que moi, en tout cas). Laughing
avatar
Hypermnestre
Habitué du forum

Re: Phèdre de Sénèque : question à propos d'un subjonctif suivi d'un indicatif

par Hypermnestre le Mer 23 Mar 2016 - 10:50
Dans l'édition des Belles Lettres spéciale bac 2016, il y a une note :
"cum peut être suivi de subjonctif puis de l'indicatif ; le subjonctif semble alors caractériser la circonstance jugée la plus importante".
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Phèdre de Sénèque : question à propos d'un subjonctif suivi d'un indicatif

par nlm76 le Mer 23 Mar 2016 - 22:53
Pour ma part, il me semble que le fond de l'affaire est la subjectivité du subjonctif. Le subjonctif présente l'idée comme subordonnée à une autre idée. Ici le visage de Thésée est vu par les yeux de Phèdre, tandis que "vīdit" énonce un fait objectif, pas subordonné à la pensée de Phèdre.
Est-ce que je surinterprète ?

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Phèdre de Sénèque : question à propos d'un subjonctif suivi d'un indicatif

par Lefteris le Mer 23 Mar 2016 - 23:15
@nlm76 a écrit:Pour ma part, il me semble que le fond de l'affaire est la subjectivité du subjonctif. Le subjonctif présente l'idée comme subordonnée à une autre idée. Ici le visage de Thésée est vu par les yeux de Phèdre, tandis que "vīdit" énonce un fait objectif, pas subordonné à la pensée de Phèdre.
Est-ce que je surinterprète ?
Exact, mais cela ne contredit pas l'explication donnée ci-dessus : c'est sans doute précisément parce que l'énonciateur engage  sa subjectivité que la chose est perçue comme plus importante. Ou pour le dire autrement, on perçoit que c'est plus important parce que l'énonciateur s'engage.

Un peu comme certaines relatives au subjonctif, alors qu'elles pourraient être à l'indicatif et énoncer un simple fait. En leur donnant une nuance causale, par exemple, l'auteur donne un relief particulier à ce qu'il énonce, il ne s'agit plus d'une simple relative adjective, qui apporte une précision , mais  n'infléchit pas le sens.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Contenu sponsorisé

Re: Phèdre de Sénèque : question à propos d'un subjonctif suivi d'un indicatif

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum