Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

le jeudi 31 mars...

55 - 27%
46 - 23%
102 - 50%
 
Total des votes: 203
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par mathmax le Mer 30 Mar - 11:24
Mais qui sont les privilégiés ? Les salariés ?
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par mathmax le Mer 30 Mar - 11:25
Et les damnés de la terre sont les petits patrons, c'est ça ?

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
User21929
Expert

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par User21929 le Mer 30 Mar - 11:51
Je ne serai plus jamais ni gréviste ni manifestant pour une journée.
La révolte devrait gronder mais je n'entends rien de tel !
Pourtant tout est fait pour... mais il ne se passe rien.
Pourquoi ?
- Les représentants des salariés sont des vendus, ceux des patrons sont des achetés. -> Raison : pognon.
- Le peuple est tenu par les couilles depuis que celui-ci a fait ce qu'on lui a dit, c'est à dire des crédits ! -> Raison : pognon.
Bref c'est toujours un problème de billet, blé, bourse, denier, douille, espèces, flouze, fric, grisbi, oseille, pépètes, pèze, picaille, pognon, ronds, ...
may68
Neoprof expérimenté

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par may68 le Mer 30 Mar - 12:45
Whypee a écrit:Je ne serai plus jamais ni gréviste ni manifestant pour une journée.
La révolte devrait gronder mais je n'entends rien de tel !
Pourtant tout est fait pour... mais il ne se passe rien.
Pourquoi ?
- Les représentants des salariés sont des vendus, ceux des patrons sont des achetés. -> Raison : pognon.
- Le peuple est tenu par les couilles depuis que celui-ci a fait ce qu'on lui a dit, c'est à dire des crédits ! -> Raison : pognon.
Bref c'est toujours un problème de billet, blé, bourse, denier, douille, espèces, flouze, fric, grisbi, oseille, pépètes, pèze, picaille,  pognon, ronds, ...

1) il y a des préavis de grève reconductible
2) une grève se reconduit s'il y a assez de gens pour la faire le premier jour et si les gens se réunissent après la manif .
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Sphinx le Mer 30 Mar - 12:52
Bon, je suis gréviste, j'ai prévenu le CDE après la fin des cours pour être comptée demain matin. Je crois qu'on sera deux... Mes collègues ne savaient même pas que le préavis couvre aussi la FP.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

XIII
Fidèle du forum

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par XIII le Mer 30 Mar - 12:52
Il y a les discours et il y a les actes...
avatar
Marlou.Bassboost
Esprit éclairé

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Marlou.Bassboost le Mer 30 Mar - 12:54
Oui un mouvement d'ampleur se construit avec les énergies locales.
Alors on attend trop des autres pour bouger chacun se regarde et personne ne moufte. Voilà pourquoi cela ne marche pas.
Alors si demain nous étions 80 % de grévistes cela changerait la donne et donner l'idée d'une grève reconductible.
Cela ne se fait pas d'un claquement de doigt.

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »
avatar
kamasolou
Habitué du forum

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par kamasolou le Mer 30 Mar - 13:47
Tiens, la CFDT nous refait le coup du désaccord entre la base et les dirigeants (comme pour la réforme du collège).

http://www.marianne.net/greve-du-31-mars-cfdt-base-se-rebiffe-contre-laurent-berger-100241481.html
Mallet
Niveau 6

Tous en grève le 31 mars? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Mallet le Mer 30 Mar - 13:48
Ci-dessous un extrait du mode diplomatique. Article de Frédéric LORDON. A méditer. Voir tout l'article . Bonne lecture.

http://blog.mondediplo.net/2016-03-29-Nous-ne-revendiquons-rien

"Il se pourrait en effet que nous soyons sur le point de vivre un de ces moments bénis de l’histoire ou des groupes ordinairement séparés redécouvrent ce qu’ils ont de profondément en commun, ce commun massif institué par le capitalisme même : la condition salariale. Salariés maltraités d’aujourd’hui, lycéens et étudiants, maltraités de demain, précarisés de toutes sortes, mais aussi toutes les autres victimes indirectes de la logique générale du capital : objecteurs aux projets d’aménagement absurdes, mal-logés, sans-papiers corvéables à merci, etc."
avatar
kamasolou
Habitué du forum

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par kamasolou le Mer 30 Mar - 13:59
@Mallet a écrit:Ci-dessous un extrait du mode diplomatique. Article de Frédéric LORDON. A méditer. Voir tout l'article . Bonne lecture.

http://blog.mondediplo.net/2016-03-29-Nous-ne-revendiquons-rien

"Il se pourrait en effet que nous soyons sur le point de vivre un de ces moments bénis de l’histoire ou des groupes ordinairement séparés redécouvrent ce qu’ils ont de profondément en commun, ce commun massif institué par le capitalisme même : la condition salariale. Salariés maltraités d’aujourd’hui, lycéens et étudiants, maltraités de demain, précarisés de toutes sortes, mais aussi toutes les autres victimes indirectes de la logique générale du capital : objecteurs aux projets d’aménagement absurdes, mal-logés, sans-papiers corvéables à merci, etc."

Merci. A partager et à méditer...
may68
Neoprof expérimenté

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par may68 le Mer 30 Mar - 15:01
yesyes Le SE UNSA des Landes appelle à la grève demain ... appel le 29 pour le 31 !!! :shock: : déjà pour les PE qui doivent se déclarer 48h à l'avance c'est mort .

http://sections.se-unsa.org/40/spip.php?article1267
avatar
Ashtrak
Fidèle du forum

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Ashtrak le Mer 30 Mar - 15:04
Gréviste mais pas manifestant. Trop loin de chez moi (je sais chuis une feignasse). Very Happy

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
avatar
Leclochard
Guide spirituel

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Leclochard le Mer 30 Mar - 15:59
Question bête: Puis-je faire grève (ne pas venir en cours) et me pointer au conseil de classe ? Je suis professeur principal.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Marie Laetitia le Mer 30 Mar - 16:55
@mathmax a écrit:Mais qui sont les privilégiés ? Les salariés ?

Ah non. Moi, j'ai un droit particulier, un privilège au sens qu'a eu ce mot pendant des centaines d'années, avant qu'il ne se déforme, le privilège de ne pas être licenciée du jour au lendemain, droit que n'a pas eu mon mari quand il s'est fait virer du jour au lendemain (je devrais dire pour être exacte, du soir pour le lendemain matin et par téléphone) parce qu'il accomplissait une mission en qualité de profession libérale. Sans indemnité, ni allocations chômage.

Spoiler:
C'est normal, hein, il était riche, profession libérale, vous pensez. Je vous rassure, il restait moins de 1000 euros par mois une fois défalquées les charges, les rattrapages de charges et les rattrapages de rattrapages de charges. Tiens, ça me fait penser qu'il faut que je prévienne le kiné portugais qui s'est installé cette année près de chez moi, au cas où personne ne l'aurait prévenu de serrer les boulons et de mettre le max de côté d'ici à deux ans, sinon, son réveil sera rude...

@laMiss a écrit:Marie Laetitita : il faut alors se battre pour défendre le code du travail, le droit d'être malade sans être licencié ET militer pour un système permettant d'indemniser l'employeur qui garde son employé dans certains cas de figure, ou trouver une solution permettant de ne pas laisser une personne subir une forme d'injustice en étant démunie. Je dis peut-être n'importe quoi, je ne suis pas politique, mais tu vois ce que je veux dire : entendre les cas où le système actuel dysfonctionne et peut-être chercher une solution spécifique dans ces cas-là (et non tout détruire par principe).
Garder des principes, étudier les cas limites, avoir toujours en tête de rester juste.

Demain je fais grève contre la réforme du collège et contre la loi travail. Une forme d'autonomie locale peut se justifier sur certains plans, mais difficilement être posée a priori et sans réflexion. Or, je crois que c'est ce vers quoi on tend dans le code du travail et dans la réforme du collège.

Oui, il faudrait aussi un système qui ne décide pas de ne plus rembourser tel médicament contre le cancer "parce qu'il est trop cher" comme l'a demandé la Sécu, notre sécu... Enfin, la nôtre, pas celle de tout le monde, justement, puisque les indépendants n'y ont pas droit. Défendre le droit du travail actuel, c'est défendre les prud'hommes qui ont condamné mon mari, quand il a repris un fond de commerce, pour non paiement de salaire à quelqu'un qui n'a jamais travaillé pour lui (ces fameux prud'homme dont le président dormait juste avant de rendre son jugement). Je ne plaisante pas. Une justice pour les travailleurs, évidemment, cette justice-là, non merci. Et non, ce ne sont pas des anecdotes. C'est un fait avéré que selon leur localisation, Paris ou provinces, les jugements des prud'hommes penchent soit pour le patron, soit pour les salariés, ce qui en fait une justice injuste dans les deux cas. Pas plus que ne sont anecdotiques les plus de cent indépendants, artisans ou agriculteurs, qui se suicident par an.

Le système que tu envisages existe. Laisser le choix aux gens entre des assurances européennes (donc qui n'ont pas le droit légalement de se défausser en cas de problème), qui couvrent tout le monde en calculant le risque, même quand on est au chômage (donc, pas un système pourri à l'américaine) ou un système de sécu pour ceux qui le souhaitent. Est-ce que je me trompe ou c'est le système anglais? Qui fonctionnerait assez bien, passés les premiers temps chaotiques.

XIII: apprend à lire, quand je définis la solidarité c'est justement parce que j'entends ne pas défendre MES droits seulement.

@Mallet a écrit:Marie Laetitia met en avant la situation de "son" boulanger contre le code du travail, contre la grève du 31 mars, si j'ai bien compris. Tirer argument de cette situation à ces fins est pour le moins démagogique voire intéressé. En effet dans un système économique à bout de souffle, des petits commerçants, artisans, agriculteurs.... sont victimes de la féroce libre concurrence non faussée. Des agriculteurs mettent fin à leur vie. Ou bien on combat la cause: la concurrence avec les pays à bas coûts, ou bien on met en cause les charges, les cotisations sociales et on vide les caisses de retraite, de sécu !!!!!!!! Entre les deux le choix n'est pas neutre.

En quoi, plaît-il?
Un boulanger, victime de la féroce libre concurrence non faussée? Tu veux rire?

Quant à parler de libre concurrence non faussée, elle est complètement faussée, oui. Quand mon voisin exploite honteusement des salariés roumains ou portugais qu'il loge dans un bidonville de mobilhomes posés en plein champs, sans assainissement, des salariés sous-payés, parce que les Français, c'est trop cher, c'est quoi, à part du dumping social qui existe parce que personne n'a le courage de donner à tous les Européens les droits les plus élémentaires que l'on a en France?

Quand l'importation d'un costume depuis l'Asie coûte moins cher qu'un ticket de métro, pourquoi certains se gêneraient-ils à délocaliser les usines, puisque les consommateurs veulent, en majorité, toujours du moins cher, même si ça met au chômage leur voisin de palier?

Heureusement que le monde n'est pas binaire... Non, ce n'est pas le vilain méchant socialisme contre le vilain méchant libéralisme...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Aphrodissia
Sage

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Aphrodissia le Mer 30 Mar - 17:19
@Leclochard a écrit:Question bête: Puis-je faire grève (ne pas venir en cours) et me pointer au conseil de classe ? Je suis professeur principal.

J'allais poser presque la même question! Professeur principal, si je fais grève, je ne viens pas au conseil de classe: c'est grave, docteur?
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par William Foster le Mer 30 Mar - 17:43
@Aphrodissia a écrit:
@Leclochard a écrit:Question bête: Puis-je faire grève (ne pas venir en cours) et me pointer au conseil de classe ? Je suis professeur principal.

J'allais poser presque la même question! Professeur principal, si je fais grève, je ne viens pas au conseil de classe: c'est grave, docteur?
On m'a bien assez souvent répété que personne n'est irremplaçable. Quitte à faire grève, autant ne pas travailler, et sans scrupule.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
Aphrodissia
Sage

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Aphrodissia le Mer 30 Mar - 17:50
@William Foster a écrit:
@Aphrodissia a écrit:
@Leclochard a écrit:Question bête: Puis-je faire grève (ne pas venir en cours) et me pointer au conseil de classe ? Je suis professeur principal.

J'allais poser presque la même question! Professeur principal, si je fais grève, je ne viens pas au conseil de classe: c'est grave, docteur?
On m'a bien assez souvent répété que personne n'est irremplaçable. Quitte à faire grève, autant ne pas travailler, et sans scrupule.
Oui, voilà, c'est ce qui me semble aussi. J'ai préparé les appréciations de toute façon, il n'y aura qu'à les lire, le CDE fera aussi bien que moi. Je voulais être sûre que cela ne se retournerait pas contre moi.
Mallet
Niveau 6

Tous en grève le 31 mars? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Mallet le Mer 30 Mar - 18:14
Marie Laetitia. "La concurrence libre et non faussée" cette expression est celle de l'Union Européenne et de ses traités, vous l'avez prise au pied de la lettre !!!
"Quant à parler de libre concurrence non faussée, elle est complètement faussée" bien sûr et dans le contexte actuel, la variable d'ajustement, c'est le coût du travail et  les artisans, petits commerçants, auto-entrepreneurs, petits agriculteurs...sont aussi concernés face à la grande distribution... Il est démagogique et intéressé de prendre le cas particulier malheureux du boulanger pour combattre la grève du 31 mars, encore une fois si j'ai bien compris.
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Marie Laetitia le Mer 30 Mar - 18:23
@Mallet a écrit:Marie Laetitia. "La concurrence libre et non faussée" cette expression est celle de l'Union Européenne et de ses traités, vous l'avez prise au pied de la lettre !!!
"Quant à parler de libre concurrence non faussée, elle est complètement faussée" bien sûr et dans le contexte actuel, la variable d'ajustement, c'est le coût du travail et  les artisans, petits commerçants, auto-entrepreneurs, petits agriculteurs...sont aussi concernés face à la grande distribution... Il est démagogique et intéressé de prendre le cas particulier malheureux du boulanger pour combattre la grève du 31 mars, encore une fois si j'ai bien compris.

Oui, et? Elle est fausse, on a le droit de le dire. Tout ce qui vient de l'Europe n'est pas mauvais pas essence, et tout n'est pas bon non plus.
Je ne vois pas en quoi ma démarche ou ma réflexion sont démagogiques et intéressées.
Je ne vois pas en quoi la situation des artisans, petits commerçants, petits agriculteurs (et non pas les auto-entrepreneurs qui ont encore un autre statut) dans le cas présent (problème de prud'hommes) est fragilisée par la grande distribution. A moins de ne vouloir jamais chercher qu'une explication, et pointer toujours du doigt les "gros".

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par JPhMM le Mer 30 Mar - 18:33
@William Foster a écrit:Quitte à faire grève, autant ne pas travailler
Étonnant qu'il faille parfois redire de telles tautologies. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Isis39 le Mer 30 Mar - 18:40
@XIII a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:Dans la loi El Khomri, il y a(vait?) du bon, il y a(vait?) du (très) mauvais.

Une petite histoire, qui vient d'un village juste à côté de chez moi.

"Mon" boulanger vient de fermer. Il a perdu son magasin et sa maison dans la foulée. Plus de travail, plus de toit. Le motif est simple: condamné par les prud'hommes à verser 40 000 euros pour "licenciement abusif" puisqu'après avoir passé un an à payer une partie du salaire (une moitié environ) à deux salariés qui étaient en arrêt maladie à plusieurs reprises, il n'arrivait plus à payer ce salaire à des personnes qui de fait, n'étaient pas au magasin. Tout le monde est content: les salariés qui de toute façon n'ont plus d'emploi, qui ne gagnent qu'une carence Assedic, le patron qui n'a plus de boutique ni de toit, les villageois qui n'ont plus de boulanger. Tout va bien.

Manifestez pour le maintien des privilèges. Je ne voudrais pas vous en empêcher. En général, quand un groupe s'accroche à ses privilèges, ça finit mal, surtout pour les privilégiés. Moi, je préfère me battre pour l'éducation et la liberté de chacun de faire ce qu'il veut de sa vie (liberté que nous avons perdu depuis longtemps et qu'une manif pour la défense des statuts ne nous rendra pas).

Et qu'on ne vienne pas me parler de solidarité. La solidarité, ce n'est pas manifester "au cas où les prochaines victimes seraient nous" mais bien plutôt lutter pour que les surveillants et les AVS aient des salaires décents. Entre autres causes.  




   "Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.

   Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.

   Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.

   Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.

   Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. »

MARTIN NIEMÖLLER, DACHAU

Libéré du camp par la chute du régime nazi, en 1945.

Et hop ! Le point Godwin.
laukriola
Je viens de m'inscrire !

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par laukriola le Mer 30 Mar - 21:57
Je suis prof stagiaire et demain je serai en grève !

J'espère que nous serons nombreuses et nombreux chevalier
XIII
Fidèle du forum

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par XIII le Jeu 31 Mar - 9:33
La sociologue Dominique Méda et le juriste Pascal Lokiec décryptent et démontent le projet de réforme du code du travail, l'une des dernières lois sociales du quinquennat, qui a été présenté en conseil des ministres ce jeudi. (Médiapart).

"En réalité, on organise la remise en cause d’un accord majoritaire pour remettre en selle la position de syndicats qui représentent une minorité. On tente d’opposer deux sources de légitimité. Le problème, on le sait et on l’a vu dans de nombreux exemples, c’est que les salariés sont plus sensibles au chantage à l’emploi et sont plus susceptibles que les syndicats d’accepter des remises en cause des conditions de travail par crainte du chômage. C’est pour cela que la complète décentralisation des normes, et bien sûr leur individualisation, n’est pas une bonne chose."


"La France ne gagnera pas des parts de marché en jouant sur les règles sociales, mais en pariant sur l’innovation, sur la qualité du travail, sur la qualité des services et des produits. Et pour cela, un droit du travail protecteur est un atout. La protection que le droit français accorde aux salariés n’est sans doute pas pour rien dans le fait que la France connaît l’un des niveaux de productivité les plus élevés au monde. Il faut promouvoir la qualité de vie au travail (en rendant plus effectif le droit au repos, en protégeant la santé, etc.) et assurer la stabilité de l’emploi. Il faut aussi s’attaquer au « paradoxe » du CDD, à savoir que, d’un côté, 90 % des embauches se font en CDD/intérim, de l’autre, la France a l’une des législations sur les CDD parmi les plus strictes d’Europe."

Ne pas oublier que le français produit beaucoup plus que ses voisins européens! (le français a produit autant de richesses en 4 jours que l'anglais en 5!)
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par auléric le Jeu 31 Mar - 10:23
@Marie Laetitia a écrit:
@mathmax a écrit:Mais qui sont les privilégiés ? Les salariés ?

Ah non. Moi, j'ai un droit particulier, un privilège au sens qu'a eu ce mot pendant des centaines d'années, avant qu'il ne se déforme, le privilège de ne pas être licenciée du jour au lendemain, droit que n'a pas eu mon mari quand il s'est fait virer du jour au lendemain (je devrais dire pour être exacte, du soir pour le lendemain matin et par téléphone) parce qu'il accomplissait une mission en qualité de profession libérale. Sans indemnité, ni allocations chômage.

Spoiler:
C'est normal, hein, il était riche, profession libérale, vous pensez. Je vous rassure, il restait moins de 1000 euros par mois une fois défalquées les charges, les rattrapages de charges et les rattrapages de rattrapages de charges. Tiens, ça me fait penser qu'il faut que je prévienne le kiné portugais qui s'est installé cette année près de chez moi, au cas où personne ne l'aurait prévenu de serrer les boulons et de mettre le max de côté d'ici à deux ans, sinon, son réveil sera rude...

@laMiss a écrit:Marie Laetitita : il faut alors se battre pour défendre le code du travail, le droit d'être malade sans être licencié ET militer pour un système permettant d'indemniser l'employeur qui garde son employé dans certains cas de figure, ou trouver une solution permettant de ne pas laisser une personne subir une forme d'injustice en étant démunie. Je dis peut-être n'importe quoi, je ne suis pas politique, mais tu vois ce que je veux dire : entendre les cas où le système actuel dysfonctionne et peut-être chercher une solution spécifique dans ces cas-là (et non tout détruire par principe).
Garder des principes, étudier les cas limites, avoir toujours en tête de rester juste.

Demain je fais grève contre la réforme du collège et contre la loi travail. Une forme d'autonomie locale peut se justifier sur certains plans, mais difficilement être posée a priori et sans réflexion. Or, je crois que c'est ce vers quoi on tend dans le code du travail et dans la réforme du collège.

Oui, il faudrait aussi un système qui ne décide pas de ne plus rembourser tel médicament contre le cancer "parce qu'il est trop cher" comme l'a demandé la Sécu, notre sécu... Enfin, la nôtre, pas celle de tout le monde, justement, puisque les indépendants n'y ont pas droit. Défendre le droit du travail actuel, c'est défendre les prud'hommes qui ont condamné mon mari, quand il a repris un fond de commerce, pour non paiement de salaire à quelqu'un qui n'a jamais travaillé pour lui (ces fameux prud'homme dont le président dormait juste avant de rendre son jugement). Je ne plaisante pas. Une justice pour les travailleurs, évidemment, cette justice-là, non merci. Et non, ce ne sont pas des anecdotes. C'est un fait avéré que selon leur localisation, Paris ou provinces, les jugements des prud'hommes penchent soit pour le patron, soit pour les salariés, ce qui en fait une justice injuste dans les deux cas. Pas plus que ne sont anecdotiques les plus de cent indépendants, artisans ou agriculteurs, qui se suicident par an.

Le système que tu envisages existe. Laisser le choix aux gens entre des assurances européennes (donc qui n'ont pas le droit légalement de se défausser en cas de problème), qui couvrent tout le monde en calculant le risque, même quand on est au chômage (donc, pas un système pourri à l'américaine) ou un système de sécu pour ceux qui le souhaitent. Est-ce que je me trompe ou c'est le système anglais? Qui fonctionnerait assez bien, passés les premiers temps chaotiques.

XIII: apprend à lire, quand je définis la solidarité c'est justement parce que j'entends ne pas défendre MES droits seulement.

@Mallet a écrit:Marie Laetitia met en avant la situation de "son" boulanger contre le code du travail, contre la grève du 31 mars, si j'ai bien compris. Tirer argument de cette situation à ces fins est pour le moins démagogique voire intéressé. En effet dans un système économique à bout de souffle, des petits commerçants, artisans, agriculteurs.... sont victimes de la féroce libre concurrence non faussée. Des agriculteurs mettent fin à leur vie. Ou bien on combat la cause: la concurrence avec les pays à bas coûts, ou bien on met en cause les charges, les cotisations sociales et on vide les caisses de retraite, de sécu !!!!!!!! Entre les deux le choix n'est pas neutre.

En quoi, plaît-il?
Un boulanger, victime de la féroce libre concurrence non faussée? Tu veux rire?

Quant à parler de libre concurrence non faussée, elle est complètement faussée, oui. Quand mon voisin exploite honteusement des salariés roumains ou portugais qu'il loge dans un bidonville de mobilhomes posés en plein champs, sans assainissement, des salariés sous-payés, parce que les Français, c'est trop cher, c'est quoi, à part du dumping social qui existe parce que personne n'a le courage de donner à tous les Européens les droits les plus élémentaires que l'on a en France?

Quand l'importation d'un costume depuis l'Asie coûte moins cher qu'un ticket de métro, pourquoi certains se gêneraient-ils à délocaliser les usines, puisque les consommateurs veulent, en majorité, toujours du moins cher, même si ça met au chômage leur voisin de palier?

Heureusement que le monde n'est pas binaire... Non, ce n'est pas le vilain méchant socialisme contre le vilain méchant libéralisme...

je ne peux que dire ok avec tout ça , mais dans tout ce que tu dénonces justement, je ne vois pas ce que la loi Travail permettra d'améliorer. Rien. Ton voisin qui exploite les roumains pourra avec cette loi faire pareil légalement avec des ouvriers français en les mettant tout autant en concurrence avec ses roumains. Ton mari en indépendant ne verra pas plus son travail salué et on interrompra toujours aussi brutalement sa mission et même mon commerçant de quartier n'y gagnera rien , parce que finalement pour y gagner , ce n'est pas sur les valeurs humaines qu'il faudra s'appuyer mais sur le côté brutal , XIX siècle, contenu dans la loi.

Oui il faut toiletter le mille feuille du droit du travail, mais cela doit-il passer par la politique de la table rase ? Je ne le pense pas. C'est exactement comme la réforme du collège : qu'il faille changer des choses oui mais pas ainsi , pas comme ça.
Donc non, il ne faut pas que cette loi passe. Il faut tout jeter et recommencer autrement.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Oudemia le Jeu 31 Mar - 10:30
Je viens de modifier mon vote : comme je suis épuisée, je me suis rendormie après la sonnerie du réveil, puis réveillée en sursaut, encore à temps pour rattraper ça en sautant dans mes vêtements, en empoignant mon sac et en me hâtant pour arriver et trouver les élèves à la porte de la salle.
Bon, je n'en ai pas eu le courage, alea jacta est, me voilà gréviste.
avatar
Marlou.Bassboost
Esprit éclairé

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Marlou.Bassboost le Jeu 31 Mar - 10:34
quitte à pas être payée, autant dormir Smile

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »
Contenu sponsorisé

Re: Tous en grève le 31 mars ? Contre la loi travail, contre la réforme du collège

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum