Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par kerangelo le Jeu 31 Mar 2016 - 10:22

@egomet a écrit:
@Himpy a écrit:A la limite, sur les questions vestimentaires, au moins comme ça c'est clair. Pour ou contre, ce n'est qu'une affaire de vêtements.
Mais ce qui me choque vraiment par contre c'est :
-  les cheveux trop longs pour les garçons (franges, queue de cheval…).
- seules les boucles d'oreilles sont tolérées seulement pour les filles à condition que leur dimension ne constitue pas un danger. Tous types de piercings sont interdits pour les garçons.


Comme ça l'air de rien, noyé au milieu d'une liste vestimentaire, on revient sur la distinction filles / garçons, le genre et tout le bazar et son train...
Remarquez, pour un établissement privé...

Et enfin, je note que ce règlement est terriblement incomplet, il n'est mentionné nulle part la couleur des cheveux tolérée... c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres !
Oh, c'est sûr qu'en ville un garçon peut s'habiller comme une fille!
Sans entrer dans des histoires de genres, c'est vrai que par raison d'égalité fille-garçons, les garçons doivent pouvoir porter des cheveux longs d'autant que ce règlement les autorise à porter des bermudas et des tropéziennes et c'est heureux.

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par egomet le Jeu 31 Mar 2016 - 10:23

@Reine Margot a écrit:Je pense qu'il s'agit d'une référence à un look négligé, destroy, plutôt que "féminin", d'où la référence aux boucles d'oreilles.
C'est ça. Les cheveux longs, et je les ai eus comme ça, ça n'a pas du tout la même connotation chez un garçon et chez une fille. Rien de fondamental, c'est culturel. Mais il faut bien tenir compte des codes.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Himpy le Jeu 31 Mar 2016 - 10:24

@Reine Margot a écrit:Je pense qu'il s'agit d'une référence à un look négligé, destroy, plutôt que "féminin", d'où la référence aux boucles d'oreilles.

Mouais peut-être, mais je trouve la pente savonneuse... on est quand même en train d'essayer de savoir si les cheveux long pour un garçon c'est forcément destroy ou féminin... Shocked

Himpy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par egomet le Jeu 31 Mar 2016 - 10:30

@Himpy a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je pense qu'il s'agit d'une référence à un look négligé, destroy, plutôt que "féminin", d'où la référence aux boucles d'oreilles.

Mouais peut-être, mais je trouve la pente savonneuse... on est quand même en train d'essayer de savoir si les cheveux long pour un garçon c'est forcément destroy ou féminin... Shocked
Franchement,  les cheveux longs, c'est clairement pour se donner un style un peu marginal. Tu peux le faire dans un style bad guy, ambigu ou artiste, mais c'est clairement pour te démarquer.
Quant à l'argument de la pente savonneuse,  quand on reste sur des codes plutôt sages et conservateurs,  je le trouve assez médiocre.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Rosanette le Jeu 31 Mar 2016 - 10:34

Franchement, on rêve ; le catogan pour un garçon, ultime provocation de marginal.


Je dirai à mes collègues que leur volonté d'afficher leur différence par quelques centimètres de cheveux (propres !) est insupportable et donne le mauvais exemple.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par kerangelo le Jeu 31 Mar 2016 - 10:34

@Rosanette a écrit:La liste postée plus haut est hallucinante ; bien sûr certains parents signent les yeux fermés AUSSI pour ça, mais mais quand on en est à interdire les cheveux longs et les piercings aux garçons, la messe (huhu) est dite.

Quant à la mention "look gothique", on voit que ça sent la rédaction par des petits vieux qui peinent à voir que cette expression recouvre un spectre de réalités très différentes. Bref, on n'en sort pas.

Quant à la référence sur les têtes de morts, mon sac Sea Sheperd apprécie :





En l'état, cette liste sanctionne les looks de bon nombre de profs du public, irréprochables au plan professionnel. On voit mal pourquoi il faudrait s'en réjouir.
J'ai aussi été surpris par les piercings : il doivent être interdits pour tout le monde et par les cheveux longs : ils doivent être autorisés pour tout le monde. Les garçons n'ont pas à avoir un traitement d'exception pour la seule raison qu'ils seraient garçons et qu'ils devraient se comporter de telle manière (on voit sans doute là l'influence du caractère privé de l'établissement).
Ensuite, autour de moi je ne vois pas de collègues qui ne respecteraient pas cette liste.

_________________
Deviens ce que tu es.

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Rosanette le Jeu 31 Mar 2016 - 10:41

Vous n'avez jamais eu de collègue avec des piercings ? Des tatouages, des vrais ?
Des cheveux rouges ? Qui se permettaient des excentricités vestimentaires ? Qui portaient des talons et ne s'inquiétaient pas de la sécurité (bon, au collège les talons c'est ridicule, m'enfin on avait quand même nos "écrase-merde" et nos chevilles vont bien).

Jamais eu d'hommes aux cheveux longs ?

Qui par grandes chaleurs, osent le haut sans manche, la petite robe ? Ne se soucient pas nécessairement de leur décolleté, quitte à prendre le risque d'énerver des jeunes gens aux hormones débordantes ?

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Reine Margot le Jeu 31 Mar 2016 - 10:43

Il y a une différence je pense entre les établissements publics, plus souples, et les établissements privés, que des parents choisissent parfois aussi pour cette exigence. C'est plus facile d'expliquer à sa gamine de 15 ans que non, on ne va pas en cours en mini-short quand le RI l'interdit et que l'ensemble des élèves ne portent pas ce genre de choses.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par egomet le Jeu 31 Mar 2016 - 10:47

@Rosanette a écrit:Franchement, on rêve ; le catogan pour un garçon, ultime provocation de marginal.


Je dirai à mes collègues que leur volonté d'afficher leur différence par quelques centimètres de cheveux (propres !) est insupportable et donne le mauvais exemple.
Sans être "l'ultime provocation", merci de caricaturer mon propos, c'est quand même une excentricité. Et je maintiens que c'est ce qui en fait la saveur, même si c'est une excentricité gentille.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Rosanette le Jeu 31 Mar 2016 - 10:52

Oui mais encore une fois, un RI de public exige une tenue correcte ; si on voit un bout de fesse avec ton short, tu dois t'attendre à ce que l'équipe réagisse, même dans le public.

Et si les profs/pions/direction ne le font pas, ils n'ont qu'eux à blâmer pour les écarts futurs.

A la limite, la seule mention que je trouve correcte c'est la tenue de ville, à opposer à la tenue pour l'EPS.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Rosanette le Jeu 31 Mar 2016 - 10:54

@egomet a écrit:
@Rosanette a écrit:Franchement, on rêve ; le catogan pour un garçon, ultime provocation de marginal.


Je dirai à mes collègues que leur volonté d'afficher leur différence par quelques centimètres de cheveux (propres !) est insupportable et donne le mauvais exemple.
Sans être "l'ultime provocation", merci de caricaturer mon propos, c'est quand même une excentricité. Et je maintiens que c'est ce qui en fait la saveur, même si c'est une excentricité gentille.

Tellement gentille que pour l'avoir vu, des hommes à petits chignons bien nets peuvent être serveurs dans des restaurants étoilés. Et c'est heureux.

A part Air France (et ils avaient eu des problèmes à cause de ça) et l'armée, je connais peu de secteurs qui refusent les cheveux longs masculins, tout au plus peut-on exiger une coiffure propre pour correspondre à des critères de sécurité.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Reine Margot le Jeu 31 Mar 2016 - 10:54

@Rosanette a écrit:Oui mais encore une fois, un RI de public exige une tenue correcte ; si on voit un bout de fesse avec ton short, tu dois t'attendre à ce que l'équipe réagisse, même dans le public.

Et si les profs/pions/direction ne le font pas, ils n'ont qu'eux à blâmer pour les écarts futurs.

Eh bien je croise très souvent des élèves dans la rue, se rendant au lycée public du coin, habillées de cette façon.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par kerangelo le Jeu 31 Mar 2016 - 10:58

@Rosanette a écrit:Vous n'avez jamais eu de collègue avec des piercings ? Des tatouages, des vrais ?
Des cheveux rouges ? Qui se permettaient des excentricités vestimentaires ? Qui portaient des talons et ne s'inquiétaient pas de la sécurité (bon, au collège les talons c'est ridicule, m'enfin on avait quand même nos "écrase-merde" et nos chevilles vont bien).

Jamais eu d'hommes aux cheveux longs ?

Qui par grandes chaleurs, osent le haut sans manche, la petite robe ? Ne se soucient pas nécessairement de leur décolleté, quitte à prendre le risque d'énerver des jeunes gens aux hormones débordantes ?
Cela ne m'est pas arrivé, mais si c'était le cas j'airais leur dire qu'ils scient la branche sur laquelle ils se trouvent. Et puis ceux dont tu parles sont peut-être des contractuels car il y en a de plus en plus parmi les remplaçants, même à l'année. Dans les cas que tu cites c'est au chef d'établissement de remettre les pendules à l'heure avec ces rares collègues.
Les règles vestimentaires sont là pour introduire les élèves dans le lieu d'étude qui va être le leur dans lequel prime le sérieux, les efforts, la concentration, la patience, l'approfondissement etc. Si cela allait de soi pour une écrasante majorité d'élèves il n'y aurait aucune raison de ne pas "libéraliser" les tenues. Les choses se passeraient d'elles mêmes, les symboles deviendraient inutiles. On en est loin.

_________________
Deviens ce que tu es.

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Rosanette le Jeu 31 Mar 2016 - 11:10

Ca sent un peu le troll ces propos ?

Sur quelle base un CDE recadrerait-il une collègue aux cheveux rouges ? Et je t'assure qu'il y en a, et des titulaires, et on m'assure même dans l'oreille qu'avoir l'agrégation n'est pas incompatible avec le fait d'avoir des tatouages.

Il faudrait commencer par décoincer certains blocages sur des prétendues excentricités qui n'empêchent nullement de représenter un modèle aux yeux d'un jeune public, ni même d'avoir du boulot.

Il faut être conscient de l'image qu'on renvoie, y compris aux yeux des moins tolérants, et avoir un style en conséquence. Le reste, pfff.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par kerangelo le Jeu 31 Mar 2016 - 11:30

@Rosanette a écrit:Ca sent un peu le troll ces propos ?


Sur quelle base un CDE recadrerait-il une collègue aux cheveux rouges ? Et je t'assure qu'il y en a, et des titulaires, et on m'assure même dans l'oreille qu'avoir l'agrégation n'est pas incompatible avec le fait d'avoir des tatouages.


Il faudrait commencer par décoincer certains blocages sur des prétendues excentricités qui n'empêchent nullement de représenter un modèle aux yeux d'un jeune public, ni même d'avoir du boulot.

Il faut être conscient de l'image qu'on renvoie, y compris aux yeux des moins tolérants, et avoir un style en conséquence. Le reste, pfff.

Sur le principe ta remarque est intéressante et demanderait à être développée mais le problème que je constate au jour le jour avec les élèves, c'est que ça ne marche pas dans l'écrasante majorité des cas.

_________________
Deviens ce que tu es.

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Reine Margot le Jeu 31 Mar 2016 - 11:32

Disons que c'est un peu plus difficile d'expliquer aux élèves qu'ils ne doivent pas par exemple porter de tenues hyper-courtes quand des enseignants le font, ça donne un peu "faites ce que je dis, pas ce que je fais"

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Rosanette le Jeu 31 Mar 2016 - 12:00

Oui, c'est typiquement le genre de dissymétrie qui ne marche pas ! Les secteurs avec un dresscode strict font respecter le code à tous les niveaux de la hiérarchie.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par DesolationRow le Jeu 31 Mar 2016 - 12:04

@kerangelo a écrit:
@Rosanette a écrit:
Jamais eu d'hommes aux cheveux longs ?

Qui par grandes chaleurs, osent le haut sans manche, la petite robe ? Ne se soucient pas nécessairement de leur décolleté, quitte à prendre le risque d'énerver des jeunes gens aux hormones débordantes ?

Alors, à titre personnel, je dois avouer que j'ai assez peu de collègues masculins qui osent la petite robe.
Mais je suis à 100% derrière cette idée.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Iphigénie le Jeu 31 Mar 2016 - 12:05

ça m'étonnerait que ce débat débouche sur une entente entre les uns et les autres.
Néanmoins la mère qui préfère acheter à sa fille une perruque plutôt qu'elle se plie à la demande de l'établissement est (parions en) la même qui va contester la punition donnée à sa fille pour un devoir en retard ou un bavardage en classe: on trouvera toujours un angle où une décision est arbitraire. Mais la vie collective c'est accepter une dose raisonnable d'arbitraire.
Si vous voulez défendre, dans un grand esprit libéral, le droit de chacun à exprimer son ego tel qu'il l'entend,vestimentairement, capillairement, ou verbalement, je gage que vous n'arriverez bientôt plus à rester maître d'une collectivité.
L'école n'a d'ailleurs bientôt plus que des devoirs et aucun droit.
Je ne veux pas défendre pas ainsi l'arbitraire imbécile d'une direction rigide mais juste un peu de bon sens. Il y a d'autres lieux que l'école pour s'habiller de façon décalée et arborer son originalité vestimentaire.
A défaut de ce bon sens, on aura d'un côté les demandes d'uniforme et de retour au régime militaire et de l'autre, le foutoir (et au milieu les burka "dolce et galbana").
Mais c'est sans doute mon côté " petits vieux qui peinent à voir que ": mais pourquoi ce racisme anti-vieux?
Spoiler:
comme quoi on a tous les limites de notre ego, c'est justement ça, le problème.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par kerangelo le Jeu 31 Mar 2016 - 12:14

@Rosanette a écrit:Oui, c'est typiquement le genre de dissymétrie qui ne marche pas ! Les secteurs avec un dresscode strict font respecter le code à tous les niveaux de la hiérarchie.
On est bien d'accord. C'est pourquoi il faut faire respecter ce dresscode à tous les niveaux dans les établissement scolaires. Mais ta remarque pour dire que certains n'adoptent pas de tenues adéquates donc que personne ne doit le faire est somme toute très enfantine. Développe plutôt pourquoi tu souhaites libéraliser les tenues, ce que cela apporterait de mieux selon toi.


Dernière édition par kerangelo le Jeu 31 Mar 2016 - 12:26, édité 1 fois (Raison : syntaxe)

_________________
Deviens ce que tu es.

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par kerangelo le Jeu 31 Mar 2016 - 12:17

@Iphigénie a écrit:ça m'étonnerait que ce débat débouche sur une entente entre les uns et les autres.
Néanmoins la mère qui préfère acheter à sa fille une perruque plutôt qu'elle se plie à la demande de l'établissement est (parions en) la même qui va contester la punition donnée à sa fille pour un devoir en retard ou un bavardage en classe: on trouvera toujours un angle où une décision est arbitraire. Mais la vie collective c'est accepter une dose raisonnable d'arbitraire.
Si vous voulez défendre, dans un grand esprit libéral, le droit de chacun à exprimer son ego tel qu'il l'entend,vestimentairement, capillairement, ou verbalement, je gage que vous n'arriverez bientôt plus à rester maître d'une collectivité.
L'école n'a d'ailleurs bientôt plus que des devoirs et aucun droit.
Je ne veux pas défendre pas ainsi l'arbitraire imbécile d'une direction rigide mais juste un peu de bon sens. Il y a d'autres lieux que l'école pour s'habiller de façon décalée et arborer son originalité vestimentaire.
A défaut de ce bon sens, on aura d'un côté les demandes d'uniforme et de retour au régime militaire et de l'autre, le foutoir (et au milieu les burka "dolce et galbana").
Mais c'est sans doute mon côté " petits vieux qui peinent à voir que ": mais pourquoi ce racisme anti-vieux?
Spoiler:
comme quoi on a tous les limites de notre ego, c'est justement ça, le problème.
Hélas oui et c'est bien dommage. Mais ce n'est pas parce qu'on le regrette que cela changera quelque chose à la réalité que tu décris.


Dernière édition par kerangelo le Jeu 31 Mar 2016 - 12:33, édité 1 fois (Raison : précision)

_________________
Deviens ce que tu es.

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Rosanette le Jeu 31 Mar 2016 - 12:26

@kerangelo a écrit:
@Rosanette a écrit:Oui, c'est typiquement le genre de dissymétrie qui ne marche pas ! Les secteurs avec un dresscode strict font respecter le code à tous les niveaux de la hiérarchie.
On est bien d'accord. C'est pourquoi il faut faire respecter ce dresscode à tous les niveaux dans les établissement scolaires. Mais tes remarques pour dire que certains n'adoptent pas de tenues adéquates donc que personne ne doit le faire est somme toute très enfantin. Développe plutôt pourquoi tu souhaites libéraliser les tenues, ce que cela apporterait de mieux selon toi.


Sauf que je ne vois pas le problème à ce qu'un prof ou un élève ait les cheveux bleus.

De même qu'une mini-jupe portée de sorte à ce qu'on ne voit pas des parties intimes et charnues de notre anatomie ne me pose absolument aucun problème.



D'une manière ou d'une autre, nous sommes aussi ce que nous portons, et ce même si on se contrefout de l'allure des bouts de tissus qu'on porte. Je ne vois pas l'intérêt de faire rentrer les gens dans des moules somme toute très arbitraire dès l'instant qu'on respecte autrui (ça passe par une hygiène corporelle et des vêtements propres) dans sa tenue.

Une gamine qui porte du noir et du khôl qui bave ne gêne personne, n'offense personne, et sa tenue ne dit rien de ses capacités scolaires.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par kerangelo le Jeu 31 Mar 2016 - 12:31

@Rosanette a écrit:
@kerangelo a écrit:
@Rosanette a écrit:Oui, c'est typiquement le genre de dissymétrie qui ne marche pas ! Les secteurs avec un dresscode strict font respecter le code à tous les niveaux de la hiérarchie.
On est bien d'accord. C'est pourquoi il faut faire respecter ce dresscode à tous les niveaux dans les établissement scolaires. Mais tes remarques pour dire que certains n'adoptent pas de tenues adéquates donc que personne ne doit le faire est somme toute très enfantin. Développe plutôt pourquoi tu souhaites libéraliser les tenues, ce que cela apporterait de mieux selon toi.


Sauf que je ne vois pas le problème à ce qu'un prof ou un élève ait les cheveux bleus.

De même qu'une mini-jupe portée de sorte à ce qu'on ne voit pas des parties intimes et charnues de notre anatomie ne me pose absolument aucun problème.



D'une manière ou d'une autre, nous sommes aussi ce que nous portons, et ce même si on se contrefout de l'allure des bouts de tissus qu'on porte. Je ne vois pas l'intérêt de faire rentrer les gens dans des moules somme toute très arbitraire dès l'instant qu'on respecte autrui (ça passe par une hygiène corporelle et des vêtements propres) dans sa tenue.

Une gamine qui porte du noir et du khôl qui bave ne gêne personne, n'offense personne, et sa tenue ne dit rien de ses capacités scolaires.
Tu es sans doute adepte de la morale minimaliste de Ruwen Ogien, mais ça ne marche pas en collectivité.

_________________
Deviens ce que tu es.

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Reine Margot le Jeu 31 Mar 2016 - 12:42

@Iphigénie a écrit:ça m'étonnerait que ce débat débouche sur une entente entre les uns et les autres.
Néanmoins la mère qui préfère acheter à sa fille une perruque plutôt qu'elle se plie à la demande de l'établissement est (parions en) la même qui va contester la punition donnée à sa fille pour un devoir en retard ou un bavardage en classe: on trouvera toujours un angle où une décision est arbitraire. Mais la vie collective c'est accepter une dose raisonnable d'arbitraire.
Si vous voulez défendre, dans un grand esprit libéral, le droit de chacun à exprimer son ego tel qu'il l'entend,vestimentairement, capillairement, ou verbalement, je gage que vous n'arriverez bientôt plus à rester maître d'une collectivité.
L'école n'a d'ailleurs bientôt plus que des devoirs et aucun droit.
Je ne veux pas défendre pas ainsi l'arbitraire imbécile d'une direction rigide mais juste un peu de bon sens. Il y a d'autres lieux que l'école pour s'habiller de façon décalée et arborer son originalité vestimentaire.
A défaut de ce bon sens, on aura d'un côté les demandes d'uniforme et de retour au régime militaire et de l'autre, le foutoir (et au milieu les burka "dolce et galbana").
Mais c'est sans doute mon côté " petits vieux qui peinent à voir que ": mais pourquoi ce racisme anti-vieux?
Spoiler:
comme quoi on a tous les limites de notre ego, c'est justement ça, le problème.

+ 1000

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Rosanette le Jeu 31 Mar 2016 - 13:04

@kerangelo a écrit:
@Rosanette a écrit:
@kerangelo a écrit:
@Rosanette a écrit:Oui, c'est typiquement le genre de dissymétrie qui ne marche pas ! Les secteurs avec un dresscode strict font respecter le code à tous les niveaux de la hiérarchie.
On est bien d'accord. C'est pourquoi il faut faire respecter ce dresscode à tous les niveaux dans les établissement scolaires. Mais tes remarques pour dire que certains n'adoptent pas de tenues adéquates donc que personne ne doit le faire est somme toute très enfantin. Développe plutôt pourquoi tu souhaites libéraliser les tenues, ce que cela apporterait de mieux selon toi.


Sauf que je ne vois pas le problème à ce qu'un prof ou un élève ait les cheveux bleus.

De même qu'une mini-jupe portée de sorte à ce qu'on ne voit pas des parties intimes et charnues de notre anatomie ne me pose absolument aucun problème.



D'une manière ou d'une autre, nous sommes aussi ce que nous portons, et ce même si on se contrefout de l'allure des bouts de tissus qu'on porte. Je ne vois pas l'intérêt de faire rentrer les gens dans des moules somme toute très arbitraire dès l'instant qu'on respecte autrui (ça passe par une hygiène corporelle et des vêtements propres) dans sa tenue.

Une gamine qui porte du noir et du khôl qui bave ne gêne personne, n'offense personne, et sa tenue ne dit rien de ses capacités scolaires.
Tu es sans doute adepte de la morale minimaliste de Ruwen Ogien, mais ça ne marche pas en collectivité.


Pas du tout, je ne le suis absolument sur la prostitution par exemple.

Mais j'estime qu'on peut avoir les cheveux bleus et être à la fois professionnel et présentable.
Pareil pour une mini-jupe, etc.

Il sera temps un jour pour cette jeune fille de choisir sa voie professionnelle et de découvrir qu'il y a des dresscodes maison à adopter. Et peut-être choisira-t-elle une voie où elle pourra avoir son look atypique (et il y en a, encore heureux).

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par JPhMM le Jeu 31 Mar 2016 - 13:27

Les cheveux blancs, c'est autorisé ?
Non, parce que... j'ai des noms... je les transmettrai à MSA, elle connait les canaux de dénonciation.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 15 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum