Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par JPhMM le Jeu 31 Mar 2016 - 13:27

Les cheveux blancs, c'est autorisé ?
Non, parce que... j'ai des noms... je les transmettrai à MSA, elle connait les canaux de dénonciation.

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par the educator le Jeu 31 Mar 2016 - 13:28

Si vous voulez défendre, dans un grand esprit libéral, le droit de chacun à exprimer son ego tel qu'il l'entend,vestimentairement, capillairement, ou verbalement, je gage que vous n'arriverez bientôt plus à rester maître d'une collectivité.
Imaginons juste un instant qu'on s'en foute, et que par un miracle psychosocioeducatif, on ne prête aucune espèce d'attention à la couleur de cheveux, à la profondeur du décolleté, ou aux lacets défaits de son interlocuteur. Je trouve hallucinant qu'on puisse défendre un autre idéal. Moi quand je mets la veste, on m'appelle monsieur, c'est pratique, je gagne du temps, j'utilise la représentation de l'autorité qu'on les gens. Soit. est ce que je défends ce modèle? certainement pas.
D'autant plus que pour moi il y a une vraie continuité entre ma personne professionnelle et ma personne sociale.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par phil(...) le Jeu 31 Mar 2016 - 14:28

@the educator a écrit:
Si vous voulez défendre, dans un grand esprit libéral, le droit de chacun à exprimer son ego tel qu'il l'entend,vestimentairement, capillairement, ou verbalement, je gage que vous n'arriverez bientôt plus à rester maître d'une collectivité.
Imaginons juste un instant qu'on s'en foute, et que par un miracle psychosocioeducatif, on ne prête aucune espèce d'attention à la couleur de cheveux, à la profondeur du décolleté, ou aux lacets défaits de son interlocuteur. Je trouve hallucinant qu'on puisse défendre un autre idéal. Moi quand je mets la veste, on m'appelle monsieur, c'est pratique, je gagne du temps, j'utilise la représentation de l'autorité qu'on les gens. Soit. est ce que je défends ce modèle? certainement pas.
D'autant plus que pour moi il y a une vraie continuité entre ma personne professionnelle et ma personne sociale.

NON, je ne m'en fous pas!!!... Je déconne.
Quand la dégaine de la personne en face ne colle pas, je pense en termes de bahut et je fais la remarque adéquate qui permettra la réaction attendue par la collectivité.
A titre personnel, quand j'ai une cravate, je fais moins rock qu'avec un perf. C'est tout!

Après chacun doit tenir son rang!

Sinon, c'est dans le RI, tu manges, ce n'est pas dans le RI, tu as le droit!

phil(...)
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Moonchild le Jeu 31 Mar 2016 - 18:20

@kerangelo a écrit:Les règles vestimentaires sont là pour introduire les élèves dans le lieu d'étude qui va être le leur dans lequel prime le sérieux, les efforts, la concentration, la patience, l'approfondissement etc. Si cela allait de soi pour une écrasante majorité d'élèves il n'y aurait aucune raison de ne pas "libéraliser" les tenues. Les choses se passeraient d'elles mêmes, les symboles deviendraient inutiles. On en est loin.
Moi qui travaille depuis un certain temps dans un lycée de banlieue, je dois dire que je n'ai remarqué aucune corrélation manifeste, ni dans un sens ni dans l'autre, entre les excentricités vestimentaires ou capillaires et les problèmes de comportement.

Cela dit, dans mon lycée de banlieue, je ne suis même pas sûr qu'on puisse vraiment parler d'excentricités tant les choix des élèves sont moutonniers : on a parfois affaire à des phénomènes de groupes (tenues comme les longues robes noires marquant une appartenance communautaire ou - pour donner un exemple plus léger et assez ridicule - cette mode qui voulait il y a quelques années que les garçons relèvent une jambe de leur pantalon jusqu'au genou pour exhiber un mollet poilu), mais les excentricités individuelles se font finalement assez rares (il me semble qu'il y a une dizaine d'années, notre CDE avait renvoyé chez lui un élève qui était un jour venu avec des cheveux verts alors que par ailleurs il ne posait aucun problème... contrairement à d'autres qu'on a continué à accueillir sans sourciller).

Mais bon, peut-être que chez les enfants de la petite bourgeoisie, les colorations capillaires contre-nature sont un bon indicateur du risque de dérive scolaire.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par dandelion le Jeu 31 Mar 2016 - 21:04

@JPhMM a écrit:Les cheveux blancs, c'est autorisé ?
Non, parce que... j'ai des noms... je les transmettrai à MSA, elle connait les canaux de dénonciation.
Aaargh! Non, pitié, JP...
Non, mais attends, les mathématiciens sont mal placés pour donner des leçons quand on voit leur tenue. Bon, heureusement, qu'on peut avoir les cheveux longs, une tenue très excentrique et une médaille Fields. Et puis je ne regrette pour ma part pas du tout que certains médaillés Fields n'hésitent pas à tomber le haut afin de nous motiver à apprendre les mathématiques.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par JPhMM le Jeu 31 Mar 2016 - 21:08

C'est pas faux. Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par AsarteLilith le Jeu 31 Mar 2016 - 21:22

Je suis ce fil avec intérêt... et je ne peux m'empêcher de penser à cette dame : https://www.instagram.com/dolly_wood/?hl=fr qui bosse avec des maquillages élaborées assez peu "dresscode"... même si je pense qu'une jeune fille dans mon bahut se ferait reprendre assez vite... ( et quant aux shorts trop courts, j'ai déjà eu le cas en 6e... je fais une simple remarque en expliquant à l'élève quand je sens que ça ne risque pas d'être mal pris, au pire, je vois avec le cpe)

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Ventre-Saint-Gris le Ven 1 Avr 2016 - 0:34

@Moonchild a écrit:cette mode qui voulait il y a quelques années que les garçons relèvent une jambe de leur pantalon jusqu'au genou pour exhiber un mollet poilu

Hi ! hi ! mode qui se portait souvent dans le monde avec une démarche chaloupée, comme s'il fallait donner des coups d'épaules à bâbord et à tribord pour tailler sa route dans la dure réalité de l'existence.
A moins que beaucoup de ces jeunes n'aient eu une jambe singulièrement plus courte que l'autre. Ça se tient, aussi.


Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Shere Khan le Ven 1 Avr 2016 - 1:04

@egomet a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je pense qu'il s'agit d'une référence à un look négligé, destroy, plutôt que "féminin", d'où la référence aux boucles d'oreilles.
C'est ça.  Les cheveux longs, et je les ai eus comme ça, ça n'a pas du tout la même connotation chez un garçon et chez une fille. Rien de fondamental,  c'est culturel. Mais il faut bien tenir compte des codes.
Les cheveux longs pour les garçons, perso, ça fait plus de quarante ans que je m'en tape ! Je pensais que la société avait évolué depuis les Beatles et les Rolling Stones. En 2016, lire ça, j'hallucine !

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Malaga le Ven 1 Avr 2016 - 6:11

@Reine Margot a écrit:
@Ajupouet a écrit:Petit exemple de règlement intérieur en cours d'application dans un collège de ma connaissance (privé). 
Je crois que c'est clair, non?

« a) Tenue correcte

Tenue vestimentaire :

Les tenues réservées à la pratique sportive (joggings, pantalons de marque «Adidas» ou "Nlike» par exemple…) sont interdites en cours, à l'exception du cours d'EPS : les élèves doivent avoir une TENUE DE VILLE AU COLLÈGE.

Les élèves se doivent d'adopter un comportement décent, une tenue vestimentaire propre et non provocatrice. Ils doivent donc exclure :

- Toute tenue provocante, excentrique (type gothique par exemple).

- Les tee-shirts avec inscriptions choquantes (tête de mort, référence à la drogue...).

- Les tee-shirts laissant voir les épaules et/ou le nombril, les « marcels », les «tops » ainsi que les robes à fines bretelles (qui laissent voir le soutien-gorge ou sont largement plongeants) et tout autre vêtement laissant apparaître les sous-vêtements.

- Les tongs, claquettes et autres espadrilles sont à proscrire, tout comme les chaussures

à talons (pour des raisons de sécurité), les « tropéziennes» ou sandales sont autorisées.

- Les coiffures excentriques ou les cheveux trop longs pour les garçons (franges, queue de cheval…).

- Les tatouages mêmes non permanents

- Le maquillage en général et le vernis sur les mains.

- Les piercings (langue, lèvre, nombril, nez, arcade..), seules les boucles d'oreilles sont tolérées seulement pour les filles à condition que leur dimension ne constitue pas un danger. Tous types de piercings sont interdits pour les garçons.

- Les lunettes de soleil, la casquette et le bonnet dans les locaux.

- Les shorts, pantacourts, les pantalons «taille basse» ainsi que les jupes laissant voir les sous-vêtements sont interdits.

Toutes jupes, robes ou bermudas doivent arriver à 5 cm au-dessus du genou afin de permettre aux jeunes filles de s'asseoir sans laisser apparaître les sous-vêtements.

Les garçons peuvent porter des bermudas de ville (vêtement arrivant à hauteur du genou).

De même, les lacets doivent être attachés correctement... »

Moi ça ne me choque pas, l'école n'est pas un défilé de mode après tout, et on y vient pour travailler.

A titre personnel, je trouve ces règles très tristes. Je suis contente, en lisant cela, de travailler dans un établissement public où il est seulement demandé aux élèves d'avoir une tenue correcte. Et je précise que c'est respecté dans l'immense majorité des cas. On a quelques shorts très courts portés par des filles au mois de juin et un élève qui avait un blouson avec deux kalachnikovs au dos mais un rappel à l'ordre du principal suffit la plupart du temps.

@Ventre-Saint-Gris a écrit:
@Moonchild a écrit:cette mode qui voulait il y a quelques années que les garçons relèvent une jambe de leur pantalon jusqu'au genou pour exhiber un mollet poilu

Hi ! hi ! mode qui se portait souvent dans le monde avec une démarche chaloupée, comme s'il fallait donner des coups d'épaules à bâbord et à tribord pour tailler sa route dans la dure réalité de l'existence.
A moins que beaucoup de ces jeunes n'aient eu une jambe singulièrement plus courte que l'autre. Ça se tient, aussi.


Quand j'étais moi-même collégienne, les garçons mettait leur survêt dans leurs chaussettes. C'était particulièrement distingué ! Very Happy

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par kerangelo le Ven 1 Avr 2016 - 7:31

@Malaga a écrit:A titre personnel, je trouve ces règles très tristes. Je suis contente, en lisant cela, de travailler dans un établissement public où il est seulement demandé aux élèves d'avoir une tenue correcte. Et je précise que c'est respecté dans l'immense majorité des cas. On a quelques shorts très courts portés par des filles au mois de juin et un élève qui avait un blouson avec deux kalachnikovs au dos mais un rappel à l'ordre du principal suffit la plupart du temps.
Et pour ces deux là que s'est-il passé ? Parce que si ça ça passe c'est qu'il y a un problème. Ce n'est pas parce que l'effet dissuasif marche pour la majorité qu'il faut faire des exceptions quand la règle est bafouée.


Dernière édition par kerangelo le Ven 1 Avr 2016 - 17:38, édité 1 fois (Raison : orthographe :furieux:)

_________________
Deviens ce que tu es.

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Himpy le Ven 1 Avr 2016 - 11:40

@Shere Khan a écrit:
@egomet a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je pense qu'il s'agit d'une référence à un look négligé, destroy, plutôt que "féminin", d'où la référence aux boucles d'oreilles.
C'est ça.  Les cheveux longs, et je les ai eus comme ça, ça n'a pas du tout la même connotation chez un garçon et chez une fille. Rien de fondamental,  c'est culturel. Mais il faut bien tenir compte des codes.
Les cheveux longs pour les garçons, perso, ça fait plus de quarante ans que je m'en tape ! Je pensais que la société avait évolué depuis les Beatles et les Rolling Stones. En 2016, lire ça, j'hallucine !

topela

Himpy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Reine Margot le Ven 1 Avr 2016 - 11:47

C'est devenu plus banal, c'est juste que je rappelais l'origine de cette mode. Et sinon, oui, les cheveux longs, sans être choquants, n'ont rien à voir avec le style costard-cravate.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Malaga le Ven 1 Avr 2016 - 17:15

@kerangelo a écrit:
@Malaga a écrit:A titre personnel, je trouve ces règles très tristes. Je suis contente, en lisant cela, de travailler dans un établissement public où il est seulement demandé aux élèves d'avoir une tenue correcte. Et je précise que c'est respecté dans l'immense majorité des cas. On a quelques shorts très courts portés par des filles au mois de juin et un élève qui avait un blouson avec deux kalachnikovs au dos mais un rappel à l'ordre du principal suffit la plupart du temps.
Et pour ces deux là que c'est-il passé ? Parce que si ça ça passe c'est qu'il y a un problème. Ce n'est pas parce que l'effet dissuasif marche pour la majorité qu'il faut faire des exceptions quand la règle est bafouée.

Non, justement. Ces élèves ont été repris à l'ordre et ne sont pas revenus avec ces vêtements.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Rosanette le Ven 1 Avr 2016 - 19:11

@Reine Margot a écrit:C'est devenu plus banal, c'est juste que je rappelais l'origine de cette mode. Et sinon, oui, les cheveux longs, sans être choquants, n'ont rien à voir avec le style costard-cravate.

Bah si. Enfin l'un n'exclut pas l'autre, du tout même.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Hervé Hervé le Ven 1 Avr 2016 - 19:17


_________________
保持警惕

« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Jacq le Ven 1 Avr 2016 - 19:19

@Ajupouet a écrit:Petit exemple de règlement intérieur en cours d'application dans un collège de ma connaissance (privé). 
Je crois que c'est clair, non?

« a) Tenue correcte

Tenue vestimentaire :

Les tenues réservées à la pratique sportive (joggings, pantalons de marque «Adidas» ou "Nlike» par exemple…) sont interdites en cours, à l'exception du cours d'EPS : les élèves doivent avoir une TENUE DE VILLE AU COLLÈGE.

Les élèves se doivent d'adopter un comportement décent, une tenue vestimentaire propre et non provocatrice. Ils doivent donc exclure :

- Toute tenue provocante, excentrique (type gothique par exemple).

- Les tee-shirts avec inscriptions choquantes (tête de mort, référence à la drogue...).

- Les tee-shirts laissant voir les épaules et/ou le nombril, les « marcels », les «tops » ainsi que les robes à fines bretelles (qui laissent voir le soutien-gorge ou sont largement plongeants) et tout autre vêtement laissant apparaître les sous-vêtements.

- Les tongs, claquettes et autres espadrilles sont à proscrire, tout comme les chaussures

à talons (pour des raisons de sécurité), les « tropéziennes» ou sandales sont autorisées.

- Les coiffures excentriques ou les cheveux trop longs pour les garçons (franges, queue de cheval…).

- Les tatouages mêmes non permanents

- Le maquillage en général et le vernis sur les mains.

- Les piercings (langue, lèvre, nombril, nez, arcade..), seules les boucles d'oreilles sont tolérées seulement pour les filles à condition que leur dimension ne constitue pas un danger. Tous types de piercings sont interdits pour les garçons.

- Les lunettes de soleil, la casquette et le bonnet dans les locaux.

- Les shorts, pantacourts, les pantalons «taille basse» ainsi que les jupes laissant voir les sous-vêtements sont interdits.

Toutes jupes, robes ou bermudas doivent arriver à 5 cm au-dessus du genou afin de permettre aux jeunes filles de s'asseoir sans laisser apparaître les sous-vêtements.

Les garçons peuvent porter des bermudas de ville (vêtement arrivant à hauteur du genou).

De même, les lacets doivent être attachés correctement... »

Je ne juge pas ce règlement intérieur, il est celui de l'établissement, a été adopté, et les parents le signent lorsqu'ils inscrivent leurs enfants dans cet établissement. Donc ce qui est inscrit doit être respecté, et si on ne le souhaite pas, on va dans un autre établissement. Les tenues acceptées ou refusées sont précisées, et il n'est pas uniquement inscrit "tenue correcte" qui laisse à interprétation, les cheveux bleus n'étant pas incorrectes, moins que bien d'autres tenues.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Himpy le Ven 1 Avr 2016 - 19:21

@Reine Margot a écrit:C'est devenu plus banal, c'est juste que je rappelais l'origine de cette mode. Et sinon, oui, les cheveux longs, sans être choquants, n'ont rien à voir avec le style costard-cravate.

Dans les milieux professionnels où le port du costume est obligatoire, les cheveux longs sont probablement interdits...
Après, si c'est de l'ordre du choix personnel, je ne vois pas en quoi l'un empêcherait l'autre...

Himpy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Jacq le Ven 1 Avr 2016 - 19:31

@Whypee a écrit:Avant que mes élèves partent en entreprise j'explique que l'aspect physique joue beaucoup. Ainsi un élève excellent au look excentrique, cheveux verts et violets, que j'allais voir sur son lieu de stage m'a ouvert la porte... je lui ai dit bonjour monsieur sans le reconnaître Embarassed  Il y a laissé un souvenir professionnel incroyable. Il ne s'est jamais présenté aux épreuves de bac. Depuis, je l'ai retrouvé, naturel, assis avec son chien à la sortie d'une banque... Il se sent mieux ainsi.

A force d’aseptiser...

Nous sommes là dans un contexte particulier qui est celui de l'enseignement professionnel.
D'abord pour certaines formations professionnelles il y a des tenues exigées, pour d'autres des tenues ou accessoires de mode totalement interdits parce qu'ils sont strictement interdits dans l'entreprise ou l'organisme professionnel (je pense aux métiers de la santé -parce que je connais ce type de formation -, on peut penser à l'alimentaire - pour les cheveux - on peut multiplier).
Après si tu prends la vente, on vivement déconseiller les looks particuliers, mais si l'élève souhaite (et trouve) un lieu de stage dans lequel les cheveux de n'importe quelle couleur, les tatouages ou les piercing sont acceptés, pourquoi pas ! La question c'est qu'il va restreindre fortement les lieux où il pourra être accueilli et qu'il faut assumer.

J'ai eu des élèves avec des looks improbables qui trouvaient des stages, d'autres qui n'en trouvaient pas, d'autres qui changeaient de look pour leur stage.

Pour la fin de ton message tu tombes un peu dans le déterminisme (et même un peu de mépris, même si ce n'est peut-être pas ce que tu souhaitais exprimer). On peut finir punk à chien (ou tout simplement à la rue) sans avoir eu un look excentrique dès le collège ou le lycée et, inversement, on peut avoir un look totalement excentrique tant qu'on est, justement, dans un monde où la liberté peut être un peu plus grande et se ranger par la suite.

Enfin, les looks improbables se multiplient. Faut voir simplement chez les patrons le nombre de tatoués, percés etc....

Je préfère les excentriques aux moutons, et les moutons peuvent tout autant finir tondus que les excentriques à la rue.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Jacq le Ven 1 Avr 2016 - 19:37

"On est gouverné par des croulants,
des chauves des maigres
des gros et des grands.
Imagine un peu la gueule de ton père
si ces messieurs avaient les ch'veux verts.
Si ces messieurs avaient les ch'veux verts.

Couleurs sur Paris / il est temps de changer
[...]"

Nous sommes toujours gouvernés par des croulants, y compris dans l'EN.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par kerangelo le Ven 1 Avr 2016 - 19:40

@Jacq a écrit:"On est gouverné par des croulants,
des chauves des maigres
des gros et des grands.
Imagine un peu la gueule de ton père
si ces messieurs avaient les ch'veux verts.
Si ces messieurs avaient les ch'veux verts.

Couleurs sur Paris / il est temps de changer
[...]"

Nous sommes toujours gouvernés par des croulants, y compris dans l'EN.
des gros et des glands Very Happy

_________________
Deviens ce que tu es.

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Hervé Hervé le Ven 1 Avr 2016 - 20:08

Ça n'a pas dû beaucoup l’empêcher de travailler:




(c'est Dante Gabriel Rossetti)

_________________
保持警惕

« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Hervé Hervé le Ven 1 Avr 2016 - 20:10

Enfin pour l'étude il y a ça aussi:


_________________
保持警惕

« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Jacq le Ven 1 Avr 2016 - 20:11

@kerangelo a écrit:
@Jacq a écrit:"On est gouverné par des croulants,
des chauves des maigres
des gros et des grands.
Imagine un peu la gueule de ton père
si ces messieurs avaient les ch'veux verts.
Si ces messieurs avaient les ch'veux verts.

Couleurs sur Paris / il est temps de changer
[...]"

Nous sommes toujours gouvernés par des croulants, y compris dans l'EN.
des gros et des glands Very Happy


Sais pas, c'est de mémoire, je n'ai pas les paroles....

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par Reine Margot le Ven 1 Avr 2016 - 21:53

@Rosanette a écrit:
@Reine Margot a écrit:C'est devenu plus banal, c'est juste que je rappelais l'origine de cette mode. Et sinon, oui, les cheveux longs, sans être choquants, n'ont rien à voir avec le style costard-cravate.

Bah si. Enfin l'un n'exclut pas l'autre, du tout même.

Non, bien sûr, simplement les cheveux longs sont un peu plus "cool" que le style costard.
Pour la photo avec le mec en costard et cheveux longs, je crois que justement elle est un peu construite sur le contraste des deux.
Après tout dépend du milieu, professionnel notamment, chacun a son "dress code".

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une collégienne aux cheveux bleus exclue de son établissement

Message par egomet le Sam 2 Avr 2016 - 0:09

@Jacq a écrit:
@Whypee a écrit:Avant que mes élèves partent en entreprise j'explique que l'aspect physique joue beaucoup. Ainsi un élève excellent au look excentrique, cheveux verts et violets, que j'allais voir sur son lieu de stage m'a ouvert la porte... je lui ai dit bonjour monsieur sans le reconnaître Embarassed  Il y a laissé un souvenir professionnel incroyable. Il ne s'est jamais présenté aux épreuves de bac. Depuis, je l'ai retrouvé, naturel, assis avec son chien à la sortie d'une banque... Il se sent mieux ainsi.

A force d’aseptiser...

Nous sommes là dans un contexte particulier qui est celui de l'enseignement professionnel.
D'abord pour certaines formations professionnelles il y a des tenues exigées, pour d'autres des tenues ou accessoires de mode totalement interdits parce qu'ils sont strictement interdits dans l'entreprise ou l'organisme professionnel (je pense aux métiers de la santé -parce que je connais ce type de formation -, on peut penser à l'alimentaire - pour les cheveux - on peut multiplier).
Après si tu prends la vente, on vivement déconseiller les looks particuliers, mais si l'élève souhaite (et trouve) un lieu de stage dans lequel les cheveux de n'importe quelle couleur, les tatouages ou les piercing sont acceptés, pourquoi pas ! La question c'est qu'il va restreindre fortement les lieux où il pourra être accueilli et qu'il faut assumer.

J'ai eu des élèves avec des looks improbables qui trouvaient des stages, d'autres qui n'en trouvaient pas, d'autres qui changeaient de look pour leur stage.

Pour la fin de ton message tu tombes un peu dans le déterminisme (et même un peu de mépris, même si ce n'est peut-être pas ce que tu souhaitais exprimer). On peut finir punk à chien (ou tout simplement à la rue) sans avoir eu un look excentrique dès le collège ou le lycée et, inversement, on peut avoir un look totalement excentrique tant qu'on est, justement, dans un monde où la liberté peut être un peu plus grande et se ranger par la suite.

Enfin, les looks improbables se multiplient. Faut voir simplement chez les patrons le nombre de tatoués, percés etc....

Je préfère les excentriques aux moutons, et les moutons peuvent tout autant finir tondus que les excentriques à la rue.
En effet.
Mais pour les tatouages et les piercings, il est plus difficile de changer de look. Ça me dérange beaucoup chez un adolescent. Les cheveux longs, on peut toujours les couper si nécessaire.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum