Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par Balthazaard le Mar 29 Mar 2016 - 23:09
@Bouboule a écrit:
@cjp a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Balthazaard a écrit:le serpent se mord la queue...comprendre ce qu'il y a derrière le "passe de l'autre côté" nécessite la connaissance du sens des opération....hélas...dire "je multiplie les deux membres...etc" est aussi peu porteur de sens (pour eux) que "passe...." et en plus c'est plus long mais cela fait plaisir au prof.


Et à justifier, c'est coton. Laughing
Dès qu'on touche aux sens du signe égal, ça devient toujours épique.

Bon, mais alors on remonte aux origines ? Calculatrice trop tôt en primaire ? Pont collège lycée trop grand ?

Si on vous donnait tous les moyens possibles pour aider les élèves (qui veulent comprendre mais sont perdus), vous feriez quoi ?

Il y a un minimum de coopération nécessaire de la part des élèves.
La plupart des élèves avouent sans honte qu'ils ne font rien chez eux. Comme leur implication en classe n'est pas forcément compensatoire et que les horaires ont diminué sur l'ensemble de la scolarité avec une augmentation des champs à aborder, il faut être à la DGESCO pour ne pas saisir.



Tous le moyens....vraiment tous?...les moyens auxquels je pense ne concernent pas les élèves.
cjp
Niveau 2

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par cjp le Mar 29 Mar 2016 - 23:16
Tu penses à quoi ?
avatar
BrindIf
Habitué du forum

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par BrindIf le Mar 29 Mar 2016 - 23:36
@JPhMM a écrit:Bizarrement, les sixièmes savent très bien remonter un programme de calcul avec un organigramme.
Il y a clairement une perte entre la sixième et la seconde.
Il y a des acquis aussi, bien sûr, mais une perte dans la volonté de comprendre, et une perte dans la compréhension effective. Quand je vois un grand dadais paniquer au tableau face à une équation transformée par mes soins en addition ou multiplication à trou, je regrette mes classes de sixième I love you
avatar
BrindIf
Habitué du forum

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par BrindIf le Mar 29 Mar 2016 - 23:37
@Hélips a écrit:Pour les fractions, je dessine des tartes au tableau.
Et tu vois des progrès ?
avatar
Hélips
Modérateur

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par Hélips le Mer 30 Mar 2016 - 0:21
@BrindIf a écrit:
@Hélips a écrit:Pour les fractions, je dessine des tartes au tableau.
Et tu vois des progrès ?
Pour certains. Je ne gagne pas en automatisme mais au moins ils font le calcul. Mais il n'y a pas miracle : la plupart ont rencontré de bons enseignants dans les classes précédentes donc je n'ai pas la prétention de savoir faire mieux qu'eux.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
User25249
Niveau 5

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par User25249 le Mer 30 Mar 2016 - 0:26
Je profite de ce fil, car je prépare actuellement le CAPES, et je donne aussi des cours de maths, au black et en organisme spécialisé. J'ai actuellement 8 élèves, de la quatrième à la terminal S, et je constate les mêmes lacunes. Mais bon je pensais que c'était normal, puisqu'ils prennent des cours particuliers, c'est qu'ils en ont besoin, eux.

Mes questions :
- Est-ce qu'il y a encore des élèves qui sont capables de suivre un enseignement de lycée, et de le comprendre à 100 % ?
- En pourcentage, à la louche, combien d'élèves peuvent vraiment suivre ?
- J'ai deux secondes, qui comptent sur leur doigts (j'exagère à peine), comment redresser la barre, et les remettre sur les rails ?

Ce que je fais, pour eux, c'est que je repars sur les bases du calcul littéral, programme de 5ème et 4ème, mais sans investissement de leur part, le problème reste entier. J'ai l'impression de poser des pansements sur des jambes de bois.

Par avance, merci de vos réponses.

_________________
"Ce n'est pas un gage de bonne santé, que d'être bien intégré dans une société profondément malade" (Jiddu Krishnamurti)
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par Balthazaard le Mer 30 Mar 2016 - 0:39
Tu as parfaitement analysé le problème de fond, sur lequel nous butons tous, dans ton avant-dernière phrase.
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par ycombe le Mer 30 Mar 2016 - 5:37
Stéphane60150 a écrit:
Ce que je fais, pour eux, c'est que je repars sur les bases du calcul littéral, programme de 5ème et 4ème, mais sans investissement de leur part, le problème reste entier. J'ai l'impression de poser des pansements sur des jambes de bois.
Bah, ils savent que de toutes façons ils vont passer en classe supérieure et avoir leur bac. Pourquoi s'investir? Ils s'investiront le jour où on arrêtera avec ce style de stupidité bienveillante et qu'on leur dira: "ceux qui n'auront pas bossé ne vont pas plus loin" avec les mathématiques.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Trinity
Sage

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par Trinity le Mer 30 Mar 2016 - 8:07
Autre problème qui je constate : ils ne connaissent tellement pas le sens des signes mathématiques qu'ils collent le signe "=" n'importe où et à propos de n'importe quoi.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein

avatar
Hélips
Modérateur

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par Hélips le Mer 30 Mar 2016 - 9:26
@Trinity a écrit:Autre problème qui je constate : ils ne connaissent tellement pas le sens des signes mathématiques qu'ils collent le signe "=" n'importe où et à propos de n'importe quoi.
Ah le = et le "égal entre parenthèse" joué à pile ou face. Avec parfois les deux côte à côte, on ne sait jamais.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par JPhMM le Mer 30 Mar 2016 - 9:32
@BrindIf a écrit:
@JPhMM a écrit:Bizarrement, les sixièmes savent très bien remonter un programme de calcul avec un organigramme.
Il y a clairement une perte entre la sixième et la seconde.
Il y a des acquis aussi, bien sûr, mais une perte dans la volonté de comprendre, et une perte dans la compréhension effective. Quand je vois un grand dadais paniquer au tableau face à une équation transformée par mes soins en addition ou multiplication à trou, je regrette mes classes de sixième I love you
Oui  I love you

Pas plus tard qu'hier, dans le chapitre sur le calcul des aires, un sixième m'a demandé comment faire pour trouver la longueur d'un côté d'un carré dont l'aire est 5. La classe a bu les explications. Et du coup, on a fait 15 minutes sur la racine carré et sur la nature irrationnelle de certains nombres. L'élève en question m'a dit qu'il va essayer d'en calculer à la main. Laughing
La semaine dernière, une élève m'a dit qu'elle savait bien que (10/3)x3=10 mais que ça lui posait quand même un problème, et qu'il devait y avoir une erreur, parce que (10/3)x3=3,33333...x3=9,99999... et pas 10. Du coup, on a pu en parler pendant un bon moment aussi, les élèves, comme d'habitude, étaient très étonnés du résultat, partagés entre le "ah oui c'est évident en fait" et le "ah non, je n'arrive pas à le croire".

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Calcul littéral / algébrique et remédiation en seconde dans les sciences physiques

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum