Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par Yazilikaya le Dim 3 Avr 2016 - 11:49
Directrice d’école, Françoise Van Rie a démissionné de l’Éducation nationale, poussée par une overdose d’enfants lobotomisés, de parents qui se défoulent et une administration toujours plus oppressante.

http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarrebourg-chateau-salins/2016/02/21/professeure-des-ecoles-la-grande-desillusion

Olympias
Olympias
Prophète

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par Olympias le Dim 3 Avr 2016 - 12:02
Voilà voilà, mais on vous dit que tout va bien...
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par pitchounette le Dim 3 Avr 2016 - 12:04
Une dame courageuse de vouloir se battre malgré tout ce qui lui est imposé.
J'espère maintenant qu'elle se sent bien dans ce 2nd travail.




j

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par gauvain31 le Dim 3 Avr 2016 - 12:04
J'espère que cet article sera sur la version papier et fera réfléchir les parents de cette école... et les autres
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par gauvain31 le Dim 3 Avr 2016 - 12:05
Mon cousin qui est directeur d'école lui aussi subit de plus en plus ce même genre de mésaventure. Il souhaite poursuivre lui aussi dans une autre voie (il vient de faire un master 2). pour l'instant , il tient.
Murr
Murr
Niveau 9

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par Murr le Dim 3 Avr 2016 - 12:08
Un beau métier qui a été bien abîmé...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
Marounette
Marounette
Habitué du forum

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par Marounette le Dim 3 Avr 2016 - 12:15
J'ai lu l'article et j'en arrive à la même conclusion:
@Olympias a écrit:Voilà voilà, mais on vous dit que tout va bien...

_________________
"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Socrate
La recherche est l'un des rares domaines où des personnes volontaires peuvent mesurer leur ignorance.  Laughing
:retard:
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par gauvain31 le Dim 3 Avr 2016 - 12:24
@Murr a écrit:Un beau métier qui a été bien abîmé...

Oui et probablement celui qui a été le plus abîmé et dénaturé en l'espace de 50 ans
Olympias
Olympias
Prophète

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par Olympias le Dim 3 Avr 2016 - 12:25
@gauvain31 a écrit:
@Murr a écrit:Un beau métier qui a été bien abîmé...

Oui et probablement celui qui a été le plus abîmé et dénaturé en l'espace de 50 ans
C'est certain. J'ai beau adorer mon métier, si je devais commencer aujourd'hui... :shock:
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par gauvain31 le Dim 3 Avr 2016 - 12:45
@Olympias a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Murr a écrit:Un beau métier qui a été bien abîmé...

Oui et probablement celui qui a été le plus abîmé et dénaturé en l'espace de 50 ans
C'est certain. J'ai beau adorer mon métier, si je devais commencer aujourd'hui... :shock:

Moi de même, quand je pense adolescent,en Seconde, j'ai longuement hésité entre PE (j'ai failli faire une 1ère L option maths) et prof de SVT; je me rends compte du bon choix que j'ai fait... pour l'instant. Je me suis fait la même réflexion que toi Olympias; si je devais commencer maintenant, qu'est-ce qui se passerait? Je crois que je n'aurais pas eu le CAPES, et encore moins l'agreg. Moins de bourses, un niveau scientifique plus bas... et je crois que j'aurais abandonné. Je me rends compte la chance que j'ai eu d'avoir eu l'enseignement que j'ai eu et d'avoir eu des profs qui m'ont tiré vers le haut. Mon père a quitté l'école à 12 ans et ma mère à 14 ans; j'étais donc autonome dès la 5ème. Mais si c'était maintenant, avec les programmes actuels, je me serais enfoncé (je n'ai quasiment eu que des enseignants en fin de carrière, du primaire jusqu'en Terminal...). Approuver cette réforme ce serait renié ce grâce à quoi je suis là maintenant... et on est nombreux dans ce cas là. Je ne peux pas envisager les intentions d'une réforme à la lumière du principe de lutte des classes... ou de lutte pour la survie, car pour moi c'est ce qui se joue en ce moment. La France va payer très cher cette réforme
Mirobolande
Mirobolande
Habitué du forum

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par Mirobolande le Dim 3 Avr 2016 - 12:48
Elle a la chance d'avoir pu démissionner. Et le courage, aussi.
avatar
slfa2002
Niveau 5

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par slfa2002 le Dim 3 Avr 2016 - 12:52
Moi, j'attends des vrais stats (pourquoi le ministère ne donne rien) qu'on nous donne jamais comme les démissions des jeunes qui débutent ( qui ont la présence d'esprit de le faire avant d'attendre qu'il soit trop tard, bravo à eux).
Les profs qui demandent des congés sans solde, qui change d'orientation professionnelle...un IEN m'a dit qu'il y avait de plus en plus de départs pour les échelons 5/6/7 alors qu'avant cela n'existait pas en gros ceux qui arrivent à 10 ans de carrière et qui voient l'évolution et qui sont encore suffisamment jeunes pour changer de vie.

Je suis un PE qui n'a jamais travaillé en école mais en collège et franchement la situation des PE, c'est vraiment le plus bas niveau de l'EN ( salaire, contraintes, pression...). Les très anciens disent bien qu"ils ne pourraient pas faire toute leur carrière dans l'EN aujourd'hui.
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par Yazilikaya le Dim 3 Avr 2016 - 12:56
Pour ma part, j'ai demandé un mi-temps pour l'an prochain (je croise les doigts pour qu'il soit accepté).
Et mon syndicat m'a contactée pour effectuer des missions sur deux jours par semaine. Il y a beaucoup de travail mais c'est un travail autre et pour des valeurs auxquelles je crois encore. . J'ai vu cette demande comme un signe du destin.
avatar
slfa2002
Niveau 5

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par slfa2002 le Dim 3 Avr 2016 - 13:00
Il y a 3 ans, j'ai voulu démissionné mais cela a été refusé pour continuité du service public d'éducation et surtout car je suis enseignant spécialisé....j'ai pas cherché à gratter. Je vois plusieurs amis qui sont partis et qui galèrent pour avoir un smic et un autre qui a une belle reconversion...tout cela fait tout de même un peu peur.
kamasolou
kamasolou
Habitué du forum

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par kamasolou le Dim 3 Avr 2016 - 13:05
@gauvain31 a écrit:
Moi de même, quand je pense adolescent,en Seconde, j'ai longuement hésité entre PE (j'ai failli faire une 1ère L option maths) et prof de SVT; je me rends compte du bon choix que j'ai fait... pour l'instant. Je me suis fait la même réflexion que toi Olympias; si je devais commencer maintenant, qu'est-ce qui se passerait? Je crois que je n'aurais pas eu le CAPES, et encore moins l'agreg. Moins de bourses, un niveau scientifique plus bas... et je crois que j'aurais abandonné. Je me rends compte la chance que j'ai eu d'avoir eu l'enseignement que j'ai eu et d'avoir eu des profs qui m'ont tiré vers le haut. Mon père a quitté l'école à 12 ans et ma mère à 14 ans; j'étais donc autonome dès la 5ème. Mais si c'était maintenant, avec les programmes actuels, je me serais enfoncé (je n'ai quasiment eu que des enseignants en fin de carrière, du primaire jusqu'en Terminal...). Approuver cette réforme ce serait renié ce grâce à quoi je suis là maintenant... et on est nombreux dans ce cas là. Je ne peux pas envisager les intentions d'une réforme à la lumière du principe de lutte des classes... ou de lutte pour la survie, car pour moi c'est ce qui se joue en ce moment. La France va payer très cher cette réforme

Exactement.
Nous n'avons pas le choix, il faut continuer à témoigner et à lutter.
Murr
Murr
Niveau 9

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par Murr le Dim 3 Avr 2016 - 13:07
@Olympias a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Murr a écrit:Un beau métier qui a été bien abîmé...

Oui et probablement celui qui a été le plus abîmé et dénaturé en l'espace de 50 ans
C'est certain. J'ai beau adorer mon métier, si je devais commencer aujourd'hui... :shock:

Eh oui... On se pose beaucoup de questions quand on commence ce métier aujourd'hui...

@ Gauvain : c'est amusant, j'ai moi-même longtemps hésité entre le CAPES de lettres modernes et le CRPE, jusqu'à l'annonce de la réforme du collège : autant enseigner en primaire qu'enseigner comme en primaire dans le secondaire (tel fut mon calcul, bon ou mauvais...)...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par gauvain31 le Dim 3 Avr 2016 - 15:58
Je comprends tout à fait ton calcul Murr. J'avais espéré obtenir un congé formation pour éviter la réforme du collège... malheureusement je vais devoir la subir. Mais je sais que je bousillerai le machin de l'intérieur en étant le plus discret possible... (pas d'EPI, et cours/TP classique en AP) et comme je suis TZR, je partirai en juin. Après, je peux espérer ne pas tomber en collège l'an prochain, mais bon... Dans quel état aurons-nous les élèves de Seconde dans 2-3 ans?
Contenu sponsorisé

Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion Empty Re: Témoignage: professeur des écoles, la grande désillusion

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum