Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 18:25

@John a écrit:
Le contrôle continu, en effet, ne peut avoir sa place dans un diplôme national
Ca fait combien d'années que le contrôle continu représente au moins la moitié de la note totale obtenue au brevet ?
C'est un communiqué qui date de quelle décennie du 20e siècle ? 0_o

Ce n'est pas parce qu'il date qu'il est faux. Logiquement ,effectivement, le caractère national d'une épreuve suppose que plus de 50% de la note finale au brevet vienne des épreuves terminales. Si c'est le cas actuellement, ce n'est pas normal à mon avis et ce n'est pas parce qu'on a laisser faire ceci qu'il ne faudrait pas le corriger. Un ratio 60/40 en faveur des épreuves terminales serait correct à mon avis.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par ycombe le Mer 6 Avr 2016 - 18:26

@John a écrit:
Le contrôle continu, en effet, ne peut avoir sa place dans un diplôme national
Ca fait combien d'années que le contrôle continu représente au moins la moitié de la note totale obtenue au brevet ?
C'est un communiqué qui date de quelle décennie du 20e siècle ? 0_o
Je dirais 1985 avec le rétablissement de l'épreuve qui avait été supprimé.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par John le Mer 6 Avr 2016 - 18:27

@gauvain31 a écrit:
@John a écrit:
Le contrôle continu, en effet, ne peut avoir sa place dans un diplôme national
Ca fait combien d'années que le contrôle continu représente au moins la moitié de la note totale obtenue au brevet ?
C'est un communiqué qui date de quelle décennie du 20e siècle ? 0_o

Ce n'est pas parce qu'il date qu'il est faux. Logiquement ,effectivement, le caractère national d'une épreuve suppose que plus de 50% de la note finale au brevet vienne des épreuves terminales. Si c'est le cas actuellement, ce n'est pas normal à mon avis et ce n'est pas parce qu'on a laisser faire ceci qu'il ne faudrait pas le corriger. Un ratio 60/40 en faveur des épreuves terminales serait correct à mon avis.
Il n'est pas question de ratio ou de proportions dans la phrase que je cite. Il est juste marqué : "Le contrôle continu, en effet, ne peut avoir sa place dans un diplôme national".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 18:28

Ycombe a écrit:Je parie la suppression des tests d'illettrisme aux JDC

Pas forcément, parce que c'est un autre ministère qui gère à mon avis le contenu des test. Puis le supprimer serait cacher la poussière sur le tapis. La France n'a pas intérêt à être dans le déni à ce niveau là, car illettrisme et chômage font plutôt bon ménage malheureusement

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par Franck059 le Mer 6 Avr 2016 - 18:30

"Cependant, les modalités de décisions des niveaux sur les 7 compétences à évaluer sont le point crucial entre la farce et un vrai intérêt. Je ne me fais nulle illusion sur ce qui va se passer (et qui ne change pas de maintenant au passage)."

Je partage tout à fait ton opinion.
Mais je me permets de corriger, 8 compétences, pas 7.
Le domaine 1 (qui en comprend 4) puis les domaines 2, 3, 4 et 5


Dernière édition par Franck059 le Mer 6 Avr 2016 - 18:31, édité 1 fois

Franck059
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par Elyas le Mer 6 Avr 2016 - 18:30

@gauvain31 a écrit:
@John a écrit:
Le contrôle continu, en effet, ne peut avoir sa place dans un diplôme national
Ca fait combien d'années que le contrôle continu représente au moins la moitié de la note totale obtenue au brevet ?
C'est un communiqué qui date de quelle décennie du 20e siècle ? 0_o

Ce n'est pas parce qu'il date qu'il est faux. Logiquement ,effectivement, le caractère national d'une épreuve suppose que plus de 50% de la note finale au brevet vienne des épreuves terminales. Si c'est le cas actuellement, ce n'est pas normal à mon avis et ce n'est pas parce qu'on a laisser faire ceci qu'il ne faudrait pas le corriger. Un ratio 60/40 en faveur des épreuves terminales serait correct à mon avis.

Tiens, je suis curieux de savoir. Le CC a-t-il toujours existé ou est-il récent ? Je ne connais pas la réponse et, dans ce débat, il me semble que c'est important. J'ai passé le brevet en 1993 et il y avait déjà le contrôle continu. Soit 23 ans déjà. Si Ycombe a raison, cela fait 31 ans. Mais avant ?

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par kamasolou le Mer 6 Avr 2016 - 18:32

@Elyas a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Elyas a écrit:Pourquoi cette obsession du 0 ? Dans les faits, le fait d'avoir Très insuffisant à ses compétences ne donne pas le DNB. Un tel élève aura 70 points du 400 pour l'évaluation complète des compétences (càd les connaissances et les capacités disciplinaires et transdisciplinaires) comme évaluation de l'ensemble de son œuvre. Cependant, ce sera souvent un élève en décrochage scolaire la plupart du temps.

Parce que Elyas, il peut arriver qu'un élève ne réponde pas du tout à la question posée: donc lui mettre "très insuffisant" serait mensonger". On a eu le problème il y a 4 ans avec la mise en place de la correction "au curseur" de l'épreuve de SVT en L/ES et en S. Au départ il n'y avait aucun 0 possible... puis le zéro a été intégré , car il peut arriver qu'un élève ne réponde pas du tout à la question par manque de temps, ou parce que le contenu est totalement hors- sujet

Je comprends s'il s'agit d'une question précise mais là, il s'agit d'évaluer l'ensemble du travail d'un élève et non uniquement une question. Tous les élèves sont capables d'au moins un truc sauf cas grave de décrochage scolaire et là, il y a d'autres procédures de prise en charge.

Les SEGPA qu'on essaye de faire disparaître en les "intégrant" dès la 6ème ? Les MFR payantes et surchargées ? Les classes-relais de plus en plus rares ? Les élèves dont on parle ici, on les traine depuis x années, c'est bien ça le problème.

Pour en revenir au 0 : je suis d'accord que tous nos élèves savent faire au minimum quelques trucs, encore faut-il qu'ils le veuillent. Les refus de travail (et refus d'évaluation) sont de plus en plus fréquents même dans mon collège "tranquille", leur attribuer 10 points ne va pas arranger la situation.


Dernière édition par kamasolou le Mer 6 Avr 2016 - 18:35, édité 1 fois

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par Elyas le Mer 6 Avr 2016 - 18:34

@kamasolou a écrit:
@Elyas a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Elyas a écrit:Pourquoi cette obsession du 0 ? Dans les faits, le fait d'avoir Très insuffisant à ses compétences ne donne pas le DNB. Un tel élève aura 70 points du 400 pour l'évaluation complète des compétences (càd les connaissances et les capacités disciplinaires et transdisciplinaires) comme évaluation de l'ensemble de son œuvre. Cependant, ce sera souvent un élève en décrochage scolaire la plupart du temps.

Parce que Elyas, il peut arriver qu'un élève ne réponde pas du tout à la question posée: donc lui mettre "très insuffisant" serait mensonger". On a eu le problème il y a 4 ans avec la mise en place de la correction "au curseur" de l'épreuve de SVT en L/ES et en S. Au départ il n'y avait aucun 0 possible... puis le zéro a été intégré , car il peut arriver qu'un élève ne réponde pas du tout à la question par manque de temps, ou parce que le contenu est totalement hors- sujet

Je comprends s'il s'agit d'une question précise mais là, il s'agit d'évaluer l'ensemble du travail d'un élève et non uniquement une question. Tous les élèves sont capables d'au moins un truc sauf cas grave de décrochage scolaire et là, il y a d'autres procédures de prise en charge.

Les SEGPA qu'on essaye de faire disparaître en les "intégrant" dès la 6ème ? Les MFR payantes et surchargées ? Les classes-relais de plus en plus rares ? Les élèves dont on parle ici, on les traine depuis x années, c'est bien ça le problème.

Tu veux dire des élèves normaux qui ont des difficultés et qui abandonnent peu à peu ou des vrais décrocheurs (avec absentéisme, copies blanches, devoirs non rendus, retards...) ?

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 18:35

Là Elyas, il faudrait demander aux "anciens" de Neo ("anciens" avec tout mon respect). Je suis aussi curieux de savoir si il avait déjà le CC dans les années 60-70, et plus globalement de connaître un peu l'histoire de cette épreuve

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 18:38

@kamasolou a écrit:
@Elyas a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Elyas a écrit:Pourquoi cette obsession du 0 ? Dans les faits, le fait d'avoir Très insuffisant à ses compétences ne donne pas le DNB. Un tel élève aura 70 points du 400 pour l'évaluation complète des compétences (càd les connaissances et les capacités disciplinaires et transdisciplinaires) comme évaluation de l'ensemble de son œuvre. Cependant, ce sera souvent un élève en décrochage scolaire la plupart du temps.

Parce que Elyas, il peut arriver qu'un élève ne réponde pas du tout à la question posée: donc lui mettre "très insuffisant" serait mensonger". On a eu le problème il y a 4 ans avec la mise en place de la correction "au curseur" de l'épreuve de SVT en L/ES et en S. Au départ il n'y avait aucun 0 possible... puis le zéro a été intégré , car il peut arriver qu'un élève ne réponde pas du tout à la question par manque de temps, ou parce que le contenu est totalement hors- sujet

Je comprends s'il s'agit d'une question précise mais là, il s'agit d'évaluer l'ensemble du travail d'un élève et non uniquement une question. Tous les élèves sont capables d'au moins un truc sauf cas grave de décrochage scolaire et là, il y a d'autres procédures de prise en charge.

Les SEGPA qu'on essaye de faire disparaître en les "intégrant" dès la 6ème ? Les MFR payantes et surchargées ? Les classes-relais de plus en plus rares ? Les élèves dont on parle ici, on les traine depuis x années, c'est bien ça le problème.

Pour en revenir au 0 : je suis d'accord que tous nos élèves savent faire au minimum quelques trucs, encore faut-il qu'ils le veuillent. Les refus de travail (et refus d'évaluation) sont de plus en plus fréquents même dans mon collège "tranquille", leur attribuer 10 points ne va pas arranger la situation.

J'étais dans le même cas quand j'ai eu des collégiens il y a deux ans... et je commence à le voir en lycée, à savoir des élèves qui refusent d'écrire. Je suis sûr aussi qu'il y aura des "parties blanches" dans les copies du brevet, donc, l'absence de "pas de maîtrise" va se poser c'est évident. Ceux qui ont conçu le DNB ne sont plus en poste depuis un moment (mais l'ont-ils été un jour d'ailleurs?) ne savent pas ce que sont les collégiens d'aujourd'hui , qui n'étaient pas les mêmes que ceux d'il y a 10 ans...


Dernière édition par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 18:40, édité 1 fois

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par kamasolou le Mer 6 Avr 2016 - 18:39

Les 20% (à vue de nez, 3-4 par classe chez moi, sans doute plus en REP) qui ont des difficultés depuis x temps (scolaires, sociales...) et qui au fur et à mesure décrochent complètement, avec tout le florilège d'exemples que tu cites, du refus de travail à l'absentéisme. On n'a toujours pas de vraie réponse pour ces élèves-là.

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par fanette le Mer 6 Avr 2016 - 18:44

@Elyas a écrit:(...) des vrais décrocheurs (avec absentéisme, copies blanches, devoirs non rendus, retards...) ?

Ils représentent entre 1/5 et 1/4 de mes élèves de 4ème et de 3ème. Leur dire pudiquement qu'ils ont une maîtrise insuffisante des compétences attendues en fin de collège, cela a-t-il un sens ? Ceux qui m'écrivent que "les triangles sont parallèles parce qu'ils ont le même milieu", qui ne mettent pas de majuscule à leur nom et l'écrivent même parfois avec une faute, ont-ils simplement une "maîtrise insuffisante" des compétences langagières et de l'écrit ? heu Pourquoi ne pas dire les choses comme elles sont ?

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par ycombe le Mer 6 Avr 2016 - 18:47

@Elyas a écrit:Pourquoi cette obsession du 0 ? Dans les faits, le fait d'avoir Très insuffisant à ses compétences ne donne pas le DNB. Un tel élève aura 70 points du 400 pour l'évaluation complète des compétences (càd les connaissances et les capacités disciplinaires et transdisciplinaires) comme évaluation de l'ensemble de son œuvre. Cependant, ce sera souvent un élève en décrochage scolaire la plupart du temps.
80 points si je ne m'abuse. Pas 70.


_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par ycombe le Mer 6 Avr 2016 - 18:50

@DesolationRow a écrit:C'est une réalité, cette "part accrue" du contrôle continu au DNB ? J'ai lu sur twitter des passes d'armes enflammées sur la question.
Cela me ferait mal au coeur que, pour une fois, L. Fillion ait raison Wink

Il faut noter que dans les épreuves finales l'oral passe de 25% (histoire des arts 40 points sur 160) à 33%  du total des épreuves (Oral d'EPI: sans tenir compte des connaissances).

Si on regarde en détail (% du total des points du DNB):
Avant:
épreuve écrite 120pts 33,3%
épreuve orale 40pts 11,1%
CC 200pts 55,6%

Après
épreuve écrite 200pts 28,6%
épreuve orale 100pts 14,3%
CC 400pts 57,1%

On note une nette diminution du poids des épreuves écrites -5%, une augmentation du poids de l'oral +3% (oral qui sera plus facile vu la mention "prestation orale uniquement"), et une augmentatoin du poids du CC +2% (CC transformé en validation des compétences).


Dernière édition par ycombe le Mer 6 Avr 2016 - 19:05, édité 3 fois

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par Elyas le Mer 6 Avr 2016 - 18:51

@fanette a écrit:
@Elyas a écrit:(...) des vrais décrocheurs (avec absentéisme, copies blanches, devoirs non rendus, retards...) ?

Ils représentent entre 1/5 et 1/4 de mes élèves de 4ème et de 3ème. Leur dire pudiquement qu'ils ont une maîtrise insuffisante des compétences attendues en fin de collège, cela a-t-il un sens ? Ceux qui m'écrivent que "les triangles sont parallèles parce qu'ils ont le même milieu", qui ne mettent pas de majuscule à leur nom et l'écrivent même parfois avec une faute, ont-ils simplement une "maîtrise insuffisante" des compétences langagières et de l'écrit ? heu Pourquoi ne pas dire les choses comme elles sont ?

Ce ne sera pas une maîtrise insuffisante mais très insuffisante. Il n'y a pas mensonge. Donc, je le répète, je ne comprends pas cette obsession du 0 sur une évaluation d'une compétence qui couvre plusieurs disciplines et plusieurs années. Surtout que les 10 points ne donneront pas le brevet. A moins de vouloir absolument montrer à l'élève qu'il est une sombre nullité et qu'on le clame au monde entier.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 18:52

@fanette a écrit:Ils représentent entre 1/5 et 1/4 de mes élèves de 4ème et de 3ème. Leur dire pudiquement qu'ils ont une maîtrise insuffisante des compétences attendues en fin de collège, cela a-t-il un sens ? Ceux qui m'écrivent que "les triangles sont parallèles parce qu'ils ont le même milieu", qui ne mettent pas de majuscule à leur nom et l'écrivent même parfois avec une faute, ont-ils simplement une "maîtrise insuffisante" des compétences langagières et de l'écrit ? heu [b]Pourquoi ne pas dire les choses comme elles sont ?

Tout à fait, car si ce n'est pas nous qui leur disons cet état de fait, ce seront les employeurs... mais qui prendront beaucoup moins de pincettes: "tu ne sais pas lire ? NEXT!"  
On a un devoir d'honnêteté vis à vis d'eux. C'est un devoir professionnel et un devoir moral. Donc oui, il faudra dire à certains élèves "pas de maîtrise" si la forme que prendront les épreuves écrites nous obligent à le faire[/quote]

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 18:58

@Elyas a écrit:
@fanette a écrit:
@Elyas a écrit:(...) des vrais décrocheurs (avec absentéisme, copies blanches, devoirs non rendus, retards...) ?

Ils représentent entre 1/5 et 1/4 de mes élèves de 4ème et de 3ème. Leur dire pudiquement qu'ils ont une maîtrise insuffisante des compétences attendues en fin de collège, cela a-t-il un sens ? Ceux qui m'écrivent que "les triangles sont parallèles parce qu'ils ont le même milieu", qui ne mettent pas de majuscule à leur nom et l'écrivent même parfois avec une faute, ont-ils simplement une "maîtrise insuffisante" des compétences langagières et de l'écrit ? heu Pourquoi ne pas dire les choses comme elles sont ?

Ce ne sera pas une maîtrise insuffisante mais très insuffisante. Il n'y a pas mensonge. Donc, je le répète, je ne comprends pas cette obsession du 0 sur une évaluation d'une compétence qui couvre plusieurs disciplines et plusieurs années. Surtout que les 10 points ne donneront pas le brevet. A moins de vouloir absolument montrer à l'élève qu'il est une sombre nullité et qu'on le clame au monde entier.

Justement Elyas, nous ne sommes pas là pour les juger, mais pour rendre compte de leur niveau à un moment de leur scolarité. On peut honnête et bienveillant tout en leur disant que tu n'as pas du tout le niveau.Ce n'est pas incompatible Elyas.
C'est pour cela que je préfère la notation sur 20 qui rend compte d'un niveau à un instant t plutôt que des compétences qui pourraient laisser penser que l'on juge un élève de façon générale et définitive. C'est LE problème lié à l'évaluation des compétences

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par Franck059 le Mer 6 Avr 2016 - 18:59

"Tiens, je suis curieux de savoir. Le CC a-t-il toujours existé ou est-il récent ? Je ne connais pas la réponse et, dans ce débat, il me semble que c'est important. J'ai passé le brevet en 1993 et il y avait déjà le contrôle continu. Soit 23 ans déjà. Si Ycombe a raison, cela fait 31 ans. Mais avant ?"
De 1947 à 1981 : uniquement une épreuve terminale sous l'appellation BEPC
Disparition entre 1981 à 1985 (j'étais concerné) avec uniquement dans certains établissements une obtention non officielle par contrôle continu.
Réapparrition en 1986 sous une forme intégrant le contrôle continu et l'examan terminal.
Donc c'était un examen "pur" jusque 1981.


Franck059
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par Elyas le Mer 6 Avr 2016 - 19:03

@gauvain31 a écrit:
@Elyas a écrit:
@fanette a écrit:
@Elyas a écrit:(...) des vrais décrocheurs (avec absentéisme, copies blanches, devoirs non rendus, retards...) ?

Ils représentent entre 1/5 et 1/4 de mes élèves de 4ème et de 3ème. Leur dire pudiquement qu'ils ont une maîtrise insuffisante des compétences attendues en fin de collège, cela a-t-il un sens ? Ceux qui m'écrivent que "les triangles sont parallèles parce qu'ils ont le même milieu", qui ne mettent pas de majuscule à leur nom et l'écrivent même parfois avec une faute, ont-ils simplement une "maîtrise insuffisante" des compétences langagières et de l'écrit ? heu Pourquoi ne pas dire les choses comme elles sont ?

Ce ne sera pas une maîtrise insuffisante mais très insuffisante. Il n'y a pas mensonge. Donc, je le répète, je ne comprends pas cette obsession du 0 sur une évaluation d'une compétence qui couvre plusieurs disciplines et plusieurs années. Surtout que les 10 points ne donneront pas le brevet. A moins de vouloir absolument montrer à l'élève qu'il est une sombre nullité et qu'on le clame au monde entier.

Justement Elyas, nous ne sommes pas là pour les juger, mais pour rendre compte de leur niveau à un moment de leur scolarité. On peut honnête et bienveillant tout en leur disant que tu n'as pas du tout le niveau.Ce n'est pas incompatible Elyas.
C'est pour cela que je préfère la notation sur 20 qui rend compte d'un niveau à un instant t plutôt que des compétences qui pourraient laisser penser que l'on juge un élève de façon générale et définitive. C'est LE problème lié à l'évaluation des compétences

Oui, mais regardons un peu les compétences avec l'exemple de Fanette. L'élève a écrit, de façon très insuffisante mais il a écrit. Ce n'est donc pas 0. C'est très insuffisant. Donc, mettre 10 points dans une évaluation qui compte sur 400 points n'est pas pour moi un mensonge. En revanche, mettre 0, si.

C'est effectivement un élément de l'évaluation par compétences. On peut dire que c'est un problème. Pas pour moi. Je vois vraiment ce besoin de mettre 0 comme une annexe au débat sur la perte de respectabilité du métier enseignant dans la vision de notre société actuelle.

Après, il y a les épreuves du DNB où un élève peut avoir 0. Donc, vraiment, je ne vois pas le problème par rapport à cette histoire des 10 points dans le CC.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 19:04

Merci Franck ! J'aimerais bien qu'on revienne à ce système (épreuves terminales seules) avec possibilité d'un oral de second groupe. L'obtention de ce type de brevet conditionnerait le passage au lycée général

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par Elyas le Mer 6 Avr 2016 - 19:05

@gauvain31 a écrit:Merci Franck ! J'aimerais bien qu'on revienne à ce système (épreuves terminales seules) avec possibilité d'un oral de second groupe. L'obtention de ce type de brevet conditionnerait le passage au lycée général

Pourquoi uniquement le lycée général ? Les lycées professionnels ne méritent pas d'avoir des élèves avec un niveau correct ou excellents, juste les élèves en échec ?

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 19:07

@Elyas a écrit:Je vois vraiment ce besoin de mettre 0 comme une annexe au débat sur la perte de respectabilité du métier enseignant dans la vision de notre société actuelle.

Ce n'est pas un besoin, mais une possibilité,certes rare, mais une possibilité. C'est tout.Sans arrière pensée aucune


gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par Elyas le Mer 6 Avr 2016 - 19:10

@gauvain31 a écrit:
@Elyas a écrit:Je vois vraiment ce besoin de mettre 0 comme une annexe au débat sur la perte de respectabilité du métier enseignant dans la vision de notre société actuelle.

Ce n'est pas un besoin, mais une possibilité,certes rare, mais une possibilité. C'est tout.Sans arrière pensée aucune


Elle existe, dans le DNB terminal. Après, il y a la question des gens qu'on ne peut évaluer à cause de l'absentéisme ou du manque de matière évaluable. Au final, c'est surtout l'approche par compétences qui te semble un problème. Pas le 0.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par DesolationRow le Mer 6 Avr 2016 - 19:10

@Elyas a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Elyas a écrit:
@fanette a écrit:

Ils représentent entre 1/5 et 1/4 de mes élèves de 4ème et de 3ème. Leur dire pudiquement qu'ils ont une maîtrise insuffisante des compétences attendues en fin de collège, cela a-t-il un sens ? Ceux qui m'écrivent que "les triangles sont parallèles parce qu'ils ont le même milieu", qui ne mettent pas de majuscule à leur nom et l'écrivent même parfois avec une faute, ont-ils simplement une "maîtrise insuffisante" des compétences langagières et de l'écrit ? heu Pourquoi ne pas dire les choses comme elles sont ?

Ce ne sera pas une maîtrise insuffisante mais très insuffisante. Il n'y a pas mensonge. Donc, je le répète, je ne comprends pas cette obsession du 0 sur une évaluation d'une compétence qui couvre plusieurs disciplines et plusieurs années. Surtout que les 10 points ne donneront pas le brevet. A moins de vouloir absolument montrer à l'élève qu'il est une sombre nullité et qu'on le clame au monde entier.

Justement Elyas, nous ne sommes pas là pour les juger, mais pour rendre compte de leur niveau à un moment de leur scolarité. On peut honnête et bienveillant tout en leur disant que tu n'as pas du tout le niveau.Ce n'est pas incompatible Elyas.
C'est pour cela que je préfère la notation sur 20 qui rend compte d'un niveau à un instant t plutôt que des compétences qui pourraient laisser penser que l'on juge un élève de façon générale et définitive. C'est LE problème lié à l'évaluation des compétences

Oui, mais regardons un peu les compétences avec l'exemple de Fanette. L'élève a écrit, de façon très insuffisante mais il a écrit. Ce n'est donc pas 0. C'est très insuffisant. Donc, mettre 10 points dans une évaluation qui compte sur 400 points n'est pas pour moi un mensonge. En revanche, mettre 0, si.

Cet exemple montre de manière spectaculaire l'absurdité de la notation par compétences.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par gauvain31 le Mer 6 Avr 2016 - 19:11

@Elyas a écrit:
@gauvain31 a écrit:Merci Franck ! J'aimerais bien qu'on revienne à ce système (épreuves terminales seules) avec possibilité d'un oral de second groupe. L'obtention de ce type de brevet conditionnerait le passage au lycée général

Pourquoi uniquement le lycée général ? Les lycées professionnels ne méritent pas d'avoir des élèves avec un niveau correct ou excellents, juste les élèves en échec ?

Non du tout, dans l'absolu, tu as tout à fait raison et je suis entièrement d'accord avec toi. Mais dans les faits, un gouvernement n'accepterait jamais de laisser traîner pour des raisons de coûts un trop grand nombre d'élèves en collège. Financièrement, ce ne serait pas tenable pour lui. C'est plus par pragmatisme que je parlais du brevet comme diplôme d'accès aux lycées et non par conviction personnelle.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communiqué sur la réforme du Diplôme National du Brevet.

Message par Elyas le Mer 6 Avr 2016 - 19:17

@DesolationRow a écrit:
@Elyas a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Elyas a écrit:

Ce ne sera pas une maîtrise insuffisante mais très insuffisante. Il n'y a pas mensonge. Donc, je le répète, je ne comprends pas cette obsession du 0 sur une évaluation d'une compétence qui couvre plusieurs disciplines et plusieurs années. Surtout que les 10 points ne donneront pas le brevet. A moins de vouloir absolument montrer à l'élève qu'il est une sombre nullité et qu'on le clame au monde entier.

Justement Elyas, nous ne sommes pas là pour les juger, mais pour rendre compte de leur niveau à un moment de leur scolarité. On peut honnête et bienveillant tout en leur disant que tu n'as pas du tout le niveau.Ce n'est pas incompatible Elyas.
C'est pour cela que je préfère la notation sur 20 qui rend compte d'un niveau à un instant t plutôt que des compétences qui pourraient laisser penser que l'on juge un élève de façon générale et définitive. C'est LE problème lié à l'évaluation des compétences

Oui, mais regardons un peu les compétences avec l'exemple de Fanette. L'élève a écrit, de façon très insuffisante mais il a écrit. Ce n'est donc pas 0. C'est très insuffisant. Donc, mettre 10 points dans une évaluation qui compte sur 400 points n'est pas pour moi un mensonge. En revanche, mettre 0, si.

Cet exemple montre de manière spectaculaire l'absurdité de la notation par compétences.

Je ne trouve pas. Mais chacun voit midi à sa porte, j'imagine. Je n'ai absolument pas besoin du 0 pour montrer à un élève l'étendue de ce qu'il a à réaliser pour arriver au niveau adéquat. Il existe d'autres outils.

@gauvain31 a écrit:
@Elyas a écrit:
@gauvain31 a écrit:Merci Franck ! J'aimerais bien qu'on revienne à ce système (épreuves terminales seules) avec possibilité d'un oral de second groupe. L'obtention de ce type de brevet conditionnerait le passage au lycée général

Pourquoi uniquement le lycée général ? Les lycées professionnels ne méritent pas d'avoir des élèves avec un niveau correct ou excellents, juste les élèves en échec ?

Non du tout, dans l'absolu, tu as tout à fait raison et je suis entièrement d'accord avec toi. Mais dans les faits, un gouvernement n'accepterait jamais de laisser traîner pour des raisons de coûts un trop grand nombre d'élèves en collège. Financièrement, ce ne serait pas tenable pour lui. C'est plus par pragmatisme que je parlais du brevet comme diplôme d'accès aux lycées et non par conviction personnelle.

Sauf qu'en faisant cette proposition, on valide tout un mouvement dans notre société qui dévalorise le lycée pro (sauf peut-être les lycées hôteliers) et même à l'intérieur du lycée général toutes les filières exceptée la S qui perd de plus en plus son caractère scientifique pour devenir une filière généraliste. En bref, on assiste à une volonté d'uniformisation du parcours d'excellence et de donner des bouts de gras à tous les autres sans, justement, valoriser des parcours, des orientations, des spécialisations et des compétences. On a décidé que la S était le top (c'est plus simple pour faire des catégories et le bon choix) et qu'il fallait donc que ça fasse de tout. Résultats : on a de gros problèmes dans les sciences et les mathématiques en rabotant tout pour créer la filière généraliste d'excellence (au sens des représentations sociales et non de la réalité). Un autre fil expliquait très bien que les élèves se hiérarchisent souvent comme ça : les S, c'est le top, les ES ça va, les L c'est un peu des nuls et les autres, pouh !).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum