Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Moonchild
Expert spécialisé

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Moonchild le Mer 6 Avr 2016 - 21:17
[Modéré]
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Ronin le Mer 6 Avr 2016 - 21:30
D'ailleurs la croissance atteint déjà 5% mais j'ai bon espoir que ça atteigne 10 % l'année prochaine.

_________________
avatar
Olympias
Prophète

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Olympias le Mer 6 Avr 2016 - 21:38
Reste à voir si avec la multiplication des candidats aux primaires, on aura une dilution ou une augmentation de ladite [Modéré] ... Suspense
avatar
kamasolou
Habitué du forum

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par kamasolou le Mer 6 Avr 2016 - 21:38
@Olympias a écrit:
Permettre aux chefs d'établissements collège/lycée de choisir leurs équipes dirigeantes, de mener 1 projet d'établissement

boulet

furieux
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Lefteris le Mer 6 Avr 2016 - 21:47
Au fait, que signifie choisir" l'équipe dirigeante" ?
Les rois fainéants choisissent les maires du palais , parmi leur cour ?

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ». Condorcet (autre penseur, mais périmé)
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par ycombe le Mer 6 Avr 2016 - 22:09

Un certain nettoyage a été rendu nécessaire par une certaine propension à la vulgarité.

On se calme.

S'il vous plait.

Sinon on verrouille.



ycombe pour la modération

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Olympias
Prophète

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Olympias le Mer 6 Avr 2016 - 22:12
À lire page 16 du Figaro sa tribune "L'école de la République et rien d'autre" : on en pleurerait d'émotion diable
avatar
Jacq
Grand sage

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Jacq le Mer 6 Avr 2016 - 22:23
@Moonchild a écrit:
@Jacq a écrit:
@adrifab a écrit:
@ysabel a écrit:Pour cela :



je ne voterai jamais pour eux.

Entièrement d'accord avec Ysabel !

Petite question : et si aucun chef d'établissement de notre district ne nous "choisit", on devient quoi ? On va se vendre d'établissement en établissement et quémander un poste dans toute la France ?  


Sinon il reste la solution Pôle emploi, tout simplement, c'est l'objectif !

Tu imagines ensuite un directeur pour les écoles ou un CdE qui avec un budget précis, comme cela en plus tu dégages gentiment ceux qui en fin de carrière coûtent trop cher.  
Pour les LP, c'était clair dans les propositions de l'UMP, les prof de matières pro devraient recrutés dans le privé avec un contrat pour quelques années et après, hop, retour au privé (si celui-ci veut bien les reprendre). En plus, les concernant, cela permet une grande souplesse si l'on veut changer (dans un LP) telle section pro par telle section pro.  
Sauf que ce projet libéral buterait très vite sur déficit d'attractivité désormais durable du métier d'enseignant. Il y a déjà pénurie dans plusieurs disciplines (particulièrement en maths : un collègue qui a muté cette année dans un lycée voisin me demandait il y a deux mois si je connaissais quelqu'un qui voudrait faire des heures sup car son CDE cherchait désespérément un remplaçant dans cette matière, et ce lycée est plutôt dans un coin tranquille) donc, dans certaines zones, les chefs d'établissement finiraient par prendre ce qui se présente et, à moins de vraiment lâcher beaucoup de thunes pour attirer des masses de candidats à ces postes, ce serait un bordel tellement visible (pas de prof devant les classes) que les rectorats seraient obligés de réorganiser un système de mutation pour gérer les affectations.
Même dans une perspective libérale assumée, sans une revalorisation matérielle et symbolique du métier d'enseignant (ce qui, sur les deux plans, est probablement impossible à court terme), ce projet est tout simplement totalement [Modéré].


C'est déjà ce qu'il se passe avec la perte d'attractivité actuelle du métier, et cela pose vaguement problème lorsque les fédé de parents se mobilisent.  Les CdE sont déjà, dans certaines zones, obligés de recruter des personnes qui n'ont aucune formation et qui ne font pas l'affaire pour remplacer les postes non pourvus. Et sauf dénonciation des fédé, donc là où elles sont organisées et présentes, cela ne pose pas de problème puisque là où elles sont absentes personne n'est assez organisé pour protester et avoir un écho médiatique suffisant. Il y a peu (pardon de rester vague) si nous (je reste vague aussi) n'avions pas mobilisé la presse, les élus... nous aurions jamais eu de prof dans X matière. La menace de la presse, des élus, des parents a fait bouger les choses, sinon le rectorat ne bougeait pas jusqu'à la fin de l'année.

Et tu parles de modifier la gestion des affectations, mais en cas de recrutement par le CdE le système d'affectation est par principe totalement modifié, voire supprimé pour se calquer sur celui du privé dont les personnels, s'ils n'ont plus leurs heures, n'ont plus leurs heures et c'est tout ! Avec ce système tu embauches n'importe qui, à n'importe quel prix.

La seule politique de la droite (jusqu'à son extrême), outre les déclarations, sera la suppression des postes de fonctionnaires, la privatisation déguisée, et la suppression du statut progressive sous une forme ou une autre. Le reste c'est de l'enrobage médiatique et pour l'opinion.

La revalorisation serait : tu fais tant d'heures et basta, je t'embauche ou non. Tu acceptes n'importe quel projet d'établissement ou je ne te prends pas.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Lefteris le Mer 6 Avr 2016 - 22:28
@Jacq a écrit:La seule politique de la droite (jusqu'à son extrême), outre les déclarations, sera la suppression des postes de fonctionnaires, la privatisation déguisée, et la suppression du statut progressive sous une forme ou une autre. Le reste c'est de l'enrobage médiatique et pour l'opinion.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ». Condorcet (autre penseur, mais périmé)
gainz
Niveau 7

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par gainz le Mer 6 Avr 2016 - 22:29
Ah.... mais qu'il va être bon de retrouver AJ en 2017, histoire de dépoussiérer ces dinosaures de l'EN. Il me tarde
avatar
Jacq
Grand sage

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Jacq le Mer 6 Avr 2016 - 22:30
@gauvain31 a écrit:
@archeboc a écrit:
@ysabel a écrit:Pour cela :

Permettre aux chefs d'établissements collège/lycée de choisir leurs équipes dirigeantes, de mener 1 projet d'établissement

je ne voterai jamais pour eux.

C'est exactement l'inverse qu'il faut faire : que l'équipe enseignante recrute le personnel d'encadrement. Mais on ne l'aura jamais, car le modèle de management pour les politiques, c'est la carrière de sous-préfet.

Tout à fait: je propose de supprimer le concours de recrutement de CDE. Chaque établissement choisirais par un vote à bulletin secret, son CDE parmi les enseignants . Le collègue serait en poste pour 4 ans, puis pourrait être renouveler une fois, histoire qu'il y ait un turn-over acceptable. Il aurait en charge une seule classe pour rester en contact avec la réalité.
-les directeurs d'école sont des PE
-les présidents d'université sont des maîtres de conférence ou des professeurs d'université
-pourquoi une exception pour le secondaire?

Là encore, je ne suis pas d'accord. Nous avons pour nos CdE un concours et une formation et un stage. Cela n'empêche pas d'avoir des gens qui ne sont pas à leur place, mais cela assure malgré tout un niveau minimum. C'est la même chose que pour nos concours de recrutement d'enseignements. Parfaits ? Non, mais c'est mieux que rien.  Vous m'indiquez quelle est la formation d'un président d'université aux éléments concrets auxquels il doit faire face ? Quelle est sa formation ?  Et lorsque je vois pour les élections les magouilles, les copinages, les promesses, qui font l'élection, je préfère largement le concours... et lorsqu'on voit les résultats et l'incompétence crasse de certains et la gestion de universités, oui, je préfère un concours pour nos CdE, leur soumission à une hiérarchie (qu'ils adoptent ou non, là c'est une histoire de carriérisme ou non), et leur non élection par un collège obligatoirement partial.  Nos CdE sont recrutés (parfois mal), formés (parfois mal), mais je préfère cela aux présidents d'universités et à toute la corruption qui  se développe durant leur élection.
avatar
Shere Khan
Niveau 10

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Shere Khan le Mer 6 Avr 2016 - 23:42
@Lefteris a écrit:
@Jacq a écrit:La seule politique de la droite (jusqu'à son extrême), outre les déclarations, sera la suppression des postes de fonctionnaires, la privatisation déguisée, et la suppression du statut progressive sous une forme ou une autre. Le reste c'est de l'enrobage médiatique et pour l'opinion.
+1000. Eux aussi, ils veulent nous faire le coup du "Le changement, c'est maintenant !" Twisted Evil
avatar
Sophie38
Habitué du forum

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Sophie38 le Jeu 7 Avr 2016 - 6:13
A la pêche aux voix ....
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Verdurette le Jeu 7 Avr 2016 - 6:59
Ils pensent sérieusement qu'on va les croire?
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Lefteris le Jeu 7 Avr 2016 - 9:21
@Jacq a écrit:

Là encore, je ne suis pas d'accord. Nous avons pour nos CdE un concours et une formation et un stage. Cela n'empêche pas d'avoir des gens qui ne sont pas à leur place, mais cela assure malgré tout un niveau minimum. C'est la même chose que pour nos concours de recrutement d'enseignements. Parfaits ? Non, mais c'est mieux que rien.  Vous m'indiquez quelle est la formation d'un président d'université aux éléments concrets auxquels il doit faire face ? Quelle est sa formation ?  Et lorsque je vois pour les élections les magouilles, les copinages, les promesses, qui font l'élection, je préfère largement le concours... et lorsqu'on voit les résultats et l'incompétence crasse de certains et la gestion de universités, oui, je préfère un concours pour nos CdE, leur soumission à une hiérarchie (qu'ils adoptent ou non, là c'est une histoire de carriérisme ou non), et leur non élection par un collège obligatoirement partial.  Nos CdE sont recrutés (parfois mal), formés (parfois mal), mais je préfère cela aux présidents d'universités et à toute la corruption qui  se développe durant leur élection.
C'est vrai , il y a un  concours, mais  contrairement à celui des enseignants, il n'est pas totalement anonyme et repose sur la "conformité" pour ne pas dire le conformisme. Comme pour les IPR d'ailleurs.
C'est pourquoi je mettais plus haut un additif aux propositions de Gauvain, à savoir un choix parmi des personnes habilitées par examen anonyme, avec collégialité , selon  le principe  éprouvé et ancien que "le pouvoir arrête le pouvoir".
On pourrait  ajouter  comme obligation ,  que les CDE seraient obligatoirement détachés dans un établissement voisin, qu'ils conservent des heures de cours, bref d'autres pistes à méditer.
Ce qui est certain, c'est que le système actuel dysfonctionne, et qu'il dysfonctionnerait encore plus  en transformant les CDE en "managers"  chers à l'UMP. Cela braquerait les uns , transformerait les autres en courtisans prêts à faire n'importe quoi pour plaire (ce qui existe déjà, mais là, institutionnalisé : traficotage des notes, projets débiles, réunionnite ...), et ça aurait un effet encore plus détestable  sur le recrutement, qui serait opéré ad nutum .
Sans compter que tout bêtement, cette dernière idée est absolument anti-républicaine (malgré le nom que se donne ce parti de marchands). Le principe républicain, c'est la répartition sur tout le territoire des fonctionnaires sans considération de la personne.


Dernière édition par Lefteris le Jeu 7 Avr 2016 - 12:34, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ». Condorcet (autre penseur, mais périmé)
avatar
Himpy
Fidèle du forum

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Himpy le Jeu 7 Avr 2016 - 9:39
De toutes façons, ça se saurait si les discours engageaient à une réelle action politique...
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Daphné le Jeu 7 Avr 2016 - 10:26
Je crois qu'il y en a qui vont regretter l'actuel système de mutations, malgré toutes ses difficultés c'est encore celui qui nous protège le plus....
avatar
Will.T
Prophète

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Will.T le Jeu 7 Avr 2016 - 10:27
@Daphné a écrit:Je crois qu'il y en a qui vont regretter l'actuel système de mutations, malgré toutes ses difficultés c'est encore celui qui nous protège le plus....

Pour d'autres, ça va être dur de faire pire.
Cath
Esprit sacré

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Cath le Jeu 7 Avr 2016 - 10:39
Je suis absolument pour que le cde conserve une classe.
C'est le cas dans le système anglo-saxon, non ?
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Daphné le Jeu 7 Avr 2016 - 10:39
@Will.T a écrit:
@Daphné a écrit:Je crois qu'il y en a qui vont regretter l'actuel système de mutations, malgré toutes ses difficultés c'est encore celui qui nous protège le plus....

Pour d'autres, ça va être dur de faire pire.

Pour moi un recrutement par le CDE serait le pire de tout.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Daphné le Jeu 7 Avr 2016 - 10:40
@Cath a écrit:Je suis absolument pour que le cde conserve une classe.
C'est le cas dans le système anglo-saxon, non ?

En Allemagne aussi non ?
avatar
fifi51
Habitué du forum

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par fifi51 le Jeu 7 Avr 2016 - 16:59
Il y a au moins une mesure que je qualifierais d'intelligente dans leur programme, c'est le retour du redoublement en CP (et c'est probablement aussi la seule qui ne serait pas appliquée car elle coûte cher).
XIII
Fidèle du forum

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par XIII le Jeu 7 Avr 2016 - 17:18
avatar
adrifab
Niveau 10

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par adrifab le Jeu 7 Avr 2016 - 18:01
Cette histoire de Cde qui recruterait son équipe enseignante laisse bizarrement de marbre nos syndicats alors que ça fait des années que la droite en parle et en rêve. Ce serait une véritable catastrophe pourtant dans notre système éducatif et une véritable révolution aussi, dans le mauvais sens du terme.
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Balthazaard le Jeu 7 Avr 2016 - 20:35
Je ne suis pas sur que tous les syndicats soient aussi "contre" que tu le penses
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Les Républicains et leur journée sur l'éducation

par Ronin le Jeu 7 Avr 2016 - 20:38
J'en connais deux prêts à voter ça.

_________________
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum