La L : la "poubelle" des filières générales ?

Page 16 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Invité El le Lun 11 Avr 2016 - 21:00

Je les connaissais toutes mais dans la rubrique "Chuck Norris"...

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 11 Avr 2016 - 21:25

elpenor a écrit:Je les connaissais toutes mais dans la rubrique "Chuck Norris"...

Pareil Very Happy

(sauf qu'avec Chuck Norris, ces phrases sont drôles)

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par fifi51 le Lun 11 Avr 2016 - 21:31

Désolé, j'ai craqué :
Spoiler:

Sinon; pour être plus dans le débat, voilà l'avis d'un littéraire sur un non littéraire (moi) :
Tu n'es pas un littéraire car tu n'as pas le goût pour "délayer".

fifi51
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par User5899 le Lun 11 Avr 2016 - 21:35

confused confused confused
Sékouasaenkor ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Graisse-Boulons le Lun 11 Avr 2016 - 21:37

elpenor a écrit:Je les connaissais toutes mais dans la rubrique "Chuck Norris"...

...Voilà ! c'est vieux, mais ça s'adapte bien...Bon, après, je ne sais pas si c'est bien de citer cette source au milieux de toutes ces personnes si cultivées...mais la tentation était trop grande. Content quand même de trouver ici quelqu'un qui connaisse, on va dire que ça me rassure un peu sur moi même !
J'ai fait des études scientifiques et franchement, je mesure pleinement ce qui me sépare de ces messieurs (et dames) les littéraires. Loin de moi l'idée de les égaler en un an ou même en deux. D'un autre coté, j'entend bien faire comprendre que la même chose en sens inverse est aussi fort peu probable. Je ne parle pas de "diplômes" gratuits ou à vendre, qui peuvent être Français ou étrangers, d' Etat ou bien privés, mais de Niveau de compétence...
Je suis cependant flatté de voir ces personnes que j'admire penser qu'il est valorisant d'afficher un niveau de mathématiques au bac comparable à celui des bacs scientifiques, de raconter que l'un(e) des leur(e)s est titulaire d'un master scientifique et que telle autre est devenue médecin...

Graisse-Boulons
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Presse-purée le Lun 11 Avr 2016 - 21:43

CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Graisse-Boulons le Lun 11 Avr 2016 - 22:11

@Presse-purée a écrit:CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

Pffff ! Si vous voulez, c'est pas grave...c'est juste qu'il vous faut tout, à vous...rien qu'en pied de page de vos messages déjà :
"La culture est aussi une question de fièreté, de rapport de soi à soi, d' esthétique, si l'on veut, en un mot de constitution du sujet humain"...ça vous écrase pas deux trois ganaches ça ? On sait bien de quel coté est la culture qui "constitue le sujet humain", mais il se trouve que moi, par exemple, j'ai pas trouvé le temps : 38 à 40 heures de cours par semaines plus devoirs jusqu'à 11h/12h tous les soirs + week-end du 1ier septembre au 30 Juin, sans possibilité de faire un "job étudiant" à côté...ça vous limite la constitution du sujet ça non ? Tout ça pour entendre qu'on peut faire pareil, voir mieux, les yeux bandés et thingers in the noze en un an, A CONDITION d'être littéraire...

Graisse-Boulons
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 11 Avr 2016 - 22:13

@Graisse-Boulons a écrit:
@Presse-purée a écrit:CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

Pffff ! Si vous voulez, c'est pas grave...c'est juste qu'il vous faut tout, à vous...rien qu'en pied de page de vos messages déjà :
"La culture est aussi une question de fièreté, de rapport de soi à soi, d' esthétique, si l'on veut, en un mot de constitution du sujet humain"...ça vous écrase pas deux trois ganaches ça ? On sait bien de quel coté est la culture qui "constitue le sujet humain", mais il se trouve que moi, par exemple, j'ai pas trouvé le temps : 38 à 40 heures de cours par semaines plus devoirs jusqu'à 11h/12h tous les soirs + week-end du 1ier septembre au 30 Juin, sans possibilité de faire un "job étudiant" à côté...ça vous limite la constitution du sujet ça non ? Tout ça pour entendre qu'on peut faire pareil, voir mieux, les yeux bandés et thingers in the noze en un an, A CONDITION d'être littéraire...

Ouah la vache!
C'est de la bonne ce que tu prends?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Graisse-Boulons le Lun 11 Avr 2016 - 22:22

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:
@Presse-purée a écrit:CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

Pffff ! Si vous voulez, c'est pas grave...c'est juste qu'il vous faut tout, à vous...rien qu'en pied de page de vos messages déjà :
"La culture est aussi une question de fièreté, de rapport de soi à soi, d' esthétique, si l'on veut, en un mot de constitution du sujet humain"...ça vous écrase pas deux trois ganaches ça ? On sait bien de quel coté est la culture qui "constitue le sujet humain", mais il se trouve que moi, par exemple, j'ai pas trouvé le temps : 38 à 40 heures de cours par semaines plus devoirs jusqu'à 11h/12h tous les soirs + week-end du 1ier septembre au 30 Juin, sans possibilité de faire un "job étudiant" à côté...ça vous limite la constitution du sujet ça non ? Tout ça pour entendre qu'on peut faire pareil, voir mieux, les yeux bandés et thingers in the noze en un an, A CONDITION d'être littéraire...

Ouah la vache!
C'est de la bonne ce que tu prends?

Je suppose que cela signifie que mes propos sont jugés délirants ? Possible...je demande des explications franches, je n'ai pas peur du ridicule si c'est pour être un peu plus intelligent après.

Graisse-Boulons
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Albert Jarl le Lun 11 Avr 2016 - 22:29

En HG on est quoi ?

En tous cas je m'entend toujours très bien avec les profs de math, ils me permettent de m'aérer l'esprit. Very Happy

_________________
Si vis pacem, para bellum

Albert Jarl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Lun 11 Avr 2016 - 22:30

@Graisse-Boulons a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:
@Presse-purée a écrit:CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

Pffff ! Si vous voulez, c'est pas grave...c'est juste qu'il vous faut tout, à vous...rien qu'en pied de page de vos messages déjà :
"La culture est aussi une question de fièreté, de rapport de soi à soi, d' esthétique, si l'on veut, en un mot de constitution du sujet humain"...ça vous écrase pas deux trois ganaches ça ? On sait bien de quel coté est la culture qui "constitue le sujet humain", mais il se trouve que moi, par exemple, j'ai pas trouvé le temps : 38 à 40 heures de cours par semaines plus devoirs jusqu'à 11h/12h tous les soirs + week-end du 1ier septembre au 30 Juin, sans possibilité de faire un "job étudiant" à côté...ça vous limite la constitution du sujet ça non ? Tout ça pour entendre qu'on peut faire pareil, voir mieux, les yeux bandés et thingers in the noze en un an, A CONDITION d'être littéraire...

Ouah la vache!
C'est de la bonne ce que tu prends?

Je suppose que cela signifie que mes propos sont jugés délirants ? Possible...je demande des explications franches, je n'ai pas peur du ridicule si c'est pour être un peu plus intelligent après.
Je n'aurais sans doute pas employé cette expression mais je pense que ce que voulais dire MK, c'est que tes propos n'étaient pas dans le sujet : les exemples, cités plus haut, de personnalités au profil littéraire et scientifique à la fois ne visaient qu'à montrer que la filière L (ou un profil littéraire) n'empêchait pas de se tourner plus tard vers les sciences et d'y réussir. Autrement dit, la filière L ne coupe pas nécessairement les débouchés scientifiques, à condition, comme le montraient ces exemples, de s'y mettre avec une motivation sérieuse. Lene75 ne cherchait pas à montrer la supériorité des L sur qui que ce soit.

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par KrilinXV3 le Lun 11 Avr 2016 - 22:31

@Graisse-Boulons a écrit:

...Voilà ! c'est vieux, mais ça s'adapte bien...Bon, après, je ne sais pas si c'est bien de citer cette source au milieux de toutes ces personnes si cultivées...mais la tentation était trop grande. Content quand même de trouver ici quelqu'un qui connaisse, on va dire que ça me rassure un peu sur moi même !
J'ai fait des études scientifiques et franchement, je mesure pleinement ce qui me sépare de ces messieurs (et dames) les littéraires. Loin de moi l'idée de les égaler en un an ou même en deux. D'un autre coté, j'entend bien faire comprendre que la même chose en sens inverse est aussi fort peu probable. Je ne parle pas de "diplômes" gratuits ou à vendre, qui peuvent être Français ou étrangers, d' Etat ou bien privés, mais de Niveau de compétence...
Je suis cependant flatté de voir ces personnes que j'admire penser qu'il est valorisant d'afficher un niveau de mathématiques au bac comparable à celui des bacs scientifiques, de raconter que l'un(e) des leur(e)s est titulaire d'un master scientifique et que telle autre est devenue médecin...

J'ignore si je suis littéraire ou scientifique, mais j'ai rien compris. C'est écrit comme du Alain Touraine.


_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Lun 11 Avr 2016 - 22:34

arth75 a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:

...Voilà ! c'est vieux, mais ça s'adapte bien...Bon, après, je ne sais pas si c'est bien de citer cette source au milieux de toutes ces personnes si cultivées...mais la tentation était trop grande. Content quand même de trouver ici quelqu'un qui connaisse, on va dire que ça me rassure un peu sur moi même !
J'ai fait des études scientifiques et franchement, je mesure pleinement ce qui me sépare de ces messieurs (et dames) les littéraires. Loin de moi l'idée de les égaler en un an ou même en deux. D'un autre coté, j'entend bien faire comprendre que la même chose en sens inverse est aussi fort peu probable. Je ne parle pas de "diplômes" gratuits ou à vendre, qui peuvent être Français ou étrangers, d' Etat ou bien privés, mais de Niveau de compétence...
Je suis cependant flatté de voir ces personnes que j'admire penser qu'il est valorisant d'afficher un niveau de mathématiques au bac comparable à celui des bacs scientifiques, de raconter que l'un(e) des leur(e)s est titulaire d'un master scientifique et que telle autre est devenue médecin...

J'ignore si je suis littéraire ou scientifique, mais j'ai rien compris. C'est écrit comme du Alain Touraine.
Laughing (mais je ne suis pas sûr que ça apaise les choses)

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Graisse-Boulons le Lun 11 Avr 2016 - 22:47

arth75 a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:

...Voilà ! c'est vieux, mais ça s'adapte bien...Bon, après, je ne sais pas si c'est bien de citer cette source au milieux de toutes ces personnes si cultivées...mais la tentation était trop grande. Content quand même de trouver ici quelqu'un qui connaisse, on va dire que ça me rassure un peu sur moi même !
J'ai fait des études scientifiques et franchement, je mesure pleinement ce qui me sépare de ces messieurs (et dames) les littéraires. Loin de moi l'idée de les égaler en un an ou même en deux. D'un autre coté, j'entend bien faire comprendre que la même chose en sens inverse est aussi fort peu probable. Je ne parle pas de "diplômes" gratuits ou à vendre, qui peuvent être Français ou étrangers, d' Etat ou bien privés, mais de Niveau de compétence...
Je suis cependant flatté de voir ces personnes que j'admire penser qu'il est valorisant d'afficher un niveau de mathématiques au bac comparable à celui des bacs scientifiques, de raconter que l'un(e) des leur(e)s est titulaire d'un master scientifique et que telle autre est devenue médecin...

J'ignore si je suis littéraire ou scientifique, mais j'ai rien compris. C'est écrit comme du Alain Touraine.


Si ça peut aider, je pense que vous êtes un scientifique. Mais ce n'est pas grave hein : ne sombrez surtout pas dans la dépression pour autant : Je suis certain que beaucoup de spécialistes ne comprennent pas mon art non plus. Il faudra que je soit mort pour être le sujet de passionnantes discussions...je caresse même le doux espoir que mon oeuvre serve plus tard l'inspiration pour quelques "private jokes" entre initiés (mais en public) qui utiliseront mes productions pour montrer à ceux qui ne comprennent pas leurs blagues combien ils sont supérieurement intelligents...

Graisse-Boulons
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Graisse-Boulons le Lun 11 Avr 2016 - 22:52

@Laverdure a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:

Pffff ! Si vous voulez, c'est pas grave...c'est juste qu'il vous faut tout, à vous...rien qu'en pied de page de vos messages déjà :
"La culture est aussi une question de fièreté, de rapport de soi à soi, d' esthétique, si l'on veut, en un mot de constitution du sujet humain"...ça vous écrase pas deux trois ganaches ça ? On sait bien de quel coté est la culture qui "constitue le sujet humain", mais il se trouve que moi, par exemple, j'ai pas trouvé le temps : 38 à 40 heures de cours par semaines plus devoirs jusqu'à 11h/12h tous les soirs + week-end du 1ier septembre au 30 Juin, sans possibilité de faire un "job étudiant" à côté...ça vous limite la constitution du sujet ça non ? Tout ça pour entendre qu'on peut faire pareil, voir mieux, les yeux bandés et thingers in the noze en un an, A CONDITION d'être littéraire...

Ouah la vache!
C'est de la bonne ce que tu prends?

Je suppose que cela signifie que mes propos sont jugés délirants ? Possible...je demande des explications franches, je n'ai pas peur du ridicule si c'est pour être un peu plus intelligent après.
Je n'aurais sans doute pas employé cette expression mais je pense que ce que voulais dire MK, c'est que tes propos n'étaient pas dans le sujet : les exemples, cités plus haut, de personnalités au profil littéraire et scientifique à la fois ne visaient qu'à montrer que la filière L (ou un profil littéraire) n'empêchait pas de se tourner plus tard vers les sciences et d'y réussir. Autrement dit, la filière L ne coupe pas nécessairement les débouchés scientifiques, à condition, comme le montraient ces exemples, de s'y mettre avec une motivation sérieuse. Lene75 ne cherchait pas à montrer la supériorité des L sur qui que ce soit.

OK, merci, ça, je comprend...effectivement, on peut toujours changer d'avis et radicalement de direction afin de suivre d'autres études...nous somme d'accord.

Graisse-Boulons
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par KrilinXV3 le Lun 11 Avr 2016 - 23:05

@Graisse-Boulons a écrit:

Si ça peut aider, je pense que vous êtes un scientifique. Mais ce n'est pas grave hein : ne sombrez surtout pas dans la dépression pour autant : Je suis certain que beaucoup de spécialistes ne comprennent pas mon art non plus. Il faudra que je soit mort pour être le sujet de passionnantes discussions...je caresse même le doux espoir que mon oeuvre serve plus tard l'inspiration pour quelques "private jokes" entre initiés (mais en public) qui utiliseront mes productions pour montrer à ceux qui ne comprennent pas leurs blagues combien ils sont supérieurement intelligents...

Oh, moi, ici, je ne suis private qu'avec me, myself and I. Merci de me qualifier de scientifique, je n'ai aucune raison d'en faire une dépression, au contraire. Mais ça rendrait perplexe mes vieux profs de Term S spé SVT: l'affreux démago colérique prof de Physique/Chimie qui me vouait à la cloche parce je me foutais éperdument du dipôle RC, RL ou RLC, le gentil prof de Maths à l'ancienne, toujours gentil et constructif, mais qui cachait assez mal qu'il me considérait comme une erreur de casting, un individu gentillet un peu limité. Je ne généralise pas, et je suis l'unique responsable de l'image que je renvoyais à l'époque.

Je n'ai jamais su si j'étais littéraire ou scientifique, et je ne suis pas le seul. Je suis allé en S parce que j'étais vaguement bon et que je ne savais pas quoi faire. Merci à la professeur de Lettres qui en première S m'a prêté un exemplaire de "Lettre à l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie" d'Hervé Guibert (étonnamment à propos:l'histoire d'un littéraire trahi par son ami scientifique), qui m'a permis de me rendre compte que j'étais un peu plus l'un que l'autre (1 an trop tard pour mon orientation, mais on s'en fout).

Cette querelle scientifique/littéraire n'a rien à voir avec le sujet initial: l'inanité du Bac L, qui ne profite à personne (car les classes "S" sont blindés de vagues bons élèves comme je l'étais, très médiocrement scientifiques).

Et puis franchement, le pire, ce sont les littéraires ratés qui se prennent pour des scientifiques: ils n'ont aucune rigueur dans la démonstration et ne savent même pas écrire. On en trouve pas mal dans les "sciences humaines", qu'ils contribuent à décrédibiliser. Notamment le mouvement "Sociologie des mouvements sociaux": Touraine, Dubet, Lapeyronnie. Que de pareils médiocres se prétendent scientifiques, voilà le scandale.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Bouboule le Mar 12 Avr 2016 - 0:04

@fifi51 a écrit:
Sinon; pour être plus dans le débat, voilà l'avis d'un littéraire sur un non littéraire (moi) :
Tu n'es pas un littéraire car tu n'as pas le goût  pour "délayer".


Ah oui, ça me rappelle le lycée :
- en H-G : "machin, y a tout ce qu'il faut, mais il faudrait un peu plus délayer, 15/20"
- en maths : "machin, y a juste ce qu'il faut, on a envie de trouver qu'il manque un truc ou qu'il y a un truc en trop, mais non, 20/20"
Bon, machin a conclu qu'il était scientifique mais au bac, il a eu mieux en français, latin, grec, H-G qu'en maths-physique.
Bref, tout ça c'est relatif. A près ses études, machin pense qu'il n'est ni littéraire ni scientifique mais qu'il doit surtout beaucoup travailler pour arriver à quelque chose.

Sinon, regardez le programme de maths des bacs "littéraires", option A3-A4 de 1970 pour éclairer certains profils (pauvres S 2016).

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par yranoh le Mar 12 Avr 2016 - 0:37

@Leodagan a écrit:Les options arts et arts du cirque font passer les L pour des saltimbanques complètement à la masse.

Mes anciens camarades de classe, L théâtre (12), sont pour la plupart comédiens/metteurs en scène. Les autres sont enseignants. Je ne suis resté en contact qu'avec une camarade musicienne de la classe (la classe était composée de théâtreux et de musiciens), elle a fait l'EM Lyon et travaille dans le mécénat culturel. Lycée public, je précise.

yranoh
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Presse-purée le Mar 12 Avr 2016 - 2:45

@Graisse-Boulons a écrit:
@Presse-purée a écrit:CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

Pffff ! Si vous voulez, c'est pas grave...c'est juste qu'il vous faut tout, à vous...rien qu'en pied de page de vos messages déjà :
"La culture est aussi une question de fièreté, de rapport de soi à soi, d' esthétique, si l'on veut, en un mot de constitution du sujet humain"...ça vous écrase pas deux trois ganaches ça ? On sait bien de quel coté est la culture qui "constitue le sujet humain", mais il se trouve que moi, par exemple, j'ai pas trouvé le temps : 38 à 40 heures de cours par semaines plus devoirs jusqu'à 11h/12h tous les soirs + week-end du 1ier septembre au 30 Juin, sans possibilité de faire un "job étudiant" à côté...ça vous limite la constitution du sujet ça non ? Tout ça pour entendre qu'on peut faire pareil, voir mieux, les yeux bandés et thingers in the noze en un an, A CONDITION d'être littéraire...

ça, perso, je m'en fous à un point... et je ne crois pas que ce soit le sujet.

Mais si tu veux, on peut brûler les biblis et les musées, ça fera de la place. Parce que l'implicite de ton discours est le suivant: "pendant que tu te touches la nouille au musée, moi je bosse". Alors allons au bout du raisonnement et flanquons au feu tous ces trucs inutiles.

Sinon, tu trouves ça cool de dire à un bon élève qui veut faire L "non, n'y va pas, tu vas rater ta vie". Le sujet c'est cela à la base.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Tatane78 le Mar 12 Avr 2016 - 7:22

Dans les lycées très scientifiques, la filière L est clairement une poubelle. J'ai subi ce genre de classes en tant qu'élève. La plupart de mes camarades étaient des fumistes de haut niveau refusés en ES et S.


Pour revaloriser la L, il faudrait commencer par refuser l'accès au CPGE littéraires aux élèves provenant de S... Car avec les passerelles qui sont proposés en hypokhâgne à HEC par exemple, certains élèves de S (assez médiocres donc car incapables de passer par la grande porte) s'en servent sans scrupule comme tremplin...


Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Rendash le Mar 12 Avr 2016 - 8:57

@Tatane78 a écrit:
Pour revaloriser la L, il faudrait commencer par refuser l'accès au CPGE littéraires aux élèves provenant de S...

Suspect

Pour revaloriser la L, il faudrait sans doute commencer par en faire une filière qui vaille réellement quelque chose sur un plan littéraire, i.e. avec vraiment de la littérature (et pas les deux pauvres heures qu'on a actuellement), renforcer également les langues (trois langues en L, pour une vraie valeur ajoutée?), etc. Un fumiste issu de S se plantera en hypokhâgne, ou alors c'est que l'hypokhâgne ne vaut rien, auquel cas cf. ma première phrase.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Rendash le Mar 12 Avr 2016 - 8:58

@Albert Jarl a écrit:En HG on est quoi ?

Demandez à Cripure Twisted Evil Razz

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Iphigénie le Mar 12 Avr 2016 - 9:22

@Rendash a écrit:
@Tatane78 a écrit:
Pour revaloriser la L, il faudrait commencer par refuser l'accès au CPGE littéraires aux élèves provenant de S...

Suspect

Pour revaloriser la L, il faudrait sans doute commencer par en faire une filière qui vaille réellement quelque chose sur un plan littéraire, i.e. avec vraiment de la littérature (et pas les deux pauvres heures qu'on a actuellement), renforcer également les langues (trois langues en L, pour une vraie valeur ajoutée?), etc. Un fumiste issu de S se plantera en hypokhâgne, ou alors c'est que l'hypokhâgne ne vaut rien, auquel cas cf. ma première phrase.
Absomlument!
Et en S ne pas admettre des quasi illettrés qui tiennent en S jusqu'au bac par le seul jeu des coefficients, de la largesse des notations et d'une aptitude de chiens savants à reproduire des démarches dites scientifiques apprises à force d'exercices répétitfs- et sont infoutus de faire ensuite quelque chose de leur bac S: un scientifique a aussi besoin de rigueur dans son expression écrite et de la bonne maîtrise des langues étrangères.
Où l'on s'aperçoit que le discours sur les filières est creux, parce que le vrai problème derrière c'est celui de l'affaissement de toutes les exigences en matière de savoirs: merci les "compétences", qui sont la plus sûre méthode pur créer des masses incompétentes: qu'on les appelle S, L ES ou STMG n'a finalement plus grande importance.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Graisse-Boulons le Mar 12 Avr 2016 - 9:26

@Presse-purée a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:
@Presse-purée a écrit:CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

Pffff ! Si vous voulez, c'est pas grave...c'est juste qu'il vous faut tout, à vous...rien qu'en pied de page de vos messages déjà :
"La culture est aussi une question de fièreté, de rapport de soi à soi, d' esthétique, si l'on veut, en un mot de constitution du sujet humain"...ça vous écrase pas deux trois ganaches ça ? On sait bien de quel coté est la culture qui "constitue le sujet humain", mais il se trouve que moi, par exemple, j'ai pas trouvé le temps : 38 à 40 heures de cours par semaines plus devoirs jusqu'à 11h/12h tous les soirs + week-end du 1ier septembre au 30 Juin, sans possibilité de faire un "job étudiant" à côté...ça vous limite la constitution du sujet ça non ? Tout ça pour entendre qu'on peut faire pareil, voir mieux, les yeux bandés et thingers in the noze en un an, A CONDITION d'être littéraire...

ça, perso, je m'en fous à un point... et je ne crois pas que ce soit le sujet.

Mais si tu veux, on peut brûler les biblis et les musées, ça fera de la place. Parce que l'implicite de ton discours est le suivant: "pendant que tu te touches la nouille au musée, moi je bosse". Alors allons au bout du raisonnement et flanquons au feu tous ces trucs inutiles.

Sinon, tu trouves ça cool de dire à un bon élève qui veut faire L "non, n'y va pas, tu vas rater ta vie". Le sujet c'est cela à la base.

Non, c'est pas cool. Pas cool non plus pour les élèves de prétendre le profil construit dans ces sections plus généraliste qu'il n'est en réalité. Je parle pour l'élève moyen, pas pour l'hyper doué en tout. Je réagissais en fait à l'idée qui à émergé ici à plusieurs endroits et qui suggérait très sérieusement qu'avec des études littéraires (et le bac A en est le début le plus logique sauf erreur), on pouvait sans mal embrasser sur la fin, vite fait en somme, des carrières scientifiques...comprenez ce que vous voulez, c'est vous le spécialiste de l'analyse, mais moi je comprend "qui peu le plus peu le moins"...et là, même avec tout le respect que je dois aux gens qui ont ce que je n'ai pas, je ne peux pas.

Graisse-Boulons
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Graisse-Boulons le Mar 12 Avr 2016 - 9:32

@Bouboule a écrit:
@fifi51 a écrit:
Sinon; pour être plus dans le débat, voilà l'avis d'un littéraire sur un non littéraire (moi) :
Tu n'es pas un littéraire car tu n'as pas le goût  pour "délayer".


Ah oui, ça me rappelle le lycée :
- en H-G : "machin, y a tout ce qu'il faut, mais il faudrait un peu plus délayer, 15/20"
- en maths : "machin, y a juste ce qu'il faut, on a envie de trouver qu'il manque un truc ou qu'il y a un truc en trop, mais non, 20/20"
Bon, machin a conclu qu'il était scientifique mais au bac, il a eu mieux en français, latin, grec, H-G qu'en maths-physique.
Bref, tout ça c'est relatif. A près ses études, machin pense qu'il n'est ni littéraire ni scientifique mais qu'il doit surtout beaucoup travailler pour arriver à quelque chose.

Sinon, regardez le programme de maths des bacs "littéraires", option A3-A4 de 1970 pour éclairer certains profils (pauvres S 2016).

...Encore les programmes de math, oui, bien sûr, dans un sens...mais bon : aujourd'hui les programmes de math et de physique sont similaires en S et en STI2D...les STI2D pourront toujours le dire, plus tard...

Graisse-Boulons
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Tatane78 le Mar 12 Avr 2016 - 9:40

Ajouter une troisième langue n'est pas une fameuse idée selon moi. Le niveau en anglais est pitoyable, commençons par régler ce problème...

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 19 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum