La L : la "poubelle" des filières générales ?

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Tatane78 le Mar 12 Avr 2016 - 9:40

Ajouter une troisième langue n'est pas une fameuse idée selon moi. Le niveau en anglais est pitoyable, commençons par régler ce problème...

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Iphigénie le Mar 12 Avr 2016 - 9:48

Tu n'es pas un littéraire car tu n'as pas le goût  pour "délayer".
Je pense que celui qui dit cela n'est pas un littéraire.
Ou alors, je ne suis pas littéraire, moi qui passe le temps, en français, à demander à mes élèves de supprimer tous les mots qui ne sont pas indispensables dans leurs devoirs, et à leur expliquer que l'écrit, c'est justement cela: le fil tendu de la pensée: rien de trop, rien de moins.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par fifi51 le Mar 12 Avr 2016 - 9:54

@Presse-purée a écrit:

Sinon, tu trouves ça cool de dire à un bon élève qui veut faire L "non, n'y va pas, tu vas rater ta vie". Le sujet c'est cela à la base.

Je ne dirais pas cela, ce que je trouve dommage avec la filière L (et c'est aussi valable pour la filière ES), c'est que dès la première (ce qui est assez jeune), tu te préorientes et que tu t'interdis (pas à 100% mais à 90%) certains cursus du supérieur.

fifi51
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Jane le Mar 12 Avr 2016 - 9:55

@Iphigénie a écrit:
Tu n'es pas un littéraire car tu n'as pas le goût  pour "délayer".
Je pense que celui qui dit cela n'est pas un littéraire.
Ou alors, je ne suis pas littéraire, moi qui passe le temps, en français, à demander à mes élèves de supprimer tous les mots qui ne sont pas indispensables dans leurs devoirs, et à leur expliquer que l'écrit, c'est justement cela: le fil tendu de la pensée: rien de trop, rien de moins.

+1; pourtant, dans les consignes du brevet (les élèves qui sortent de collège vont au lycée Embarassed ), il faut écrire 2 pages (ce qui est compliqué pour certains collégiens). Les consignes de longueur ont fait qu'il m'est arrivé de trouver des candidats qui avaient écrit deux fois la même rédaction (ben oui, quoi, comme ça, ça fait deux pages Razz ).

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Cath le Mar 12 Avr 2016 - 9:59

Bon, tout ceci ne nous explique pas comment cette dame peut se retrouver psychiatre en n'ayant pas fait médecine.
Ça m'intéresserait de comprendre, vu qu'aujourd'hui c'est une spécialité qui se choisit au moment de l'ECN, soit après avoir fait 6 années d'études scientifiques.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par fifi51 le Mar 12 Avr 2016 - 10:00

@Iphigénie a écrit:
Tu n'es pas un littéraire car tu n'as pas le goût  pour "délayer".
Je pense que celui qui dit cela n'est pas un littéraire.
Ou alors, je ne suis pas littéraire, moi qui passe le temps, en français, à demander à mes élèves de supprimer tous les mots qui ne sont pas indispensables dans leurs devoirs, et à leur expliquer que l'écrit, c'est justement cela: le fil tendu de la pensée: rien de trop, rien de moins.

C'est mon père qui me l'a dit (après je déforme sans doute un peu ses propos et délayer n'est pas obligatoirement le terme le plus exact, mais c'est l'idée générale) et il a été prof d'histoire-géo.

fifi51
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Iphigénie le Mar 12 Avr 2016 - 10:01

@Jane a écrit:
@Iphigénie a écrit:
Tu n'es pas un littéraire car tu n'as pas le goût  pour "délayer".
Je pense que celui qui dit cela n'est pas un littéraire.
Ou alors, je ne suis pas littéraire, moi qui passe le temps, en français, à demander à mes élèves de supprimer tous les mots qui ne sont pas indispensables dans leurs devoirs, et à leur expliquer que l'écrit, c'est justement cela: le fil tendu de la pensée: rien de trop, rien de moins.

+1; pourtant, dans les consignes du brevet (les élèves qui sortent de collège vont au lycée  Embarassed ), il faut écrire 2 pages (ce qui est compliqué pour certains collégiens). Les consignes de longueur ont fait qu'il m'est arrivé de trouver des candidats qui avaient écrit deux fois la même rédaction (ben oui, quoi, comme ça, ça fait deux pages Razz ).
Shocked
Et au lycée ça donne ces introductions débiles où les élèves listent longuement les titres et auteurs de corpus, en précisant triomphalement que Flaubert est du XIXe donc il est romantique et Mauriac du XXe donc surréaliste (variante: absurde) et en vous disant ensuite: ben quoi, j'ai rempli deux pages et je n'ai pas la moyenne?

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Jane le Mar 12 Avr 2016 - 10:07

@Iphigénie a écrit:
@Jane a écrit:
@Iphigénie a écrit:
Tu n'es pas un littéraire car tu n'as pas le goût  pour "délayer".
Je pense que celui qui dit cela n'est pas un littéraire.
Ou alors, je ne suis pas littéraire, moi qui passe le temps, en français, à demander à mes élèves de supprimer tous les mots qui ne sont pas indispensables dans leurs devoirs, et à leur expliquer que l'écrit, c'est justement cela: le fil tendu de la pensée: rien de trop, rien de moins.

+1; pourtant, dans les consignes du brevet (les élèves qui sortent de collège vont au lycée  Embarassed ), il faut écrire 2 pages (ce qui est compliqué pour certains collégiens). Les consignes de longueur ont fait qu'il m'est arrivé de trouver des candidats qui avaient écrit deux fois la même rédaction (ben oui, quoi, comme ça, ça fait deux pages Razz ).
Shocked
Et au lycée ça donne ces introductions débiles où les élèves listent longuement les titres et auteurs de corpus, en précisant triomphalement que Flaubert est du XIXe donc il est romantique et Mauriac du XXe donc surréaliste (variante: absurde) et en vous disant ensuite: ben quoi, j'ai rempli deux pages et je n'ai pas la moyenne?

La meilleure, c'est que si c'est trop court, ils n'ont pas pas la moyenne, quoi qu'ils aient écrit (consignes données lors des 5 années où j'ai été coordo de correction). Rolling Eyes

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par fifi51 le Mar 12 Avr 2016 - 10:11

@Cath a écrit:Bon, tout ceci ne nous explique pas comment cette dame peut se retrouver psychiatre en n'ayant pas fait médecine.
Ça m'intéresserait de comprendre, vu qu'aujourd'hui c'est une spécialité qui se choisit au moment de l'ECN, soit après avoir fait 6 années d'études scientifiques.
Pour moi, elle a fait médecine (je n'ai pas particulièrement de doutes à son sujet), elle est présentée comme médecin et l'ordre des médecins est relativement sourcilleux.

fifi51
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Presse-purée le Mar 12 Avr 2016 - 12:02

@Graisse-Boulons a écrit:
@Presse-purée a écrit:
@Graisse-Boulons a écrit:
@Presse-purée a écrit:CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

Pffff ! Si vous voulez, c'est pas grave...c'est juste qu'il vous faut tout, à vous...rien qu'en pied de page de vos messages déjà :
"La culture est aussi une question de fièreté, de rapport de soi à soi, d' esthétique, si l'on veut, en un mot de constitution du sujet humain"...ça vous écrase pas deux trois ganaches ça ? On sait bien de quel coté est la culture qui "constitue le sujet humain", mais il se trouve que moi, par exemple, j'ai pas trouvé le temps : 38 à 40 heures de cours par semaines plus devoirs jusqu'à 11h/12h tous les soirs + week-end du 1ier septembre au 30 Juin, sans possibilité de faire un "job étudiant" à côté...ça vous limite la constitution du sujet ça non ? Tout ça pour entendre qu'on peut faire pareil, voir mieux, les yeux bandés et thingers in the noze en un an, A CONDITION d'être littéraire...

ça, perso, je m'en fous à un point... et je ne crois pas que ce soit le sujet.

Mais si tu veux, on peut brûler les biblis et les musées, ça fera de la place. Parce que l'implicite de ton discours est le suivant: "pendant que tu te touches la nouille au musée, moi je bosse". Alors allons au bout du raisonnement et flanquons au feu tous ces trucs inutiles.

Sinon, tu trouves ça cool de dire à un bon élève qui veut faire L "non, n'y va pas, tu vas rater ta vie". Le sujet c'est cela à la base.

Non, c'est pas cool. Pas cool non plus pour les élèves de prétendre le profil construit dans ces sections plus généraliste qu'il n'est en réalité. Je parle pour l'élève moyen, pas pour l'hyper doué en tout. Je réagissais en fait à l'idée qui à émergé ici à plusieurs endroits et qui suggérait très sérieusement qu'avec des études littéraires (et le bac A en est le début le plus logique sauf erreur),  on pouvait sans mal embrasser sur la fin, vite fait en somme, des carrières scientifiques...comprenez ce que vous voulez, c'est vous le spécialiste de l'analyse, mais moi je comprend "qui peu le plus peu le moins"...et là, même avec tout le respect que je dois aux gens qui ont ce que je n'ai pas, je ne peux pas.

Moi je pense que c'est possible, mais que cela a demandé aux personnes concernées un travail intense, de la même manière qu'un physicien qui veut se mettre à la littérature comparée ou à la sémiologie aura du travail. Pour moi, la notion de "profil littéraire" ou "profil scientifique" est une manière rapide de considérer les choses. Ce qui compte, c'est le travail de l'élève/de l'étudiant.
Ensuite, je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire qu'un des problèmes de la filière L est que, outre les problèmes d'orientation que nous évoquons (le fait qu'un élève travailleur et sérieux est la plupart du temps fortement incité à ne pas aller en L), elle n'est pas assez généraliste, c'est-à-dire qu'on n'y met pas assez de matières scientifiques et techniques.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Awott le Mar 12 Avr 2016 - 12:12

@Iphigénie a écrit:Et au lycée ça donne ces introductions débiles où les élèves listent longuement les titres et auteurs de corpus, en précisant triomphalement que Flaubert est du XIXe donc il est romantique et Mauriac du XXe donc surréaliste (variante: absurde) et en vous disant ensuite: ben quoi, j'ai rempli deux pages et je n'ai pas la moyenne?

Pas seulement au lycée. On le retrouve jusqu'à l'université.
Je me souviens de ma préparation au Capes avec d'autres étudiants qui tartinaient, tartinaient des introductions saugrenues ( et très longues ... ). Résultat, une bonne quinzaine de pages indigestes qui se ramassent à la notation ( contrairement à mes trois petites pages que tous avaient jugés trop courtes Laughing ).

Bref, l'idée que la quantité prévaut sur la qualité ( voir est un gage de qualité ) n'est malheureusement pas qu'un problème dans le secondaire.


Awott
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Ascagne le Mar 12 Avr 2016 - 12:33

Bref, l'idée que la quantité prévaut sur la qualité ( voir est un gage de qualité ) n'est malheureusement pas qu'un problème dans le secondaire.
Je viens cependant de récupérer un paquet de copies de L2 où le manque de quantité équivaut dans l'extrême majorité des cas à un manque de qualité. Pour l'instant, j'ai très rarement corrigé une dissertation/un commentaire/un essai où la brièveté était accompagnée de justesse et de précision...

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Iphigénie le Mar 12 Avr 2016 - 12:36

@Presse-purée a écrit:

Moi je pense que c'est possible, mais que cela a demandé aux personnes concernées un travail intense, de la même manière qu'un physicien qui veut se mettre à la littérature comparée ou à la sémiologie aura du travail. Pour moi, la notion de "profil littéraire" ou "profil scientifique" est une manière rapide de considérer les choses. Ce qui compte, c'est le travail de l'élève/de l'étudiant.
Ensuite, je suis tout à fait d'accord avec toi pour dire qu'un des problèmes de la filière L est que, outre les problèmes d'orientation que nous évoquons (le fait qu'un élève travailleur et sérieux est la plupart du temps fortement incité à ne pas aller en L), elle n'est pas assez généraliste, c'est-à-dire qu'on n'y met pas assez de matières scientifiques et techniques.  
Je crois surtout que les matières littéraires n'y sont pas assez exigeantes et ambitieuses. Dans mon lycée, plus aucun élève de L ne fait de latin (ce ne sont que les S) et l'ambition de la plupart oscille entre coiffure et esthétique. La filière littéraire s'est ruinée elle-même par la démagogie des notations et la porte ouverte au "racontez ce que vous ressentez, dans votre langue si inventive" au lieu de former les esprits avec rigueur et connaissances. Il n'y a qu'à voir à quoi ressemble le plus souvent l'exploration "littérature et société": un truc plus proche du patronage ou du club de peinture sur soie que d'une quelconque approche de la littérature. Pour le dire autrement, la filière littéraire n'est plus prise au sérieux.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Sacapus le Mar 12 Avr 2016 - 12:46

@Presse-purée a écrit:CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

Hors sujet:
On reconnaît souvent les littéraires à leur utilisation plaisante mais pas drôle de la conclusion abrégée "CQFD". (Et bien souvent, c'est complètement inapproprié)


Dernière édition par Sacapus le Mar 12 Avr 2016 - 12:52, édité 2 fois

Sacapus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Rendash le Mar 12 Avr 2016 - 12:47

D'accord avec Iphigénie. Le problème n'est pas tant que la filière ne soit pas assez généraliste, que l'absence de vraie spécialisation. On part en L parce qu'on est nul en maths, en fait.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Mar 12 Avr 2016 - 12:49

@Sacapus a écrit:
@Presse-purée a écrit:CQFD

Les littéraires se la pètent, donc on leur écrase la gueule au lycée et dans le sup

Hors sujet:
On reconnaît souvent les littéraires à leur utilisation plaisante mais pas drôle de la conclusion abrégée "CQFD". (Et bien souvent, c'est complètement inapproprié)

Poursuite du Hors sujet:
Quand on voit les "blagues" de la page précédente sur les littéraires, on peut donc conclure, peut-être, que scientifiques et littéraires n'ont pas la même conception du "drôle" Very Happy

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Sacapus le Mar 12 Avr 2016 - 12:51

Sinon, je préfère dire "Quod erat demonstrandum". Ça fait plus... littéraire.

Sacapus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par User5899 le Mar 12 Avr 2016 - 12:52

@Rendash a écrit:
@Albert Jarl a écrit:En HG on est quoi ?

Demandez à Cripure Twisted Evil Razz

On est perméable aux nouveautés ?



Et sinon, au milieu de ces complexes d'infériorité mal soignés, resignalons cet excellent livre.




Et redisons que l'un des plus beaux et des plus efficients moteurs au monde est la grammaire du latin.



Signé : un littéraire qui n'a jamais su délayer et qui aime le latin et les locomotives.


_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Albert Jarl le Mar 12 Avr 2016 - 13:01

Cripure a écrit:
@Rendash a écrit:
@Albert Jarl a écrit:En HG on est quoi ?

Demandez à Cripure Twisted Evil Razz

On est perméable aux nouveautés ?


C'est marrant que vous disiez ça. Je me croyais appartenir à une discipline gardienne des valeurs traditionnelles de transmission des savoirs. Puis j'ai découvert ce forum. affraid

_________________
Si vis pacem, para bellum

Albert Jarl
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par User5899 le Mar 12 Avr 2016 - 13:03

@Jane a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@Jane a écrit:
@Iphigénie a écrit:
Je pense que celui qui dit cela n'est pas un littéraire.
Ou alors, je ne suis pas littéraire, moi qui passe le temps, en français, à demander à mes élèves de supprimer tous les mots qui ne sont pas indispensables dans leurs devoirs, et à leur expliquer que l'écrit, c'est justement cela: le fil tendu de la pensée: rien de trop, rien de moins.

+1; pourtant, dans les consignes du brevet (les élèves qui sortent de collège vont au lycée  Embarassed ), il faut écrire 2 pages (ce qui est compliqué pour certains collégiens). Les consignes de longueur ont fait qu'il m'est arrivé de trouver des candidats qui avaient écrit deux fois la même rédaction (ben oui, quoi, comme ça, ça fait deux pages Razz ).
Shocked
Et au lycée ça donne ces introductions débiles où les élèves listent longuement les titres et auteurs de corpus, en précisant triomphalement que Flaubert est du XIXe donc il est romantique et Mauriac du XXe donc surréaliste (variante: absurde) et en vous disant ensuite: ben quoi, j'ai rempli deux pages et je n'ai pas la moyenne?

La meilleure, c'est que si c'est trop court, ils n'ont pas pas la moyenne, quoi qu'ils aient écrit (consignes données lors des 5 années où j'ai été coordo de correction). Rolling Eyes
Pfff... Ca y est, la saison revient où il faut marteler que le correcteur met la note qu'il estime bonne et que ni coordonnateur ni IPR n'est légalement en droit de changer sa note ou d'influer sur lui. Qu'est-ce qu'on en a à faire de la longueur ? Alors quand c'est bon mais court, pas la moyenne, mais des 13 ou 14 si on a respecté une consigne d'écriture à la con ? N'importe quoi. Aux orties.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Jane le Mar 12 Avr 2016 - 13:06

Cripure a écrit:
@Jane a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@Jane a écrit:

+1; pourtant, dans les consignes du brevet (les élèves qui sortent de collège vont au lycée  Embarassed ), il faut écrire 2 pages (ce qui est compliqué pour certains collégiens). Les consignes de longueur ont fait qu'il m'est arrivé de trouver des candidats qui avaient écrit deux fois la même rédaction (ben oui, quoi, comme ça, ça fait deux pages Razz ).
Shocked
Et au lycée ça donne ces introductions débiles où les élèves listent longuement les titres et auteurs de corpus, en précisant triomphalement que Flaubert est du XIXe donc il est romantique et Mauriac du XXe donc surréaliste (variante: absurde) et en vous disant ensuite: ben quoi, j'ai rempli deux pages et je n'ai pas la moyenne?

La meilleure, c'est que si c'est trop court, ils n'ont pas pas la moyenne, quoi qu'ils aient écrit (consignes données lors des 5 années où j'ai été coordo de correction). Rolling Eyes
Pfff... Ca y est, la saison revient où il faut marteler que le correcteur met la note qu'il estime bonne et que ni coordonnateur ni IPR n'est légalement en droit de changer sa note ou d'influer sur lui. Qu'est-ce qu'on en a à faire de la longueur ? Alors quand c'est bon mais court, pas la moyenne, mais des 13 ou 14 si on a respecté une consigne d'écriture à la con ? N'importe quoi. Aux orties.

Ah mais moi je ne fais que répéter ce qu'on me dit, hein ? Pas taper Laughing
(et en effet, rien à faire, des préconisations concernant la longueur).

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par User5899 le Mar 12 Avr 2016 - 13:30

@Jane a écrit:
Cripure a écrit:
@Jane a écrit:
@Iphigénie a écrit:
Shocked
Et au lycée ça donne ces introductions débiles où les élèves listent longuement les titres et auteurs de corpus, en précisant triomphalement que Flaubert est du XIXe donc il est romantique et Mauriac du XXe donc surréaliste (variante: absurde) et en vous disant ensuite: ben quoi, j'ai rempli deux pages et je n'ai pas la moyenne?

La meilleure, c'est que si c'est trop court, ils n'ont pas pas la moyenne, quoi qu'ils aient écrit (consignes données lors des 5 années où j'ai été coordo de correction). Rolling Eyes
Pfff... Ca y est, la saison revient où il faut marteler que le correcteur met la note qu'il estime bonne et que ni coordonnateur ni IPR n'est légalement en droit de changer sa note ou d'influer sur lui. Qu'est-ce qu'on en a à faire de la longueur ? Alors quand c'est bon mais court, pas la moyenne, mais des 13 ou 14 si on a respecté une consigne d'écriture à la con ? N'importe quoi. Aux orties.

Ah mais moi je ne fais que répéter ce qu'on me dit, hein ? Pas taper Laughing
(et en effet, rien à faire, des préconisations concernant la longueur).
Mais je sais bien Laughing

Mais le meilleur moyen de ne pas se contenter de répéter demeure de ne pas écouter.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par jésus le Mar 12 Avr 2016 - 14:10

Bon, poubelle n'est peut être pas le bon terme...

Quand j'étais lycéen, donc dans ma classe, les L étaient clairement à part . C'était une classe option lourde théâtre, ceci explique cela.

Mais c'était clairement folklo.
Look hippie pour certains...homosexualité affichée pour d'autres où c'était moins affiché que maintenant.
On faisait des journées déguisées tous les jeudi, avec des déguisements limite ( on nous disait rien) , exposés sur le théâtre de deux heures avec des choses qui ne passeraient plus maintenant ( ou au journal télé) genre exposé avec une arme factice, du faux-sang, une tarte à la crème...On venait bourré et défoncé en cours. On venait avec des objets ridicules en cours. Fête improvisé sur le toit du lycée le dernier jour.

Une journée "liberté d'expression" avec des textes contre la direction du lycée. Un contre spectacle de fin d'année au festival de théâtre de la ville. Campagne d'affichage satyrique et omniprésente aidé d'un personnage-mascotte. Attaque en règle d'a peu près tout le monde ( prof, élèves,élèves qui se la jouent bad boys) Bref, en roue libre mais le tout dans un bon esprit et avec le sourire...

Des sorties théâtre où se marrait des pièces trop sérieuses qu'on voyait.

En dehors fête délirante dans un appart de gens qu'on ne connaissait pas, squat dans un logement abandonné, fête étrange et j'en passe.

On a du faire des clichés sur les L pendant 20 ans...

jésus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par nitescence le Mar 12 Avr 2016 - 14:10

Hélas Cripure ! La note est collégiale : c'est le jury qui est souverain, pas le correcteur (et la copie ne lui appartient pas).

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Jane le Mar 12 Avr 2016 - 14:28

Cripure a écrit:
@Jane a écrit:
Cripure a écrit:
@Jane a écrit:

La meilleure, c'est que si c'est trop court, ils n'ont pas pas la moyenne, quoi qu'ils aient écrit (consignes données lors des 5 années où j'ai été coordo de correction). Rolling Eyes
Pfff... Ca y est, la saison revient où il faut marteler que le correcteur met la note qu'il estime bonne et que ni coordonnateur ni IPR n'est légalement en droit de changer sa note ou d'influer sur lui. Qu'est-ce qu'on en a à faire de la longueur ? Alors quand c'est bon mais court, pas la moyenne, mais des 13 ou 14 si on a respecté une consigne d'écriture à la con ? N'importe quoi. Aux orties.

Ah mais moi je ne fais que répéter ce qu'on me dit, hein ? Pas taper Laughing
(et en effet, rien à faire, des préconisations concernant la longueur).
Mais je sais bien Laughing

Mais le meilleur moyen de ne pas se contenter de répéter demeure de ne pas écouter.

Depuis que j'ai été "démise" de cette fonction au profit d'une de mes collègues sans doute plus dans le vent que moi, je n'ai plus de problème ! Laughing (pensez bien que je ne m'en suis pas offusquée, ce fut, bien plutôt, un grand soulagement Rolling Eyes ).

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par User5899 le Mar 12 Avr 2016 - 14:48

@nitescence a écrit:Hélas Cripure ! La note est collégiale : c'est le jury qui est souverain, pas le correcteur (et la copie ne lui appartient pas).
Tout à fait. Et pas de jury en 1re diable
La modification en jury se fait sur d'autres fondements et ne me gêne pas : pas d'IPR en jury.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum