La L : la "poubelle" des filières générales ?

Page 4 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Miew le Jeu 7 Avr 2016 - 21:36

@TheDoctor a écrit:Même pas "apparemment", ça existe encore. De toute façon, NVB ne veut que ça, des TPE. Dans le nouveau DNB, de
ce que j'ai compris, il y aura une épreuve supplémentaire, qui est une vulgarisation des TPE, étant de base quelque
chose de vulgaire...

TPE = Travaux Personnels Encadrés.
"Encadrés", ça dépend des collègues, sans vouloir les offenser (sachant que c'est pour certains une contrainte, ce qui peut se comprendre).
Avec mon groupe, nous avions l'obligation d'aller à la médiathèque à côté du lycée et parfois on bossait bien, mais on s'accordait aussi du temps libre.
Et, finalement, le travail se faisait surtout à la fin ou chez soi, ou pendant les heures libres sur le temps scolaire.

Quant à l'épreuve supplémentaire au DNB, voici ce que je lis, je ne sais pas si c'est à ça que tu veux en venir :

"une épreuve orale qui porte sur un des projets menés par le candidat dans le cadre des enseignements pratiques interdisciplinaires du cycle 4, du Parcours avenir, du Parcours citoyen ou du Parcours d’éducation artistique et culturelle évaluée sur 100 points."

Miew
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Awott le Jeu 7 Avr 2016 - 21:40

@Jane a écrit:
Alors oui, c'est vrai, les L sont débarrassés des maths.
Spoiler:
mais en même temps, on ne fait pas L pour partir en médecine, si ?  

C'est un véritable problème. Bac S en poche, les portes sont plus ou moins ouverte partout ( Hypokhagne, beaux-arts, Médecine, etc ... sans parler des filières littéraire à l'université ). Pour un bon élève travailleur, le bac L ferme des portes, il n'apporte rien ( parce que pour quelqu'un qui envisage de longue étude le savoir acquis en lycée, c'est pas énorme ( pour ne pas dire du vent )).

Awott
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par TheDoctor le Jeu 7 Avr 2016 - 21:42

Quant à l'épreuve : oui, c'est exactement de celle-ci dont je parlais !

_________________
"In spite of everything, I still believe that people are really good at heart."  coeurs
"Μηκέθ᾽ ὅλως περὶ τοῦ οἷόν τινα εἶναι τὸν ἀγαθὸν ἄνδρα διαλέγεσθαι, ἀλλὰ εἶναι τοιοῦτον"  professeur

Do you want to prepare your lessons for next year with other teachers? It's that way : http://www.neoprofs.org/t91466-anglais-qui-pour-preparer-ses-cours-ensemble-cet-ete

TheDoctor
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par A Tuin le Jeu 7 Avr 2016 - 21:45

@TheDoctor a écrit:
Loin de moi l'idée de dénigrer les autres filières, mais je tiens ici à montrer que la "L" n'est pas telle qu'elle est définie par les préjugés et les clichés. Les 8h de Philosophie et les 2h de Littérature en Terminale L valent bien les 5h de Mathématiques et les 5h de SES en Terminale ES, non?²

Non. Voilà maintenant de nombreuses années que j'ai passé un bac S, puis fait des études de Lettres en vue d'enseigner le français puisque cela avait toujours été mon projet. Et non, ce n'est pas équivalent je suis désolée. C'est plus raide de faire des maths que du français, de faire la physique-chimie et la biologie, avec toutes les formules et épaisseur de cours de classeur qu'il y avait à l'époque. C'est peut-être un challenge de faire bien du français si à la base on a du mal à s'exprimer ou autre, mais si à la base on est pas mal, ce n'est vraiment pas ce qu'il y a de plus compliqué. A la fac ensuite je me suis baladée avec mention Bien en travaillant normalement. Je ne visualise pas trop ce que L m'aurait apporté de plus que S.

Sinon concernant le fait de choisir une filière L, heureusement qu'il y a des personnes intéressées évidemment. C'est intéressant/enrichissant au même titre que le reste.


Dernière édition par A Tuin le Jeu 7 Avr 2016 - 21:49, édité 1 fois

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par A Tuin le Jeu 7 Avr 2016 - 21:47

@Awott a écrit:Bac S en poche, les portes sont plus ou moins ouverte partout ( Hypokhagne, beaux-arts, Médecine, etc ... sans parler des filières littéraire à l'université ). Pour un bon élève travailleur, le bac L ferme des portes, il n'apporte rien ( parce que pour quelqu'un qui envisage de longue étude le savoir acquis en lycée, c'est pas énorme ( pour ne pas dire du vent )).

Voilà 20 ans que ce constat était déjà valable, rien de nouveau sous le soleil. Je dirais cependant que la question se pose avec encore plus d'acuité dans le contexte socio-économique actuel.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Miew le Jeu 7 Avr 2016 - 21:53

@TheDoctor a écrit:Quant à l'épreuve : oui, c'est exactement de celle-ci dont je parlais !

L'idée, c'est que le collégien pourra présenter à peu près ce qu'il veut, (sur trois ans de cycle 4) ça va être un sacré bordel à évaluer !
Et un sacré bordel aussi pour l'élève qui se demandera bien ce qu'il choisira, à moins qu'il prenne d'emblée quelque chose qu'il aura fait en 3e, parce que ce sera plus frais...

Bref, je m'égare du sujet Razz

_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.

Miew
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par TheDoctor le Jeu 7 Avr 2016 - 21:59

@Miew a écrit:
@TheDoctor a écrit:Quant à l'épreuve : oui, c'est exactement de celle-ci dont je parlais !

L'idée, c'est que le collégien pourra présenter à peu près ce qu'il veut, (sur trois ans de cycle 4) ça va être un sacré bordel à évaluer !
Et un sacré bordel aussi pour l'élève qui se demandera bien ce qu'il choisira, à moins qu'il prenne d'emblée quelque chose qu'il aura fait en 3e, parce que ce sera plus frais...

Bref, je m'égare du sujet Razz

Une parenthèse pourtant très pertinente. Smile

_________________
"In spite of everything, I still believe that people are really good at heart."  coeurs
"Μηκέθ᾽ ὅλως περὶ τοῦ οἷόν τινα εἶναι τὸν ἀγαθὸν ἄνδρα διαλέγεσθαι, ἀλλὰ εἶναι τοιοῦτον"  professeur

Do you want to prepare your lessons for next year with other teachers? It's that way : http://www.neoprofs.org/t91466-anglais-qui-pour-preparer-ses-cours-ensemble-cet-ete

TheDoctor
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Miew le Jeu 7 Avr 2016 - 22:04

De toute façon, je pense que si le collège est réformé, le lycée devrait l'être bientôt, du moins ça me surprendrait pas.
Nous allons vers un collège sans notes : le gouvernement osera-t-il faire la même chose pour le lycée ? Cela me parait compliqué, voire impossible, mais on peut s'attendre à tout de la part de notre chère Éducation nationale !
Je ne sais pas si les TPE existeront encore, mais si tu penses que NVB adore ça, il faudra encore attendre un peu... à moins qu'en 2017, à moins que...

_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.

Miew
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Jeu 7 Avr 2016 - 22:35

@A Tuin a écrit:
@Awott a écrit:Bac S en poche, les portes sont plus ou moins ouverte partout ( Hypokhagne, beaux-arts, Médecine, etc ... sans parler des filières littéraire à l'université ). Pour un bon élève travailleur, le bac L ferme des portes, il n'apporte rien ( parce que pour quelqu'un qui envisage de longue étude le savoir acquis en lycée, c'est pas énorme ( pour ne pas dire du vent )).

Voilà 20 ans que ce constat était déjà valable, rien de nouveau sous le soleil. Je dirais cependant que la question se pose avec encore plus d'acuité dans le contexte socio-économique actuel.

A un détail près quand même : hypokhâgne après un bac S, oui, mais le bac L y mène également (et heureusement) ; les beaux-arts, oui, à conditions d'avoir fait une option facultative arts plastiques et en L, il y a une spécialité arts pla (5h/semaine) à laquelle peuvent s'ajoute les 3h de facultatif ; médecine c'est évidemment après un bac S et pas L mais on ne va pas en L pour devenir médecin, etc. L'option maths en L permet de s'atteler à des études qui les utilisent (l'éco par exemple, en prépa HEC option éco qui accueille des bacheliers L et ES),etc. Au total, si on regarde bien, les débouchés post-L et ES sont assez proches des débouchés S : la seule vraie différence ce sont les sciences de la vie et de la matière (physique, chimie, biologie, médecine sont des débouchés naturels des S). Après les S réussissent-ils mieux après le bac ? Ben oui... puisque de toute façon, on y envoie les meilleurs qui auraient très bien réussit ailleurs. Dans mon lycée, depuis 2 ou 3 ans, on a chaque année des élèves, souvent bons, qui ne supportent plus les sciences et reviennent finalement vers L ou ES pour y faire des choses qu'ils préfèrent.

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Ruthven le Jeu 7 Avr 2016 - 22:40

@Laverdure a écrit: Au total, si on regarde bien, les débouchés post-L et ES sont assez proches des débouchés S.

Pas exactement à mon sens : les filières courtes pour les L sont assez restreintes (BTS Tourisme, Commerce international, et quelques autres tertiaires s'ils ne sont pas remplis par les ES et les STMG ; quant aux IUT en dehors de l'info-com, c'est difficile).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Jeu 7 Avr 2016 - 22:44

@Ruthven a écrit:
@Laverdure a écrit: Au total, si on regarde bien, les débouchés post-L et ES sont assez proches des débouchés S.

Pas exactement à mon sens : les filières courtes pour les L sont assez restreintes (BTS Tourisme, Commerce international, et quelques autres tertiaires s'ils ne sont pas remplis par les ES et les STMG ; quant aux IUT en dehors de l'info-com, c'est difficile).

De toute façon, les bacs généraux, à l'origine devaient mener à des études longues et puis les bac+2 existent : carrières juridiques, journalisme, info-com, technique de commercialisation, le domaine du social, etc. La plupart des bac+2 dans le domaine de l'économie reprennent l'éco à la base et l'option maths permet éventuellement (quand on est motivé) de se raccrocher à ceux (en éco-gestion) qui utilisent le plus les maths.

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Jane le Jeu 7 Avr 2016 - 22:51

@Awott a écrit:
@Jane a écrit:
Alors oui, c'est vrai, les L sont débarrassés des maths.
Spoiler:
mais en même temps, on ne fait pas L pour partir en médecine, si ?  

C'est un véritable problème. Bac S en poche, les portes sont plus ou moins ouverte partout ( Hypokhagne, beaux-arts, Médecine, etc ... sans parler des filières littéraire à l'université ). Pour un bon élève travailleur, le bac L ferme des portes, il n'apporte rien ( parce que pour quelqu'un qui envisage de longue étude le savoir acquis en lycée, c'est pas énorme ( pour ne pas dire du vent )).

Quand tu es une quiche en maths, tu en prends ton parti. Il y a peu de chances qu'un élève nul en maths s'oriente vers une voie scientifique. En revanche, faire un bac S pour partir en hypokâgne relève d'une logique qui m'échappe... Rolling Eyes

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Jeu 7 Avr 2016 - 22:54

@Jane a écrit:
@Awott a écrit:
@Jane a écrit:
Alors oui, c'est vrai, les L sont débarrassés des maths.
Spoiler:
mais en même temps, on ne fait pas L pour partir en médecine, si ?  

C'est un véritable problème. Bac S en poche, les portes sont plus ou moins ouverte partout ( Hypokhagne, beaux-arts, Médecine, etc ... sans parler des filières littéraire à l'université ). Pour un bon élève travailleur, le bac L ferme des portes, il n'apporte rien ( parce que pour quelqu'un qui envisage de longue étude le savoir acquis en lycée, c'est pas énorme ( pour ne pas dire du vent )).

Quand tu es une quiche en maths, tu en prends ton parti. Il y a peu de chances qu'un élève nul en maths s'oriente vers une voie scientifique. En revanche, faire un bac S pour partir en hypokâgne relève d'une logique qui m'échappe... Rolling Eyes

A moi aussi, sauf dans le cas des élèves très bons en seconde, qui préfèrent les lettres et sciences humaines mais qui vont en S parce qu'on (parents et/ou enseignants) le leur recommande vu qu'ils sont très bons Rolling Eyes

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par scot69 le Jeu 7 Avr 2016 - 22:56

Quand j'étais au lycée, on était 8 en 1ere L (donc on était regroupé avec une classe de ES pour plusieurs matières). Puis on était 14 en terminale L: plusieurs élèves avaient eu le choix en fin de 1ere ES: tu retapes ou tu passes en L...

résultat: une classe de L qui n'avait pas du tout un profil littéraire, que des élèves "moyens en tout" mais qui, pour la plupart, étaient là par défaut.

Je pense être le seul à avoir fait des études supérieures littéraires, la plupart ont complètement changé de branche.

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Jane le Jeu 7 Avr 2016 - 22:58

@Laverdure a écrit:
@Jane a écrit:
@Awott a écrit:
@Jane a écrit:
Alors oui, c'est vrai, les L sont débarrassés des maths.
Spoiler:
mais en même temps, on ne fait pas L pour partir en médecine, si ?  

C'est un véritable problème. Bac S en poche, les portes sont plus ou moins ouverte partout ( Hypokhagne, beaux-arts, Médecine, etc ... sans parler des filières littéraire à l'université ). Pour un bon élève travailleur, le bac L ferme des portes, il n'apporte rien ( parce que pour quelqu'un qui envisage de longue étude le savoir acquis en lycée, c'est pas énorme ( pour ne pas dire du vent )).

Quand tu es une quiche en maths, tu en prends ton parti. Il y a peu de chances qu'un élève nul en maths s'oriente vers une voie scientifique. En revanche, faire un bac S pour partir en hypokâgne relève d'une logique qui m'échappe... Rolling Eyes

A moi aussi, sauf dans le cas des élèves très bons en seconde, qui préfèrent les lettres et sciences humaines mais qui vont en S parce qu'on (parents et/ou enseignants) le leur recommande vu qu'ils sont très bons Rolling Eyes

C'est vrai, mais c'est une vision des choses qui est si éloignée de la mienne qu'elle ne m'a même pas effleurée Embarassed J'ai eu la chance d'avoir des parents qui m'ont laissé choisir mon cursus (A1, donc, bac 89, études de lettres puis d'art dans la foulée), et j'ai agi de même avec mes propres enfants Embarassed

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Jeu 7 Avr 2016 - 23:02

@scot69 a écrit:Quand j'étais au lycée, on était 8 en 1ere L (donc on était regroupé avec une classe de ES pour plusieurs matières). Puis on était 14 en terminale L: plusieurs élèves avaient eu le choix en fin de 1ere ES: tu retapes ou tu passes en L...

résultat: une classe de L qui n'avait pas du tout un profil littéraire, que des élèves "moyens en tout" mais qui, pour la plupart, étaient là par défaut.

Je pense être le seul à avoir fait des études supérieures littéraires, la plupart ont complètement changé de branche.

Des profils "par défaut", j'en ai aussi beaucoup en ES. Cela dit, le bac ouvre suffisamment de portes pour qu'on ne fasse pas nécessairement des études purement éco, lettres ou sciences. Le droit par exemple accueille tous les bacs généraux et n'est pas enseigné en tant que tel au lycée. On peut faire du journalisme après un bac ES, S ou L et ce n'est pas un domaine exclusivement littéraire.

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Jeu 7 Avr 2016 - 23:04

@Jane a écrit:
@Laverdure a écrit:
@Jane a écrit:
@Awott a écrit:

C'est un véritable problème. Bac S en poche, les portes sont plus ou moins ouverte partout ( Hypokhagne, beaux-arts, Médecine, etc ... sans parler des filières littéraire à l'université ). Pour un bon élève travailleur, le bac L ferme des portes, il n'apporte rien ( parce que pour quelqu'un qui envisage de longue étude le savoir acquis en lycée, c'est pas énorme ( pour ne pas dire du vent )).

Quand tu es une quiche en maths, tu en prends ton parti. Il y a peu de chances qu'un élève nul en maths s'oriente vers une voie scientifique. En revanche, faire un bac S pour partir en hypokâgne relève d'une logique qui m'échappe... Rolling Eyes

A moi aussi, sauf dans le cas des élèves très bons en seconde, qui préfèrent les lettres et sciences humaines mais qui vont en S parce qu'on (parents et/ou enseignants) le leur recommande vu qu'ils sont très bons Rolling Eyes

C'est vrai, mais c'est une vision des choses qui est si éloignée de la mienne qu'elle ne m'a même pas effleurée Embarassed J'ai eu la chance d'avoir des parents qui m'ont laissé choisir mon cursus (A1, donc, bac 89, études de lettres puis d'art dans la foulée), et j'ai agi de même avec mes propres enfants Embarassed

Je voulais dire que je regrettais cet état de fait autant que toi : envoyer les très bons en S pour la seule raison qu'ils sont très bons est inefficace et contribue au déclin des autres filières, quelles qu'elles soient


Dernière édition par Laverdure le Jeu 7 Avr 2016 - 23:06, édité 2 fois

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Lowpow29 le Jeu 7 Avr 2016 - 23:04

@fifi51 a écrit:
Les prépas B/L recrutent quel type d'élèves ?

Les BL recrutent les élèves de S ou ES spé maths, ces derniers devant suivre obligatoirement un soutien de 2h de maths supplémentaires par semaine dans certains lycées.
Aucun L n'est pris en BL à ma connaissance. (peut-être quelques exceptions qui confirment la règle dans certains lycées... mais je ne vois pas comment ils survivent en maths...)

Sinon, je ne suis pas d'accord avec le fait de dire qu'il est illogique de faire une prépa littéraire après un bac S.
Au contraire, faire une BL après un bac S (dans mon cas, spé maths + classe euro alld, musique et LV3...) a été un enrichissement considérable, m'a permis de découvrir l'éco et la socio et d'appronfondir les matières qui me plaisaient.

J'avais fait S surtout pour les maths alors que la physique-chimie et les SVT me passionnaient moins.
Cependant, il faut avouer que même en prépa, la littérature était la matière que j'aimais le moins, ce qui ne m'empêchait pas d'être bien classée puisqu'en BL en concours blanc toutes les matières sont coeff 1 ...

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate

Lowpow29
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Ninienne le Jeu 7 Avr 2016 - 23:08

Il n'y a plus de maths en première L ?

Mais est-ce que certains professeurs de sciences qui poussent très fortement les bons élèves à faire S n'ont pas leur part de responsabilité dans la dévalorisation de la filière ? Si on ne décourageait pas les élèves qui souhaitent faire L alors qu'ils ont des résultats pour passer en S la L n'aurait peut être pas une aussi mauvaise image ?

Ce n'est sans doute pas du tout représentatif mais les profs de maths et sciences après avoir découvert les voeux des élèves pour la première n'était pas spécialement intelligente : même si on aimait ces matières, interdiction de participer en cours si on ne voulait pas aller en S  Rolling Eyes

@scot69 a écrit:A moi aussi, sauf dans le cas des élèves très bons en seconde, qui préfèrent les lettres et sciences humaines mais qui vont en S parce qu'on (parents et/ou enseignants) le leur recommande vu qu'ils sont très bons Rolling Eyes
J'avais de bons résultats en maths et physiques-chimie en seconde, j'ai halluciné quand j'ai vu les réaction des profs de ces matières après avoir parlé orientation. Ils insistaient sur le fait que S c'était beaucoup mieux et ignoraient voire rabaissaient ceux qui refusaient d'y aller. A l'époque j'hésitais entre les deux et ça m'avait énervée et n'ayant plus le droit de participer en cours j'avais décidé d'arrêter de travailler leurs matières et définitivement abandonné l'idée d'aller en S. Les années suivantes un de ces mêmes profs appelait la classe "les sauvages" (alors qu'objectivement même avec le recul je crois qu'on était assez loin des clichés sur les classes de L...)

Je garde un très bon souvenir de la terminale L, l'emploi du temps moins lourd qu'en S permettait de beaucoup lire en philo et en lettres, de lire en anglais pour améliorer la langue de faire de la musique à côté... J'en garde le souvenir d'une année vraiment enrichissante (passé la 1ère où j'avais eu l'impression d'une grosse blague en découvrant le programme de sciences et de maths), mais c'est peut être aussi parce qu'on était plusieurs à avoir fait L par choix

Ninienne
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Jeu 7 Avr 2016 - 23:09

@Lowpow29 a écrit:
@fifi51 a écrit:
Les prépas B/L recrutent quel type d'élèves ?

Les BL recrutent les élèves de S ou ES spé maths, ces derniers devant suivre obligatoirement un soutien de 2h de maths supplémentaires par semaine dans certains lycées.
Aucun L n'est pris en BL à ma connaissance. (peut-être quelques exceptions qui confirment la règle dans certains lycées... mais je ne vois pas comment ils survivent en maths...)

Sinon, je ne suis pas d'accord avec le fait de dire qu'il est illogique de faire une prépa littéraire après un bac S.
Au contraire, faire une BL après un bac S (dans mon cas, spé maths + classe euro alld, musique et LV3...) a été un enrichissement considérable, m'a permis de découvrir l'éco et la socio et d'appronfondir les matières qui me plaisaient.

J'avais fait S surtout pour les maths alors que la physique-chimie et les SVT me passionnaient moins.
Cependant, il faut avouer que même en prépa, la littérature était la matière que j'aimais le moins, ce qui ne m'empêchait pas d'être bien classée puisqu'en BL en concours blanc toutes les matières sont coeff 1 ...

Oui mais ça dépend des prépas : en effet les B/L ont été créées pour accueillir les S au profil plus littéraire (au début, on parlait de khâgne S d'ailleurs).

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Awott le Jeu 7 Avr 2016 - 23:11

@Jane a écrit:
@Awott a écrit:
@Jane a écrit:
Alors oui, c'est vrai, les L sont débarrassés des maths.
Spoiler:
mais en même temps, on ne fait pas L pour partir en médecine, si ?  

C'est un véritable problème. Bac S en poche, les portes sont plus ou moins ouverte partout ( Hypokhagne, beaux-arts, Médecine, etc ... sans parler des filières littéraire à l'université ). Pour un bon élève travailleur, le bac L ferme des portes, il n'apporte rien ( parce que pour quelqu'un qui envisage de longue étude le savoir acquis en lycée, c'est pas énorme ( pour ne pas dire du vent )).

Quand tu es une quiche en maths, tu en prends ton parti. Il y a peu de chances qu'un élève nul en maths s'oriente vers une voie scientifique. En revanche, faire un bac S pour partir en hypokâgne relève d'une logique qui m'échappe... Rolling Eyes

Tu n'es pas obligé de savoir en fin de seconde que tu souhaites partir en HK, ni même que ce que tu souhaites faire de tes études. Mais en terminale, qu'un bon élève, se dise "j'en ai soupé des sciences, je me pencherai bien sur les lettres" c'est pas impossible. Et je pense qu'il aura moins de difficulté dans sa transition que l'inverse.
C'est ce que beaucoup dénonce, la filière L est une filière par défaut. Dans bien des établissements, il est préférable de faire S même pour HK pour éviter justement des classes moins travailleuses.

Certains qu'avec une filière L assumé, faisant la part belle aux langues anciennes et à la littérature ( parce que bon 2h Rolling Eyes ), des enseignements disciplinaires corrects ( type Histoire DE l'art pour l'option Arts Plastiques ) ce serait moins un choix par défaut et qu'il y aurait moins de transfuges bac S => HK.

Awott
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Marguerite V le Jeu 7 Avr 2016 - 23:12

@Rosanette a écrit:Quelle est la valeur ajoutée de la L aujourd'hui ? On cherche un peu, malheureusement. La filière retrouvera une crédibilité quand elle imposera une langue ancienne et qu'elle remettra les maths de manière sérieuse.


Les maths en L sont rigoureusement identiques aux math en ES, à l'exception du coef....

Marguerite V
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Jeu 7 Avr 2016 - 23:14

@Ninienne a écrit:Il n'y a plus de maths en première L ?

Mais est-ce que certains professeurs de sciences qui poussent très fortement les bons élèves à faire S n'ont pas leur part de responsabilité dans la dévalorisation de la filière ? Si on ne décourageait pas les élèves qui souhaitent faire L alors qu'ils ont des résultats pour passer en S la L n'aurait peut être pas une aussi mauvaise image ?

Ce n'est sans doute pas du tout représentatif mais les profs de maths et sciences après avoir découvert les voeux des élèves pour la première n'était pas spécialement intelligente : même si on aimait ces matières, interdiction de participer en cours si on ne voulait pas aller en S  Rolling Eyes

@scot69 a écrit:A moi aussi, sauf dans le cas des élèves très bons en seconde, qui préfèrent les lettres et sciences humaines mais qui vont en S parce qu'on (parents et/ou enseignants) le leur recommande vu qu'ils sont très bons Rolling Eyes
J'avais de bons résultats en maths et physiques-chimie en seconde, j'ai halluciné quand j'ai vu les réaction des profs de ces matières après avoir parlé orientation. Ils insistaient sur le fait que S c'était beaucoup mieux et ignoraient voire rabaissaient ceux qui refusaient d'y aller. A l'époque j'hésitais entre les deux et ça m'avait énervée et n'ayant plus le droit de participer en cours j'avais décidé d'arrêter de travailler leurs matières et définitivement abandonné l'idée d'aller en S. Les années suivantes un de ces mêmes profs appelait la classe "les sauvages" (alors qu'objectivement même avec le recul je crois qu'on était assez loin des clichés sur les classes de L...)

Je garde un très bon souvenir de la terminale L, l'emploi du temps moins lourd qu'en S permettait de beaucoup lire en philo et en lettres, de lire en anglais pour améliorer la langue de faire de la musique à côté... J'en garde le souvenir d'une année vraiment enrichissante (passé la 1ère où j'avais eu l'impression d'une grosse blague en découvrant le programme de sciences et de maths), mais c'est peut être aussi parce qu'on était plusieurs à avoir fait L par choix

En L les maths sont une option en 1re et une spécialité en Tle : les élèves qui choisissent ça suivent le cours des ES.

Pour ce qui est de la réaction des profs des matières scientifiques : ça dépend beaucoup des collègues, ne généralisons pas. Autant j'ai des collègues qui ne regardent que la moyenne de maths et se prononcent de façon définitive sur l'orientation, indépendamment des autres disciplines (scientifiques ou pas d'ailleurs), autant j'ai des collègues qui regardent l'ensemble du profil et orientent en S des élèves qui ont un niveau convenable en maths sans être extraordinaire mais qui sont plus à l'aise en PC et SVT.

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Laverdure le Jeu 7 Avr 2016 - 23:17

@Awott a écrit:
Tu n'es pas obligé de savoir en fin de seconde que tu souhaites partir en HK, ni même que ce que tu souhaites faire de tes études. Mais en terminale, qu'un bon élève, se dise "j'en ai soupé des sciences, je me pencherai bien sur les lettres" c'est pas impossible. Et je pense qu'il aura moins de difficulté dans sa transition que l'inverse.
C'est ce que beaucoup dénonce, la filière L est une filière par défaut. Dans bien des établissements, il est préférable de faire S même pour HK pour éviter justement des classes moins travailleuses.

Certains qu'avec une filière L assumé, faisant la part belle aux langues anciennes et à la littérature ( parce que bon 2h Rolling Eyes ), des enseignements disciplinaires corrects ( type Histoire DE l'art pour l'option Arts Plastiques ) ce serait moins un choix par défaut et qu'il y aurait moins de transfuges bac S => HK.

Ma collègue d'arts pla, au lycée, m'a expliqué que les 5h de spé incluent un enseignement de culture artistique/histoire de l'art associé à de la pratique artistique.

Pour le reste, je suis d'accord. Néanmoins, on considère beaucoup de matières comme littéraires : pourquoi faire plus de littérrature que d'histoire, de philo ou de langues ? Le bac L peut rapidement devenir très lourd, à moins de le spécialiser encore plus en modulant les volumes horaires en fonction des choix des élèves. On en reviendrait aux A1 à A7.

_________________

Laverdure
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Ascagne le Jeu 7 Avr 2016 - 23:32

Quelle est la valeur ajoutée de la L aujourd'hui ? On cherche un peu, malheureusement. La filière retrouvera une crédibilité quand elle imposera une langue ancienne et qu'elle remettra les maths de manière sérieuse.
Le latin pour tous en série L, cela a du sens à mes yeux.
La fixation sur la série S produit des effets parfois néfastes et je trouve dommage de forcer la main à son enfant/à un élève en lui disant de passer deux ans en S, même s'il veut faire du droit ou bifurquera en hypokhâgne une fois le bac en poche... Mais je parle de la question en tant qu'ex-lycéen et en repensant à quelques exemples de situations rencontrées dans mon entourage.
Étant donné ma situation particulière quand j'étais lycéen (c'était dans un petit établissement privé), je n'ai pas eu de problème pour choisir la filière L et je n'ai pas vraiment eu à penser aux différences entre les filières à cette époque-là. C'est en hypokhâgne que j'ai été surpris de voir des "transfuges" ayant un bac S.

A mon avis, le lycée n'est pas le seul concerné : dans ses deux premières années, la licence de lettres n'a pas forcément bonne presse non plus, malheureusement.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La L : la "poubelle" des filières générales ?

Message par Marguerite V le Jeu 7 Avr 2016 - 23:43

Beaucoup d'éléments discutables sur ce fil...
1- La spé math en L impose un niveau et une épreuve identiques à ceux des ES et elle est coef. 3 et non 2.
2- Les L ne sont pas plus nuls que les ES en sciences : ils passent exactement la même épreuve en fin de première.
3- Les L ont aussi leur spécialité avec la philo (8h coef. 7)
4- Je ne crois pas qu'il soit plus facile de faire du français que des mathématiques. C'est plus facile de faire du français quand on est plutôt littéraire. Un esprit scientifique dénué de toute sensibilité littéraire et ne maîtrisant pas la langue aura autant de mal à briller en français qu'un élève littéraire sans esprit scientifique aura du mal à briller en math.
5- Il me semble bien plus difficile d'obtenir une mention en L qu'en S. Quand on est bon en sciences et math (ce qui devrait être le cas de tous les élèves de S), on s'entraîne et il n'y a pas de surprise, on réussit les épreuves de math et de sciences, tandis qu'on n'est jamais assuré d'éviter le hors-sujet ou le contresens en philo et en littérature.
6- Un élève qui obtient un bon bac L se voit ouvrir de belles portes en post-bac : université, commerce, paramédical, droit, relations internationales, sciences politiques, ENS, management etc. Quelle est la valeur aujourd'hui d'un bac S à 10 de moyenne ?
7- Certes, on envoie souvent les mauvais élèves en L et on a tort. On les met en difficulté, on dévalorise la filière, pffff... Dans mon lycée, certains PP refusent la ES à certains élèves à cause des math et les laissent s'inscrire en L avec l'option math... qu'ils suivront avec leurs camarades de ES. C'est complètement idiot, non ? Je suis dubitative de voir certains collègues jouer aux PP de seconde, avec tout le travail d'orientation qui en découle, sans avoir la moindre idée de ce que recouvre chaque filière...

Combien d'élèves sacrifiés à ce diktat de la filière S, reine de toutes les filières ? Ils finissent par obtenir leur bac, au prix de leur confiance en eux. Ils arrivent exsangues dans le supérieur, après avoir passé leurs deux années de 1ère et de Tle à se prendre des cartons en plein visage... C'est triste.

Marguerite V
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 19 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum