L'AP en classe entière : impossible ?

Page 6 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Isis39 le Sam 9 Avr 2016 - 11:23

@henriette a écrit:Pour moi, dans cette formation disciplinaire, le point essentiel était avant tout de voir comment mettre en œuvre les nouveaux programmes de façon cohérente vu les redondances sidérantes importantes qu'ils contiennent et les nombreux flous artistiques sur des points pourtant essentiels. Et deux jours n'ont pas été superflus pour faire le tour des différentes grandes entrées.
C'était vraiment le plus urgent - vous n'avez pas ce problème en Histoire-géo, je pense, vos nouveaux programmes sont plus cohérents.

Effectivement. L'IPR l'a d'ailleurs fait remarquer.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Celeborn le Sam 9 Avr 2016 - 11:29

@Isis39 a écrit:
@henriette a écrit:Dans mon académie, nous n'avons pas eu du tout ce discours sur l'AP - en fait, je n'ai pas eu de formation spécifiquement sur l'AP ou sur les EPI, dans les formations "généralistes", et nous n'en avons qu'à peine parlé dans les formations disciplinaires qui étaient vraiment intéressantes et ont porté avant tout sur l'appropriation des nouveaux programmes et la façon de mettre en oeuvre les différentes grandes entrées de notre matière : lecture, écriture, grammaire, pratique de l'oral, etc.
J'ai l'impression que la réflexion pédagogique sur la différenciation ne doit pas s'y mener comme c'est le cas dans celle d'Elyas, mais je ne sais pas si c'est propre à ma discipline, ou à mon académie, ou les deux.
Je regrette en tout cas de ne pas trouver pour ma matière des exemples précis et détaillés de comment différencier.
Dans la formation disciplinaire, nous avons fait le constat que le cours dialogué était la pratique la plus courante dans notre discipline, les IPR ont soulevé la question d'essayer des alternatives, mais ce fut sans doute le point faible de cette formation, on ne nous a pas présenté d'autres façons de procéder.

C'est pourtant, à mon sens, le point essentiel de la réforme.

Rappelons que le point essentiel de la réforme était de supprimer les heures en + pour les élèves, que ce soit sous forme d'options, de sections ou d'aide en + des heures de cours.

Une fois encore, la « différenciation pédagogique », quoi qu'on en pense, n'a pas besoin de la réforme du collège pour exister, pour donner lieu à des formations ou à quoi que ce soit d'autre. J'y vois ici une justification a posteriori de la réforme, sur le mode : comment va-t-on bien pouvoir leur vendre un pseudo AP qui est sur les heures de cours, où l'on fait donc les programmes, et dont les modalités seront décidées au bon vouloir de chaque établissement, tant sur le choix des disciplines qui y contribuent que de l'organisation en classes/groupes/barrettes, avec, on le savait dès le début, des biais énormes liés aux contraintes organisationnelles qui vont faire que ces dernières, dans bon nombre de cas, vont prendre le pas sur toute réflexion pédagogique ?

Je ne nie aucunement la bonne volonté et l'envie de bien faire de certains (de certains seulement) quant à leur réflexion pédagogique et au partage de cette dernière (je demeure très réservé sur la réalité de l'efficacité de la chose néanmoins), mais j'affirme qu'ils jouent, parfois sans trop s'en rendre compte, un rôle assez peu estimable dans le processus d'ensemble.


Dernière édition par Celeborn le Sam 9 Avr 2016 - 11:37, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Rendash le Sam 9 Avr 2016 - 11:32

@Celeborn a écrit:
Je ne nie aucunement la bonne volonté et l'envie de bien faire de certains (de certains seulement) quant à leur réflexion pédagogique et au partage de cette dernière [...], mais j'affirme qu'ils jouent, parfois sans trop s'en rendre compte, un rôle assez peu estimable dans le processus d'ensemble.


CQFD.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par doctor who le Sam 9 Avr 2016 - 11:36

Sauf qu'en français, la règle dans les années 2000 était d'imposer le cours dialogué, contre le cours magistral.
Je me le suis vu reprocher lors de mon entrée dans le métier, alors que le cours dialogué, qui peut être intéressant en littérature, nécessite un peu de bouteille pour être mené à bien.
Et maintenant, on fait comme si c'était le signe d'une déficience des profs de français...

Mais là encore, je pose la question : l'AP va-t-il remonter le niveau général des élèves ?
Je le dis tout net : non.
En revanche, la différenciation pédagogique est depuis le départ un instrument de légitimation de l'acceptation des lacunes du système et du niveau qui baisse.

Et ça, c'est insupportable pour beaucoup, qui ne verraient d'ailleurs pas d'inconvénient à pratiquer des exercices nouveaux si on les leur présentait non pas comme une panacée, mais comme des outils parmi d'autres.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par henriette le Sam 9 Avr 2016 - 11:45

@doctor who a écrit:Sauf qu'en français, la règle dans les années 2000 était d'imposer le cours dialogué, contre le cours magistral.
Je me le suis vu reprocher lors de mon entrée dans le métier, alors que le cours dialogué, qui peut être intéressant en littérature, nécessite un peu de bouteille pour être mené à bien.
Et maintenant, on fait comme si c'était le signe d'une déficience des profs de français...

Mais là encore, je pose la question : l'AP va-t-il remonter le niveau général des élèves ?
Je le dis tout net : non.
En revanche, la différenciation pédagogique est depuis le départ un instrument de légitimation de l'acceptation des lacunes du système et du niveau qui baisse.

Et ça, c'est insupportable pour beaucoup, qui ne verraient d'ailleurs pas d'inconvénient à pratiquer des exercices nouveaux si on les leur présentait non pas comme une panacée, mais comme des outils parmi d'autres.
C'est ce qui m'a surprise, mais en fait, dans l'esprit des IPR, le cours dialogué est trop souvent du cours magistral déguisé, du fait entre autre des questions trop fermées qui sont posées.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Thalie le Sam 9 Avr 2016 - 11:50

Henriette, nous avons un peu parlé d'AP et donc de différenciation en J2 avec l'IPR d'Italien qui est quelqu'un de très humain et humble. Je suis allée la voir à la fin pour récupérer ses docs et elle m'a dit : "Vous savez j'ai été professeur pendant 25 ans et depuis l'an dernier nous nous sommes battus pour l'allemand."
Je peux t'envoyer ce que j'ai récupéré, il y avait notamment une évaluation différenciée avec 3 propositions pour élèves experts, savants et explorateurs Razz .
Je suis intéressée dans l'absolu par les propositions d'Elyas même si je comprends ce que dit Cripure dans le post au dessus. C'est grave ? Il faut que je m'y penche cet été. On pourrait en parler si tu es dans les parages. Il faudrait que l'on se fasse une petite rencontre tout de même.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par henriette le Sam 9 Avr 2016 - 11:54

Thalie, oui, ce que tu as récupéré m'intéresse (nous, en J2 on a eu une IPR de math, et franchement, vu les machins - au sens gaullien du terme - qui nous ont été présentés, quel temps perdu...). As-tu encore mon adresse mail ?
Et oui, ce serait bien de se faire une petite rencontre !

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Thalie le Sam 9 Avr 2016 - 12:00

@Celeborn a écrit:Une fois encore, la « différenciation pédagogique », quoi qu'on en pense, n'a pas besoin de la réforme du collège pour exister, pour donner lieu à des formations ou à quoi que ce soit d'autre. J'y vois ici une justification a posteriori de la réforme, sur le mode : comment va-t-on bien pouvoir leur vendre un pseudo AP qui est sur les heures de cours, où l'on fait donc les programmes, et dont les modalités seront décidées au bon vouloir de chaque établissement, tant sur le choix des disciplines qui y contribuent que de l'organisation en classes/groupes/barrettes, avec, on le savait dès le début, des biais énormes liés aux contraintes organisationnelles qui vont faire que ces dernières, dans bon nombre de cas, vont prendre le pas sur toute réflexion pédagogique ?
Entièrement d'accord avec tout cela.
Quand je commence à lire ce qu'ils proposent pour la différenciation je me rends compte que ce sont des pratiques intuitives que j'ai depuis mes débuts. Lors de la ma première année dans le 93 alors que TZR arrivée 3 j. avant les vacances de la Noël il était difficile de faire cours j'avais mis au point des plans de travail sans le savoir. Le travail sur l'erreur est une de mes marottes car je n'ai personnellement jamais autant progressé qu'en analysant mes copies.

Quant aux ajustements des chefs c'est exactement cela. Mon cde vieux de la vieille se fiche complètement de nous imposer des EPI ou de l'AP par contre il a pris les heures de marge et a tenté de garder tout ce qui était fait préalablement dans mon bahut et il a réussi. Le choix n'a pas été :
comment faire de l'ap en demi-groupe ou comment faire des co-interventions en EPI mais comment garder tous les collègues présents et les projets existants ?

Henriette, non je n'ai pas ton mail. Par MP.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par henriette le Sam 9 Avr 2016 - 12:04

@Thalie a écrit:
@Celeborn a écrit:Une fois encore, la « différenciation pédagogique », quoi qu'on en pense, n'a pas besoin de la réforme du collège pour exister, pour donner lieu à des formations ou à quoi que ce soit d'autre. J'y vois ici une justification a posteriori de la réforme, sur le mode : comment va-t-on bien pouvoir leur vendre un pseudo AP qui est sur les heures de cours, où l'on fait donc les programmes, et dont les modalités seront décidées au bon vouloir de chaque établissement, tant sur le choix des disciplines qui y contribuent que de l'organisation en classes/groupes/barrettes, avec, on le savait dès le début, des biais énormes liés aux contraintes organisationnelles qui vont faire que ces dernières, dans bon nombre de cas, vont prendre le pas sur toute réflexion pédagogique ?
Entièrement d'accord avec tout cela.
Quand je commence à lire ce qu'ils proposent pour la différenciation je me rends compte que ce sont des pratiques intuitives que j'ai depuis mes débuts. Lors de la ma première année dans le 93 alors que TZR arrivée 3 j. avant les vacances de la Noël il était difficile de faire cours j'avais mis au point des plans de travail sans le savoir. Le travail sur l'erreur est une de mes marottes car je n'ai personnellement jamais autant progressé qu'en analysant mes copies.

Quant aux ajustements des chefs c'est exactement cela. Mon cde vieux de la vieille se fiche complètement de nous imposer des EPI ou de l'AP par contre il a pris les heures de marge et a tenté de garder tout ce qui était fait préalablement dans mon bahut et il a réussi. Le choix n'a pas été :
comment faire de l'ap en demi-groupe ou comment faire des co-interventions en EPI mais comment garder tous les collègues présents et les projets existants
?

Henriette, non je n'ai pas ton mail. Par MP.
Exactement pareil dans mon établissement, et totalement assumé par le CDE : priorité absolue donnée au maintien des postes (ce qui n'était pas gagné en Techno et en Lettres) et à la continuation des projets existants.

Je t'envoie un MP.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par fanette le Sam 9 Avr 2016 - 12:43

@doctor who a écrit:
Mais là encore, je pose la question : l'AP va-t-il remonter le niveau général des élèves ?
Je le dis tout net : non.
En revanche, la différenciation pédagogique est depuis le départ un instrument de légitimation de l'acceptation des lacunes du système et du niveau qui baisse.

Et ça, c'est insupportable pour beaucoup, qui ne verraient d'ailleurs pas d'inconvénient à pratiquer des exercices nouveaux si on les leur présentait non pas comme une panacée, mais comme des outils parmi d'autres.

veneration Entièrement d'accord avec toi.

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par coqenstock le Sam 9 Avr 2016 - 13:34

@fanette a écrit:
@doctor who a écrit:
Mais là encore, je pose la question : l'AP va-t-il remonter le niveau général des élèves ?
Je le dis tout net : non.
En revanche, la différenciation pédagogique est depuis le départ un instrument de légitimation de l'acceptation des lacunes du système et du niveau qui baisse.

Et ça, c'est insupportable pour beaucoup, qui ne verraient d'ailleurs pas d'inconvénient à pratiquer des exercices nouveaux si on les leur présentait non pas comme une panacée, mais comme des outils parmi d'autres.

veneration Entièrement d'accord avec toi.

Qui a parlé de panacée ?
Ceux qui prennent cela comme des discours présentant des panacées n'ont pas le sens de la nuance.

Ça arrive des collègues qui reviennent d'un stage sur le numérique et qui pensent qu'on leur a demandé de ne faire que ca !

Ou alors c'est de la mauvaise foi pour justifier du conservatisme.

coqenstock
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Iphigénie le Sam 9 Avr 2016 - 13:49

@coqenstock a écrit:
@fanette a écrit:
@doctor who a écrit:
Mais là encore, je pose la question : l'AP va-t-il remonter le niveau général des élèves ?
Je le dis tout net : non.
En revanche, la différenciation pédagogique est depuis le départ un instrument de légitimation de l'acceptation des lacunes du système et du niveau qui baisse.

Et ça, c'est insupportable pour beaucoup, qui ne verraient d'ailleurs pas d'inconvénient à pratiquer des exercices nouveaux si on les leur présentait non pas comme une panacée, mais comme des outils parmi d'autres.

veneration Entièrement d'accord avec toi.

Qui a parlé de panacée ?
Ceux qui prennent cela comme des discours présentant des panacées n'ont pas le sens de la nuance.

Ça arrive des collègues qui reviennent d'un stage sur le numérique et qui pensent qu'on leur a demandé de ne faire que ca !

Ou alors c'est de la mauvaise foi pour justifier du conservatisme.
Tu oublies une dernière possibilité: ceux qui par expérience trouvent inefficace de chercher à corriger en aval ce qu'on a créé en amont: ca fait quand même beaucoup de temps perdu

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par ycombe le Sam 9 Avr 2016 - 14:02

Laurent Fillion et Guillaume Caron a écrit:Voilà un des arguments préférés du moment : il est impossible de faire de l’AP en classe entière (tout en affirmant par ailleurs “on le fait déjà” ; on n’est plus à une contradiction près).
Il n'y a pas de contradiction. AP signifie "Accompagnement Personnalisé". Pour moi le vocabulaire est choisi sciemment par le ministère pour tromper les parents et les élèves. On ne peut pas personnaliser une intervention à 30 par classe, on peut éventuellement regrouper pour caler une intervention par groupe, mais il ne s'agit pas de "personnalisation". Personnaliser, c'est potentiellement faire pour chacun différemment. Quand j'ai personnalisé ma moto, personne d'autre n'a la même. Je peux personnaliser quand j'ai 8 élèves devant moi (AP en sixième actuelle), pas quand j'en ai 30.

Devant cette critique il nous est expliqué qu'il ne s'agit pas de ça, mais de différencier. L'AP ce serait différencier. Différencier, on le fait déjà.

Il n'y a pas de contradiction. L'AP qui est annoncée par les mots n'est pas possible en classe entière, l'AP qui est réduite à la différenciation est déjà faite. Les deux sont vrais. L'ensemble des deux montre que dans cette réforme, la mise en place de l'AP n'est qu'une façade.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par doctor who le Sam 9 Avr 2016 - 14:07

@coqenstock a écrit:
@fanette a écrit:
@doctor who a écrit:
Mais là encore, je pose la question : l'AP va-t-il remonter le niveau général des élèves ?
Je le dis tout net : non.
En revanche, la différenciation pédagogique est depuis le départ un instrument de légitimation de l'acceptation des lacunes du système et du niveau qui baisse.

Et ça, c'est insupportable pour beaucoup, qui ne verraient d'ailleurs pas d'inconvénient à pratiquer des exercices nouveaux si on les leur présentait non pas comme une panacée, mais comme des outils parmi d'autres.

veneration Entièrement d'accord avec toi.

Qui a parlé de panacée ?
Ceux qui prennent cela comme des discours présentant des panacées n'ont pas le sens de la nuance.

Ça arrive des collègues qui reviennent d'un stage sur le numérique et qui pensent qu'on leur a demandé de ne faire que ca !

Ou alors c'est de la mauvaise foi pour justifier du conservatisme.

Je suis quelqu'un de très nuancé (si monsieur !)
Et j'affirme que la différenciation est la marotte du moment, présentée comme une panacée. En association avec le rejet de l'idée que le niveau baisse.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Balthazaard le Sam 9 Avr 2016 - 14:14

@doctor who a écrit:
@coqenstock a écrit:
@fanette a écrit:
@doctor who a écrit:
Mais là encore, je pose la question : l'AP va-t-il remonter le niveau général des élèves ?
Je le dis tout net : non.
En revanche, la différenciation pédagogique est depuis le départ un instrument de légitimation de l'acceptation des lacunes du système et du niveau qui baisse.

Et ça, c'est insupportable pour beaucoup, qui ne verraient d'ailleurs pas d'inconvénient à pratiquer des exercices nouveaux si on les leur présentait non pas comme une panacée, mais comme des outils parmi d'autres.

veneration Entièrement d'accord avec toi.

Qui a parlé de panacée ?
Ceux qui prennent cela comme des discours présentant des panacées n'ont pas le sens de la nuance.

Ça arrive des collègues qui reviennent d'un stage sur le numérique et qui pensent qu'on leur a demandé de ne faire que ca !

Ou alors c'est de la mauvaise foi pour justifier du conservatisme.

Je suis quelqu'un de très nuancé (si monsieur !)
Et j'affirme que la différenciation est la marotte du moment, présentée comme une panacée. En association avec le rejet de l'idée que le niveau baisse.

Je confirme , tu est quelqu'un de très mesuré (sans aucune ironie)

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Balthazaard le Sam 9 Avr 2016 - 14:17

@ycombe a écrit:
Laurent Fillion et Guillaume Caron a écrit:Voilà un des arguments préférés du moment : il est impossible de faire de l’AP en classe entière (tout en affirmant par ailleurs “on le fait déjà” ; on n’est plus à une contradiction près).
Il n'y a pas de contradiction. AP signifie "Accompagnement Personnalisé". Pour moi le vocabulaire est choisi sciemment par le ministère pour tromper les parents et les élèves. On ne peut pas personnaliser une intervention à 30 par classe, on peut éventuellement regrouper pour caler une intervention par groupe, mais il ne s'agit pas de "personnalisation". Personnaliser, c'est potentiellement faire pour chacun différemment. Quand j'ai personnalisé ma moto, personne d'autre n'a la même. Je peux personnaliser quand j'ai 8 élèves devant moi (AP en sixième actuelle), pas quand j'en ai 30.

Devant cette critique il nous est expliqué qu'il ne s'agit pas de ça, mais de différencier. L'AP ce serait différencier. Différencier, on le fait déjà.

Il n'y a pas de contradiction. L'AP qui est annoncée par les mots n'est pas possible en classe entière, l'AP qui est réduite à la différenciation est déjà faite. Les deux sont vrais. L'ensemble des deux montre que dans cette réforme, la mise en place de l'AP n'est qu'une façade.

De toute façon il y a mauvaise foi, si vous inscrivez vos enfants à des cours de musique et que vous lisez "cours personnalisés" je suppose que vous n'imaginez pas trente enfants dans une salle soufflant et couacant dans je ne sais quoi avec un prof qui passe de l'un à l'autre pendant l'heure! Quels que soient les exercices proposés

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Rendash le Sam 9 Avr 2016 - 14:28

@coqenstock a écrit:
Qui a parlé de panacée ?
Ceux qui prennent cela comme des discours présentant des panacées n'ont pas le sens de la nuance.

Au regard des dégâts causés par cette réforme, il faudrait au moins qu'elle fût un moyen sans faille de résoudre les problèmes et lacunes des élèves, pour qu'elle devînt acceptable. Et quand on voit le discours selon lequel refuser de se voir imposer ces "nouvelles" pratiques revient à s'affirmer comme un affreux facho prêt à condamner irrémédiablement les élèves pour satisfaire un banal petit sentiment conservateur, ça devient savoureux de se voir accuser de manquer de nuance Laughing L'idée selon laquelle il ne s'agirait que de "solutions possibles proposées" ne tiendrait la route que si ces pratiques avaient été proposées et non imposées. Autrement dit, que si les formateurs avaient eu assez de cran, de foi dans leur boulot et d'honnêteté, pour tenter de convaincre plutôt que de contraindre. Et là, je mets tout le monde dans le même sac, formateurs compétents et convaincus comme débiles incompétents, carriéristes et lèche-bottes. Quand on se met du côté du bâton, ou de la botte qui écrase les collègues de LC et d'allemand, on ne mérite qu'un crachat (symbolique, on n'est pas des bœufs des lamas Laughing ).

Quand au "numérique", terme bêtement générique qui n'a, encore une fois, pas le moindre sens dans ce contexte, c'est aux collègues auxquels l'inspecteur a dit "le contenu est solide, vos élèves progressent bien, mais franchement, comment pouvez-vous ne pas utiliser le numérique au XXIe siècle?!" et qui ont été pénalisés pour ça, qu'il faudrait le dire.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Chocolat le Sam 9 Avr 2016 - 14:28

@ycombe a écrit:Ce que taisent soigneusement Laurent Fillion et Guillaume Caron, c'est que cette étiquette d'AP permet au ministère de laisser croire aux parents qu'on va aider leurs enfants de manière individuelle, alors que dans le même temps les heures d'AP "en plus des horaires" qui servaient au soutien et les heures d'accompagnement éducatif qui servaient à proposer une aide aux devoirs en petits groupes sont supprimées.

On se contente d'étiqueter AP des heures de cours pour pouvoir supprimer tranquillement tous les dispositifs supplémentaires existant. Cette AP n'a pas d'autre existence que ce tour de passe-passe comptable. C'est de la poudre aux yeux. Pour moi l'attitude qui consiste à dire "il faut s'en emparer et en profiter" frise la complicité avec les auteurs du hold-up.

Merci !

L'AP en classe entière est d'une hypocrisie innommable !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par User5899 le Sam 9 Avr 2016 - 14:55

@Moonchild a écrit:
Cripure a écrit:Pour votre information, un IPR n'est jamais en position d'ordonner. Jamais. Nulle part. Envers quiconque.
Bah, si, dans une soirée SM c'est quand même théoriquement possible. diable
J'ai été très très vilain, je n'ai pas rempli mon cahier de texte Razz


@Isis39 a écrit:Moi je n'ai toujours pas eu de formation sur l'AP.
Heureusement que la formation disciplinaire est très solide dans mon académie.
Razz Razz
Hasard, j'en ai eu sous les yeux toute la semaine via une collègue TZR qui fait quelques heures chez nous depuis janvier, et...
Voilà, on va dire ça, "très solide" lol!


@doctor who a écrit:Je pose la question : l'AP va-t-il remonter le niveau général des élèves ?
Je le dis tout net : non.
Mais en fait, avec des différenciations partout, comment pourra-t-on parler de niveau général ? On va vers des niveaux personnalisés Razz
Un peu sur le modèle des CCF que nos malheureux collègues de SEP doivent faire passer : pour une épreuve, ils doivent parfois s'y prendre à sept reprises, avec l'absence de l'un, le stage impromptu de l'autre, le troisième qui "ne se sent pas prêt" (oui, on ne passe le CCF que quand on se sent prêt Rolling Eyes ), etc.


@coqenstock a écrit:C'est de la mauvaise foi pour justifier du conservatisme.
Le conservatisme peut se justifier, également, par de vrais arguments, en particulier le refus du changement pour le changement, ou le refus du prétendu changement.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par laMiss le Sam 9 Avr 2016 - 15:36

@t3- a écrit:] Les inspecteurs de maths nous ont d'ailleurs confirmé qu'il ne fallait pas attendre d'être en AP pour différencier..

On n'a effectivement pas besoin de la réforme 2016 pour différencier.
J'irais même plus loin : ceux qui ne veulent pas faire de différenciation n'en feront pas. AP ou pas. Chacun fera sa tambouille...

L'étiquette AP sur les heures de cours ne sert qu'à sucrer les autres dispositifs d'aide qui étaient trop coûteux.
D'accord avec ycombe. L'appellation AP n'est que de la poudre aux yeux pour les parents.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par laMiss le Sam 9 Avr 2016 - 15:43

@Isis39 a écrit:
@sookie a écrit:
Moi j'ai trois niveaux. Donc 2 à 4 x 3. Plus 3 nouveaux programmes à mettre en oeuvre. C'est sûr que ce n'est pas insurmontable. C'est faisable. En y passant  ses soirées, voire une partie de la nuit, et ses week-ends, y a pas de souci on va y arriver.
Et  vu que j'ai des sourds, des dys, des allophones, des qui savent à peine lire et écrire, de la différenciation, j'en fais déjà, au moins pour les évaluations, ou plutôt j'essaie, mais parfois je n'y arrive pas, car je n'ai pas le temps, ou alors je ne fais plus rien à côté, ni vie de famille, ni activités.

Pour l'an prochain, essaie de t'arranger avec tes collègues pour n'avoir que deux niveaux. C'est ce que l'IPR nous a conseillé.
Sinon différencier de temps un temps sur une activité dans un chapitre avec 2 ou trois types de consignes, ce n'est pas aller bien loin. Cela ce fait en même temps que la conception du cours.

Cela marche dans certains cas pour certaines matières, mais pas pour toutes. Certains enseignants seuls dans leur matière ont nécessairement tous les niveaux du collège. Parfois tous les niveaux du collège et du lycée. Bientôt pour certains collège + lycée + un niveau à l'école primaire.
Ceux-là, je crois qu'on peut les comprendre s'ils ne pratiquent pas la différentciation hors dys etc. topela


Dernière édition par laMiss le Sam 9 Avr 2016 - 20:01, édité 1 fois

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Elyas le Sam 9 Avr 2016 - 16:02

@doctor who a écrit:

Mais là encore, je pose la question : l'AP va-t-il remonter le niveau général des élèves ?
Je le dis tout net : non.
En revanche, la différenciation pédagogique est depuis le départ un instrument de légitimation de l'acceptation des lacunes du système et du niveau qui baisse.

Et ça, c'est insupportable pour beaucoup, qui ne verraient d'ailleurs pas d'inconvénient à pratiquer des exercices nouveaux si on les leur présentait non pas comme une panacée, mais comme des outils parmi d'autres.

L'AP peut remonter le niveau si tout le monde accepte de jouer le jeu. Ensuite, la différenciation pédagogique n'est pas la légitimation de la baisse du niveau. C'est une volonté de monter le niveau très haut. La différenciation pédagogique, ce n'est pas amoindrir les contenus pour les plus faibles. C'est proposer plusieurs cheminements pour acquérir le même contenu et progresser dans les exercices afin de rejoindre le niveau d'excellence que le professeur veut transmettre.

Ce n'est pas une panacée, c'est un geste professionnel. Evidemment, si on laisse à des gugusses le discours sur la différenciation, c'est certain que comme pour la classe inversée, ce seront des pratiques ridicules et inefficaces qui seront considérées comme la définition de la différenciation.

De plus, je trouve que beaucoup de gens parlent de la différenciation avec des représentations erronées (ou des caricatures infligées par des collègues faisant des inepties). Il faut s'informer un tout petit peu avant de se prononcer. Bref, ça fait rebelle et super-professeur de dénigrer la différenciation pédagogique.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Ronin le Sam 9 Avr 2016 - 16:08

Sur ce coup là je ne te suis pas du tout. Dans le primaire la différenciation c'est clairement faire autrement mais moins er c'est une intégration de l'abandon d'exigences. Et c'est le discours des inspecteurs et formateurs que j'ai croisé.

Les exigences que tu as pour les traces écrites te vaudraient d'être descendu en flèche dans le premier degré.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Elyas le Sam 9 Avr 2016 - 16:12

@Ronin a écrit:Sur ce coup là je ne te suis pas du tout. Dans le primaire la différenciation c'est clairement faire autrement mais moins er c'est une intégration de l'abandon d'exigences. Et c'est le discours des inspecteurs et formateurs que j'ai croisé.

Les exigences que tu as pour les traces écrites te vaudraient d'être descendu en flèche dans le premier degré.

J'entends. Sauf que chez moi, dans le secondaire, ce sont les gens comme moi qui forment à la différenciation et que le discours que je donne est le discours officiel en HG à Versailles.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Ronin le Sam 9 Avr 2016 - 16:19

Mais je ne dis pas le contraire. Cependant il y a un détroit entre le premier et le second degré a ce sujet. Or les gens qui nous forment et nous inspectent dans le primaire sont bien membres de la hiérarchie.

Et une bonne partie du discours de l'Institution et des syndicats favorables à la réforme du collège pousse à s'inspirer du premier degré, de ses méthodes et de sa logique.

Le fait que tu sois, toi, un formateur sérieux ne me convainc pas pour autant sur la réforme.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Isis39 le Sam 9 Avr 2016 - 16:20

Cripure a écrit:

@Isis39 a écrit:Moi je n'ai toujours pas eu de formation sur l'AP.
Heureusement que la formation disciplinaire est très solide dans mon académie.
Razz Razz
Hasard, j'en ai eu sous les yeux toute la semaine via une collègue TZR qui fait quelques heures chez nous depuis janvier, et...
Voilà, on va dire ça, "très solide"  lol!  


Vous avez donc assisté à la formation, vous avez vu le boulot assuré par les collègues formateurs ?
Vous êtes d'une mauvaise foi sans nom car les collègues de l'académie ont fait un boulot de dingue (qui est visible sur le site académique), notamment quand on compare avec l'indigence de certaines formations dans certaines académies.
Je ne vous permets pas de juger leur travail et de vous en moquer. furieux

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum