L'AP en classe entière : impossible ?

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par dami1kd le Ven 8 Avr 2016 - 12:56

@Elyas a écrit:
@t3- a écrit:
@sookie a écrit:Si on fait de l'AP en classe entière sans que ce soit visible sur l'emploi du temps et si on doit faire de la différenciation et travailler par compétences en "cours "normal" (ce qu'on nous a dit en formation). Quelqu'un peut-il m'expliper la différence entre de l'AP et un cours "normal" ? (désolée je ne trouve pas d'autre terme)
Aucune différence.
Les inspecteurs de maths nous ont d'ailleurs confirmé qu'il ne fallait pas attendre d'être en AP pour différencier.

Peut être que le coup des 2h+2h d'enseignement de compléments AP/EPI, c'est juste pour faire passer un message : interpeller les équipes sur la différenciation, expérimenter la pédagogie de projet, lancer les profs dans du travail en équipe,...
Une petite dose (1h ou 2h) est imposée pour lancer le mouvement et la réflexion. Si cela fonctionne, les équipes en feront davantage, sans forcément que se soit labellisé "AP" ou "EPI".


C'est tout à fait mon analyse.

C'est bien dit en effet. Pour résumer, j'ai en tête une phrase entendue de la bouche d'un IG : "La réforme sera réussie le jour où tous les cours deviendront de l'AP".

dami1kd
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Mila Saint Anne le Ven 8 Avr 2016 - 13:00

@dami1kd a écrit:
@Elyas a écrit:
@t3- a écrit:
@sookie a écrit:Si on fait de l'AP en classe entière sans que ce soit visible sur l'emploi du temps et si on doit faire de la différenciation et travailler par compétences en "cours "normal" (ce qu'on nous a dit en formation). Quelqu'un peut-il m'expliper la différence entre de l'AP et un cours "normal" ? (désolée je ne trouve pas d'autre terme)
Aucune différence.
Les inspecteurs de maths nous ont d'ailleurs confirmé qu'il ne fallait pas attendre d'être en AP pour différencier.

Peut être que le coup des 2h+2h d'enseignement de compléments AP/EPI, c'est juste pour faire passer un message : interpeller les équipes sur la différenciation, expérimenter la pédagogie de projet, lancer les profs dans du travail en équipe,...
Une petite dose (1h ou 2h) est imposée pour lancer le mouvement et la réflexion. Si cela fonctionne, les équipes en feront davantage, sans forcément que se soit labellisé "AP" ou "EPI".


C'est tout à fait mon analyse.

C'est bien dit en effet. Pour résumer, j'ai en tête une phrase entendue de la bouche d'un IG : "La réforme sera réussie le jour où tous les cours deviendront de l'AP".

La source : https://youtu.be/RkBAkDEp6y0 (à la fin)

Mila Saint Anne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par ycombe le Ven 8 Avr 2016 - 13:03

@Elyas a écrit:
@t3- a écrit:
@sookie a écrit:Si on fait de l'AP en classe entière sans que ce soit visible sur l'emploi du temps et si on doit faire de la différenciation et travailler par compétences en "cours "normal" (ce qu'on nous a dit en formation). Quelqu'un peut-il m'expliper la différence entre de l'AP et un cours "normal" ? (désolée je ne trouve pas d'autre terme)
Aucune différence.
Les inspecteurs de maths nous ont d'ailleurs confirmé qu'il ne fallait pas attendre d'être en AP pour différencier.

Peut être que le coup des 2h+2h d'enseignement de compléments AP/EPI, c'est juste pour faire passer un message : interpeller les équipes sur la différenciation, expérimenter la pédagogie de projet, lancer les profs dans du travail en équipe,...
Une petite dose (1h ou 2h) est imposée pour lancer le mouvement et la réflexion. Si cela fonctionne, les équipes en feront davantage, sans forcément que se soit labellisé "AP" ou "EPI".


C'est tout à fait mon analyse.
Comme je l'ai dit plus haut, il me semble évident que le message s'adresse d'abord aux parents: faire passer la suppression de tout ce qui s'apparentait à un soutien individuel.

L'injonction à différencier, cela fait des années que les professeurs la subissent (avec le grand succès que l'on constate).

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Fesseur Pro le Ven 8 Avr 2016 - 13:04

@dami1kd a écrit:"La réforme sera réussie le jour où tous les cours deviendront de l'AP".
C'est beau comme du Audiard.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par kamasolou le Ven 8 Avr 2016 - 13:06

Pardon mais après lecture des réponses depuis ce matin je suis

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Isis39 le Ven 8 Avr 2016 - 13:51

@ycombe a écrit:
@Elyas a écrit:
@t3- a écrit:
@sookie a écrit:Si on fait de l'AP en classe entière sans que ce soit visible sur l'emploi du temps et si on doit faire de la différenciation et travailler par compétences en "cours "normal" (ce qu'on nous a dit en formation). Quelqu'un peut-il m'expliper la différence entre de l'AP et un cours "normal" ? (désolée je ne trouve pas d'autre terme)
Aucune différence.
Les inspecteurs de maths nous ont d'ailleurs confirmé qu'il ne fallait pas attendre d'être en AP pour différencier.

Peut être que le coup des 2h+2h d'enseignement de compléments AP/EPI, c'est juste pour faire passer un message : interpeller les équipes sur la différenciation, expérimenter la pédagogie de projet, lancer les profs dans du travail en équipe,...
Une petite dose (1h ou 2h) est imposée pour lancer le mouvement et la réflexion. Si cela fonctionne, les équipes en feront davantage, sans forcément que se soit labellisé "AP" ou "EPI".


C'est tout à fait mon analyse.
Comme je l'ai dit plus haut, il me semble évident que le message s'adresse d'abord aux parents: faire passer la suppression de tout ce qui s'apparentait à un soutien individuel.

L'injonction à différencier, cela fait des années que les professeurs la subissent (avec le grand succès que l'on constate
).

- Je ne suis pas forcément pour la suppression d'un soutien individuel, mais ce soutien ne s'adressait qu'à quelques élèves, la différenciation s'adresse à tous.
- "injonction" : personnellement je n'ai subi aucune injonction. La demande de différenciation dans ma matière et mon académie arrive avec la réforme.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par doctor who le Ven 8 Avr 2016 - 14:16

Le problème, c'est aussi le mot "différenciation", qui laisse entendre qu'on en demandera moins à certains.
Parlons de "diversification", et là on peut discuter.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par ycombe le Ven 8 Avr 2016 - 14:28

@Isis39 a écrit:
- Je ne suis pas forcément pour la suppression d'un soutien individuel, mais ce soutien ne s'adressait qu'à quelques élèves, la différenciation s'adresse à tous.
Ce soutien consistait à essayer de donner un peu plus à ceux qui étaient en difficulté. C'est supprimé. Il ne reste le mot AP, étalé en gros sur la devanture de la réforme.




_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Moonchild le Ven 8 Avr 2016 - 14:37

@Isis39 a écrit:- Je ne suis pas forcément pour la suppression d'un soutien individuel, mais ce soutien ne s'adressait qu'à quelques élèves, la différenciation s'adresse à tous.
- "injonction" : personnellement je n'ai subi aucune injonction. La demande de différenciation dans ma matière et mon académie arrive avec la réforme.
Lors de mes premières années d'enseignement, j'ai connu au lycée les heures de "modules" pour lesquelles la classe était dédoublée mais, attention, cela n'avait rien à voir avec les heures de TD qui étaient aussi dédoublées : en effet, pendant les "modules" on devait faire des groupes différenciés selon les besoins des élèves, contrairement aux TD. Après avoir fait preuve de leur inefficacité, les "modules" ont disparu lors d'une réforme avec diminution horaire au début des années 2000 ; à peu près à la même période est apparue l'aide individualisée qui devait permettre initialement de faire du soutien différencié aux élèves les plus en difficulté, pour progressivement évoluer vers plus de souplesse et autoriser aussi parfois des séances d'approfondissement pour les meilleurs élèves ; puis, en quelques années, l'aide individualisée s'est soldée par un constat d'échec et a disparu pour laisser place à l'accompagnement personnalisé qui allait enfin nous permettre une véritable différenciation...


Dernière édition par Moonchild le Ven 8 Avr 2016 - 14:39, édité 1 fois

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Mila Saint Anne le Ven 8 Avr 2016 - 14:39

@doctor who a écrit:Le problème, c'est aussi le mot "différenciation", qui laisse entendre qu'on en demandera moins à certains.
Parlons de "diversification", et là on peut discuter.

Différencier ce n'est pas une question de plus ou de moins quelle drôle d'idée.....!
Être différent, c'est être plus ou moins ?

Différencier et diversifier ce n'est pas du tout la même chose par ailleurs.

"On ne peut différencier sans diversifier mais ...... mais il ne suffit pas de diversifier
pour différencier."

- Diversifier les supports (images, vidéos...)
- Diversifier les pratiques ( groupes,binômes...)
- Diversifier la pédagogie (constructivisme...)
- Diversifier l’évaluation (formative,sommative, diagnostique.....)

Différencier :
- Les élèves ne font pas la même chose.
- Les consignes sont différentes
- Gestion de groupe avec des rôles différents
- La restitution du travail n’est pas la même
- L’évaluation est adaptée à l’élève

(d'après un support de formation de l'académie de Nantes)


Mila Saint Anne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par VinZT le Ven 8 Avr 2016 - 14:42

J'ai connu aussi les modules, l'AI et maintenant l'AP.
Les modules étaient par la force des choses souvent transformés en TD (demi-classes, groupes figés), l'AI était finalement le moins pire de ces dispositifs même s'il ne concernait (de mémoire) que le français et les maths: 8 élèves max, on pouvait choisir ces élèves et faire soit du soutien, soit de l'approfondissement. L'AP ambitionne de révolutionner ces deux dispositifs mais en complexifiant tellement la mise en place qu'au lycée du moins, c'est un échec largement constaté par tous.

Reste que tous ces dispositifs ont correspondu, comme par hasard, à des diminutions d'horaires "disciplinaires", notamment en maths et en français.

Les faits sont têtus, si les élèves que nous récupérons au lycée (et que nous envoyons largement dans le supérieur) sont mauvais en math et en français c'est tout bêtement parce qu'ils en ont moins fait que leurs aînés, et pas à cause des méthodes, qu'elles soient (prétendument) révolutionnaires ou pas.


Dernière édition par VinZT le Ven 8 Avr 2016 - 14:47, édité 1 fois

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François

VinZT
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Mila Saint Anne le Ven 8 Avr 2016 - 14:46

@VinZT a écrit:J'ai connu aussi les modules, l'AI et maintenant l'AP.
Les modules étaient par la force des choses souvent transformés en TD (demi-classes, groupes figés), l'AI était finalement le moins pire de ces dispositifs même s'il ne concernait (de mémoire) que le français et les maths: 8 élèves max, on pouvait choisir ces élèves et faire soit du soutien, soit de l'approfondissement. L'AP ambitionne de révolutionner ces deux dispositifs mais en complexifiant tellement la mise en place qu'au lycée du moins, c'est un échec largement constaté par tous.

Hors sujet.
L'AP lycée n'a pas grand chose à voir avec l'AP collège 2016.
Bis repetita placent.


Dernière édition par Mila Saint Anne le Ven 8 Avr 2016 - 14:48, édité 1 fois

Mila Saint Anne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Isis39 le Ven 8 Avr 2016 - 14:47

@VinZT a écrit:J'ai connu aussi les modules, l'AI et maintenant l'AP.
Les modules étaient par la force des choses souvent transformés en TD (demi-classes, groupes figés), l'AI était finalement le moins pire de ces dispositifs même s'il ne concernait (de mémoire) que le français et les maths: 8 élèves max, on pouvait choisir ces élèves et faire soit du soutien, soit de l'approfondissement. L'AP ambitionne de révolutionner ces deux dispositifs mais en complexifiant tellement la mise en place qu'au lycée du moins, c'est un échec largement constaté par tous.

Ce fil parle de l'AP en collège qui n'a rien à voir avec l'AP en lycée.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par VinZT le Ven 8 Avr 2016 - 14:47

Oui, un peu comme les bons chasseurs et les mauvais chasseurs...

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François

VinZT
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Isis39 le Ven 8 Avr 2016 - 15:00

@VinZT a écrit:Oui, un peu comme les bons chasseurs et les mauvais chasseurs...

Neutral

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par barèges le Ven 8 Avr 2016 - 15:04

@Mila Saint Anne a écrit:

Différencier :
- Les élèves ne font pas la même chose.
- Les consignes sont différentes
- Gestion de groupe avec des rôles différents
- La restitution du travail n’est pas la même
- L’évaluation est adaptée à l’élève

(d'après un support de formation de l'académie de Nantes)


Intéressant.
En gros, ça revient à faire des sous-groupes dans une classe.
En collège, un enseignant à de quatre, cinq à plus d'une dizaine de classes.
Si l'on se cantonne à l'organisation du travail, mon instituteur de CE2-CM1, d'après ces cinq items, pratiquait une forme de pédagogie différenciée. Je me souviens du grand tableau, un CE2 un peu rapide était autorisé à faire l'exercice de la partie droite du tableau, celle des CM1. Le maître était bien obligé de mener des activités de front, variant en quantité ou en qualité - parfois les CE2 avaient histoire pendant que les CM1 faisaient des maths. Les contrôles étaient bien entendu différents, avec des attentes différentes.
On devait être 25. Deux sous-groupes de 12 dans une classe. Sur 28 heures par semaine.
Là on va demander de multiplier cela par... X, parce que j'imagine bien que faire seulement deux sous-groupes dans une classe sera considéré comme une bien piètre différenciation... Et dans un temps ridicule par rapport à ce que pouvait faire l'instituteur, avec des créneaux bien plus atomisés, avec changement de groupe à chaque fois.
Si on veut donner l'esprit "classe unique" du primaire rural au collège, il faut peut-être penser à ne donner qu'une classe par professeur, 28 heures par semaine.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Isis39 le Ven 8 Avr 2016 - 15:11

@barèges a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:

Différencier :
- Les élèves ne font pas la même chose.
- Les consignes sont différentes
- Gestion de groupe avec des rôles différents
- La restitution du travail n’est pas la même
- L’évaluation est adaptée à l’élève

(d'après un support de formation de l'académie de Nantes)


Intéressant.
En gros, ça revient à faire des sous-groupes dans une classe.
En collège, un enseignant à de quatre, cinq à plus d'une dizaine de classes.
Si l'on se cantonne à l'organisation du travail, mon instituteur de CE2-CM1, d'après ces cinq items, pratiquait une forme de pédagogie différenciée. Je me souviens du grand tableau, un CE2 un peu rapide était autorisé à faire l'exercice de la partie droite du tableau, celle des CM1. Le maître était bien obligé de mener des activités de front, variant en quantité ou en qualité - parfois les CE2 avaient histoire pendant que les CM1 faisaient des maths. Les contrôles étaient bien entendu différents, avec des attentes différentes.
On devait être 25. Deux sous-groupes de 12 dans une classe. Sur 28 heures par semaine.
Là on va demander de multiplier cela par... X, parce que j'imagine bien que faire seulement deux sous-groupes dans une classe sera considéré comme une bien piètre différenciation... Et dans un temps ridicule par rapport à ce que pouvait faire l'instituteur, avec des créneaux bien plus atomisés, avec changement de groupe à chaque fois.
Si on veut donner l'esprit "classe unique" du primaire rural au collège, il faut peut-être penser à ne donner qu'une classe par professeur, 28 heures par semaine.

En HG on a généralement 6 classes en collège mais pas 6 niveaux. Personnellement l'an prochain, j'aurai deux niveaux (6e et 4e), donc deux programmes à préparer avec de la différenciation dedans. Généralement, la différenciation que je propose compte (selon les exercices et leur difficulté) 2 à 4 niveaux de difficulté. Ce n'est vraiment pas insurmontable, et loin de l'énorme travail des profs des écoles en classe unique.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Moonchild le Ven 8 Avr 2016 - 15:26

@Isis39 a écrit:Ce fil parle de l'AP en collège qui n'a rien à voir avec l'AP en lycée.
Mais le bref petit historique modules-AI-AP montre que, contrairement à ce que vous écriviez, l'injonction à la différenciation n'est pas du tout une nouveauté.

@VinZT a écrit:J'ai connu aussi les modules, l'AI et maintenant l'AP.
Les modules étaient par la force des choses souvent transformés en TD (demi-classes, groupes figés), l'AI était finalement le moins pire de ces dispositifs même s'il ne concernait (de mémoire) que le français et les maths: 8 élèves max, on pouvait choisir ces élèves et faire soit du soutien, soit de l'approfondissement. L'AP ambitionne de révolutionner ces deux dispositifs mais en complexifiant tellement la mise en place qu'au lycée du moins, c'est un échec largement constaté par tous.
On peut retourner le problème dans tous les sens, quelle que soit la forme proposée, ces dispositifs n'auront au mieux qu'un effet à la marge. Il ne faut pas perdre de vue que l'injonction généralisée à la différenciation pédagogique n'est qu'une manière de botter en faisant peser sur les acteurs de terrain la responsabilité de remédier aux incohérences systémiques générées par une institution qui a renoncé à une véritable politique d'orientation des élèves en fonction de leurs aptitudes.

@VinZT a écrit:Reste que tous ces dispositifs ont correspondu, comme par hasard, à des diminutions d'horaires "disciplinaires", notamment en maths et en français.

Les faits sont têtus, si les élèves que nous récupérons au lycée (et que nous envoyons largement dans le supérieur) sont mauvais en math et en français c'est tout bêtement parce qu'ils en ont moins fait que leurs aînés, et pas à cause des méthodes, qu'elles soient (prétendument) révolutionnaires ou pas.
Oui, il y a l'effet des diminutions horaires, mais pas seulement. Les méthodes d'inspiration constructiviste fragilisent dès le départ certains élèves ; la raréfaction puis la suppression des redoublements, l'abandon progressif des prérogatives sur l'orientation, ont mécaniquement augmenté dans la plupart des classes la proportion d'élèves en difficulté, ralentissant le rythme et le rendement des heures de cours car il faut revenir sans arrêt sur des prérequis élémentaires qui ne sont pas du tout maîtrisés et induisant en fin de compte une baisse des exigences à chaque niveau ; et la démission administrative face aux comportements perturbateurs aura laissé s'installer dans beaucoup d'établissements un climat délétère pour la qualité des apprentissages.

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Isis39 le Ven 8 Avr 2016 - 15:46

@Moonchild a écrit:
@Isis39 a écrit:Ce fil parle de l'AP en collège qui n'a rien à voir avec l'AP en lycée.
Mais le bref petit historique modules-AI-AP montre que, contrairement à ce que vous écriviez, l'injonction à la différenciation n'est pas du tout une nouveauté.


En collège dans ma matière on ne m'a jamais demandé de différencier mon enseignement.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par William Foster le Ven 8 Avr 2016 - 15:53

@Isis39 a écrit:
@Moonchild a écrit:
@Isis39 a écrit:Ce fil parle de l'AP en collège qui n'a rien à voir avec l'AP en lycée.
Mais le bref petit historique modules-AI-AP montre que, contrairement à ce que vous écriviez, l'injonction à la différenciation n'est pas du tout une nouveauté.


En collège dans ma matière on ne m'a jamais demandé de différencier mon enseignement.
Ça c'est pour le moins curieux.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par doctor who le Ven 8 Avr 2016 - 16:11

@Mila Saint Anne a écrit:
@doctor who a écrit:Le problème, c'est aussi le mot "différenciation", qui laisse entendre qu'on en demandera moins à certains.
Parlons de "diversification", et là on peut discuter.

Différencier ce n'est pas une question de plus ou de moins quelle drôle d'idée.....!
Être différent, c'est être plus ou moins ?

Différencier et diversifier ce n'est pas du tout la même chose par ailleurs.

"On ne peut différencier sans diversifier mais ...... mais il ne suffit pas de diversifier
pour différencier."

- Diversifier les supports (images, vidéos...)
- Diversifier les pratiques ( groupes,binômes...)
- Diversifier la pédagogie (constructivisme...)
- Diversifier l’évaluation (formative,sommative, diagnostique.....)

Différencier :
- Les élèves ne font pas la même chose.
- Les consignes sont différentes
- Gestion de groupe avec des rôles différents
- La restitution du travail n’est pas la même
- L’évaluation est adaptée à l’élève

(d'après un support de formation de l'académie de Nantes)


Bon déjà, tu devrais ajouter quelque chose dans la parenthèse, après "constructivisme"... ^^

Sinon, je ne vois pas la différence. Pour moi, ce classement est totalement arbitraire, avec des répétitions pour faire joli dans la première catégorie.

Ce que tu donnes en exemple dans la 2de peut apporter quelque chose parce que, comme on dit, "ça change un peu". De la diversification donc.
Je ne vois pas en quoi choisir de faire une carte mentale ou un plan détaillé reposerait sur une quelconque différence entre les élèves. Surtout si ton but est qu'à la fin ils sachent faire les deux.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par sookie le Ven 8 Avr 2016 - 16:18

@Isis39 a écrit:
@barèges a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:

Différencier :
- Les élèves ne font pas la même chose.
- Les consignes sont différentes
- Gestion de groupe avec des rôles différents
- La restitution du travail n’est pas la même
- L’évaluation est adaptée à l’élève

(d'après un support de formation de l'académie de Nantes)


Intéressant.
En gros, ça revient à faire des sous-groupes dans une classe.
En collège, un enseignant à de quatre, cinq à plus d'une dizaine de classes.
Si l'on se cantonne à l'organisation du travail, mon instituteur de CE2-CM1, d'après ces cinq items, pratiquait une forme de pédagogie différenciée. Je me souviens du grand tableau, un CE2 un peu rapide était autorisé à faire l'exercice de la partie droite du tableau, celle des CM1. Le maître était bien obligé de mener des activités de front, variant en quantité ou en qualité - parfois les CE2 avaient histoire pendant que les CM1 faisaient des maths. Les contrôles étaient bien entendu différents, avec des attentes différentes.
On devait être 25. Deux sous-groupes de 12 dans une classe. Sur 28 heures par semaine.
Là on va demander de multiplier cela par... X, parce que j'imagine bien que faire seulement deux sous-groupes dans une classe sera considéré comme une bien piètre différenciation... Et dans un temps ridicule par rapport à ce que pouvait faire l'instituteur, avec des créneaux bien plus atomisés, avec changement de groupe à chaque fois.
Si on veut donner l'esprit "classe unique" du primaire rural au collège, il faut peut-être penser à ne donner qu'une classe par professeur, 28 heures par semaine.

En HG on a généralement 6 classes en collège mais pas 6 niveaux. Personnellement l'an prochain, j'aurai deux niveaux (6e et 4e), donc deux programmes à préparer avec de la différenciation dedans. Généralement, la différenciation que je propose compte (selon les exercices et leur difficulté) 2 à 4 niveaux de difficulté. Ce n'est vraiment pas insurmontable, et loin de l'énorme travail des profs des écoles en classe unique.
Moi j'ai trois niveaux. Donc 2 à 4 x 3. Plus 3 nouveaux programmes à mettre en oeuvre. C'est sûr que ce n'est pas insurmontable. C'est faisable. En y passant  ses soirées, voire une partie de la nuit, et ses week-ends, y a pas de souci on va y arriver.
Et  vu que j'ai des sourds, des dys, des allophones, des qui savent à peine lire et écrire, de la différenciation, j'en fais déjà, au moins pour les évaluations, ou plutôt j'essaie, mais parfois je n'y arrive pas, car je n'ai pas le temps, ou alors je ne fais plus rien à côté, ni vie de famille, ni activités.

sookie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Isis39 le Ven 8 Avr 2016 - 16:29

@sookie a écrit:
@Isis39 a écrit:
@barèges a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit:

Différencier :
- Les élèves ne font pas la même chose.
- Les consignes sont différentes
- Gestion de groupe avec des rôles différents
- La restitution du travail n’est pas la même
- L’évaluation est adaptée à l’élève

(d'après un support de formation de l'académie de Nantes)


Intéressant.
En gros, ça revient à faire des sous-groupes dans une classe.
En collège, un enseignant à de quatre, cinq à plus d'une dizaine de classes.
Si l'on se cantonne à l'organisation du travail, mon instituteur de CE2-CM1, d'après ces cinq items, pratiquait une forme de pédagogie différenciée. Je me souviens du grand tableau, un CE2 un peu rapide était autorisé à faire l'exercice de la partie droite du tableau, celle des CM1. Le maître était bien obligé de mener des activités de front, variant en quantité ou en qualité - parfois les CE2 avaient histoire pendant que les CM1 faisaient des maths. Les contrôles étaient bien entendu différents, avec des attentes différentes.
On devait être 25. Deux sous-groupes de 12 dans une classe. Sur 28 heures par semaine.
Là on va demander de multiplier cela par... X, parce que j'imagine bien que faire seulement deux sous-groupes dans une classe sera considéré comme une bien piètre différenciation... Et dans un temps ridicule par rapport à ce que pouvait faire l'instituteur, avec des créneaux bien plus atomisés, avec changement de groupe à chaque fois.
Si on veut donner l'esprit "classe unique" du primaire rural au collège, il faut peut-être penser à ne donner qu'une classe par professeur, 28 heures par semaine.

En HG on a généralement 6 classes en collège mais pas 6 niveaux. Personnellement l'an prochain, j'aurai deux niveaux (6e et 4e), donc deux programmes à préparer avec de la différenciation dedans. Généralement, la différenciation que je propose compte (selon les exercices et leur difficulté) 2 à 4 niveaux de difficulté. Ce n'est vraiment pas insurmontable, et loin de l'énorme travail des profs des écoles en classe unique.
Moi j'ai trois niveaux. Donc 2 à 4 x 3. Plus 3 nouveaux programmes à mettre en oeuvre. C'est sûr que ce n'est pas insurmontable. C'est faisable. En y passant  ses soirées, voire une partie de la nuit, et ses week-ends, y a pas de souci on va y arriver.
Et  vu que j'ai des sourds, des dys, des allophones, des qui savent à peine lire et écrire, de la différenciation, j'en fais déjà, au moins pour les évaluations, ou plutôt j'essaie, mais parfois je n'y arrive pas, car je n'ai pas le temps, ou alors je ne fais plus rien à côté, ni vie de famille, ni activités.

Pour l'an prochain, essaie de t'arranger avec tes collègues pour n'avoir que deux niveaux. C'est ce que l'IPR nous a conseillé.
Sinon différencier de temps un temps sur une activité dans un chapitre avec 2 ou trois types de consignes, ce n'est pas aller bien loin. Cela ce fait en même temps que la conception du cours.
Exemple : tu prévois une "étude de cas" ou "tâche complexe" sur un sujet avec un corpus de documents. Niveau 1 : tu laisses les élèves seuls avec les documents pour répondre à la problématique. Niveau 2 : tu leur donnes le plan. Niveau 3 : tu fournis des questions sur les documents.
Quel changement avec ce que l'on fait déjà ?

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par William Foster le Ven 8 Avr 2016 - 16:34

@Isis39 a écrit:
Pour l'an prochain, essaie de t'arranger avec tes collègues pour n'avoir que deux niveaux. C'est ce que l'IPR nous a conseillé.

IA-IPR a écrit:Mais enfin, monsieur Foster, comment voulez-vous avoir une vision d'ensemble si vous ne prenez que 2 niveaux ?! Il faudra éviter cela à l'avenir.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.

William Foster
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par Isis39 le Ven 8 Avr 2016 - 16:35

@William Foster a écrit:
@Isis39 a écrit:
Pour l'an prochain, essaie de t'arranger avec tes collègues pour n'avoir que deux niveaux. C'est ce que l'IPR nous a conseillé.

IA-IPR a écrit:Mais enfin, monsieur Foster, comment voulez-vous avoir une vision d'ensemble si vous ne prenez que 2 niveaux ?! Il faudra éviter cela à l'avenir.

Les IPR d'histoire sont plus proches des préoccupations des enseignants ! Very Happy

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'AP en classe entière : impossible ?

Message par VinZT le Ven 8 Avr 2016 - 16:38

@Isis39 a écrit:
Pour l'an prochain, essaie de t'arranger avec tes collègues pour n'avoir que deux niveaux. C'est ce que l'IPR nous a conseillé.
Sinon différencier de temps un temps sur une activité dans un chapitre avec 2 ou trois types de consignes, ce n'est pas aller bien loin. Cela ce fait en même temps que la conception du cours.
Exemple : tu prévois une "étude de cas" ou "tâche complexe" sur un sujet avec un corpus de documents. Niveau 1 : tu laisses les élèves seuls avec les documents pour répondre à la problématique. Niveau 2 : tu leur donnes le plan. Niveau 3 : tu fournis des questions sur les documents.
Quel changement avec ce que l'on fait déjà ?

Bon, jusqu'à plus ample informé, c'est le CDE qui s'occupe de répartir les charges d'enseignement, les heures d'AP toussa...
Deuxièmement si c'est déjà ce que l'on fait, pourquoi faire une réforme qui est, dans l'esprit des concepteurs de ladite, d'une ampleur sans précédent ? Et pourquoi nous casse-t-on les pieds en formation avec tous ces concepts d'avant-garde (dont certains sont centenaires comme on me l'a fait remarquer gentiment) ?

VinZT
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum