Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Amaliah
Guide spirituel

Question sur la "nouvelle extraordinaire" de Mme de Sévigné

par Amaliah le Sam 4 Juil - 16:03
La lettre de Mme de Sévigné annonçant le mariage de Mademoiselle avec le duc de Lauzun est-elle satirique? Pour moi non mais je viens de voir une séquence sur Internet où le prof l'étudie dans cette perspective. heu
avatar
miss terious
Modérateur

Re: Question sur la "nouvelle extraordinaire" de Mme de Sévigné

par miss terious le Sam 4 Juil - 17:11
pour moi non plus il n'y a pas de satire dans cette lettre.

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)  
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Question sur la "nouvelle extraordinaire" de Mme de Sévigné

par Pseudo le Sam 4 Juil - 17:23
Heu... Rappelez-moi le numéro de la lettre, que j'y jette un oeil. Parce que dans mes souvenirs elle se fout quand même pas mal de leurs têtes aux tourtereaux. A moins que je confonde.
avatar
Amaliah
Guide spirituel

Re: Question sur la "nouvelle extraordinaire" de Mme de Sévigné

par Amaliah le Sam 4 Juil - 17:50
Je ne connais pas le numéro, c'est la lettre du 15 décembre 1667 à M. de Coulanges.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Question sur la "nouvelle extraordinaire" de Mme de Sévigné

par Pseudo le Sam 4 Juil - 18:10
Oui, et bien quand même, dans la succession de qualificatifs tous plus excessifs les un que les autres, vous ne voyez pas de satire vous ?
Et dans le dialogue qui passe en revue tous les beaux partis, vous ne voyez pas de satire non plus ?
Pas plus que dans la fin de la lettre ("que cela est faux, qu'on se moque de vous, que voilà une belle raillerie, que cela est bien fade à imaginer ) ?
avatar
henriette
Médiateur

Re: Question sur la "nouvelle extraordinaire" de Mme de Sévigné

par henriette le Sam 4 Juil - 18:26
Je ne dirais pas qu'elle soit satirique, non. C'est un scoop incroyable, et les superlatifs soulignent le décalage invraisemblable pour l'époque entre la condition de Mademoiselle, cousine germaine du roi, d'un côté, et celle de Lauzun (de mémoire c'est lui, non ?), un coureur de jupon invétéré, premier duc (donc titre tout récemment acquis) de sa famille, de l'autre. En plus, mariage d'amour : Mademoiselle, folle du duc, lui avait demandé sa main. Du reste, le mariage ne se fera pas, le roi l'interdira finalement.
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Re: Question sur la "nouvelle extraordinaire" de Mme de Sévigné

par Pseudo le Sam 4 Juil - 19:42
Et bien, je trouve que la façon qu'a la Sévigné de raconter la chose, avec tout ces superlatifs, ces atermoiements, qui retardent la nouvelle, ont un coté satirique. En même temps qu'elle se joue de son lecteur. Tout de même, voir un mariage ainsi qualifié, c'est à la fois drôle et vachard. D'ailleurs, le décalage dont tu parles Henriette, même s'il avait un goût de scandale (ou même grace à cela) devait provoquer de belles parties de rire dans les salons, je suppose.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum