Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
doctor who
Vénérable

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par doctor who le Mer 13 Avr 2016 - 17:34
@neoprof3463 a écrit:Bonjour,

Je souhaiterais savoir si parmi vous certains ont déjà tenté en collège une grammaire par ceintures ? Autrement dit, on établit une progression grammaticale par niveau de difficulté et on passe des ceintures qui nous permettent d'accéder à la notion d'après. Tant que l'élève n'a pas validé sa ceinture, impossible de changer de notion. Cela permet à chaque élève d'avancer à son rythme...

Je pense qu'il est possible de diviser les catégories: conjugaison/ orthographe etc...

Mais concrètement, quelqu'un a déjà essayé? Si oui, je veux bien que vous me fassiez part de votre expérience yesyes

Merci d'avance

Je vois deux écueils à l'utilisation des ceintures telle que tu la présentes.

1° Il ne me semble pas que l'évaluation par ceinture interdise à un élève de passer à des connaissances ou des savoir-faire plus complexe. Au contraire, il y a parfois des sortes de petits "miracles" intellectuels qui font qu'un élève sait faire qqc de plus compliqué sans avoir acquis qqc de plus simple.

2° En grammaire, l'apprentissage des notions ultérieures permet de réviser les notions antérieures. Réviser, c'est-à-dire revoir, mais surtout inscrire dans un cadre intellectuel plus global.
Ex : je faisais souvent des séances sur les noms dérivés de verbes, les verbes dérivés d'adjectifs. Très utile pour fixer le repérage des adjectifs, des verbes et des noms. En faisant cela, tu explores les limites de ces concepts, mais surtout, tu les utilises, tu leur donne une utilité intellectuelle dans l'apprentissage et la systématisation du vocabulaire (ex de voca faisant système : les verbes en -fier, tirés de noms et d'adjectifs).

Bref, les ceintures, pourquoi pas, je le faisais en rédac. Mais ne pas croire qu'on acquiert une notion en piétinant. On avance... en avançant.
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Dinaaa le Mer 13 Avr 2016 - 17:43
J'ai aussi du mal à comprendre comment on pourrait laisser un élève se cogner sur la même notion difficile à acquérir sans lui proposer de passer à autre chose... Ne vaut-il pas mieux revenir régulièrement sur les notions étudiées dans des contextes différents (je crois que ça s'appelle "réviser", mais je ne suis pas sûre ;-) ).
avatar
Armide
Esprit éclairé

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Armide le Mer 13 Avr 2016 - 17:58
@henriette a écrit:Merci, Elyas. Comme je l'ai dit plus haut, je vois mal comment mettre cela en œuvre pour la grammaire de façon intéressante, je lirai donc ta contribution avec attention.

Moi aussi.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par DesolationRow le Mer 13 Avr 2016 - 18:00
@Armide a écrit:
@henriette a écrit:Merci, Elyas. Comme je l'ai dit plus haut, je vois mal comment mettre cela en œuvre pour la grammaire de façon intéressante, je lirai donc ta contribution avec attention.

Moi aussi.

So will I.
avatar
Pluiedetoiles
Expert spécialisé

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Pluiedetoiles le Mer 13 Avr 2016 - 18:07
Idem Smile

_________________
Mon blog : Les Etoiles de Pluie
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Rendash le Mer 13 Avr 2016 - 19:42
Itou.
neoprof3463
Niveau 7

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par neoprof3463 le Mer 13 Avr 2016 - 20:48
Sincèrement, je ne demande pas souvent d'avis sur ce forum mais quand je vois comment tourne la discussion alors qu'au départ je voulais simplement des avis des uns et des autres, de ceux qui avaient testé, de ce qui ne l'ont jamais testé mais qui ont un avis pertinent, je me dis que je fais bien de ne pas le demander souvent... Et ça m'attriste de voir où on en est ��
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par trompettemarine le Mer 13 Avr 2016 - 21:03
Attends un peu.
C'est une pratique peu utilisée au collège, des retours vont arriver.
Et tu peux compter sur Elyas.
Et je peux t'assurer que la discussion n'a pas mal tourné !

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
marie91270
Érudit

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par marie91270 le Mer 13 Avr 2016 - 21:07
Pour ceux qui ne connaissent pas l'évaluation par ceintures, voici le diaporama que j'avais projeté aux parents de 6ème en début d'année.
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Dinaaa le Mer 13 Avr 2016 - 21:09
Oh ne sois pas triste, ça n'en vaut vraiment pas la peine !
Mais bon, des "ceintures", je trouve (ça n'engage que moi) que ça ne fait pas très sérieux. Pourquoi pas des bretelles ou des patchs ?
Après, peut-être que la démarche est intéressante, et je suivrai la discussion pour avoir le retour de collègues l'ayant expérimentée, ça n'est peut-être qu'un problème de mots.
Ce qui m'attriste, personnellement, c'est qu'on a l'impression de voir régulièrement fleurir de nouvelles méthodes (même si j'ai compris que celle-ci n'est pas si nouvelle, apparemment), et en attendant, on a toujours moins de temps devant les élèves (3h30 de Français en 6e l'année prochaine), et le niveau général est en mode Titanic. Ca me désole vraiment.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Iphigénie le Mer 13 Avr 2016 - 21:22
Oui c'est vrai que les "ceintures"de grand-mère, ça ne le fait pas. Razz



avatar
doctor who
Vénérable

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par doctor who le Mer 13 Avr 2016 - 21:35
On mélange les ceintures et les bretelles, là. Rien à voir entre ce système de notation (parce que c'en est un) et une méthode de grammaire.
Je suis bien persuadé qu'on peut enseigner de la bonne grammaire tradi avec des ceintures et de la mauvaise grammaire moderne en mettant des notes.

Sinon, neoprof3463, il me semble que tu pourrais te tourner vers un système de brevet (Freinte, me semble-t-il) : il faut passer un examen, le repasser dès qu'on se sent prêt et qu'on s'est suffisamment entraîné, ce qui n'empêche pas de faire les notions suivantes.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Virgules
Niveau 2

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Virgules le Sam 19 Mai 2018 - 18:32
Si Elyas passe par là, j'aimerais bien son avis. Je ne vois pas comment concilier ce système (qui évalue des pratiques langagières) à la grammaire qui procède par adjonction et complexifications répétées de notions. Je ne parle même pas de la conjugaison, du lexique, etc.
Et ce, alors même que je vois bien comment il peut se prêter à l'écriture, à la production orale, voire à la compréhension. A moins d'avoir deux systèmes d'évaluation différents, ce qui ne me paraît pas bien satisfaisant, je ne vois pas. Smile

P.S. Pour piste, je vois que tel enseignant du primaire regroupe une série d'attendus pour chaque ceinture. Pas inintéressant en soi mais, comme d'autres ici, je reste sceptique face au risque de voir un élève buter indéfiniment sur la même notion ou le même type d'exercice alors qu'il arrive qu'ils s'en sortent mieux, plus tard dans l'année certes, sur des travaux bien plus complexes...
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Elyas le Sam 19 Mai 2018 - 18:49
Je ne suis pas expert en grammaire (je suis professeur d'HG) mais je peux proposer plusieurs pistes.

Quand on évalue par ceintures (ou par brevet), le maître mot est "entraînement". Une des erreurs est de faire des ceintures notionnelles. La meilleure option est de faire des ceintures de maîtrise générale de plus en plus complexes. Quand on travaille sur des pratiques langagières (rédaction, expérience scientifique, récit historique, cartographie, composition, dissert, ampleur de la mémorisation), les ceintures sont très faciles à mettre en place. Sur des aspects de "mécaniques", je vois mal comment faire et j'opterais plutôt pour des brevets avec un système d'entraînement hebdomadaire de 10 mn où tu fais un entraînement sur une notion de grammaire en cours d'étude et une vue auparavant afin que tous les points de grammaire de l'année soient toujours mobilisés.
Ensuite, tu peux faire des brevets et, en mélangeant avec les ceintures, tu peux faire des brevets de base allant vers des brevets complexes du genre : en simples les brevets des accords, de l'indicatif ; en intermédiaires un brevet de la concordance des temps par exemple ; des brevets plus complexes comme des brevets demandant de faire des rédactions où la grammaire et la conjugaison seront évaluées et soumises à des contraintes précises. Tu pourrais faire des brevets d'apprentis, des brevets de compagnons et des brevets de maîtres ce qui te permet après de positionner sur LSU en insuffisant (pas ou peu de brevets d'apprentis, fragile avec les brevets d'apprentis atteints, satisfaisant avec les brevets de compagnons et très satisfaisants avec les brevets de maîtres). Cependant, je pense que cela ne peut fonctionner qu'avec un entraînement régulier et des leçons de grammaire bien construite et manipulée régulièrement.
Comme la grammaire est une discipline de compilation et d'application complexe et sophistiquée, je ne vois que cette possibilité de brevets en trois niveaux pour éviter les approches notionnelles qui, selon moi, n'ont aucun intérêt parce qu'elles reproduisent le caractère d'évaluation de fin de chapitre alors que l'évaluation par ceintures/brevets repose sur l'entraînement et l'effet-système de révisions/manipulation/évaluation sur toute l'année.

Après, je ne suis pas expert en grammaire. Je donne juste ce que j'ai observé et je tente une comparaison avec ce que je fais par rapport à la mémorisation des connaissances chez moi.


Dernière édition par Elyas le Dim 20 Mai 2018 - 8:17, édité 1 fois
Virgules
Niveau 2

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Virgules le Sam 19 Mai 2018 - 19:12
@Elyas a écrit:Je ne suis pas expert en grammaire (je suis professeur d'HG) mais je peux proposer plusieurs pistes.

Quand on évalue par ceintures (ou par brevet), le maître mot est "entraînement". Une des erreurs est de faire des ceintures notionnelles. La meilleure option est de faire des ceintures de maîtrise générale de plus en plus complexe. Quand on travaille sur des pratiques langagières (rédaction, expérience scientifique, récit historique, cartographie, composition, dissert, ampleur de la mémorisation), les ceintures sont très faciles à mettre en place. Sur des aspects de "mécanique", je vois mal comment faire et j'opterai plutôt pour des brevets avec un système d'entraînement hebdomadaire de 10 mn où tu fais un entraînement sur une notion de grammaire en cours d'étude et une vue auparavant afin que tous les points de grammaire de l'année soient toujours mobilisés.
Ensuite, tu peux faire des brevets et, en mélangeant avec les ceintures, tu peux faire des brevets de base allant vers des brevets complexes du genre en simples les brevets des accords, de l'indicatif, à des intermédiaire comme un brevet de la concordance des temps jusqu'à des brevets plus complexes comme des brevets demandant de faire des rédactions où la grammaire et la conjugaison seront évaluées et soumises à des contraintes précises. Tu pourrais faire des brevets d'apprentis, des brevets de compagnons et des brevets de maîtres ce qui te permet après de positionner sur LSU en insuffisant (pas ou peu de brevets d'apprentis, fragile avec les brevets d'apprentis atteints, satisfaisant avec les brevets de compagnons et très satisfaisants avec les brevets de maîtres). Cependant, je pense que cela ne peut fonctionner qu'avec un entraînement régulier et des leçons de grammaire bien construite et manipulée régulièrement.
Comme la grammaire est une discipline de compilation et d'application complexe et sophistiquée, je ne vois que cette possibilité de brevets en trois niveaux pour éviter les approches notionnelles qui, selon moi, n'ont aucun intérêt parce qu'elles reproduisent le caractère d'évaluation de fin de chapitre alors que l'évaluation par ceintures/brevets repose sur l'entraînement et l'effet-système de révisions/manipulation/évaluation sur toute l'année.

Après, je ne suis pas expert en grammaire. Je donne juste ce que j'ai observé et je tente une comparaison avec ce que je fais par rapport à la mémorisation des connaissances chez moi.
Merci. Dans ce système, ce sont les élèves qui choisissent s'ils vont passer un brevet d'apprenti/compagnon/maître ou bien passent-ils tous le même brevet ?
avatar
bernardo
Fidèle du forum

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par bernardo le Sam 19 Mai 2018 - 19:15
Je pense que c'est bien de combiner les ceintures (par exemple de grammaire) avec des contrôles de grammaire notés sur 20.
Le contrôle permet en effet d'avancer, de ne pas piétiner, de vérifier que quelque chose est acquis dans le domaine des natures ou des fonctions ou des propositions (par exemple).
La ceinture (le mieux, à mon avis, c'est jaune en 6e, orange en 5e, verte en 4e, bleue en 3e donc une par an), c'est une évaluation plus globale d'un niveau attendu. Sur le plan symbolique c'est très puissant. L'obtention d'une ceinture peut être notée dans le carnet de correspondance, voire dans le bulletin (en plus de la moyenne) ; les élèves sont très fiers.
Après, il ne faut pas chercher LA ceinture parfaite.
Je préfère bricoler une ceinture en fonction de la classe que j'ai.
Et je peux changer l'année suivante (mais, au bout d'un moment, ça se stabilise quand même autour de constantes).
Outil souple donc, en plus des notes.
Quand ça devient dogmatique, c'est moche.

_________________
Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat

Spoiler:
:MissT:
Virgules
Niveau 2

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Virgules le Sam 19 Mai 2018 - 19:19
Ce que je trouvais bien dans les ceintures c'est q'un élève ayant échoué peut tout au long de l'année revenir sur son échec. Après tout, ce qui nous importe, c'est qu'un élève ait acquis une notion/une pratique, pas de savoir s'il l'a acquise plus ou moins vite que ses camarades, ou au bon moment dans l'année...

Ni plus, ni moins.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Elyas le Sam 19 Mai 2018 - 19:41
@Virgules a écrit:
@Elyas a écrit:Je ne suis pas expert en grammaire (je suis professeur d'HG) mais je peux proposer plusieurs pistes.

Quand on évalue par ceintures (ou par brevet), le maître mot est "entraînement". Une des erreurs est de faire des ceintures notionnelles. La meilleure option est de faire des ceintures de maîtrise générale de plus en plus complexe. Quand on travaille sur des pratiques langagières (rédaction, expérience scientifique, récit historique, cartographie, composition, dissert, ampleur de la mémorisation), les ceintures sont très faciles à mettre en place. Sur des aspects de "mécanique", je vois mal comment faire et j'opterai plutôt pour des brevets avec un système d'entraînement hebdomadaire de 10 mn où tu fais un entraînement sur une notion de grammaire en cours d'étude et une vue auparavant afin que tous les points de grammaire de l'année soient toujours mobilisés.
Ensuite, tu peux faire des brevets et, en mélangeant avec les ceintures, tu peux faire des brevets de base allant vers des brevets complexes du genre en simples les brevets des accords, de l'indicatif, à des intermédiaire comme un brevet de la concordance des temps jusqu'à des brevets plus complexes comme des brevets demandant de faire des rédactions où la grammaire et la conjugaison seront évaluées et soumises à des contraintes précises. Tu pourrais faire des brevets d'apprentis, des brevets de compagnons et des brevets de maîtres ce qui te permet après de positionner sur LSU en insuffisant (pas ou peu de brevets d'apprentis, fragile avec les brevets d'apprentis atteints, satisfaisant avec les brevets de compagnons et très satisfaisants avec les brevets de maîtres). Cependant, je pense que cela ne peut fonctionner qu'avec un entraînement régulier et des leçons de grammaire bien construite et manipulée régulièrement.
Comme la grammaire est une discipline de compilation et d'application complexe et sophistiquée, je ne vois que cette possibilité de brevets en trois niveaux pour éviter les approches notionnelles qui, selon moi, n'ont aucun intérêt parce qu'elles reproduisent le caractère d'évaluation de fin de chapitre alors que l'évaluation par ceintures/brevets repose sur l'entraînement et l'effet-système de révisions/manipulation/évaluation sur toute l'année.

Après, je ne suis pas expert en grammaire. Je donne juste ce que j'ai observé et je tente une comparaison avec ce que je fais par rapport à la mémorisation des connaissances chez moi.
Merci. Dans ce système, ce sont les élèves qui choisissent s'ils vont passer un brevet d'apprenti/compagnon/maître ou bien passent-ils tous le même brevet ?

Ce sont les élèves qui choisissent mais tu dois créer des temps pour le passage des ceintures/brevets.

Après, n'oublie pas les entraînements réguliers. Donne des scores de réussite notifiés en pourcentage qui vont leur permettre de constater leurs progrès et ainsi passer les ceintures/brevets.
archeboc
Esprit éclairé

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par archeboc le Sam 19 Mai 2018 - 23:54

Avis extérieur d'un parent d'élève dont l'un des globules, en primaire, a un PE qui fait fonctionner la classe avec deux séries de ceintures : l'une pour la grammaire, l'autre pour les mathématiques. Le système fonctionne sur l'année scolaire, c'est-à-dire que l'éventuelle ceinture noire de fin d'année ne sera pas conservée à la rentrée prochaine.
Le principal intérêt de ce fonctionnement est d'objectiver, au moins pour les élèves qui possèdent les prérequis, les objectifs d'apprentissage pour la ceinture en cours. Ils savent où ils doivent aller, et c'est la première fois que je vois cela en CE2. Je suppose que cela permet de mettre en place une pédagogie de la répétition qui ait un sens pour l'élève. Au passage, j'imagine qu'utilisé en 6e ou 5e, le système permet de donner aux élèves une lisibilité sur l'année.

En dehors de cela, la ceinture est finalement assez proche du bon point ou de la note : c'est la récompense de l'effort fourni. En comparaison avec note et bon point, et là c'est une réflexion purement théorique, la ceinture me semble moins induire une mentalité de banquier ou de rapace. Les passages de ceinture sont collectifs, certains ratent et d'autres réussissent, mais au sein du groupe des lauréats, on ne peut pas jalouser ou narguer le voisin pour un demi-point (cela, c'était pour le rapace), et la ceinture constitue une histoire personnelle, là où le bon point constitue une fortune qu'on thésaurise (et voilà un banquier).

Ensuite, en instituant un référentiel stable dans le temps, je ne vois pas comment on peut accorder une ceinture jaune à l'élève qui n'a pas les prérequis : on saperait alors la confiance de tous les autres élèves dans le système. Dans ces conditions, le système devient très décourageant pour les élèves de queue de peloton. Il faut peut-être adapter l'échelle de notation pour que la ceinture jaune ou orange soit atteignable en un an par les élèves les moins bons ?



_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Fesseur Pro le Dim 20 Mai 2018 - 0:19
Si ça permet aux élèves de s'accrocher...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par pseudo-intello le Dim 20 Mai 2018 - 0:23
Je n'utilise pas (pas encore ?) les ceintures, mais en conjugaison (et j'y réfléchis pour la grammaire), je divise mes 20 questions (20 verbes à conjuguer à telle personne, tel temps...) en trois "paragraphes" ; à gauche du 1er, mes élèves voient une arre gris clair (jaune sur mon PC), gris plus soutenu (orange sur mon PC) pour le 2e et gris foncé pour le 3e.

Je leur ai expliqué que le 1er paragraphe représente des verbes à conjuguer super simples, et que s'ils ne réussissent pas, ils font exprès, ou ils lisent pal les questins ou ils font un énorme pifomètre.

Le 2e paragraphe sera réussi s'ils ont acquis la logique de la chose, mais pas les exceptions ou les petites complications.

S'ils parviennent aussi à répondre correctement aux questions du 3e paragraphe, c'est qu'ils maîtrisent vraiment bien le sujet (bon, il y a la note qui le dit clairement, aussi).

Dans mon cas, ça n'avance pas forcément à grand chose pour les élèves qui dépassent les 15/20 ou plafonnent à deux, mais pour les élèves moyens, ça permet d'établir une interprétation plus nette de leur note chiffrée.


Accessoirement, ça permet de percevoir la différence entre un élève qui a 8/20 parce qu'il a globalement essayé d'apprendre à peu près sa leçon et a plus ou moins compris le principe général , mais pas davantage (il réussit globalement les questions jaunes, un peu les questions orange et aucune question rouges, et celui qui aurait potentiellement compris mais fait des tas de fautes d'étourderie (qui va parvenir à répondre correctement sur une partie des questions rouges mais se rétamer sur quelques questions jaunes).
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Elyas le Dim 20 Mai 2018 - 5:57
@archeboc a écrit:
Avis extérieur d'un parent d'élève dont l'un des globules, en primaire, a un PE qui fait fonctionner la classe avec deux séries de ceintures : l'une pour la grammaire, l'autre pour les mathématiques. Le système fonctionne sur l'année scolaire, c'est-à-dire que l'éventuelle ceinture noire de fin d'année ne sera pas conservée à la rentrée prochaine.
Le principal intérêt de ce fonctionnement est d'objectiver, au moins pour les élèves qui possèdent les prérequis, les objectifs d'apprentissage pour la ceinture en cours. Ils savent où ils doivent aller, et c'est la première fois que je vois cela en CE2. Je suppose que cela permet de mettre en place une pédagogie de la répétition qui ait un sens pour l'élève. Au passage, j'imagine qu'utilisé en 6e ou 5e, le système permet de donner aux élèves une lisibilité sur l'année.

En dehors de cela, la ceinture est finalement assez proche du bon point ou de la note : c'est la récompense de l'effort fourni. En comparaison avec note et bon point, et là c'est une réflexion purement théorique, la ceinture me semble moins induire une mentalité de banquier ou de rapace. Les passages de ceinture sont collectifs, certains ratent et d'autres réussissent, mais au sein du groupe des lauréats, on ne peut pas jalouser ou narguer le voisin pour un demi-point (cela, c'était pour le rapace), et la ceinture constitue une histoire personnelle, là où le bon point constitue une fortune qu'on thésaurise (et voilà un banquier).

Ensuite, en instituant un référentiel stable dans le temps, je ne vois pas comment on peut accorder une ceinture jaune à l'élève qui n'a pas les prérequis : on saperait alors la confiance de tous les autres élèves dans le système. Dans ces conditions, le système devient très décourageant pour les élèves de queue de peloton. Il faut peut-être adapter l'échelle de notation pour que la ceinture jaune ou orange soit atteignable en un an par les élèves les moins bons ?



Avec une progressivité construite sur l'année renforcée par le système d'entraînement hebdomadaire demandant de réviser un point récent et un point ancien le tout avec de l'explicitation, on résout en partie ce souci. Néanmoins, tout système d'évaluation a ses limites. Dans les ceintures, la vision du niveau en fin d'année est claire et ça peut être très cruel parce que rien ne masque les carences que ce soit dû au manque de travail ou aux difficultés.
Cependant, quand on travaille ainsi, les ceintures de niveau inférieur doivent être atteignables mais l'objectif de niveau de ceinture annuel doit être celui des attendus objectifs pour démarrer le niveau suivant.
De mon expérience, seuls les élèves en décrochage scolaire complet avec aucune politique d'établissement contre le décrochage échouent (mais ils échouent partout).
Contenu sponsorisé

Re: Les ceintures de grammaire au collège : quelqu'un a déjà tenté ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum