Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
boris vassiliev
Grand sage

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par boris vassiliev le Dim 7 Mai 2017 - 22:57
Et pour le coup, elle est loin d'être excellente... Les notes en philo, HG et littérature parlent d'elles-mêmes, je pense...
En histoire, je tente d'éponger le désastre du bac blanc à grand coup de DM et de travaux notés mais la tendance globale est plutôt à baisser les bras...


Dernière édition par boris vassiliev le Lun 8 Mai 2017 - 4:59, édité 2 fois
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par mafalda16 le Dim 7 Mai 2017 - 23:00
@Catalunya a écrit:
@boris vassiliev a écrit:Matez un peu ces résultats en TL...
Votre pronostic pour le bac ? Laughing


2 maximum n'auront pas leur bac.

PS : et je sens que les collègues de langue surnotent, et ça m'énerve.


Je plussoie furieux
archeboc
Esprit éclairé

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par archeboc le Dim 7 Mai 2017 - 23:31
Celui que je plains le plus, c'est l'élève à 14,47 de moyenne.

Il doit se sentir bien seul.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par boris vassiliev le Dim 7 Mai 2017 - 23:44
C'est une élève adorable, qui n'a pas un niveau exceptionnel, mais qui fait tout simplement son travail et boit nos paroles dès qu'il s'agit de conseils de méthode... Sur ce point elle est quasi-isolée, les autres en font nettement moins et surtout à leur tête, la jouent blasés, s'appuyant sur des acquis qu'ils n'ont pas hormis les quelques élèves qui dépassent un peu la moyenne.


Dernière édition par boris vassiliev le Lun 8 Mai 2017 - 5:00, édité 1 fois

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
nuages
Doyen

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par nuages le Lun 8 Mai 2017 - 0:33
Les notes de littérature affraid J'imagine qu'ils ont renoncé à ouvrir Les Faux-Monnayeurs (ou même à l'acheter)
archeboc
Esprit éclairé

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par archeboc le Lun 8 Mai 2017 - 8:50
@boris vassiliev a écrit:C'est une élève adorable, qui n'a pas un niveau exceptionnel, mais qui fait tout simplement son travail et boit nos paroles dès qu'il s'agit de conseils de méthode... Sur ce point elle est quasi-isolée, les autres en font nettement moins et surtout à leur tête, la jouent blasés, s'appuyant sur des acquis qu'ils n'ont pas hormis les quelques élèves qui dépassent un peu la moyenne.

C'est surtout pour cela qu'on la plaint : dans le supérieur, elle va se prendre une grande gifle. Il faut lui souhaiter d'arriver à s'accrocher.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Forster
Neoprof expérimenté

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Forster le Lun 8 Mai 2017 - 10:00
LordSteven a écrit:
@gauvain31 a écrit:
LordSteven a écrit:Je vous entends bien Gauvain,  mais dans ce cas là d'autres filières sont envisageables non?
Après c'est sans doute lié aussi à la réputation de telle filière dans tel établissement.  A titre d'exemple,  j'ai cette année deux secondes,  dans l'une d'elle les meilleurs linguistes demandent L, dans l'autre,  des jeunes gens charmants,  le discours: nous ne sommes pas assez bon pour aller en L, nous irons en S ou ES

Ah mais tout à fait: il en va de la responsabilité des parents également. Le problème est que dans l'établissement où je suis, la filière L n'a pas bonne réputation (contrairement à d'autres L de certains lycées toulousains qui ont des options demandées: Musique, audiovisuelle et là effectivement c'est un vrai plaisir d'avoir ce type d'élèves qui sont curieux de nature. Mais ce type de lycée où la L est filière d’excellence et la ES filière d’égout est rare à Toulouse... je n'en connais qu'un seul même ).
Quant au filière STMG ou Pro ou devraient être ces élèves, cela ne doit pas être des filières d'assez haut standing je suppose. Le côté "filière général " de la L doit aussi attirer.

Je ne dirais pas que la L est une filière d'excellence (mon lycée reste même à caractère scientifique) mais nous faisons en sorte à ce qu'elle soit très exigeante du fait de la présence des Abibac.  En absence de série techno,  les plus faibles vont souvent en ES.

Voilà ta réponse. De mon expérience, les seules classes de L qui restent exigeantes font une forme de sélection par option ou spécialité. Nous avons réussi à remettre notre filière L à un niveau acceptable avec l'abibac, l'esabac et une section européenne en anglais. Nous avons également réussi à maintenir le russe. Nous avons donc de véritables L car 90% des élèves choisissent vraiment la L par intérêt. Les élèves de la section internationale viennent également grossir les rangs mais c'est encore une autre sélection.

Nous faisons également un gros travail sur l'orientation en seconde et nous avons un discours très dur sur nos attentes afin qu'ils ne se bercent pas d'illusion. Ca attire les élèves motivés et décourage ceux qui veulent juste éviter les maths. Certes nous n'avons que 2 classes et elles ne sont pas à 35 mais on peut travailler correctement. Au mois de mai, avant les conseils de classe et donc les choix définitifs d'orientation, les professeurs de français/histoire-géo/anglais/philosophie distribuent une bibliographie d'oeuvres à lire pendant l'été aux élèves qui ont demandé une L au deuxième trimestre. Sur une centaine de demandes à la fin du deuxième trimestre, on tombe en général autour de 60 à la fin de l'année. Ca peut paraître terrible d'essayer de décourager les élèves mais il y a 6 ans nous n'avions qu'une seule classe avec des élèves n'ayant pas eu leur choix de bac pro...

boris vassiliev: courage pour la fin de l'année avec cette classe même si j'imagine que tu auras très peu d'élèves les dernières semaines. En espérant que l'année suivante soit meilleure Smile.
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par boris vassiliev le Dim 4 Juin 2017 - 12:45
Et voilà, au final, le dénouement du 3e trimestre.
Au niveau des absences, tous les records ont été pulvérisés : plus de 500 demi-journées d'absence au 3e trimestre, et encore en arrêtant le décompte un peu avant...

Spoiler:

La semaine dernière, alors que je finissais le dernier chapitre de géo, il manquait en moyenne une dizaine d'élèves. Si encore les présents n'étaient que des motivés. Mais non, beaucoup ne viennent que parce qu'ils sont bien ensemble, pas pour s'impliquer dans le cours en se disant que ça irait peut-être mieux ensuite pour l'apprendre...

Pour la semaine prochaine, j'ai proposé des oraux blancs, ou bien de l'entraînement sur l'étude critique de docs histoire, puisque c'est ce vers quoi on devrait s'acheminer. Mais je doute fort d'avoir des clients...

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
sylvie57
Niveau 10

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par sylvie57 le Dim 4 Juin 2017 - 14:53
Bonjour,

Le portrait que vous brossez des TL me fait très peur. Pas pour moi car j'enseigne en collège (classes sans notes , évaluations par compétences :QUE DU BONHEUR!) mais pour ma fille.Elle a choisi une orientation en 1L car les enseignements qui y sont proposés sont ceux pour lesquels elle a le plus d'affinités .C'est un bonne élève [brevet avec mention TB (même si ce diplôme ne vaut plus rien!!) et 17.5 et année de 2de avec des moyennes trimestrielles entre 15.97 et 16.77] et une futur désir d'orientation en Khâgne. Ce que vous dites des L me remplit de doutes et d'amertume quant au choix de ma fille.A t-elle eu raison de suivre la voie du "désir" plutôt que celle de la raison (bon(ne) élève=1/T S)?
avatar
Miettes
Niveau 7

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Miettes le Dim 4 Juin 2017 - 15:25
J'interviens sans y avoir été invitée pour vous répondre, sylvie57 ; j'ai choisi en 2010 une orientation en L, étant très bonne élève en seconde et me destinant à une prépa littéraire. Et tout s'est très bien passé ! Les enseignements données en L sont profitables lorsque les élèves sont sérieux (et les huit heures de philo hebdomadaires sont vraiment formatrices). Si votre fille est sérieuse et curieuse, ce dont je ne doute pas, elle mettra à profit son temps libre (car on ne peut nier en avoir plus en L qu'en S) pour lire les classiques de la littérature et de la philosophie, pour se former une base de culture générale qui lui sera profitable en prépa. Et d'ailleurs, le premier trimeste en prépa était bien plus facile pour les anciens élèves de L que pour les autres.

(J'ajoute que faire des heures et des heures de maths et de physique pour une orientation en khâgne est totalement inutile. Mes parents m'avaient forcée, au cours du premier semestre de première, à intégrer une section S, que j'ai quittée après les vacances de Noël : je me suis empressée d'oublier tout le contenu de mes cours scientifiques, à tout jamais).

Mieux vaut deux années de L bien utilisées qu'une orientation rassurante surtout pour les élèves qui n'ont pas d'idée bien arrêtée pour la poursuite de leurs études.
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Fires of Pompeii le Dim 4 Juin 2017 - 15:47
Sylvie S, même expérience que Miettes.

Très bonne élève, et dans la mesure où je savais que je voulais enseigner le français et le latin (puis le grec mais c'est venu en prépa), je n'ai jamais envisagé la section S, au grand dam de mes professeurs. Mes parents ont respecté et approuvé mon choix. J'ai eu d'excellents professeurs en L.

La "voie" de la raison ce n'est pas une section S. Ni une section L. Je veux dire dans l'absolu. La voie de la raison c'est celle qui, compte tenu du goût de l'élève et de ses résultats, et de son projet, est cohérente. La L, en ce qui concerne votre fille.

Elle en tirera une bien meilleure formation à la littérature que dans une section S...

De la même manière, la bonne voie, pour une personne de mon entourage, a été le lycée agricole : il adorait le domaine, connaissait énormément de choses et voulait en faire son métier. C'était logique, donc il y est allé. Point.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
sylvie57
Niveau 10

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par sylvie57 le Dim 4 Juin 2017 - 16:10
Merci Miettes et Fires of Pompeii..Je ne doute pas de la qualité de l'enseignement en L et je ne considère PAS DU TOUT la filière S comme LA filière.C'est pour cela que nous avons laissé notre fille choisir sa filière.Cependant la pression  mise sur les bon(ne)s élèves pour qu'ils/elles conservent les maths est très  (trop?) forte.Ma fille veut travailler dans les langues et la culture (école des chartres par ex)  et au conseil de classe, on lui a conseillé de prendre l'option maths plutôt que LV1 Renf!!! Elle a tenu bon et a pris ce qui lui semblait le plus cohérent au vu de son projet professionnel.

Merci de m'avoir rassurer quant au choix que ma fille a fait !
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Caspar le Dim 4 Juin 2017 - 16:27
@sylvie57 a écrit:Merci Miettes et Fires of Pompeii..Je ne doute pas de la qualité de l'enseignement en L et je ne considère PAS DU TOUT la filière S comme LA filière.C'est pour cela que nous avons laissé notre fille choisir sa filière.Cependant la pression  mise sur les bon(ne)s élèves pour qu'ils/elles conservent les maths est très  (trop?) forte.Ma fille veut travailler dans les langues et la culture (école des chartres par ex)  et au conseil de classe, on lui a conseillé de prendre l'option maths plutôt que LV1 Renf!!! Elle a tenu bon et a pris ce qui lui semblait le plus cohérent au vu de son projet professionnel.

Merci de m'avoir rassurer quant au choix que ma fille a fait !

École (nationale) des Chartes plutôt.
avatar
sylvie57
Niveau 10

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par sylvie57 le Dim 4 Juin 2017 - 16:32
Caspar Goodwood a écrit:
@sylvie57 a écrit:Merci Miettes et Fires of Pompeii..Je ne doute pas de la qualité de l'enseignement en L et je ne considère PAS DU TOUT la filière S comme LA filière.C'est pour cela que nous avons laissé notre fille choisir sa filière.Cependant la pression  mise sur les bon(ne)s élèves pour qu'ils/elles conservent les maths est très  (trop?) forte.Ma fille veut travailler dans les langues et la culture (école des chartres par ex)  et au conseil de classe, on lui a conseillé de prendre l'option maths plutôt que LV1 Renf!!! Elle a tenu bon et a pris ce qui lui semblait le plus cohérent au vu de son projet professionnel.

Merci de m'avoir rassurer quant au choix que ma fille a fait !

École (nationale) des Chartes plutôt.

J'ai omis une majuscule, effectivement :Oups:

avatar
Caspar
Bon génie

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Caspar le Dim 4 Juin 2017 - 16:36
C'est plutôt le r de trop qui m'a fait tiquer, désolé de jouer au prof. Very Happy
avatar
sylvie57
Niveau 10

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par sylvie57 le Dim 4 Juin 2017 - 16:56
Double :Oups: .
Je me suis relue mais j'ai rien vu!!  Quel boulet
avatar
nuages
Doyen

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par nuages le Dim 4 Juin 2017 - 16:59
Ma TL comporte plusieurs élèves très brillants dans toutes les matières qui se destinent à des classes préparatoires littéraires . Ils auront une mention TB au bac, cela me semble déjà acquis. Par ailleurs, d'autres ne font rien, ne lisent aucune oeuvre et ne viennent plus à aucun cours depuis le mois d'avril, mais ils n'ont jamais gêné ceux qui voulaient travailler. Ils reconnaissent sincèrement ne pas avoir le niveau depuis l'entrée en 1ère L pour pouvoir suivre mais ont refusé toute autre orientation . Ils misent sur un miracle le jour de l'examen et on ne peut leur donner tort car nombreuses ont été les réussites miraculeuses au bac L les années passées .
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Caspar le Dim 4 Juin 2017 - 17:00
@sylvie57 a écrit:Double :Oups: .
Je me suis relue mais j'ai rien vu!!  Quel boulet

J'avais une collègue documentaliste qui parlait tout le temps de la "chartre du CDI" (elle disait aussi les "thermes romaines") et je n'ai jamais osé la corriger, (mais bon, d'après le Petit Robert "chartre" a été employée jusqu'au XIXe (et pas de majuscule à chartes, mea culpa). Very Happy
avatar
sylvie57
Niveau 10

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par sylvie57 le Dim 4 Juin 2017 - 17:24
Je ne me vexe jamais (enfin rarement)quand on me fait remarquer mes erreurs!
Gui7863
Niveau 6

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Gui7863 le Dim 4 Juin 2017 - 17:36
Je suis en collège mais quand je vois ce que l'on fait déjà avec le brevet et les compétences...

Il y a eu aussi ce reportage hier sur TF1 ("Grand reportage") qui illustre bien ce que vous dites.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Caspar le Dim 4 Juin 2017 - 17:39
@Gui7863 a écrit:Je suis en collège mais quand je vois ce que l'on fait déjà avec le brevet et les compétences...

Il y a eu aussi ce reportage hier sur TF1 ("Grand reportage") qui illustre bien ce que vous dites.

Des précisions ?
Gui7863
Niveau 6

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Gui7863 le Dim 4 Juin 2017 - 17:40
Caspar Goodwood a écrit:
@Gui7863 a écrit:Je suis en collège mais quand je vois ce que l'on fait déjà avec le brevet et les compétences...

Il y a eu aussi ce reportage hier sur TF1 ("Grand reportage") qui illustre bien ce que vous dites.

Des précisions ?

http://www.lci.fr/replay/grands-reportages-du-3-juin-2017-l-annee-du-bac-2054116.html
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par boris vassiliev le Dim 4 Juin 2017 - 18:07
Il y a de cela 22 ans affraid , on avait tout fait en 2nde pour me dissuader d'aller en L où je voulais aller. Ce qui me plaisait, c'étaient l'histoire, la littérature, le grec, les langues et, si je m'en sortais pas trop mal en sciences, je n'étais vraiment pas fait pour les maths. On avait même convoqué mes parents pour demander s'il n'y avait pas une "erreur" dans les voeux... A l'époque, l'orientation se réduisait à peu près à néant dans les lycées et, ne sachant pas même pas en quoi consistaient les SES, je n'avais même pas envisagé un bac ES.
Je n'ai jamais regretté mon choix car je me suis vraiment éclaté en 1ère et Tle, mais c'est vrai que lorsque j'ai débarqué en hypokhâgne, avec pourtant 16 de moyenne générale en TL, je suis tombé de haut : le rythme de travail en L (dans un lycée de banlieue, disons, enfin pas un lycée où les L sont une filière d'excellence) ne m'avait en rien préparé à ce qui m'attendait et, faute d'être vraiment drivé pour faire face aux premiers coups durs de la sélection, j'avais préféré renoncer pour rester un "bon élève" en fac (d'histoire, puisque de toute façon, c'était ce que je voulais étudier).

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
boris vassiliev
Grand sage

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par boris vassiliev le Mer 7 Juin 2017 - 14:09
7 élèves hier pour la fin du dernier cours de géo et la présentation de l'épreuve orale de rattrapage, 5 élèves ce matin pour un rappel de méthode sur l'étude critique de docs histoire. Certes "ils révisent", en tout cas celles qui étaient là ce matin n'avaient plus la moindre idée du plan ni des notions sur les Etats-Unis et le monde depuis 1918. C'est pas comme si je n'avais pas insisté sur ces points-là, avec soulignage des mots dans le cours et fiche de révision type plan détaillé...
Pour oublier cette classe décourageante, j'en viens à "rêver" de retrouver mes 1ES en TES l'an prochain. Ils sont certes un peu pénibles, mais au moins ils sont motivés, ce qui n'est paraît-il que moyennement le cas des autres 1ES. Au conseil ils ont l'intention de nous "redemander", certains profs de la classe, mais visiblement au lycée les collègues qui demandent à "suivre" une classe ne l'ont que rarement. En même temps, c'est peut-être préférable au niveau lassitude et de la façon de faire cours qui ne convient jamais à toute une classe.

_________________
Hé ben moi j'aurais donné à mademoiselle 20/20, et en cotant vache. (Robert Dalban, Les Tontons flingueurs (1963), Michel Audiard)
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Caspar le Mer 7 Juin 2017 - 14:15
@boris vassiliev a écrit:7 élèves hier pour la fin du dernier cours de géo et la présentation de l'épreuve orale de rattrapage, 5 élèves ce matin pour un rappel de méthode sur l'étude critique de docs histoire. Certes "ils révisent", en tout cas celles qui étaient là ce matin n'avaient plus la moindre idée du plan ni des notions sur les Etats-Unis et le monde depuis 1918. C'est pas comme si je n'avais pas insisté sur ces points-là, avec soulignage des mots dans le cours et fiche de révision type plan détaillé...
Pour oublier cette classe décourageante, j'en viens à "rêver" de retrouver mes 1ES en TES l'an prochain. Ils sont certes un peu pénibles, mais au moins ils sont motivés, ce qui n'est paraît-il que moyennement le cas des autres 1ES. Au conseil ils ont l'intention de nous "redemander", certains profs de la classe, mais visiblement au lycée les collègues qui demandent à "suivre" une classe ne l'ont que rarement. En même temps, c'est peut-être préférable au niveau lassitude et de la façon de faire cours qui ne convient jamais à toute une classe.


Ah oui, je suis bien d'accord, "suivre" une classe est très rarement une bonne idée, même si ça rassure certains élèves d'avoir le même professeur. J'aime bien voir des têtes nouvelles à la rentrée.

Pour revenir au sujet: grand moment pour la préparation des dossiers de LELE hier. Fautes dans les noms d'auteurs, titres de romans pas soulignées, titres d'œuvres modifiés, dossiers pas finis, photocopies oubliées, choix du document personnel pas arrêté...Heureusement ce n'est que coefficient 1. cafe
avatar
gluche
Niveau 6

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par gluche le Mer 7 Juin 2017 - 18:27
Cette année, mes Tl sont plus que catastrophiques... 6 de moyenne au dernier trimestre et moins d'un tiers des élèves présents en cours depuis le retour des vacances de printemps...
"Preuves" pour 45% des élèves. Je ne vois pas comment le naufrage serait évitable! (Et devinez sur qui ça va retomber?)
Contenu sponsorisé

Re: Portrait d'une TL : chronique d'un naufrage => 96,6 % de réussite au bac...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum