Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Colombine
Expert spécialisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Colombine le Sam 16 Avr 2016 - 17:31
@Provence a écrit:
@Colombine a écrit:

Dans l'une de mes classes, j'ai 1/3 de gauchers.

Je suis frappée par le nombre de gauchers dans les classes. Je ne serais pas surprise que, parmi eux, on trouve quelques droitiers contrariés...

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?
avatar
Provence
Bon génie

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Provence le Sam 16 Avr 2016 - 17:45
@Colombine a écrit:
@Provence a écrit:
@Colombine a écrit:

Dans l'une de mes classes, j'ai 1/3 de gauchers.

Je suis frappée par le nombre de gauchers dans les classes. Je ne serais pas surprise que, parmi eux, on trouve quelques droitiers contrariés...

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?

Quand le nombre de gauchers dans une classe fait exploser les statistiques, on peut supposer que tous ne sont pas gauchers. Et, dans ce cas, ils seraient droitiers.

Ma soeur, en maternelle, faisait toujours attention à faire placer le capuchon du stylo sur celui-ci de sorte que l'élève, ayant la main droite prise par le capuchon, ne se mette pas à dessiner avec la gauche par défaut (et inversement).

avatar
Colombine
Expert spécialisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Colombine le Sam 16 Avr 2016 - 17:48
Les statistiques sont-elles toujours de 10% de gauchers ? Je pensais qu'ils étaient légèrement plus nombreux depuis qu'on ne les contrariait plus.
avatar
cocoonpeda
Niveau 9

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par cocoonpeda le Sam 16 Avr 2016 - 17:51
J'ai des élèves de CM2 et suis aussi de plus en plus surprise par l'écriture de mes élèves...
Ils essaient tous, plus ou moins, dès le début d'année d'écrire en script, de faire des ronds sur les i à la place des points etc....tout cela a déjà été dit ici. Je remarque aussi qu'il forment très mal leurs chiffres (les 4 sans lever le stylo par exemple pour faire la barre du 4, les 5 qui ressemblent à des S).
Je suis très exigeante sur l'écriture et j'ai trouvé un assez bon moyen de les obliger à bien former leurs lettres:  les élèves échangent régulièrement leurs cahiers pour certaines corrections (notamment en dictée de mots, de phrases...). Ils sont souvent surpris de découvrir que certains mots ou lettres de leurs camarades sont illisibles...Ils comptent faux si le mot est illisible selon eux.
Cela donne lieu à des échanges verbaux entre eux et ils peuvent prendre alors prendre conscience que leur écriture est lisible ou pas... Entre eux, ils ne laissent pas passer grand chose!
Je revois tous les cahiers ensuite bien sûr.
Ils apprécient ces échanges et font donc réellement un effort pour bien écrire la fois suivante. Car, si l'on écrit c'est bien pour pouvoir être lu ensuite Wink et pas que par le prof! Cela les motive donc pour "s'appliquer" davantage et je note toujours une appréciation positive dans la marge lorsque l'élève a fait un effort.


Enfin, bien sûr, il y a des compétences à valider en CM2 concernant la copie:
CM2
: Copier sans erreur un texte d’au moins quinze lignes en lui donnant une présentation adaptée.
- Améliorer le geste graphique:
L'élève doit être capable d'écrire de manière fluide, lisible en respectant les normes et de copier les mots avec justesse.  


Mes élèves ont aussi, régulièrement, à copier des petits textes de façon "parfaite" sans aucune erreur, dans le cadre de "rituels/écriture".
Certains ont du mal car souvent les textes sont en script et ne savent pas comment "tracer" certaines lettres.
Lorsque des élèves ont d'importantes difficultés en l'écriture (graphisme/tenu du stylo) et après rencontre avec les parents, il m'arrive, dans les cas les plus graves, de les orienter vers un graphothérapeute.
Mais, à mon avis, en CM2 c'est un peu tard! Wink


A vous lire, je constate qu'en 6ème, ils recommencent comme au début du CM2!
Désespérant... Rolling Eyes

_________________
Ce que tu rêves, fais le.
Joseph DELTEIL
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par carolette le Sam 16 Avr 2016 - 17:55
@RogerMartin a écrit:
@carolette a écrit:J'enseigne en CP, et l'écriture est un gros morceau.
En début d'année, j'y passe 45 minutes chaque jour, réparties entre des petits exercices pour affiner la motricité fine (certains enfants ne savent pas pincer, ont les doigts "mous", et il faut muscler tout cela), l'explication et l'application des lignes, interlignes, carreaux, marge, et la formation des lettres, puis leur enchaînement, savoir quand lever le stylo. Ensuite les enfants gagnent en autonomie et ça ne prend plus qu'une trentaine de minutes pour les plus lents.
Evidemment on écrit partout, sur le cahier du jour, le cahier de poésies, dans le fichier de maths, en rappelant quelles sont les règles.
Il faut aussi corriger la prise en main du crayon, tenu par certains comme un piolet. Mais j'avoue que 28 par classe, c'est difficile d'être derrière chacun. Penser aussi à faire pencher le cahier vers la droite si on est gaucher, vers la gauche si on est droitier.
Bref, c'est du boulot !
En cours d'année, quand ils ont l'impression de savoir écrire "comme les grands" et qu'ils se relâchent tant sur la qualité de l'écriture que sur la tenue du stylo, je sors mon arme magique : le stylo plume ! Si on le tient mal, sanction immédiate : il n'écrit pas, ce qui oblige à reprendre de bonnes habitudes.
On échange aussi les cahiers de texte, les cahiers du jour lors des corrections : cela aide à prendre conscience que lorsqu'on écrit, on doit être lisible pour soi, pour la maîtresse, mais aussi, et surtout pour les autres.

Je n'ai jamais eu aucune formation sur l'écriture, et ai fini par acheter les bouquins de Danièle Dumont pour savoir comment m'y prendre. http://legestedecriture.fr
Je ne suis plus vraiment sa progression par geste, parce que je préfère que mes élèves sachent correctement écrire en cursive ce qu'ils savent lire et inversement. Mais j'ai conservé le reste.

Mes collègues et moi ne sommes pas tous d'accord sur la façon de former les lettres (ainsi je démarre le a sans faire une queue d'accroche, le e est une petite boucle, etc), ni de les enchaîner (savoir quand on lève le stylo dans un mot).
A partir du CM1, certains enfants se mettent à écrire partiellement en script pour ne plus avoir une écriture de "petit" : certains collègues les reprennent vertement, d'autres laissent couler "du moment que c'est lisible".

Les collègues de maternelle ont conscience qu'apprendre à bien tenir un crayon est important. Mais elles ont plus de 30 élèves par classe...

Merci, c'est très intéressant. J'aimerais bien avoir des retours sur le pied d'amorce du a ou la forme de la boucle du e, parce que j'ai cru voir que cela fait partie des modifications proposées pour les deux nouveaux "modèles d'écriture" proposé par le ministère
http://cache.media.eduscol.education.fr/file/premier_degre/05/9/Document_accompagnement_polices_de_caracteres_cursives_V2_295059.pdf

J'essaie de parler de cela aux étudiants, certains ont vraiment des écritures qui les desservent, soit par lenteur, soit par manque de lisibilité (soit les deux, histoire d'avoir trois tiers !).

Je n'adhère pas aux e proposés dans ce document, car ce tracé casse le geste en entraînant une rupture. Quand on écrit le mot elle avec une petite boucle, deux grandes boucles, puis une petite boucle, l'écriture est fluide. Lorsque l'on fait ce e "cassé", on n'obtient pas la même fluidité, mais une rupture du rythme.

Quant au a, pourquoi lui faire une amorce ? S'il est la première lettre d'un mot, on n'en a pas besoin (d'autant que ça exigerait alors de faire une amorce, puis lever le stylo pour tracer le rond du a), et s'il est au milieu du mot, c'est la fin de la lettre qui le précède qui viendra "lui donner la main".
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par carolette le Sam 16 Avr 2016 - 17:58
@Colombine a écrit:
@Provence a écrit:
@Colombine a écrit:

Dans l'une de mes classes, j'ai 1/3 de gauchers.

Je suis frappée par le nombre de gauchers dans les classes. Je ne serais pas surprise que, parmi eux, on trouve quelques droitiers contrariés...

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?

Parce que certains enseignants de maternelle, considérant un enfant qui n'utilise pas spontanément sa main droite ou gauche systématiquement, mais l'une ou l'autre en alternance, considèrent alors que l'enfant est gaucher, et l'entraînent donc à écrire de la main gauche.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par RogerMartin le Sam 16 Avr 2016 - 18:01
@carolette a écrit:
@Colombine a écrit:
@Provence a écrit:
@Colombine a écrit:

Dans l'une de mes classes, j'ai 1/3 de gauchers.

Je suis frappée par le nombre de gauchers dans les classes. Je ne serais pas surprise que, parmi eux, on trouve quelques droitiers contrariés...

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?

Parce que certains enseignants de maternelle, considérant un enfant qui n'utilise pas spontanément sa main droite ou gauche systématiquement, mais l'une ou l'autre en alternance, considèrent alors que l'enfant est gaucher, et l'entraînent donc à écrire de la main gauche.

Est-ce que de toute façon il ne va pas falloir choisir une main d'écriture ? Ce ne doit pas être facile d'apprendre des deux mains à la fois.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par carolette le Sam 16 Avr 2016 - 18:04
@RogerMartin a écrit:
@carolette a écrit:
@Colombine a écrit:
@Provence a écrit:

Je suis frappée par le nombre de gauchers dans les classes. Je ne serais pas surprise que, parmi eux, on trouve quelques droitiers contrariés...

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?

Parce que certains enseignants de maternelle, considérant un enfant qui n'utilise pas spontanément sa main droite ou gauche systématiquement, mais l'une ou l'autre en alternance, considèrent alors que l'enfant est gaucher, et l'entraînent donc à écrire de la main gauche.

Est-ce que de toute façon il ne va pas falloir choisir une main d'écriture ? Ce ne doit pas être facile d'apprendre des deux mains à la fois.

C'est plus simple de se décider, en effet. (enfin j'imagine : je n'ai jamais enseigné à écrire des deux mains, si ce n'est en fin d'année pour rire, et écrire en miroir !)
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par virgere le Sam 16 Avr 2016 - 18:09
Arf.
Mon fils (CM2) écrit comme un tractopelle. Mal, gros, lentement, en s'arrêtant deux fois par lettre, en les espaçant trop, sans régularité (ses "r" sont parfois aussi gros que ses "t"). Une horreur. Et tout est cochon : écriture, traits, ratures... Je le gronde à chaque fois que je récupère ses cahiers (3 fois par an)
Son maître s'en fiche. Et lui interdit d'écrire au plume.
Quant à moi, ce que je peux lui dire... Ça déclenche des crises, ce qui en soi n'est pas très grave, mais ne change rien concrètement, ce qui l'est davantage ("oui, mais le maître / la maîtresse il/elle a dit que")
Et pas de graphothérapeute à moins d'une heure de route.
Désespérée je suis.
Et démunie.
Seule note rassurante : il lit et comprend très bien. Ouf.

Quant à mes élèves... Sans mon passé de maîtresse de CP (qui n'a pas réussi à apprendre l'écriture à son fils, or donc, puisque "toi t'es pas ma maîtresse, t'es ma maman, et le maître il a dit que") je ne les déchiffrerais pas, pour certains ! Mais AP, reprise, points en moins : rien n'y fait.

Je sens que je vais me chercher une formation... No

_________________
2018, année de la loutre !
(je suis sûre qu'il existe une langue dans laquelle ça rime... Une récompense à qui trouve ! )
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Marie Laetitia le Sam 16 Avr 2016 - 18:16
@virgere a écrit:Arf.
Mon fils (CM2) écrit comme un tractopelle. Mal, gros, lentement, en s'arrêtant deux fois par lettre, en les espaçant trop, sans régularité (ses "r" sont parfois aussi gros que ses "t"). Une horreur. Et tout est cochon : écriture, traits, ratures... Je le gronde à chaque fois que je récupère ses cahiers (3 fois par an)
Son maître s'en fiche. Et lui interdit d'écrire au plume.
Quant à moi, ce que je peux lui dire... Ça déclenche des crises, ce qui en soi n'est pas très grave, mais ne change rien concrètement, ce qui l'est davantage ("oui, mais le maître / la maîtresse il/elle a dit que")
Et pas de graphothérapeute à moins d'une heure de route.
Désespérée je suis.
Et démunie.
Seule note rassurante : il lit et comprend très bien. Ouf.

Quant à mes élèves... Sans mon passé de maîtresse de CP (qui n'a pas réussi à apprendre l'écriture à son fils, or donc, puisque "toi t'es pas ma maîtresse, t'es ma maman, et le maître il a dit que") je ne les déchiffrerais pas, pour certains ! Mais AP, reprise, points en moins : rien n'y fait.

Je sens que je vais me chercher une formation... No

Même avec les cahiers de Danièle Dumont? http://www.editions-hatier.fr/auteur/daniele-dumont

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par virgere le Sam 16 Avr 2016 - 18:30
Han, merci : je n'avais pas vu qu'il existait des cahiers de remédiation pour les "grands", je n'avais trouvé que les cahiers pour l'apprentissage pour les plus jeunes.
Je vais tenter ça !

_________________
2018, année de la loutre !
(je suis sûre qu'il existe une langue dans laquelle ça rime... Une récompense à qui trouve ! )
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Sam 16 Avr 2016 - 18:55
@Colombine a écrit:
@Provence a écrit:
@Colombine a écrit:

Dans l'une de mes classes, j'ai 1/3 de gauchers.

Je suis frappée par le nombre de gauchers dans les classes. Je ne serais pas surprise que, parmi eux, on trouve quelques droitiers contrariés...

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?

On ne peut pas dire que ce sont des droitiers contrariés, vu que probablement personne ne les a forcés; Par contre, c'est fort possible qu'ils n'aient pas pris leur main dominante lors de l'apprentissage ( on commence à tenir un crayon très tôt, tous les enfants ne sont pas latéralisés à cet âge). Et si un doute survient, invariablement vous aurez la réponse suivante " laissez le faire, de toute façon c'est trop tard".

On peut relatéraliser à tout âge, mais cela demande un bonne connaissance du geste graphique pour accompagner le changement.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Sam 16 Avr 2016 - 18:58
@cocoonpeda a écrit:J'ai des élèves de CM2 et suis aussi de plus en plus surprise par l'écriture de mes élèves...
Ils essaient tous, plus ou moins, dès le début d'année d'écrire en script, de faire des ronds sur les i à la place des points etc....tout cela a déjà été dit ici. Je remarque aussi qu'il forment très mal leurs chiffres (les 4 sans lever le stylo par exemple pour faire la barre du 4, les 5 qui ressemblent à des S).
Je suis très exigeante sur l'écriture et j'ai trouvé un assez bon moyen de les obliger à bien former leurs lettres:  les élèves échangent régulièrement leurs cahiers pour certaines corrections (notamment en dictée de mots, de phrases...). Ils sont souvent surpris de découvrir que certains mots ou lettres de leurs camarades sont illisibles...Ils comptent faux si le mot est illisible selon eux.
Cela donne lieu à des échanges verbaux entre eux et ils peuvent prendre alors prendre conscience que leur écriture est lisible ou pas... Entre eux, ils ne laissent pas passer grand chose!
Je revois tous les cahiers ensuite bien sûr.
Ils apprécient ces échanges et font donc réellement un effort pour bien écrire la fois suivante. Car, si l'on écrit c'est bien pour pouvoir être lu ensuite Wink et pas que par le prof! Cela les motive donc pour "s'appliquer" davantage et je note toujours une appréciation positive dans la marge lorsque l'élève a fait un effort.


Enfin, bien sûr, il y a des compétences à valider en CM2 concernant la copie:
CM2
: Copier sans erreur un texte d’au moins quinze lignes en lui donnant une présentation adaptée.
- Améliorer le geste graphique:
L'élève doit être capable d'écrire de manière fluide, lisible en respectant les normes et de copier les mots avec justesse.  


Mes élèves ont aussi, régulièrement, à copier des petits textes de façon "parfaite" sans aucune erreur, dans le cadre de "rituels/écriture".
Certains ont du mal car souvent les textes sont en script et ne savent pas comment "tracer" certaines lettres.
Lorsque des élèves ont d'importantes difficultés en l'écriture (graphisme/tenu du stylo) et après rencontre avec les parents, il m'arrive, dans les cas les plus graves, de les orienter vers un graphothérapeute.
Mais, à mon avis, en CM2 c'est un peu tard! Wink


A vous lire, je constate qu'en 6ème, ils recommencent comme au début du CM2!
Désespérant... Rolling Eyes

Non Cocoonpeda, il n'est jamais trop tard. Vraiment. Je travaille avec des élèves de tout âge, collégiens, lycéens, étudiants, professionnels, retraités.
Il n'y a pas un moment de la vie où la rééducation marche le mieux.

Par contre, oui, le plus tôt est le mieux... pour éviter de se trimbaler sa mauvaise écriture qui freine les apprentissages durant des années!

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Sam 16 Avr 2016 - 19:16
Vous trouverez plus bas un peu de lecture (désolée pour les redites) pour ceux que le sujet intéresse.
En résumé :
-e en petite boucle (c'est très important)
-pas de béquille aux lettres rondes, on lève le crayon avant
-point sur les i, barres aux t, accents et cédilles se mettent toujours en fin de mot.
-pas de bouclettes ornementales ( o,r,s,b,f,v,w)

À propos de la lettre e

l'avis de Rikki sur les polices officielles

Quand mettre les points, barres et accents

La bonne tenue de crayon

Le trait d'attaque devant les lettres rondes.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Colombine
Expert spécialisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Colombine le Sam 16 Avr 2016 - 19:53
@carolette a écrit:
@Colombine a écrit:
@Provence a écrit:
@Colombine a écrit:

Dans l'une de mes classes, j'ai 1/3 de gauchers.

Je suis frappée par le nombre de gauchers dans les classes. Je ne serais pas surprise que, parmi eux, on trouve quelques droitiers contrariés...

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?

Parce que certains enseignants de maternelle, considérant un enfant qui n'utilise pas spontanément sa main droite ou gauche systématiquement, mais l'une ou l'autre en alternance, considèrent alors que l'enfant est gaucher, et l'entraînent donc à écrire de la main gauche.

Donc dans le doute, on les décrète gauchers ? :shock:
avatar
Colombine
Expert spécialisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Colombine le Sam 16 Avr 2016 - 19:58
Merci Ajupouet pour ton éclairage et pour les liens !

À partir de quel âge est-il pertinent d'apprendre à un enfant à tenir son crayon ? Et quel type de crayon utiliser ?

Pour les collégiens, les stylos ou les accessoires d'aide au positionnement des doigts peuvent-ils être recommandés ?
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par trompettemarine le Sam 16 Avr 2016 - 20:06
@virgere a écrit:Arf.
Mon fils (CM2) écrit comme un tractopelle. Mal, gros, lentement, en s'arrêtant deux fois par lettre, en les espaçant trop, sans régularité (ses "r" sont parfois aussi gros que ses "t"). Une horreur. Et tout est cochon : écriture, traits, ratures... Je le gronde à chaque fois que je récupère ses cahiers (3 fois par an)
Son maître s'en fiche. Et lui interdit d'écrire au plume.
Quant à moi, ce que je peux lui dire... Ça déclenche des crises, ce qui en soi n'est pas très grave, mais ne change rien concrètement, ce qui l'est davantage ("oui, mais le maître / la maîtresse il/elle a dit que")
Et pas de graphothérapeute à moins d'une heure de route.
Désespérée je suis.
Et démunie.
Seule note rassurante : il lit et comprend très bien. Ouf.

Quant à mes élèves... Sans mon passé de maîtresse de CP (qui n'a pas réussi à apprendre l'écriture à son fils, or donc, puisque "toi t'es pas ma maîtresse, t'es ma maman, et le maître il a dit que") je ne les déchiffrerais pas, pour certains ! Mais AP, reprise, points en moins : rien n'y fait.

Je sens que je vais me chercher une formation... No

HS : De mon côté, je trouve que ma fille ne fait pas assez de grammaire. La maîtresse fait très bien son travail, mais ce sont les programmes que je trouve insuffisants.
Mais, "la maîtresse a toujours raison" (ce qui, somme toute, est très bien et c'est en fait le principe de base à la maison) ; je ruse donc. Je lui apprends le grec (je ferai peut-être aussi le latin plus tard.) Ce sont donc des moments que nous passons ensemble avec plaisir, sans mettre la petite en porte-à-faux avec l'école. Je ne force pas, car cela mène au résultat opposé. On écrit, on fait un peu de grammaire, mais j'essaie de ne pas être une maîtresse en double  (ce qui n'est pas facile quand on est professeur.)
Quand on lit les évaluations faites en classe, je félicite tout ce qui est bien et je précise les cas lorsqu'il y a des erreurs : "Tu vois, là, ta maîtresse a corrigé telle ou telle chose ; ce qu'il faut, c'est ne pas refaire la même erreur, tu y arriveras etc. etc.).

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par frimoussette77 le Sam 16 Avr 2016 - 20:10
@Colombine a écrit:
@carolette a écrit:
@Colombine a écrit:
@Provence a écrit:

Je suis frappée par le nombre de gauchers dans les classes. Je ne serais pas surprise que, parmi eux, on trouve quelques droitiers contrariés...

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?

Parce que certains enseignants de maternelle, considérant un enfant qui n'utilise pas spontanément sa main droite ou gauche systématiquement, mais l'une ou l'autre en alternance, considèrent alors que l'enfant est gaucher, et l'entraînent donc à écrire de la main gauche.

Donc dans le doute, on les décrète gauchers ? :shock:
C'est ce qui s'est passé chez nous !
avatar
touby
Expert spécialisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par touby le Sam 16 Avr 2016 - 20:17
@Marie Laetitia a écrit:
@virgere a écrit:Arf.
Mon fils (CM2) écrit comme un tractopelle. Mal, gros, lentement, en s'arrêtant deux fois par lettre, en les espaçant trop, sans régularité (ses "r" sont parfois aussi gros que ses "t"). Une horreur. Et tout est cochon : écriture, traits, ratures... Je le gronde à chaque fois que je récupère ses cahiers (3 fois par an)
Son maître s'en fiche. Et lui interdit d'écrire au plume.
Quant à moi, ce que je peux lui dire... Ça déclenche des crises, ce qui en soi n'est pas très grave, mais ne change rien concrètement, ce qui l'est davantage ("oui, mais le maître / la maîtresse il/elle a dit que")
Et pas de graphothérapeute à moins d'une heure de route.
Désespérée je suis.
Et démunie.
Seule note rassurante : il lit et comprend très bien. Ouf.

Quant à mes élèves... Sans mon passé de maîtresse de CP (qui n'a pas réussi à apprendre l'écriture à son fils, or donc, puisque "toi t'es pas ma maîtresse, t'es ma maman, et le maître il a dit que") je ne les déchiffrerais pas, pour certains ! Mais AP, reprise, points en moins : rien n'y fait.

Je sens que je vais me chercher une formation... No

Même avec les cahiers de Danièle Dumont? http://www.editions-hatier.fr/auteur/daniele-dumont

Tiens, je vais commander ça pour mes élèves. Merci pour la référence !
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Sam 16 Avr 2016 - 20:18
@Colombine a écrit:Merci Ajupouet pour ton éclairage et pour les liens !

À partir de quel âge est-il pertinent d'apprendre à un enfant à tenir son crayon ? Et quel type de crayon utiliser ?

Pour les collégiens, les stylos ou les accessoires d'aide au positionnement des doigts peuvent-ils être recommandés ?

Dans l'idéal, on ne devrait pas donner de crayon à un enfant tant qu'il ne peut physiquement pas le tenir correctement.
Disons que dès la petite section de maternelle, on peut commencer à enseigner les fondamentaux pour une belle écriture future. Ce qui ne veut pas dire écrire, évidemment.
Cliquer ici pour le lien
Pour le type de crayon, je conseille "petite main, petit crayon" ( J'entends pas là crayon fin, pour éviter la prise palmaire, à pleine main, ou avec trop de doigts sur le crayon).
En fait, je trouve que faire tenir correctement un crayon à un enfant n'est pas si difficile. Par contre, arriver à lui faire bouger le pouce pour qu'il puisse écrire avec les doigts, ça, c'est une autre paire de manche.

Je vais faire une réponse qui ne va pas t'avancer : On apprend à tenir le crayon à un enfant dès qu'il touche un crayon ; mais de façon structurée, raisonnée et progressive selon ses capacités. Ce qui est bien, c'est qu'on a toute la maternelle pour arriver au résultat de bien tenir son crayon, sans crispation, avec des doigts mobiles.

Quant aux guides-doigts, c'est peu utile. Ce sont des contraintes, dès que l'on retire ladite contrainte, les mauvaises habitudes reviennent au galop.




_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par trompettemarine le Sam 16 Avr 2016 - 20:55
J'ai trois élèves de TL qui écrivent en majuscules d'imprimerie. Evidemment, elles manquent toujours de temps pour finir l'exercice. Elles ne me répondent pas quand je leur demande pourquoi elles écrivent ainsi.
Savez-vous si des orthophonistes peuvent donner ce genre de conseils pour une prétendue meilleure lisibilité ?

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
Mictlantecuhtli
Niveau 9

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Mictlantecuhtli le Sam 16 Avr 2016 - 21:00
Mes troisièmes écrivent souvent en majuscules (sur deux interlignes !!!)... C'est illisible Sad

_________________
Ō miserās hominum mentēs, ō pectora cæca !
Quālibus in tenebrīs uītæ quantīsque perīclīs
dēgitur hoc æuī quodcumquest ! Nōnne uidēre
nīl aliud sibi nātūram lātrāre, nisi ut quī
corpore sēiūnctus dolor absit — mente fruātur
iūcundō sēnsū, cūrā sēmōta metūque ?
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par carolette le Sam 16 Avr 2016 - 21:30
@frimoussette77 a écrit:
@Colombine a écrit:
@carolette a écrit:
@Colombine a écrit:

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?

Parce que certains enseignants de maternelle, considérant un enfant qui n'utilise pas spontanément sa main droite ou gauche systématiquement, mais l'une ou l'autre en alternance, considèrent alors que l'enfant est gaucher, et l'entraînent donc à écrire de la main gauche.

Donc dans le doute, on les décrète gauchers ? :shock:
C'est ce qui s'est passé chez nous !

CQFD
avatar
Héliandre
Expert spécialisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Héliandre le Sam 16 Avr 2016 - 22:33
@Ajupouet a écrit:

À propos de la lettre e

l'avis de Rikki sur les polices officielles

Quand mettre les points, barres et accents

La bonne tenue de crayon

Le trait d'attaque devant les lettres rondes.

Tes vidéos sont très intéressantes. Merci. Je reconnais des défauts vus dans les copies et je n'avais jamais réfléchi ainsi aux erreurs de gestes liés à la vitesse d'écriture, qui fait prendre certains plis.
cox6nelle
Niveau 5

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par cox6nelle le Dim 17 Avr 2016 - 0:11
Tous ces liens sont forts intéressants... et me donnent envie d'en savoir plus... et de mieux conseiller mes élèves.
J'imagine que chaque cas de dysgraphie (j emploie le mot dysgraphie meme si je suis consciente que je ne suis pas apte a la diagnostiquer réellement) est particulier, et qu on ne peut pas donner des conseils "généraux".
Certains intervenants sur le site ont l'air spécialistes ...
J'ai bien compris que donner des lignes à recopier n est pas une solution.
Je pense aussi avoir saisis que la tenue du crayon est un facteur très fréquent de cause de dysgraphie...

Je suis dans une situation ou mes élèves, pour raison géographique ne peuvent pas se rendre chez un spécialiste.

Mais auriez vous quelques conseils ou exemples d'exercices à donner pour :
- un eleve de collège qui ne suit pas les lignes
- eleves de 3eme / lycée qui ne font toutes les lettres de la meme taille (e, l, b, p dans un seul interligne... rien qui monte au dessus, rien qui descend au dessous)

Ou bien est ce que ca serait possible à partir d un scan d ecriture de donner des conseils ?
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par RogerMartin le Dim 17 Avr 2016 - 0:22
Ajupouet : merci pour les liens, c'est la réponse à beaucoup des questions que je me posais, en particulier sur le pied "inutile" pour les lettres à panse comme a ou o !

Merci aussi pour la "critique" des deux modèles d'écriture scolaire, très intéressante.
http://media.eduscol.education.fr/file/premier_degre/05/9/Document_accompagnement_polices_de_caracteres_cursives_V2_295059.pdf

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
Contenu sponsorisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum