Redoublement : le parcours du combattant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Redoublement : le parcours du combattant

Message par Spinoza1670 le Lun 25 Avr 2016 - 17:08


Le redoublement d'une classe est un droit pour un élève n'ayant pas les prérequis nécessaires pour suivre dans la classe suivante. 

Mais un droit qui coûte cher. 20 redoublements c'est un instit de plus à payer sur l'année. 

Alors on fait passer dans la classe suivante le pauvre élève qui ne sait pas lire ba be bi bo bu ni calculer 4 + 3 = 7. Avec les conséquences dramatiques que l'on connaît pour la suite de la scolarité de ces élèves.

Mais les effets pervers touchent les autres de plein fouet également. On met les escargots avec les chiens et les guépards et on demande au maître de faire avancer tout ce petit monde à son rythme particulier voire individuel. Plus ils grandissent, plus l'hétérogénéité est forte, plus il devient impossible de faire cours. 

Non, je rigole. On peut toujours demander le redoublement pour nos élèves. La preuve, cette fiche que l'on nous demande de remplir pour chacun de nos élèves et de transmettre au directeur avant la fin de la semaine.



Dernière édition par Spinoza1670 le Lun 25 Avr 2016 - 17:53, édité 1 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Redoublement : le parcours du combattant

Message par kumran le Lun 25 Avr 2016 - 17:29

Vu qu'il faut la retourner avant Mai 2015, il ne risque pas d'y avoir beaucoup de réponses dans les temps Razz

_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Redoublement : le parcours du combattant

Message par ycombe le Lun 25 Avr 2016 - 17:35

@Spinoza1670 a écrit:

Le redoublement d'une classe est un droit pour un élève n'ayant pas les prérequis nécessaires pour suivre dans la classe suivante. 
Ce n'est pas un droit. Un droit serait opposable à une décision de non redoublement. La loi a restreint le redoublement à un cas exceptionnel,  la rupture de scolarité pour cause de santé, et encore sous conditions.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Redoublement : le parcours du combattant

Message par ycombe le Lun 25 Avr 2016 - 17:37

On se demande si l'IEN est favorable à la décision des parents ou à celle du conseil des maîtres....

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Redoublement : le parcours du combattant

Message par Spinoza1670 le Lun 25 Avr 2016 - 17:50

@ycombe a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:

Le redoublement d'une classe est un droit pour un élève n'ayant pas les prérequis nécessaires pour suivre dans la classe suivante. 
Ce n'est pas un droit. Un droit serait opposable à une décision de non redoublement. La loi a restreint le redoublement à un cas exceptionnel, la rupture de scolarité pour cause de santé, et encore sous conditions.
Oui, c'est vrai. Légalement, ce n'est pas un droit. Je voulais donc parler d'un droit moral ou idéal, mais il vaut mieux le préciser.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum