les bavardages sont-ils inévitables ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par mistougri le Mer 27 Avr 2016 - 15:19

C'est la question que je me pose tous les jours, tous les ans .
Je ne sais pas quel "silence" il y a chez mes collègues. Mais chez moi, ça bavarde beaucoup et on entend rarement une mouche voler.
J'en suis surement responsable car je sanctionne peu et je suis d'un naturel gentil.
mais je suis paumée dans les sanctions : colle? avertissement? appel  aux parents?
Je demande à mon CDE lord de l'entretien : c'est à moi de trouver ma méthode.Lui même ne sait pas.

Il n'y a pas de carnet dans mon lycée et mes collègues ne punissent jamais(quand je leur parle de mettre des punitions comme travail supplémentaire, ils me répondent qu'ils ont passé l'âge),ils  mettent rarement des avertissements ou des colles.

La Direction est assez laxiste et le règlement n'est pas appliqué et est quasi inexistant.

Je suis donc un peu perdue et j'ai du mal après des années d'enseignement à trouver ma façon de faire pour faire cesser les bavardages .
Je vais aller voir une conseillère pédagogique en classe, je vais lire des livres de PNL ou d'analyse transactionnelle pour aborder mieux la rentrée prochaine.

Certains profs y arrivent, pourquoi pas moi?
Je ne suis pas assez "peau de vache " surement (dixit mon CDE)


Dernière édition par Thalia de G le Mer 27 Avr 2016 - 17:17, édité 1 fois (Raison : Typographie dans le titre)

mistougri
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par trompettemarine le Mer 27 Avr 2016 - 15:25

Tu colles très froidement. Il ne faut pas hésiter à punir, ça calme. Eventuellement, tu appelles un parent.

Bon, l'analyse transactionnelle et la PNL... tu as bien mieux à faire... (Je déteste ces méthodes manipulatrices, immorales et inefficaces, selon ce que j'en ai compris.)

Un petit ouvrage que j'ai trouvé grâce à néo, qui m'a déculpabilisée et m'a donné quelques conseils.

https://www.amazon.fr/bavardage-parlons-en-enfin-classe-l%C3%A9coute/dp/2213668361/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1461763467&sr=1-1&keywords=le+bavardage

avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par mistougri le Mer 27 Avr 2016 - 15:29

Merci.
Oui j'ai vu que quelqu’un parlait de ce livre ici.
Je pense en effet qu'en début de l'année, si je dois reprendre plusieurs fois un élève, à la fin de l'heure, je le convoque.
S'il continue, j'appelle les parents .

mistougri
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par trompettemarine le Mer 27 Avr 2016 - 15:33

Non, tu préviens une fois en disant que ses bavardages gênent le cours et qu'il est prévenu, tu sanctionnes la deuxième fois. Ne discute pas.
Après, il est vrai qu'il peut y avoir des cas particuliers.

En revanche, je suis très surprise qu'il n'y ait pas de carnet dans l'établissement. Comment sont contrôlés les absences, les retards, etc ?
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par mistougri le Mer 27 Avr 2016 - 15:37

La vie scolaire comptabilise ces retards et absences. Normalement, elle devrait coller s'il y a trop souvent de retards mais je ne crois pas quelle le fasse.
Je ne me vois pas coller l'élève au bout de ma deuxième remarque.
En Seconde, je mettrais bien une punition (recopier une page du livre), mais en Première ou Terminale, non. Ils n'ont plus cette "habitude " avec mes collègues de Seconde.

mistougri
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par Caspar Goodwood le Mer 27 Avr 2016 - 15:39

@mistougri a écrit:La vie scolaire comptabilise ces retards et absences. Normalement, elle devrait coller s'il y a trop souvent de retards mais je ne crois pas quelle le fasse.
Je ne me vois pas coller l'élève au bout de ma deuxième remarque.
En Seconde, je mettrais bien une punition (recopier une page du livre), mais en Première ou Terminale, non. Ils n'ont plus cette "habitude " avec mes collègues de Seconde.

Il m'arrive de donner des textes à copier en Première et en Terminale, mais si tu trouves ça trop bébé tu peux leur donner des exercices par exemple.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par folevaluna le Mer 27 Avr 2016 - 15:44

Lorsqu'il y a trop de bavardages en classe ,je "menace " mes élèves de poursuivre le cours par une évaluation Twisted Evil  ! Effet garanti !
avatar
folevaluna
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par Artysia le Mer 27 Avr 2016 - 15:47

De nombreux sujets évoquent déjà cette question : http://www.neoprofs.org/search?search_keywords=bavardage
avatar
Artysia
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par mistougri le Mer 27 Avr 2016 - 15:48

Oui, c'est vrai pourquoi pas un  exercice.Mais "on" dit aussi que ce n'est pas pédagogique de sanctionner par un travail.Enfin, on s'en fiche un peu. Du moment que j'ai la paix.

Ce qui est dur c'est de savoir jusqu' où tolérer le bavardage.
En maths, ils ont trop pris l'habitude ,quand ils arrivent en Première de bosser à deux.
Je me vois mal ,même si je demande de travailler seul, sanctionner   un élève qui demande de l'aide à son voisin. Et j'ai bien peur qu'après, ça parte en "bordel" au bout de quelques semaines. Enfin, c'est comme ça que je ressens les choses quand je perds le contrôle de ma classe sans savoir pourquoi ni quand ça dérape.

mistougri
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par roxanne le Mer 27 Avr 2016 - 16:12

C'est vrai que j'ai été étonnée des bavardages en Première. J'ai une classe de niveau correct, plutôt intéressée par le cours, qui participe mais il y a du bavardage et dès qu'il y a un temps mort (changement d'activités, distributions de textes), immédiatement, c'est parti et rapidement ça atteint un niveau sonore élevé car ils ne savent pas chuchoter. Le rendu des copies est à ce niveau-là insupportable, pareil pour le début du cours où ils attendent debout en discutant à voix haute sans se taire d'eux-mêmes. Et effectivement, ils travaillent à deux souvent. Comme je ne m'y attendais pas trop, j'ai peut-être plus laissé couler qu'en seconde en début d'année, ce qui fait que c'est plus bruyant avec eux. Par contre, dans l'ensemble quand je parle, ils se taisent. L'autre jour, je suis passée amener un DVD à une collègue et en passant devant les salles (il y a des porte-fenêtres) je me suis rendue compte que ça papotait dans la plupart des cours.
avatar
roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par Cicyle le Mer 27 Avr 2016 - 16:29

@mistougri a écrit:Oui, c'est vrai pourquoi pas un  exercice.Mais "on" dit aussi que ce n'est pas pédagogique de sanctionner par un travail.Enfin, on s'en fiche un peu. Du moment que j'ai la paix.

Ce qui est dur c'est de savoir jusqu' où tolérer le bavardage.
En maths, ils ont trop pris l'habitude ,quand ils arrivent en Première de bosser à deux.
Je me vois mal ,même si je demande de travailler seul, sanctionner   un élève qui demande de l'aide à son voisin. Et j'ai bien peur qu'après, ça parte en "bordel" au bout de quelques semaines. Enfin, c'est comme ça que je ressens les choses quand je perds le contrôle de ma classe sans savoir pourquoi ni quand ça dérape.
Oui, enfin "on" est un… Razz
Plus sérieusement, ça me paraît au contraire très pédagogique. Je pense que mes premières bavardes de l'année dernière vont gagner énormément de points s'il y a de la terminologie médicale au bac : ce sont des pros ! 20 mots à décomposer et définir puis 40 lors de la récidive puis 60 et ainsi de suite. La plus bavarde est arrivée jusqu'à 100. Elle a trouvé que ça faisait mal au poignet et a arrêté de bavarder ! Et m'a remerciée, à la fin de l'année, puisqu'elle est maintenant incollable en terminologie ! Razz
avatar
Cicyle
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par Caspar Goodwood le Mer 27 Avr 2016 - 16:34

Je suis d'accord: donner un travail supplémentaire est tout a fait pédagogique et permet à l'élève de progresser en terminologie ou autre. Twisted Evil
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par leskhal le Mer 27 Avr 2016 - 16:42

@folevaluna a écrit:Lorsqu'il y a trop de bavardages en classe ,je "menace " mes élèves de poursuivre le cours par une évaluation Twisted Evil  ! Effet garanti !
Effet mitigé dans le dernier quart d'heure...

Dans la seconde partie de l'année, je deviens zen et me tais quand ils parlent.
Je ne réponds pas aux questions, j'attends. On travaille peu, les évaluations sont catastrophiques car ils manquent d'entraînement mais je leur explique qu'ils sont responsables de ce manque de travail. Certaines classes comprennent et réagissent, d'autres s'enfoncent. Tant pis. On peut mettre dehors certains meneurs mais c'est une pente dangereuse et ça fait faire de la paperasse.
C'est un sujet vraiment délicat, avec la gestion des portables qui est une vraie difficulté.

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin
avatar
leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par Cicyle le Mer 27 Avr 2016 - 16:44

@Caspar Goodwood a écrit:Je suis d'accord: donner un travail supplémentaire est tout a fait pédagogique et permet à l'élève de progresser en terminologie ou autre. Twisted Evil
Si on fait tous ça, ils progressent en toutes les matières ! topela Razz
avatar
Cicyle
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par scot69 le Mer 27 Avr 2016 - 17:02

Cela dépend vraiment des classes... il y a parfois des bavardages diffus, parfois c'est ciblé (et quand le noyau du séisme n'est pas là, on entend les mouches voler)... difficile de généraliser.

Je ne pense pas, de toute ma vie, avoir passé une seule heure de cours sans avoir été obligé de demander le silence une seule fois.
avatar
scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par Eleven le Mer 27 Avr 2016 - 17:12

Ce sujet me rassure. C'est ma première année et franchement au début de l'année j'avais du silence, puis au fur et à mesure certaines classes ont commencé à bavarder.

Je demande le silence, je ne cris pas, je m'arrête si ça devient vraiment trop pénible, je mets des punitions ou observations dans le carnet.

Ces punitions sont généralement faîtes mais ça ne déclenche pas un changement d'attitude, même une heure de colle .....

C'est donc un plaisir quand je retrouve mes classes qui ne bavardent que très peu !

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : cinquièmes, sixièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 :
avatar
Eleven
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par Caspar Goodwood le Mer 27 Avr 2016 - 17:18

Hier, j'ai donné une nouvelle à lire à mes élèves de LELE (cinq pages en anglais), une classe pas spécialement silencieuse d'habitude mais là on entendait une mouche voler: le bonheur!!
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par Inhumaine le Mer 27 Avr 2016 - 17:46

Chez moi, en collège, il y a du bavardage, c'est clair, mais...
J'ai bon espoir pour deux raisons :
- je suis stagiaire (avec l'expérience, je pense m'améliorer)
- mes deux tuteurs n'ont absolument aucun bavardages pendant leurs cours, c'est donc possible !

Je ne sais pas trop comment ils font, j'ai l'impression qu'ils ont dû être très fermes dès les premiers jours et que par conséquent ils n'ont plus à "gérer" la classe à présent. Eux-mêmes ne savent pas trop l'expliquer...
avatar
Inhumaine
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par Caspar Goodwood le Mer 27 Avr 2016 - 17:48

@Inhumaine a écrit:Chez moi, en collège,  il y a du bavardage, c'est clair, mais...
J'ai bon espoir pour deux raisons :
- je suis stagiaire (avec l'expérience, je pense m'améliorer)
- mes deux tuteurs n'ont absolument aucun bavardages pendant leurs cours, c'est donc possible !

Je ne sais pas trop comment ils font, j'ai l'impression qu'ils ont dû être très fermes dès les premiers jours et que par conséquent ils n'ont plus à "gérer" la classe à présent. Eux-mêmes ne savent pas trop l'expliquer...


Ils ont de l'expérience et sont sans doute dans le même établissement depuis plusieurs années, voire décennies, ça aide.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par snow le Mer 27 Avr 2016 - 17:52

Je pense que tous les élèves essaient de bavarder, notamment lors des "transitions".
Mais si on veut vraiment le silence, on peut l obtenir. Il est cependant évident qu il y a des classes où on lutte davantage pour y arriver.
avatar
snow
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par archeboc le Mer 27 Avr 2016 - 22:04


Les élèves ingénieurs de 1ere année chuchotent en TP lorsqu'ils ont des choses à se dire. C'est la première promotion que je vois aussi silencieuse, et aussi respectueuse du travail des autres.

Stupéfiant, reposant, et lénifiant.

Un bonheur.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3

archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par mistougri le Jeu 28 Avr 2016 - 10:51

@Inhumaine a écrit:Chez moi, en collège,  il y a du bavardage, c'est clair, mais...
J'ai bon espoir pour deux raisons :
- je suis stagiaire (avec l'expérience, je pense m'améliorer)
- mes deux tuteurs n'ont absolument aucun bavardages pendant leurs cours, c'est donc possible !

Je ne sais pas trop comment ils font, j'ai l'impression qu'ils ont dû être très fermes dès les premiers jours et que par conséquent ils n'ont plus à "gérer" la classe à présent. Eux-mêmes ne savent pas trop l'expliquer...
C'est étonnant qu'ils ne savent pas analyser la situation, ni expliquer leur manière de faire.
Quand la gestion de classe ne marche pas, un prof consciencieux cherche à comprendre et à améliorer cela, et quand la gestion marche, le prof ne sait pas l'expliquer?
Certains profs chez moi aussi ne peuvent m'expliquer comment ils font. C'est frustrant qu'ils ne peuvent ou ne veulent partager leur savoir!

mistougri
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par mafalda16 le Jeu 28 Avr 2016 - 11:15

Il me semble qu'on n'a pas tous la même tolérance aux bavardages. Enfin, c'est ce que semble sous-entendre mes 1ères STMG quand je pique une crise... "Oui, mais avec Mme Machin, on rigole bien et on peut parler". Je ne sais pas trop s'il s'agit d'un mythe ou d'une réalité, mais quoi qu'il en soit je m'en fiche. Je ne supporte pas de les voir/entendre bavarder quand j'explique quelque chose ou quand je donne une consigne. Je leur laisse suffisamment la parole le reste du temps pour exiger qu'ils se taisent dans ces moments là. Twisted Evil
avatar
mafalda16
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par lilith888 le Jeu 28 Avr 2016 - 11:56

Pour moi, le bavardage devient gênant à partir du moment où je suis en train de parler : je ne supporte absolument pas qu'un élève parle en même temps que moi. Par contre, je le tolère aux temps morts (distribution de photocopies par ex)
avatar
lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: les bavardages sont-ils inévitables ?

Message par mistougri le Jeu 28 Avr 2016 - 12:08

C'est moi qui suis trop laxiste: le bavardage est évitable et le silence possible.
Je pense que c'est parce que je n'y crois pas ou plus, que je n'y arrive pas. J'ai quand même du silence mais il dure peu
J'espère pouvoir repartir sur de bonnes bases à la rentrée ( maintenant, il ne me reste que 5 semaines )

mistougri
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum