Au fond du trou

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Tamerlan le Jeu 28 Avr 2016 - 20:48

@Ripoux1er a écrit:
@Tamerlan a écrit:Il me semble que là-dedans le gros problème n'est pas l'Espe mais la gestion de classe non?

Tu as en partie raison. La gestion de classe c'est mon principal problème : Or, je n'ai PAS été formé pour cela. Aucun cours pour me dire comment régler les problèmes, faire un rapport d'exclusion par exemple. Rien sur l'aspect "concret" des choses.

Sans oublier la pression mise sur notre dos par l'ESPE, où se côtoient cours à suivre avec une "assiduité adaptée" et travaux insipides et inutiles.

L'ESPE c'est comme la pluie sur un terrain de sport. Il faut de tout manière jouer avec...

Pour les aspects de gestion de classe, en principe c'est le boulot direct du tuteur. C'est le seul qui peut venir vous voir fréquemment et échanger sur des situations particulière, des faits précis. Aussi pour vous conseiller sur la manière dont on tourne les rapports (le CPE aussi bien sûr). Et pareil dans l'autre sens, aller voir comment il s'y prend. Arrivez-vous à vous voir dans vos classes assez souvent?

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Stered le Jeu 28 Avr 2016 - 20:54

As-tu posé ces questions de gestion de classe à ton tuteur ?
N'hésite pas à le faire ici, tu recevras moult conseils.

Quant à ta CDE, c'est aussi un discours courant, pour faire peur au stagiaire et lui mettre une pression qui le fera sainement progresser (mouarf). Si ton tuteur est confiant et qu'aucun élève ne se met en danger ou ne tente de t'assassiner en cours, y a pas de raisons Smile
Est-ce vraiment si catastrophique ? Es-tu bordélisé, soyons clairs, ou as-tu des bavardages comme... plein d'entre nous !

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Eleven le Jeu 28 Avr 2016 - 20:55

C'est quoi la différence entre bordélisé et bavardages ?

Je suis bien contente, au final, d'avoir fait mon M2 sans avoir encore le concours ... quelle pression sur vos épaules ... Sad

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : trois classes de cinquièmes, trois classes de sixièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : deux classes de troisièmes, une classe de quatrièmes, trois classes de cinquièmes.

Eleven
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Ragnetrude le Jeu 28 Avr 2016 - 20:57

À ce stade de l'année la gestion de classe est de plus en plus difficile. En lycée les élèves peuvent être vraiment infects.
Et j'imagine qu'à l'ESPE tu as du entendre le fameux "si les élèves n'écoutent pas, c'est que le cours n'est pas intéressant" furieux Tu parles....
Si les élèves se tiennent bien lors de l'inspection, ça peut passer !
L'année de stage c'est vraiment affreux, j'étais au bord de la démission moi aussi. Et en plus j'ai redoublé... Être titulaire ça change vraiment les choses !

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Stered le Jeu 28 Avr 2016 - 20:59

Bordélisé, c'est les élèves qui se lèvent, parlent plus fort que toi, t'ignorent, te balancent des trucs, n'écrivent rien, se moquent ouvertement de l'enseignant. Qui ne PEUT PAS faire cours.
Pas "juste" quelques-uns ou même la majorité qui se permettent de parler, même si c'est déjà très pénible à recadrer et à supporter et que ça fait perdre du temps Smile

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Ragnetrude le Jeu 28 Avr 2016 - 21:00

@Stered a écrit:As-tu posé ces questions de gestion de classe à ton tuteur ?
N'hésite pas à le faire ici, tu recevras moult conseils.

Quant à ta CDE, c'est aussi un discours courant, pour faire peur au stagiaire et lui mettre une pression qui le fera sainement progresser (mouarf). Si ton tuteur est confiant et qu'aucun élève ne se met en danger ou ne tente de t'assassiner en cours, y a pas de raisons Smile
Est-ce vraiment si catastrophique ? Es-tu bordélisé, soyons clairs, ou as-tu des bavardages comme... plein d'entre nous !

Dans certaines matières et certaines académies les redoublements sont très fréquents. Pas besoin d'être un quasi-tueur d'enfants pour être renouvelé, comme je le croyais en entrant dans l'éducation nationale ! J'ai redoublé alors que je sais que certains collègues avaient plus le bazar que moi avec cette classe !

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Eleven le Jeu 28 Avr 2016 - 21:03

@Stered a écrit:Bordélisé, c'est les élèves qui se lèvent, parlent plus fort que toi, t'ignorent, te balancent des trucs, n'écrivent rien, se moquent ouvertement de l'enseignant. Qui ne PEUT PAS faire cours.
Pas "juste" quelques-uns ou même la majorité qui se permettent de parler, même si c'est déjà très pénible à recadrer et à supporter et que ça fait perdre du temps Smile

Merci pour ta réponse, je saisis la nuance ! Je ne suis donc pas "bordélisée" cheers Razz

Eleven
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Emily76 le Jeu 28 Avr 2016 - 21:08

J'étais dans la même situation que toi il n'y a pas plus de 2 ans.
Une minuscule décharge de 3h pour pouvoir aller passer 7h le jeudi à l'IUFM, avec des formateurs qui nous faisaient inlassablement préparer des séquences et séances avec des documents choisis par leurs soins, alors qu'en classe on croulait sous les bavardages et le je-m'en-foutisme des élèves...
Qui plus est, mon tuteur était une personne à 3-4 ans de la retraite, qui enseignait dans une méthode disons... dépassée.
Autant dire que je n'ai rien appris cette année-là, c'était la catastrophe en classe et je voyais se profiler le renouvellement de stage à l'horizon.

L'inspecteur est venu me voir, il a fait allusion à mes problèmes de gestion de classe (il avait eu un entretien quelques minutes avant avec le pro-adjoint) et avait beaucoup de choses à redire de mon cours.
Hé bien je lui ai tout dit : Que l'IUFM était un poids plutôt qu'une aide tel que c'était conçu, et que mon tuteur ne m'aidait en rien non plus, que ces cours étaient à des lieues de ce qu'on m'avait appris, et qu'il l'avait mal choisi.
Il m'a vraiment écoutée à ce moment-là et il a compris, il a sous-entendu que l'année suivante serait plus propice à une progression, j'ai en effet été titularisée.

Depuis 2 ans j'apprends beaucoup plus que lors de ma première année, car je suis dans une équipe jeune et soudée, on travaille ensemble, c'est vraiment chouette Smile
Tiens bon, l'année prochaine sera bien plus agréable fleurs2 fleurs2

Emily76
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Ryuzaki le Jeu 28 Avr 2016 - 22:21

Je n'ai rien à dire qui n'ait été dit, mais qu'il me soit permis d'exprimer à mon tour tout mon soutien à ceux qui souffrent de la situation dans laquelle on les met.

_________________
Anciennement thibotten

Ryuzaki
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par LaMaisonQuiRendFou le Ven 29 Avr 2016 - 9:23

@Ripoux1er a écrit:
Il me dit que c'est surtout l'inspecteur qui va décider, ce qui dans un sens me rassure beaucoup.

Ma CDE m'a fait comprendre aujourd'hui qu'elle pense que je vais être renouvelé, si ça ne s'améliore pas d'ici l'inspection (surtout l'aspect gestion de classe).

Tout mes collègues en difficulté ayant supporté une 2e "visite-conseil" (ou plutôt "visite-conseil-sanction") de l'ESPE ont été validés par les inspecteurs (je crois que toutes les inspections sont maintenant terminées). Ils étaient globalement plutôt bienveillant, ce qui n'était pas le cas des formateurs de l'ESPE. Le mieux c'est un collègue qui a subi sa 2e visite-conseil-sanction un lundi au retour des vacances et son inspection... le vendredi de la même semaine ! Suspect C'est absurde ! Cela ne s'est pas très bien passé avec l'ESPE (à peine mieux que lors de la 1ère visite) et bien avec l'Inspecteur qui trouvait son travail très encourageant pour la suite... Il sera donc validé !

Comment ton CDE sait-il ce qui se passe dans ta classe ?

Tes élèves sont indisciplinés mais peut-être que le courant passe bien avec eux ? Dans ce cas préviens-les un peu avant l'inspection et demande à leur prof principal de leur mettre la pression. C'est ce que j'ai fait et ils ont été exceptionnels... Mon inspecteur m'a demandé : "Mais ils sont vraiment toujours comme ça ?". Je n'ai pu répondre que : "Oui Monsieur l'Inspecteur vous avez assisté à un cours tout à fait habituel..." Laughing Laughing Laughing

_________________
"Je serai le Président de tous les Français, vigoureux, impartial, exigeant", Jacques Chirac.

"C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui", Rémi Gaillard.

"On n'est pas des imbéciles
On a mêm' de l'instruction
Au lycée Pa-pa...
Au lycée Pa-pil...
Au lycée Papillon."
Georgius

LaMaisonQuiRendFou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Ripoux1er le Ven 29 Avr 2016 - 12:42

Le courant passe bien, pour ne pas dire très bien avec mes élèves. Ils m'apprécient et cela se voit : même s'ils bavardent, ils participent en classe et travaillent. Ma jeunesse doit sans doute jouer aussi, j'ai 25 ans et en plus je fais jeune... Rolling Eyes

Le problème c'est que la proviseure a supervisé une inspection l'autre jour, et j'étais à côté avec une de mes classes de seconde, que j'ai eu du mal à tenir durant toute l'heure. Du coup, sans être dans la salle, elle m'a fait un topo hier en me disant qu'il n'y avait pas dans ma classe un climat favorable pour suivre le cours. Je trouve son jugement franchement précipité, surtout qu'elle ne m'a pas prévenu que la collègue à côté allait être inspectée : si ça avait été le cas, j'aurais dit aux élèves d'être très silencieux.

Au niveau des visites du tuteur ESPE :

- première visite : elle se passe plutôt bien, j'ai des trucs à améliorer mais dans l'ensemble ça va, les élèves se tiennent bien. Mon tuteur me dit de monter en gamme mes cours, et ce n'est pas grave si certains élèves ne suivent pas du tout.

- Seconde visite : ça se passe mal, et c'est avec la même classe que l'autre visite. Les élèves ne se tiennent pas, bavardent, refusent d'obtempérer quand je veux prendre un carnet. Lors du débriefing, j'ai les larmes aux yeux. Mais le tuteur ESPE reste bienveillant avec moi, et n'hésite pas à me dire de prendre un élève comme bouc-émissaire pour l'exclure d'un cours si c'est trop le bordel.
Il me dit aussi qu'il faut que mes documents soient mieux choisis quand je fais une mise en activité. Que certains textes sont trop durs à faire avec les élèves (alors qu'il m'a dit de faire des trucs plus durs lors de la première visite...).

Ripoux1er
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par LaMaisonQuiRendFou le Ven 29 Avr 2016 - 16:12

J'ai à peu près le même âge que toi. Je comprends. Je ne vois rien d'alarmant dans ta situation... Certains CDE mettent un peu la pression, de même que les formateurs ESPE.

_________________
"Je serai le Président de tous les Français, vigoureux, impartial, exigeant", Jacques Chirac.

"C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui", Rémi Gaillard.

"On n'est pas des imbéciles
On a mêm' de l'instruction
Au lycée Pa-pa...
Au lycée Pa-pil...
Au lycée Papillon."
Georgius

LaMaisonQuiRendFou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par neomath le Ven 29 Avr 2016 - 17:17

@Ripoux1er a écrit:
Il me dit aussi qu'il faut que mes documents soient mieux choisis quand je fais une mise en activité. Que certains textes sont trop durs à faire avec les élèves (alors qu'il m'a dit de faire des trucs plus durs lors de la première visite...).
Razz Razz Razz
Bienvenue au club !
Comme on vous l'a dit plus haut, l'année de stage est une espèce de bizutage que l'institution réserve aux débutants.
Serrez les dents, l'année est presque finie. Et dites vous que, une fois titulaire, vous ne serez inspecté que de loin en loin et même parfois par des gens biens (il y en parmi les inspecteurs).

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Miew le Ven 29 Avr 2016 - 18:18

Bonjour,

Lire ton histoire me fait mal au coeur. Je suis cette année en renouvellement de stage, en partie à cause de mes problèmes de gestion de classe, mais pour le coup, on peut dire que j'étais véritablement "bordélisée". Cette année, j'ai encore des soucis de gestion de classe, mais on arrive à faire cours et j'y prends du plaisir, ce qui était très rarement le cas l'an dernier où j'étais, en plus, à 18h ! (8h seulement cette année + formation à l'ESPE tous les vendredis)

Tu aimes ton métier, c'est une très bonne chose. Si tu en as la possibilité, montre bien cet aspect le jour de l'inspection, notamment lors de l'entretien avec l'inspecteur.
Je conseillerais vivement à une personne n'aimant pas son métier de démissionner sur le champ, plus particulièrement un(e) jeune qui aurait encore plus de facilités que quelqu'un d'autre pour se reconvertir, reprendre des études...
Comme le disait ton tuteur, c'est l'avis de l'inspecteur qui comptera beaucoup pour ta titularisation, même si certains d'entre eux prennent également en compte l'avis du CDE pour se faire un avis sur un stagiaire. Toutefois, même si ta CDE choisissait d'émettre un avis défavorable, je pense que l'inspecteur préférerait se fier à ce qu'il a vu et entendu de ta part.

J'espère de tout coeur que tu ne seras pas renouvelé. En te lisant, je me dis qu'il y aurait beaucoup plus de stagiaires en renouvellement dans ce cas ! Garde espoir, et montre à l'inspecteur de quoi tu es capable !
Bon courage fleurs2 fleurs2

_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.

Miew
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par LaMaisonQuiRendFou le Ven 29 Avr 2016 - 19:50

@Miew a écrit:Je conseillerais vivement à une personne n'aimant pas son métier de démissionner sur le champ, plus particulièrement un(e) jeune qui aurait encore plus de facilités que quelqu'un d'autre pour se reconvertir, reprendre des études...

Il y a bien des gens qui font un métier qu'ils n'aiment pas (ou qu'ils n'aiment plus). Ce serait bien téméraire de "démissionner sur le champ" sans un projet pour la suite...

_________________
"Je serai le Président de tous les Français, vigoureux, impartial, exigeant", Jacques Chirac.

"C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui", Rémi Gaillard.

"On n'est pas des imbéciles
On a mêm' de l'instruction
Au lycée Pa-pa...
Au lycée Pa-pil...
Au lycée Papillon."
Georgius

LaMaisonQuiRendFou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Agrippina furiosa le Ven 29 Avr 2016 - 22:06

Je suis vraiment consternée de vous lire ...J'étais à l'IUFm il y a une petite vingtaine d'années, et c'est hallucinant de voir que rien, mais alors absolument rien n'a changé ... Si ce n'est que les gamins sont de plus en plus durs à gérer ...
Courage, les jeunes, c'est vrai que l'année de stage, c'est le bizutage, qu'on est crevé et qu'on ne sait plus quoi faire. Mais tenez bon : une fois titulaires, vous aurez un statut totalement différent, plus de marge de manoeuvre et une image différente. Ca paraît léger, mais ça change vraiment la donne ! Alors tenez bon, ne lâchez rien, vous êtes arrivés jusque-là, ce serait dommage de tout balancer, surtout si ça vous plaît !
Je vous souhaite le meilleur !! flower

Agrippina furiosa
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Eliantha le Jeu 5 Mai 2016 - 0:38

Merci d'avoir créé ce topic qui me fait me sentir un peu moins seule. Je suis stagiaire cette année, et à deux doigts de craquer, de démissionner ou, pire, d'abandonner mon poste. Pourtant, je n'enseigne pas dans des conditions très difficiles : je suis en REP, certes, mais j'ai des collègues sympathiques et accueillants, deux tutrices très gentilles, et ma formatrice de l'ESPE propose des cours intéressants. J'ai conscience qu'il existe beaucoup d'établissements bien plus durs que le mien. Mais je me fais "bordéliser" continuellement, je passe mes journées à hurler, à devenir une personne que je ne reconnais pas, une personne que je ne veux pas être. J'ai essayé de suivre les conseils de gestion de classe donnés en formation, ou de chercher des solutions sur les forums etc., mais sans résultat. Ce qui fonctionne pour les autres est absolument sans effet de mon côté.

Je n'ai personne à qui parler de mon échec, mes proches m'ont bien fait comprendre qu'ils en avaient assez de m'entendre me plaindre, et au sein de l'établissement, je reste prudente car les stagiaires "redoublants", que je côtoie en formation, m'ont clairement dit que se montrer honnête et avouer ses difficultés aux collègues et à la hiérarchie se retournait toujours contre nous au moment de la titularisation. Je n'ose donc plus rien dire à mes tutrices : je ne prétends pas non plus que tout va bien, mais je reste modérée et évasive ("il y a des jours un peu difficiles, mais ça va" et autres formules vagues.) Ma visite-conseil s'est très bien passée car dès qu'une personne extérieure est dans la classe, mes élèves deviennent soudainement des anges (ce qui me conforte dans l'idée que je suis la prof la plus nulle et incompétente de la galaxie.) Aller voir mes collègues pendant leurs cours ne m'a servi à rien: leur autorité semble déjà si bien installée, si "facile", que je n'arrive pas à voir les "ficelles" qu'ils emploient.

Bref, je crois que je commence vraiment à m'enfoncer: crises de larmes régulières, insomnies constantes, baisses de tension, et j'en passe. Je ne sais même pas si je peux me faire arrêter, car depuis que j'ai déménagé, je n'arrive pas à trouver de médecin traitant (le fameux "on ne prend plus de nouveaux patients...")

J'espère que vous m'excuserez pour ce "déballage" un peu intempestif... Je n'ai personne à qui parler et tout cela commence à être bien lourd à porter!

Merci à tous les membres de ce forum qui ont l'air d'être toujours patients, compréhensifs, et prêts à donner de bons conseils!

Eliantha
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par LaMaisonQuiRendFou le Jeu 5 Mai 2016 - 1:15

Tu vires plusieurs élèves d'un coup ? Des fois ça les calme. Une fois j'en ai viré 8 sur une classe de 25. Au début j'avais un peu peur que l'on me le reproche comme je suis stagiaire cette année, et finalement non, pas du tout. Depuis, j'ai une réputation de prof colérique qui ne me déplait pas. Je précise que les élèves exclus ont aussi été collés et que j'ai pris des RDV téléphoniques avec leurs parents.

Je ne me plains pas mais je ne cache rien à mon tuteur et à la direction : j'ai rédigé une quinzaine de rapports d'exclusion depuis septembre, que je transmets en 4 exemplaires au PP, CPE, Proviseur et Proviseur-Adjoint. C'est comme ça qu'il faut faire. Le Proviseur m'a dit que c'était très bien, qu'il était au courant (visiblement il jette bien un oeil sur mes rapports), que cela arrivait aussi à des enseignants expérimentés d'avoir des difficultés avec certaines classes et que je serai "évidemment" titularisé. Pourtant je me suis posé des questions entre novembre et février...

Depuis que j'ai été inspecté je réserve systématiquement la salle informatique avec mes 2nde et je laisse mes élèves faire des travaux de groupe, c'est bien plus facile à gérer je trouve (avant c'était une séance une fois de temps en temps). Evidemment c'est un peu le bazar les travaux de groupe (discussions, déplacements d'élèves) mais ça reste acceptable. Mais bon dans une matière importante comme le Français, ce n'est peut-être pas la solution.

En 1ère je fais aussi souvent du cours magistral pour les calmer, en leur précisant qu'ils auront un devoir à la prochaine séance (et potentiellement qu'ils auront droit à leurs notes pendant l'épreuve, d'où l'utilité de bien noter le cours).

Si ça se passe bien avec l'inspecteur tu seras très probablement titularisée (sauf à sécher les cours de l'ESPE ou à arriver en retard pour tes cours).

_________________
"Je serai le Président de tous les Français, vigoureux, impartial, exigeant", Jacques Chirac.

"C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui", Rémi Gaillard.

"On n'est pas des imbéciles
On a mêm' de l'instruction
Au lycée Pa-pa...
Au lycée Pa-pil...
Au lycée Papillon."
Georgius

LaMaisonQuiRendFou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par che35 le Jeu 5 Mai 2016 - 8:02

LaMaisonQuiRendFou a fait là de très bonnes propositions.
Pour ma part j'ai eu en début d'année quelques "soucis" avec une classe de 2nde. Pourtant je peux me considérer comme étant expérimenté... après 36 ans de carrière. Je devais être trop cool, ce qui marche dans certaines classes où les cours sont sympas et malgré tout efficaces.
Quoi qu'il en soit j'ai changé de méthode du jour au lendemain, plus précisément du matin où je les avais eu pour un DS à l'après-midi où je les avais en TP et où je leur ai annoncé les nouvelles règles dans un silence de mort et sans élever si peu que ce soit la voix. (J'ai cette réputation, m'a-t'on raconté, que lorsque je me fâche, je blêmis et je parle d'une petite voix... Ce sont des élèves qui en ont parlé à un de mes collègues qui me l'a rapporté en rigolant Very Happy . Les élèves ont rajouté que dans ce cas, certes rare, il est temps d'arrêter les c.....s, car quand je commence à être méchant personne ne sait où cela s'arrête (hors violences physique bien sûr  Smile) Nos élèves ont un talon d'Achille, leur image, essayez donc de titiller un peu leur image devant la classe, juste un peu, subtilement, mais assez pour qu'ils comprennent, c'est très efficace)
Bref avec ces 2ndes, je leur ai montré pour commencer la fiche de signalement d'incident qui allait accompagner leur exclusion, en leur précisant ce qui allait suivre côté Vie Scolaire, des fiches déjà remplies où il ne manquait plus que le nom de l'élève.
Puis je leur ai montré les fiches de travail déjà prêtes qu'ils auraient à faire pendant leur exclusion, et qui seraient notées. Et pour couronner le tout je leur ai dit que j'allais contrôler leurs travaux à chaque cours ce que j'ai fait jusqu'ici dans 95% des cours et TP. Ces contrôles se transformant ensuite en une note...
Et ben je peux te dire que ça les a calmés.
C'est sûr que maintenant l'ambiance de cours a parfois des allures de camp à régime sévère, mais au moins j'ai la paix, même si je n'aime pas travailler de cette façon. Nécessité fait force de loi...

che35
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Stered le Jeu 5 Mai 2016 - 8:08

Eliantha, si cela peut te rassurer, j'ai passé mon année de stage à crier (en ne maîtrisant pas ma voix en plus donc je devenais toute rouge et montais ridiculement dans les aigus...). Grand sentiment d'imposture que de me retrouver devant des collégiens à 21 ans à peine...
Et puis, pour l'année suivante, j'ai décidé de ne plus crier. Parce que marre des laryngites à répétitions, etc.
Donc il a fallu que je me questionne (mais ce qui est valable pour moi ne l'est pas forcément pour toi, ce sont juste des pistes) : comment faire ?
Mon compagnon m'a fait remarquer que je ne laissais pas de porte de sortie aux gamins. A la moindre incartade, je m'énervais très vite, trop. Donc, j'ai essayé de désamorcer les choses : hausser le ton plus rarement, toujours avant d'être vraiment en colère (donc maîtrise de la voix), essayer l'humour, réclamer le silence en laissant tomber un dico sur la table et non en criant (le gros "boum" les étonnait - à ne pas faire toutes les 2 minutes non plus) et surtout, surtout, réaliser que ce n'était pas "contre moi" qu'ils se comportaient comme ça.
J'ai détesté mes deux 1res années. Je n'étais pas à l'aise, je pataugeais entre les préps et la gestion de classe. J'étais épuisée.
Puis à partir de l'année suivante jusqu'à aujourd'hui (c'est la 10e année), ça a commencé à s'améliorer. Vraiment. J'ai trouvé la posture dans laquelle je me sens légitime. Je ne me déguise plus en prof, je le suis plus naturellement.
J'ai encore un peu les mains qui tremblent lorsque je fais l'appel à chaque rentrée, mais c'est vraiment devenu un plaisir d'enseigner.
Donnez-vous le temps de vous construire, beaucoup de choses ne sont pas innées Smile

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Malaga le Jeu 5 Mai 2016 - 8:35

@Eliantha a écrit: Ma visite-conseil s'est très bien passée car dès qu'une personne extérieure est dans la classe, mes élèves deviennent soudainement des anges (ce qui me conforte dans l'idée que je suis la prof la plus nulle et incompétente de la galaxie.) Aller voir mes collègues pendant leurs cours ne m'a servi à rien: leur autorité semble déjà si bien installée, si "facile", que je n'arrive pas à voir les "ficelles" qu'ils emploient.

Tout d'abord fleurs2 fleurs2  Profite autant que possible de ce long week-end pour te reposer, dis-toi que la fin de l'année approche et que l'année prochaine sera différente de celle-ci.

Si tu travailles en REP, même gentille, tes élèves sont probablement plus compliqués que dans un collège hors REP. D'autre part, le fait que les élèves deviennent des anges quand quelqu'un d'autre est là ne montre pas que tu es un prof nulle. Certains collègues sont tellement en difficulté que même la présence d'adulte (CDE, IPR) ne calme pas les élèves.
Effectivement, tes collègues ont probablement une autorité qui est installée. C'est le plus souvent ce qui se passe quand on passe plusieurs années dans un collège ; dès la deuxième année, les choses deviennent plus simples, les élèves nous connaissent et testent beaucoup moins. En revanche, ce que tu peux trouver dans les cours des autres collègues, ce sont des méthodes pour organiser l'heure de cours, notamment le début d'heure ; voir comment ils cadrent et occupent les élèves dès les premières minutes.

Courage. Smile

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Rendash le Jeu 5 Mai 2016 - 8:37

@Eliantha a écrit:Bref, je crois que je commence vraiment à m'enfoncer:

Prends aussi en compte qu'on approche de la fin de l'année, et que la fatigue se change peu à peu en épuisement, sans parler de la tension croissante liée à la titularisation. Tu ressens les choses avec plus d'acuité, ce qui explique aussi que tu commences à t'enfoncer, comme tu dis. Visiblement, ta titularisation ne semble pas remise en question, il ne s'agit donc pour toi que de faire le dos rond et d'essayer de t'accrocher tant bien que mal pour les quelques jours qui te restent à subir. On est au mois de mai, l'effervescence ira croissant dans toutes les classes de France et de Navarre, et il n'est plus temps de rectifier le tir ; en revanche, il y a des stratégies à mettre en place pour te préserver, dont beaucoup ont été exposées ici, que tu trouveras facilement. Hurler est épuisant. C'est une chose dont il faut se rendre compte ; une fois que c'est fait, il faut essayer de mettre en place d'autres stratégies. Par ailleurs, tu soulignes que tes collègues déjà en place depuis un moment semblent s'imposer facilement ; hé bien, ce sera ton cas aussi, une fois que tu seras installée. La réputation est une part considérable de l'autorité. L'assurance aussi, à mon avis.



@Eliantha a écrit:Je n'ai personne à qui parler de mon échec, mes proches m'ont bien fait comprendre qu'ils en avaient assez de m'entendre me plaindre [...]Je n'ai personne à qui parler et tout cela commence à être bien lourd à porter!

Oui, mais ça, il faudra t'y habituer. Tu es une fainéante de fonctionnaire toujours en vacances et qui ne travaille que 18h par jour, et tu le resteras toujours aux yeux de la plupart des personnes qui composent ton entourage (jusqu'à ce qu'il ne soit plus composé que de profs Razz ). Néoprofs est un excellent moyen de vider son sac, n'hésite pas à le faire, ça fait partie des choses qui te permettront de faire le dos rond.



Bon courage fleurs


Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Lucrezia le Jeu 5 Mai 2016 - 9:50

@Rendash a écrit:
Oui, mais ça, il faudra t'y habituer. Tu es une fainéante de fonctionnaire toujours en vacances et qui ne travaille que 18h par jour, et tu le resteras toujours aux yeux de la plupart des personnes qui composent ton entourage (jusqu'à ce qu'il ne soit plus composé que de profs Razz ). Néoprofs est un excellent moyen de vider son sac, n'hésite pas à le faire, ça fait partie des choses qui te permettront de faire le dos rond.

On n'a pas la même définition de "fainéante", alors... Smile

Lucrezia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Rendash le Jeu 5 Mai 2016 - 9:53

@Lucrezia a écrit:
@Rendash a écrit:
Oui, mais ça, il faudra t'y habituer. Tu es une fainéante de fonctionnaire toujours en vacances et qui ne travaille que 18h par jour, et tu le resteras toujours aux yeux de la plupart des personnes qui composent ton entourage (jusqu'à ce qu'il ne soit plus composé que de profs Razz ). Néoprofs est un excellent moyen de vider son sac, n'hésite pas à le faire, ça fait partie des choses qui te permettront de faire le dos rond.

On n'a pas la même définition de "fainéante", alors... Smile

On est bien d'accord Razz

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par Suzon Grisou le Jeu 5 Mai 2016 - 10:13

Eliantha je ne peux que confirmer ce que les néos ont écrit sur ce fil.
Cela fait plus de deux décennies que j'enseigne, l'autorité et tout ce qui te paraît naturel chez tes tutrices et collègues se / s'est construit petit à petit. Tout ce qui me paraît maintenant naturel, ne l'était pas à mes débuts, on se trouve avec les années et les expériences, une attitude, une "posture" pour employer un terme à la mode, qui nous convient.
Ne sois pas trop dure avec toi, apprend à poser ta voix (la seule chose intéressante que j'ai apprise avec un comédien à l'IUFM alors balbutiant, en 91, ça date) et ménage-toi.
Courage fleurs

_________________
"Success consists of going from failure to failure without loss of enthusiasm" Winston Churchill

Suzon Grisou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Au fond du trou

Message par GreenCpe le Jeu 5 Mai 2016 - 10:18

Etrangement, je ressens la même chose concernant l'ESPE. On nous fait perdre du temps à bosser des dossiers dont on en a rien à faire... l'inspection qui arrive à grand pas. Je suis assez soutenue, mais j'avoue craquer car dans mon établissement j'en fais plus qu'il ne faut et c'est épuisant. J'ai envie de m'investir dans mon bahut mais ajouter cette pseudo formation qui ne sert strictement à rien me fatigue d'autant que j'habite à plus de 100km de l'ESPE !!! C'est rageant de nous mettre ces pressions inutiles. Courage, la fin est proche. Une bonne chose tu rentres chez toi en faisant ce que tu dois, mais je te conseillerais de rester en salle des profs pour trouver du soutien auprès de tes collègues. En principe, ils sont sensibles et conseillent assez bien.

GreenCpe
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum