Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par carolette le Ven 29 Avr - 12:33

Chez nous, le collège public de rattachement conserve sa bilangue et sa section sportive, le privé perd tout : sections bilingues, sections euro, heures en moins en latin.

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par celitian le Ven 29 Avr - 12:36

@carolette a écrit:Chez nous, le collège public de rattachement conserve sa bilangue et sa section sportive, le privé perd tout : sections bilingues, sections euro, heures en moins en latin.
C'est ça qui est dingue, ce traitement à la carte. Je ne comprends pas pourquoi les parents ne sont pas plus remontés contre cette réforme.

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par Le grincheux le Ven 29 Avr - 12:50

@celitian a écrit:
@carolette a écrit:Chez nous, le collège public de rattachement conserve sa bilangue et sa section sportive, le privé perd tout : sections bilingues, sections euro, heures en moins en latin.
C'est ça qui est dingue, ce traitement à la carte. Je ne comprends pas pourquoi les parents ne sont pas plus remontés contre cette réforme.
Parce que les parents sont comme les profs. Ils râlent mais attendent que les voisins bougent. Lorsqu'ils ne bougent pas ou pas assez, ils râlent encore pour défaut de solidarité. Et lorsque l'un d'entre eux ose bouger, on lui tape encore sur la figure parce qu'il n'est pas légitime pour cela.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par Ventre-Saint-Gris le Ven 29 Avr - 12:58

@proflatin a écrit:Et je me demande vraiment pourquoi certains collègues du public nous en veulent autant.

Question de conviction, mais aussi souvent de posture idéologique. Et je comprends que cela puisse lasser.

Néanmoins, je trouve que les collègues du privé sont parfois aussi trop susceptibles : les profs du public ne se privent pas de critiquer leur institution, et on peut aussi bien critiquer certains choix "du privé" sans pour autant s'en prendre aux enseignants qui y bossent. J'ai trouvé ahurissants les discours de nombre de représentants du privé depuis l'annonce de la réforme, en particulier lorsqu'ils ont exprimé leur adhésion. Et en les critiquant, je ne m'élevais pas contre ceux de mes amis qui enseignent dans le privé. Bien au contraire, j'avais le sentiment de défendre leurs intérêts autant que les miens et ceux des élèves, où qu'ils soient.
Morale de l'histoire, je ne suis pas l'institution publique, pas plus que vous n'êtes le privé.

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par carolette le Ven 29 Avr - 13:08

@Le grincheux a écrit:
@celitian a écrit:
@carolette a écrit:Chez nous, le collège public de rattachement conserve sa bilangue et sa section sportive, le privé perd tout : sections bilingues, sections euro, heures en moins en latin.
C'est ça qui est dingue, ce traitement à la carte. Je ne comprends pas pourquoi les parents ne sont pas plus remontés contre cette réforme.
Parce que les parents sont comme les profs. Ils râlent mais attendent que les voisins bougent. Lorsqu'ils ne bougent pas ou pas assez, ils râlent encore pour défaut de solidarité. Et lorsque l'un d'entre eux ose bouger, on lui tape encore sur la figure parce qu'il n'est pas légitime pour cela.

Je pense aussi que beaucoup de parents se préoccupent davantage des conditions d'accueil et d'enseignement que des contenus d'enseignement.





carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par Balthamos le Ven 29 Avr - 13:13

@Ventre-Saint-Gris a écrit:
@proflatin a écrit:Et je me demande vraiment pourquoi certains collègues du public nous en veulent autant.

Question de conviction, mais aussi souvent de posture idéologique. Et je comprends que cela puisse lasser.

Néanmoins, je trouve que les collègues du privé sont parfois aussi trop susceptibles : les profs du public ne se privent pas de critiquer leur institution, et on peut aussi bien critiquer certains choix "du privé" sans pour autant s'en prendre aux enseignants qui y bossent. J'ai trouvé ahurissants les discours de nombre de représentants du privé depuis l'annonce de la réforme, en particulier lorsqu'ils ont exprimé leur adhésion. Et en les critiquant, je ne m'élevais pas contre ceux de mes amis qui enseignent dans le privé. Bien au contraire, j'avais le sentiment de défendre leurs intérêts autant que les miens et ceux des élèves, où qu'ils soient.
Morale de l'histoire, je ne suis pas l'institution publique, pas plus que vous n'êtes le privé.

Que c'est bien dit Smile

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par che35 le Ven 29 Avr - 13:28

@Balthamos a écrit:
@Ventre-Saint-Gris a écrit:
@proflatin a écrit:Et je me demande vraiment pourquoi certains collègues du public nous en veulent autant.

Question de conviction, mais aussi souvent de posture idéologique. Et je comprends que cela puisse lasser.

Néanmoins, je trouve que les collègues du privé sont parfois aussi trop susceptibles : les profs du public ne se privent pas de critiquer leur institution, et on peut aussi bien critiquer certains choix "du privé" sans pour autant s'en prendre aux enseignants qui y bossent. J'ai trouvé ahurissants les discours de nombre de représentants du privé depuis l'annonce de la réforme, en particulier lorsqu'ils ont exprimé leur adhésion. Et en les critiquant, je ne m'élevais pas contre ceux de mes amis qui enseignent dans le privé. Bien au contraire, j'avais le sentiment de défendre leurs intérêts autant que les miens et ceux des élèves, où qu'ils soient.
Morale de l'histoire, je ne suis pas l'institution publique, pas plus que vous n'êtes le privé.

Que c'est bien dit Smile

oui c'est beau.
Pour ma part je n'en veux pas aux profs du privé. Je suis juste un peu critique de la façon que les institutions privées ont de se gérer, en particulier les cathos qui font une si belle application des principes religieux qu'elles prônent quand elles "virent" ceux qui ne leur conviennent pas... c'est mon petit côté mécréant qui ressort, désolé...
Mais je ne me prive pas de critiquer, et d'ailleurs bien plus, le milieu dans lequel je travaille, donc le public.
Quelqu'un a écrit précédemment que les réactions à la réforme restent globalement "molles" les collègues préférant conserver leur petit confort quitte à manger des couleuvres... force m'est de constater que c'est vrai, je le constate dans mon environnement proche dans le Lycée dans lequel je travaille, où certains ont des enfants en collège, et tous savent que ces nouveaux collégiens, nous les découvrirons d'ici 2 ans. En d'autres temps, nous avons déboulonné M. Allègre pour moins que ça... NVB peut dormir tranquille, la seule chose qui pourrait la déboulonner ce sont les élèves et leurs parents dans la rue... et les prochaines élections aussi, nous on ne fait plus le poids...

che35
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par Verdurette le Ven 29 Avr - 13:47

Certains établissements privés virent en effet tous ceux qui risquent d'entacher les statistiques, et ça m'agace aussi.
D'autres virent les élèves qui dérogent à la discipline et dont les parents ne font rien pour améliorer les choses, et à mon sens, ça fait belle lurette que nous devrions exiger cela aussi dans le public. Je ne comprends pas pourquoi on s'acharne, au nom de "l'égalité des chances" à faire boire des ânes qui n'ont pas soif. En plus, ça va en réalité  contre l'égalité des chances, parce que pendant qu'on s'échine à s'occuper des ânes qui n'ont pas soif, ceux qui voudraient boire n'ont pas accès à l'abreuvoir.


Dernière édition par Verdurette le Ven 29 Avr - 18:54, édité 1 fois

Verdurette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par archeboc le Ven 29 Avr - 16:26

@carolette a écrit:Je pense aussi que beaucoup de parents se préoccupent davantage des conditions d'accueil et d'enseignement que des contenus d'enseignement.

Nos enfants passent 20 heures par semaine en activité intellectuelle avec leurs enseignants. C'est généralement plus que ce que nous pouvons investir nous-mêmes à leur côté, et en tout cas au delà de ce que nous pouvons contrôler.

Je pense être un parent plutôt impliqué dans la scolarité de mes enfants. Ils ont un prof que je trouvais très moyen, et dont je viens de découvrir qu'il leur a appris des trucs très intéressants et ambitieux : j'ai beau être préoccupé des contenus d’enseignement, je n'ai pas de canal me permettant d'y avoir accès. Et quand bien même j'aurais ce canal d'information, je n'aurais aucun moyen d'action pour les influencer. Ma seule marge de manœuvre, c'est le travail que je peux donner en plus à la maison. Dans ces conditions, ne vous attendez pas à ce que les parents se préoccupent des contenus. Et demandez-vous si vous souhaiteriez l'inverse ; bonsoir la liberté pédagogique si cela devait arriver.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par ycombe le Ven 29 Avr - 16:37

@proflatin a écrit:
@celitian a écrit:
@proflatin a écrit:D'accord avec toi.
Sauf que cette réforme va nous toucher de la même façon.
Pas tout à fait, tout le public est obligatoirement impacté.
Certains collèges privés vont fortement composer avec la réforme en proposant, par exemple, toujours les mêmes options.
Oui en prenant sur la marge, comme peut le faire le public. Si tu penses à des options payantes, ce ne sera pas le cas de nombreux collèges privés: tous ne sont pas de gros établissements avec des familles riches. La plupart mettra la réforme en place, ni plus ni moins.
Je ne sais pas ce que faire le privé au niveau de la marge, mais pour le public le maintien de la bilangue ne peut pas se faire au choix de l'établissement en prenant sur la marge. La marge peut servir à maintenir le latin, le grec et les langues régionales. Pas plus. Les bilangues maintenues sont dotées en plus (2h pour la sixième et c'est tout, si je me souviens bien).

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par doubledecker le Ven 29 Avr - 16:51

@proflatin a écrit:
@che35 a écrit:
@totoro a écrit:...que le privé vire les chieurs pour les envoyer dans le public (j'ai deux-trois noms d'élèves en tête).  
Moi ce qui m'énerve le plus avec le privé c'est d'en voir pérorer certains avec leurs excellents résultats au baccalauréat (des 100% soviétiques) quand on sait, du moins est-ce le cas dans certains (tous les ?) bahuts de ce genre près de chez moi, que les candidats susceptibles d'échouer sont priés de s'inscrire au bac en candidats libres... ce qui les fait disparaitre des stats du bahut en question.
Le privé a toujours voulu jouer avec d'autres règles tout en se comparant au public ? Soit ! Mais maintenant il semblerait que la partie soit terminée...
Quoi qu'il en soit il sera difficile de demander à des profs du public d'arrêter d'avoir certaines arrière-pensées... désolé !
Demander à des élèves de ne pas passer le brevet, je l'ai vu dans le collège public à côté du mien alors que nous, nous présentions tous nos élèves. Il y a ou a eu des mauvaises pratiques de tous les côtés.

Mais un élève de 3e générale est systématiquement inscrit au DNB! On peut lui conseiller de passer aussi le CFG mais le DNB c'est pas négociable confused

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par doubledecker le Ven 29 Avr - 16:55

@Le grincheux a écrit:
@totoro a écrit:On n'attend pas de "solidarité" (ce qui supposerait qu'on est plus à plaindre), mais juste que certains arrêtent de prétendre que le privé s'en sortira beaucoup mieux, que le privé vire les chieurs pour les envoyer dans le public (j'ai deux-trois noms d'élèves en tête). Dans le privé, comme dans le public, les situations sont très différentes selon les régions.

On a les mêmes craintes que vous (avec en plus, celle de voir son salaire baisser si on n'a pas 18h) et c'est tout.
Oui, mais vous n'êtes pas dans le kandubien. Le privé, c'est le mal absolu, la recherche du profit, le refus de l'égalité et j'en passe.

Je n'attends aucune compassion particulière compte tenu du fait qu'on est tous dans le même bateau. Ceux qui découvrent aujourd'hui que le privé est dans la même m... que le public avaient la naïveté de croire l'autonomie des établissements était une idée fabuleuse (mon chef Neutral ), avant de se rendre compte que l'autonomie quand on a pas les moyens de ses ambitions, ça ne sert pas à grand chose.
Plus sérieusement, je trouve l'attitude de certains ici à vomir (et je pèse mes mots). Vous avez quasiment tous à la bouche des notions soi-disant nobles d'égalité, de mixité, de solidarité et j'en passe et, à la première occasion qui vous est donnée, vous vous bouffez le nez. Et après cela, vous vous étonnez encore que les réformes les plus tartes arrivent à passer comme une lettre à la poste. Finalement, vous n'aurez que ce que vous méritez.

Notez bien que c'est un peu pour cela que j'ai quitté l'enseignement il y a quelques années. Faire des piges dans le supérieur, c'est bien mieux qu'y être à l'année.

Tiens c'est rigolo, sur le bandeau tout en haut de mon écran il y a écrit
Neoprofs.org a écrit: 1er réseau social enseignant, s'adresse aux professeurs et personnels de l'Education natio

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par mafalda16 le Ven 29 Avr - 17:02

Dites, y a pas au moins un volontaire pour éditer le titre, non parce que le voir sans cesse revenir ainsi, ça pique.

mafalda16
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par ycombe le Ven 29 Avr - 17:04

Il y a une référence dans ce titre.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par JPhMM le Ven 29 Avr - 17:09

Ce topic est une merveille. Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par totoro le Ven 29 Avr - 17:16

@ycombe a écrit:Il y a une référence dans ce titre.

... que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître... Very Happy

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par JPhMM le Ven 29 Avr - 17:19

@totoro a écrit:
@ycombe a écrit:Il y a une référence dans ce titre.

... que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître... Very Happy
Je pense que tout le monde l'a reconnue, puisque personne n'a tenté de faire une remarque sur la faute.
A mon avis.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par totoro le Ven 29 Avr - 17:26

@JPhMM a écrit:
@totoro a écrit:
@ycombe a écrit:Il y a une référence dans ce titre.

... que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître... Very Happy
Je pense que tout le monde l'a reconnue, puisque personne n'a tenté de faire une remarque sur la faute.
A mon avis.

ou il y a une majorité de vieux sur le forum. No

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par JPhMM le Ven 29 Avr - 17:37

@totoro a écrit:
@JPhMM a écrit:
@totoro a écrit:
@ycombe a écrit:Il y a une référence dans ce titre.

... que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître... Very Happy
Je pense que tout le monde l'a reconnue, puisque personne n'a tenté de faire une remarque sur la faute.
A mon avis.

ou il y a une majorité de vieux sur le forum. No
dit une jeunette...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par totoro le Ven 29 Avr - 17:45

@JPhMM a écrit:
@totoro a écrit:
@JPhMM a écrit:
@totoro a écrit:

... que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître... Very Happy
Je pense que tout le monde l'a reconnue, puisque personne n'a tenté de faire une remarque sur la faute.
A mon avis.

ou il y a une majorité de vieux sur le forum. No
dit une jeunette...

Plus tant que ça... (je suis en tout cas assez vieille pour connaître l'histoire d'Omar et me souvenir du débat de l'époque autour de LA faute)

_________________

La réforme du collège en clair :
http://www.reformeducollege.fr/

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par Balthamos le Ven 29 Avr - 17:55

N'ayant pas connu cette affaire (trop jeune), je la connais malgré tout avec cette fameuse faute fautive et coupable.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par Paddy le Ven 29 Avr - 19:59

@mafalda16 a écrit:Dites, y a pas au moins un volontaire pour éditer le titre, non parce que le voir sans cesse revenir ainsi, ça pique.

Désolé, mais c'est un peu voulu...

Paddy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par sallyt44 le Sam 30 Avr - 8:24

Que de hargne...
Certains établissements
Certains chefs d'établissement
Certains profs
Comment généraliser à partir de on dit ou d'une observation autour de soi...

_________________
2015 - 2016 : T1 2nde 1eres ES et S, TES spé maths, AP 2nde et 1ere...
2014 - 2015 : stagiaire 2nde et 1ère S
2013 - 2014 : de la 6ème à la 2nde + physique-chimie 5-4-3 et techno 6-5-4-3-2

sallyt44
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par Albius le Sam 30 Avr - 13:19

@Dalva a écrit:
@ycombe a écrit:Cela dit je trouve que le privé est tout de même pas mal culotté de se plaindre. Ils vont pouvoir, un peu plus, récupérer les meilleurs élèves qui n'auront plus de raison de rester dans des classes où l'ambiance ne permet pas de travailler.
Soit je ne comprends pas la phrase, soit je ne vois pas pourquoi le privé récupèrerait davantage les élèves qu'actuellement. Le tri sera-t-il plus féroce en raison de la réforme ?
C'est même plutôt l'inverse à mon avis : puisqu'il n'y aura rien de mieux dans le privé, pourquoi ne pas rester dans le public, qui a l'avantage d'être gratuit ?
C'est bien ce qui risque de se produire. Pour les langues anciennes, par exemple, même si on a mis en place les enseignements de complément, il n'empêche que les horaires deviennent ridicules (1 h (!) en cinquième pour le latin), conformément aux programmes Crying or Very sad . En revanche, le hors-contrat doit se frotter les mains. Il y a de quoi.

_________________
La littérature, comme toute forme d'art, est l'aveu que la vie ne suffit pas. F. Pessoa

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par Albius le Sam 30 Avr - 13:33

Autre extrait de cet article, décidément très instructif:

À une question sur l’autonomie dont disposerait l’Enseignement catholique, une de ses collègues du privé s’est entendue répondre : « Le recteur a été catégorique : le privé sera inspecté dès la rentrée. L’établissement qui n’appliquera pas la réforme perdra son contrat d’association immédiatement et si c’est le prof, eh bien, la note, le rapport, vous connaissez… » Ambiance…

Cela se passe de commentaire. furieux

_________________
La littérature, comme toute forme d'art, est l'aveu que la vie ne suffit pas. F. Pessoa

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enseignement privé : "Najat m'a berner"

Message par may68 le Sam 30 Avr - 13:34

@Albius a écrit:
@Dalva a écrit:
@ycombe a écrit:Cela dit je trouve que le privé est tout de même pas mal culotté de se plaindre. Ils vont pouvoir, un peu plus, récupérer les meilleurs élèves qui n'auront plus de raison de rester dans des classes où l'ambiance ne permet pas de travailler.
Soit je ne comprends pas la phrase, soit je ne vois pas pourquoi le privé récupèrerait davantage les élèves qu'actuellement. Le tri sera-t-il plus féroce en raison de la réforme ?
C'est même plutôt l'inverse à mon avis : puisqu'il n'y aura rien de mieux dans le privé, pourquoi ne pas rester dans le public, qui a l'avantage d'être gratuit ?
C'est bien ce qui risque de se produire. Pour les langues anciennes, par exemple, même si on a mis en place les enseignements de complément, il n'empêche que les horaires deviennent ridicules (1 h (!) en cinquième pour le latin), conformément aux programmes Crying or Very sad . En revanche, le hors-contrat doit se frotter les mains. Il y a de quoi.


Ne serait-ce pas le but ? diable

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum