Fé bouG ta litératur

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par John le Sam 30 Avr 2016 - 23:29

@belote a écrit:Ce n'est pas pire que d'imaginer la lettre d'adieu qu'un condamné à mort écrit à sa famille, sujet de Brevet.
Le corrigé :
"Slt lé daron, jvé dvr fR un brèk 1 peu + lg ke prévu"

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Lucrezia le Sam 30 Avr 2016 - 23:39

@John a écrit:
@belote a écrit:Ce n'est pas pire que d'imaginer la lettre d'adieu qu'un condamné à mort écrit à sa famille, sujet de Brevet.
Le corrigé :
"Slt lé daron, jvé dvr fR un brèk 1 peu + lg ke prévu"

Laughing

Lucrezia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Dinaaa le Sam 30 Avr 2016 - 23:42

@Rabelais a écrit:Ce qui m'inquiète surtout est que beaucoup de collègues n'y verront pas de mal.

+1

J'entends déjà un certain collègue me dire qu'il faut partir des représentations des élèves, passer par leur quotidien pour les intéresser, que la littérature, ça vient après... titanic

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Saphyr le Dim 1 Mai 2016 - 0:41

N'empêche que le sms, puis la lettre de rupture c'est violent! Surtout que "faire un break" donne la possibilité de reprendre...
Quant à l'exercice... La littérature est suffisamment riche pour y trouver des textes à lire et à étudier. J'imagine que ça aussi c'est démodé!

_________________
"Ecoutez, mon vieux, peu importe qu'un homme vive trente ou cent ans, dans la mesure où il fait quelque chose qui en vaut la peine avant de casser sa pipe", Etats d'urgence, André Brink.
“I'm right and you're wrong, I'm big and you're small, and there's nothing you can do about it.”, Matilda, Roald Dahl

Saphyr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Shere Khan le Dim 1 Mai 2016 - 0:57

@amethyste a écrit:
Chaque fois qu'on croit avoir touché le fond, on se rend compte, que non, non, on peut aller encore plus bas !

Un peu comme la cote de Hollande, en fait !!! lol!

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Raoul Volfoni le Dim 1 Mai 2016 - 1:05

Déjà ils ne savent pas qu'après le verbe "croire", comme après quelques autres (et après endiré, bien connu sur Twitter) on n'utilise jamais le "que" qui fait ringardissime. C'était bon du temps d'Molière ça wesh ! Donc : j'croi on dvrai fer 1brek.
Endiré ils essaient de parler djeuns !

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par User5899 le Dim 1 Mai 2016 - 2:11

@John a écrit:
@belote a écrit:Ce n'est pas pire que d'imaginer la lettre d'adieu qu'un condamné à mort écrit à sa famille, sujet de Brevet.
Le corrigé :
"Slt lé daron, jvé dvr fR un brèk 1 peu + lg ke prévu"
Oh ! Mais c'est la lettre de Guy Môcquet, ça !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Shere Khan le Dim 1 Mai 2016 - 2:28

A kan 1 laitrou vairte à F. Aulande surla rai phorme, pourbillinla saumé ?

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Pierre-Henri le Dim 1 Mai 2016 - 8:00

Au terme d'un EPI personnel "littérature et développement durable", afin de me sensibiliser moi-même à l'importance décisive pour l'avenir de l'école et de la République du tri sélectif, le manuel Nathan rejoindra le Robert dans la benne.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Mcready1 le Dim 1 Mai 2016 - 8:49

@Kan-gourou a écrit:Ces exercices existent depuis quelques années. Pour une fois, ce n'est pas la faute de la réforme !

Ma copine, en agricole, a vu pire il y a quelques années : il fallait, à partir d'un texte classique, rédiger un sms.

Mcready1
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par egomet le Dim 1 Mai 2016 - 8:59

Bof, ce serait pire dans l'autre sens. Traduire un sms en langage correct n'est pas une démarche si mauvaise. C'est un peu agaçant, mais on peut en tirer un vrai travail.
Le choix d'une lettre de rupture en revanche... signe des temps?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Presse-purée le Dim 1 Mai 2016 - 9:11

@egomet a écrit:Bof, ce serait pire dans l'autre sens. Traduire un sms en langage correct n'est pas une démarche si mauvaise. C'est un peu agaçant,  mais on peut en tirer un vrai travail.
Le choix d'une lettre de rupture en revanche... signe des temps?

+1: exercice traditionnel de jeu sur les registres de langue. La question est de savoir ce que l'on fait du texte rédigé ensuite...

En revanche, le choix du sujet (la rupture) est particulièrement minable.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par belote le Dim 1 Mai 2016 - 10:47

@John a écrit:
@belote a écrit:Ce n'est pas pire que d'imaginer la lettre d'adieu qu'un condamné à mort écrit à sa famille, sujet de Brevet.
Le corrigé :
"Slt lé daron, jvé dvr fR un brèk 1 peu + lg ke prévu"
veneration

_________________
L'homme a beaucoup appris qui a beaucoup souffert. (Chanson de Roland)

belote
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par maldoror1 le Dim 1 Mai 2016 - 10:50

No cafe araignée

RÉSISTANCE!!!

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Raoul Volfoni le Dim 1 Mai 2016 - 11:11

Exercice traditionnel peut-être, mais cette démagogie (vous avez vu, les apprenants, on parle votre langue, hein ! et avec un petit smiley pour montrer qu'on est grave swag) est pathétique. D'ailleurs, de juvéniles personnes de mon entourage m'assurent que "même à la pire période du langage SMS", on n'aurait pas écrit comme ça.

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Celadon le Dim 1 Mai 2016 - 11:14

@Raoul Volfoni a écrit:Déjà ils ne savent pas qu'après le verbe "croire", comme après quelques autres (et après endiré, bien connu sur Twitter) on n'utilise jamais le "que" qui fait ringardissime. C'était bon du temps d'Molière ça wesh ! Donc : j'croi on dvrai fer 1brek.
Endiré ils essaient de parler djeuns !
Meuh non, ils pensent tout simplement en anglais.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Finrod le Dim 1 Mai 2016 - 11:16

@Presse-purée a écrit:
@egomet a écrit:Bof, ce serait pire dans l'autre sens. Traduire un sms en langage correct n'est pas une démarche si mauvaise. C'est un peu agaçant,  mais on peut en tirer un vrai travail.
Le choix d'une lettre de rupture en revanche... signe des temps?

+1: exercice traditionnel de jeu sur les registres de langue. La question est de savoir ce que l'on fait du texte rédigé ensuite...

En revanche, le choix du sujet (la rupture) est particulièrement minable.

Je me demande comment vont faire les élèves qui n'ont jamais eu de relation amoureuse. Ceux-ci sont loin d'être une minorité... ce sont des collégiens, pas des lapins, après tout.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par scot69 le Dim 1 Mai 2016 - 11:29

Il me semble qu'il y a quelques années, Bernard Pivot avait organisé un concours de SMS: les jeunes candidats devaient retranscrire 10 phrases complexes en language SMS en utilisant le moins de caractères possible, puis exercice inverse, 10 phrases SMS à réécrire en français correct. Il en avait parlé dans une émission du genre "on repasse le bac" ou "le grand concours de l'orthographe", un truc dans le genre...

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par leszczynska le Dim 1 Mai 2016 - 11:30

N'empêche, on pourrait leur proposer "A partir du sms, rédigez un essai intitulé "De la lâcheté numérique" Razz

leszczynska
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par lux le Dim 1 Mai 2016 - 11:36

@Finrod a écrit:Je me demande comment vont faire les élèves qui n'ont jamais eu de relation amoureuse. Ceux-ci sont loin d'être une minorité... ce sont des collégiens, pas des lapins, après tout.
On demande parfois aux collégiens d'écrire une lettre de poilu. Ils n'ont pourtant jamais fait la guerre ...

lux
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Bussy le Dim 1 Mai 2016 - 11:41

@Rabelais a écrit:Ce qui m'inquiète surtout est que beaucoup de collègues n'y verront pas de mal.

+ 1.
C'est le cas dans mon collège. Mes collègues étaient enthousiasmées par des exercices similaires vendredi : original, qui dépoussière un peu le français, accessible et "parlant" pour "nos" élèves.

cafe

Bussy
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par lux le Dim 1 Mai 2016 - 11:50

Honnêtement, ce n'est pas l'exercice en soi qui me choque (après tout, pourquoi pas ...), mais le nombre de fautes présentes dans le texte en SMS.

lux
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Rendash le Dim 1 Mai 2016 - 11:50

@lux a écrit:
@Finrod a écrit:Je me demande comment vont faire les élèves qui n'ont jamais eu de relation amoureuse. Ceux-ci sont loin d'être une minorité... ce sont des collégiens, pas des lapins, après tout.
On demande parfois aux collégiens d'écrire une lettre de poilu. Ils n'ont pourtant jamais fait la guerre ...

Plus inquiétant : en histoire, un exercice dont la consigne commence ainsi : "Vous êtes un négrier. Racontez...".
Je ne sais pas si un tel exercice a de l'intérêt en français, les collègues concernés le sauront mieux que moi. Mais en histoire, c'est une aberration.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par lux le Dim 1 Mai 2016 - 11:54

@Rendash a écrit:
@lux a écrit:
@Finrod a écrit:Je me demande comment vont faire les élèves qui n'ont jamais eu de relation amoureuse. Ceux-ci sont loin d'être une minorité... ce sont des collégiens, pas des lapins, après tout.
On demande parfois aux collégiens d'écrire une lettre de poilu. Ils n'ont pourtant jamais fait la guerre ...

Plus inquiétant : en histoire, un exercice dont la consigne commence ainsi : "Vous êtes un négrier. Racontez...".
Je ne sais pas si un tel exercice a de l'intérêt en français, les collègues concernés le sauront mieux que moi. Mais en histoire, c'est une aberration.
Les deux sujets sont quand même bien différents, à mon sens.

lux
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par Rendash le Dim 1 Mai 2016 - 11:57

@lux a écrit:
@Rendash a écrit:
@lux a écrit:
@Finrod a écrit:Je me demande comment vont faire les élèves qui n'ont jamais eu de relation amoureuse. Ceux-ci sont loin d'être une minorité... ce sont des collégiens, pas des lapins, après tout.
On demande parfois aux collégiens d'écrire une lettre de poilu. Ils n'ont pourtant jamais fait la guerre ...

Plus inquiétant : en histoire, un exercice dont la consigne commence ainsi : "Vous êtes un négrier. Racontez...".
Je ne sais pas si un tel exercice a de l'intérêt en français, les collègues concernés le sauront mieux que moi. Mais en histoire, c'est une aberration.
Les deux sujets sont quand même bien différents, à mon sens.

Oui, mais ce n'est pas l'intitulé du sujet qui pose problème. C'est la volonté de "faire djeunz", au motif que ça intéressera davantage les élèves... quitte à pondre un truc totalement éloigné de la discipline, voire même en complète contradiction avec icelle.

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fé bouG ta litératur

Message par lux le Dim 1 Mai 2016 - 12:04

@Rendash a écrit:Oui, mais ce n'est pas l'intitulé du sujet qui pose problème. C'est la volonté de "faire djeunz", au motif que ça intéressera davantage les élèves... quitte à pondre un truc totalement éloigné de la discipline, voire même en complète contradiction avec icelle.
topela C'est ça. Ce n'est pas le sujet qui est aberrant (la lettre était au programme de 4e), mais la façon de l'amener.

lux
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum