Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Page 14 sur 16 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Rendash le Dim 8 Mai 2016 - 15:05

Oui, je connais son blog, j'y ai même lu des choses intéressantes, mais je n'avais pas fait le lien avec une quelconque discipline ^^

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par gauvain31 le Dim 8 Mai 2016 - 15:10

Oui VinZT et même une image pour résumer les affinités:



Regardez bien qui a retweeté....

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Luigi_B le Dim 8 Mai 2016 - 15:15

Article de Ph. Watrelot dans le bloc-note des "Cahiers pédagogiques" : http://www.cahiers-pedagogiques.com/Bloc-Notes-de-la-semaine-du-2-au-8-mai-2016-10477

Extrait :

Certains disent que Antoine Prost “devrait réactualiser ses représentations du métier” (lu sur Twitter). Peut-être... On peut aussi se demander si la difficulté ne vient pas justement du fait que M. Prost nous tend un miroir que nous ne voulons pas voir. Quel décalage entre l’image que nous voulons et pensons donner et la perception que d’autres peuvent en avoir ?
Les enseignants sont des gens du discours, de la parole, ils ont été formés comme ça...Mais cela conduit quelquefois à une illusion qui est de penser que seul le discours suffit. Or, tout comme Cocteau disait qu’"il n’y a pas d’amour il n’y a que des preuves d’amour", on peut dire que les intentions de lutte contre les inégalités et tout le discours "de gauche" ne suffisent pas face à la nécessité d’interroger chacun de nos actes et le fonctionnement global pour savoir s’il est réellement démocratique... C’est pour ça que j’apprécie tant le slogan des Cahiers Pédagogiques "changer l’école pour changer la société, changer la société pour changer l’école". Parce qu’il nous invite à la modestie de l’action quotidienne évaluée à l’aune de nos valeurs. Par ailleurs, au risque de me répéter, il y a une vraie difficulté à admettre pour les enseignants que le fonctionnement de l’École soit inégalitaire et peu démocratique. Ils ont le sentiment d’y faire leur travail du mieux qu’ils peuvent. Et en plus ils sont la preuve vivante que l’École fonctionne malgré tout puisqu’ils en sont le produit ! Comment critiquer un système qui vous a fait "réussir" et qui vous fait vivre ? La tentation est forte de prendre alors "pour soi", dans une hyper-susceptibilité corporatiste, ce qui est avant tout une critique de l’institution. On est rarement le meilleur juge de soi même. Mais encore faut-il être capable d’accepter la critique et la confrontation avec un regard extérieur ou du moins en surplomb. Dans une discussion apaisée, au lieu de crier au scandale et au “mépris’, on aurait pu se demander ce que cet observateur a à nous dire sur le fonctionnement du système et examiner sereinement cette critique et faire la part des choses.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Lefteris le Dim 8 Mai 2016 - 15:22

@Calypso64 a écrit:J'ai écouté les extraits..... c'est pire que ce à quoi je m'attendais à lire certains de vos commentaires. Comment peut-on penser nous motiver avec ce genre de discours.....
Ces gens là ne veulent pas motiver les enseignants. Comme ils sont du côté du manche , ils veulent les faire marcher à la schlague , en simples exécutants de leurs idées géniales.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par mafalda16 le Dim 8 Mai 2016 - 15:23

Voilà on atteint le point Godwin annoncé par le Renne plusieurs pages plus tôt... furieux

mafalda16
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Luigi_B le Dim 8 Mai 2016 - 15:24

Philippe Watrelot a écrit:La tentation est forte de prendre alors "pour soi", dans une hyper-susceptibilité corporatiste, ce qui est avant tout une critique de l’institution.

Relisons les propos d'Antoine Prost. Les mots ont quand même un sens dans un débat sur les valeurs de la République aux journées de la Refondation de l'École.

Antoine Prost a écrit:On ne peut pas faire du commun avec les élèves si les professeurs sont incapables de faire du commun ensemble.
[...] Si vous avez des gens qui n'ont pas besoin de signer la charte, c'est qu'ils sont au dessus. Alors si les professeurs sont au dessus des lois, très bien, mais il faut le dire. Et je ne sais pas où sont les valeurs de la République. (applaudissements)
[...] L'École n'enseigne pas au nom de l'État, ni au nom de la religion bien sûr, ni au nom du bon plaisir des enseignants
[...] Moi, je suis extrêmement frappé par le néant des pratiques, du comportement - moi ce qui m'intéresse, c'est la façon dont fonctionne l'institution scolaire : au niveau de l'établissement, la délibération collective et le collectif n'existent pas : il y a un chef d'établissement, dont l'autorité est pédagogiquement contestée, il y a des conseils pédagogiques mais les professeurs ne sont même pas capables de se mettre d'accord en début d'année sur le calendrier des interrogations écrites et des devoirs sur table. Nous sommes dans une société à la fois anarchique et totalitaire : totalitaire parce qu'anarchique et anarchique parce que totalitaire. Je trouve que c'est le contraire de la République : la façon dont les professeurs enseignent n'est pas républicaine.
[...] Je pense en effet que le milieu associatif est plus républicain que l'école et que il y a un véritable apprentissage du rapport à l'autorité, qui est délibérée démocratiquement mais une fois que la délibération est faite, eh bien il faut bien que ça s’exécute.
[...] Ne croyez pas que je sois partisan d'un type de pédagogie plutôt que d'un autre : vous avez des pédagogues archi-classiques qui réussissent très bien, j'en connais, mais ils respectent leurs élèves, ils n'ont pas un comportement autoritaire.

On notera que Philippe Watrelot se garde bien de parler des mots "totalitarisme" ou "anarchie" employés par Antoine Prost.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Delim le Dim 8 Mai 2016 - 15:27

Choqué par les propos tenus par Antoine Prost et par les commentaires de ses défenseurs. J'y vois un acte de guerre idéologique contre l'école républicaine.

Delim
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Shere Khan le Dim 8 Mai 2016 - 15:32

En tout cas, la Bourgeoisie au pouvoir, moi, j'ai compris. furieux

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Daphné le Dim 8 Mai 2016 - 16:08

@John a écrit:Un membre de l'UNSA, syndicat qui recueille 20% des suffrages des profs, applaudit à deux mains les propos de Prost.
https://twitter.com/laurentfillion/status/729269481021841408

Ben voyons ! Ça vous étonne ?

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Shere Khan le Dim 8 Mai 2016 - 16:12

Moi, ce qui me bouffe, c'est que l'UNSA recueille encore 20% de suffrages de profs. Rolling Eyes Shocked

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Verdurette le Dim 8 Mai 2016 - 16:15

Il ne nous reste plus qu'à nous organiser pour nous acheminer tous  vers Canossa.
Pieds nus et en chemise.


Dernière édition par Verdurette le Dim 8 Mai 2016 - 16:15, édité 1 fois

Verdurette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Luigi_B le Dim 8 Mai 2016 - 16:15

@Lefteris a écrit:Ces gens là ne veulent  pas motiver les enseignants. Comme ils sont  du côté du manche ,  ils veulent les faire marcher  à la schlague ,  en simples exécutants de leurs idées géniales.
Appréciez le pronom démonstratif "ça" :

Antoine Prost a écrit:Je pense en effet que le milieu associatif est plus républicain que l'école et que il y a un véritable apprentissage du rapport à l'autorité, qui est délibérée démocratiquement mais une fois que la délibération est faite, eh bien il faut bien que ça s’exécute.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par ylm le Dim 8 Mai 2016 - 16:18

@Shere Khan a écrit:Moi, ce qui me bouffe, c'est que l'UNSA recueille encore 20% de suffrages de profs. Rolling Eyes Shocked
C'est 10% il me semble + 10% CFDT.

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Olympias le Dim 8 Mai 2016 - 16:19

@Luigi_B a écrit:
@Lefteris a écrit:Ces gens là ne veulent  pas motiver les enseignants. Comme ils sont  du côté du manche ,  ils veulent les faire marcher  à la schlague ,  en simples exécutants de leurs idées géniales.
Appréciez le pronom démonstratif "ça" :

Antoine Prost a écrit:Je pense en effet que le milieu associatif est plus républicain que l'école et que il y a un véritable apprentissage du rapport à l'autorité, qui est délibérée démocratiquement mais une fois que la délibération est faite, eh bien il faut bien que ça s’exécute.
Ah...et ça marche aussi dans nos relations avec le ministère ? Les réformes sont délibérées démocratiquement ??

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Daphné le Dim 8 Mai 2016 - 16:22

@Shere Khan a écrit:Moi, ce qui me bouffe, c'est que l'UNSA recueille encore 20% de suffrages de profs. Rolling Eyes Shocked

Oh oui, avec une majorité dans le premier degré.

Ils ont 4 sièges au CTM.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Ronin le Dim 8 Mai 2016 - 16:24

Depuis le temps que je vous dis que c'est la désespéritude dans le premier degré...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Luigi_B le Dim 8 Mai 2016 - 16:25

Poursuivons la Refondation dans le premier degré :

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Savoyardprof le Dim 8 Mai 2016 - 16:29

La vieillesse est un naufrage. Cette phrase peut être bien envoyée à Antoine Prost...

Savoyardprof
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par VinZT le Dim 8 Mai 2016 - 16:35

@Luigi_B a écrit:Poursuivons la Refondation dans le premier degré :

Mais c'est vrai ça ! Par quoi pourrait-on remplacer ce mot affreux ?

- co-apprenant ?
- co-débatteur ?
- co-pain ?

VinZT
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Docteur OX le Dim 8 Mai 2016 - 16:46

Propos honteux d'un type qui a participé au naufrage de l'EN. Insupportable et écoeurant. Surtout quand on pense aux collègues qui continuent obstinément leur mission dans les bahuts les plus difficiles pour justement sauvegarder l'école républicaine.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Iphigénie le Dim 8 Mai 2016 - 16:49

@VinZT a écrit:
@Luigi_B a écrit:Poursuivons la Refondation dans le premier degré :

Mais c'est vrai ça ! Par quoi pourrait-on remplacer ce mot affreux ?

- co-apprenant ?
- co-débatteur ?
- co-pain ?
je propose:
en maths: co-scient (enrhumé, ce serait co-sinus, oeuf corse)
en musique: co-lyre
en français: co-loque
en physique: co-labo
en tout: co-recteur
en EPI: co-sifantutte


Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Zenxya le Dim 8 Mai 2016 - 16:58

Ph Watrelot a écrit:Dans une discussion apaisée, au lieu de crier au scandale et au “mépris’, on aurait pu se demander ce que cet observateur a à nous dire sur le fonctionnement du système et examiner sereinement cette critique et faire la part des choses.

Il y avait "discussion" à ces assises ? Y avait-il des contradicteurs ? M. Prost, un observateur (!) qui "discutait" ? mais avec qui ?

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Pseudo le Dim 8 Mai 2016 - 17:03

@Luigi_B a écrit:
Philippe Watrelot a écrit:La tentation est forte de prendre alors "pour soi", dans une hyper-susceptibilité corporatiste, ce qui est avant tout une critique de l’institution.

Relisons les propos d'Antoine Prost. Les mots ont quand même un sens dans un débat sur les valeurs de la République aux journées de la Refondation de l'École.

Antoine Prost a écrit:On ne peut pas faire du commun avec les élèves si les professeurs sont incapables de faire du commun ensemble.
[...] Si vous avez des gens qui n'ont pas besoin de signer la charte, c'est qu'ils sont au dessus. Alors si les professeurs sont au dessus des lois, très bien, mais il faut le dire. Et je ne sais pas où sont les valeurs de la République. (applaudissements)
[...] L'École n'enseigne pas au nom de l'État, ni au nom de la religion bien sûr, ni au nom du bon plaisir des enseignants
[...] Moi, je suis extrêmement frappé par le néant des pratiques, du comportement - moi ce qui m'intéresse, c'est la façon dont fonctionne l'institution scolaire : au niveau de l'établissement, la délibération collective et le collectif n'existent pas : il y a un chef d'établissement, dont l'autorité est pédagogiquement contestée, il y a des conseils pédagogiques mais les professeurs ne sont même pas capables de se mettre d'accord en début d'année sur le calendrier des interrogations écrites et des devoirs sur table. Nous sommes dans une société à la fois anarchique et totalitaire : totalitaire parce qu'anarchique et anarchique parce que totalitaire. Je trouve que c'est le contraire de la République : la façon dont les professeurs enseignent n'est pas républicaine.
[...] Je pense en effet que le milieu associatif est plus républicain que l'école et que il y a un véritable apprentissage du rapport à l'autorité, qui est délibérée démocratiquement mais une fois que la délibération est faite, eh bien il faut bien que ça s’exécute.
[...] Ne croyez pas que je sois partisan d'un type de pédagogie plutôt que d'un autre : vous avez des pédagogues archi-classiques qui réussissent très bien, j'en connais, mais ils respectent leurs élèves, ils n'ont pas un comportement autoritaire.

On notera que Philippe Watrelot se garde bien de parler des mots "totalitarisme" ou "anarchie" employés par Antoine Prost.

Oui, il a mal lu Watrelot. Il a pas validé sa compétence "lire un texte simple". Ce que dézingue Prost, ce sont bien les profs, pas le système, pas l'institution. On a même l'impression que l'institution serait parfaite sans ces sales profs.
Enfin, il admettra peut-être que l'institution a au moins le tort d'avoir recruté, à grands frais, tous ces malfaisants.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par KrilinXV3 le Dim 8 Mai 2016 - 17:26

Encore une histoire qui fera du mal. Je ne suis pas suffisamment susceptible (et pourtant...) pour m'émouvoir de tels propos. Ils ne sont que politiques, com', pets de lapins. La triste autocélébration d'une coterie désuète, frustrée, car son bilan ne serait apparemment pas reconnu à sa juste valeur. Le néant, quoi.

Il n'y a pas d' "enseignants", il n'y a que des expériences d'enseignement. A ce titre, je ne peux pas affirmer n'avoir jamais observé des attitudes dénoncées par Antoine Prost (le demi-dieu de mes maîtres, le Michel Zink des historiens).

Avant de regretter des dérives individuelles (qu'il ne m'appartient pas de juger, a priori, même si...), je préfère blâmer l'institution, avec ses injonctions contradictoires, et sa capacité à charger la mule (ici, je prends le collège pour exemple):

_ BOs des programmes
_ Socle(s)
_ Documents officiels d'accompagnement
_ Publications académiques comme celle du SCEREN, des CRDP (qui ont souvent valeur d'instructions officielles, en tout cas dans certaines académies)
_ Enseignement complémentaires (EPI / AP)
_ Enseignement co-disciplinaires (HDA, EMI... voire EMC ?)
_ Parcours (santé, orientation, citoyen, culture)
_ B2I
_ Examens blancs (2 par an, une obligation dans l'éducation prioritaire) écrits et oraux
_ ASSR pour rigoler un peu
_ La différenciation "officielle" (PAP, PPRE, etc )
_ L'accueil des élèves allophones en UPE2A
_ Faire passer les oraux des examens officiels
_ La gestion au quotidien de la charge de PP
_ La coordination et la représentation dans les conseils (conseil pédagogique, conseil école/collège, et conseils de cycle)
_ Les conseils de classe et rencontre parents/professeurs
_ Les charges représentatives (CA, CP, CESC, CHSCT)
_ Les réunions et formations obligatoires dans le cadre des réformes

J'en ai oublié, certainement. Le tout, à faire, avec toujours plus d'heures de cours "volées" ou "envolées". Je n'ai même pas parlé des corrections et préparations, tant c'est le coeur de notre métier.

Donc, je n'invalide pas les propos d'Antoine Prost, mais je pense vraiment que c'est l'institution le problème. Il est mécaniquement impossible d'organiser tout ce que je cite plus haut, sans:
_ des heures dédiées à la coordination
_ des directions compétentes

L'éventuelle mise en place des premières étant une utopie, et les secondes ne se trouvant pas sous le sabot d'un cheval, je propose, pour commencer, qu'on allège la mule en nous dispensant du dispensable.
Et puis quand on voit la dilution de nos missions, l'impossibilité concrète de les assurer toutes (j'ai jadis compté parmi les imbéciles qui pensaient qu'il fallait au moins essayer) on se dit qu'en haut, ça ne doit pas bosser en équipe non plus.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par Iphigénie le Dim 8 Mai 2016 - 17:36

Ne croyez pas que je sois partisan d'un type de pédagogie plutôt que d'un autre : vous avez des pédagogues archi-classiques qui réussissent très bien, j'en connais, mais ils respectent leurs élèves, ils n'ont pas un comportement autoritaire.
Comment se contredire en une phrase.

Il faudrait démontrer que respecter les élèves et avoir un comportement autoritaire soit contradictoire: il y a des situations où respecter les élèves, c'est justement exiger d'eux. Que dirait-on d'un "coach" sportif( tiens, pourquoi ne dit-on plus "entraîneur"?...) qui n'a pas d'autorité sur son équipe? qu'il la respecte? ou qu'il se moque du monde?
Bref quand on parle pour ne rien dire, on parle pour ne rien dire. Suaf le message simple: les profs sont mauvais, c'est pour cela que les belles réformes vendues depuis trente ans nous conduisent dans le mur. Ce ne sont pas les réformes, ce sont les profs, les responsables.
Le respect, parfois, ça passe par accepter que les professeurs sachent lire et entendre ce qu'on dit.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignants étrillés par Antoine Prost aux "journées de la Refondation"

Message par JPhMM le Dim 8 Mai 2016 - 18:11

@Iphigénie a écrit:
@VinZT a écrit:
@Luigi_B a écrit:Poursuivons la Refondation dans le premier degré :

Mais c'est vrai ça ! Par quoi pourrait-on remplacer ce mot affreux ?

- co-apprenant ?
- co-débatteur ?
- co-pain ?
je propose:
en maths: co-scient (enrhumé, ce serait co-sinus, oeuf corse)
en musique: co-lyre
en français: co-loque
en physique: co-labo
en tout: co-recteur
en EPI: co-sifantutte

en usages numériques : co-con.

http://cocon.eduscol.education.fr/

Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 16 Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum