Peut-on perdre la foi en son métier ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par AsarteLilith le Jeu 12 Mai 2016 - 19:05

Tout est dans le titre !

Peut-on perdre la foi dans ses propres cours de LC alors qu'on est prof LC et qu'on adore faire ça, qu'on a adoré ses années d'études et que pourtant, cette année, c'est le cours qu'on aime moins ? Est-on mauvais prof parce qu'on préfère consacrer plus de temps à préparer pour des 3e faibles voire très faibles, qu'à ses cours de latin, alors qu'on sait que c'est important, surtout dans le contexte de la réforme ? Peut-on aimer son métier et souhaiter que l'année se finisse vite ?  Peut-on aimer ce métier et se dire que ce niveau, cette année, nous saoûle ? Peut-on aimer son métier et se dire que peut-être, ailleurs, des gens rentrent sans copies à corriger et qu'on les envie un peu tout de même ?

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par dita le Jeu 12 Mai 2016 - 19:13

@AsarteLilith a écrit:Tout est dans le titre !

Peut-on perdre la foi dans ses propres cours de LC alors qu'on est prof LC et qu'on adore faire ça, qu'on a adoré ses années d'études et que pourtant, cette année, c'est le cours qu'on aime moins ? Est-on mauvais prof parce qu'on préfère consacrer plus de temps à préparer pour des 3e faibles voire très faibles, qu'à ses cours de latin, alors qu'on sait que c'est important, surtout dans le contexte de la réforme ? Peut-on aimer son métier et souhaiter que l'année se finisse vite ?  Peut-on aimer ce métier et se dire que ce niveau, cette année, nous saoûle ? Peut-on aimer son métier et se dire que peut-être, ailleurs, des gens rentrent sans copies à corriger et qu'on les envie un peu tout de même ?


Bien que divine par essence Lilith, tu peux juste être humaine pour tes cours. A mon humble avis, tu mets trop d'affect dans ce que tu fais, et, loin de te soutenir, cela te fait douter.

dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par Décalage-C le Jeu 12 Mai 2016 - 19:21

Faut-il avoir la foi pour exercer un métier ?

Décalage-C
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par Murr le Jeu 12 Mai 2016 - 19:22

Uniquement si on en fait un sacerdoce...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)

Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par anthinéa le Jeu 12 Mai 2016 - 19:31

Cette réforme vous impacte tellement les LC, les LV que l'on peut comprendre clairement cette crise de foi.
C'est une sorte de "choc post traumatique" ( notez les guillemets et pour info, ayant vécu un vrai choc, je me permets, en toute connaissance de cause cette hyperbole).

N'oublie pas que c'est la fin de l'année .
Il y a la fatigue accumulée.
Une année de lutte (et partant d'espoir).
Ces formations et ces manuels déprimants et indigents qui mettent du sel dans la plaie et qui nous renvoient à une triste réalité: il va bien falloir y passer.


_________________
17 morts , 66 millions de blessés. 
Je suis Charlie et abonnée.
Paix à votre âme mes amis, on prend la suite.
Je suis flic , je suis Homme.
Je suis laïque, je suis libre, je suis La France.

anthinéa
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par AsarteLilith le Jeu 12 Mai 2016 - 19:46

J'ai pourtant pas vraiment parcouru les manuels... et mis à part 3j de grève, pas vraiment lutté..ça serait une trahison de dire le contraire... alors pourquoi j'en ai si marre, mis à part le fait que je supporte plus mes 3e , ni la fatalité socio-économique ni cette espèce de nonchalance indifférente des ados de 3e ?


Dernière édition par AsarteLilith le Jeu 12 Mai 2016 - 21:57, édité 1 fois

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par JPhMM le Jeu 12 Mai 2016 - 19:56

@AsarteLilith a écrit:Tout est dans le titre !

Peut-on perdre la foi dans ses propres cours de LC alors qu'on est prof LC et qu'on adore faire ça, qu'on a adoré ses années d'études et que pourtant, cette année, c'est le cours qu'on aime moins ? Est-on mauvais prof parce qu'on préfère consacrer plus de temps à préparer pour des 3e faibles voire très faibles, qu'à ses cours de latin, alors qu'on sait que c'est important, surtout dans le contexte de la réforme ? Peut-on aimer son métier et souhaiter que l'année se finisse vite ?  Peut-on aimer ce métier et se dire que ce niveau, cette année, nous saoûle ? Peut-on aimer son métier et se dire que peut-être, ailleurs, des gens rentrent sans copies à corriger et qu'on les envie un peu tout de même ?
C'est le parfum acide de la fin de l'année scolaire, ça, très chère.
Ça nous arrive à tous. Je crois que tous les ans autour de mi-mai, je me sens dans cet état.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par Carnyx le Jeu 12 Mai 2016 - 19:57

On peut perdre la foi dans son métier mais pas dans la Réforme ! Very Happy

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par JPhMM le Jeu 12 Mai 2016 - 19:59

@Carnyx a écrit:On peut perdre la foi dans son métier mais pas dans la Réforme ! Very Happy
Dit celui qui a un porteur de croix pour avatar.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par Carnyx le Jeu 12 Mai 2016 - 20:03

@JPhMM a écrit:
@Carnyx a écrit:On peut perdre la foi dans son métier mais pas dans la Réforme ! Very Happy
Dit celui qui a un porteur de croix pour avatar.
Croizophobe !

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par AsarteLilith le Jeu 12 Mai 2016 - 20:06

@JPhMM a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Tout est dans le titre !

Peut-on perdre la foi dans ses propres cours de LC alors qu'on est prof LC et qu'on adore faire ça, qu'on a adoré ses années d'études et que pourtant, cette année, c'est le cours qu'on aime moins ? Est-on mauvais prof parce qu'on préfère consacrer plus de temps à préparer pour des 3e faibles voire très faibles, qu'à ses cours de latin, alors qu'on sait que c'est important, surtout dans le contexte de la réforme ? Peut-on aimer son métier et souhaiter que l'année se finisse vite ?  Peut-on aimer ce métier et se dire que ce niveau, cette année, nous saoûle ? Peut-on aimer son métier et se dire que peut-être, ailleurs, des gens rentrent sans copies à corriger et qu'on les envie un peu tout de même ?
C'est le parfum acide de la fin de l'année scolaire, ça, très chère.
Ça nous arrive à tous. Je crois que tous les ans autour de mi-mai, je me sens dans cet état.

Et comment tu gères ça ? parce qu'entre l'envie d'être agressive envers les collègues en sdp pour la moindre remarque je prends mal, l'envie de me barrer, la claire vision que je ne peux plus encadrer le moindre élève, la fatigue, et la peur d'un burn-out...et l'adblocage intensif de la moindre icône de sainte najat...

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par AsarteLilith le Jeu 12 Mai 2016 - 20:06

@Carnyx a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Carnyx a écrit:On peut perdre la foi dans son métier mais pas dans la Réforme ! Very Happy
Dit celui qui a un porteur de croix pour avatar.
Croizophobe !

cruciphobe ! professeur

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par JPhMM le Jeu 12 Mai 2016 - 20:06

@Carnyx a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Carnyx a écrit:On peut perdre la foi dans son métier mais pas dans la Réforme ! Very Happy
Dit celui qui a un porteur de croix pour avatar.
Croizophobe !
Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par Carnyx le Jeu 12 Mai 2016 - 20:13

Je me souviens avec horreur de mes dernières années en collège et de ces heures si longues de juin-début juillet ! affraid

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par JPhMM le Jeu 12 Mai 2016 - 20:14

Et des films qu'on matait à chaque cours.

*Smiley qui se pend*

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par Murr le Jeu 12 Mai 2016 - 20:15

@AsarteLilith a écrit:et l'adblocage intensif de la moindre icône de sainte najat...

C'est une réaction plutôt saine, me semble-t-il... fleurs

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)

Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par Albius le Jeu 12 Mai 2016 - 20:16

@Décalage-C a écrit:Faut-il avoir la foi pour exercer un métier ?
Le nôtre, non. On peut aussi avoir comme motivation l'argent ou la considération sociale... Laughing

_________________
La littérature, comme toute forme d'art, est l'aveu que la vie ne suffit pas. F. Pessoa

Albius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par Carnyx le Jeu 12 Mai 2016 - 20:18

@JPhMM a écrit:Et des films qu'on matait à chaque cours.

*Smiley qui se pend*
Au collège voisin, on a une collègue d'anglais dont le boulot consiste à passer des dvd de septembre à juin ! Les témoignages des 2des concordent ! affraid
Cette bonne dame est paraît-il très bien notée…

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par JPhMM le Jeu 12 Mai 2016 - 20:18

@Albius a écrit:On peut aussi avoir comme motivation l'argent ou la considération sociale... Laughing
Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par AsarteLilith le Jeu 12 Mai 2016 - 20:20

@Carnyx a écrit:
@JPhMM a écrit:Et des films qu'on matait à chaque cours.

*Smiley qui se pend*
Au collège voisin, on a une collègue d'anglais dont le boulot consiste à passer des dvd de septembre à juin ! Les témoignages des 2des concordent ! affraid
Cette bonne dame est paraît-il très bien notée…

Perso, en fin d'année, si possible des classiques ou en lien avec les objets d'étude de l'année en français (ou d'un cours de l'année prochaine en HDA, par exemple)

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par AsarteLilith le Jeu 12 Mai 2016 - 20:20

@Murr a écrit:
@AsarteLilith a écrit:et l'adblocage intensif de la moindre icône de sainte najat...

C'est une réaction plutôt saine, me semble-t-il... fleurs

Plutôt une réaction de ma tension, que je sens monter à chaque épiphanie de la sainte...

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par JPhMM le Jeu 12 Mai 2016 - 20:22

@AsarteLilith a écrit:
@Murr a écrit:
@AsarteLilith a écrit:et l'adblocage intensif de la moindre icône de sainte najat...

C'est une réaction plutôt saine, me semble-t-il... fleurs

Plutôt une réaction de ma tension, que je sens monter à chaque épiphanie de la sainte...
Il faut une cure d'éloignement avec l'objet qui produit la surtension.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par Rabelais le Jeu 12 Mai 2016 - 20:22

@JPhMM a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Tout est dans le titre !

Peut-on perdre la foi dans ses propres cours de LC alors qu'on est prof LC et qu'on adore faire ça, qu'on a adoré ses années d'études et que pourtant, cette année, c'est le cours qu'on aime moins ? Est-on mauvais prof parce qu'on préfère consacrer plus de temps à préparer pour des 3e faibles voire très faibles, qu'à ses cours de latin, alors qu'on sait que c'est important, surtout dans le contexte de la réforme ? Peut-on aimer son métier et souhaiter que l'année se finisse vite ?  Peut-on aimer ce métier et se dire que ce niveau, cette année, nous saoûle ? Peut-on aimer son métier et se dire que peut-être, ailleurs, des gens rentrent sans copies à corriger et qu'on les envie un peu tout de même ?
C'est le parfum acide de la fin de l'année scolaire, ça, très chère.
Ça nous arrive à tous. Je crois que tous les ans autour de mi-mai, je me sens dans cet état.
Même sentiment Crying or Very sad
Mêmes soirées à se dire qu'un 35 heures mais tous ses WE, peu de vacances mais toutes ses vacances serait peut être mieux.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.

Rabelais
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par JPhMM le Jeu 12 Mai 2016 - 20:24

@Rabelais a écrit:
@JPhMM a écrit:
@AsarteLilith a écrit:Tout est dans le titre !

Peut-on perdre la foi dans ses propres cours de LC alors qu'on est prof LC et qu'on adore faire ça, qu'on a adoré ses années d'études et que pourtant, cette année, c'est le cours qu'on aime moins ? Est-on mauvais prof parce qu'on préfère consacrer plus de temps à préparer pour des 3e faibles voire très faibles, qu'à ses cours de latin, alors qu'on sait que c'est important, surtout dans le contexte de la réforme ? Peut-on aimer son métier et souhaiter que l'année se finisse vite ?  Peut-on aimer ce métier et se dire que ce niveau, cette année, nous saoûle ? Peut-on aimer son métier et se dire que peut-être, ailleurs, des gens rentrent sans copies à corriger et qu'on les envie un peu tout de même ?
C'est le parfum acide de la fin de l'année scolaire, ça, très chère.
Ça nous arrive à tous. Je crois que tous les ans autour de mi-mai, je me sens dans cet état.
Même sentiment Crying or Very sad
Mêmes soirées à se dire qu'un 35 heures mais tous ses WE, peu de vacances mais toutes ses vacances serait peut être mieux.
Et même envie d'aller voir les formations en ébénisterie.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on perdre la foi en son métier ?

Message par InvitéSn le Jeu 12 Mai 2016 - 20:27

@Rabelais a écrit:
Même sentiment Crying or Very sad
Mêmes soirées à se dire qu'un 35 heures mais tous ses WE, peu de vacances mais toutes ses vacances serait peut être mieux.

Moi aussi, j'aimerais bien bosser que trente-cinq heures par semaine.

InvitéSn
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum