Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
NLM76
Esprit éclairé

sentiment du pluriel

par NLM76 le Lun 16 Mai 2016 - 17:13
Vous avez peut-être ouï-dire de cette rumeur comme quoi des inspecteurs auraient demandé de valoriser des graphies telles que °«les homment», sous prétexte qu'elles seraient signe d'un «sentiment du pluriel». Encore une fois, je pense que c'est une calomnie qui veut faire passer les inspecteurs pour des crétins finis, alors que ce sont d'anciens collègues, rompus au métier.
Ce qui me frappe, c'est que cette rumeur est concomitante avec ce qui me paraît être une nouveauté de cette année scolaire 2015-2016 pour les élèves de seconde. Je découvre cette faute, comme épidémie, depuis cette année. Par exemple, je corrige un contrôle aujourd'hui, où je constate cette faute dans au moins quatre copies différentes de la même classe, et quelquefois répétée dans la même copie. Je n'ai pas le souvenir d'avoir rencontré cela auparavant, ou alors de façon très exceptionnelle. Qu'en est-il chez vous, au collège, au lycée, voire à l'école élémentaire ? Y a-t-il une cohorte qui a passé un cap ? A quoi cela correspondrait-il dans les évolutions en primaire et au collège ?

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
V.Marchais
Bon génie

Re: sentiment du pluriel

par V.Marchais le Lun 16 Mai 2016 - 17:21
Je ne saurais te répondre, nlm. Je ne peux que dire que je fais le même constat de mon côté. Si j'ai toujours vu des pluriels de verbes en -s, par analogie malheureuse, je vois depuis quelques années seulement des pluriels d'adjectifs en -ent. Je constate aussi que désormais même les bons élèves hésitent sur le nombre de s à mettre pour faire le son [s]. Que l'emploi des pronoms de 3e personne se réduit de plus en plus à un "il" neutre, en quelque sorte, en tout cas employé indifféremment pour reprendre un nom masculin ou féminin.

À part ça, tout va bien.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Audrey
Oracle

Re: sentiment du pluriel

par Audrey le Lun 16 Mai 2016 - 17:30
Euh, non, ce n'est pas une rumeur.
J'ai assisté vendredi à une formation où l'IPR l'a dit. Par "valoriser" il voulait dire ne pas sanctionner lourdement dans la notation, car cette "cacographie" (sic) est le signe d'une processus d'acquisition de l'orthographe, et nous devons donc dire à l'élève: "C'est bien, tu as compris qu'il y avait un pluriel, mais tu as mal identifié la terminaison du pluriel à utiliser". Il a également dit que nous ne devions pas exiger la maîtrise de l'accord du participe passé utilisé avec l'auxiliaire "avoir" avant la 4e.
Désolée NLM. Et tu sais bien que je n'ai pas pour pratique de calomnier.


Dernière édition par Audrey le Lun 16 Mai 2016 - 19:59, édité 1 fois

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
dita
Habitué du forum

Re: sentiment du pluriel

par dita le Lun 16 Mai 2016 - 17:37
@Audrey a écrit:Euh, non, ce n'est pas une rumeur.
J'ai assisté vendredi à une formation où l'IPR l'a dit. Par "valoriser" il voulait dire ne pas sanctionner lourdement dans la notation, car cette "cacographie" (sic) est le signe d'une processus d'acquisition de l'orthographe, et nous devons donc dire à l'élève: "C'est bien, tu as compris qu'il y avait un pluriel, mais tu as mal identifié la terminaison du pluriel à utiliser". Il a également dit que nous ne devions pas exiger la maîtrise de l'accord du participe passé utilisé avec l'auxiliaire "être" avant la 4e.
Désolée NLM. Et tu sais bien que je n'ai pas pour pratique de calomnier.

Mais, au lycée, on a droit aux homment, alors ?
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: sentiment du pluriel

par Balthamos le Lun 16 Mai 2016 - 17:45
@dita a écrit:
@Audrey a écrit:Euh, non, ce n'est pas une rumeur.
J'ai assisté vendredi à une formation où l'IPR l'a dit. Par "valoriser" il voulait dire ne pas sanctionner lourdement dans la notation, car cette "cacographie" (sic) est le signe d'une processus d'acquisition de l'orthographe, et nous devons donc dire à l'élève: "C'est bien, tu as compris qu'il y avait un pluriel, mais tu as mal identifié la terminaison du pluriel à utiliser". Il a également dit que nous ne devions pas exiger la maîtrise de l'accord du participe passé utilisé avec l'auxiliaire "être" avant la 4e.
Désolée NLM. Et tu sais bien que je n'ai pas pour pratique de calomnier.

Mais, au lycée, on a droit aux homment, alors ?


Tu as le droit aux homment et aux femment dès que tu as 15 ans, donc oui. 




pingouin
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: sentiment du pluriel

par NLM76 le Lun 16 Mai 2016 - 17:46
Alors si c'est comme dit Véronique, on aurait une épidémie révélée en 2014 ou 2015 au lycée, en 2010 ou 2011 au collège, et donc née dans les CP de 2005-2006 ou 2006-2007. Est-ce que cela correspond à quelque chose ?

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: sentiment du pluriel

par Sphinx le Lun 16 Mai 2016 - 17:51
@nlm76 a écrit:Vous avez peut-être ouï-dire de cette rumeur comme quoi des inspecteurs auraient demandé de valoriser des graphies telles que °«les homment», sous prétexte qu'elles seraient signe d'un «sentiment du pluriel». Encore une fois, je pense que c'est une calomnie qui veut faire passer les inspecteurs pour des crétins finis, alors que ce sont d'anciens collègues, rompus au métier.

J'ai entendu une inspectrice qui, sans employer cette expression de "sentiment du pluriel", nous a dit que si l'élève voit qu'il y a un lien entre un mot et un autre mot, même sans connaître leur nature (c'est-à-dire, s'il devine qu'ils doivent s'accorder même sans savoir si c'est un adjectif, un verbe ou quoi), c'est déjà très bien, et qu'il faut arrêter de s'acharner sur nature et fonction, après tout on ne peut pas être bon partout. Je pense que c'est la même idée. (Note que l'autre inspecteur présent, sans pour autant la contredire devant nous, s'est bien gardé de dire quoi que ce soit qui allait dans son sens.)

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: sentiment du pluriel

par Pierre-Henri le Lun 16 Mai 2016 - 17:52
@Audrey a écrit:
J'ai assisté vendredi à une formation où l'IPR l'a dit. Par "valoriser" il voulait dire ne pas sanctionner lourdement dans la notation, car cette "cacographie" (sic) est le signe d'une processus d'acquisition de l'orthographe, et nous devons donc dire à l'élève: "C'est bien, tu as compris qu'il y avait un pluriel, mais tu as mal identifié la terminaison du pluriel à utiliser". Il a également dit que nous ne devions pas exiger la maîtrise de l'accord du participe passé utilisé avec l'auxiliaire "être" avant la 4e.
Désolée NLM. Et tu sais bien que je n'ai pas pour pratique de calomnier.

Je me demande dans quel corps de métier un cadre supérieur profèrerait de telles énormités sans être licencié pour faute. Imaginez un cadre de la SNCF disant publiquement : "concernant les consignes de sécurité, il n'est pas nécessaire que nos conducteurs les appliquent. Il suffit qu'ils aient acquis la sensation d'une sécurité. C'est pourquoi on valorisera les erreurs de conduite. Après tout, si le conducteur du train accélère au lieu de freiner, ce n'est pas grave. Il aura pensé à appuyer sur un bouton, même si c'est n'importe lequel."
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: sentiment du pluriel

par Sphinx le Lun 16 Mai 2016 - 18:00
Laughing

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: sentiment du pluriel

par Iphigénie le Lun 16 Mai 2016 - 18:03
Je pense Nlm subtilement ironique Laughing
avatar
dita
Habitué du forum

Re: sentiment du pluriel

par dita le Lun 16 Mai 2016 - 18:26
@Balthamos a écrit:
@dita a écrit:
@Audrey a écrit:Euh, non, ce n'est pas une rumeur.
J'ai assisté vendredi à une formation où l'IPR l'a dit. Par "valoriser" il voulait dire ne pas sanctionner lourdement dans la notation, car cette "cacographie" (sic) est le signe d'une processus d'acquisition de l'orthographe, et nous devons donc dire à l'élève: "C'est bien, tu as compris qu'il y avait un pluriel, mais tu as mal identifié la terminaison du pluriel à utiliser". Il a également dit que nous ne devions pas exiger la maîtrise de l'accord du participe passé utilisé avec l'auxiliaire "être" avant la 4e.
Désolée NLM. Et tu sais bien que je n'ai pas pour pratique de calomnier.

Mais, au lycée, on a droit aux homment, alors ?


Tu as le droit aux homment et aux femment dès que tu as 15 ans, donc oui. 

Very Happy

Et oui, Pierre-Henri, moi, j'ai le sentiment de devoir aller corriger des copies.



pingouin
barèges
Neoprof expérimenté

Re: sentiment du pluriel

par barèges le Lun 16 Mai 2016 - 18:50
@nlm76 a écrit:Alors si c'est comme dit Véronique, on aurait une épidémie révélée en 2014 ou 2015 au lycée, en 2010 ou 2011 au collège, et donc née dans les CP de 2005-2006 ou 2006-2007. Est-ce que cela correspond à quelque chose ?

"Ils ont tenuent". Post-bac, cette année, plusieurs dizaines d'étudiants concernés.

C'est effectivement assez nouveau... En plus, je vois qu'il y a eu hésitation sur l'accord du participe (ratures, blanco), et la solution retenue est celle avec "sentiment du pluriel". Vu que c'est la conclusion d'une longue réflexion, tant qu'à faire, on accorde comme cela dans toute la copie pale
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: sentiment du pluriel

par auléric le Lun 16 Mai 2016 - 19:07
@nlm76 a écrit:Vous avez peut-être ouï-dire de cette rumeur comme quoi des inspecteurs auraient demandé de valoriser des graphies telles que °«les homment», sous prétexte qu'elles seraient signe d'un «sentiment du pluriel». Encore une fois, je pense que c'est une calomnie qui veut faire passer les inspecteurs pour des crétins finis, alors que ce sont d'anciens collègues, rompus au métier.
Ce qui me frappe, c'est que cette rumeur est concomitante avec ce qui me paraît être une nouveauté de cette année scolaire 2015-2016 pour les élèves de seconde. Je découvre cette faute, comme épidémie, depuis cette année. Par exemple, je corrige un contrôle aujourd'hui, où je constate cette faute dans au moins quatre copies différentes de la même classe, et quelquefois répétée dans la même copie. Je n'ai pas le souvenir d'avoir rencontré cela auparavant, ou alors de façon très exceptionnelle. Qu'en est-il chez vous, au collège, au lycée, voire à l'école élémentaire ? Y a-t-il une cohorte qui a passé un cap ? A quoi cela correspondrait-il dans les évolutions en primaire et au collège ?

@nlm76 a écrit:Alors si c'est comme dit Véronique, on aurait une épidémie révélée en 2014 ou 2015 au lycée, en 2010 ou 2011 au collège, et donc née dans les CP de 2005-2006 ou 2006-2007. Est-ce que cela correspond à quelque chose ?

entendu en formation sur l'orthographe en élémentaire (3h au cours de ma formation initiale en 2010) , (juste un doute entre un powerpoint projeté et les paroles de la cpc ou un extrait de video de pratique de classe incorporé à ce même powerpoint)  : ce pluriel en -ent indique que la notion du pluriel est en voie d'acquisition et que cela était une analogie entre le verbe qui s'accorde avec le sujet (un nom au pluriel) et l'adjectif qualificatif épithète (qui s'accorde avec ce même nom)

depuis 4 ans en cycle 3 , c'est la première cohorte où je le vois dans les cahiers , y compris chez de bons élèves (l'an dernier en CM1, cette année même cohorte en CM2) , heureusement de façon minoritaire mais cela me heurte à chaque fois. Egalement la même cohorte qui écrit perSSonne , ainSSi .... ce sont des élèves qui dans notre école ont eu des PES en CE1 et CE2 CM1 (sauf ceux que j'ai eu , je suis passée par la "vieille école" question grammaire, celle des instits à la retraite depuis fort fort longtemps maintenant et du temps où on faisait énormément de grammaire en classe) . Est-ce lié, je ne sais pas mais mes CM2 de l'année dernière (que j'ai eu CE2/CM1/CM2 et qui ont eu des maitresses "old school" en CE1 , étaient bien meilleurs en orthographe (même les plus faibles) , en tout cas sur cette question
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: sentiment du pluriel

par Verdurette le Lun 16 Mai 2016 - 19:20
La sensation du pluriel dans une expression écrite au CP CE1... je veux bien, mais au collège, voire au lycée :shock:

Des élèves qui mettent un "s" aux verbes au lieu de "ent", j'en ai encore en CE2 malgré une bagarre quotidienne, mais mettre sur le même plan "accorder un adjectif épithète avec un nom" et "accorder le verbe avec son sujet", ça veut dire qu'on ne sait rien de la nature des mots, ni de leur fonction ...

Pour moi ça vient du fait qu'on a substitué une grammaire liée au sens "le nom désigne, nomme un objet, un animal, une personne, le verbe correspond à une action, l'adjectif dit comment est ceci ou cela ... ", une grammaire qui établit une relation entre les mots (un nom qui en complète un autre, un adjectif qui qualifie, qui se rapporte à un nom, un mot qui désigne l'objet de l'action ...) à une recherche hasardeuse sur l'emplacement et le "costume" des mots. Comme si on vidait le langage de son sens ...

J'ai été malade quelques jours cette année, et lorsque je suis revenue dans ma classe, j'ai trouvé un grand panneau écrit par ma remplaçante (j'avoue avoir oublié la phrase exacte , j'ai tout déchiré et jeté à la poubelle illico) mais qq chose du genre :
Ils ont acheté des pomment. (sic)

L'accord du participe passé avec être en quatrième ?
Mais on l'a abordé cette année en CE2 ???
Avec avoir, je reconnais que c'est plus compliqué, mais à force de toujours dire que c'est trop tôt ou trop difficile, les élèves prendront leur retraite avant d'avoir terminé le programme.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: sentiment du pluriel

par doctor who le Lun 16 Mai 2016 - 19:50
Programmes de 2002, je pense. En 2012 en seconde.
On peut imaginer un délai de deux ans entre le moment de l'instauration des programmes et le moment où un nombre significatif d'instits les ont adoptés : on est en 2014 en seconde !

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Aphrodissia
Grand sage

Re: sentiment du pluriel

par Aphrodissia le Lun 16 Mai 2016 - 19:56
@Audrey a écrit:Euh, non, ce n'est pas une rumeur.
J'ai assisté vendredi à une formation où l'IPR l'a dit. Par "valoriser" il voulait dire ne pas sanctionner lourdement dans la notation, car cette "cacographie" (sic) est le signe d'une processus d'acquisition de l'orthographe, et nous devons donc dire à l'élève: "C'est bien, tu as compris qu'il y avait un pluriel, mais tu as mal identifié la terminaison du pluriel à utiliser".

C'est un discours que j'ai entendu aussi de la bouche d'un IPR, il y a... pfffiou... 5 ou 6 ans, je pense, peut-être même un peu plus, lors d'un stage sur l'apprentissage de l'orthographe justement.
avatar
auléric
Neoprof expérimenté

Re: sentiment du pluriel

par auléric le Lun 16 Mai 2016 - 19:57
@Verdurette a écrit:La sensation du pluriel dans une expression écrite au CP CE1... je veux bien, mais au collège, voire au lycée :shock:

Des élèves qui mettent un "s" aux verbes au lieu de "ent", j'en ai encore en CE2 malgré une bagarre quotidienne, mais mettre sur le même plan "accorder un adjectif épithète avec un nom" et "accorder le verbe avec son sujet", ça veut dire qu'on ne sait rien de la nature des mots, ni de leur fonction ...  

Pour moi ça vient du fait qu'on a substitué une grammaire liée au sens "le nom désigne, nomme  un objet, un animal, une personne,  le verbe correspond à une action, l'adjectif dit comment est ceci ou cela ... ", une grammaire qui établit une relation entre les mots  (un nom qui en complète un autre, un adjectif qui qualifie, qui se rapporte à un nom, un mot qui désigne l'objet de l'action ...) à une recherche hasardeuse sur l'emplacement et le "costume" des mots.  Comme si on vidait le langage de son sens ...

J'ai été malade quelques jours cette année, et lorsque je suis revenue dans ma classe, j'ai trouvé un grand panneau écrit par ma remplaçante (j'avoue avoir oublié la phrase exacte , j'ai tout déchiré et jeté à la poubelle illico) mais qq chose du genre :
Ils ont acheté des pomment. (sic)

L'accord du participe passé avec être en quatrième ?
Mais on l'a abordé cette année en CE2 ???
Avec avoir, je reconnais que c'est plus compliqué, mais à force de toujours dire que c'est trop tôt ou trop difficile, les élèves prendront leur retraite avant d'avoir terminé le programme.

je suis de ton avis (oui faire l'analogie veut dire qu'ils n'ont aucune idée fiable des nature et des fonctions .... je me bats tous les jours avec ça , avec un succès très très relatif selon les enfants et certains qui n'hésitent pas à te faire comprendre qu'ils s'en fichent royalement.... je souhaite bien du bonheur à leurs futurs professeurs)
avatar
ysabel
Devin

Re: sentiment du pluriel

par ysabel le Lun 16 Mai 2016 - 19:59
Cela fait qq années que je vois cela mais c'est de plus en plus fréquent... On n'a pas fini de pleurer.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Audrey
Oracle

Re: sentiment du pluriel

par Audrey le Lun 16 Mai 2016 - 20:00
@Verdurette a écrit:La sensation du pluriel dans une expression écrite au CP CE1... je veux bien, mais au collège, voire au lycée :shock:

Des élèves qui mettent un "s" aux verbes au lieu de "ent", j'en ai encore en CE2 malgré une bagarre quotidienne, mais mettre sur le même plan "accorder un adjectif épithète avec un nom" et "accorder le verbe avec son sujet", ça veut dire qu'on ne sait rien de la nature des mots, ni de leur fonction ...  

Pour moi ça vient du fait qu'on a substitué une grammaire liée au sens "le nom désigne, nomme  un objet, un animal, une personne,  le verbe correspond à une action, l'adjectif dit comment est ceci ou cela ... ", une grammaire qui établit une relation entre les mots  (un nom qui en complète un autre, un adjectif qui qualifie, qui se rapporte à un nom, un mot qui désigne l'objet de l'action ...) à une recherche hasardeuse sur l'emplacement et le "costume" des mots.  Comme si on vidait le langage de son sens ...

J'ai été malade quelques jours cette année, et lorsque je suis revenue dans ma classe, j'ai trouvé un grand panneau écrit par ma remplaçante (j'avoue avoir oublié la phrase exacte , j'ai tout déchiré et jeté à la poubelle illico) mais qq chose du genre :
Ils ont acheté des pomment. (sic)

L'accord du participe passé avec être en quatrième ?
Mais on l'a abordé cette année en CE2 ???
Avec avoir, je reconnais que c'est plus compliqué, mais à force de toujours dire que c'est trop tôt ou trop difficile, les élèves prendront leur retraite avant d'avoir terminé le programme.

PArodn, "avoir", je viens de corriger.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: sentiment du pluriel

par micaschiste le Lun 16 Mai 2016 - 20:05
Cela fait deux ou trois ans que je vois des adjectifs en -ent au pluriel dans mes classes au lycée.
Valoriser le sentiment du pluriel
Édit : Avec les tablettes et leurs corrections automatiques, les élèves vont progresser ! Razz


Dernière édition par micaschiste le Lun 16 Mai 2016 - 20:54, édité 1 fois

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
avatar
Orlanda
Habitué du forum

Re: sentiment du pluriel

par Orlanda le Lun 16 Mai 2016 - 20:13
Je fais le même constat. Des -ent aux adjectifs, voire aux noms, et des "Ils parles" à la pelle, dans des copies d'élèves de première.
C'est éreintant pour les yeux. Je sors de plus en plus nauséeuse de mes corrections.

Le pire: je ne parviens ni à leur en faire honte, ni à les inciter à se corriger. Cela les indiffère.

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
avatar
doctor who
Vénérable

Re: sentiment du pluriel

par doctor who le Lun 16 Mai 2016 - 20:18
Des verbes avec un "s" parce que précédés des pronoms objets "nous" ou "les" : la moitié le fait régulièrement.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: sentiment du pluriel

par Verdurette le Lun 16 Mai 2016 - 20:55
En cours particulier, dans la phrase : Le chat les regardent .
"regardent est un nom puisqu'il y a "les" devant"
moi :  heu
Ben oui, la maîtresse dit  qu'on reconnait les noms parce qu'il y a un déterminant devant!
moi pale  Comment dire ?  Ou plutôt par où commencer ?
Ah si, j'ai oublié de dire que le gamin était en CM2... 😢
avatar
ysabel
Devin

Re: sentiment du pluriel

par ysabel le Lun 16 Mai 2016 - 22:15
@doctor who a écrit:Des verbes avec un "s" parce que précédés des pronoms objets "nous" ou "les" : la moitié le fait régulièrement.

Ah ben oui ! un grand classique ! comme "il les manges".
Mais là, le sentiment du pluriel... Laughing

Bref, on s'aperçoit que la langue maternelle de nos élèves leur est de plus en plus étrangère.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
gluche
Niveau 6

Re: sentiment du pluriel

par gluche le Mar 17 Mai 2016 - 12:51
http://www.aimerbethune.com/2016/03/najat-vallaud-belkacem-et-les-petitent-filles.html

Je fais le même constat sur l'apparition de ces nouvelles fautes dans les copies des élèves.
Je continue à considérer que ce sont des barbarismes et qu'il n'y a pas pire faute. Quand j'ai commencé à enseigner, j'enlevais un point par barbarisme dans une copie.
Contenu sponsorisé

Re: sentiment du pluriel

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum