Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
maikreeeesse
Fidèle du forum

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par maikreeeesse le Mer 18 Mai 2016 - 9:19

@Moonchild a écrit:Certains témoignages rapportent qu'au siècle précédent, les adultes arrivaient à gérer la plupart de leurs affaires personnelles sans être en permanence connectés à un réseau de télécommunication ; il paraîtrait même que certains parents acceptaient de laisser leurs enfants partir à l'école sans pouvoir les joindre jusqu'à leur retour en fin de journée. Etonnant, non ?

Très étonnant, mais tout les élèves ne vont pas dans leur collège de secteur et tous les élèves ne sont pas tributaires des transports en commun. Encore plus étonnant, les transports ne fonctionnent pas tous jusqu'à tard le soir...Les parents de ces élèves doivent pouvoir être contactés et les chercher dans ce cas là, étonnament.
Ma deuxième sera peut-être scolarisés dans sa ville, elle n'aura alors pas de portable.
Bref, tous les parents qui fournissent un portable ne sont pas forcément des inquisiteurs ou des inquièts pathologiques.
Le sujet n'est pas le portable mais les réseaux sociaux, et là oui, rien de rien chez moi, ils sont trop jeunes mais je ne suis pas non plus derrière eux en permanence. Ils peuvent aussi aller chez des copains et je ne sais pas forcément ce qui se passe. Les informations sur les dérives potentielles sont données par la famille. J'avoue que je ne me suis jamais demandée s'ils pouvaient être sur des réseaux sociaux depuis l'école  
XIII
Fidèle du forum

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par XIII le Mer 18 Mai 2016 - 9:32
Le portable permet aussi aux parents de géolocaliser leur progéniture. Une tendance qui rencontre beaucoup de succès!
http://www.europe1.fr/societe/ces-applis-de-parents-qui-font-trembler-les-ados-2285155
avatar
Himpy
Neoprof expérimenté

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Himpy le Mer 18 Mai 2016 - 9:50
En tout cas, interdiction ou pas, brouilleurs ou pas, ça n’empêche en rien la présence des gosses sur les réseaux sociaux et les dérives que cela entraine... Le problème reste entier.
(en rapport avec le titre du topic sur les réseaux sociaux et non sur le portable à l'école).
XIII
Fidèle du forum

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par XIII le Mer 18 Mai 2016 - 9:54
Le problème est celui de la famille!

Nous pouvons faire de la prévention dans le cadre de l'EMC et cie mais de là à endosser la responsabilité des dérives...Après le terrorisme des extrémistes religieux, le harcèlement, voilà maintenant les dérives des réseaux sociaux qui nous sont mis sur le dos!

avatar
Himpy
Neoprof expérimenté

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Himpy le Mer 18 Mai 2016 - 10:03
Je suis totalement d'accord, c'est le problème de la famille.
Mais cela n'empêche pas de faire de la prévention, sans en endosser la responsabilité pour autant.
Savoir utiliser internet de manière critique et/ou intelligente n'est pas forcément sans rapport avec les apprentissages scolaires.
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Mer 18 Mai 2016 - 12:21
@maikreeeesse a écrit:
@Moonchild a écrit:Certains témoignages rapportent qu'au siècle précédent, les adultes arrivaient à gérer la plupart de leurs affaires personnelles sans être en permanence connectés à un réseau de télécommunication ; il paraîtrait même que certains parents acceptaient de laisser leurs enfants partir à l'école sans pouvoir les joindre jusqu'à leur retour en fin de journée. Etonnant, non ?

Très étonnant, mais tout les élèves ne vont pas dans leur collège de secteur et tous les élèves ne sont pas tributaires des transports en commun. Encore plus étonnant, les transports ne fonctionnent pas tous jusqu'à tard le soir...Les parents de ces élèves doivent pouvoir être contactés et les chercher dans ce cas là, étonnament.
Ma deuxième sera peut-être scolarisés dans sa ville, elle n'aura alors pas de portable.
Bref, tous les parents qui fournissent un portable ne sont pas forcément des inquisiteurs ou des inquièts pathologiques.
Le sujet n'est pas le portable mais les réseaux sociaux, et là oui, rien de rien chez moi, ils sont trop jeunes mais je ne suis pas non plus derrière eux en permanence. Ils peuvent aussi aller chez des copains et je ne sais pas forcément ce qui se passe. Les informations sur les dérives potentielles sont données par la famille. J'avoue que je ne me suis jamais demandée s'ils pouvaient être sur des réseaux sociaux depuis l'école  

Il y a bien longtemps, les parents qui avaient les moyens achetaient un pédagogue à leurs enfants, afin qu'ils fussent accompagnés et surveillés sur le chemin de l'école et à l'école.
Donc, le portable est pédagogique. professeur
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Verdurette le Mer 18 Mai 2016 - 12:56
Le problème n'est ps le portable en soi, mais l'usage qu'on en fait !
Ma dernière a un portable depuis le ... CM2! Ca peut paraitre précoce, mais comme elle était en classe à horaires aménagés musique et danse , elle a participé à des projets qui la faisaient répéter dans des lieux aussi divers que Bondy, Alfortville, Saint-Quentin en Yvelines, Pantin ou la salle Pleyel, et ça durait une demi-journée ou une journée entière. Nous avions organisé un système d'accompagnement entre parents (dans les Yvelines...), mais parfois le chef d'orchestre ou le chorégraphe changeait l'horaire en oubliant quelque peu qu'il avait affaire à des enfants encore fort jeunes... Il y a eu deux ou trois "couacs" sérieux, genre j'arrivais à l'heure prévue mais la répétition était déjà terminée depuis 40 minutes et elle m'attendait dehors ... ou au contraire le chef d'orchestre était arrivé avec une heure de retard et ça repoussait la fin d'autant. Du coup, je lui ai acheté un portable basique à un âge auque je n'avais pas prévu de le faire.

Actuellement elle est en seconde, elle est à dix minutes de la maison, elle n'a pas besoin de portable ...
archeboc
Esprit éclairé

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par archeboc le Mer 18 Mai 2016 - 13:52
@maikreeeesse a écrit:Comment fonctionne un brouilleur ? Je veux dire est-ce que cela s'arrête aux frontières de l'établissement  (comme le nuage  Very Happy ), à l'intérieur des murs, ou cela dépasse forcément car on brouille un secteur, une zone. Les élèves (et les enseignants) devront-ils s'éloigner d'une certaine distance pour appeler ou être appelés ? Je suis un de ces insconscients de parents qui a fourni à son enfant en 6e un portable car il avait plus d'1 h 30 de trajet en transport en commun (car, bus et tram). Les règles pour lui, pour moi et pour l'établissement sont claires: pas de portables allumés dans l'établissement. J'aimerais qu'il soit joignable à l'extérieur de son établissement, mais pas à 500 m non plus !

J'ai toujours vingt centimes dans la poche, au cas où j'ai besoin de téléphoner : je demande autour de moi pour passer un coup de fil, je n'ai jamais essuyé un refus. Les vingt centimes en échange du coup de fil, en revanche, on me les refuse souvent. Mes gamins ont la même consigne, mais en entrant dans une boutique (ne pas s'adresser à quelqu'un dans la rue).

Fournir un portable à un enfant en 6e ? Je ne sais pas si c'est inconscient. Cela relève surtout de la dépense somptuaire. Sur le plan matériel, je ne vois vraiment pas à quoi cela peut servir. A prévenir s'il lui arrive quelque chose ? Mais quelle chose ? Si c'est quelque chose de grave, ce n'est pas son téléphone qui va le protéger. Si c'est quelque chose de pas grave, autant qu'il se débrouille seul.
Discussion avec un parent d'élève de CM2 qui offre le portable l'an prochain à son fils : vous comprenez, il y a un kilomètre entre la maison et le collège. Ben oui, comme pour tous les élèves de cette école primaire. Vingt minutes de marche à pied en autonomie, en environnement urbain. Le cauchemar pour les parents. Oui, mais, vous comprenez, je veux savoir où est mon gamin. Vous voulez savoir où est votre gamin ? Vous voulez lui coller une application mouchard ? Ah, ben non, seulement pouvoir l'appeler. Dans ce cas, c'est ballot de lui donner un téléphone portable : le principe du portable, c'est justement que vous ne saurez jamais où se trouve réellement votre gamin. Appelez-le sur téléphone fixe, à l'endroit où il est sensé faire ses devoirs. C'est le seul vrai moyen de contrôle.

Ah, au fait : cette année, les deux cas de vol avec violence, sur le trajet du collège, c'était pour piquer le portable. Offrir un portable, c'est mettre votre enfant en danger.


@Himpy a écrit:En tout cas, interdiction ou pas, brouilleurs ou pas, ça n’empêche en rien la présence des gosses sur les réseaux sociaux et les dérives que cela entraine... Le problème reste entier.
(en rapport avec le titre du topic sur les réseaux sociaux et non sur le portable à l'école).

Si l'élève n'a pas de portable (pas du tout), il ne pourra pas aller sur les réseaux sociaux.

@Verdurette a écrit:En plus, on a bien dit que l'abus d'ondes était néfaste à la santé, non ?

Les brouilleurs amateurs arrosent beaucoup plus qu'un téléphone. Et d'après la référence ci-dessous, les brouilleurs pro sont dans les faits aussi nocifs.

http://www.tomsguide.fr/article/brouilleur-ondes-3G-GSM-smartphone,2-896-7.html

(référence qui répond à plusieurs autres questions posées sur ce fil).


_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


the educator
Fidèle du forum

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par the educator le Mer 18 Mai 2016 - 14:08
tu es allé plus vite que moi archeboc: un brouilleur, ça arrose terriblement en terme d'émissions. il n'y a pas de miracle. je sais qu'on sait fabriquer des cloisons qui interceptent les ondes de manière passive. mais il va falloir un moment pour tout reconstruire.
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Verdurette le Mer 18 Mai 2016 - 14:14
En ce cas, on récupère les portables à l'entrée et on les rend à la sortie.
Et pour ceux et celles qu'on trouverait avec le portable de manière indue, on confisque et ce sont les parents qui viennent le chercher (c'était la règle au collège de ma fille l'an passé. Les élèves ne devaient pas remettre leur portable, mais ils devaient l'éteindre, et tout élève trouvé en train de téléphoner, envoyer des messages, ou dont le portable sonnait devait le remettre à la vie scolaire, et seuls les parents pouvaient venir le récupérer).

Ce qui suppose aussi un accueil raisonnable des élèves réellement en mauvaise posture : une des camarades de ma fille se sentait vraiment mal, l'infirmerie était fermée, elle a fini par appeler sa mère ... et elle a bien fait car elle avait 40° de fièvre , mais on lui a quand même confisqué son portable ...
avatar
Himpy
Neoprof expérimenté

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Himpy le Mer 18 Mai 2016 - 15:52
@archeboc a écrit:
@Himpy a écrit:En tout cas, interdiction ou pas, brouilleurs ou pas, ça n’empêche en rien la présence des gosses sur les réseaux sociaux et les dérives que cela entraine... Le problème reste entier.
(en rapport avec le titre du topic sur les réseaux sociaux et non sur le portable à l'école).

Si l'élève n'a pas de portable (pas du tout), il ne pourra pas aller sur les réseaux sociaux.


On est bien d'accord, fournir un portable à un 6ème me semble précoce aussi.
Ma belle soeur demandait à son fils de téléphoner du fixe lorsqu'il était rentré à la maison après les cours, je trouve ça très bien...
Ce n'est pas parce qu'on plaide pour une prévention qu l'on est d'accord avec ledit problème.

Alors oui en effet, pas de portable = pas de réseaux sociaux, mais ceux qui ont un portable dès la 6ème, qui sont inscrit sur les réseaux sont aussi bien souvent ceux qui ont un ordi perso ou tablette dans leur chambre.

J'essayais juste de dire que d'interdire le portable au sein de l'établissement (ce qui devrait être le cas dans tous) ne règle pas le problème des réseaux sociaux et de la mauvaise utilisation, méconnaissance d'internet de la part des gamins puisque beaucoup y ont accès en dehors.
Par ailleurs, il me semble que l'EMI et le rôle des profs docs pourraient tout à fait s'inscrire dans cette optique.
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par ProvençalLeGaulois le Mer 18 Mai 2016 - 17:37
@Verdurette a écrit:En ce cas, on récupère les portables à l'entrée et on les rend à la sortie.
Et pour ceux et celles qu'on trouverait avec le portable de manière indue, on confisque et ce sont les parents qui viennent le chercher (c'était la règle au collège de ma fille l'an passé. Les élèves ne devaient pas remettre leur portable, mais ils devaient l'éteindre, et tout élève trouvé en train de téléphoner, envoyer des messages, ou dont le portable sonnait devait  le remettre à la vie scolaire, et seuls les parents pouvaient venir le récupérer).

Ce qui suppose aussi un accueil raisonnable des élèves réellement en mauvaise posture : une des camarades de ma fille se sentait vraiment mal, l'infirmerie était fermée, elle a fini par appeler sa mère ... et elle a bien fait car elle avait 40° de fièvre ,  mais on lui a quand même  confisqué son portable ...

Et qui va faire ça ?
Dans un collège même moyen de 500 élèves, vous imaginez récupérer 450 portables tous les matins et les rendre tous les soirs ?
Quel intérêt ?

Dans le collège de ma nièce, l'utilisation du téléphone portable est interdite, les portables doivent rester dans le sac et éteints (ou sur silencieux) et ça suffit bien.
Si un gamin est pris à utiliser son téléphone portable, les parents doivent venir récupérer le portable au collège.
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Isis39 le Mer 18 Mai 2016 - 17:39
On peut aussi donner un téléphone portable à son enfant sans connexion à internet, juste de quoi téléphoner.
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par zeprof le Mer 18 Mai 2016 - 17:48
c'est ce que j'ai fait : ma 6e de fille a un téléphone à clapet, qui ne lui sert qu'à telephoner ou textoter. il ne prend pas de photos, n'a pas d'accès à internet.
au début elle m'a un peu détestée car tous ses copains ou presque ont un smartphone mais on s'est heurté à quelques utilisations abusives des rédeaux sociaux (déjà ! ) de la part de certaines de ses copines et ça lui a déplu.
je fais dans l'éducation avec elle, on en parle beaucoup et pour l'instant ça se passe plutôt bien.

ça reste du domaine des familles, nous sommes, en tant qu'enseignants, en bout de chaine et à part informer les gamins des risques, on ne peut pas faire grand chose de plus... en plus, ce sont ados, ils savent que les risques existent mais ne se sentent pas concernés.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
maikreeeesse
Fidèle du forum

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par maikreeeesse le Mer 18 Mai 2016 - 18:02
@archeboc a écrit:
@maikreeeesse a écrit:Comment fonctionne un brouilleur ? Je veux dire est-ce que cela s'arrête aux frontières de l'établissement  (comme le nuage  Very Happy ), à l'intérieur des murs, ou cela dépasse forcément car on brouille un secteur, une zone. Les élèves (et les enseignants) devront-ils s'éloigner d'une certaine distance pour appeler ou être appelés ? Je suis un de ces insconscients de parents qui a fourni à son enfant en 6e un portable car il avait plus d'1 h 30 de trajet en transport en commun (car, bus et tram). Les règles pour lui, pour moi et pour l'établissement sont claires: pas de portables allumés dans l'établissement. J'aimerais qu'il soit joignable à l'extérieur de son établissement, mais pas à 500 m non plus !

J'ai toujours vingt centimes dans la poche, au cas où j'ai besoin de téléphoner : je demande autour de moi pour passer un coup de fil, je n'ai jamais essuyé un refus. Les vingt centimes en échange du coup de fil, en revanche, on me les refuse souvent. Mes gamins ont la même consigne, mais en entrant dans une boutique (ne pas s'adresser à quelqu'un dans la rue).

Fournir un portable à un enfant en 6e ? Je ne sais pas si c'est inconscient. Cela relève surtout de la dépense somptuaire. Sur le plan matériel, je ne vois vraiment pas à quoi cela peut servir. A prévenir s'il lui arrive quelque chose ? Mais quelle chose ? Si c'est quelque chose de grave, ce n'est pas son téléphone qui va le protéger. Si c'est quelque chose de pas grave, autant qu'il se débrouille seul.
Discussion avec un parent d'élève de CM2 qui offre le portable l'an prochain à son fils : vous comprenez, il y a un kilomètre entre la maison et le collège. Ben oui, comme pour tous les élèves de cette école primaire. Vingt minutes de marche à pied en autonomie, en environnement urbain. Le cauchemar pour les parents. Oui, mais, vous comprenez, je veux savoir où est mon gamin. Vous voulez savoir où est votre gamin ? Vous voulez lui coller une application mouchard ? Ah, ben non, seulement pouvoir l'appeler. Dans ce cas, c'est ballot de lui donner un téléphone portable : le principe du portable, c'est justement que vous ne saurez jamais où se trouve réellement votre gamin. Appelez-le sur téléphone fixe, à l'endroit où il est sensé faire ses devoirs. C'est le seul vrai moyen de contrôle.

Ah, au fait : cette année, les deux cas de vol avec violence, sur le trajet du collège, c'était pour piquer le portable. Offrir un portable, c'est mettre votre enfant en danger.


@Himpy a écrit:En tout cas, interdiction ou pas, brouilleurs ou pas, ça n’empêche en rien la présence des gosses sur les réseaux sociaux et les dérives que cela entraine... Le problème reste entier.
(en rapport avec le titre du topic sur les réseaux sociaux et non sur le portable à l'école).

Si l'élève n'a pas de portable (pas du tout), il ne pourra pas aller sur les réseaux sociaux.

@Verdurette a écrit:En plus, on a bien dit que l'abus d'ondes  était néfaste à la santé, non ?

Les brouilleurs amateurs arrosent beaucoup plus qu'un téléphone. Et d'après la référence ci-dessous, les brouilleurs pro sont dans les faits aussi nocifs.

http://www.tomsguide.fr/article/brouilleur-ondes-3G-GSM-smartphone,2-896-7.html

(référence qui répond à plusieurs autres questions posées sur ce fil).


Je ne reprends pas tout, lire Verdurette pour ceux qui veulent comprendre. Et comme Isis, il n'a pas internet, donc pas de risque de réseaux sociaux.
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par VicomteDeValmont le Mer 18 Mai 2016 - 18:19
Il y a déjà dans les établissements des spécialistes de l'identité numérique, des réseaux sociaux, de législation sur internet et qui pourraient enseigner tout ça: les professeurs documentalistes.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
Isis39
Esprit sacré

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Isis39 le Mer 18 Mai 2016 - 18:21
@VicomteDeValmont a écrit:Il y a déjà dans les établissements des spécialistes de l'identité numérique, des réseaux sociaux, de législation sur internet et qui pourraient enseigner tout ça: les professeurs documentalistes.
Ce n'est pas forcément le cas de tous. 
Je suis bien plus calée sur le sujet que ma collègue documentaliste (par ailleurs très bonne sur plein d'autres domaines).
avatar
Ignatius Reilly
Neoprof expérimenté

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Ignatius Reilly le Mer 18 Mai 2016 - 21:38
Compte tenu des nombreuses appli nuisibles des smartphones (je dois être le seul dans mon bahut, tous usagers confondus, à avoir un Nokia qui ne fait que téléphoner) et de l'usage que l'on peut en faire, leur introduction dans un établissement scolaire devrait être simplement prohibée.
avatar
Flic-Flac
Niveau 9

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Flic-Flac le Mer 18 Mai 2016 - 22:08
@ProvençalLeGaulois a écrit:
Et qui va faire ça ?
Dans un collège même moyen de 500 élèves, vous imaginez récupérer 450 portables tous les matins et les rendre tous les soirs ?
Quel intérêt ?

Dans le collège de ma nièce, l'utilisation du téléphone portable est interdite, les portables doivent rester dans le sac et éteints (ou sur silencieux) et ça suffit bien.
Si un gamin est pris à utiliser son téléphone portable, les parents doivent venir récupérer le portable au collège.

C'est ce qui se fait dans mon collège mais malgré tout les élèves utilisent leurs téléphones. Pour les confisquer, encore faut-il les surprendre! Lors d'une réunion avec les parents d'une classe de 6e particulièrement difficile, ceux-ci nous ont signalé que certains s'envoyaient des textos en classe. Que faire?
the educator
Fidèle du forum

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par the educator le Jeu 19 Mai 2016 - 8:09
Dans le collège de ma nièce, l'utilisation du téléphone portable est interdite, les portables doivent rester dans le sac et éteints (ou sur silencieux) et ça suffit bien.
Si un gamin est pris à utiliser son téléphone portable, les parents doivent venir récupérer le portable au collège.
Nous, on fait ça aussi, c'est d'ailleurs border sur la confiscation, mais bon, ça ne pose pas de soucis dans la pratique. ça ne résoud en rien les problèmes évoqués plus haut, ni les suicides sur periscope (qui avant d'etre sur periscope, sont avant tout des suicides, faudrait pas l'oublier... On doit trouver toute sorte de videos bien plus degueulasses que ça en libre accès sur internet sans avoir besoin de ce nouveau média...)
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par gelsomina31 le Jeu 19 Mai 2016 - 8:21
@Moonchild a écrit:Certains témoignages rapportent qu'au siècle précédent, les adultes arrivaient à gérer la plupart de leurs affaires personnelles sans être en permanence connectés à un réseau de télécommunication ; il paraîtrait même que certains parents acceptaient de laisser leurs enfants partir à l'école sans pouvoir les joindre jusqu'à leur retour en fin de journée. Etonnant, non ?

Laughing

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par dita le Jeu 19 Mai 2016 - 15:25
Là manque cruellement l'avis de Cripure.
Je ne suis pas assez équipé en neurones pour imaginer ce qu'il aurait écrit, mais je suis sûr qu'il aurait été question de la misère intellectuelle, qui est le vrai problème.

Pour m'exprimer sur la question, je pense que l'heure n'est pas à se poser des questions qui nous perdent dans des détails.
Imanolthecat, 19 ans, utilisatrice de Périscope, a vécu au travers de son portable, s'est mise en scène et s'est tuée.

Elle devat être seule à un point inimaginable. Pas d'adulte en qui elle ait eu confance, pas d'horizon, juste celui de son portable. Imanolthecat a -t-elle existé ? Elle avait bien pourtant un prénom, une maison ... Mais non, sa vie, du moins la fin, a été avec l'écran de la fumée de sa cigarette et avec celui de son portable. Tout était mise en scène, tout était fictif. Jusqu'à ce qu'elle se jette sur les rails.

Les commentaires de son "public" font froid dans le dos. Si certains ont tenté de contacter la police, d'autres, plus nombreux, ont ri.
Non, en fait, ça ne fait pas froid dans le dos, ce n'est pas glaçant, c'est bien au-delà.

On a crée des monstres. Comment y remédier, comment l'éviter ? La réponse doit se trouver du côté de l'éducation, de l'instruction. Au sens large de ces termes.

avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par verdurin le Sam 21 Mai 2016 - 22:40
@Olympias a écrit:C'est clair. Nos élèves ne maîtrisent que la partie technique de leurs binious connectés.
Quelques, très rares, élèves maîtrisent la partie technique de leur smartphone.
Je crois que l'un des problèmes de l'éducation est de confondre :
  -- j'arrive à un résultat
et
  -- je sais arriver au résultat voulu.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
amour
Expert

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par amour le Sam 21 Mai 2016 - 23:03
Il devient, heureusement, très à la ode, d'être "déconnecté" chez certains adolescents. on peut encore choisir ses amis en fonction des activités qu'ils ont et de leur propension à ne pas décrocher son portable à table ou en pleine conversation.
C'est un peu le seul espoir, à vrai dire.
Ce sontt bel et bien les parents qui fournissent les outils supports des réseaux sociaux. Et à eux en priorité d'en contenir l'usage.
Cela me fait bigrement penser au droit de porter une arme aux US.
avatar
gnafron2004
Sage

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par gnafron2004 le Dim 22 Mai 2016 - 9:36
Vous savez quoi? Deux de mes collègues réclament à corps et à cris une connexion wi-fi pour pouvoir utiliser les téléphones portables en classe... Et la vaste majorité des parents ne voit pas le problème non plus...
avatar
amour
Expert

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par amour le Dim 22 Mai 2016 - 9:49
@gnafron2004 a écrit:Vous savez quoi? Deux de mes collègues réclament à corps et à cris une connexion wi-fi pour pouvoir utiliser les téléphones portables en classe... Et la vaste majorité des parents ne voit pas le problème non plus...
Si leur enfant est hélas, un jour, harcelé sur les réseaux sociaux, ces mêmes parents ne manqueront pas de considérer que l'école est responsable, quand bien même ils auront fourni PC, connexion et smartphone depuis des années. Et on ne pourra pas forcément leur donner tort. Peut-être serait-il bon de l'évoquer en CA.
Contenu sponsorisé

Re: Protéger les ados des réseaux sociaux : le rôle de l'école ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum