Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par bigbang le Sam 21 Mai 2016 - 17:10

Alors que les choses bougent de plus en plus, comment peut-on envisager la fin de cette réforme ?

Le gouvernement peut-il tout supprimer ? C'est à mon avis impossible et irréaliste.

Que peut-il se passer ? Sur quoi peut-il lâcher du lest ?

Les cycles ? Les options ? Les programmes ? Les EPI/AP ? L'évaluation ? Le spiralaire ? Autre chose ?

Nous demandons l'abrogation alors que les manuels arrivent en masse dans les collèges et que les formations sont toujours aussi nombreuses ainsi que les réunions de fin d'année...

Que demandons-nous de supprimer en 1er, et qui est vraiment problématique ?


Bref, je ne trouve pas tout ceci très clair et il n'y aura certainement pas d'abrogation de la réforme dans son ensemble.

Il faudrait une demande concrète et réalisable par le gouvernement. Un truc qu'il puisse lâcher sans perdre la face et qui nous changerait la vie (en nous redonnant un peu d'espoir et d'optimisme) :-)

Un changement de ministre et l'ouverture de dialogue avec les professionnels (nous!) ferait-il l'affaire ? Ils ne le feront pas.


Dernière édition par bigbang le Sam 21 Mai 2016 - 17:17, édité 1 fois

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par archeboc le Sam 21 Mai 2016 - 17:16


A la rentrée 2016, les enseignants appliquent la réforme en boitillant.
La réforme est abolie par la réforme suivante, qui est encore pire.

Désolé, je cours soigner cette grise de pessimite aigüe.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par VanGogh59 le Sam 21 Mai 2016 - 17:18

@archeboc a écrit:
A la rentrée 2016, les enseignants appliquent la réforme en boitillant.
La réforme est abolie par la réforme suivante, qui est encore pire.

Désolé, je cours soigner cette grise de pessimite aigüe.

Le pire, c'est que c'est toi qui as raison pale

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par bigbang le Sam 21 Mai 2016 - 17:19

Demander l'abrogation est irréaliste. Et les "sit in" ne serviront à rien.
Vu l’entêtement des politiques face aux mouvements beaucoup plus musclés avec maintenant des blocages de dépôts de carburants etc... nos demandes ne sont que du vent.


Dernière édition par bigbang le Sam 21 Mai 2016 - 17:20, édité 1 fois

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Caspar Goodwood le Sam 21 Mai 2016 - 17:20

Je prédis une fin progressive et discrète, sur plusieurs années, comme celle des IDD jadis, qui permettra au gouvernement et aux pontes de l'EN de ne pas perdre la face (mais peut-être suis-je trop optimiste).

Je ne suis plus en collège depuis cette année, donc j'ai suivi ça d'assez loin mais les EPI me semblent poser des problèmes pratiques insurmontables.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par gauvain31 le Sam 21 Mai 2016 - 17:21

Il n'y aura pas d'abrogation de la réforme dans son ensemble. Après il faudra distinguer deux choses dans l'évolution que prendra cette réforme avec le temps:
-l'évolution intrinsèque
-l'évolution liée à des facteurs extérieur: politique/Europe

Dans les faits , qu'est-qui devrait se passer?
-difficultés d'organiser l'AP les EPI: suppression d'abord de l'EPI puis de l'AP (ou les deux en même temps)
-les prochains test PISA ou PIRLS vont montrer une aggravation de la situation(la France devrait baisser dans le classement)
-les inégalités vont encore s'accroître entre les élèves d'origines sociales différentes

Que va-t-ton faire pour remédier à ça ?
On ne va pas abroger la réforme du collège, mais on va organiser une réforme du lycée en disant que l'écart (volontairement crée) entre le collège et le lycée est devenu trop grand. Et hop encore une réforme du lycée avec des horaires disciplinaires encore amputés puisque nous devons nous adapter à notre nouveau nouveau public de collégien (issus de la réforme de 2016)

Et après????


Dernière édition par gauvain31 le Sam 21 Mai 2016 - 18:42, édité 1 fois

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par bigbang le Sam 21 Mai 2016 - 17:22

Serions-nous satisfaits avec la suppression des EPI/AP ?
Perso, NON.
C'est de la com et cela cache tout le reste, tout ce qui a été supprimé.
Il est certain qu'il vont rapidement disparaitre.

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par gauvain31 le Sam 21 Mai 2016 - 17:25

Mais le but de la réforme n'est pas de faire des EPI ou de l'AP : ces dispositifs servent juste à détourner l'attention pour masquer la baisse des horaires disciplinaires (comme les IDD en leur temps)

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par bigbang le Sam 21 Mai 2016 - 17:26

gauvain31, tu me fais flipper Crying or Very sad

C'est bien ce que je pensais : il est inutile de demander l'abrogation de la réforme. Cela n'arrivera pas.

Il faut a mon avis surtout demander un dialogue et de la concertation (avec nous!) car c'est essentiellement ce qui a manqué et ce qui nous met dans cet état.
Cette ouverture serait perçue de façon positive par tout le monde (profs, politiques, parents, citoyens) et nous permettrait de proposer enfin (!) des choses intelligentes.

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi

bigbang
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par gauvain31 le Sam 21 Mai 2016 - 17:31

Je parle juste d'expérience suite à la réforme du lycée qui n'a toujours pas été d'ailleurs réajustée (à part pour l'Histoire Géographie en Tale S, mais parce que cela a gueulé de partout et cela a été médiatisé). Aux mêmes causes, les mêmes conséquences. on aura des collèges à profil des inégalités qui se renforceront et un niveau général qui va baisser, mais masqué par le nouveau brevet (comme les nouvelles modalités de correction du bac ont tamponné la baisse des résultats.)

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par VanGogh59 le Sam 21 Mai 2016 - 17:52

Il y a aussi la réforme des rythmes qui suscite des oppositions de moins en moins larvées des parents. Je pense qu'il n'y a rien à attendre de ce gouvernement qui préfère s'aveugler et s'enferrer dans l'erreur. Beaucoup de choses se joueront en 2017 et je pense qu'il serait vraiment très important que les syndicats continuent à ne rien lâcher et fassent pression sur les futurs candidats pour qu'ils déclarent leurs intentions quant au maintien de cette réforme après leur élection...

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Leodagan le Sam 21 Mai 2016 - 18:28

@bigbang a écrit:gauvain31, tu me fais flipper Crying or Very sad

C'est bien ce que je pensais : il est inutile de demander l'abrogation de la réforme. Cela n'arrivera pas.

Il faut a mon avis surtout demander un dialogue et de la concertation (avec nous!) car c'est essentiellement ce qui a manqué et ce qui nous met dans cet état.
Cette ouverture serait perçue de façon positive par tout le monde (profs, politiques, parents, citoyens) et nous permettrait de proposer enfin (!) des choses intelligentes.

Je sais que c'est dur à admettre, mais le père Noël n'a JAMAIS existé.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Celadon le Sam 21 Mai 2016 - 18:30

@VanGogh59 a écrit:Il y a aussi la réforme des rythmes qui suscite des oppositions de moins en moins larvées des parents. Je pense qu'il n'y a rien à attendre de ce gouvernement qui préfère s'aveugler et s'enferrer dans l'erreur. Beaucoup de choses se joueront en 2017 et je pense qu'il serait vraiment très important que les syndicats continuent à ne rien lâcher et fassent pression sur les futurs candidats pour qu'ils déclarent leurs intentions quant au maintien de cette réforme après leur élection...
M'enfin tu sais bien que si ce n'est pas celle-là, c'en sera une autre qui ira forcément dans le même sens !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par nitescence le Sam 21 Mai 2016 - 18:35

@Caspar Goodwood a écrit:Je prédis une fin progressive et discrète, sur plusieurs années, comme celle des IDD jadis, qui permettra au gouvernement et aux pontes de l'EN de ne pas perdre la face (mais peut-être suis-je trop optimiste).

Je ne suis plus en collège depuis cette année, donc j'ai suivi ça d'assez loin mais les EPI me semblent poser des problèmes pratiques insurmontables.

Effectivement, la réforme va être sabordée de l'intérieur par les enseignants : on ne réforme pas avec des acteurs sui y sont opposés. On continuera à faire cours normalement pendant les AP et EPI. A titre d'exemple, en AP au lycée, on fait des cours en demi-groupe : c'est devenu un dédoublement pur et simple. Quant à la littérature et société, je l'assure tout seul (alors que ça devrait être un binôme avec le professeur d'histoire). Bref, ce sont toutes ces petites résistances locales qui auront la peau de la réforme.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Enaeco le Sam 21 Mai 2016 - 18:40

Qu'appelles-tu "avoir la peau de la réforme" ?

Les résistances locales ne sont pas systématiques et pas forcément majoritaires.

Certains proposent des choses en AP qui semblent correspondre à ce qui est attendu, même si tous ne le font pas.
Certains jouent à fond le jeu des enseignements d'exploration.

J'ai vu trainer des idées d'EPI plutôt bien étoffées.

Bref, il y aura toujours les réfractaires mais plus le temps passera et plus ça rentrera dans un mode de fonctionnement "normal".

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par nitescence le Sam 21 Mai 2016 - 18:47

Non, je crois au contraire à la force d'inertie de l'institution : aucune réforme n'a jamais abouti.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par gauvain31 le Sam 21 Mai 2016 - 19:05

Avoir la peau de la réforme c'est la rendre non opérationnelle en la dénaturant comme l'a dit Nitescence. De toute façon cette réforme est morte-née puisque rien ne la légitime. On n'a même pas fait le bilan de la réforme du lycée (1ère illégitimité) qu'on nous en propose une directement inspirée de celle-ci. (sous ordre de l'OCDE: 2ème illégitimité)

Quand il n'y a pas de légitimité, il ne peut pas y avoir de mise en place : et je compte dès la première heure en collège (si j'en ai) faire barrer EPI et AP dans leur emploi du temps.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par V.Marchais le Sam 21 Mai 2016 - 19:06

Je ne sais pas si les réformes précédentes ont abouti ou pas, mais la perte des heures disciplinaires, on l'a bien sentie passer, ainsi que la destruction de la pédagogie du Français.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par che35 le Sam 21 Mai 2016 - 19:07

@bigbang a écrit:
Il faudrait une demande concrète et réalisable par le gouvernement. Un truc qu'il puisse lâcher sans perdre la face et qui nous changerait la vie (en nous redonnant un peu d'espoir et d'optimisme) :-)

Un changement de ministre et l'ouverture de dialogue avec les professionnels (nous!) ferait-il l'affaire ? Ils ne le feront pas.

A mon avis le gouvernement ne lâchera rien.
Avec une mobilisation massive des profs et de parents il y aurait peut-être eu moyen de déboulonner NVB et FH nous aurait mis, comme après Allègre, un ministre du style Jack Lang pour recoller les morceaux...
Là je crois qu'ils n'en ont rien à f... de perdre la face ou pas. Ils savent déjà qu'ils ont perdu les présidentielles. Ils savent même sans doute qu'ils ne passeront pas le 1er tour même si FH nous bassine avec son "ça va mieux". A l'école en tous cas ça n'ira sans doute pas mieux.
Quant à avoir la peau de la réforme c'est sûrement ce qui se passera, car j'ai l'impression qu'il y a quand même un grand nombre de collègues, qui même s'il s'agit d'une majorité un peu silencieuse, en ont vraiment ras-le-bol de ces ramassis de menteurs qui nous gouvernent... "L'effort" qui sera demandé à cette masse silencieuse ne sera pas énorme... il suffira de traîner les pieds pour que toute cette hypocrisie se casse la figure... yesyes
Et je ne connais pas beaucoup de collègues, qui voyant les autres trainer les pieds, continueront longtemps à jouer le jeu de la réforme. Laughing Comme il sera plus simple de faire comme ceux qui n'en ont rien à f... de cette réforme.

che35
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par fabienne7564 le Sam 21 Mai 2016 - 19:10

Bien dit Véronique. C'est bien ça le vrai problème. On ne nous rendra pas les heures ( le but de la réforme étant essentiellement de faire des économies sur le dos des profs et des élèves). Donc nous aurons beau détourner EPI et AP, le réel problème de cette réforme (les heures disciplinaires perdues) demeurera. Et c'est bien ça qui me met en colère.

fabienne7564
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par eleonore69 le Sam 21 Mai 2016 - 19:10

@nitescence a écrit:Non, je crois au contraire à la force d'inertie de l'institution : aucune réforme n'a jamais abouti.

Idem !

eleonore69
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par gauvain31 le Sam 21 Mai 2016 - 19:16

@V.Marchais a écrit:Je ne sais pas si les réformes précédentes ont abouti ou pas, mais la perte des heures disciplinaires, on l'a bien sentie passer, ainsi que la destruction de la pédagogie du Français.

Concernant la réforme du lycée Véronique: il s'est passé ce qui avait été prédit : pas de rééquilibrage des 3 filières générales; des collègues qui utilisent l'AP pour faire cours ou des contrôles. Très peu d'élèves choisissent de changer de filière en cours d'année. Bref c'est comme avant, mais avec effectivement des horaires disciplinaires en moins, donc abaissement du niveau général, moins d'automatisme et donc moins d'autonomie. C'est ce qui attendra les collégiens hélas pour eux (et pour les collègues de lycée qui les prendront).

Contrairement à la SPC, les SVT n'ont pas été touchées dans notre identité, mais dans la quantité d'heures et au final dans la qualité des enseignements. On sait maintenant qu'ils sont prêts à tout, qu'ils vont tout oser....

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Marlou.Bassboost le Sam 21 Mai 2016 - 19:23

l'issue? Que l'an prochain on nous redonne des moyens de faire de l'AP dans chaque classe, et des ronds pour travailler des ateliers club journal, club théatre, histoire des maths, projets interdisciplinaires .
Des collèges vivants quoi ! pas des collèges sous tensions !!

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Lefteris le Sam 21 Mai 2016 - 19:40

Je crois aussi que tous les dispositifs de com (EPI, AP) disparaîtront peu à peu, d'abord par force d'inertie, inefficacité, complexité, puis officiellement.
Mais le vrai but aura été atteint, et demeurera : baisser l'horaire global, donc le coût, flinguer les options.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par V.Marchais le Sam 21 Mai 2016 - 19:41

@Lefteris a écrit:Je crois aussi que tous les dispositifs de com (EPI, AP) disparaîtront peu à peu, d'abord par force d'inertie, inefficacité, complexité, puis officiellement.
Mais le vrai but aura été atteint, et demeurera :  baisser l'horaire global, donc le coût, flinguer les options.

Voilà.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum