Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par gauvain31 le Dim 22 Mai 2016 - 12:52

@Provence a écrit:
@Luigi_B a écrit:

Et bientôt la suppression du latin va encore améliorer les résultats de tous les élèves !

Tout à fait! Car le savoir est horriblement dangereux!  topela

J'ai le sentiment que jubilent les médiocres qui méprisent secrètement le savoir et qui, au fond, ne recherchent pas l'élévation intellectuelle de leurs élèves.

Pourquoi mépriseraient-ils le savoir? Parce qu'ils n'ont pas été bons à l'école? Ils n'ont peut être pas envie de voir en face d'eux le reflet de leur propre échec?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par maldoror1 le Dim 22 Mai 2016 - 12:55

@Provence a écrit:
@Luigi_B a écrit:

Et bientôt la suppression du latin va encore améliorer les résultats de tous les élèves !

Tout à fait! Car le savoir est horriblement dangereux!  topela

J'ai le sentiment que jubilent les médiocres qui méprisent secrètement le savoir et qui, au fond, ne recherchent pas l'élévation intellectuelle de leurs élèves.
J'en suis pour ma part, hélas, entièrement convaincue...

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Chocolat le Dim 22 Mai 2016 - 13:04

elpenor a écrit:
@Chocolat a écrit:
@bigbang a écrit:Je pleure sur le titre de mon fil...

C'est juste un défouloir ici. Ce forum est devenu anxiogène. Je vais arrêter de venir et penser à autre chose.

Les dérives sont regrettables, tout comme le fait de véhiculer des informations erronées, et tu l'as fais toi-même au sujet des pertes horaires dues à la réforme.

Alors je veux bien que tu pleures sur le sort de ton fil, mais je crois qu'avec un peu moins de mauvaise foi de toutes parts les débats seraient plus constructifs donc plus utiles.

Je comprends ce que tu dis, mais nous en revenons à ce qui a été débattu sur le fil relatif aux "règles du forum", exposé de manière claire, mesurée et constructive par Puck:
http://www.neoprofs.org/t101747p325-rappel-sur-les-regles-du-forum?highlight=r%E8gles

Quant aux "autres", à la "bande", à la "meute", tu as dû avec plaisir remarquer que ce n'était pratiquement plus que du silence sur le forum depuis quelques jours. Sois donc rassurée. Il est évident que si les 76000 messages de Cripure ne sont que de la *** qu'il faut nettoyer" (dixit un modérateur) les gens comme moi ont bien compris qu'ils ne devaient pas se faire d'illusion sur la pertinence de leurs contributions.

Bon, écoute, je ne passe pas ma vie sur le forum et je ne remarque pas "le silence", avec "plaisir", si silence signifie absence de débat enrichissant ou humour de qualité et ambiance agréable parce que intellectuellement stimulante.

Simplement, j'ose espérer, sur un forum fréquenté par des enseignants, pouvoir trouver un juste milieu entre "silence" et dérives inutiles voire des attaques ad hominem comme sur ce fil, par exemple, à l'adresse d'Elyas.

Enfin, je me suis déjà exprimée (comme tout le monde, d'ailleurs) sur la question du ban et je regrette au moins tout autant que toi son caractère définitif pour des personnalités que je considère comme étant riches, mais nous n'allons pas refaire ce débat sur chaque fil maintenant, rien que par dépit, comme des gosses, si ?


Dernière édition par Chocolat le Dim 22 Mai 2016 - 14:02, édité 2 fois

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Luigi_B le Dim 22 Mai 2016 - 13:49

@Professeur Harry a écrit:
@pailleauquebec a écrit:Il est temps d'entrer en résistance.
il y en a qui n'ont pas peur d'utiliser des expressions un poil excessives... on a déjà subit l'instit qui s'autoproclamait « institutrice clandestine » à peine [sortie] (modéré) de son passage en IUFM, maintenant c'est la résistance.

Et quand est-ce que vous accuserez le gouvernement de vouloir déporter les «résistants» ?
L'Inspecteur Harry, adepte de la soumission au gouvernement. cheers

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par JPhMM le Dim 22 Mai 2016 - 13:52

Inouï, n'est-ce pas ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Luigi_B le Dim 22 Mai 2016 - 14:01

C'est un bon résumé en même temps.

Un peu comme les "formateurs de proximité" qui n'ont reçu aucune formation. Ou "l'accompagnement personnalisé" qui n'est ni un accompagnement ni personnalisé. Ou les "enseignements complémentaires" qui ne sont pas complémentaires. Ou les "petits groupes" qui se font en demi-classes ou en classes entières. Ou "l'autonomie" donnée aux enseignants en les dépouillant peu à peu de leur liberté pédagogique. Ou "démocratiser" les langues anciennes en les massacrant. Ou "associer l'enseignement privé" à la révision de la carte scolaire en lui maintenant le droit de s'en excepter. Ou ""inclure les élèves dans les classes" pour supprimer les SEGPA etc.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Chocolat le Dim 22 Mai 2016 - 14:09

@Luigi_B a écrit:C'est un bon résumé en même temps.

Un peu comme les "formateurs de proximité" qui n'ont reçu aucune formation. Ou "l'accompagnement personnalisé" qui n'est ni un accompagnement ni personnalisé. Ou les "enseignements complémentaires" qui ne sont pas complémentaires. Ou les "petits groupes" qui se font en demi-classes ou en classes entières. Ou "l'autonomie" donnée aux enseignants en les dépouillant peu à peu de leur liberté pédagogique. Ou "démocratiser" les langues anciennes en les massacrant. Ou "associer l'enseignement privé" à la révision de la carte scolaire en lui maintenant le droit de s'en excepter. Ou ""inclure les élèves dans les classes" pour supprimer les SEGPA etc.

Il est là, le vrai problème.
On utilise des mots pour emballer et enjoliver une réalité qui amplifiera le désastre de l'enseignement en collège !


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par maldoror1 le Dim 22 Mai 2016 - 14:26

@Luigi_B a écrit:C'est un bon résumé en même temps.

Un peu comme les "formateurs de proximité" qui n'ont reçu aucune formation. Ou "l'accompagnement personnalisé" qui n'est ni un accompagnement ni personnalisé. Ou les "enseignements complémentaires" qui ne sont pas complémentaires. Ou les "petits groupes" qui se font en demi-classes ou en classes entières. Ou "l'autonomie" donnée aux enseignants en les dépouillant peu à peu de leur liberté pédagogique. Ou "démocratiser" les langues anciennes en les massacrant. Ou "associer l'enseignement privé" à la révision de la carte scolaire en lui maintenant le droit de s'en excepter. Ou ""inclure les élèves dans les classes" pour supprimer les SEGPA etc.
Voilà un résumé que je trouve parfait! Et à l'instar de plusieurs intervenants de ce fil, je proclame également: RÉSISTANCE !  chevalier study livre

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Roumégueur Ier le Dim 22 Mai 2016 - 14:50

@Luigi_B a écrit:
@Professeur Harry a écrit:
@pailleauquebec a écrit:Il est temps d'entrer en résistance.
il y en a qui n'ont pas peur d'utiliser des expressions un poil excessives... on a déjà subit l'instit qui s'autoproclamait « institutrice clandestine » à peine [sortie](modéré) de son passage en IUFM, maintenant c'est la résistance.

Et quand est-ce que vous accuserez le gouvernement de vouloir déporter les «résistants» ?
L'Inspecteur Harry, adepte de la soumission au gouvernement. cheers

Le terme résistant est certes inadéquat, mais rappelons que l'académie de Toulouse avait prévu un système de fichage des opposants, que d'autres ont été menacés lors des formations et qu'à Poitiers, des points ont été modifiés dans les barèmes de mut' pour sanctionner (puis très vite remis suite au scandale). Dons, déportation serait tout aussi inadéquat, mais il se passe des choses graves, non?
Résitants avec un grand R, non, lucides, ça oui.


Dernière édition par Roumégueur Ier le Dim 22 Mai 2016 - 14:51, édité 1 fois

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par maldoror1 le Dim 22 Mai 2016 - 14:51

On peut être lucide ET résistant.

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Roumégueur Ier le Dim 22 Mai 2016 - 14:53

@maldoror1 a écrit:On peut être lucide ET résistant.

On parle de résistance, passive ou active, pas de souci, mais d'aucuns ont tout de suite fait le parallèle avec la seconde guerre mondiale pour décrédibiliser leur inclination. Je me permets juste de faire cette mise au point. Je suis pour ma part fort résistant à cette réforme, sans pour autant me prendre pour un héros de la seconde guerre, comme tous mes collègues...

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par maldoror1 le Dim 22 Mai 2016 - 14:56

@Roumégueur Ier a écrit:
@maldoror1 a écrit:On peut être lucide ET résistant.

On parle de résistance, passive ou active, pas de souci, mais d'aucuns ont tout de suite fait le parallèle avec la seconde guerre mondiale pour décrédibiliser leur inclination. Je me permets juste de faire cette mise au point. Je suis pour ma part fort résistant à cette réforme, sans pour autant me prendre pour un héros de la seconde guerre, comme tous mes collègues...

D'accord. Je n'ai bien évidemment pas la prétention de comparer la résistance que j'évoque à celle de la guerre. Je parle de résistance intellectuelle, avec mes amis, ma famille et...mes élèves. Wink

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Roumégueur Ier le Dim 22 Mai 2016 - 15:00

@maldoror1 a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:
@maldoror1 a écrit:On peut être lucide ET résistant.

On parle de résistance, passive ou active, pas de souci, mais d'aucuns ont tout de suite fait le parallèle avec la seconde guerre mondiale pour décrédibiliser leur inclination. Je me permets juste de faire cette mise au point. Je suis pour ma part fort résistant à cette réforme, sans pour autant me prendre pour un héros de la seconde guerre, comme tous mes collègues...

D'accord. Je n'ai bien évidemment pas la prétention de comparer la résistance que j'évoque à celle de la guerre. Je parle de résistance intellectuelle, avec mes amis, ma famille et...mes élèves. Wink

C'est ce qu'a fait l'Inspecteur Mata Harry, en toute décontraction.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Professeur Harry le Dim 22 Mai 2016 - 15:41

@Luigi_B a écrit:PS  : La DEPP a observé que les latinistes issus de milieu défavorisé ont beaucoup plus de chances d’obtenir leur brevet...
Avec un biais méthodologique évident : les latinistes sont des élèves dont les vieux sont préoccupés par la scolarité de leurs [modéré]. J'ai été un de ceux là.  Ils pourraient prendre option tricot on aurait les mêmes résultats

Professeur Harry
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Professeur Harry le Dim 22 Mai 2016 - 15:45

@Luigi_B a écrit:
L'Inspecteur Harry, adepte de la soumission au gouvernement. cheers
Manifestement on ne se connaît pas. Je n'ai jamais fermé ma gueule devant personne

Professeur Harry
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Cath le Dim 22 Mai 2016 - 15:46

Oh mon dieu tu veux dire que la vie familiale de nos élèves a une répercussion sur leur scolarité ? Que quand on demande à des élèves de travailler plus et de se donner un peu de mal, ils le peuvent ? Même s'ils sont "défavorisés" ?

Mais alors...l'école ne pourrait pas tout, même avec toute la bienveillance du monde ?

Je suis bouleversée.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Professeur Harry le Dim 22 Mai 2016 - 15:54

@Cath a écrit:Oh mon dieu tu veux dire que la vie familiale de nos élèves a une répercussion sur leur scolarité ? Que quand on demande à des élèves de travailler plus et de se donner un peu de mal, ils le peuvent ? Même s'ils sont "défavorisés" ?

Mais alors...l'école ne pourrait pas tout, même avec toute la bienveillance du monde ?

Je suis bouleversée.
Tu confonds vie familiale et implication des parents. excepté ce détail tu as évidemment raison.

Professeur Harry
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Luigi_B le Dim 22 Mai 2016 - 15:56

@Professeur Harry a écrit:
@Luigi_B a écrit:PS  : La DEPP a observé que les latinistes issus de milieu défavorisé ont beaucoup plus de chances d’obtenir leur brevet...
Avec un biais méthodologique évident : les latinistes sont des élèves dont les vieux sont préoccupés par la scolarité de leurs [modéré]. J'ai été un de ceux là.  Ils pourraient prendre option tricot on aurait les mêmes résultats
Vous avez pourtant affirmé plus haut que l'enseignement du latin avait prouvé son inefficacité. N'hésitez pas à indiquer un lien, sans "biais méthodologique" bien sûr.

Par ailleurs il est vrai que "l'option tricot" permet tout autant l'acquisition de structures syntaxiques, l'élargissement du lexique, l'approfondissement de la culture historique et littéraire etc.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Cath le Dim 22 Mai 2016 - 15:59

@Professeur Harry a écrit:
@Cath a écrit:Oh mon dieu tu veux dire que la vie familiale de nos élèves a une répercussion sur leur scolarité ? Que quand on demande à des élèves de travailler plus et de se donner un peu de mal, ils le peuvent ? Même s'ils sont "défavorisés" ?

Mais alors...l'école ne pourrait pas tout, même avec toute la bienveillance du monde ?

Je suis bouleversée.
Tu confonds vie familiale et implication des parents. excepté ce détail tu as évidemment raison.
Merci de ne pas me laisser dans l'erreur... veneration

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par DesolationRow le Dim 22 Mai 2016 - 16:00

@Professeur Harry a écrit:
@Luigi_B a écrit:PS  : La DEPP a observé que les latinistes issus de milieu défavorisé ont beaucoup plus de chances d’obtenir leur brevet...
Avec un biais méthodologique évident : les latinistes sont des élèves dont les vieux sont préoccupés par la scolarité de leurs [modéré]. J'ai été un de ceux là.  Ils pourraient prendre option tricot on aurait les mêmes résultats

Je ne sais si je suis davantage accablé par l'inélégance du propos, ou par la bêtise du raisonnement - ce dernier terme étant employé faute de mieux.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Presse-purée le Dim 22 Mai 2016 - 16:47

Comme les contenus enseignés n'ont aucune importance, je propose plutôt de supprimer la physique chimie.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par gauvain31 le Dim 22 Mai 2016 - 16:48

@Presse-purée a écrit:Comme les contenus enseignés n'ont aucune importance, je propose plutôt de supprimer la physique chimie.

Pas totalement, la physique se doit d'être une matière d'appui pour les SVT. Je propose quand même 45 minutes par semaine . Ça devrait suffire.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Chocolat le Dim 22 Mai 2016 - 16:54

@Professeur Harry a écrit:
@Luigi_B a écrit:
L'Inspecteur Harry, adepte de la soumission au gouvernement. cheers
Manifestement on ne se connaît pas. Je n'ai jamais fermé ma gueule devant personne

Oui mais bon, de temps en temps, au lieu de débiter de grosses conneries, il serait tout de même préférable de la fermer, non ?
Avoir la parole un peu écologique, tu vois, et ne pas gaspiller les mots pour rien.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Professeur Harry le Dim 22 Mai 2016 - 16:57

@Chocolat a écrit:Avoir la parole un peu écologique, tu vois, et ne pas gaspiller les mots pour rien.
Neoprofs ferme ?

Professeur Harry
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par VanGogh59 le Dim 22 Mai 2016 - 16:59

@Chocolat a écrit:
@Professeur Harry a écrit:
@Luigi_B a écrit:
L'Inspecteur Harry, adepte de la soumission au gouvernement. cheers
Manifestement on ne se connaît pas. Je n'ai jamais fermé ma gueule devant personne

Oui mais bon, de temps en temps, au lieu de débiter de grosses conneries, il serait tout de même préférable de la fermer, non ?
Avoir la parole un peu écologique, tu vois, et ne pas gaspiller les mots pour rien.

"Mieux vaut se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet" P. Desproges

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle serait la fin réaliste de la réforme contre le collège ?

Message par Chocolat le Dim 22 Mai 2016 - 17:00

@Professeur Harry a écrit:
@Chocolat a écrit:Avoir la parole un peu écologique, tu vois, et ne pas gaspiller les mots pour rien.
Neoprofs ferme ?

Plus simple : Professeur Harry la ferme lorsqu'il sent monter une furieuse envie de débiter de grosses conneries. Comme maintenant, pour prendre un exemple concret.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum