Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Caspar Goodwood le Dim 29 Mai 2016 - 12:12

@Catalunya a écrit:Je pense que beaucoup de mes TL ne connaissent pas Sade Crying or Very sad

Sinon, comme chaque année, tous les terminales (ou presque) ont affirmé n'avoir jamais entendu parler d'Ernest Hemingway, quand je leur parlais de l'engagement de certains écrivains connus dans la guerre d'Espagne.
Qu'ils ne connaissent pas le nom, déjà c'est choquant ; mais surtout, ils sont fiers de leur ignorance, n'ont aucune honte de dire à voix haute "connais pas, jamais entendu parler". Quand j'étais lycéen, je n'affichais pas mon ignorance ainsi, par amour-propre tout simplement.


Voilà c'est ça. Qu'un lycéen ne connaisse pas Hemingway, rien de très choquant, et j'ignore pas mal de choses moi aussi, mais de là à en être fier, comme toutes ces célébrités qui revendiquent haut et fort le fait d'avoir été des cancres à l'école.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par gauvain31 le Dim 29 Mai 2016 - 12:19

@Catalunya a écrit:Je pense que beaucoup de mes TL ne connaissent pas Sade Crying or Very sad

Sinon, comme chaque année, tous les terminales (ou presque) ont affirmé n'avoir jamais entendu parler d'Ernest Hemingway, quand je leur parlais de l'engagement de certains écrivains connus dans la guerre d'Espagne.
Qu'ils ne connaissent pas le nom, déjà c'est choquant ; mais surtout, ils sont fiers de leur ignorance, n'ont aucune honte de dire à voix haute "connais pas, jamais entendu parler". Quand j'étais lycéen, je n'affichais pas mon ignorance ainsi, par amour-propre tout simplement.

J'imagine très bien dans quelques années certains collègues d'Histoire géographie :


gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Olympias le Dim 29 Mai 2016 - 12:26

En dépit des affirmations péremptoires des experts, nos élèves sont de plus en plus ignares.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Lefteris le Dim 29 Mai 2016 - 12:27

@Olympias a écrit:En dépit des affirmations péremptoires des experts, nos élèves sont de plus en plus ignares.
Et comme disent les collègues plus haut, de plus en plus fiers de l'être.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Verdurette le Dim 29 Mai 2016 - 12:29

hé zyva bouffon !

Verdurette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par fifi51 le Dim 29 Mai 2016 - 12:37

@gauvain31 a écrit:

J'imagine très bien dans quelques années certains collègues d'Histoire géographie :


Faut être bienveillant quand même, elle a terminé par le bon nombre , c'est le sentiment de la date professeur !

fifi51
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par amour le Dim 29 Mai 2016 - 12:42

Catalunya: c'est pour cela que j'ai précisé "il  y a quelques années" car aujourd'hui je doute que mes TL connaissent Sade, ou soient désolés de ne savoir rendre à César.
Quant à l'ignorance bravache, peut-être tient-elle à un degré de méconnaissance, comme s'il avait un palier, et à un effet de groupe:  quand dans une classe aucun élève ne sait et que cela se reproduit à longueur de journée, dans tous les cours et dans de nombreuses matières, il est sans doute plus confortable, moins insupportable, de faire du manque de culture une identité qu'un défaut. Ca me fait penser au phénomène copie blanche.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par gauvain31 le Dim 29 Mai 2016 - 12:43

Oui fifi c'est vrai ; mais que dire de ma future collègue de SVT parlant de la respiration des Mammifères marins en 5ème:


gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Olympias le Dim 29 Mai 2016 - 12:45

@Lefteris a écrit:
@Olympias a écrit:En dépit des affirmations péremptoires des experts, nos élèves sont de plus en plus ignares.
Et comme disent les collègues plus haut, de plus en plus fiers de l'être.
Mais comme Dubet, Prost et d'autres disent que le niveau monte ... titanic je dois être particulièrement incompétente pour ne pas m'en apercevoir.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par atrium le Dim 29 Mai 2016 - 12:49

@Lefteris a écrit:
@Olympias a écrit:En dépit des affirmations péremptoires des experts, nos élèves sont de plus en plus ignares.
Et comme disent les collègues plus haut, de plus en plus fiers de l'être.

Et agressifs pour certains quand on le leur fait gentiment remarquer.

Petite anecdote: un collègue faisait passer l'oral du CRPE. Le candidat confond le passé simple et le passé composé. Le collègue, bienveillant, lui demande: "Le passé composé? Vous êtes sûr?"
Réponse: "Ben, oui!" et de poursuivre son exposé...

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Olympias le Dim 29 Mai 2016 - 12:54

@atrium a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Olympias a écrit:En dépit des affirmations péremptoires des experts, nos élèves sont de plus en plus ignares.
Et comme disent les collègues plus haut, de plus en plus fiers de l'être.

Et agressifs pour certains quand on le leur fait gentiment remarquer.

Petite anecdote: un collègue faisait passer l'oral du CRPE. Le candidat confond le passé simple et le passé composé. Le collègue, bienveillant, lui demande: "Le passé composé? Vous êtes sûr?"
Réponse: "Ben, oui!" et de poursuivre son exposé...
Oh bon sang !!! Shocked

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par amour le Dim 29 Mai 2016 - 12:55

@atrium a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Olympias a écrit:En dépit des affirmations péremptoires des experts, nos élèves sont de plus en plus ignares.
Et comme disent les collègues plus haut, de plus en plus fiers de l'être.

Et agressifs pour certains quand on le leur fait gentiment remarquer.

Petite anecdote: un collègue faisait passer l'oral du CRPE. Le candidat confond le passé simple et le passé composé. Le collègue, bienveillant, lui demande: "Le passé composé? Vous êtes sûr?"
Réponse: "Ben, oui!" et de poursuivre son exposé...
affraid Bienveillance, on t'a dit Atrium Laughing .

Pénurie de candidats= "bienveillance" au concours! professeur

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par gauvain31 le Dim 29 Mai 2016 - 12:56

@Olympias a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Olympias a écrit:En dépit des affirmations péremptoires des experts, nos élèves sont de plus en plus ignares.
Et comme disent les collègues plus haut, de plus en plus fiers de l'être.
Mais comme Dubet, Prost et d'autres disent que le niveau monte ... titanic je dois être particulièrement incompétente pour ne pas m'en apercevoir.

De toute façon c'est qu'ils disent et pensent de nous. Nous ne savons pas chercher effectivement le génie qui est en eux: preuve de notre incompétence ! La mauvaise foi de ces personne(je rajoute des IPR là dedans) est sans limites. Reconnaître une baisse de niveau , c'est reconnaître qu'ils ont tort, ce serait se disqualifier et se suicider professionnellement. Il y a des enjeux de pouvoir là-dedans absolument nauséabonds.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Thermo le Dim 29 Mai 2016 - 12:58

@atrium a écrit:
Petite anecdote: un collègue faisait passer l'oral du CRPE. Le candidat confond le passé simple et le passé composé. Le collègue, bienveillant, lui demande: "Le passé composé? Vous êtes sûr?"
Réponse: "Ben, oui!" et de poursuivre son exposé...
Si tu es vraiment bienveillant tu te rends compte que passé simple et passé composé c'est la même chose : du passé vache

_________________
Loi du Management de Weiler : Rien n'est impossible pour celui qui n'a pas à le faire lui-même.

Thermo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Lefteris le Dim 29 Mai 2016 - 13:03

@gauvain31 a écrit:
De toute façon c'est qu'ils disent et pensent de nous. Nous ne savons pas chercher effectivement le génie qui est en eux: preuve de notre incompétence ! La mauvaise foi de ces personne(je rajoute des IPR là dedans) est sans limites. Reconnaître une baisse de niveau , c'est reconnaître qu'ils ont tort, ce serait se disqualifier et se suicider professionnellement. Il y a des enjeux de pouvoir là-dedans absolument nauséabonds.
Heureusement qu'on ne risque pas notre vie avec ces gens-là. J'ai lu pas mal de bouquins sur la guerre de 14, que ce soit de la littérature de guerre ou des documents historiques et ils me font penser à ces généraux gantés de beurre frais qui le lendemain d'une boucherie inutile pour reprendre une cote, mettaient en cause le manque d'entrain des soldats, demandaient qu'on recommence aussitôt, sans jamais remettre en cause leur propre stratégie, l'imbécillité d'un ordre d'attaque en rangs serrés au milieu des barbelés face à un fortin équipés de mitrailleuses Et avec ces circulaires précisant que l'assaut devait avoir lieu "poitrine redressée".

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Olympias le Dim 29 Mai 2016 - 13:04

Si le niveau monte, j'aimerais qu'on m'explique :
- pourquoi je savais faire en première une dissertation avec un sujet de synthèse m'obligeant à piocher dans plusieurs chapitres différents en HG ... Et pourquoi en 2016 apprendre un chapitre sur lequel portera le sujet de la composition ...est considéré comme étant d'une rare complexité scratch
- pourquoi les élèves n'ont plus la moindre culture littéraire
- pourquoi ils ne savent pas écrire clairement et sans faute d'orthographe/syntaxe/grammaire/conjugaison ?


Dernière édition par Olympias le Dim 29 Mai 2016 - 13:04, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par amour le Dim 29 Mai 2016 - 13:04

@Thermo a écrit:
@atrium a écrit:
Petite anecdote: un collègue faisait passer l'oral du CRPE. Le candidat confond le passé simple et le passé composé. Le collègue, bienveillant, lui demande: "Le passé composé? Vous êtes sûr?"
Réponse: "Ben, oui!" et de poursuivre son exposé...
Si tu es vraiment bienveillant tu te rends compte que passé simple et passé composé c'est la même chose : du passé  vache
Laughing Une bienveillance tout à fait bienveillante nous indique d'ailleurs que ce passé est identiques aux futurs: pas du présent.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par ycombe le Dim 29 Mai 2016 - 13:05

@Olympias a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Olympias a écrit:En dépit des affirmations péremptoires des experts, nos élèves sont de plus en plus ignares.
Et comme disent les collègues plus haut, de plus en plus fiers de l'être.
Mais comme Dubet, Prost et d'autres disent que le niveau monte ... titanic je dois être particulièrement incompétente pour ne pas m'en apercevoir.
Le discours a été un peu changé, il n'a pas résisté longtemps devant la réalité.

Le nouveau discours est: "Les élèves n'ont pas les mêmes connaissances; Ils sont moins scolaires mais ils savent d'autres choses."

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par amour le Dim 29 Mai 2016 - 13:06

@Olympias a écrit:Si le niveau monte, j'aimerais qu'on m'explique :
- pourquoi je savais faire en première une dissertation avec un sujet de synthèse m'obligeant à piocher dans plusieurs chapitres différents en HG ... Et pourquoi en 2016 apprendre un chapitre sur lequel portera le sujet de la composition ...est considéré comme étant d'une rare complexité scratch
- pourquoi les élèves n'ont plus la moindre culture littéraire
- pourquoi ils ne savent pas écrire clairement et sans faute d'orthographe/syntaxe/grammaire/conjugaison ?
Parce qu'ils savent envoyer des SMS et rester immobiles 8 heures devant un jeu en ligne? J'ai bon?

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Murr le Dim 29 Mai 2016 - 13:06

@amour a écrit:Catalunya: c'est pour cela que j'ai précisé "il  y a quelques années" car aujourd'hui je doute que mes TL connaissent Sade, ou soient désolés de ne savoir rendre à César.
Quant à l'ignorance bravache, peut-être tient-elle à un degré de méconnaissance, comme s'il avait un palier, et à un effet de groupe:  quand dans une classe aucun élève ne sait et que cela se reproduit à longueur de journée, dans tous les cours et dans de nombreuses matières, il est sans doute plus confortable, moins insupportable, de faire du manque de culture une identité qu'un défaut. Ca me fait penser au phénomène copie blanche.

+1
Cours de français à l'ESPE sur le thème de la conjugaison :
- Formateur : "C'est le début de l'année. Que dites-vous à vos élèves pour leur expliquer ce qu'est un verbe ?"
- Murr (désireuse de faire l'intéressante) : "Au commencement était le verbe"
Silence et regards interrogateurs...
On se sent seul parfois humhum
Le "Socle commun de connaissances, compétences et culture" s'affaisse par endroit, dirait-on...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)

Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par kumran le Dim 29 Mai 2016 - 13:10

@amour a écrit:
@Thermo a écrit:
@atrium a écrit:
Petite anecdote: un collègue faisait passer l'oral du CRPE. Le candidat confond le passé simple et le passé composé. Le collègue, bienveillant, lui demande: "Le passé composé? Vous êtes sûr?"
Réponse: "Ben, oui!" et de poursuivre son exposé...
Si tu es vraiment bienveillant tu te rends compte que passé simple et passé composé c'est la même chose : du passé  vache
Laughing Une bienveillance tout à fait bienveillante nous indique d'ailleurs que ce passé est identiques aux futurs: pas du présent.

Pfff, tout le monde sait que l'important ce n'est pas le temps, ni le mode, ni la syntaxe, ni le vocabulaire, ni même le sens ou l'idée, l'important c'est la rose parler professeur

_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par amour le Dim 29 Mai 2016 - 13:10

Murr: moi je le trouve super ton début de cours, il n'a fait marrer personne?

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Murr le Dim 29 Mai 2016 - 13:13

Personne... Le formateur a esquissé un petit sourire gêné : soit il n'a rien compris, soit il n'a pas compris que c'était de l'humour...

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)

Murr
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par Olympias le Dim 29 Mai 2016 - 13:17

@kumran a écrit:
@amour a écrit:
@Thermo a écrit:
@atrium a écrit:
Petite anecdote: un collègue faisait passer l'oral du CRPE. Le candidat confond le passé simple et le passé composé. Le collègue, bienveillant, lui demande: "Le passé composé? Vous êtes sûr?"
Réponse: "Ben, oui!" et de poursuivre son exposé...
Si tu es vraiment bienveillant tu te rends compte que passé simple et passé composé c'est la même chose : du passé  vache
Laughing Une bienveillance tout à fait bienveillante nous indique d'ailleurs que ce passé est identiques aux futurs: pas du présent.

Pfff, tout le monde sait que l'important ce n'est pas le temps, ni le mode, ni la syntaxe, ni le vocabulaire, ni même le sens ou l'idée, l'important c'est la rose parler professeur
Et dire n'importe quoi. Résultats lorsque nos parleurs incultes ne trouveront pas de travail.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par gauvain31 le Dim 29 Mai 2016 - 13:20

@Olympias a écrit:Si le niveau monte, j'aimerais qu'on m'explique :
- pourquoi je savais faire en première une dissertation avec un sujet de synthèse m'obligeant à piocher dans plusieurs chapitres différents en HG ... Et pourquoi en 2016 apprendre un chapitre sur lequel portera le sujet de la composition ...est considéré comme étant d'une rare complexité scratch
- pourquoi les élèves n'ont plus la moindre culture littéraire
- pourquoi ils ne savent pas écrire clairement et sans faute d'orthographe/syntaxe/grammaire/conjugaison ?

C'est complexe car il y a avant tout un problème de fond qui commence à devenir de plus en plus handicapant : la capacité à mémoriser. De plus en plus de sujets de brevet et de bac font de moins en moins appel à la mémoire. Et les élèves commencent à avoir leur cerveau atrophié. Beaucoup de mes élèves de 3ème il y a quelques années ne comprennent pas qu'il faut apprendre par cœur des définitions

C'est quelque chose qui peut être corrigé très rapidement si on s'y met tous. J'interroge parfois des élèves de seconde sur plusieurs chapitres (2 voire trois pour les devoirs communs), et une bonne part d'entre eux arrivent à jongler entre les chapitres (même quand je ne fais pas de sujet de synthèse). C'est plus une question d'habitude, mais l'état d'esprit actuel c'est : "pas de contrainte , car c'est fasciste; laissons la liberté à nos enfants" .
La mémoire est la clé de tout puisqu'elle conditionne tout le processus d'apprentissage dans toutes les matières (en particulier SVT et HG où il de la dissertation sur des connaissances). Trois facteurs ont contribué à altérer les capacités de mémorisation des élèves:
-les écrans de façon générale qui détournent l'attention
-les baisses d'horaire dans les disciplines fondamentales qui font que les élèves sont moins sollicités qu'avant
-le choix de certaines méthodes pédagogiques peu axées sur le bon sens et qui ne permettent pas une mémorisation efficace


gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marianne : En Seine-Saint-Denis, des instituteurs qui "ne savent pas écrire le français"

Message par gauvain31 le Dim 29 Mai 2016 - 13:22

@Murr a écrit:
@amour a écrit:Catalunya: c'est pour cela que j'ai précisé "il  y a quelques années" car aujourd'hui je doute que mes TL connaissent Sade, ou soient désolés de ne savoir rendre à César.
Quant à l'ignorance bravache, peut-être tient-elle à un degré de méconnaissance, comme s'il avait un palier, et à un effet de groupe:  quand dans une classe aucun élève ne sait et que cela se reproduit à longueur de journée, dans tous les cours et dans de nombreuses matières, il est sans doute plus confortable, moins insupportable, de faire du manque de culture une identité qu'un défaut. Ca me fait penser au phénomène copie blanche.

+1
Cours de français à l'ESPE sur le thème de la conjugaison :
- Formateur : "C'est le début de l'année. Que dites-vous à vos élèves pour leur expliquer ce qu'est un verbe ?"
- Murr (désireuse de faire l'intéressante) : "Au commencement était le verbe"
Silence et regards interrogateurs...
On se sent seul parfois  humhum
Le "Socle commun de connaissances, compétences et culture" s'affaisse par endroit, dirait-on...

Ah oui... quand même..... Crying or Very sad

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum