Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par Vincent83 le Jeu 17 Nov 2016 - 8:28

@Cléopatra2 a écrit:
@Vincent83 a écrit:Enfin c'est le monde à l'envers ce système. On nous bassine constamment avec les problèmes de pollution/trafic routier délirant etc et pour une fois qu' l'état pourrait avoir la main rien n'est fait. Une des principales conditions d'affectation devrait être "au plus proche de la résidence" (Cela devrait au moins donner beaucoup de points au barême). Après libre à chacun d'aller plus loin s'il le souhaite.
Cela concerne beaucoup de fonctionnaires, semble "simple" à mettre en place, économiquement et écologiquement rentable donc c'est certainement une mauvaise idée.
En fait ,si comme beaucoup de travailleurs nous étions indemnisés pour nos déplacements en voiture, et ce de façon décente (comme un employé de mairie par exemple, vécu) croyez bien que les rectorats réfléchiraient un tout petit peu aux affectations en voyant s'envoler la note.
Vraiment plus le temps passe plus j'ai l'impression d'être dans un pays prisonnier d'une administration complétement demeurée dont on pourrait se débarrasser pour avoir plus de profs/infirmiers/policiers..

Ah eh bien je pense qu'il n'y aurait aucun prof dans certaines villes du 93 alors. Rolling Eyes  

Mais les enseignants ne sont pas là pour résoudre les problèmes de "certaines villes" du 93. Il est incroyable qu'on ne puisse pas enseigner dans un cadre serein, ce n'est pas les enseignants/le collège/le lycée qu'il faut "réformer" mais certains CDE, recteurs, décideurs,etc

D'autre part si les politiques estiment que "certaines villes" du 93 sont bien comme elles sont alors autant pousser le raisonnement (?) jusqu'au bout et ne plus y proposer de service public quel qu'il soit, ce sera moins hypocrite et plus économique.

Désolé d'être abrupt mais je ne digère toujours pas de déconseiller à mes bons étudiants qui le souhaitent de devenir enseignant ni que certains se détournent de ce métier très "riche" à cause du système.

Cela étant nous dévions du sujet initial, là Embarassed

NB1: malheureusement je crains que cette abandon de certaines zone soit l'avenir qui se prépare.
NB2: cela vaut sûrement pour "certaines villes" ailleurs en France.

Vincent83
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par Whypee le Jeu 17 Nov 2016 - 8:44

Je suis arrivé en retard, moins d'un quart d'heure, deux fois en presque 30 ans de service, les deux fois je suis arrivé en même temps que le(s) CDE qui ne s'est pas gêné pour m'en faire le reproche. La première fois j'ai essayé d'expliquer qu'une roue qui crève cela ne se prévoit pas... en vain ! Ma ponctualité s'en est pris un coup sur mon appréciation. Le seconde idem, mais cette fois j'ai piqué : "Eh bien chef, cela nous fait une rare occasion de nous voir au moins !" et j'ai continué ma route sans sourciller. Bilan aucune trace par la suite. Comme quoi le répondant...

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par kioupsPBT le Jeu 17 Nov 2016 - 10:54

Dans tous les établissements où j'ai été, je suis toujours arrivé avec au moins un quart d'avance (généralement une demi-heure). Ca me rend malade d'arriver plus tard ! Actuellement, il y a déjà cinq-six collègues présents une demi-heure avant et il faut donc déjà patienter aux photocopieuses... Je devrais peut-être faire comme ceux qui arrivent après la première sonnerie, là, il y a déjà moins de monde dans la salle de repro...
Les rares fois où je suis arrivé en retard, c'est que j'avais zappé un déplacement de cours ou une alternance semaine A-semaine B. Enfin, c'est plus facile à dire quand on habite à 10 minutes...

kioupsPBT
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par amour le Jeu 17 Nov 2016 - 11:20

@Whypee a écrit:Je suis arrivé en retard, moins d'un quart d'heure, deux fois en presque 30 ans de service, les deux fois je suis arrivé en même temps que le(s) CDE qui ne s'est pas gêné pour m'en faire le reproche. La première fois j'ai essayé d'expliquer qu'une roue qui crève cela ne se prévoit pas... en vain ! Ma ponctualité s'en est pris un coup sur mon appréciation. Le seconde idem, mais cette fois j'ai piqué : "Eh bien chef, cela nous fait une rare occasion de nous voir au moins !" et j'ai continué ma route sans sourciller. Bilan aucune trace par la suite. Comme quoi le répondant...
veneration aai chevalier

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par archeboc le Jeu 17 Nov 2016 - 13:36

@Mrs Hobie a écrit:
@Vincent83 a écrit: Une des principales conditions d'affectation devrait être "au plus proche de la résidence" (Cela devrait au moins donner beaucoup de points au barême). Après libre à chacun d'aller plus loin s'il le souhaite.
Lorsque j'étais stagiaire (à la toute fin du siècle dernier ...) on nous avait expliqué qu'en tant que fonctionnaire, on devait résider dans la commune d'affectation, point barre ... et ceci afin de pouvoir assurer le service public contre vents et marées. Nous devions même demander l'autorisation du CDE pour résider dans une autre commune.
En gros, si t'es fonctionnaire, et pas ton conjoint, c'est à ton conjoint de bouger, pas à toi. (1)
Si les deux sont fonctionnaires, ben "il y a les mutations rapprochement de conjoint, faut regarder celui qui a le plus de chances de muter". (2)
Et là, je me suis dit, que franchement, c'était pas gagné l'administration (mais je m'en doutais avant ...) niveau mauvaise foi, y'a du niveau ...

Pour le 1 : Oui.
Pour le 2 : Oui aussi, mais ce n'est pas toi qui mute, c'est l'administration qui te mute.

Ce qui compte avant tout, ce sont les besoins du service. Dans un monde bien organisé, les mutations pour rapprochement de conjoint devrait se faire sur les zones les moins demandés (je dis : le rapprochements de conjoint. Je ne parle pas des mutations conjointes).

Le cas discuté ici, ce n'est pas du tout cela : nous parlons de mission de remplacement. Dans un monde bien organisé, c'est l'Etat qui missionne le remplaçant en lui fournissant les moyens de rejoindre le lieu de sa mission. On en est loin.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par dami1kd le Jeu 17 Nov 2016 - 19:07

@Vincent83 a écrit:Enfin c'est le monde à l'envers ce système. On nous bassine constamment avec les problèmes de pollution/trafic routier délirant etc et pour une fois qu' l'état pourrait avoir la main rien n'est fait. Une des principales conditions d'affectation devrait être "au plus proche de la résidence" (Cela devrait au moins donner beaucoup de points au barême). Après libre à chacun d'aller plus loin s'il le souhaite.
Cela concerne beaucoup de fonctionnaires, semble "simple" à mettre en place, économiquement et écologiquement rentable donc c'est certainement une mauvaise idée.
En fait ,si comme beaucoup de travailleurs nous étions indemnisés pour nos déplacements en voiture, et ce de façon décente (comme un employé de mairie par exemple, vécu) croyez bien que les rectorats réfléchiraient un tout petit peu aux affectations en voyant s'envoler la note.
Vraiment plus le temps passe plus j'ai l'impression d'être dans un pays prisonnier d'une administration complétement demeurée dont on pourrait se débarrasser pour avoir plus de profs/infirmiers/policiers..

Les choses ne sont pas aussi simples que ça ! La distance ne pourra jamais faire partie du barème, ce serait trop injuste. Imaginez donc que pour votre première affectation, le premier poste libre soit à 100km de votre résidence, vous finirez bien par déménager pour vous rapprocher de cette ville. Mais l'année suivante, tout ceux qui seraient plus proche que vous auraient un barème plus important et vous n'auriez plus aucune chance de revenir à votre ville de départ....

dami1kd
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par Balthamos le Jeu 17 Nov 2016 - 22:05

@dami1kd a écrit:
@Vincent83 a écrit:Enfin c'est le monde à l'envers ce système. On nous bassine constamment avec les problèmes de pollution/trafic routier délirant etc et pour une fois qu' l'état pourrait avoir la main rien n'est fait. Une des principales conditions d'affectation devrait être "au plus proche de la résidence" (Cela devrait au moins donner beaucoup de points au barême). Après libre à chacun d'aller plus loin s'il le souhaite.
Cela concerne beaucoup de fonctionnaires, semble "simple" à mettre en place, économiquement et écologiquement rentable donc c'est certainement une mauvaise idée.
En fait ,si comme beaucoup de travailleurs nous étions indemnisés pour nos déplacements en voiture, et ce de façon décente (comme un employé de mairie par exemple, vécu) croyez bien que les rectorats réfléchiraient un tout petit peu aux affectations en voyant s'envoler la note.
Vraiment plus le temps passe plus j'ai l'impression d'être dans un pays prisonnier d'une administration complétement demeurée dont on pourrait se débarrasser pour avoir plus de profs/infirmiers/policiers..

Les choses ne sont pas aussi simples que ça ! La distance ne pourra jamais faire partie du barème, ce serait trop injuste. Imaginez donc que pour votre première affectation, le premier poste libre soit à 100km de votre résidence, vous finirez bien par déménager pour vous rapprocher de cette ville. Mais l'année suivante, tout ceux qui seraient plus proche que vous auraient un barème plus important et vous n'auriez plus aucune chance de revenir à votre ville de départ....

Si c'est comme ça, je déménage tout de suite pour me payer les 100km pendant un an. Sacrifice acceptable si j'obtiens ma mutation l'année suivante grâce à ce nouveau paramètre de la distance....

@Vincent83 a écrit:
En fait ,si comme beaucoup de travailleurs nous étions indemnisés pour nos déplacements en voiture, et ce de façon décente (comme un employé de mairie par exemple, vécu) croyez bien que les rectorats réfléchiraient un tout petit peu aux affectations en voyant s'envoler la note.

C'est déjà le cas pour les transports en commun. C'est aussi le cas si tu fais les frais réels.

@Vincent83 a écrit:
Vraiment plus le temps passe plus j'ai l'impression d'être dans un pays prisonnier d'une administration complétement demeurée dont on pourrait se débarrasser pour avoir plus de profs/infirmiers/policiers..

On n'est pas les seuls prisonniers de son employeur. Un copain architecte de Grenoble vient de déménager à Montpellier pour son boulot.
Une de mes connaissances travaillant chez orange vient de quitter Lyon pour Paris, tout comme un copain de Valence travaillant à la défense.
Nous avons la chance de pouvoir espérer un retour dans nos contrées, même les plus reculées. On trouve des établissements scolaires au fin fond du Vercors. Mais c'est plus compliqué pour certains métiers.
Malgré mon propos, le mouvement actuel pose problème et mériterait d'être plus fluide. Mais il existe et est possible

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par Goldored le Mar 22 Nov 2016 - 17:30

@Whypee a écrit:Je suis arrivé en retard, moins d'un quart d'heure, deux fois en presque 30 ans de service, les deux fois je suis arrivé en même temps que le(s) CDE qui ne s'est pas gêné pour m'en faire le reproche..
Et depuis quand les CE sont-ils soumis à des horaires ? Il serait bon de le savoir au bout de trente ans de service...
Votre remarque était absurde, idiote et déplacée.

Goldored
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par Danska le Mar 22 Nov 2016 - 17:31

@Goldored a écrit:
@Whypee a écrit:Je suis arrivé en retard, moins d'un quart d'heure, deux fois en presque 30 ans de service, les deux fois je suis arrivé en même temps que le(s) CDE qui ne s'est pas gêné pour m'en faire le reproche..
Et depuis quand les CE sont-ils soumis à des horaires ? Il serait bon de le savoir au bout de trente ans de service...
Votre remarque était absurde, idiote et déplacée.

Dit la personne qui s'invite dans une conversation sans prendre la peine de se présenter ou de dire bonjour Rolling Eyes

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par JEMS le Mar 22 Nov 2016 - 17:36

Ok, je pense que Goldored va se présenter. Whypee est souvent dans l'exagération...

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par kioupsPBT le Mar 22 Nov 2016 - 17:37

Oh, c'est juste le troll qui passe tous les deux mois quand il s'ennuie...

kioupsPBT
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par Danska le Mar 22 Nov 2016 - 17:38

Bah, au moins il nous fait rire. Tant que ce n'est pas trop fréquent...

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par Goldored le Mer 23 Nov 2016 - 9:00

@Danska a écrit:Bah, au moins il nous fait rire. Tant que ce n'est pas trop fréquent...
Bonjour,
Je suis heureux de vous amuser tout en vous édifiant.
Au revoir.

@kioupsPBT a écrit:Oh, c'est juste le troll qui passe tous les deux mois quand il s'ennuie...
Juste pour le plaisir de vous donner tort.

Par ailleurs, je vous invite à lire la définition d'un troll. Vous verrez à quel point vous êtes à côté de la plaque en me qualifiant (en m'insultant ?) de la sorte.
Je ne crée pas de polémique, j'apporte, sous forme de question, une information. Sur un ton qui peut déplaire - je ne suis, certes, pas du genre bisounours à la solidarité catégorielle un peu borgne -, mais qui me semble à la hauteur du petit ton présomptueux du collègue auquel je m'adresse. Ton tout indiqué pour quelqu'un qui se discrédite ainsi en montrant qu'après de 30 ans de service, il ignore les bases sur lesquelles fonctionne son environnement professionnel mais qui fait (croit faire ?) le malin en jouant les coqs.
Heureux de voir que ce genre de comportement recueille votre soutien. C'est sans doute ce que l'on appelle une basse-cour.

Goldored
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par Danska le Mer 23 Nov 2016 - 9:24

@Goldored a écrit:
@Danska a écrit:Bah, au moins il nous fait rire. Tant que ce n'est pas trop fréquent...
Bonjour,
Je suis heureux de vous amuser tout en vous édifiant.
Au revoir.

@kioupsPBT a écrit:Oh, c'est juste le troll qui passe tous les deux mois quand il s'ennuie...
Juste pour le plaisir de vous donner tort.

Par ailleurs, je vous invite à lire la définition d'un troll. Vous verrez à quel point vous êtes à côté de la plaque en me qualifiant (en m'insultant ?) de la sorte.
Je ne crée pas de polémique, j'apporte, sous forme de question, une information. Sur un ton qui peut déplaire - je ne suis, certes, pas du genre bisounours à la solidarité catégorielle un peu borgne -, mais qui me semble à la hauteur du petit ton présomptueux du collègue auquel je m'adresse. Ton tout indiqué pour quelqu'un qui se discrédite ainsi en montrant qu'après de 30 ans de service, il ignore les bases sur lesquelles fonctionne son environnement professionnel mais qui fait (croit faire ?) le malin en jouant les coqs.
Heureux de voir que ce genre de comportement recueille votre soutien. C'est sans doute ce que l'on appelle une basse-cour.

Oui, bien. Et avant d'apporter une information, l'idée de dire bonjour ne vous a donc pas effleurée ? C'est pourtant de la politesse élémentaire, qui ne relève pas uniquement du ton "bisounours".

Danska
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par Magic Marmotte le Mer 23 Nov 2016 - 10:48

@Whypee a écrit:Je suis arrivé en retard, moins d'un quart d'heure, deux fois en presque 30 ans de service, les deux fois je suis arrivé en même temps que le(s) CDE qui ne s'est pas gêné pour m'en faire le reproche. La première fois j'ai essayé d'expliquer qu'une roue qui crève cela ne se prévoit pas... en vain ! Ma ponctualité s'en est pris un coup sur mon appréciation. Le seconde idem, mais cette fois j'ai piqué : "Eh bien chef, cela nous fait une rare occasion de nous voir au moins !" et j'ai continué ma route sans sourciller. Bilan aucune trace par la suite. Comme quoi le répondant...

Goldored, relisez attentivement ce qu'à écrit notre collègue: à aucun moment, elle ne "reproche" au CDE d'être lui-aussi en retard. Les personnels de direction n'ont pas de contraintes horaires aussi strictes que les notres, c'est exact mais, dans sa réponse, ce que Whypee met en avant est le fait que le CDE et elle ne se voient que très (trop) rarement.

Magic Marmotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivé au collège plusieurs fois en retard : qu'est-ce que je risque ?

Message par archeboc le Mer 23 Nov 2016 - 10:59

@Magic Marmotte a écrit:
@Whypee a écrit:Je suis arrivé en retard, moins d'un quart d'heure, deux fois en presque 30 ans de service, les deux fois je suis arrivé en même temps que le(s) CDE qui ne s'est pas gêné pour m'en faire le reproche. La première fois j'ai essayé d'expliquer qu'une roue qui crève cela ne se prévoit pas... en vain ! Ma ponctualité s'en est pris un coup sur mon appréciation. Le seconde idem, mais cette fois j'ai piqué : "Eh bien chef, cela nous fait une rare occasion de nous voir au moins !" et j'ai continué ma route sans sourciller. Bilan aucune trace par la suite. Comme quoi le répondant...

Goldored, relisez attentivement ce qu'à écrit notre collègue: à aucun moment, elle ne "reproche" au CDE d'être lui-aussi en retard. Les personnels de direction n'ont pas de contraintes horaires aussi strictes que les notres, c'est exact mais, dans sa réponse, ce que Whypee met en avant est le fait que le CDE et elle ne se voient que très (trop) rarement.

Or le lien entre le supérieur hiérarchique et son subordonné est une responsabilité RH qui appartient au supérieur, non pas au subordonné. Si l'enseignant a l'impression de ne pas assez voir son CDE, c'est un manquement de ce dernier. Il devrait passer plus souvent en SDP, par exemple, et faire plus souvent les entrées et les sorties de l'établissement.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum