Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
loubou59
Niveau 9

"Ergo", français et/ou latin?

par loubou59 le Jeu 26 Mai 2016 - 20:40
En ce moment, je travaille avec mes 4e sur l'expression de la cause et de la conséquence, et lorsque j'ai corrigé la copie d'une élève, j'ai pu lire cette phrase:

"Rodrigue a tué le père de Chimène ergo son père est vengé"

Déjà, j'avoue que c'est la première fois que je rencontrais ce mot. Et cette élève me dit que ce mot s'utilise en français et m'explique que c'est l'équivalent de "donc". (Avoir une élève qui vous apprend quelque chose... Embarassed )

Elle a raison? Car lors de la correction, je lui ai compté faux.
avatar
Dalva
Doyen

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Dalva le Jeu 26 Mai 2016 - 20:45
Oui, elle a raison, même si ce mot latin est aujourd'hui très peu employé dans les démonstrations en langue française, et plus rarement encore dans des dissertations.
Néanmoins, je crois qu'il est employé de façon courante dans certains pays francophones, notamment au Québec.
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Nita le Jeu 26 Mai 2016 - 20:51
Ergo, elle est prof d'anglais. pingouin

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
amour
Expert

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par amour le Jeu 26 Mai 2016 - 20:53
Ergo est aussi employé en langue anglaise. Peut-être un peu plus fréquemment qu'en Français.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Oudemia le Jeu 26 Mai 2016 - 20:53
Mmouais, c'est quand même d'un usage familier, qui se moque des raisonnements savants  (bingo : "parodie de la scolastique" dit le TLF).

Je lui conseillerais de l'éviter dans une dissertation.

EDIT : je relis et vois que c'est en 4e ; je pense qu'elle l'a trouvé dans un dictionnaire (ou un site !) de synonymes, qui n'explique pas les nuances des différents mots.


Dernière édition par Oudemia le Jeu 26 Mai 2016 - 20:56, édité 1 fois
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Ergo le Jeu 26 Mai 2016 - 20:53
@Nita a écrit:Ergo, elle est prof d'anglais. pingouin
Laughing yesyes I love you


_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
Invité El
Esprit éclairé

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Invité El le Jeu 26 Mai 2016 - 20:57
Il [un honnête garçon] dînait chez les plus célèbres restaurateurs, ergo n'avait pas de parasites (Balzac, Œuvres div.,t. 1, 1824-30, p. 103).
avatar
loubou59
Niveau 9

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par loubou59 le Jeu 26 Mai 2016 - 21:07
Elle est bien en 4e, et c'était une interro en classe...donc pas de dico à disposition.
Donc, je peux lui ajouter un point?
avatar
Dalva
Doyen

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Dalva le Jeu 26 Mai 2016 - 21:11
Je ne sais pas, qu'est-ce que vous en pensez ? Elle emploie un mot qui veut dire quelque chose et l'emploie correctement dans le sens qu'il a.
avatar
amour
Expert

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par amour le Jeu 26 Mai 2016 - 21:36
@Dalva a écrit:Je ne sais pas, qu'est-ce que vous en pensez ? Elle emploie un mot qui veut dire quelque chose et l'emploie correctement dans le sens qu'il a.
Laughing
avatar
Serge
Médiateur

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Serge le Jeu 26 Mai 2016 - 21:37
Je suis bien d'accord. Je valoriserais pour l'effort, comme une élève qui utilisait "mirifique" régulièrement, mais je lui dirais ensuite clairement que je ne l'encouragerais plus à employer ce mot dans de futures rédactions (du fait que personne ne l'utilise dans la vie et surtout que presque personne ne le comprend), d'autant qu'il existe des mots exprimant la conséquence bien plus intéressants à utiliser au sein d'un raisonnement logique.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par JPhMM le Jeu 26 Mai 2016 - 21:40
Je me souviens avoir utilisé id est une fois au lycée, dans une copie de français. La prof a barré l'expression. J'ai boudé, ce fut chouette.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Leodagan
Fidèle du forum

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Leodagan le Jeu 26 Mai 2016 - 21:42
@Serge a écrit:Je suis bien d'accord. Je valoriserais pour l'effort, comme une élève qui utilisait "mirifique" régulièrement, mais je lui dirais ensuite clairement que je ne l'encouragerais plus à employer ce mot dans de futures rédactions (du fait que personne ne l'utilise dans la vie et surtout que presque personne ne le comprend), d'autant qu'il existe des mots exprimant la conséquence bien plus intéressants à utiliser au sein d'un raisonnement logique.

???????

avatar
Alyki
Sage

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Alyki le Jeu 26 Mai 2016 - 21:45
elpenor a écrit:Il [un honnête garçon] dînait chez les plus célèbres restaurateurs, ergo n'avait pas de parasites (Balzac, Œuvres div.,t. 1, 1824-30, p. 103).

Personne ne soupçonnait Ergo d'avoir des parasites affraid

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Nita le Jeu 26 Mai 2016 - 21:50
Mais j'emploie mirifique !
Et si je devais me contenter d'employer des mots que "tout le monde comprend", ma conversation y perdrait.
Surtout par chez moi, où on exprime un monde avec "anqui" et "gavé".

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Lefteris le Jeu 26 Mai 2016 - 21:52
@Nita a écrit:Mais j'emploie mirifique !
Et si je devais me contenter d'employer des mots que "tout le monde comprend", ma conversation y perdrait.
Surtout par chez moi, où on exprime un monde avec "anqui" et "gavé".
C'st le pays du rrruby , ça .. "Oh anqui , cong, t'a vu le putaing de ramponeau que je lui ai mis, avang la mi temps, au gonze.."

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Ergo le Jeu 26 Mai 2016 - 21:52
@Alyki a écrit:
elpenor a écrit:Il [un honnête garçon] dînait chez les plus célèbres restaurateurs, ergo n'avait pas de parasites (Balzac, Œuvres div.,t. 1, 1824-30, p. 103).

Personne ne soupçonnait Ergo d'avoir des parasites  affraid
:mdr3:

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par DesolationRow le Jeu 26 Mai 2016 - 21:54
@Serge a écrit:Je suis bien d'accord. Je valoriserais pour l'effort, comme une élève qui utilisait "mirifique" régulièrement, mais je lui dirais ensuite clairement que je ne l'encouragerais plus à employer ce mot dans de futures rédactions (du fait que personne ne l'utilise dans la vie et surtout que presque personne ne le comprend), d'autant qu'il existe des mots exprimant la conséquence bien plus intéressants à utiliser au sein d'un raisonnement logique.

Pardon ?
avatar
Lefteris
Empereur

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Lefteris le Jeu 26 Mai 2016 - 21:56
@Dalva a écrit:Je ne sais pas, qu'est-ce que vous en pensez ? Elle emploie un mot qui veut dire quelque chose et l'emploie correctement dans le sens qu'il a.
Certes, mais c'est un peu pédant. L'emploi excessif des "ergo",  signe du raisonneur, a donné  "ergoter" ...
Je ne vois pas pourquoi utiliser le latin ou le grec ( ou une autre langue)  quand un mot français va bien. Il faut le garder quand il est effectivement  le seul à pouvoir rendre une idée.  "Versus" à toutes les sauces, c'est pas mieux.


Dernière édition par Lefteris le Jeu 26 Mai 2016 - 21:58, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par JPhMM le Jeu 26 Mai 2016 - 21:57
@Serge a écrit:Je suis bien d'accord. Je valoriserais pour l'effort, comme une élève qui utilisait "mirifique" régulièrement, mais je lui dirais ensuite clairement que je ne l'encouragerais plus à employer ce mot dans de futures rédactions (du fait que personne ne l'utilise dans la vie et surtout que presque personne ne le comprend), d'autant qu'il existe des mots exprimant la conséquence bien plus intéressants à utiliser au sein d'un raisonnement logique.
Laughing Laughing Laughing

Quel déconneur.

QED.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par DesolationRow le Jeu 26 Mai 2016 - 21:59
Diable, on tient une élève qui sait deux trois trucs qui sortent un peu du néant commun. Empressons nous de lui dire d'oublier tout ça.
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Fires of Pompeii le Jeu 26 Mai 2016 - 22:01
Hahahaha Serge quelle bonne blague.

Edit : pardon, c'est le mot "valoriser" qui me provoque des rires nerveux. Donner de la valeur à quelque chose (sous-entendu qui n'en a pas) c'est tout un art.
Et aussi le côté "personne ne l'utilise alors qu'elle oublie". Ouais après tout hein... ça suit la logique de destruction des langues anciennes.


Dernière édition par Fires of Pompeii le Jeu 26 Mai 2016 - 22:08, édité 2 fois

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.
avatar
Audrey
Oracle

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Audrey le Jeu 26 Mai 2016 - 22:06
Mazette, ce qu'il ne faut pas lire... Serge, sérieusement, tu conseilles à tes élèves de n'utiliser que des mots dont ils supposent que les autres les connaissent? Y a pas à dire, ça va légitimer ton enseignement du lexique, cette façon de penser...

Signé: une collègue qui emploie régulièrement "mirifique". Et c'est vrai.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
barèges
Neoprof expérimenté

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par barèges le Jeu 26 Mai 2016 - 22:10
@Lefteris a écrit:
@Dalva a écrit:Je ne sais pas, qu'est-ce que vous en pensez ? Elle emploie un mot qui veut dire quelque chose et l'emploie correctement dans le sens qu'il a.
Certes, mais c'est un peut pédant. L'emploi excessif des "ergo",  signe du raisonneur, a donné  "ergoter" ...
Je ne vois pas pourquoi utiliser le latin ou le grec ( ou une autre langue)  quand un mot français va bien. Il faut le garder quand il est effectivement  le seul à pouvoir rendre une idée.  "Versus" à toutes les sauces, c'est pas mieux.

Quand j'ai vu la phrase, j'ai cru à une belle conclusion d'un pastiche de disputatio pseudo-scolastique. J'ai imaginé deux plaideurs-écoliers, sur scène, disputant sur les questions d'honneur dans Le Cid.

Sujet : écrivez le débat d'arguments pro et contra qui se concluerait par la réplique suivante :
...
"Rodrigue a tué le père de Chimène, ergo, son père est vengé".

Contrainte : parsemez le devoir de latinismes pédants, sic, id est, primo, qui en feront un petit bijou de logique formelle  Smile
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par JPhMM le Jeu 26 Mai 2016 - 22:10
Desipere est juris gentium.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: "Ergo", français et/ou latin?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum