Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
DenisTheLion
Niveau 2

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty De la gendarmerie à l'éducation nationale

par DenisTheLion le Lun 30 Mai 2016 - 21:38
Bonjour à toutes et tous,

Je suis âgé de 38 ans, adjudant de gendarmerie et j'ai 17 ans de services au compteur. Depuis deux ans je suis en licence de philosophie et sciences humaines et je passe en troisième année.

Ce qui, au départ, n'était pour moi qu'un échappatoire pour me sortir la tête de la violence quotidienne que je rencontre et pour me permettre de mieux comprendre certaines problématiques de société, est devenu un outil me permettant d'envisager une seconde carrière en temps que professeur de philosophie.

Mon statut me permet de bénéficier de ma pension de retraite dès mon départ si je quitte mon statut militaire dans les 8 ans (plus de 17 ans et moins de 25 ans de services). Si je peux tout à fait calculer le montant de ma pension au moi prêt grâce aux outils de calcul de pension, c'est beaucoup plus dur de savoir combien je serai rémunéré dans mon nouvel emploi.

J'ai bien réussi à trouver les grilles indiciaires et autres montants de primes diverses, mais je n'ai pas trouvé le cadre légal des conditions de reclassement dans la fonction publique pour un ancien gendarme. Je suis à la fois militaire (prise en compte d'une portion d'ancienneté) et fonctionnaire d'état de catégorie B (prise en compte de l'indice avec augmentation de 60 points).

J'ai bien conscience que mon cas est une exception mais si d'aventure quelqu'un peut me donner une réponse ou à défaut m'orienter sur un axe de recherche fructueux je suis preneur.

Vous remerciant de m'avoir lu.
Cordialement.
alanne
alanne
Fidèle du forum

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par alanne le Lun 30 Mai 2016 - 21:41
Bonjour et bienvenue!
et un détachement tu t es renseigné ?

_________________
Wait and see
avatar
DenisTheLion
Niveau 2

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par DenisTheLion le Lun 30 Mai 2016 - 21:58
J'ai entendu parlé de cela. L'article L.4139-1 du Code de la Défense. Mais je ne suis pas sûr des avantages que cela apporte. La loi est bien obscure.
avatar
DenisTheLion
Niveau 2

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par DenisTheLion le Lun 30 Mai 2016 - 22:04
Mais je ne pense pas que c'est intéressant si l'on est sûr de vouloir partir. Je pense qu'il est plus intéressant que je prenne ma retraite anticipée de 1000 à 1300 euros par mois en fonction de mon année de départ. Cumulée à un salaire de prof ça me permettrait de vivre confortablement. Pour moi l'intérêt du détachement reste la possibilité de pouvoir repartir en Gendarmerie si on le veut.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par Reine Margot le Lun 30 Mai 2016 - 22:08
Vois avec la DPE ils savent gérer ce genre de cas (division des personnels enseignants)
si tu veux avoir le service philo c'est la DPE 13.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par gauvain31 le Lun 30 Mai 2016 - 22:10
@DenisTheLion a écrit:Mais je ne pense pas que c'est intéressant si l'on est sûr de vouloir partir. Je pense qu'il est plus intéressant que je prenne ma retraite anticipée de 1000 à 1300 euros par mois en fonction de mon année de départ. Cumulée à un salaire de prof ça me permettrait de vivre confortablement. Pour moi l'intérêt du détachement reste la possibilité de pouvoir repartir en Gendarmerie si on le veut.

Bonjour Denis et bienvenue. Justement, peut-on cumuler pension et salaire dans la fonction publique ?
avatar
DenisTheLion
Niveau 2

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par DenisTheLion le Lun 30 Mai 2016 - 22:11
Oui. Les militaires sous-officiers de moins de 25 ans de services, quelque soit leur employeur bénéficient de cet avantage. J'ai le décret sous les yeux.
Oudemia
Oudemia
Empereur

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par Oudemia le Lun 30 Mai 2016 - 22:13
@DenisTheLion a écrit:Mais je ne pense pas que c'est intéressant si l'on est sûr de vouloir partir. Je pense qu'il est plus intéressant que je prenne ma retraite anticipée de 1000 à 1300 euros par mois en fonction de mon année de départ. Cumulée à un salaire de prof ça me permettrait de vivre confortablement. Pour moi l'intérêt du détachement reste la possibilité de pouvoir repartir en Gendarmerie si on le veut.
Encore faut-il devenir prof ! Quel concours allez-vous passer réussir ? Vous serez reclassé ensuite, comme l'ont été quelques membres de ce forum. un syndicat pourra vous donner des précisions utiles (adressez-vous au SNALC national par exemple).

Vous savez aussi qu'après le concours on peut être nommé n'importe où, ou presque (dans l'armée c'est un peu différent).

Bon courage pour tout !

EDIT : retraité, je ne suis pas certaine que vous bénéficiiez d'un reclassement, voyez avec les gens compétents.


Dernière édition par Oudemia le Lun 30 Mai 2016 - 22:15, édité 1 fois
Rhizome
Rhizome
Niveau 5

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par Rhizome le Lun 30 Mai 2016 - 22:15
Mon mari travaille comme "RH" en Etat-Major, et s'occupe entre autres, des reconversions, il est en mission actuellement, je lui demanderai s'il a des infos là-dessus quand je l'aurai au téléphone dans les jours à venir Smile Je l'entends beaucoup parler du fameux article 4139.1.
Laverdure
Laverdure
Doyen

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par Laverdure le Lun 30 Mai 2016 - 22:19
Bienvenue et bonne chance pour ta reconversion ballon

_________________
De la gendarmerie à l'éducation nationale 2320853811
avatar
DenisTheLion
Niveau 2

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par DenisTheLion le Lun 30 Mai 2016 - 22:21
Oudemia : Je compte passer CAPES et agrégation.
Pour la mobilité, je suis à ma 5ème affectation (7 déménagements) en 17 ans dans 4 régions différentes. La mobilité des profs est le CADET de mes soucis vraiment.

Rhizome : Merci c'est gentil. Ma cellule reconversion m'a dit que mon projet n'est pas dans leur attributions. Mais je suis preneur d'infos si votre mari en a !
gauvain31
gauvain31
Guide spirituel

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par gauvain31 le Lun 30 Mai 2016 - 22:21
Oui moi aussi comme Laverdure je te souhaite bonne chance. Je suis sincèrement admiratif.
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par VicomteDeValmont le Lun 30 Mai 2016 - 22:23
Si tu prends ta retraite, je ne pense pas que tu puisses avoir de reclassement. Ce serait pour le moins paradoxal.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
Pili
Pili
Grand sage

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par Pili le Lun 30 Mai 2016 - 22:34
Bonne chance pour ce projet Denis ! Je ne peux plus te renseigner désolée
MarieF
MarieF
Niveau 6

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par MarieF le Lun 30 Mai 2016 - 22:46
Bienvenue à DenisThelion
Ton cas n'est pas une exception, nous sommes peu nombreux mais je fais aussi partie des militaires de carrière reconvertis dans l'EN (Armée de l'Air). Attention, il n'est pas toujours possible de cumuler une pension de militaire avec un salaire de fonctionnaire avant l'âge limite du grade. Cette restriction ne s'applique pas si tu te reconvertis dans le privé. Je ne peux pas percevoir ma pension de militaire, par contre, à 62 ans, les 2 caisses de retraite devraient s'additionner au prorata des annuités, comme toutes les personnes qui ont eu plusieurs employeurs. Ce n'est pas intéressant financièrement ... Il faut bien lire les conditions de cumul, les règles ont peut-être changé. Je me suis reconvertie en 1998, après un détachement de 2 ans en lycée professionnel (statut PLP2 maths+physique).J'ai vraiment apprécié mon lycée (sections industrielles), j'ai pu enfin concilier travail et vie de famille. Comme je préférais n'enseigner que la physique j'ai passé le CAPES et je suis maintenant depuis 15 ans lycée général. Je pense que j'ai fait le "bon choix", même si j'ai toujours gardé la nostalgie des avions et de la super ambiance dans l'Armée de l'Air. Le détachement de deux ans est une bonne expérience. Le métier de professeur demande entre autres une vocation certaine, beaucoup de patience et énormément de travail en dehors des heures de cours. J'espère t'avoir éclairé De la gendarmerie à l'éducation nationale 2252222100

_________________
Le désordre est le prix à payer pour l'organisation de l'univers.
L'uniformité est la source du chaos.  (second principe)
avatar
DenisTheLion
Niveau 2

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par DenisTheLion le Lun 30 Mai 2016 - 23:30
Le cumul sans plafond est possible depuis 2015 pour un SOC moins de 25 ans de services. Merci.
Zenxya
Zenxya
Doyen

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par Zenxya le Lun 30 Mai 2016 - 23:48
Bienvenue ballon et bonne chance pour la reconversion trefle

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
L'École est le lieu où l'on va s'instruire de ce que l'on ignore ou de ce que l'on sait mal pour pouvoir, le moment venu, se passer de maître - Jacques Muglioni
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par VicomteDeValmont le Mar 31 Mai 2016 - 0:02
@DenisTheLion a écrit:Le cumul sans plafond est possible depuis 2015 pour un SOC moins de 25 ans de services. Merci.

Un lien vers le texte, par curiosité ?
MarieF
MarieF
Niveau 6

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par MarieF le Mar 31 Mai 2016 - 1:16
OK, je ne savais pas pour la nouvelle loi sur le cumul depuis 2015. La loi dont j'ai fait l'objet date de 1970... Les lois ont changé pour ceux qui veulent se reconvertir et c'est donc financièrement intéressant. Bon courage pour la suite !

_________________
Le désordre est le prix à payer pour l'organisation de l'univers.
L'uniformité est la source du chaos.  (second principe)
avatar
DenisTheLion
Niveau 2

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par DenisTheLion le Mar 31 Mai 2016 - 6:57
Je ne suis pas assez ancien dans le forum pour partager des liens (sic).
Il s'agit de l'article L 86-1 du Code des Pensions civiles et militaires de retraite. Il vient en dérogation des articles 84 et 85 du même code. En son deuxième alinéa il est mentionné que les sous officiers de moins de 25 ans de services peuvent cumuler une pension non plafonnée et un salaire quelque soit leur employeur.
Je connais d'ailleurs de nombreux exemples de personnes bénéficiant de ces dispositions à l'heure actuelle.
avatar
XIII
Neoprof expérimenté

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par XIII le Mar 31 Mai 2016 - 7:37
Salut Denis ils vont comment nos chers gendarmes depuis qu'Hollande est au pouvoir: les conditions de travail sont -elles meilleures? les primes toujours versées?
avatar
DenisTheLion
Niveau 2

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par DenisTheLion le Mar 31 Mai 2016 - 7:52
Rien ne change. On travaille toujours plus (prochaine étape : augmenter le cycle de la rotation terrestre pour arriver à faire 25h en une journée !) pour une solde toujours bloquée comme vous il me semble (temporairement depuis 6 ans). Les conditions matérielles sont toujours déplorables (véhicule de 300000 km pneus lisses), les effectifs toujours en mode peau de chagrin (-20 sur 135 dans ma compagnie), les contraintes législatives et règlementaires de plus en plus lourdes, les crapauds de plus en plus armés et sachants de la loi, et une hiérarchie qui, dirigée par les contrôleurs de gestion, force la recherche de résultats sur les phénomènes de délinquance facile à choper (toujours plus facile de virer 6 points à un gars qui est à 0,40 au volant que de prendre une équipe de cambrioleurs). Le Dieu chiffre dirige tout. Mais faut pas en parler y a pas de quotas... Hum...
Bref la politique ne nous touche pas, la messe est toujours la même. De pire en pire. Et les citoyens font tout pour nous aider : On est des colabos violents qui se prennent pour Judge Dread et qui font des contrôles au faciès avant d'exploser la fiole du premier venu (issu d'une minorité est un minimum) qui est toujours innocent forcément. On passe notre vie à être remis en cause par tout le monde, à se faire cracher dessus, insulter, frapper, filmer, suivre (on est traqué par GPS en permanence depuis janvier chez nous). Les gens continuent à faire de l'appel de phare en voyant du Pandore sans comprendre qu'ils informent de fait les mecs en train de taper les baraques que le bleu arrive et nous reprochent ensuite de pas surveiller assez leurs maisons. Les violences et crimes sont de plus en plus horribles (j'ai fait un homicide à la tronçonneuse et un triple au sabre rien que cette année, et je suis pas dans une grande ville loin de la). Bref comme une petite sensation d'être la dernière des merdes de la France. Mais tout va bien, le moral est bon. De toute façon on a pas le choix faut être content. Donc sourire.
avatar
User21929
Expert

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par User21929 le Mar 31 Mai 2016 - 7:56
Bienvenue chez les "avant dernière des merdes de la France" De la gendarmerie à l'éducation nationale 2252222100
avatar
DenisTheLion
Niveau 2

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par DenisTheLion le Mar 31 Mai 2016 - 8:44
Hé hé. J'en ai bien conscience. La peste ou le choléra ;-)
A Tuin
A Tuin
Sage

De la gendarmerie à l'éducation nationale Empty Re: De la gendarmerie à l'éducation nationale

par A Tuin le Mar 31 Mai 2016 - 9:33
@DenisTheLion a écrit: une hiérarchie qui, dirigée par les contrôleurs de gestion, force la recherche de résultats sur les phénomènes de délinquance facile à choper (toujours plus facile de virer 6 points à un gars qui est à 0,40 au volant que de prendre une équipe de cambrioleurs). Le Dieu chiffre dirige tout. Mais faut pas en parler y a pas de quotas... Hum...
On passe notre vie à être remis en cause par tout le monde, à se faire cracher dessus, insulter, frapper, filmer, suivre (on est traqué par GPS en permanence depuis janvier chez nous).  

C'est intéressant d'avoir le point de vue de quelqu'un qui y travaille. De l'extérieur je crois vraiment que beaucoup citoyens lambda qui se comportent tranquillement se sentent lassés aussi de voir sans cesse les gendarmes "postés" quand il fait soleil aux mêmes endroits pour prendre les gens au radar. Souvent à ces endroits je suis sûre que les gens qui d'habitude conduisent mal doivent faire un effort, et ensuite on retrouve ces mêmes sur la route à faire n'importe quoi, comme notamment doubler par la droite en faisant des queues de poissons sur les autoroutes. Ce genre de comportement est très dangereux, quand on doit faire beaucoup de route pour aller à son travail et rentrer on peut constater que c'est régulier. En même temps les citoyens de base ne sont pas dupes non plus qu'il doit y avoir une pression au dessus, et un discours, mais comme pour l'enseignement au final ce que voient les gens c'est un système qui ne tourne plus rond comme il faudrait, et les gens qui y travaillent au quotidien qui doivent s'en justifier alors que des décisions sont imposées.
Autre chose aussi qui interroge dans le tableau, c'est par exemple la gestion faite concernant certaines manifestations nuit debout médiatisées ces derniers temps, avec des gens qui se permettent des violences régulièrement comme Place de la République à Paris : pourquoi ces gens ne se font-ils pas juste interdire, vider ? Le quotidien pour les riverains doit être affreux. Je ne suis pas sûre que sous la droite on aurait vu une telle comédie, alors même qu'on est soit-disant en État d'urgence. Je ne parlerai pas des multiples manouches qui se sont offusqués à diverses reprises l'année passée parce qu'on ne daignait pas relâcher leurs taulards pour assister à des obsèques et à qui l’État venait donner gain de cause. C'est condamné, ça reste en taule, c'est quand même bien la moindre des choses. Et encore ça vient se plaindre et revendiquer.
Vu de l'extérieur ça ne ressemble à rien, cela donne l'impression que des cas soc' peuvent se permettre n'importe quoi et qu'il ne leur arrive jamais rien, et que le citoyen lambda, s'il s'exprime, va lui se faire charger pour compenser le laxisme pratiqué vis-à-vis d'autres. De la gendarmerie à l'éducation nationale 3795679266 De la gendarmerie à l'éducation nationale 3795679266

Pour une reconversion, peut-être pourrais-tu téléphoner/écrire et exposer ce cas de figure à un correspondant de syndicat de ta région, ou de ton département ? Je ne sais pas en revanche lequel est le plus pertinent en ce qui concerne le collège et le lycée, peut-être que d'autres pourront t'orienter. D'une région à l'autre en plus on peut tomber sur des personnes plus ou moins de bon conseil donc il faut voir en fonction de l'endroit où tu es aussi.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum