Bruno Le Maire

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Daphné le Dim 18 Sep 2016 - 8:45

@Ignatius Reilly a écrit:
@Lefteris a écrit:
On ne compte d'ailleurs plus le nombre de politiciens qui n'ont pas de vrai métier, pas de passé, hormis la politique politicienne....

Mais il ne déplairait pas à certaines de devenir un jour enseignante ! professeur

Ça ne coûte rien de le dire, mais de là à passer à l'action j'ai comme un doute Descartes

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Harnache le Dim 18 Sep 2016 - 10:23

Bruno Le Maire n'est pas le pire à droite, d'ailleurs je n'arrive pas à comprendre les sondages aux primaires, qui donnent un repris de justice et un homme qui a déjà été battu en tête des intentions de vote, aberrant ! B. Le Maire et NKM ont le mérite d'incarner le renouveau de l'UMP. Maintenant, que ce soit l'un ou l'autre, la droite c'est la droite ...

Harnache
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Bruno Lemaire : 20h pour les profs de collège.

Message par Isis39 le Lun 19 Sep 2016 - 8:51

Bruno Lemaire est sur France Inter ce matin.
Sa solution pour l'école : passer les profs de collège (agrégés et certifiés) à 20h.
Parallèlement il veut supprimer 1 million de fonctionnaire.

A écouter https://www.franceinter.fr/emissions/le-7-9

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par e-Wanderer le Lun 19 Sep 2016 - 9:41

@Moses2 a écrit:Les nouvelles ORS vous nous faire kiffer (p. 361) !
Bruno Le Maire a écrit:Le temps de travail sera décomposé en heures de cours hebdomadaires et en temps annualisé afin de rémunérer justement les activités des professeurs en dehors de leurs classes. En fonction des tâches, ces heures pourront être pondérées par le chef d’établissement. [...]
Cette annualisation du temps de travail permettra aussi une mutualisation du remplacement. [...]

Pour les titulaires recrutés à partir de mai-juin 2018, le temps de travail des professeurs sera redéfini non plus en fonction du corps, mais du niveau d’enseignement (école, collège, lycée).
A l’école, les professeurs devront enseigner 26h par semaine + 36 h annualisées (concertation, réunion, formation).
Au collège, les professeurs enseigneront 20h par semaine et doivent 144h annualisées pour la vie de l’établissement (études dirigées, sorties pédagogiques, responsabilité d’encadrement, travail en petits groupes, conseil d’administration).
Au lycée, les professeurs devront 18h de cours minimum et 144h annualisées (travail en petits groupes, soutien, approfondissement, sorties pédagogiques, responsabilité d’encadrement, conseil d’administration).
En outre, les professeurs pourront se voir proposer des heures supplémentaires rémunérées comme dans le système actuel.
● Ces règles seront également applicables pour les lauréats de l’agrégation à compter de mai 2018. Une différence de rémunération substantielle sera maintenue pour valoriser ce concours d’excellence républicaine.
« substantielle », c'est combien, Bruno ?



Les revenus supplémentaires compenseront-ils vraiment le sucroît de fatigue (p. 362) ?
Bruno Le Maire a écrit:La rémunération des enseignants sera revalorisée en conséquence des augmentations horaires.
L’augmentation des rémunérations moyennes est donc de 8,33% pour ceux qui enseignent à l’école primaire, de 11,5 % pour ceux qui enseignent au collège, de 13% pour les professeurs agrégés.
[Et ceux qui enseignent en lycée sans être agrégés, Bruno... ?]
Pour un agrégé en poste au lycée, augmentation des heures de cours de 20% (15h>18h), et augmentation du salaire de 13%. Et si on compte les 144h annualisées (entre 3h30 et 4h par semaine), ça fait carrément 45% de travail en plus pour 13% d'augmentation. Super.

Il y a intérêt à réussir le concours cette année, vu ce que les candidats de droite ont dans les cartons ! Encore un grand merci au PS d'avoir préparé le terrain, maintenant la "droite décomplexée" va pouvoir s'en donner à cœur joie… furieux

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Reine Margot le Lun 19 Sep 2016 - 9:54

De toute façon avec la campagne il faut s'attendre à une surenchère de prof/fonctionnaires-bashing".
On va douiller en 2017.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Daphné le Lun 19 Sep 2016 - 10:18

@Isis39 a écrit:Bruno Lemaire est sur France Inter ce matin.
Sa solution pour l'école : passer les profs de collège (agrégés et certifiés) à 20h.
Parallèlement il veut supprimer 1 million de fonctionnaire.

A écouter https://www.franceinter.fr/emissions/le-7-9

C'est cohérent, l'UMP, que ce soit Lemaire ou un autre, veulent supprimer les 35h pour les fonctionnaires et les faire travailler 40h, 20h pour les profs, ça compensera les suppressions de postes.
Je ne savais pas que les fonctionnaires étaient des citoyens à part en France et que le temps de travail légal pouvait ne pas leur être appliqué.
Je ne parle bien entendu pas des cadres supérieurs de la fonction publique qui font largement plus de 35h ni des professeurs qui ont un statut particulier.
Et tout ça sous les vivas de l'opinion publique.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par inzilbeth le Lun 19 Sep 2016 - 10:27

Ses propos sur la fonction publique territoriale étaient aussi franchement limites... si je résume : le responsable des espaces verts n'a pas a bénéficier du statut de fonctionnaire... mmmh mmmh affraid

inzilbeth
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par e-Wanderer le Lun 19 Sep 2016 - 10:32

Ça va peut-être faire plaisir sur le moment aux aigris anti-fonctionnaires et anti-profs qui sont hélas nombreux dans l'électorat de droite, mais en pratique, c'est tout bonnement irréaliste.

Le nombre de candidats au concours serait immédiatement divisé par 2, et le nombre de congés maladie aussi. Parce que 20 h de cours + 4 heures d'aide aux devoirs/études dirigées / sorties à organiser / réunions etc., il y a beaucoup d'établissements où ce sera proprement inapplicable. Je ne parle même pas des TZR à cheval sur 2 ou 3 établissements. C'est déjà la panique dans les rectorats pour réussir à mettre un prof devant chaque classe, alors je n'imagine même pas le boxon avec des mesures aussi brutales. Laughing

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Daphné le Lun 19 Sep 2016 - 10:39

@e-Wanderer a écrit:Ça va peut-être faire plaisir sur le moment aux aigris anti-fonctionnaires et anti-profs qui sont hélas nombreux dans l'électorat de droite, mais en pratique, c'est tout bonnement irréaliste.

Le nombre de candidats au concours serait immédiatement divisé par 2, et le nombre de congés maladie aussi. Parce que 20 h de cours + 4 heures d'aide aux devoirs/études dirigées / sorties à organiser / réunions etc., il y a beaucoup d'établissements où ce sera proprement inapplicable. Je ne parle même pas des TZR à cheval sur 2 ou 3 établissements. C'est déjà la panique dans les rectorats pour réussir à mettre un prof devant chaque classe, alors je n'imagine même pas le boxon avec des mesures aussi brutales. Laughing

Tu crois que ça les gêne ?
Ils ne connaissent rien mais rien du tout au métier ni à la gestion des personnels, alors.......

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Reine Margot le Lun 19 Sep 2016 - 10:42

Ce ne sera pas immédiatement applicable mais ce qui se profile est clair:

- autonomie des établissements et individualisation des carrières au détriment des droits collectifs
- faire primer les négociations internes à l'établissement sur les textes, sur le modèle de la loi El Khomri
- augmentation des heures (il suffit de ne plus limiter les heures sup imposables à 1 mais 3 par exemple)
- lente assimilation à la territoriale où le concours n'est qu'une liste d'aptitude qui donne simplement le droit de postuler à un poste

@Daphné a écrit:
@e-Wanderer a écrit:Ça va peut-être faire plaisir sur le moment aux aigris anti-fonctionnaires et anti-profs qui sont hélas nombreux dans l'électorat de droite, mais en pratique, c'est tout bonnement irréaliste.

Le nombre de candidats au concours serait immédiatement divisé par 2, et le nombre de congés maladie aussi. Parce que 20 h de cours + 4 heures d'aide aux devoirs/études dirigées / sorties à organiser / réunions etc., il y a beaucoup d'établissements où ce sera proprement inapplicable. Je ne parle même pas des TZR à cheval sur 2 ou 3 établissements. C'est déjà la panique dans les rectorats pour réussir à mettre un prof devant chaque classe, alors je n'imagine même pas le boxon avec des mesures aussi brutales. Laughing

Tu crois que ça les gêne ?
Ils ne connaissent rien mais rien du tout au métier ni à la gestion des personnels, alors.......

+1 c'est DEJA le bazar dans les rectorats pour recruter des contractuels, alors...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Balthamos le Lun 19 Sep 2016 - 12:11

J'aime beaucoup Lemaire car pour le moment, c'est celui qui a le discours plus clair et cohérent.
Cela confirme mon opinion, on sait avec lui à quoi s'attendre.
Contrairement à d'autres de droite (et d'ailleurs) qui disent un discours à un public pour se contredire devant un autre auditoire. Et l'écrire dans un très long document renforce la clarté et la transparence de ses propositions.
Cela ne m'empêche pas de ne pas du tout être d'accord avec ses propositions.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Balthazaard le Lun 19 Sep 2016 - 12:19

Clair peut-être...cohérent? pour ma part, le jour où je trouverai un discours de droite cohérent, je voterai à droite!!!

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Celadon le Lun 19 Sep 2016 - 12:26

@Balthamos a écrit:J'aime beaucoup Lemaire car pour le moment, c'est celui qui a le discours plus clair et cohérent.
Cela confirme mon opinion, on sait avec lui à quoi s'attendre.
Contrairement à d'autres de droite (et d'ailleurs) qui disent un discours à un public pour se contredire devant un autre auditoire. Et l'écrire dans un très long document renforce la clarté et la transparence de ses propositions.
Cela ne m'empêche pas de ne pas du tout être d'accord avec ses propositions.
Je ne vois pas où est la garantie, parce qu'il est clair et non contradictoire d'un discours à l'autre, qu'il ne se dédira pas une fois élu et ne fera pas PIRE si c'est possible que ce qu'il a promis. Un politique, tel qu'on l'a fabriqué depuis des lustres et quasiment sans contrôle démocratique authentique, reste un politique. pale

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Pierre-Henri le Lun 19 Sep 2016 - 13:59

@e-Wanderer a écrit: C'est déjà la panique dans les rectorats pour réussir à mettre un prof devant chaque classe, alors je n'imagine même pas le boxon avec des mesures aussi brutales. Laughing

Une hypothèse : les gestionnaires partent du principe que ceux qui deviennent professeurs, aujourd'hui, sont des gens qui n'ont pas d'autre perspective professionnelle. Autrement dit, question recrutement, ils pensent qu'on a déjà atteint le fond du panier. Par conséquent, on peut écraser ceux qui restent puisque, s'ils avaient une porte de sortie, ils seraient déjà partis.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Reine Margot le Lun 19 Sep 2016 - 14:23

Ils savent aussi qu'il est difficile de partir quand on est prof...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Balthamos le Lun 19 Sep 2016 - 18:47

Celadon, je n'ai pas parlé de garanties Wink
Et je suis bien d'accord qu'il n'est pas forcé de faire ce qu'il dit (et heureusement vu ce qu'il dit)
Mais au moins contrairement à beaucoup de ses concurrents, il dit. En face, il y a des candidats qui préfèrent se contredire et d'autres qui préfèrent ne rien dire.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Rendash le Lun 19 Sep 2016 - 19:12

@Pierre-Henri a écrit:
@e-Wanderer a écrit: C'est déjà la panique dans les rectorats pour réussir à mettre un prof devant chaque classe, alors je n'imagine même pas le boxon avec des mesures aussi brutales. Laughing

Une hypothèse : les gestionnaires partent du principe que ceux qui deviennent professeurs, aujourd'hui, sont des gens qui n'ont pas d'autre perspective professionnelle. Autrement dit, question recrutement, ils pensent qu'on a déjà atteint le fond du panier. Par conséquent, on peut écraser ceux qui restent puisque, s'ils avaient une porte de sortie, ils seraient déjà partis.

En tout cas, plus ils continueront comme ça, plus cette hypothèse se vérifiera.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Zagara le Lun 19 Sep 2016 - 19:15

Il y a la tête de Le Maire dans le métro qui regarde le plafond ça me fait peur pingouin

Zagara
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par e-Wanderer le Mar 20 Sep 2016 - 0:15

@Pierre-Henri a écrit:
@e-Wanderer a écrit: C'est déjà la panique dans les rectorats pour réussir à mettre un prof devant chaque classe, alors je n'imagine même pas le boxon avec des mesures aussi brutales. Laughing

Une hypothèse : les gestionnaires partent du principe que ceux qui deviennent professeurs, aujourd'hui, sont des gens qui n'ont pas d'autre perspective professionnelle. Autrement dit, question recrutement, ils pensent qu'on a déjà atteint le fond du panier. Par conséquent, on peut écraser ceux qui restent puisque, s'ils avaient une porte de sortie, ils seraient déjà partis.
Alors là, s'ils pensent vraiment ça, ils se mettent le doigt dans l'œil jusqu'au coude ! Il suffit de regarder les statistiques d'orientation des étudiants de master : dans la plupart des facs de lettres, contrairement à une légende urbaine, plus de 90% des titulaires d'un master trouvent un travail dans les 6 mois, et ils se déclarent satisfaits de ce premier emploi à 80%. Les possibilités ne manquent pas : métiers des bibliothèques, du tourisme, de l'édition, administration culturelle, concours administratifs, création de sites Web… Partout où on a besoin de personnes sachant à peu près rédiger, en somme. Hors enseignement, seuls 25% des titulaires d'un master de lettres travaillent dans la fonction publique.

Voilà ce qui disent les chiffres, mais c'est aussi ce que je constate sur le terrain. Chez nous, les effectifs du cours de CAPES sont passés de 70 à 20 en quelques années, avec même un creux à une quinzaine d'étudiants au plus fort de la réforme Chatel. Mais nous avons toujours autant d'étudiants de Master. Ils choisissent d'autres voies, c'est tout.

Avec les mesures que préconise Le Maire, on peut aussi s'attendre à un déplacement vers la carrière de professeur des écoles (leur statut évolue moins sensiblement). Je vois d'ailleurs régulièrement des étudiants qui auraient un niveau suffisant pour prétendre à l'agrégation, et qui s'orientent déjà vers le premier degré par choix (parce qu'ils préfèrent le jeune public, mais aussi pour rester dans la région, quitte à gagner un petit peu moins d'argent).

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Pierre-Henri le Mar 20 Sep 2016 - 6:48

@e-Wanderer a écrit:
Alors là, s'ils pensent vraiment ça, ils se mettent le doigt dans l'œil jusqu'au coude ! Il suffit de regarder les statistiques d'orientation des étudiants de master : dans la plupart des facs de lettres, contrairement à une légende urbaine, plus de 90% des titulaires d'un master trouvent un travail dans les 6 mois, et ils se déclarent satisfaits de ce premier emploi à 80%.

Justement. Les derniers qui passent les concours, souvent, les passent déjà par défaut. On peut donc les assommer, puisqu'ils manquent de choix.

Les politiques peuvent aussi compter sur la marge de manoeuvre des professeurs déjà en place, qui auraient énormément de mal à se reconvertir passé un certain âge. Personnellement, à 43 ans, avec un doctorat de lettres, que ferais-je ? Aucune entreprise ne me recruterait. Si Le Maire imposait ses idées, je n'aurais pas d'autre choix que de d'obéir, pour ne pas finir sous les ponts. Il le sait.

La seule solution serait l'expatriation, mais les postes sont rares et les réfugiés économiques français déjà assez nombreux pour les couvrir.

Pierre-Henri
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par gemshorn le Mar 20 Sep 2016 - 10:29

Et les agrégés affectés en collège qui vont passer de 15 à 20 heures ? Shocked
Et les collègues qui pour avoir un temps complet vont devoir travailler sur deux ou trois établissement juste pour 2 heures qui leur manquent ?
Et la prise de tête lorsqu'un professeur "ancien régime" à 15 ou 18h partira en retraite et sera remplacé par un professeur "nouveau régime" avec une obligation de service différente ? (ou l'inverse, un professeur "nouveau régime" à qui succédera un ancien)
--> Diviser pour mieux régner en opposant des obligations de services différentes (et des salaires différents) = guéguerre en salle des profs à prévoir.

gemshorn
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Lefteris le Mar 20 Sep 2016 - 17:08

@Pierre-Henri a écrit:
@e-Wanderer a écrit: C'est déjà la panique dans les rectorats pour réussir à mettre un prof devant chaque classe, alors je n'imagine même pas le boxon avec des mesures aussi brutales. Laughing

Une hypothèse : les gestionnaires partent du principe que ceux qui deviennent professeurs, aujourd'hui, sont des gens qui n'ont pas d'autre perspective professionnelle. Autrement dit, question recrutement, ils pensent qu'on a déjà atteint le fond du panier. Par conséquent, on peut écraser ceux qui restent puisque, s'ils avaient une porte de sortie, ils seraient déjà partis.
Je partage hélas pour une bonne part cette analyse. On remarque d'ailleurs que  la dégradation qui s'est accentuée à tout vitesse depuis environ cinq ans  correspond à une une accélération d'un management qu'on peut qualifier de brutal (voir le désarroi grandissant des stagiaires et des jeunes)  et de réformes qui le sont tout autant.
Les gestionnaires ont en effet compris que le recrutement se délabre, et cela coïncide avec la transformation du métier en corps d'exécution , astreint à de moins en moins d'initiative et de plus en plus de procédures tatillonnes,  même si l'appellation reste catégorie A. Ils  jouent sur plusieurs tableaux : sur le fait que ceux qui entrent  auront du mal à  partir, et sur celui qui  fait qu'on  peut durcir  les conditions d'exercice en augmentant les services pour compenser le manque.  Sans ce contexte, il n'y aurait pas tant de politiciens qui pourraient sans risque se lâcher aussi  hargneusement sur la profession.
La qualité de l'enseignement n'est pas à l'ordre du jour,et encore moins le bien-être des personnels.Ca, on s'en préoccupe en passant pour faire joli dans un discours.
Les plus directement frappés sont les plus jeunes, les nouveaux entrants le seront encore plus. Pour les autres, ça se fera par succession d'attaques, de coups bas, par étapes, en attaquant séparément les catégories et en opposant les personnels les  uns aux autres, pour éviter le risque d'un retour de la contestation collective.  La transformation profonde de la psychologie collective du monde enseignant est en effet bien connue des "managers" :  individualisme grandissant,  peu de combativité et de syndicalisation (les dernières élections professionnelles, où les enseignants ont été parmi les fonctionnaires les moins concernés, n'ont échappé à personne ) , détachement du reste du salariat (entretenu par les discours sur le sacerdoce), et aussi désespoir de voir quoi que ce soit s'améliorer.
On pense toujours avoir touché le fond, mais je crois que le pire est à venir, avec charge forcenée de travail et surtout d'activités diverses, et bien entendu régionalisation entraînant à terme la précarisation du statut.


Dernière édition par Lefteris le Mar 20 Sep 2016 - 17:55, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Celadon le Mar 20 Sep 2016 - 17:23

Lefteris, n'en jette plus, please !!!
Tout cela n'est que trop vrai. Même en retraite, je frémis. No

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Daphné le Mar 20 Sep 2016 - 17:28

@Celadon a écrit:Lefteris, n'en jette plus, please !!!
Tout cela n'est que trop vrai. Même en retraite, je frémis. No

Pareil furieux

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Lefteris le Mar 20 Sep 2016 - 18:28

@Celadon a écrit:Lefteris, n'en jette plus, please !!!
Tout cela n'est que trop vrai. Même en retraite, je frémis. No
Ce qui me fait frémir, c'est aussi le type de société que cela révèle ou prépare. Une telle casse organisée au service des lobbies, avec un système verrouillé et contrôlé de l'intérieur ( ne pas oublier le rôle du caporalisme qui va s'installer, avec les pédagogistes déjà  à la manoeuvre, le système carotte-bâton) et le travail sur les mentalités par média interposés ... Quand les valets commencent à adopter les raisonnements des maîtres, et épouser leurs intérêts, c'est plié, et pour longtemps.


Dernière édition par Lefteris le Mar 20 Sep 2016 - 18:56, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bruno Le Maire

Message par Ignatius Reilly le Mar 20 Sep 2016 - 18:33

Oui, mais les profs ne se laisseront faire que parce qu'ils accepteront ce rôle d'exécutants.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum