Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
nlm76
Esprit éclairé

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par nlm76 le Mer 8 Juin 2016 - 9:08
@trompettemarine a écrit:
Tout ce travail me semble fort passionnant. Si l'emploi du temps concocté par la direction me le permet, je compte l'année prochaine ouvrir un club "Boileau" : "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement".
Je me suis toujours demandé pourquoi l'on transformait ainsi le vers de Boileau. Probablement manquait-il en réalité de fluidité («Ce QUE L'ON conçoit...»
@trompettemarine a écrit:
Il s'agira d'apprendre à bien rédiger, par l'acquisition de vocabulaire et par un travail soutenu de la syntaxe. Tout est à créer et je suis preneuse de bonnes idées et d'une bibliographie.
Il ne faut pas que je perde ce fil, car il va être précieux.
J'aimerais aussi leur faire travailler le résumé pour qu'ils apprennent à repérer une idée, la formuler autrement et utiliser à bon escient les articulations logiques.
Inversement, je me demande dans quelle mesure le travail inverse, celui de la paraphrase (au sens du XVIIè siècle) ne serait pas bon lui aussi. Bien sûr, seuls les textes littéraires, historiques, philosophiques, scientifiques (pas de textes de "communication") serviraient de support.
Travailler le résumé, c'est aussi en effet l'un de mes leitmotive. Je me tue à dire qu'aujourd'hui, il faut passer l'année de seconde à apprendre à faire des plans. Vous remarquerez le glissement de terme : «plan» avant «résumé». Il faut bien sûr articuler les deux; mais le point central est le plan.
Vous venez à l'une de mes autres manies : la paraphrase. Et pas seulement au sens d'amplification. Le travail de paraphrase, celui qui consiste à redire autrement ce que dit le texte est un fondement essentiel de l'enseignement du français. Il peut se décliner en:

  1. plan
  2. résumé
  3. amplification (bof)
  4. mise en vers, mise en prose
  5. jeux oulipiens divers
  6. VERSION et THÈME. (Vous devinez pourquoi j'utilise les majuscules)
  7. Tous travaux de pastiche de parodie et d'imitation divers.


Pour le vocabulaire, je me suis promis d'aller explorer le boulot de Véronique Marchais sur TDL et ici, ainsi que celui de Serge.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par doctor who le Mer 8 Juin 2016 - 9:15
J'ai regardé les ages disponibles de Scriptum.
Je ne suis pas du tout convaincu. Les séances sont compliquées et ultra dirigées. CE sont des compétences générales qui sont censées être comprises et maîtrisées en une, deux ou trois séances, sans véritable entraînement au long cours.
Et le choix de distinguer l'exercice de copie de celui de la lecture, de la dictée, de la rédaction, de l'expression orale, etc. me semble très curieux. On sent la recherche de la niche éditoriale pour instituteur inquiet.

Tout cela sur la base d'un diagnostic bancal selon lequel il y a des inégalités dans la vitesse et la qualité de copie chez les élèves. Diagnostic qui évacue le critère des compétence en lecture, en écriture et en culture (voca, connaissances sur le monde, etc.)

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par nlm76 le Mer 8 Juin 2016 - 9:17
Tu as vu des pages de leçon ? Je n'ai lu que l'avant-propos.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
doctor who
Vénérable

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par doctor who le Mer 8 Juin 2016 - 11:15
Dans "Ressources" : "Découvrir la séance 21"
http://www.editions-retz.com/pedagogie/francais/scriptum-ce1-6eme-et-ulis-9782725634234.html

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par Ajupouet le Mer 8 Juin 2016 - 12:38
@nlm76 a écrit:Tu as vu des pages de leçon ? Je n'ai lu que l'avant-propos.

J'ai le livre, je peux t'en scanner quelques pages...

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par Ajupouet le Mer 8 Juin 2016 - 12:58
@doctor who a écrit:J'ai regardé les ages disponibles de Scriptum.
Je ne suis pas du tout convaincu.
J'ai l'ouvrage en question et je suis en plein travail sur la rééducation des stratégies de copie pour mon activité quotidienne.
Tu as droit de ne pas être convaincu, mais je ne partage globalement pas ton avis.

@doctor who a écrit: Les séances sont compliquées et ultra dirigées.

Pour les séquences ultra dirigées, oui, c'est exactement ça. Du clé en main, tout prêt, pour déstresser les professeurs des écoles débutants.
Rien ne t'empêche de ne garder que ce qui te convient.

@doctor who a écrit:CE sont des compétences générales qui sont censées être comprises et maîtrisées en une, deux ou trois séances, sans véritable entraînement au long cours.

Alors là, non. Apprendre à copier correctement ne se fait pas en trois séances, c'est un travail qui commence en CP et qui se perpétue jusqu'en CM2. Justement, on ne l'enseigne pas!
Trouve un échantillon de cahier d'enfants de primaire, et observe : des feuilles collées, aucune leçon copiée, pas de dictée... c'est une catastrophe, sauf pour quelques enseignants à l'ancienne.



@doctor who a écrit:Et le choix de distinguer l'exercice de copie de celui de la lecture, de la dictée, de la rédaction, de l'expression orale, etc. me semble très curieux. On sent la recherche de la niche éditoriale pour instituteur inquiet.

Pour moi, dictée, recopie, rédaction ce sont des activités différentes. Au contraire, je trouve très logique d'apprendre aux élèves à recopier.

@doctor who a écrit:Tout cela sur la base d'un diagnostic bancal selon lequel il y a des inégalités dans la vitesse et la qualité de copie chez les élèves. Diagnostic qui évacue le critère des compétence en lecture, en écriture et en culture (voca, connaissances sur le monde, etc.)

Là, il va falloir que tu m'expliques ce que tu entends par diagnostic bancal... Il y a de criantes inégalités dans la qualité et la vitesse de copie des élèves, que l'on peut atténuer par un enseignement adapté. J'ai encore vu 2 enfants cette semaine qui copient lettre à lettre sans rien comprendre.

La petite Océane m'a même dit "Ah non, pour recopier, je ne lis pas. Je lis juste le texte quand c'est une dictée"
Donc, non seulement elle copie lettre à lettre, mais en plus elle ne sait pas ce qu'est une dictée (pour elle, dictée = apprendre par coeur un texte puis l'écrire de mémoire).
En CE2...  furieux
Alors qu'elle comprend avec finesse ce qu'elle lit.
Clairement, si ses enseignants avaient fait du scriptum avec elle, elle n'en serait pas là.

La vidéo en spoiler sera effacée sous peu, ne citez pas SVP
Spoiler:
trop tard, vidéo retirée


Dernière édition par Ajupouet le Jeu 9 Juin 2016 - 21:34, édité 1 fois

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par Écusette de Noireuil le Mer 8 Juin 2016 - 15:45
On peut recopier sans lire? ! affraid

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par Ajupouet le Mer 8 Juin 2016 - 22:35
@Écusette de Noireuil a écrit:On peut recopier sans lire? ! affraid
C'est le cas d'un élève sur deux aujourd'hui en primaire. Et je suis gentille en disant un sur deux.
Et je suis encore plus gentille en n'évoquant pas le collège.
La preuve. Et je vous promets que des gamins comme ça, j'en vois à la pelle.
Forcément, l'écriture est moche, hachée, l'orthographe aux abonnés absents et la compréhension nulle.
On en est là.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par Écusette de Noireuil le Mer 8 Juin 2016 - 23:44
Tu es prof de écoles? Ou alors tu travailles dans la remédiation d'une façon ou d'une autre? Ce site tu dis est bien inquiétant mais explique certaines choses plus tardives. .. (je suis en lycée)

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par Ajupouet le Jeu 9 Juin 2016 - 6:47
Écusette de Noireuil, je suis une ancienne prof, rénégade, et reconvertie en rééducatrice des troubles de l'écriture...

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par Écusette de Noireuil le Jeu 9 Juin 2016 - 8:11
Ceci explique un peu, merci!
Bon évidemment tu ne vois que ceux qui ne vont pas bien ET dont les parents sont prêts à tenter la démarche... et pas ceux qui vont bien... mais quand même c'est sacrément inquiétant.
Bref: nous voilà en lycée avec des gamins qui ne savent pas formuler une phase correcte et qui de surcroît ont une graphie abominable. .. y a du boulot (et ce n'est pas près de s'arranger apparemment) ...
Mais je m'en voudrais de faire trop dévier ce fil très intéressant.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
Contenu sponsorisé

Re: La cogitatio pour l'elocutio

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum