Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par Lily224 le Sam 4 Juin 2016 - 10:33

Voilà, je m'explique, l'infirmière de mon établissement renvoie systématiquement les élèves en cours même lorsque leur état nécessiterait des soins médicaux d'urgence. Cela fait plusieurs année que je me fais la réflexion mais cette année c'est le pompon...
En début d'année, j'avais déjà été choquée lorsqu'elle avait renvoyé une élève en cours alors que la petite avait vomis, qu'elle était pâle comme un linge et qu'elle avait tellement mal au ventre qu'elle se tordait de douleur. Effectivement elle souffrait d'une péritonite. Résultat : opérée d'urgence le soir même + 2 semaines d'hospitalisation. Je m'étais dis que quand même renvoyer la gamine en cours dans l'état dans lequel elle était n'était pas très judicieux mais que bon vu le nombre d'élèves qu'elle voit défiler tous les jours et qui n'ont rien et que des maux de ventre ça pouvait être n'importe quoi et que ne pas penser au plus grave tout de suite n'était pas grave (elle n'est pas médecin).

Mais ce qui s'est passé hier, je trouve ça inadmissible...

J'ai un de mes petits sixièmes qui s'est littéralement évanoui en cours (ne n'était pas la première fois surtout que je fais cours sous les combles et qu'il fait au moins 35°C dans la salle). L'élève a alors été transporté à l'infirmerie où il a rapidement repris des couleurs. Sauf que lorsque l'infirmière lui a dit de retourner en cours, il lui a bien dit qu'il ne se sentait vraiment pas bien, qu'il avait froid, envie de vomir, des vertiges, mal à la tête... Mais elle n'a pas cru bon de prévenir les parents de l'enfant... Shocked Une heure après, alors qu'elle était déjà partie, le principal a dû téléphoner au SAMU, l'élève en question ayant été retrouvé inconscient dans les toilettes après avoir vomis une quantité impressionnante de sang...
Je ne sais pas ou il en est mais il est hospitalisé depuis hier. Tout ça pour dire que encore une fois, un élève était vraiment malade et que l'infirmière a minimiser ses symptômes. Evidemment qu'elle ne pouvait pas prédire ce qui allait arriver mais renvoyer systématiquement les élèves en cours, je trouve ça un peu léger... Vous en pensez quoi, personnellement je trouve ça anormal de renvoyer un élève en cours juste après une perte de connaissance dont la cause n'a pas été établie par un médecin. heu

Lily224
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par aloha22 le Sam 4 Juin 2016 - 10:34

Nous il est arrivé une chose semblable la semaine dernière. En première S j'ai une gamine qui s'est mise à saigner du nez en cours (jusque là pas de quoi s'alarmer), elle est sortie 5min et elle est revenue en cours et à fait un point de pression pendant près d'un quart d'heure. Lorsqu'elle a retiré le mouchoir, elle a immédiatement resaigné du nez. Je lui ai donc demandé si ça lui était déjà arrivé, elle m'a dit que ça faisait ça depuis le matin même mais que c'était la première fois de sa vie et que ça avait commencé juste après un choc violent sur la tête. Je me suis dit qu'il pouvait peut-être avoir quelque chose de grave et je lui ai dis conseillé d'aller voir l'infirmière. Elle est revenue au bout de 5min (elle saignait encore du nez) disant que l'infirmière lui avait dit que les premiers saignement de nez de sa vie qui coïncidaient avec un choc sur la tête n'avaient rien à voir. Étant quand même septique, je lui est conseillé d'en parler à ses parents. La petite m'a répondu que de toute façon elle avait de fortes nausées et un mal de crâne terrible et que donc elle allait les appeler dès la fin de mon cours. Je l'ai autorisée à sortir pour téléphoner parce que j'étais vraiment inquiet pour elle. Ses parents lui ont dis de téléphoner à son neurologue (je ne sais pas pourquoi elle consulte un neurologue) et qu'ils arrivaient. Le médecin à dit que sans la voir il ne pouvait pas poser de diagnostic mais que ses symptômes étaient préoccupant parce qu'ils évoquaient une fracture du crâne et qu'il fallait qu'elle passe un scanner cérébral d'urgence.
La petite n'étant pas revenu en cours de la semaine je me suis dit que je n'avais pas eu tort de lui conseiller de prendre au sérieux ses symptômes.
Et effectivement c'était bien une petite fracture du crâne, sans grande gravité mais elle est tout de même restée hospitalisée 4 jour car il y avait un fort risque d'hypertension intracrânienne.
Je trouve complètement aberrant que saignement de nez + choc à la tête l'infirmière n'a pas pensé que ça pouvait être lié (elle a même certifié à l'élève que ça n'avait rien à voir)

aloha22
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par Sara621 le Sam 4 Juin 2016 - 10:36

Tout à fait d'accord, c'est pareille chez nous même si on n'a jamais eu de cas aussi grave, mais plusieurs fois j'ai envoyé des élèves à l'infirmerie qui visiblement n'étaient vraiment pas en forme (si ça avait été les miens je les aurais laissé à la maison) et que je les vois débarquer 10min plus tard dans le même état... Je leur demande si ça va mieux, ils répondent oui pour te faire plaisir en hochant les épaules et sans grande conviction...

_________________
"La compagnie avait formé, il y a quarante ans, le projet d'un dictionnaire orthographique pour fixer l'orthographe française ; ce projet fut bientôt abandonné" (D’Alembert)

Sara621
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par Mathoune le Sam 4 Juin 2016 - 10:58

Dans les cas décrits, pour moi il ne s'agit pas de " manque d'implication", mais d'incompétence... L'un des rôles de l'infirmière scolaire doit être de savoir quand appeler le SAMU !

Mathoune
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par Cleroli le Sam 4 Juin 2016 - 11:28

Il serait temps que vous puissiez, dans vos établissements respectifs, discuter avec l'infirmière pour mettre les choses à plat. Je suis très surprise par ce que j'ai lu car toutes les infirmières que j'ai côtoyées n'hésitaient pas à appeler le Samu ou les familles et, surtout, gardaient facilement les élèves pour voir l'évolution de leur état. Il y a un sérieux dysfonctionnement dans vos établissements.
J'espère que l'élève de Lily va mieux et que ce qui lui arrive n'est pas trop grave.

Cleroli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par amalricu le Sam 4 Juin 2016 - 12:03

En tout cas, elle a pas peur d'engager sa responsabilité juridique....le gamin décède dans la nuit, la famille est en droit de lui demander des comptes...

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par Vincent35 le Sam 4 Juin 2016 - 13:16

C'est curieux ces personnes qui s'inscrivent le même jour pour poster a une minute d'intervalle un récit que l'on a du mal a imaginer véridique.

Vincent35
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par Cicyle le Sam 4 Juin 2016 - 13:18


_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par kiwi le Sam 4 Juin 2016 - 14:01

@Lily224 a écrit:Voilà, je m'explique, l'infirmière de mon établissement renvoie systématiquement les élèves en cours même lorsque leur état nécessiterait des soins médicaux d'urgence. Cela fait plusieurs année que je me fais la réflexion mais cette année c'est le pompon...
En début d'année, j'avais déjà été choquée lorsqu'elle avait renvoyé une élève en cours alors que la petite avait vomis, qu'elle était pâle comme un linge et qu'elle avait tellement mal au ventre qu'elle se tordait de douleur. Effectivement elle souffrait d'une péritonite. Résultat : opérée d'urgence le soir même + 2 semaines d'hospitalisation. Je m'étais dis que quand même renvoyer la gamine en cours dans l'état dans lequel elle était n'était pas très judicieux mais que bon vu le nombre d'élèves qu'elle voit défiler tous les jours et qui n'ont rien et que des maux de ventre ça pouvait être n'importe quoi et que ne pas penser au plus grave tout de suite n'était pas grave (elle n'est pas médecin).

Mais ce qui s'est passé hier, je trouve ça inadmissible...

J'ai un de mes petits sixièmes qui s'est littéralement évanoui en cours (ne n'était pas la première fois surtout que je fais cours sous les combles et qu'il fait au moins 35°C dans la salle). L'élève a alors été transporté à l'infirmerie où il a rapidement repris des couleurs. Sauf que lorsque l'infirmière lui a dit de retourner en cours, il lui a bien dit qu'il ne se sentait vraiment pas bien, qu'il avait froid, envie de vomir, des vertiges, mal à la tête... Mais elle n'a pas cru bon de prévenir les parents de l'enfant... Shocked Une heure après, alors qu'elle était déjà partie, le principal a dû téléphoner au SAMU, l'élève en question ayant été retrouvé inconscient dans les toilettes après avoir vomis une quantité impressionnante de sang...
Je ne sais pas ou il en est mais il est hospitalisé depuis hier. Tout ça pour dire que encore une fois, un élève était vraiment malade et que l'infirmière a minimiser ses symptômes. Evidemment qu'elle ne pouvait pas prédire ce qui allait arriver mais renvoyer systématiquement les élèves en cours, je trouve ça un peu léger... Vous en pensez quoi, personnellement je trouve ça anormal de renvoyer un élève en cours juste après une perte de connaissance dont la cause n'a pas été établie par un médecin. heu

Tu sais, je pourrais en raconter des vertes et des pas mûres sur notre ancienne infirmière... Le pire, j'avais envoyé un élève à l'infirmerie (et quand JE décide d'en envoyer, c'est que j'ai une bonne raison). L'élève était incapable de stabiliser son regard, il avait les yeux qui tournaient. Il me revient 5min plus tard : "j'ai qu'à porter mes lunettes". J'avertis les collègues de faire gaffe à ce gamin parce qu'il y avait quelque chose qui ne tournait manifestement pas rond chez lui. Et effectivement, au cours d'après, il avait les jambes qui partaient de côté toutes seules. Craignant un AVC, la VS appelle immédiatement les parents. Le gamin a été hospitalisé pendant 3mois : tumeur au cerveau. Alors "heureusement" qu'il ne s'agissait pas d'une urgence vitale comme un AVC... Néanmoins, c'était manifeste que ce gamin avait un gros pépin, et qu'il ne s'agissait pas que d'un problème de lunettes...
Et puis je pourrais raconter aussi comment elle donnait systématiquement du smecta aux gamins quel que soit leur problème (mal de tête par exemple).
Heureusement, elle ne sévit plus. Néanmoins, notre actuelle ne m'a pas l'air plus compétente. Au voyage scolaire, les collègues se sont retrouvés avec des tampax maxi pour des jeunes filles... Et elle ne voyait pas où était le problème.

Bref : comme ma mère disait (ancienne infirmière à la retraite) : quand on est compétent, on est à l'hôpital. Un peu comme la médecine du travail en quelque sorte...

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par doubledecker le Sam 4 Juin 2016 - 14:04

Mais c'est curieux de revêtir des personnalités multiples comme ça😒

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par kiwi le Sam 4 Juin 2016 - 14:06

@Vincent35 a écrit:C'est curieux ces personnes qui s'inscrivent le même jour pour poster a une minute d'intervalle un récit que l'on a du mal a imaginer véridique.

Oui alors moi, mon récit est véridique. Je me souviens d'ailleurs l'avoir raconté ici il y a quelques années. Des infirmiers scolaires incompétents, je n'ai connu que ça ( et les dossiers médicaux mis sous clés, sans informer la direction, comme ça, drôlement pratique quand elle était pas là pour prendre en charge de gamins, les PAI perdus "mais je ne comprends pas, c'est aux PP de les conserver Suspect ) bref... Rolling Eyes

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par Kilmeny le Sam 4 Juin 2016 - 14:18

Quelle horreur ! Et quel manque de professionnalisme !

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par JuliusXVI le Sam 4 Juin 2016 - 14:24

Bref : comme ma mère disait (ancienne infirmière à la retraite) : quand on est compétent, on est à l'hôpital. Un peu comme la médecine du travail en quelque sorte...

Lol j'ai même déjà entendu "quand on est compétent, on enseigne au lycée" ou dans une autre version "à la fac".

JuliusXVI
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par Ratatouille le Sam 4 Juin 2016 - 14:25

Quel intérêt d'écrire un tel post et de se répondre à soi-même? :O

Ratatouille
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par Mathoune le Sam 4 Juin 2016 - 14:30

Là je parle plutôt en tant que mère d'un élève qui a un PAI pour un problème de santé rare, mais il y a aussi de très bonnes infirmières scolaires. J'en connais au moins une, qui est très impliquée et qui assure un très bon suivi des élèves à PAI.

Mathoune
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par kiwi le Sam 4 Juin 2016 - 14:35

@JuliusXVI a écrit:
Bref : comme ma mère disait (ancienne infirmière à la retraite) : quand on est compétent, on est à l'hôpital. Un peu comme la médecine du travail en quelque sorte...

Lol j'ai même déjà entendu "quand on est compétent, on enseigne au lycée" ou dans une autre version "à la fac".

Quel rapport? Un prof de lycée fait le même travail qu'un prof de collège. Une infirmière à l'hôpital ne fait pas le même travail qu'une infirmière scolaire: aucun acte/geste. Par contre, de la bobologie et de la paperasse.
On pourrait dire la même chose d'un cadre infirmier à l'hôpital et d'un simple infirmier d'ailleurs. Pas tout à fait le même boulot non plus.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Choquée par le manque d'implication de l'infirmière scolaire...

Message par flo le Sam 4 Juin 2016 - 14:37

Etant donné que ce sujet a été initié par un troll aux multicomptes, il est verrouillé.

flo
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum