Nos dernières lectures (tome 4)

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par LouisBarthas le Mar 12 Juil 2016 - 23:13



"Oboedire", prêter l'oreille, l'étymologie nous rappelle qu'il n'y a pas d'obéissance sans parole ! La relation autorité-obéissance implique le langage, nécessite une demande suivie d'une réponse. Elle est toujours précédée par un appel de l'un, puis suivie d'une réponse de l'autre, sollicitation réciproque qui anticipe l'interaction elle-même. En cela le couple autorité-obéissance diffère profondément du couple pouvoir-soumission."

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Nadejda le Jeu 14 Juil 2016 - 9:05

Eh bien, LouisBarthas, tu es parti pour lire tout Cyrulnik Wink J'ai lu Ivres paradis, bonheurs héroïques. Même s'il semble parfois passer d'un sujet à un autre, sur le modèle d'une libre conversation, au point qu'on en perde le fil, j'ai bien aimé son approche des héros, ceux de l'enfance, ceux que l'on doit révérer pour souder une nation ou la faire imploser, ceux dont on manque, ceux dont on ne parle jamais... Cette analyse des mécanismes qui nous construisent et travaillent en profondeur toute collectivité est intéressante en ce qu'elle fait ressortir la face sombre et la face lumineuse du héros et du mythe.

J'ai lu dans la collection Études littéraires des PUF le volume consacré à Tristan et Iseut rédigé par la grande Emmanuèle Baumgartner. Je crois qu'on ne le trouve plus que d'occasion mais j'en recommande vraiment la lecture à ceux qui voudraient rafraîchir leurs connaissances sur le mythe. Baumgartner liste précisément tous les textes, plus ou moins fragmentaires, dont nous disposons aujourd'hui sur ce mythe : Béroul, Thomas, les Folies, Marie de France, les sagas norroises, les compilations et reprises allemandes, le Tristan en prose, les adaptations modernes (Bédier, Louis)... Puis elle repère et analyse les points saillants de chaque "texte" et pointe les différences entre les versions concurrentes, toujours de manière extrêmement fine et précise, en mêlant à sa langue élégante des mots d'ancien français et les vers originaux (ce qui crée, en tout cas chez moi, une impression de lointaine proximité avec la légende).

Je lis aussi :



Un très bel essai sur la langue yiddish, sur sa marginalité et l'influence déterminante qu'elle exerça dans les milieux révolutionnaires juifs, sur le deuil qu'en font et la nostalgie qu'elle provoque chez ceux qui l'ont perdue après les massacres.

Enfin,



Je n'en suis qu'au début mais je suis éblouie par ce récit sur l'enfance, tout en délicatesses, en allusions sur l'arrière-plan historique, et partagé entre la mélancolie et le monde féérique que s'imagine l'enfant.
J'aime beaucoup la manière dont Mourier parle de son texte et de sa conception de la littérature : http://www.en-attendant-nadeau.fr/2016/06/28/entretien-mourier/

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par LouisBarthas le Jeu 14 Juil 2016 - 10:11

@Nadejda a écrit:Eh bien, LouisBarthas, tu es parti pour lire tout Cyrulnik Wink

Je lis aussi :



Un très bel essai sur la langue yiddish, sur sa marginalité et l'influence déterminante qu'elle exerça dans les milieux révolutionnaires juifs, sur le deuil qu'en font et la nostalgie qu'elle provoque chez ceux qui l'ont perdue après les massacres.
J'en suis à 7 Cyrulnik ! Very Happy
Il me semblait bien que j'avais quelque chose de Rachel Ertel et j'ai retrouvé Le Shtetl - La bourgade juive de Pologne (Payot, 1982) qui fait partie de la - grosse - section "Livres à lire" -, ça fait peut-être une trentaine d'année qu'il y est ! Une bonne occasion de le faire grâce à ton rappel ?... idee

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par LouisBarthas le Ven 29 Juil 2016 - 22:01



"Aujourd'hui, le regard d'Adolf Eichmann fixe les armes dorées tout illuminées d'un État étranger, la Menora gravée sur le panneau au-dessus du bureau du juge, et il commence à percevoir la présence de la vie et de la mort dans ce monde. Il entend la voix mate, lente, insistante de Gideon Hausner - un de ces Juifs qui ont échappé à l'extermination - s'exprimant dans un idiome incompréhensible, il entend en même temps la traduction vers l'allemand. Si seulement ils avaient pu prévoir ce qui se passerait, le national-socialisme, né tout entier de la dévalorisation de l'homme, de l'incompréhension absolue de la vie et de la mort, n'aurait pas pu émerger ni triompher."

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Vindex le Ven 29 Juil 2016 - 23:32


Vindex
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Dinaaa le Mar 9 Aoû 2016 - 22:55

@LouisBarthas a écrit:
@Dinaaa a écrit:
@LouisBarthas a écrit:

"Pas d'existence sans épreuve, pas d'affection sans abandon, pas de lien sans déchirure, pas de société sans solitude, la vie est un champ de bataille où naissent les héros qui meurent pour que l'on vive."

Puis-je te demander ce que tu en as pensé ?
Boris Cyrulnik est un merveilleux passeur, empli de générosité. Il ne tient pas de discours savants, parle simplement, sans dogmatisme, cherchant à faire le pont entre la psychanalyse et la biologie, dont il pense qu'elles se rejoindront un jour, en exposant les résultats les plus récents de la recherche scientifique. Il est lui-même neuropsychiatre, directeur d’enseignement.
Il débute ce livre en parlant de sa propre enfance, des héros qui lui ont permis de se construire, de se sauver, alors qu’il était orphelin, fuyant la Gestapo, et que des gens merveilleux l’ont aidé.
Alors que le monde était méchant et qu’il était seul et faible, l’affection l’a sécurisé et lui a donné la force et le plaisir d’explorer la vie. Plongé au milieu d’un réel désespérant, c’est en lisant, en rêvant et en rencontrant des héros de la littérature qu’il a pu se remettre à vivre.
Le héros est un remède contre la faiblesse naturelle des enfants, la blessure relationnelle des adultes ou l’humiliation historique d’une nation. Mais il faut se méfier de l’idole qui déclenche la passion et arrête la pensée, il existe des héros négatifs.
Cyrulnik sait prendre des exemples historiques et sociaux tout autant que décrire les états neurologiques. Il décrit l’enfance et l’adolescence, les étapes par lesquelles l’enfant doit passer afin de devenir autonome et ne plus être soumis à la pulsion.
La biologie n’est pas indépendante des stimulations du milieu. Par exemple, un enfant préverbal isolé et en carence affective ne verra pas, vers 6-8 ans, les neurones de son lobe préfrontal se développer suffisamment pour envoyer des connexions synaptiques vers le système limbique, en conséquence de quoi l’amygdale rhinencéphalique devient hypertrophiée et sensible à la moindre stimulation, ce qui va provoquer des réactions émotionnelles intenses, une colère ou une frayeur difficiles à enrayer. Mais si l’on place l’enfant dans un milieu sécure, affectueux et stimulant, une résilience est possible.
Pour les adultes restés blessés, traumatisés, Cyrulnik est un ami pour les aider à comprendre les raisons de leur souffrance.

Merci (bien tardif) pour cette belle présentation, j'ai bien envie de le découvrir.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Dinaaa le Mar 9 Aoû 2016 - 23:17

@leyade a écrit:Sinon, vous en avez déjà sûrement parlé sur ce fil, mais j'ai été bien prise par "Avant d'aller dormir", best-seller s'il en est, mais quel suspense!

Je l'ai lu début Juillet, j'ai beaucoup aimé l'idée de base, malgré quelques incohérences, à mon sens, mais la fin est délicieuse, ce qui est assez rare pour être souligné. Merci Leyade pour ton retour de lecture, donc !

@palomita a écrit:J'ai fini en début de semaine Le secret d'Edwin Strafford , de Robert Goddard.
Un bon roman à suspense avec des personnages fictifs mélangés à des personnages historiques et une intrigue qui tient en haleine jusqu'au bout .

J'ai beaucoup aimé ce roman, qui m'a fait entrer dans un monde que je ne connais pas, l'Angleterre du début XXe siècle, dont l'intrigue est palpitante. Merci Palomita de m'avoir fait découvrir ce livre !

Je viens de terminer L'Equilibre du monde, de Rohinton Mistry, également présenté ici par je-ne-sais-plus-qui : j'en sors bouleversée, tellement triste de quitter les personnages, tellement heureuse de penser qu'ils existent, quelque part, sous d'autres noms, d'autres visages. Merci à celui ou celle qui en avait parlé ici même.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Cath le Mer 10 Aoû 2016 - 10:33

L'Equilibre du monde, c'est tellement triste...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Celadon le Mer 10 Aoû 2016 - 16:12

Je vais bientôt terminer le premier tome de Vernon Subutex de Virginie Despentes.
Boudiou de boudiou ! Elle n'y va de main morte avec personne ! Ca dépote d'un bout à l'autre du volume, si le deuxième est dans la même veine et j'ai tout lieu de le croire, je ne vais pas m'ennuyer !!! Shocked veneration

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par LouisBarthas le Dim 14 Aoû 2016 - 15:28



"Déjà le souvenir de ce que j'ai écrit s'efface. Je ne sais pas ce qu'est ce texte. Même ce que je poursuivais en écrivant le livre s'est dissous. J'ai retrouvé dans mes papiers une sorte de note d'intention :
Explorer le gouffre entre l'effarante réalité de ce qui arrive, au moment où ça arrive et l'étrange irréalité que revêt, des années après, ce qui est arrivé."


Dernière édition par LouisBarthas le Dim 14 Aoû 2016 - 15:41, édité 1 fois

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par LouisBarthas le Dim 14 Aoû 2016 - 15:41



"Le poisson n'est poisson qu'une fois dans la barque. Il est faux de crier que tu l'a pris quand il vient juste de mordre et que tu sens son poids danser dans la main qui tient la ligne. Le poisson n'est poisson qu'une fois à bord. Tu dois le faire remonter du fond par une prise douce et régulière, rapide et sans à-coups. Sinon tu le rates. Ne t'agite pas quand tu le sens se démener là-dessous et qu'il te semble énorme tant il met de force à extirper de son corps l'hameçon et l'appât."

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par LouisBarthas le Dim 14 Aoû 2016 - 15:48



"À partir du mois de septembre l'année dernière, je n'ai plus rien fait d'autre qu'attendre un homme : qu'il me téléphone et qu'il vienne chez moi."

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par F.Lemoine le Dim 14 Aoû 2016 - 20:41

La traduction de Jacqueline Risset :


_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par F.Lemoine le Dim 14 Aoû 2016 - 23:38


_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par F.Lemoine le Dim 14 Aoû 2016 - 23:40


_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par F.Lemoine le Dim 14 Aoû 2016 - 23:42


_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par F.Lemoine le Dim 14 Aoû 2016 - 23:51

Et surtout j'ai fini :



Puis-je avoir une deuxième vie pour me baigner de nouveau dans ce miracle ?

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Siggy le Lun 15 Aoû 2016 - 0:07


Siggy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Siggy le Lun 15 Aoû 2016 - 0:10



Je remercie Fires of Pompeii qui m'a offert ce livre lors d'un swap.

Siggy
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Reine Margot le Lun 15 Aoû 2016 - 8:38



Complet, un peu ancien (1960) mais une référence. Se lit très bien, la peinture de la vie dans les villes notamment est pittoresque.



Sympa, début prometteur et une peinture des classes populaires anglaises intéressante et originale. Le récit en revanche est un peu plus académique. J'ai deviné assez vite qui était le mystérieux protecteur de Pip et comment l'affaire finirait.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par LouisBarthas le Lun 15 Aoû 2016 - 9:44



"Elle s'approcha de moi. Instinctivement, je voulus me tourner de l'autre côté, mais une force imprévue poussa ma tête vers elle. Le baratin qui m'était venu facilement quand je ne la regardais pas s'arrêta net. Elle était si belle tout près, les lèvres entrouvertes. Les lèvres d'une femme m'émeuvent quand elles s'approchent, nues, pour un baiser, elles se déshabillent entièrement, du haut des mots jusqu'en bas.
« Ferme ces maudits yeux de poisson.
_ Mais je ne peux pas. Si tu voyais ce que je vois, tu ne pourrais pas les fermer."

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Tem-to le Lun 15 Aoû 2016 - 10:16

Mon coup de foudre de l'été : David Golder d'Irène Némirovsky. J'ai été stupéfait par tant de cruauté romanesque (nourrie d'éléments autobiographiques), de maîtrise narrative, d'habileté stylistique et de limpidité langagière.
D'autres lecteurs de ce roman auraient-ils la gentillesse de confier leur ressenti sur ce redoutable récit ?

Tem-to
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Honchamp le Lun 15 Aoû 2016 - 11:23

Quelques polars :

James Lee Burke. "Lumière du monde". 2016.
Les dernières aventures de Dave Robicheaux, de sa fille Alafair, de son ami Clete et sa fille Gretchen. Tout ce petit monde n'est plus en Louisiane, et séjourne dans le Montana.
Je n'ai pas aimé, contrairement aux autres épisodes. Pas à cause de l'intrigue (un peu cousue de fil blanc toutefois), mais parce que je trouve que cela traîne en longueur (j'avais hâte de finir , non pas parce que cela me tenait en haleine, mais pour en être "débarrassée", et il y 668 pages ).
Et aussi parce que je trouve qu'il y a pas mal d'invraisemblances institutionnelles. Je veux bien admettre que c'est un polar et pas un traité de droit, je veux bien admettre qu'on est aux Etats-Unis et que le port d'armes et l'utilisation des armes à feu n'ont rien de commun avec chez nous, mais autant de morts, pour lesquelles les protagonistes ne sont pas inquiétées ou sortent  blanchis, je doute...
Bref, déçue. Et vous ?

C.Bonini/G.de Cataldo. "Suburra". 2016.
G. de Cataldo est l'auteur du livre devenu un excellent film "Romanzo criminale", sur l'ascension et la décadence dans la délinquance d'une bande de jeunes des quartiers populaires de Rome (contemporaine, pas antique ! ),  "le Libanais", "Le Froid"...
Ce livre-ci y fait allusion et met en scène le même genre de voyous et leurs chefs, opposés cette fois-ci à un intègre chef carabinier, Marco Malatesta, le tout sur fond d'intrigues politiciennes et de spéculation immobilière.
J'ai bien aimé, pour l'intrigue, pour la description de Rome, et parce que certains personnages sont des héros "positifs". Cela fait du bien ! 475 pages.

Enfin, Deon Meyer. "A la trace". 2012.
Une histoire qui se déroule en Afrique du Sud, et mêle trafic de diamants, de rhinocéros, bateaux fantômes, services secrets sud-américains et peu d'états-uniens...
Bref, un livre plaisant sur plus de 700 pages.
(J'aime les polars longs, pour peu que l'intrigue soit nourrie! ).

Sinon, Siggy, merci pour le Dona Tartt, je vais essayer de la trouver. J'ai lu "Le Chardonneret" et j'ai bien aimé : l'histoire d'une jeune homme qui se retrouve en possession d'un tableau de valeur...

Enfin, Louis Barthas, je partage ton intérêt pour Annie Ernaux.
"La place " et "Une femme" sont pour moi des ouvrages irremplaçables sur la filiation, et aussi sur l'appartenance sociale.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Ignatius Reilly le Lun 15 Aoû 2016 - 11:38

Mésopotamie de Jean Bottéro.
Envoyée spéciale de Jean Echenoz. Assez drôle.

Ignatius Reilly
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par Marc S. le Lun 15 Aoû 2016 - 18:40

Faillir être flingué, Céline Minard

Magnifique roman, vrai-faux western. Association peu commune d'inventivité verbale et de narration fluide.

Marc S.
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

Message par LouisBarthas le Lun 15 Aoû 2016 - 22:55

@F.Lemoine a écrit:Et surtout j'ai fini :



Puis-je avoir une deuxième vie pour me baigner de nouveau dans ce miracle ?
Moi, c'est de l'éternité dont j'aurais besoin, je n'ai jamais pu dépasser les 3 pages !
Laughing

_________________
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Mais leur plus grande félicité vient du continuel orgueil de leur savoir. Eux qui bourrent le cerveau des enfants de pures extravagances. - Erasme

Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus

LouisBarthas
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum