Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par coindeparadis le Dim 29 Jan 2017 - 20:01
Je suis tentée....
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas le Dim 5 Fév 2017 - 12:10
@coindeparadis a écrit:Je suis tentée....
C'est une femme très courageuse, calomniée, moquée, qui évoque le possibilité de son assassinat. Mon livre d'elle préféré est Comment peut-on être français. On y trouve une émouvante correspondance imaginaire entretenue avec Montesquieu, qui lui a donné à son arrivée en France la force de surmonter les difficultés de son intégration alors qu'elle fuyait le fascisme islamiste.

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
Kozmic Blues
Niveau 1

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Kozmic Blues le Jeu 23 Fév 2017 - 20:14
Je viens de terminer The Hound of the Baskervilles d'Arthur Conan Doyle. Je n'avais jamais lu aucune des enquêtes de Sherlock Holmes et j'ai réalisé il y a un mois que ça représentait tout de même une sérieuse lacune dans ma culture littéraire d'angliciste. J'avais peur que cela ne me plaise pas, de trouver ces enquêtes ringardes et ridicules sans vraiment savoir pourquoi j'avais ces préjugés. J'ai été très agréablement surprise, on se laisse immédiatement embarqué dans l'enquête, on élabore la sienne en parallèle de celle du célèbre détective et les répliques drôles et pleines d'esprit de ce dernier sont tout à fait savoureuses.

Le précédent livre était d'un genre totalement différent : Am I normal yet? d'Holly Bourne. Il s'agit d'un livre pour ados qui raconte les difficultés rencontrées par une jeune anglaise souffrant de troubles obsessionnels compulsifs.
Je ne suis évidemment pas le public ciblé par ce genre d'ouvrages et j'ai pourtant adoré. Impossible de poser ce livre après l'avoir commencé. Il ne s'agit pas bien sûr d'un chef d'oeuvre littéraire mais je l'ai trouvé très bien écrit, intelligent, à la fois émouvant et très drôle, avec une bonne dose de féminisme. C'est donc sans aucune culpabilité que je me suis lancée cet après-midi dans le tome 2, et je pense dévorer les deux autres tomes qu'il me reste avec le même plaisir.
Mon seul regret : j'aurais aimé les avoir dans ma bibliothèque pendant mon adolescence.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par coindeparadis le Jeu 23 Fév 2017 - 20:29

Je l'avais acheté à sa sortie en 1994 (il a été découvert en 1991) et pas encore lu... Je comprends pourquoi Hetzel à l'époque l'avait refusé. C'est un ouvrage inclassable : futuriste (le passage sur la mort de l'enseignement  plus que visionnaire est délectable) dans son regard sur la société, riche en listes et détails techniques, avec un héros romantique et une fin digne d'un drame bovarien. J'ai passé de bons moments à découvrir cette oeuvre.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas le Jeu 23 Fév 2017 - 21:39
@coindeparadis a écrit:
… le passage sur la mort de l'enseignement plus que visionnaire est délectable.
Par exemple ?

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par coindeparadis le Ven 24 Fév 2017 - 8:27
"Or construire, c'est instruire, c'est tout un pour des hommes d'affaires, l'instruction n'étant, à vrai dire, qu'un genre de construction, un peu moins solide".
(...)
Il parle de la mort de la littérature et des langues  anciennes, des dictionnaires, grammaires, auteurs classiques, inutiles. D'une société où tout le monde a appris à lire mais où personne ne lit plus, à part des ouvrages pragmatiques. De l'école normale, plus du tout attractive, les professeurs étant devenus des déclassés, les étudiants préférant devenir auteurs ou journalistes. Le "crédit instructionnel" gère tout, chapeauté par de hauts fonctionnaires, aucun n'étant "ni savant, ni professeur".
Etc..

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Carabas le Ven 24 Fév 2017 - 11:08
Je l'avais lu à sa sortie et l'avais trouvé effectivement pertinent. Il faudrait que je le relise.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Carabas le Ven 24 Fév 2017 - 11:09
@Kozmic Blues a écrit:Je viens de terminer The Hound of the Baskervilles d'Arthur Conan Doyle. Je n'avais jamais lu aucune des enquêtes de Sherlock Holmes et j'ai réalisé il y a un mois que ça représentait tout de même une sérieuse lacune dans ma culture littéraire d'angliciste. J'avais peur que cela ne me plaise pas, de trouver ces enquêtes ringardes et ridicules sans vraiment savoir pourquoi j'avais ces préjugés. J'ai été très agréablement surprise, on se laisse immédiatement embarqué dans l'enquête, on élabore la sienne en parallèle de celle du célèbre détective et les répliques drôles et pleines d'esprit de ce dernier sont tout à fait savoureuses.
Prescription : voir ensuite la série Sherlock. Very Happy

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
Lady_Sagan
Niveau 3

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Lady_Sagan le Ven 24 Fév 2017 - 12:55
J'ai pu entre deux corrections de brevet me remettre un peu à la lecture personnelle et plaisir (enfin!):

-Lola Bensky de Lily Brett: roman autobiographie mêlant réflexion sur le poids et l'apparence, la déportation et les effets sur les enfants de déportés et le rock des années 60-70. Le livre me tentait bien, les critiques en donnaient un bel aperçu et pourtant je me suis légèrement ennuyée ne trouvant pas l'atmosphère très rock et les conversations très répétitives.

-Au bonheur des ogres de Daniel Pennac: il faut un certain temps pour rentrer dans l'oeuvre, la fin est plus intéressante et l'humour cynique bien meilleur. Le flottement entre fiction et réalité fictive est plutôt intéressant.

-Peggy dans les phares de Marie-Eve Lacasse: très belle écriture, très bon récit à partir de témoignages, de documents... et mon intérêt pour Sagan ne pouvait pas me faire détester ce livre.

Je viens de me lancer dans La Bibliothèque des cœurs cabossés pour l'instant pas trop mal.
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas le Ven 24 Fév 2017 - 18:35
@coindeparadis a écrit:"Or construire, c'est instruire, c'est tout un pour des hommes d'affaires, l'instruction n'étant, à vrai dire, qu'un genre de construction, un peu moins solide".
(...)
Il parle de la mort de la littérature et des langues  anciennes, des dictionnaires, grammaires, auteurs classiques, inutiles. D'une société où tout le monde a appris à lire mais où personne ne lit plus, à part des ouvrages pragmatiques. De l'école normale, plus du tout attractive, les professeurs étant devenus des déclassés, les étudiants préférant devenir auteurs ou journalistes. Le "crédit instructionnel" gère tout, chapeauté par de hauts fonctionnaires, aucun n'étant "ni savant, ni professeur".
Etc..
Merci, c'est intéressant, j'essaierai d'y jeter un coup d'oeil.

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
palomita
Érudit

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par palomita le Jeu 2 Mar 2017 - 11:12
Je suis au bout milieu de la série Les rois maudits , de Maurice Druon en édition intégrale .
J'en avais lu quelques uns il y a très longtemps. Cela se lit toujours aussi bien . Une bonne lecture de vacances, je trouve, qui donne envie de se replonger dans le Moyen Age et de visiter des monuments de l'époque .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
avatar
Mictlantecuhtli
Habitué du forum

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Mictlantecuhtli le Mar 7 Mar 2017 - 17:27
Je lis le petit livre d'Ivan Cadeau sur la guerre de Corée, cette Forgotten War très peu étudiée en France, malheureusement...


_________________
Ō miserās hominum mentēs, ō pectora cæca !
Quālibus in tenebrīs uītæ quantīsque perīclīs
dēgitur hoc æuī quodcumquest ! Nōnne uidēre
nīl aliud sibi nātūram lātrāre, nisi ut quī
corpore sēiūnctus dolor absit — mente fruātur
iūcundō sēnsū, cūrā sēmōta metūque ?
avatar
Soir
Fidèle du forum

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Soir le Mar 7 Mar 2017 - 18:10
@Mictlantecuhtli a écrit:Je lis le petit livre d'Ivan Cadeau sur la guerre de Corée, cette Forgotten War très peu étudiée en France, malheureusement...

Que penses-tu du livre ?
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par coindeparadis le Mer 29 Mar 2017 - 21:05
J'ai relu 30 ans plus tard Une soupe aux herbes sauvages d'Emilie Carles.
A mes yeux les instituteurs sont responsables de toute la société. Ce sont eux qui ouvrent l'esprit aux gosses, qui leur montrent ce qui est bien et ce qui est mal. Cette responsabilité était maintenant la mienne et je devais en assumer les conséquences. Je me sentais suffisamment courageuse et patiente pour y parvenir, parce que, quand on a des gosses avec soi, il ne suffit pas de leur apprendre à lire, à écrire et à compter, il faut aussi leur apprendre à lire entre les lignes c'est-à-dire à réfléchir et à penser par eux-mêmes, et ça, ce n'est pas toujours facile. Ce qui est essentiel, c'est qu'un enfant dans une classe, n'importe lequel, se sente aimé et considéré, qu'il sente que le maître ou la maîtresse ne le prend pas pour un numéro ni pour un polichinelle, et que tout ce qu'on lui demande, c'est pour son bien. A partir de là bien des choses peuvent se passer, mais il faut de l'amour pour y parvenir. Sans amour il vaut mieux ne pas enseigner, il vaut mieux faire un autre métier. Pour moi c'était une vocation.
(...)
… ici, les gens ne lisent rien, c'est ça le désastre. Mon père que j'adorais était de cette race-là, il n'avait jamais lu un livre de sa vie, ni un journal. Je me souviens, au moment de mon mariage c'est une des choses qu'il avait reproché à Jean, il avait dit comme l'ultime preuve de sa bonne foi : « Il lit trop », montrant ainsi où se trouvait sa méfiance et sa peur. Comment pourraient-ils penser par eux-mêmes après ça, ils ne sont pas avec un auteur ou contre, ni pour une idée, ni contre. En définitive ce manque, ça ne leur apprend qu'une chose, à se taire et à vivre dans un monde qui se tait, tout comme l'eau qui dort. Le moindre souffle, la moindre parole qui sort de l'ordinaire les fait fuir. C'était ça les paysans ici, et à peu de chose près c'est encore ça , car s'il y a eu ces changements c'est uniquement d'un point de vue matériel, pour le reste ils sont toujours les mêmes : la conversation, la participation, tout simplement être contre et le dire si on le pense, ça ils ne le connaissent pas.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Ignatius Reilly
Fidèle du forum

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Ignatius Reilly le Sam 1 Avr 2017 - 11:58
Je viens de lire Il se passe quelque- chose de Jérôme Ferrari, lauréat du Prix Goncourt en 2012 pour Le Sermon sur la chute de Rome. Il se passe quelque- chose est un recueil des chroniques hebdomadaires qu'il a données à La Croix en 2016. Il parle beaucoup de culture et d'enseignement en tant que professeur en lycée. J'ai aimé ses réflexions qui accordent beaucoup d' importance au sens des mots, même si je ne suis pas nécessairement en accord avec tout ce qu'il peut écrire. Mais pour la qualité et l' honnêteté de la réflexion, je conseille ce petit livre.

J'ai lu aussi une nouvelle traduction des Montagnes de la folie de H. P. Lovecraft par François Bon. Une récente émission de Mauvais genres sur France Culture était d'ailleurs consacrée à l'actualité de Lovecraft et à son héritage. La présente traduction est paraît- il très fidèle. J'ai aimé la richesse du vocabulaire nonobstant le style par moment ampoulé. Je vais me procurer les autres traductions de François Bon.
avatar
juju
Esprit éclairé

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par juju le Ven 14 Avr 2017 - 16:37


Une mère essaie de sauver son grand fils à la dérive en l'emmenant faire un périple à cheval au Kirghizistan.



Un livre que j'ai dévoré. A Aigues-Mortes, en 1893, le destin d'une jeune fille amoureuse d'un italien. Toile de fond historique intéressante.



Un jeune indien part faire ses études de médecine aux Etats-Unis, mais revient parfois sur sa terre natale et subit l'influence de sa mère.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par coindeparadis le Ven 14 Avr 2017 - 17:45
J'ai relu ce roman et pas retrouvé les émotions de la première fois...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas le Ven 14 Avr 2017 - 22:01
@coindeparadis a écrit:J'ai relu 30 ans plus tard Une soupe aux herbes sauvages d'Emilie Carles.
A mes yeux les instituteurs sont responsables de toute la société. Ce sont eux qui ouvrent l'esprit aux gosses, qui leur montrent ce qui est bien et ce qui est mal. Cette responsabilité était maintenant la mienne et je devais en assumer les conséquences. Je me sentais suffisamment courageuse et patiente pour y parvenir, parce que, quand on a des gosses avec soi, il ne suffit pas de leur apprendre à lire, à écrire et à compter, il faut aussi leur apprendre à lire entre les lignes c'est-à-dire à réfléchir et à penser par eux-mêmes, et ça, ce n'est pas toujours facile. Ce qui est essentiel, c'est qu'un enfant dans une classe, n'importe lequel, se sente aimé et considéré, qu'il sente que le maître ou la maîtresse ne le prend pas pour un numéro ni pour un polichinelle, et que tout ce qu'on lui demande, c'est pour son bien. A partir de là bien des choses peuvent se passer, mais il faut de l'amour pour y parvenir. Sans amour il vaut mieux ne pas enseigner, il vaut mieux faire un autre métier. Pour moi c'était une vocation.
(...)
… ici, les gens ne lisent rien, c'est ça le désastre. Mon père que j'adorais était de cette race-là, il n'avait jamais lu un livre de sa vie, ni un journal. Je me souviens, au moment de mon mariage c'est une des choses qu'il avait reproché à Jean, il avait dit comme l'ultime preuve de sa bonne foi : « Il lit trop », montrant ainsi où se trouvait sa méfiance et sa peur. Comment pourraient-ils penser par eux-mêmes après ça, ils ne sont pas avec un auteur ou contre, ni pour une idée, ni contre. En définitive ce manque, ça ne leur apprend qu'une chose, à se taire et à vivre dans un monde qui se tait, tout comme l'eau qui dort. Le moindre souffle, la moindre parole qui sort de l'ordinaire les fait fuir. C'était ça les paysans ici, et à peu de chose près c'est encore ça , car s'il y a eu ces changements c'est uniquement d'un point de vue matériel, pour le reste ils sont toujours les mêmes : la conversation, la participation, tout simplement être contre et le dire si on le pense, ça ils ne le connaissent pas.
Merci, ça me donne envie...

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas le Sam 15 Avr 2017 - 0:04


"Du XIe au XIIIe siècle, l'Orient musulman et byzantin connaît donc un profond déclin, provoqué à la fois par des agressions externes et par des blocages politiques et culturels internes. Réduit à la défensive, il est alors irrémédiablement surclassé par un Occident en plein essor."

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas le Dim 21 Mai 2017 - 11:05


"Ier juin - 4 juin 1940 / Décembre 1974
C'est le 3 juin que mon frère a été tué près de Dunkerque. J'ai arraché ensuite la page que j'avais écrite à cette date, par honte sans doute. La veille « je me traînais d'un d'un fauteuil à l'autre ». Nous avons su qu'on lui avait appris, ce jour-là, qu'il n'embarquerait pas pour l'Angleterre, et contre-attaquerait le lendemain matin. Il avait dû avoir un grand espoir, sortir de l'enfer, et comprendre, et devoir accepter, qu'il n'en réchapperait pas. Le dernier jour où il a vu tomber la nuit, et au milieu de quel bruit et de quelle angoisse, j'étais occupé de mes petites affaires, qui me semblaient importantes.
C'est pourquoi il ne faudrait juger personne."

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par coindeparadis le Dim 21 Mai 2017 - 11:43
Mémoires de l'auteur de 10 à 14 ans entre des grands-parents ouvriers communistes et des parents commerçants et rêvant d'être de nouveaux riches.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Hervé Hervé le Mar 23 Mai 2017 - 13:25



_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
avatar
Boby Crick
Je viens de m'inscrire !

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Boby Crick le Mar 23 Mai 2017 - 15:53
on m'initie à la science fiction, et j'avoue qu'on me fait très bien commencer Smile
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par coindeparadis le Sam 27 Mai 2017 - 8:44

Cet essai, qui se veut pragmatique avant tout, présente des méthodes, conseils, adaptés aux enfants à HP. Ils s'adressent avant tout aux enfants d'élémentaire et collège. Pour les plus jeunes, je conseillerai plutôt "Le petit surdoué de 6 mois à 6 ans" de Monique de Kermadec.
Cet ouvrage nécessite d'abord d'avoir lu d'autres livres qui décrivent scientifiquement le fonctionnement spécifique de ces enfants. On pourra ensuite piocher dans les deux volets de "l'enfant précoce au quotidien" que sont le rôle des parents et celui des enseignants. La partie dévolue à la famille me semble, certes étayée par des réalités (curiosité insatiable, besoin de repos cognitif, créativité...), mais on part du postulat que le parent doit se consacrer exclusivement à son enfant , ce à quoi je n'adhère pas du tout. La partie qui évoque l'école est, elle, plus intéressante. On y trouve une grille pour détecter les EIP qui ne s'appuie pas sur la réussite scolaire. On y a aborde aussi la fonctionnement intuitif plutôt que séquentiel, la résolution de problèmes (l'élève trouve la réponse sans même savoir comment), la nécessité de faire deux choses en même temps pour stimuler attention et mémoire (d'où la tendance à gigoter, tripoter sa gomme...). Je regrette toutefois que l'auteur développe beaucoup (voire trop) certains points au détriment d'autres informations comme l'hypersensibilité au bruit, le besoin de travailler seul à son bureau... A lire donc, en complément d'autres ouvrages.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas le Dim 11 Juin 2017 - 23:18


"…mais à présent je n'admets aucune coopération avec un pouvoir soviétique qui discrédite les idéaux de la révolution et se cache hypocritement sous le nom de soviet dont il ne fait en réalité aucun état, gouvernant selon les mots d'ordre d'une poignée d'intellectuels - le Comité central, cramponné au pouvoir."


_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
Prune
Niveau 7

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Prune le Sam 24 Juin 2017 - 10:32
Je suis entrain de lire L'insoutenable légèreté de l'être. J'en avais entendu beaucoup parler en bien. Je suis un peu perplexe. Par rapport au côté "questionnement existentiel" ou "interrogation sur le sens de la vie", je crois que je préfère un Sartre ou un Camus. Il y a des ruptures chronologiques qui peuvent perturber la compréhension.  Il est surtout question d'amour et de maîtresse, on est pris entre différentes conceptions en même temps que l'auteur semble vouloir nous en imposer une... Qu'en pensez-vous ? L'avez-vous aimé ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum