Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
nicole 86
Niveau 9

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par nicole 86 le Lun 12 Nov 2018 - 21:02
J'attendais avec impatience le dernier roman de Metin Arditi : Carnaval noir
Les premières pages donnent le rythme mais vers le milieu tout s'enlise malgré l'érudition, malgré les échos entre XVI et XXI siècles. Un livre écrit trop rapidement qui se brûle les ailes dans la théorie du remplacement et les complots au sein de la Curie même si l'idée de base est séduisante. J'avais tellement aimé L'enfant qui mesurait le monde que je suis vraiment déçue. Je précise que je n'ai pas encore lu Le Roman de la Rose auquel certains commentateurs se réfèrent.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Oudemia le Lun 12 Nov 2018 - 21:31
@Catalunya a écrit:Je suis en train de lire Splendeurs et Misères des Courtisanes, après avoir lu le Cousin Pons. On est d'accord pour dire que l'accent allemand/alsacien de Schmucke ou du Baron de Nucingen est absolument insupportable? On comprend un mot sur deux et cela rend la lecture très déplaisante lorsque ces deux personnages interviennent. Je ne comprends pas bien l'intérêt pour Balzac de faire parler ces deux hommes ainsi...
Effet de réalisme, tout simplement.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Celadon le Lun 26 Nov 2018 - 7:52
Quelqu'un l'a lu ?
http://www.slate.fr/story/170106/yuval-noah-harari-disrupteur-histoire-silicon-valley-sapiens
Parmi les arguments les plus controversés de Harari, l'idée que la transition de petites communautés de chasseurs-cueilleurs vers de grandes agglomérations agricoles aurait été une perte nette pour les êtres humains. «[D]ans l’ensemble»1, écrit Harari, «les fourrageurs jouissaient apparemment d’un mode de vie plus confortable et gratifiant que la plupart des paysans, bergers, travailleurs et employés de bureau qui leur succédèrent.» Leurs activités quotidiennes étaient plus variées et intéressantes, leurs régimes plus équilibrés, leurs sociétés plus égalitaires et leurs corps en meilleure forme. Un argument quintessentiellement hararien: il surfe sur des modes contemporaines (dans ce cas, celle des régimes «paléo») tout en soulignant la myopie des individus qui les suivent. Tout lecteur affirmant préférer, s'il avait le choix, garder les antibiotiques, le chauffage central et l'Anneau des Nibelungen est obligé de se rappeler combien de gens dans le monde survivent aujourd'hui sans pouvoir accéder à de tels luxes. «Si vous partez du point de vue des classes moyennes des sociétés prospères actuelles», précise Harari dans le Guardian, la révolution agricole a tout d'une très bonne idée. «Mais si vous vous mettez dans la perspective d'un Bangladais qui travaille 12 heures par jour dans un atelier clandestin» –le résultat final de cette révolution– «alors c'est une très mauvaise idée».
Cath
Bon génie

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Cath le Lun 26 Nov 2018 - 10:00
Oui, c'est excellent. J'ai lu ses 3 derniers livres, j'en ai fini un hier soir.
Lis Sapiens.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Celadon le Mar 27 Nov 2018 - 7:54
OK merci Cath !
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas le Mer 28 Nov 2018 - 18:29
@Celadon a écrit:Quelqu'un l'a lu ?
http://www.slate.fr/story/170106/yuval-noah-harari-disrupteur-histoire-silicon-valley-sapiens
je l'ai lu sur un conseil. C'est très superficiel. Harari est un néolibéral transhumaniste - on les appelle aussi progressistes : les idolâtres du Progrès qui croient aux vertus émancipatrices du capitalisme avec son Marché, son individualisme, son culte de la technique et les recherches sur l'homme augmenté. C'est un travail de deuxième main. Pour lui, conformément au dogme libéral, c'est l'argent, l'intérêt privé et les relations commerciales qui unissent le mieux les hommes entre eux. Pour résoudre la crise, sa seule réponse est technologique : la science nous sauvera parce qu'elle nous a toujours sauvés, les scientifiques « trouveront».
Sur la question de la crise des civilisations, les livres de Jared Diamond - qui lui est biologiste, physiologiste et a vécu avec les sociétés premières de Nouvelle-Guinée - sont bien plus intéressants.


_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
LouisBarthas
Neoprof expérimenté

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par LouisBarthas le Lun 31 Déc 2018 - 0:39


"Avant de quitter Banios, les Allemands incendient les deux granges. La Gestapo rend visite à Mme Paganel, mère de Paul Mathou, pour lui proposer de lui rendre son fils si elle consent à donner des renseignements sur le chef Bernard. Mme Paganel connaît bien Bernard, elle sait où vivent sa mère, son épouse et ses enfants. Ardente patriote, elle ne dit rien et habilement obtient même des renseignements. Elle se rend compte que les allemands connaissent bien Bernard physiquement, mais sans rien savoir de plus. Elle le prévient du danger."

_________________
Aller apprendre l'ignorance à l'école, c'est une histoire qui ne s'invente pas ! - Alexandre Vialatte
A quels enfants allons-nous laisser le monde ? - Jaime Semprun
Le véritable ennemi, c'est l'esprit réduit à l'état de gramophone. - George Orwell
Chaque génération, sans doute, se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est peut-être plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde ne se défasse. - Albert Camus
avatar
Oxford
Habitué du forum

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Oxford le Lun 31 Déc 2018 - 12:14


Suis plongée dans ces cinquante-huit conversations avec des chauffeurs de taxi du Caire qui composent un tableau fascinant de la vie quotidienne en Egypte à un moment clé (avril 2005-mars 2006) du règne du président Hosni Moubarak. Humour et remarquable lucidité sociopolitique de ces échanges, une excellente découverte.

Joyeuse nuit de la saint Sylvestre à tous santeverre

_________________
Tutti i ghjorna si n'impara.
avatar
Lucrezia
Niveau 9

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Lucrezia le Lun 31 Déc 2018 - 20:28
Lu hier : N'espérez pas vous débarrasser des livres, entretien avec Carrière et Eco.

Livre distrayant, délassant ; j'ai apprécié cette conversation tenue par des gens intelligents et passionnés, parsemée d'anecdotes plaisantes. Un bol d'air agréable et bienvenu.

Lu aujourd'hui : Meurtre en Mésopotamie, de Christie.

Un classique. J'ai regretté la mauvaise qualité de la traduction, avec des horreurs telles que "au jour d'aujourd'hui", mais j'ai tout de même apprécié l'intrigue.

_________________
« Ὁ βίος βραχύς, ἡ δὲ τέχνη μακρή, ὁ δὲ καιρὸς ὀξύς, ἡ δὲ πεῖρα σφαλερή, ἡ δὲ κρίσις χαλεπή. »  Hippocrate
Contenu sponsorisé

Re: Nos dernières lectures (tome 4)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum