Peut-on refuser de faire un EPI ?

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par bernardo le Mer 22 Juin 2016 - 19:32

@kioupsPBT a écrit:Il prend 2 h sur les 4,5 h du prof de français de 6 D ? Et personne ne dit rien ?

Ce n'est pas que sur les 4,5 heures du professeur de français : chez nous, l'AP en 6e c'est une heure prise sur le français, une sur les maths, une sur l'anglais : le stagiaire prend 2 de ces 3 heures (dont l'heure de français).

Je vais reprendre ce que j'ai écrit en le précisant et en le développant :

La subtilité des tableaux d'horaires c'est que les +3 ou les +4 sont incluses dans les tableaux : si on fait l'addition du nombre d'heures matière par matière, ça fait 26.

Donc le +3 et le +4 sont en fait un -3 et un -4 à "choisir" (vive la liberté) dans les 26 heures globales, choix qui dépend de chaque établissement (vive l'autonomie).

Ceci a déjà été dit depuis longtemps mais il y encore des collègues qui pensent que c'est sans conséquence ; ils préfèrent considérer que ces 3 ou 4 heures sont noyées dans le poisson (dans la masse globale des 26 heures) donc indolores alors que ces heures sont au contraire du poison qui agit lentement.

Un seul exemple dans mon collège (exemple réel, non théorique) : un "stagiaire 18 h" arrive en français ; ma chef "propose" que "le stagiaire prenne deux 4èmes à 5h , une 5ème à 5h (en réalité 4.75 compte tenu de l'epi de début langues et culture de l'antiquité) et 2h d'AP de 6D et 1H d'AP de la 5ème B".

Moralité : vous avez compris que le stagiaire a, pour compléter son service, 3 heures de cours avec des élèves qu'il n'a pas en classe entière (ça lui fait en tout 5 classes différentes).

Donc le stagiaire prend (le pauvre, il n'y est pour rien) 2 heures sur les 3 heures d'AP de la 6eD (donc 26-2 = 24) et l'heure d'AP de la 5eB (donc 26-1 = 25).

On se consolera en disant que le stagiaire va se concerter avec les 2 professeurs de 6eD et avec le professeur de 5eB à qui on retire à chacun une heure. Comme ça l'heure perdue ne serait pas tout à fait perdue ... Sauf que :

1°) je vois mal le stagiaire trouver le temps de se concerter avec 3 professeurs en plus de tout ce qu'il aura à "gérer" cette année

2°) ce que moi (je suis le professeur de français de la 5eB) j'avais prévu de faire à ma manière pendant cette heure (faire cours comme une heure normale donc ne pas tenir compte de la dénomination "AP"), je ne pourrai plus le faire ; et même si le stagiaire acceptait (ce que je ne souhaite pas) une feuille de route pour faire ce que je lui dirais de faire (une partie de mon cours), il ne le ferait de toute façon pas de la même manière que moi (problème de cohérence dans les méthodes et de continuité dans les contenus, le stagiaire étant par obligation un moderne alors que par choix je suis un gros réac'.)

Conclusion :

1°) pour les élèves, il y a le professeur de la classe, moi, qui fait 3,75 heures ... et un professeur qui fait seulement une heure ... Ce n'est pas pareil que si c'était moi qui faisait tout seul les 4,75 h. "Ce n'est pas pareil" est un euphémisme. Je soutiens, moi, que c'est moins bien pour les élèves

2°) ce que j'avais prévu de faire en 4,75 heures, je vais devoir le concentrer sur 3,75. Je ne vois pas en quoi c'est un progrès ; je ne vois pas comment cela va m'aider à "l'accompagnement pédagogique" de mes élèves.

Et là je ne parle que d'un stagiaire.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par bernardo le Mer 22 Juin 2016 - 19:34

@Isis39 a écrit:Et vos IPR, ils en disent quoi ?

L'impression que j'ai c'est qu'ils sont au service des CDE qui sont en première ligne pour appliquer par tous les moyens possibles (y compris chez nous le fait de ne pas faire de conseil pédagogique, pourtant obligatoire dans les textes) la réforme.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Isis39 le Mer 22 Juin 2016 - 19:35

@bernardo a écrit:
@Isis39 a écrit:Et vos IPR, ils en disent quoi ?

L'impression que j'ai c'est qu'ils sont au service des CDE qui sont en première ligne pour appliquer par tous les moyens possibles (y compris chez nous le fait de ne pas faire de conseil pédagogique, pourtant obligatoire dans les textes) la réforme.

Vous les avez joint pour expliquer votre problème ? Les IPR ne sont pas aux ordres des CDE.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par bernardo le Mer 22 Juin 2016 - 19:40

@Isis39 a écrit:
@bernardo a écrit:
@Isis39 a écrit:Et vos IPR, ils en disent quoi ?

L'impression que j'ai c'est qu'ils sont au service des CDE qui sont en première ligne pour appliquer par tous les moyens possibles (y compris chez nous le fait de ne pas faire de conseil pédagogique, pourtant obligatoire dans les textes) la réforme.

Vous les avez joint pour expliquer votre problème ? Les IPR ne sont pas aux ordres des CDE.

Explique-toi Isis. Tu as l'air de sous-entendre que ce que j'ai expliqué serait illégal. Mais si je lis le décret et la circulaire, je ne vois pas du tout ce qui le contre-indique. Il me semble même au contraire que c'est ça l'esprit de la réforme, son essence : la possibilité de gérer les postes avec souplesse, en utilisant les heures d'AP (et pourquoi pas d'EPIS) en compléments de service.
Est-ce que ça ne se passe pas déjà comme cela dans les lycées ?

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Isis39 le Mer 22 Juin 2016 - 19:44

@bernardo a écrit:
@Isis39 a écrit:
@bernardo a écrit:
@Isis39 a écrit:Et vos IPR, ils en disent quoi ?

L'impression que j'ai c'est qu'ils sont au service des CDE qui sont en première ligne pour appliquer par tous les moyens possibles (y compris chez nous le fait de ne pas faire de conseil pédagogique, pourtant obligatoire dans les textes) la réforme.

Vous les avez joint pour expliquer votre problème ? Les IPR ne sont pas aux ordres des CDE.

Explique-toi Isis. Tu as l'air de sous-entendre que ce que j'ai expliqué serait illégal. Mais si je lis le décret et la circulaire, je ne vois pas du tout ce qui le contre-indique. Il me semble même au contraire que c'est ça l'esprit de la réforme, son essence : la possibilité de gérer les postes avec souplesse, en utilisant les heures d'AP (et pourquoi pas d'EPIS) en compléments de service.
Est-ce que ça ne se passe pas déjà comme cela dans les lycées ?

Je dis juste que ce n'est pas l'esprit de la réforme, que ce sont des interprétations abusives des CDE et que les IPR (les miens en tout cas) seraient totalement contre.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par kioupsPBT le Mer 22 Juin 2016 - 20:13

Je ne comprends vraiment pas comment fonctionne votre répartition... Les heures d'AP/EPI sont sur les heures de cours, je ne vois pas comment elles peuvent compléter les services. Par contre, les heures de marge sont là pour compléter les services. Et c'est ça qui va bien foutre le bazar dans 2 ans quand elles vont disparaître...

kioupsPBT
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par bernardo le Mer 22 Juin 2016 - 21:44

Je résume les deux dernières interventions : ce n'est pas l'esprit de la réforme et les heures d'AP/EPI sont sur les heures de cours.
Le problème c'est que ces mots (répétés comme un mantra ?) sont en flagrante contradiction avec ce que je lis ici sur tous les topics qui parlent de la réforme, avec ce qu'il se passe dans mon collège (et il me semble que j'ai pris le temps d'expliquer clairement l'exemple du stagiaire) et dans tous les collèges où j'ai des contacts.
Je me permets donc de douter.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Ilse le Mer 22 Juin 2016 - 21:51

@bernardo a écrit:
@kioupsPBT a écrit:Oui, c'est complètement en dehors des clous. Les heures d'AP et EPI n'ont pas apparaître dans les emplois du temps. Par contre, il va y avoir des dédoublements, co-animations, en veux-tu, en voilà !! Qui disparaîtront dans 2 ans avec les heures de marge...

Inexact : les heures d'AP apparaissent comme telles dans les emplois du temps. Pour les EPIS, ça n'apparaît pas … dans le meilleur des cas (pour l'instant le plus souvent).

Chez nous, ni l'AP, ni les EPi n'apparaitront dans les EDT, puisqu'on les fait sur nos heures !
On devra juste l'indiquer sur le cahier de texte quand on en fera.
En français, nous avons 1h de groupe quinzaine pour toutes les classes, faites par le prof de la classe, pour travailler l'écrit, l'oral... avec 2 groupes (de "compétences")

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Carrie7 le Mer 22 Juin 2016 - 21:59

Eh bien doutez si vous voulez, mais dans mon établissement, c'est pareil, le CDE a été super clair, les heures d'AP et EPI sont inclues dans nos horaires.
Pour l'AP, on s'est engagés en maths et en lettre à en "faire", c'est à dire à désigner comme AP toute séance d'exos avec un minimum de différenciation.
pour les EPI, on a choisi des thèmes collant parfaitement à nos programmes, perte de temps proche de zéro, et c'est inclus dans nos horaires. La marge a été utilisée pour les langues anciennes et un complément horaire en maths au cycle 4 notamment.

Carrie7
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Fantômette le Mer 22 Juin 2016 - 22:04

Les heures d'AP complètent les services quand elles sont organisées en alignements permis par l'utilisation de la marge. Dans mon clg, ça sera l'année prochaine comme dans celui de Bernardo: pour 2 classes alignées sur un créneau maths par exemple, un 3e prof de maths qui n'a aucune des 2 classes vient se greffer pour faire de l'AP maths. Je crois que la nuance de taille est là :  l'AP n'est pas fait sur une "heure de cours", il est fait sur une heure discipline. A partir de ce principe, il est possible qu'il soit fait par un autre prof si celui-ci relève de la même discipline.
L'esprit de la réforme, c'est bien de faire de l'AP un paramètre d'ajustement des services, de gérer avec plus de flexibilité et de developper les échanges de classes. En tout cas ce n'est certainement pas d'aider les élèves.

Avec ce bord**, les profs des disciplines qui feront de l'AP ont refusé de faire des EPI, les autres matières s'en chargeront.

_________________
"La dictature s'épanouit sur le terreau de l'ignorance." G.Orwell

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par musa le Mer 22 Juin 2016 - 22:56

@Isis39 a écrit:
@bernardo a écrit:
@Isis39 a écrit:
@bernardo a écrit:

L'impression que j'ai c'est qu'ils sont au service des CDE qui sont en première ligne pour appliquer par tous les moyens possibles (y compris chez nous le fait de ne pas faire de conseil pédagogique, pourtant obligatoire dans les textes) la réforme.

Vous les avez joint pour expliquer votre problème ? Les IPR ne sont pas aux ordres des CDE.

Explique-toi Isis. Tu as l'air de sous-entendre que ce que j'ai expliqué serait illégal. Mais si je lis le décret et la circulaire, je ne vois pas du tout ce qui le contre-indique. Il me semble même au contraire que c'est ça l'esprit de la réforme, son essence : la possibilité de gérer les postes avec souplesse, en utilisant les heures d'AP (et pourquoi pas d'EPIS) en compléments de service.
Est-ce que ça ne se passe pas déjà comme cela dans les lycées ?

Je dis juste que ce n'est pas l'esprit de la réforme, que ce sont des interprétations abusives des CDE et que les IPR (les miens en tout cas) seraient totalement contre.

Ce n'est pas non plus le discours tenu par l'IPR qui est venu prêcher chez nous. J'hésite d'ailleurs à le contacter. Mais je pense qu'il afficherait une belle solidarité de façade avec le chef d'établissement.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Isis39 le Jeu 23 Juin 2016 - 8:07

@musa a écrit:
@Isis39 a écrit:
@bernardo a écrit:
@Isis39 a écrit:

Vous les avez joint pour expliquer votre problème ? Les IPR ne sont pas aux ordres des CDE.

Explique-toi Isis. Tu as l'air de sous-entendre que ce que j'ai expliqué serait illégal. Mais si je lis le décret et la circulaire, je ne vois pas du tout ce qui le contre-indique. Il me semble même au contraire que c'est ça l'esprit de la réforme, son essence : la possibilité de gérer les postes avec souplesse, en utilisant les heures d'AP (et pourquoi pas d'EPIS) en compléments de service.
Est-ce que ça ne se passe pas déjà comme cela dans les lycées ?

Je dis juste que ce n'est pas l'esprit de la réforme, que ce sont des interprétations abusives des CDE et que les IPR (les miens en tout cas) seraient totalement contre.

Ce n'est pas non plus le discours tenu par l'IPR qui est venu prêcher chez nous. J'hésite d'ailleurs à le contacter. Mais je pense qu'il afficherait une belle solidarité de façade avec le chef d'établissement.
Pourquoi imaginer cela s'il a dit le contraire en formation ?

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Olympias le Jeu 23 Juin 2016 - 8:13

@Carrie7 a écrit:Eh bien doutez si vous voulez, mais dans mon établissement, c'est pareil, le CDE a été super clair, les heures d'AP et EPI sont inclues dans nos horaires.
Pour l'AP, on s'est engagés en maths et en lettre à en "faire", c'est à dire à désigner comme AP toute séance d'exos avec un minimum de différenciation.
pour les EPI, on a choisi des thèmes collant parfaitement à nos programmes, perte de temps proche de zéro, et c'est inclus dans nos horaires. La marge a été utilisée pour les langues anciennes et un complément horaire en maths au cycle 4 notamment.
Normalement c'est ce qui devrait se passer. Le problème de cette réforme c'est son potentiel économique et les dérives qu'elle va entraîner.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par bernardo le Jeu 23 Juin 2016 - 8:26

@Fantômette a écrit:Les heures d'AP complètent les services quand elles sont organisées en alignements permis par l'utilisation de la marge. Dans mon clg, ça sera l'année prochaine comme dans celui de Bernardo: pour 2 classes alignées sur un créneau maths par exemple, un 3e prof de maths qui n'a aucune des 2 classes vient se greffer pour faire de l'AP maths. Je crois que la nuance de taille est là :  l'AP n'est pas fait sur une "heure de cours", il est fait sur une heure discipline. A partir de ce principe, il est possible qu'il soit fait par un autre prof si celui-ci relève de la même discipline.
L'esprit de la réforme, c'est bien de faire de l'AP un paramètre d'ajustement des services, de gérer avec plus de flexibilité et de developper les échanges de classes. En tout cas ce n'est certainement pas d'aider les élèves.

Avec ce bord**, les profs des disciplines qui feront de l'AP ont refusé de faire des EPI, les autres matières s'en chargeront.

Le stagiaire français dont j'ai parlé plus haut prend une heure sur les 26 en 5e et deux heures sur les 26 en 6e ; ce ne sont pas des heures professeur (heures "marge").
Le professeur de français qui a la classe entière partage donc sa classe avec le stagiaire (ce dernier n'ayant qu'une heure).
Je dis que c'est une heure perdue parce que le professeur de français qui a la classe entière va réorganiser sa progression pour pouvoir la faire avec une heure de moins.
Et si un jour on supprime définitivement une heure d'AP, ça ne le choquera pas plus que ça : il se sera déjà habitué à travailler avec une heure de moins.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par kioupsPBT le Jeu 23 Juin 2016 - 8:33

Mais vous utilisez comment les heures de marge alors ?

Je comprends tout à fait que vous ne supportiez pas la réforme... Déjà que quand on une répartition "normale", qu'on ne se prend pas la tête avec l'AP et les EPI, c'est loin d'être simple mais là, je trouve ça vraiment hallucinant !


kioupsPBT
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Isis39 le Jeu 23 Juin 2016 - 8:34

@bernardo a écrit:
@Fantômette a écrit:Les heures d'AP complètent les services quand elles sont organisées en alignements permis par l'utilisation de la marge. Dans mon clg, ça sera l'année prochaine comme dans celui de Bernardo: pour 2 classes alignées sur un créneau maths par exemple, un 3e prof de maths qui n'a aucune des 2 classes vient se greffer pour faire de l'AP maths. Je crois que la nuance de taille est là :  l'AP n'est pas fait sur une "heure de cours", il est fait sur une heure discipline. A partir de ce principe, il est possible qu'il soit fait par un autre prof si celui-ci relève de la même discipline.
L'esprit de la réforme, c'est bien de faire de l'AP un paramètre d'ajustement des services, de gérer avec plus de flexibilité et de developper les échanges de classes. En tout cas ce n'est certainement pas d'aider les élèves.

Avec ce bord**, les profs des disciplines qui feront de l'AP ont refusé de faire des EPI, les autres matières s'en chargeront.

Le stagiaire français dont j'ai parlé plus haut prend une heure sur les 26 en 5e et deux heures sur les 26 en 6e ; ce ne sont pas des heures professeur (heures "marge").
Le professeur de français qui a la classe entière partage donc sa classe avec le stagiaire (ce dernier n'ayant qu'une heure).
Je dis que c'est une heure perdue parce que le professeur de français qui a la classe entière va réorganiser sa progression pour pouvoir la faire avec une heure de moins.
Et si un jour on supprime définitivement une heure d'AP, ça ne le choquera pas plus que ça : il se sera déjà habitué à travailler avec une heure de moins.
On ne peut pas supprimer des heures disciplinaires qui sont inscrites dans le décret ! Ou alors on fait une nouvelle réforme.
Ce sont les heures de marge qu'on risque de voir supprimées.
Pourquoi ce stagiaire n'a-t-il pas une heure de marge pour dédoubler l'heure d'AP du collègue de français ?

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par kioupsPBT le Jeu 23 Juin 2016 - 8:36

@Fantômette a écrit:Les heures d'AP complètent les services quand elles sont organisées en alignements permis par l'utilisation de la marge. Dans mon clg, ça sera l'année prochaine comme dans celui de Bernardo: pour 2 classes alignées sur un créneau maths par exemple, un 3e prof de maths qui n'a aucune des 2 classes vient se greffer pour faire de l'AP maths. Je crois que la nuance de taille est là :  l'AP n'est pas fait sur une "heure de cours", il est fait sur une heure discipline. A partir de ce principe, il est possible qu'il soit fait par un autre prof si celui-ci relève de la même discipline.
L'esprit de la réforme, c'est bien de faire de l'AP un paramètre d'ajustement des services, de gérer avec plus de flexibilité et de developper les échanges de classes. En tout cas ce n'est certainement pas d'aider les élèves.

Avec ce bord**, les profs des disciplines qui feront de l'AP ont refusé de faire des EPI, les autres matières s'en chargeront.

Chez nous, c'est pareil sauf qu'on remplace "heure d'AP" par "heure de marge". On fait absolument ce qu'on veut sur ces heures (peut-être de l'AP mais certainement pas uniquement...). Par contre, ce n'est pas forcément un prof de la matière (les profs de SP et SVT interviennent en maths en 6ème).

L'AP n'est pas du tout un paramètre d'ajustement des services... Ce sont les heures de marge ! qui disparaîtront probablement d'ici 2 ans...

kioupsPBT
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Isis39 le Jeu 23 Juin 2016 - 8:43

@kioupsPBT a écrit:
@Fantômette a écrit:Les heures d'AP complètent les services quand elles sont organisées en alignements permis par l'utilisation de la marge. Dans mon clg, ça sera l'année prochaine comme dans celui de Bernardo: pour 2 classes alignées sur un créneau maths par exemple, un 3e prof de maths qui n'a aucune des 2 classes vient se greffer pour faire de l'AP maths. Je crois que la nuance de taille est là :  l'AP n'est pas fait sur une "heure de cours", il est fait sur une heure discipline. A partir de ce principe, il est possible qu'il soit fait par un autre prof si celui-ci relève de la même discipline.
L'esprit de la réforme, c'est bien de faire de l'AP un paramètre d'ajustement des services, de gérer avec plus de flexibilité et de developper les échanges de classes. En tout cas ce n'est certainement pas d'aider les élèves.

Avec ce bord**, les profs des disciplines qui feront de l'AP ont refusé de faire des EPI, les autres matières s'en chargeront.

Chez nous, c'est pareil sauf qu'on remplace "heure d'AP" par "heure de marge". On fait absolument ce qu'on veut sur ces heures (peut-être de l'AP mais certainement pas uniquement...). Par contre, ce n'est pas forcément un prof de la matière (les profs de SP et SVT interviennent en maths en 6ème).

L'AP n'est pas du tout un paramètre d'ajustement des services... Ce sont les heures de marge ! qui disparaîtront probablement d'ici 2 ans...

Voilà. Pareil ici. Les heures de marge servent en partie à éviter un CDS.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par musa le Jeu 23 Juin 2016 - 9:01

@Isis39 a écrit:
@musa a écrit:
@Isis39 a écrit:
@bernardo a écrit:

Explique-toi Isis. Tu as l'air de sous-entendre que ce que j'ai expliqué serait illégal. Mais si je lis le décret et la circulaire, je ne vois pas du tout ce qui le contre-indique. Il me semble même au contraire que c'est ça l'esprit de la réforme, son essence : la possibilité de gérer les postes avec souplesse, en utilisant les heures d'AP (et pourquoi pas d'EPIS) en compléments de service.
Est-ce que ça ne se passe pas déjà comme cela dans les lycées ?

Je dis juste que ce n'est pas l'esprit de la réforme, que ce sont des interprétations abusives des CDE et que les IPR (les miens en tout cas) seraient totalement contre.

Ce n'est pas non plus le discours tenu par l'IPR qui est venu prêcher chez nous. J'hésite d'ailleurs à le contacter. Mais je pense qu'il afficherait une belle solidarité de façade avec le chef d'établissement.
Pourquoi imaginer cela s'il a dit le contraire en formation ?
Parce qu'à mon avis, il n'a aucune conviction, qu'il allait au devant des critiques en feignant de croire que "cette réforme est une réforme pédagogique", qu'il montre par ailleurs un mépris souverain pour les professeurs. Je suis prête à parier que si je déplore la situation, c'est plutôt sur moi que ça va retomber.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par musa le Jeu 23 Juin 2016 - 9:04

@Isis39 a écrit:
@bernardo a écrit:
@Fantômette a écrit:Les heures d'AP complètent les services quand elles sont organisées en alignements permis par l'utilisation de la marge. Dans mon clg, ça sera l'année prochaine comme dans celui de Bernardo: pour 2 classes alignées sur un créneau maths par exemple, un 3e prof de maths qui n'a aucune des 2 classes vient se greffer pour faire de l'AP maths. Je crois que la nuance de taille est là :  l'AP n'est pas fait sur une "heure de cours", il est fait sur une heure discipline. A partir de ce principe, il est possible qu'il soit fait par un autre prof si celui-ci relève de la même discipline.
L'esprit de la réforme, c'est bien de faire de l'AP un paramètre d'ajustement des services, de gérer avec plus de flexibilité et de developper les échanges de classes. En tout cas ce n'est certainement pas d'aider les élèves.

Avec ce bord**, les profs des disciplines qui feront de l'AP ont refusé de faire des EPI, les autres matières s'en chargeront.

Le stagiaire français dont j'ai parlé plus haut prend une heure sur les 26 en 5e et deux heures sur les 26 en 6e ; ce ne sont pas des heures professeur (heures "marge").
Le professeur de français qui a la classe entière partage donc sa classe avec le stagiaire (ce dernier n'ayant qu'une heure).
Je dis que c'est une heure perdue parce que le professeur de français qui a la classe entière va réorganiser sa progression pour pouvoir la faire avec une heure de moins.
Et si un jour on supprime définitivement une heure d'AP, ça ne le choquera pas plus que ça : il se sera déjà habitué à travailler avec une heure de moins.
On ne peut pas supprimer des heures disciplinaires qui sont inscrites dans le décret ! Ou alors on fait une nouvelle réforme.
Ce sont les heures de marge qu'on risque de voir supprimées.
Pourquoi ce stagiaire n'a-t-il pas une heure de marge pour dédoubler l'heure d'AP du collègue de français ?

Dédoubler l'AP en mettant un autre collègue c'est "moins pire" mais ce n'est pas l'esprit de la réforme non plus, non?n Parce que le gars qui fait AP une fois par semaine ou quinzaine avec une classe qu'il ne connaît pas, si ce n'est pas du "hors sol", je ne sais pas ce que c'est.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par Aphrodissia le Jeu 23 Juin 2016 - 9:14

En attendant, il y a des cas où on est bien embêtés avec ces EPI et sans forcément être de mauvaise volonté. Dans mon collège, ça s'est passé comme ça:
en décembre dernier , 1) on a en conseil d'enseignement déterminé les EPI qu'on voulait faire (toutes matières séparées)
2) concertation générale: choix des domaines (élus démocratiquement; par exemple, l'EPI LCA proposé par les collègues de maths n'a pas eu assez de voix et n'a donc pas été retenu) et des niveaux dans lesquels ils se dérouleraient.
3) par petits groupes et cette fois en mélangeant les disciplines, élaboration d'EPI en fonction des domaines et des niveaux choisis.
4) présentation, mise en commun. Et là, il s'est passé cette chose extraordinaire: la coordo de Lettres s'est mise à intervenir dans les EPI des autres pour y rajouter du français: avec d'autres collègues de Lettres nous avons protesté que nous n'étions pas d'accord, qu'on n'avait jamais parlé de faire tout ça. Réponse du PA: il fallait se concerter entre nous en conseil d'enseignement; de toute façon tout ça n'est pas absolument définitif, on pourra proposer autre chose et y retravailler bien sûr: mais les interventions de la coordo, bien sûr, ont été notées.
Au fil des diverses autres réunions de l'année, on n'est jamais revenu sur le problème et en début de semaine, nous avons reçu le récapitulatif des EPI proposés et à mettre en place avec le rappel que ce n'est pas un professeur d'une matière mais l'ensemble des professeurs de la matière qui doivent s'y coller...
Et voilà comment, je vais me retrouver avec des EPI complètement débiles sous prétexte que j'aurai des 3e alors qu'au départ on avait prévu d'intervenir en français seulement en 5e.
De toute façon, je reste persuadée que notre façon de créer les EPI n'était pas bonne. Pendant les vacances, avec une collègue, on réfléchira à un moindre mal mais il est hors de question pour moi de faire ce qui est programmé.
furieux furieux

Aphrodissia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par kioupsPBT le Jeu 23 Juin 2016 - 10:27

@musa a écrit:
Dédoubler l'AP en mettant un autre collègue c'est "moins pire" mais ce n'est pas l'esprit de la réforme non plus, non?n Parce que le gars qui fait AP une fois par semaine ou quinzaine avec une classe qu'il ne connaît pas, si ce n'est pas du "hors sol", je ne sais pas ce que c'est.

J'avoue que ce n'est pas ce que c'est que l'esprit de la réforme. A part un beau bord**...

On ne dédouble pas l'AP mais des heures de cours (maths en l'occurrence). On y fera peut-être de l'AP, peut-être de la surveillance de devoir. Et personnellement, c'est hors de question que je laisse un collègue de SP me prendre la moitié de la classe pour faire des maths. Peut-être un tout petit groupe d'élèves en très grande difficulté...

C'est du hors-sol comme tu dis, simplement pour compléter des services...

kioupsPBT
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par musa le Jeu 23 Juin 2016 - 15:19

@kioupsPBT a écrit:
@musa a écrit:
Dédoubler l'AP en mettant un autre collègue c'est "moins pire" mais ce n'est pas l'esprit de la réforme non plus, non?n Parce que le gars qui fait AP une fois par semaine ou quinzaine avec une classe qu'il ne connaît pas, si ce n'est pas du "hors sol", je ne sais pas ce que c'est.

J'avoue que ce n'est pas ce que c'est que l'esprit de la réforme. A part un beau bord**...

On ne dédouble pas l'AP mais des heures de cours (maths en l'occurrence). On y fera peut-être de l'AP, peut-être de la surveillance de devoir. Et personnellement, c'est hors de question que je laisse un collègue de SP me prendre la moitié de la classe pour faire des maths. Peut-être un tout petit groupe d'élèves en très grande difficulté...

C'est du hors-sol comme tu dis, simplement pour compléter des services...

Ah non ça c'est une invention de notre IPR professeur Il en était si fier qu'il l'a répété maintes fois... Rendons à César... mais on voit à quel point ça tient dans la réalité.
Quant à l'esprit de la réforme, j'aurais dû mettre l'expression entre guillemets car pour moi il est bien clair que derrière les beaux discours, le principe de la réforme c'est de multiplier les dispositifs pas clairs pour noyer le poisson de la diminution des heures disciplinaires.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par bernardo le Jeu 23 Juin 2016 - 18:34

@Isis39 a écrit:
@musa a écrit:
@Isis39 a écrit:
@bernardo a écrit:

Explique-toi Isis. Tu as l'air de sous-entendre que ce que j'ai expliqué serait illégal. Mais si je lis le décret et la circulaire, je ne vois pas du tout ce qui le contre-indique. Il me semble même au contraire que c'est ça l'esprit de la réforme, son essence : la possibilité de gérer les postes avec souplesse, en utilisant les heures d'AP (et pourquoi pas d'EPIS) en compléments de service.
Est-ce que ça ne se passe pas déjà comme cela dans les lycées ?

Je dis juste que ce n'est pas l'esprit de la réforme, que ce sont des interprétations abusives des CDE et que les IPR (les miens en tout cas) seraient totalement contre.

Ce n'est pas non plus le discours tenu par l'IPR qui est venu prêcher chez nous. J'hésite d'ailleurs à le contacter. Mais je pense qu'il afficherait une belle solidarité de façade avec le chef d'établissement.
Pourquoi imaginer cela s'il a dit le contraire en formation ?

J'ai commencé ce fil en parlant de ce qui était écrit dans la circulaire et de ce qui ne l'était pas. Tout est là. Ce qui est dit en formation ou ailleurs c'est autre chose ; ce n'est pas du solide. Personnellement j'ai boycotté toutes les journées de formation à la réforme, je n'ai donc jamais entendu ce genre de choses. Par contre j'ai très vite lu la circulaire du 2 juillet 2015 et j'y ai lu le risque d'une utilisation des heures d'AP et d'EPI comme heures de compléments de service. Ce qui se confirme en cette fin d'année scolaire où l'on apprend quels seront nos services l'année scolaire prochaine était prévisible. A condition de ne pas faire une confiance aveugle aux paroles des IPR (qui parfois n'ont pas lu la circulaire !) …
Je ne dis pas que les professeurs qui les croient sont de mauvaise foi. Je pense juste qu'ils manquent de méfiance, alors que cette méfiance est nécessaire dans une économie de type capitaliste, en particulier en temps de crise où il faut se serrer la ceinture car les caisses de l'Etat sont vides. Comme je partais du principe que le but de la réforme était de faire des économies en gérant au plus près les postes existants, j'ai cherché où était l'anguille sous la roche. D'autres, plus confiants, ont préféré voir la réforme comme une évolution positive des pratiques pédagogiques. C'est leur droit. Mais j'ai bien peur qu'ils finissent par déchanter. Et, bien sûr, à ce moment, le mal sera fait depuis longtemps.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par kioupsPBT le Jeu 23 Juin 2016 - 19:08

Je ne sais pas ce que tu aurais appris aux journées de formation, mais personnellement, j'y ai compris que les heures d'AP et d'EPI faisaient partie des cours et qu'on les utilisait comme on le souhaitait (à "condition" de faire 108 h en 6ème et 144 en 5-4-3). Mais surtout, lors des commissions permanentes, conseils pédagogiques, CA, où on a étudié la répartition, cela a été confirmé. Certains collègues ont eu une proposition d'emploi du temps et ça se confirme.

Par contre (ça doit bien être la 3ème fois que je dis ça dans ce fil), les heures de marge permettent de compléter des services. Et ces heures-là risquent fort de disparaître d'ici 2-3 ans et là, ça fera très mal !

Je suis d'accord avec ton idée que tu te fais du but de la réforme (économies...) mais pas du tout la même vision des AP/EPI (dont je me carre complètement).

kioupsPBT
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on refuser de faire un EPI ?

Message par bernardo le Jeu 23 Juin 2016 - 19:43

@kioupsPBT a écrit:Je ne sais pas ce que tu aurais appris aux journées de formation, mais personnellement, j'y ai compris que les heures d'AP et d'EPI faisaient partie des cours et qu'on les utilisait comme on le souhaitait (à "condition" de faire 108 h en 6ème et 144 en 5-4-3). Mais surtout, lors des commissions permanentes, conseils pédagogiques, CA, où on a étudié la répartition, cela a été confirmé. Certains collègues ont eu une proposition d'emploi du temps et ça se confirme.

Par contre (ça doit bien être la 3ème fois que je dis ça dans ce fil), les heures de marge permettent de compléter des services. Et ces heures-là risquent fort de disparaître d'ici 2-3 ans et là, ça fera très mal !

Je suis d'accord avec ton idée que tu te fais du but de la réforme (économies...) mais pas du tout la même vision des AP/EPI (dont je me carre complètement).

Les heures de marge (heures professeur) servent à faire un groupe de latin, à faire des groupes là où c'est nécessaire, et, rarement, à faire de la co-intervention en AP ou en EPI. Si elles étaient réduites, ça poserait le problème (de façon encore plus cruciale) du choix des groupes qu'on garde et de ceux qu'on ne garde pas, ce serait éventuellement l'occasion de remettre en cause le latin (qui était avant une discipline et maintenant n'est plus qu'un "enseignement de complément"). Donc, en admettant cyniquement que le latin n'est plus une discipline, quand on réduit ces heures, on ne touche pas aux disciplines (on rend plus difficile le fait de les enseigner).
Les heures d'AP et d'EPI, au contraire, touchent aux disciplines. Même si dans ton collège ce n'est pas le cas, la circulaire du 2 juillet 2015 rend possible l'utilisation de ces heures comme variables d'ajustement des services. Pour essayer d'être précis : la circulaire rend ces heures potentiellement détachables du bloc des 26 heures (donc de l'une ou l'autre des disciplines). Ensuite, il peut arriver (tant mieux) qu'elles restent dans le bloc, donc indolores. Mais rien d'écrit ne garantit que ces heures font partie des cours.
Une seule preuve : dans la circulaire, il est écrit, et pour l'AP et pour l'EPI, que le prof doc et le CPE sont les bienvenus pour la préparation et la mise en place de ces heures. Or nous sommes d'accord que ni le CPE ni le prof doc n'enseignent une discipline ?
Un seul exemple : dans ce que j'ai expliqué plus haut à propos du stagiaire de français, il a dans son service une heure d'AP 6e prise sur le bloc horaire hebdomadaire du français ... et une heure d'AP 6e prise sur le bloc des maths ou de l'anglais (je ne sais pas encore laquelle des 2 matières sera sollicitée). J'insiste sur le fait qu'il s'agit d'une heure d'AP prise sur les 26 heures et non pas une heure de marge (pour co-intervention). Or nous sommes d'accord que le stagiaire de français n'est ni prof de maths, ni prof d'anglais ?
C'est pourtant possible, car l'AP n'est pas disciplinaire : relis la circulaire du 2 juillet 2015, et tu verras que ce qu'on est censé faire en AP ce n'est pas du disciplinaire, c'est de l'interdisciplinaire (voir la référence au socle commun), comme en EPI.
Et c'est là où le pot aux roses est dévoilé : l'interdisciplinaire a pour revers la précarisation (potentielle, parfois réalisée) de 3 ou 4 heures qui avant la réforme étaient clairement fléchées pour les disciplines. Le "dé-fléchage" de ces heures n'est pas anodin.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum