Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par BritLéty le Lun 20 Juin 2016 - 20:30

Tu n'as pas l'impression de te prendre la tête pour rien?

J'ai connu une situation un peu similaire l'année dernière, la différence étant que je ne suis pas agrégée mais à temps partiel de droit.
Ils avaient fait la répartition pour quelqu'un à 18h, et là j'annonce au CdE que désolée, mais je suis à temps partiel de droit, je ne fais que 15h. Il a râlé, il a fallu demander un BMP pour 3h parce que les collègues étaient déjà à bloc niveau HSA... bah voilà, j'y suis allée avec mon sourire et puis c'est tout, aujourd'hui je m'entends bien avec tout le monde, et le BMP qui vient faire ses 3h chez nous est ravi vu que l'établissement où il fait le reste de son service est cauchemardesque.

Donc mon conseil c'est de déstresser et d'y aller avec ton sourire et en leur disant " désolée mais je suis agrégée et je refuse de faire 3HSA donc il va falloir changer la répartition " et puis voilà.

BritLéty
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par kiwi le Lun 20 Juin 2016 - 20:34

@Kalypso a écrit:
@Ratatosk67 a écrit:
@lapetitemu a écrit:Voilà ! Après l'euphorie de l'annonce de ma mutation, les aspects négatifs arrivent (je m'y attendais, cela dit, je reste contente malgré tout).

La situation : je suis agrégée mais mon nouvel établissement attendait une personne à 18h sur le poste. Le chef, que j'ai eu au téléphone tout à l'heure, m'a annoncé la répartition qui était envisagée : 4 classes, 18h (enfin, j'imagine, si ce n'est pas plus), 3 niveaux différents, dont une classe de 3e.
Je n'ai eu aucun mal à dire tout de suite au chef que, ce service-là, non, ça n'allait pas le faire. Il m'a dit de voir ça mercredi matin avec mes futures collègues. Il m'a précisé que ce serait compliqué.
C'est ce que j'appréhendais : à moi d'annoncer aux autres qu'il va falloir réfléchir autrement aux services...

En soi, je n'ai pas de problème à défendre mes droits, quitte à passer pour une ch***. Je connais mes limites, je sais ce que je suis capable de faire ou non, je n'en ai pas honte.
Mais en même temps, je suis de caractère sociable, j'aime m'entendre avec les autres, je n'ai pas envie de partir sur une relation conflictuelle.

Quelle approche me conseilleriez-vous pour faire valoir mes droits sans rendre la situation pesante ?

3 HSA d'agrégé, c'est 5423.8 € par an... Je dis ça, je dis rien Wink, mais ça paye de jolies vacances pour se remettre d'une année d'efforts :p

super, c'est avec ce genre de logique que des collègues galèrent sans poste !!!

Lapetitemu, ta position est délicate, mais je ne comprends pas que les collègues ne se soient pas dit qu'ils allaient peut être accueillir un ou une agrégée (ils auraient pu faire une répartition de secours dans ce cas là)

tu nous diras ?

Ah, parce que y en a qui font une répartition au cas où un agrégé arriverait sur le poste? Suspect

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par mistinguette le Lun 20 Juin 2016 - 20:37

Pendant qu¨on est là-dedans, moi aussi à tp de droit, on est en train de me dire que peut être je pourrais sauter et faire les heures ailleurs pour laisser la place à quelqu'un d'autre. Ça m'affolle un peu.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.

mistinguette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par kiwi le Lun 20 Juin 2016 - 20:39

@BritLéty a écrit:Tu n'as pas l'impression de te prendre la tête pour rien?

J'ai connu une situation un peu similaire l'année dernière, la différence étant que je ne suis pas agrégée mais à temps partiel de droit.
Ils avaient fait la répartition pour quelqu'un à 18h, et là j'annonce au CdE que désolée, mais je suis à temps partiel de droit, je ne fais que 15h. Il a râlé, il a fallu demander un BMP pour 3h parce que les collègues étaient déjà à bloc niveau HSA... bah voilà, j'y suis allée avec mon sourire et puis c'est tout, aujourd'hui je m'entends bien avec tout le monde, et le BMP qui vient faire ses 3h chez nous est ravi vu que l'établissement où il fait le reste de son service est cauchemardesque.

Donc mon conseil c'est de déstresser et d'y aller avec ton sourire et en leur disant " désolée mais je suis agrégée et je refuse de faire 3HSA donc il va falloir changer la répartition " et puis voilà.

Ta situation est différente. A temps partiel, tu ne peux pas prendre d'heure sup. Ils pouvaient brailler autant qu'ils voulaient, ils n'avaient pas le choix. Là, Lapetitemu peut quand même pour un an, prendre le service à 18h. Si elle refuse, cela peut être mal pris. Les débuts dans son établissement peuvent ne pas être géniaux...

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Enaeco le Lun 20 Juin 2016 - 20:46

Je pense que ça va être compliqué pour toi...

Ce qui peut t'attendre :
- tu arrives et tu viens chambouler une répartition qu'ils ont peut-être eu de la peine à faire
- tes collègues ont peut-être déjà eux aussi 1HSA (imposée ou non) ou plusieurs, sur des services de certifié. J'entends par la que ton argument du maximum de service ne sera pas compris par tout le monde ("si 80% des gens se tapent 18h, tu peux aussi le faire..."), quoi que tu en penses (et je pense aussi qu'un 15h pour tout le monde serait le temps idéal).
- la perte de ces heures se fera peut-être au détriment de dédoublements ou de projets qu'il a été compliqué d'obtenir et en cas de réduction de ton service, c'est ces choses la qui sauteront pour assurer les heures légales pour les élèves.

Bref, quelques éléments qui peuvent être à prendre en compte et tout ça pour dire que ça peut être mal perçu, surtout pour un "premier contact". Vu comme un caprice, certainement en tout cas.
Certains s'en foutent complètement. D'autres préfèrent faire des sacrifices perso pour bien s'intégrer.

(personnellement, même si ça ne semble pas envisageable pour toi, j'essayerai de négocier puis, si pas de solution ne dégradant pas plus le service d'un collègue, j'accepterai les 2HSA qu'on ne peut pas t'imposer en mettant les points sur les "i" : l'an prochain c'est niet et non-négociable)

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par lapetitemu le Lun 20 Juin 2016 - 20:55

J'espère vraiment me prendre la tête pour rien, pour tout te dire ! Mais l'expérience de mes cinq dernières années en terme de négociations (pas avec les collègues, mais avec ma cde) fait que, quand je lis ton témoignage, ça me fait penser au monde des Bisounours ! Smile
Bien sûr que je trouve que ce serait plus simple de demander un BMP, d'autant que je viens d'apprendre (la collègue m'a répondu) que plusieurs autres profs ont des HSA. Mais j'ai appris depuis plusieurs années que les HSA étaient données telles quelles aux établissements et qu'à moins d'un chef motivé, on ne peut pas les transformer en BMP comme ça.
Je souris très bien, mais malheureusement ça ne marche pas toujours !
(Ah oui, et puis aussi, ce n'est pas la même matière, en lettres, un BMP de 3h ne donne rien en terme de classe).

En fait, je me rends compte que, dans mon établissement actuel, j'ai vécu la situation exactement inverse : cde ch**** à souhait, mais notre équipe de lettres était top, et jamais on n'a imposé un service à un nouvel arrivé. On a d'ailleurs toujours attendu de rencontrer les nouveaux pour faire la répartition définitive. Mais on devait être une exception, à vous lire !
Bref, je savais ce que je perdais, tout ça. J'espère juste qu'on trouvera une solution satisfaisante.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par lapetitemu le Lun 20 Juin 2016 - 21:00

@kiwi a écrit:

Ta situation est différente. A temps partiel, tu ne peux pas prendre d'heure sup. Ils pouvaient brailler autant qu'ils voulaient, ils n'avaient pas le choix. Là, Lapetitemu peut quand même pour un an, prendre le service à 18h. Si elle refuse, cela peut être mal pris. Les débuts dans son établissement peuvent ne pas être géniaux...

Pas d'accord : je ne peux pas prendre le service à 18h si j'applique les textes disant qu'on ne peut m'imposer qu'une HSA.
Et un TP peut être modulé à plus ou moins une heure en raison des besoins du service.
Bref, dans tous les cas, quand on veut contourner les textes, on peut.

Pffff, je reviens sur ce que je disais, j'ai vraiment l'impression qu'on était des OVNIS, avec mes anciennes collègues. Parce que, oui, on prévoyait toujours les différentes solutions, y compris celles à moins de 18h. En fait, pour être exacte, comme je le disais, c'est surtout qu'on attendait de connaître la situation des personnes (15h, 18h, avec enfant, avec trajet...) pour faire les répartitions.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Dadoo33 le Lun 20 Juin 2016 - 21:01

Mais peut-être que tes collègues n'ont pas eu le choix et que leur cde leur ont imposé une date limite.

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par lapetitemu le Lun 20 Juin 2016 - 21:18

Oui, oui, d'ailleurs la collègue que j'ai eue par mail m'a dit que c'était par rapport aux EPI etc que la répartition avait été faite. Mais un cde intelligent aurait pu faire remarquer qu'une répartition ne peut être définitive tant que les postes n'ont pas été attribué (d'autant plus qu'ils créaient un poste cette année).

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par lisette83 le Lun 20 Juin 2016 - 21:33

@lapetitemu a écrit:J'espère vraiment me prendre la tête pour rien, pour tout te dire ! Mais l'expérience de mes cinq dernières années en terme de négociations (pas avec les collègues, mais avec ma cde) fait que, quand je lis ton témoignage, ça me fait penser au monde des Bisounours ! Smile
Bien sûr que je trouve que ce serait plus simple de demander un BMP, d'autant que je viens d'apprendre (la collègue m'a répondu) que plusieurs autres profs ont des HSA. Mais j'ai appris depuis plusieurs années que les HSA étaient données telles quelles aux établissements et qu'à moins d'un chef motivé, on ne peut pas les transformer en BMP comme ça.
Je souris très bien, mais malheureusement ça ne marche pas toujours !
(Ah oui, et puis aussi, ce n'est pas la même matière, en lettres, un BMP de 3h ne donne rien en terme de classe).

En fait, je me rends compte que, dans mon établissement actuel, j'ai vécu la situation exactement inverse : cde ch**** à souhait, mais notre équipe de lettres était top, et jamais on n'a imposé un service à un nouvel arrivé. On a d'ailleurs toujours attendu de rencontrer les nouveaux pour faire la répartition définitive. Mais on devait être une exception, à vous lire !
Bref, je savais ce que je perdais, tout ça. J'espère juste qu'on trouvera une solution satisfaisante.
Dans notre collège nous attendons également que le nouveau collègue se présente avant de finaliser la répartition. Cela me parait un minimum.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Gallia le Lun 20 Juin 2016 - 21:34

Dans mon collège, nous sommes 3 collègues qui restent (dont une à TP) et nous attendons qui vient pourvoir deux postes à temps plein + un BMP de 9h. 
Nous avons fait notre répartition avec deux niveaux pour chaque collègue et en fonction de la DGH votée en CA (et sur laquelle il est hors de question de revenir dixit le CDE et des collègues même si je pense qu'on peut avoir des soucis...) et car le CDE la demandait au plus tôt mais un des postes est à 21h (nous croisons les doigts pour que le TZR reste car il est ok pour faire les 3 heures sup). J'ai moi-même accepté 2 heures sup mais j'ai surtout essayé d'expliquer à des collègues que la répartition allait peut-être devoir être refaite si nous avions soit un autre temps partiel, soit un agrégé soit un TZR sur plusieurs établissements et donc avec décharge horaire mais pour eux, rien à faire, une DGH ne peut être repensée, un autre BMP ne peut être demandé et un nouvel arrivant qui fait respecter la loi (à savoir ne faire qu'un heure sup max) est davantage perçu comme quelqu'un de pénible car avant tout, il faut que le bahut fonctionne... Vivement mercredi que nous en sachions plus.

_________________
On nous apprend à désapprendre.

Gallia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par gluche le Lun 20 Juin 2016 - 21:42

Quand bien même tu viens, malgré toi, contrarier une répartition de service, je ne pense pas que des collègues "normaux" t'en tiendront rigueur.
Et si le problème de la répartition est insoluble pour l'équipe, il faut rendre au cde ce qui lui appartient: au final, c'est à lui de trouver une solution, pas à toi, ni même à l'équipe, qui fait ce qu'elle peut.

gluche
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Kalypso le Lun 20 Juin 2016 - 21:48

@kiwi a écrit:
@Kalypso a écrit:
@Ratatosk67 a écrit:
@lapetitemu a écrit:Voilà ! Après l'euphorie de l'annonce de ma mutation, les aspects négatifs arrivent (je m'y attendais, cela dit, je reste contente malgré tout).

La situation : je suis agrégée mais mon nouvel établissement attendait une personne à 18h sur le poste. Le chef, que j'ai eu au téléphone tout à l'heure, m'a annoncé la répartition qui était envisagée : 4 classes, 18h (enfin, j'imagine, si ce n'est pas plus), 3 niveaux différents, dont une classe de 3e.
Je n'ai eu aucun mal à dire tout de suite au chef que, ce service-là, non, ça n'allait pas le faire. Il m'a dit de voir ça mercredi matin avec mes futures collègues. Il m'a précisé que ce serait compliqué.
C'est ce que j'appréhendais : à moi d'annoncer aux autres qu'il va falloir réfléchir autrement aux services...

En soi, je n'ai pas de problème à défendre mes droits, quitte à passer pour une ch***. Je connais mes limites, je sais ce que je suis capable de faire ou non, je n'en ai pas honte.
Mais en même temps, je suis de caractère sociable, j'aime m'entendre avec les autres, je n'ai pas envie de partir sur une relation conflictuelle.

Quelle approche me conseilleriez-vous pour faire valoir mes droits sans rendre la situation pesante ?

3 HSA d'agrégé, c'est 5423.8 € par an... Je dis ça, je dis rien Wink, mais ça paye de jolies vacances pour se remettre d'une année d'efforts :p

super, c'est avec ce genre de logique que des collègues galèrent sans poste !!!

Lapetitemu, ta position est délicate, mais je ne comprends pas que les collègues ne se soient pas dit qu'ils allaient peut être accueillir un ou une agrégée (ils auraient pu faire une répartition de secours dans ce cas là)

tu nous diras ?

Ah, parce que y en a qui font une répartition au cas où un agrégé arriverait sur le poste? Suspect  

ben en lycée c'est fréquent donc on envisage toujours ce cas !

Kalypso
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Hallywell le Lun 20 Juin 2016 - 21:49

Peut-être qu'un CPE intelligent pense qu'il faut peut-être que les nouveaux arrivent et donnent leur avis avant de retoquer la répartition des collègues?

Nous on a déjà fait notre répart, APRES que les résultats des mutations soient tombés. Les collègues n'ont pas pris contact avec le CDE (ce que je peux comprendre vu la période d'examens) et entre les corrections, les surveillances etc...on ne pouvait pas se voir alors que notre CDE a fixé une date limite pour lui faire remonter la répartition.

Alors même s'ils ne sont pas là, on a crée deux postes avec 1HSA en se répartissant les HSA pour justement éviter de les surcharger .
Et s'ils arrivent et que cela ne leur convient pas, eh bien on retravaillera dessus, en tant qu'adultes et professionnels que nous sommes Wink

Hallywell
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Guigues le Lun 20 Juin 2016 - 21:49

@kiwi a écrit:Ah, parce que y en a qui font une répartition au cas où un agrégé arriverait sur le poste? Suspect  
Oui. Notamment dans le lycée où j'étais tzr cette année et qui a eu une création de poste. Et ce n'est pas la première fois que je vois ça.

Guigues
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Kalypso le Lun 20 Juin 2016 - 21:50

@lapetitemu a écrit:J'espère vraiment me prendre la tête pour rien, pour tout te dire ! Mais l'expérience de mes cinq dernières années en terme de négociations (pas avec les collègues, mais avec ma cde) fait que, quand je lis ton témoignage, ça me fait penser au monde des Bisounours ! Smile
Bien sûr que je trouve que ce serait plus simple de demander un BMP, d'autant que je viens d'apprendre (la collègue m'a répondu) que plusieurs autres profs ont des HSA. Mais j'ai appris depuis plusieurs années que les HSA étaient données telles quelles aux établissements et qu'à moins d'un chef motivé, on ne peut pas les transformer en BMP comme ça.
Je souris très bien, mais malheureusement ça ne marche pas toujours !
(Ah oui, et puis aussi, ce n'est pas la même matière, en lettres, un BMP de 3h ne donne rien en terme de classe).

En fait, je me rends compte que, dans mon établissement actuel, j'ai vécu la situation exactement inverse : cde ch**** à souhait, mais notre équipe de lettres était top, et jamais on n'a imposé un service à un nouvel arrivé. On a d'ailleurs toujours attendu de rencontrer les nouveaux pour faire la répartition définitive. Mais on devait être une exception, à vous lire !
Bref, je savais ce que je perdais, tout ça. J'espère juste qu'on trouvera une solution satisfaisante.

idem...

Kalypso
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par lisette83 le Lun 20 Juin 2016 - 21:55

@Guigues a écrit:
@kiwi a écrit:Ah, parce que y en a qui font une répartition au cas où un agrégé arriverait sur le poste? Suspect  
Oui. Notamment dans le lycée où j'étais tzr cette année et qui a eu une création de poste. Et ce n'est pas la première fois que je vois ça.
Cela peut être aussi pour un certifié à temps partiel.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par kiwi le Lun 20 Juin 2016 - 22:43

@lapetitemu a écrit:
@kiwi a écrit:

Ta situation est différente. A temps partiel, tu ne peux pas prendre d'heure sup. Ils pouvaient brailler autant qu'ils voulaient, ils n'avaient pas le choix. Là, Lapetitemu peut quand même pour un an, prendre le service à 18h. Si elle refuse, cela peut être mal pris. Les débuts dans son établissement peuvent ne pas être géniaux...

Pas d'accord : je ne peux pas prendre le service à 18h si j'applique les textes disant qu'on ne peut m'imposer qu'une HSA.
Et un TP peut être modulé à plus ou moins une heure en raison des besoins du service.
Bref, dans tous les cas, quand on veut contourner les textes, on peut.

Tu es dans ton droit. Sauf qu'aux yeux de tes futures collègues, et légalement, tu peux très bien prendre les 18h. Ce qui est différent d'un temps partiel. C'est pourquoi la situation décrite précédemment et la tienne sont différentes.

Pour les répartitions, c'est pas un plan B qu'il faudrait prévoir dans ce cas, c'est le cas d'un 80%, un mi-temps, un 75%... Franchement, c'est infaisable.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par archeboc le Lun 20 Juin 2016 - 23:01


Une solution de compromis, c'est de prendre les 18h en échange d'une répartition très favorable pour toi, par exemple un seul niveau, ou tout groupé sur trois jours, ou que sais-je encore : ce qui te permettra de tenir la distance.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Enaeco le Lun 20 Juin 2016 - 23:04

@gluche a écrit:Quand bien même tu viens, malgré toi, contrarier une répartition de service, je ne pense pas que des collègues "normaux" t'en tiendront rigueur.
Et si le problème de la répartition est insoluble pour l'équipe, il faut rendre au cde ce qui lui appartient: au final, c'est à lui de trouver une solution, pas à toi, ni même à l'équipe, qui fait ce qu'elle peut.

Ca c'est la version optimiste.
Il y a aussi la version "ah? on a 2h à récupérer? bon bah si on supprime l'heure de dédoublement sur tel niveau, ça passe. Ou alors on tape dans le projet."
Ca c'est la solution du CDE dans bien des cas. Le chantage, à peine déguisé, aux heures supp', ça n'est pas si rare que ça.

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Pili le Lun 20 Juin 2016 - 23:32

Je ne suis pas d'accord sur le fait de tout accepter sous prétexte qu'on est nouveau dans l'établissement et qu'on doit se faire accepter .
Il faut rester en accord avec soi même, avant tout .

Je suis arrivée dans un nouvel établissement , et lorsque j'ai annoncé que j'étais à temps partiel , j'ai bien vu que ça dérangeait mais j'ai gardé le sourire , j'ai dis que j'étais désolée mais c'était mon droit.
Au fond de moi, j'étais étonnée qu'ils fassent des plans sur la comète avant même d'avoir des nouvelles de la personne affectée .

Lapetitemu, je suis certaine que tout va bien se passer , tu as envie que ça aille bien, donc tu y arriveras .

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par alanne le Lun 20 Juin 2016 - 23:49

Désolée mais autant que tu veuilles faire tes 15 ou 16 heures je comprends, mais en ce qui concerne les 3 niveaux m^me en lettres c'est devenu courant.

_________________
Wait and see

alanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par verdurin le Mar 21 Juin 2016 - 0:16

En plus, si tu obtiens presque, mais pas tout à fait, ce que tu veux, demande toi qui a pris une répartition merdique pour te satisfaire.
Je me souviens avec déplaisir d'une collègue certifié venue se plaindre d'avoir quatre classes. Pour avoir ce résultat, j'avais pris sept classes sur dix-huit heures.
Et quand elle s'est plainte de notre égoïsme, je me suis souvenu de « comment être assez égoïste pour ne pas penser qu'à moi ? »

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Celeborn le Mar 21 Juin 2016 - 8:18

"Bonjour. Je ne prendrai pas plus d'une heure sup, et ce n'est pas négociable."

À répéter autant de fois que nécessaire.

Et ça n'empêche pas d'être souriant et aimable ;-).


Dernière édition par Celeborn le Mar 21 Juin 2016 - 8:39, édité 1 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par lapetitemu le Mar 21 Juin 2016 - 8:38

Je suis très souriante et aimable ! Regardez Smile Smile Smile Smile Smile

Gallia, bon courage pour les négociations avec ton équipe, en tout cas ça fait plaisir de voir des gens qui fonctionnent comme toi ! Zut, Haute-Garonne, c'est trop loin, sinon je serais venue Wink

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Négocier avec diplomatie une répartition dans un nouvel établissement

Message par Gallia le Mar 21 Juin 2016 - 13:06

Merci lapetitemu. Quand je suis arrivée il y a deux ans dans ce collège, j'ai commencé à faire grincer des dents plusieurs collègues car, après plusieurs années en tant que TZR, je ne me laissais plus marcher sur les pieds et faisait appel à la loi régulièrement mais les collègues ont du mal à le comprendre surtout quand ils ont le service qui leur convient, les niveaux qu'ils ont depuis belle lurette, etc. C'est un combat de tous les jours...d'autant plus mal vu quand on est la plus jeune de l'équipe...  
J'ai hâte de connaître de savoir qui sera nommé sur nos 3 postes et je croise les doigts pour avoir des gens un peu de mon côté...

_________________
On nous apprend à désapprendre.

Gallia
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum