Je suis pas prof de français !

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par MarieF le Jeu 23 Juin 2016 - 0:46

Je confirme qu'il faut se cacher pour faire apprendre les fondamentaux aux élèves. Par exemple, il faut se cacher pour faire réviser les puissances de 10 ou insister sur la différence entre un vecteur et un scalaire.

MarieF
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par e-Wanderer le Jeu 23 Juin 2016 - 7:30

C'est pourtant simple, c'est le vecteur qui nous verse notre scalaire ! Wink

Pour ma part, j'enlève des points aux étudiants pour les fautes d'orthographe et je ne réponds pas aux mails s'ils ne sont pas rédigés dans une langue correcte. Il faut être intransigeant : j'enseigne en filière lettres, donc le relâchement dans ce domaine est inadmissible.

J'ajoute, au sujet des professeurs qui font des fautes régulièrement – et qui plus est sur des documents officiels ou dans leurs courriers aux parents ! – que l'effet est particulièrement désastreux pour l'image de la profession tout entière. D'ailleurs, on voit bien ce que disent les "anti-profs" sur les forums des grands quotidiens : "on ne va tout de même pas augmenter des gens incompétents qui font des fautes d'orthographe et qui sont recrutés à 5/20…" Cercle vicieux, car si on n'augmente pas les professeurs, la profession continue à se dégrader et on attire encore moins de bons étudiants etc. Bref, il est de notre responsabilité à tous de surveiller notre orthographe et celle des élèves/étudiants. Un grand merci à ceux qui, contre les modes pédagogiques et le pouvoir des petits chefs, continuent à appliquer des méthodes fondées sur un apprentissage systématique !

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par venus13 le Jeu 23 Juin 2016 - 9:11

@Emeraldia a écrit:Leur dire que TOUS les profs sans exception doivent permettre à leurs élèves de progresser dans la maîtrise de la langue : trop facile de tout laisser aux prof de lettres, inadmissible pour un prof de faire des fautes.
Et je suis prof de lettres, pas prof d'orthographe même si je travaille bien-sûr ce point en classe.

c'est la meilleure solution topela

venus13
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par MarieF le Jeu 23 Juin 2016 - 9:30

Je ne veux pas être accusée d'avoir "mauvais esprit" mais j'estime que l'on nous demande d'être extrêmement bienveillants à l'égard des élèves et des fautes d'orthographe. J'ai beaucoup d'élèves disposant d'aménagements sur la notation et PAI, PPRE, PAP ... précisent qu'il ne faut pas pénaliser les fautes d'orthographe. Je ne suis pas orthophoniste, mais ce dispositif n'encourage t-il pas les élèves à continuer à faire des fautes sans faire l'effort de les corriger ? Certains professeurs ayant enlevé un point pour l'orthographe se sont vus tirer l'oreille par le CDE. J'ai été recadrée pour ne pas avoir donné un énoncé avec la police ARIAL 18  un énoncé devoir  alors que l'élève a une très bonne vue. Je n'ai pas assez pris en compte le handicap de cette élève ... Je pense que les élèves ne sont pas encouragés à faire des efforts dans leur orthographe et surtout leur écriture : la calligraphie est de plus en plus désastreuse et j'ai beaucoup de mal à déchiffrer les copies. Pour ma part, je corrige les fautes d'orthographe et de grammaire (celles que je vois!), je relève (?) les mots inventés mais je n'enlève pas de point. A un devoir, j'ai compté sur un point le fait de recopier les mots de l'énoncé sans faute (excipient, chromatographie, référentiel...), plus  des 3/4 des élèves n'ont pas  su réécrire ces mots qui avaient été vus en cours.

_________________
Le désordre est le prix à payer pour l'organisation de l'univers.
L'uniformité est la source du chaos.  (second principe)

MarieF
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par ipomee le Jeu 23 Juin 2016 - 9:33

@Emeraldia a écrit:Leur dire que TOUS les profs sans exception doivent permettre à leurs élèves de progresser dans la maîtrise de la langue : trop facile de tout laisser aux prof de lettres, inadmissible pour un prof de faire des fautes.
Et je suis prof de lettres, pas prof d'orthographe même si je travaille bien-sûr ce point en classe.

J'aimerais revenir sur ce point. Un prof de lettres enseigne la littérature mais aussi la langue française. Et à ce titre l'orthographe et la grammaire entre autres.
S'il est vrai qu'il est important que tous les profs des autres matières veillent à la correction de la langue et à l'orthographe en l'exigeant dans les écrits des élèves (et il y a plusieurs façons d'y veiller évoquées dans cette discussion), ils ne sont pas pour autant spécialistes de cet enseignement.
Si le prof de lettres n'enseigne pas l'orthographe, qui le fera ?

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par nlm76 le Jeu 23 Juin 2016 - 9:53

@MarieF a écrit:Je ne veux pas être accusée d'avoir "mauvais esprit" mais j'estime que l'on nous demande d'être extrêmement bienveillants à l'égard des élèves et des fautes d'orthographe. J'ai beaucoup d'élèves disposant d'aménagements sur la notation et PAI, PPRE, PAP ... précisent qu'il ne faut pas pénaliser les fautes d'orthographe. Je ne suis pas orthophoniste, mais ce dispositif n'encourage t-il pas les élèves à continuer à faire des fautes sans faire l'effort de les corriger ? Certains professeurs ayant enlevé un point pour l'orthographe se sont vus tirer l'oreille par le CDE. J'ai été recadrée pour ne pas avoir donné un énoncé avec la police ARIAL 18  un énoncé devoir  alors que l'élève a une très bonne vue. Je n'ai pas assez pris en compte le handicap de cette élève ... Je pense que les élèves ne sont pas encouragés à faire des efforts dans leur orthographe et surtout leur écriture : la calligraphie est de plus en plus désastreuse et j'ai beaucoup de mal à déchiffrer les copies. Pour ma part, je corrige les fautes d'orthographe et de grammaire (celles que je vois!), je relève (?) les mots inventés mais je n'enlève pas de point. A un devoir, j'ai compté sur un point le fait de recopier les mots de l'énoncé sans faute (excipient, chromatographie, référentiel...), plus  des 3/4 des élèves n'ont pas  su réécrire ces mots qui avaient été vus en cours.
Eh oui... Maintenant, la question, c'est : qu'est-ce qu'on fait ? De deux choses, la troisième :
1. On se lamente;
2. On se voile la face, on met des bonnes notes quoi qu'il arrive;
3. On se décide à vraiment enseigner.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par ipomee le Jeu 23 Juin 2016 - 9:56

Oui, mais un seul prof qui enseigne vraiment, ça ne suffit pas. Il faut que cela soit fait en français dans toutes les classes. Et malgré le grignotage des heures.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par MarieF le Jeu 23 Juin 2016 - 9:59

Une question : avez-vous des parents qui appellent le CDE pour revendiquer l'application du PAP sur l'orthographe et l'écriture ?

_________________
Le désordre est le prix à payer pour l'organisation de l'univers.
L'uniformité est la source du chaos.  (second principe)

MarieF
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par cube le Jeu 23 Juin 2016 - 10:10

@freche a écrit:Je suis d'accord Reine Margot, c'est juste que dire que dans les années 80 tous les élèves écrivaient correctement, en entrant en 6e, c'est exagéré.
Je n'ai pas dit que tous les élèves des années 80 entraient en 6ème en écrivant correctement, j'ai dit que tous les élèves de mon école entraient en 6ème en écrivant correctement. Tout simplement parce que mon instituteur, qui avait une classe à quatre niveaux CE1/CE2/CM1/CM2 mais à effectif raisonnable (j'étais dans une toute petite école de campagne) nous connaissait bien, savait ce qu'il fallait nous faire retravailler, n'hésitait pas à faire redoubler en cas de besoin ... et qu'il ne lâchait rien au niveau des fondamentaux. Une rédaction par mois, pendant 4 ans, des maths et du français tous les jours. A l'ancienne, quoi !
Ce n'est pas comparable au classes actuelles à 30 élèves, dans lesquelles les basiques sont noyés sous une foultitude d'autres choses. Les élèves ne redoublent plus, tant pis pour ceux qui auraient eu besoin d'un peu de temps en plus, et tout le monde passe en 6ème, niveau ou pas.

cube
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par Fantine le Jeu 23 Juin 2016 - 10:31

@Sacapus a écrit:Rebonjour,
Je crois que j’ai enfin compris.

Nonobster vient de la mécompréhension de la préposition «nonobstant», interprétée comme le participe présent d’un verbe dont l’objet est le régime de la préposition.
Ainsi la phrase «j’accélère, nonobstant le feu rouge» est interprétée comme «j’accélère, ignorant le feu rouge», où le feu rouge est l’objet du verbe «nonobster», dont le sujet est «je».
Sauf que c’est absolument n’importe quoi, cette interprétation.
Étymologiquement, la préposition «nonobstant» signifie «qui ne s’oppose pas» (parce que le verbe «obster» disparu signifie s’opposer. Et le feu rouge, c’est le sujet du verbe «nonobster», dans une proposition participiale absolutive, la phrase entière signifiant «J’accélère, le feu rouge ne s’opposant pas à moi», ce qui veut dire à peu près la même chose, a posteriori.

La moralité, pour revenir au propos de départ, c’est qu’une phrase au début de laquelle il manque une majuscule, c’est tout de même plus facile à comprendre qu’une phrase qui fait des néologismes à partir de mots dont on a mal assimilé la signification... (Surtout dans un commentaire où on se plaint de l’expression déplorable de candidats.)


En effet, pas de quoi me réchauffer avec cette volée de bois vert méritée Very Happy ! Je bats ma coulpe piteusement : "je ne suis pas prof de françaaaaaiiiis !"
Ceci dit, l'adverbe nonobstant, élégamment désuet, devrait avoir droit à un verbe en bonne et dûe forme, d'où la licence poétique que je me suis (malencontreusement) octroyée.
Et pour prolonger le débat : les collègues de lettres qui continuent contre vents et marées d'enseigner les rudiments de l'orthographe et de la conjugaison, sont de courageux résistants, notamment en AP (notre Cde nous a encore rappelé qu'il y avait des profs qui "osaient" donner ce genre de cours... Suspect ).

Fantine
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par nlm76 le Jeu 23 Juin 2016 - 10:36

Je ne sais pas pour les années 1980, mais je sais à peu près pour 1960. En 1960, à peu près 75% d'une génération, toutes classes sociales confondues, avaient une très bonne orthographe : 50%, en gros, avaient réussi l'examen d'entrée en 6e. 25% obtenaient le certificat d'étude.
Ce qui veut dire qu'à peu près un quart d'une génération avait une assez mauvaise orthographe.
Aujourd'hui, ce sont les neuf dixièmes d'une génération : au moins les trois quarts d'une génération auraient zéro à une dictée du certif ou de l'examen d'entrée en 6e.
C'était très très imparfait jusqu'à il y a une trentaine d'années. En revanche aujourd'hui, c'est presque parfaitement nul.
La question est toujours : qu'est-ce qu'on fait ? On bosse, ou on se lamente ?

@ ipomée : la question, évidemment ne s'adresse pas uniquement aux professeurs de français.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par ipomee le Jeu 23 Juin 2016 - 10:43

On bosse.

ipomee
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par Gui7863 le Jeu 23 Juin 2016 - 10:47

A la fin de l'année, j'ai montré cet article du site Le Monde à mes 2nds pour qu'ils comprennent bien l'importance de l'orthographe :

http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/05/27/vos-fautes-d-orthographe-divisent-par-trois-vos-chances-d-etre-recrute_4927955_4401467.html

Je peux vous dire que cela à très bien fonctionné Very Happy

Gui7863
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par VinZT le Jeu 23 Juin 2016 - 12:35

@e-Wanderer a écrit:C'est pourtant simple, c'est le vecteur qui nous verse notre scalaire ! Wink

veneration

Celle-là il fallait vraiment la trouver !

VinZT
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis pas prof de français !

Message par MarieF le Jeu 23 Juin 2016 - 12:44

excellent

_________________
Le désordre est le prix à payer pour l'organisation de l'univers.
L'uniformité est la source du chaos.  (second principe)

MarieF
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum