OI en 5e

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par CHOUCROUTE le Mar 21 Juin 2016 - 22:37

La question complémentaire est-elle obligatoirement à faire en une séquence?

CHOUCROUTE
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Thibprof le Mar 21 Juin 2016 - 22:40

Cela semble préférable, sinon ça risque de faire beaucoup de séquences.

Thibprof
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Nuits le Mer 22 Juin 2016 - 0:10

@CHOUCROUTE a écrit:La question complémentaire est-elle obligatoirement à faire en une séquence?

Non, une même question peut être traitée sur plusieurs séquences et une seule séquence peut traiter deux questions. Il me semble que c'est ce que disent les programmes.

Comme par ailleurs on peut, voire doit, faire des séquences courtes, il doit être possible de faire étudier les OI que l'on souhaite. J'entends par là s'acquitter bien vite de notre obligation de traiter le programme pour ensuite véritablement étudier une OI car tels que je les ai compris, les programmes ne sont pas conçus pour pouvoir mener l'étude d'une œuvre de manière riche. Du moins, pas dans le secondaire.


Ah comme je hais ces nouveaux programmes ! Pardon pour le HS Embarassed

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Aphrodissia le Mer 22 Juin 2016 - 6:03

@Thibprof a écrit:Comme ils étudient déjà le roman d'aventures en 6eme, j'hésite à le refaire en 5ème...
Les élèves entrant en 5e en septembre 2016 n'auront pas fait le roman d'aventures en 6e qui n'était pas dans l'actuel programme. Le problème se posera en 2017 seulement.

Aphrodissia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par MUTIS le Mer 22 Juin 2016 - 8:07

Quelques OI que j'envisage l'an prochain et qui collent tout à fait au programme :
Jean de Léry : Voyage en terre de Brésil
Tournier : Vendredi ou la vie sauvage
Chrétien de Troyes : Lancelot
Molière : Fourberies de Scapin
Eric Boisset : Nicostratos
Swift : (Premier) Voyage de Gulliver
Giono : l'Homme qui plantait des arbres

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Oudemia le Mer 22 Juin 2016 - 8:41

Nicostratos : je l'ai lu il y a très longtemps, je le mettais sur des listes, mais je n'aurais jamais pensé à m'en servir en classe ; comment vas-tu l'utiliser ?

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par MUTIS le Mer 22 Juin 2016 - 8:50

@Oudemia a écrit:Nicostratos : je l'ai lu il y a très longtemps, je le mettais sur des listes, mais je n'aurais jamais pensé à m'en servir en classe ; comment vas-tu l'utiliser ?

Il fait partie de mes préférés pour aborder le thème : Relations avec autrui, relations familiales etc...
Et l'étude comparée de quelques passages du roman et du film est très intéressante.
Très beau texte, bien écrit, de plus.
Mais c'est une idée pour le moment.
L'édition Magnard en Classiques et contemporains est TB pour étudier le livre.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Thibprof le Mer 22 Juin 2016 - 9:07

@Aphrodissia a écrit:
@Thibprof a écrit:Comme ils étudient déjà le roman d'aventures en 6eme, j'hésite à le refaire en 5ème...
Les élèves entrant en 5e en septembre 2016 n'auront pas fait le roman d'aventures en 6e qui n'était pas dans l'actuel programme. Le problème se posera en 2017 seulement.

En effet. En revanche, les élèves de sixième de cette année vont à nouveau étudier un conte merveilleux en 5ème.

Thibprof
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Oudemia le Mer 22 Juin 2016 - 9:12

Dans le thème "relations familiales et avec autrui" il y a En famille, d'Hector Malot, dégoulinant de bons sentiments mais avec des observations très justes sur la vie de l'époque.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par MUTIS le Mer 22 Juin 2016 - 9:23

@Oudemia a écrit:Dans le thème "relations familiales et avec autrui" il y a En famille, d'Hector Malot, dégoulinant de bons sentiments mais avec des observations très justes sur la vie de l'époque.

Je préfère largement Nicostratos ! Ou un petit Molière des familles.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Toupymaniaque le Ven 24 Juin 2016 - 14:36

Je comptais faire (Premier) Voyage de Gulliver pour le conte merveilleux mais mes collègues me disent que ce n'est pas réellement un conte merveilleux (certes) et pensent à Alice ou aux Contes des mille et une nuits. Qu'en pensez-vous?

Toupymaniaque
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Anarore le Ven 24 Juin 2016 - 15:12

Qu'il y a toujours le risque qu'ils aient déjà vu Alice, et entendu Les Contes des mille et une nuit. Le Voyage de Gulliver a été choisi dans certains manuels pour ce thème, c'est donc bien que ça peut coller. Après c'est peut-être plus un récit merveilleux, qu'on conte merveilleux en effet, mais parti comme c'est parti il faut bien s'adapter...

_________________
"En dépit de tout ce qu'on peut vous raconter, les mots et les idées peuvent changer le monde." - Le Cercle des Poètes Disparus

"Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce? Un serment fait d'un peu plus près, une promesse plus précise, un aveu qui se veut confirmer, un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer;
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, une communion ayant un goût de fleur, une façon d'un peu se respirer le coeur, et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme!" - Cyrano de Bergerac

Anarore
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par V.Marchais le Ven 24 Juin 2016 - 16:44

@Toupymaniaque a écrit:Je comptais faire (Premier) Voyage de Gulliver pour le conte merveilleux mais mes collègues me disent que ce n'est pas réellement un conte merveilleux (certes) et pensent à Alice ou aux Contes des mille et une nuits. Qu'en pensez-vous?

Gulliver est un récit difficile à classer.
C'est avant tout un conte philosophique - dont Voltaire dit ouvertement s'être inspiré pour écrire ses propres contes.
Dans conte philosophique, il y a conte. Mais ces contes-là sont plus proches des contes du XVIIIe que de Perrault et ses récits traditionnels : matière ample, riche en rebondissements, souvent rocambolesques, destinés à faire réfléchir plus qu'à émerveiller. De plus, Swift réemploie les codes du récit de voyage, alors très à la mode, et s'inspire aussi de l'Utopie de More dont le Voyage de Gulliver à Lilliput est, entre autres choses, une parodie.
On a donc un conte, et du merveilleux. Et toutefois, on est assez loin du ce qu'évoque au collège l'expression conte merveilleux.

Tout cela étant posé, cette oeuvre est intéressante à plus d'un titre :
- Il s'agit bien d'un conte, et d'un conte merveilleux (voir supra) ;
- Elle permet de réinvestir le travail sur le récit de voyage ;
- Elle permet d'aborder l'utopie (évoquée dans les programmes) sans tomber dans des oeuvres de SF qui me semblent difficilement accessibles en 5e ;
- En fin d'année, elle offre une ouverture intéressante sur les Lumières, un pont vers la 4e.

Personnellement, je l'ai retenue justement parce que c'était parfaitement dans les clous en étant radicalement différent de ce qu'on fait en 6e. Parce que le conte merveilleux en CM1, en CM2, en 6e et en 5e, ça commence à faire lourd. Quand est-ce qu'ils grandissent, nos élèves ? Déjà, en 6e, quand on fait le conte un peu tard, ils trouvent ça parfois bébé. Alors en 5e, tu imagines... ?

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Pouce le Ven 24 Juin 2016 - 18:12

Je viens de recevoir Sans famille et Tom Sawyer. yesyes yesyes

Merci à vous pour ces idées.

Pouce
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par V.Marchais le Ven 24 Juin 2016 - 18:17

De toute façon, ces programmes ont été écrits avec les pieds, alors je pense qu'on peut se permettre un peu de liberté, ne serait-ce que pour faire du bon travail. Parce que rien que "le monstre aux limites de l'humain", c'est un monstre aux limites du contresens.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Nuits le Ven 24 Juin 2016 - 21:45

Je pense ne pas du tout traiter le conte l'an prochain puisque les élèves l'auront déjà largement étudié en 6e ( et en CM). On verra à la rentrée 2017.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Oudemia le Ven 24 Juin 2016 - 21:55

@V.Marchais a écrit:De toute façon, ces programmes ont été écrits avec les pieds, alors je pense qu'on peut se permettre un peu de liberté, ne serait-ce que pour faire du bon travail. Parce que rien que "le monstre aux limites de l'humain", c'est un monstre aux limites du contresens.
Il y avait eu toute une discussion à ce sujet, en digression d'un fil que je n'arrive pas à retrouver : est-ce que cela vous rappelle quelque chose ?

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par V.Marchais le Ven 24 Juin 2016 - 21:57

Je sais qu'on en a déjà parlé, mais je ne saurais plus dire où.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par BrightStar le Ven 24 Juin 2016 - 21:58

Je pensais faire Alice en OI (mes collègues ne l'ont pas fait cette année en 6e), Lancelot, Les fourberies de Scapin et Tobie Lolness pour le questionnement supplémentaire. Et si j'arrive à le caser Gargantua ! Mais bon, on verra à ce moment-là !

BrightStar
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Nuits le Ven 24 Juin 2016 - 22:13

@BrightStar a écrit:Je pensais faire Alice en OI (mes collègues ne l'ont pas fait cette année en 6e), Lancelot, Les fourberies de Scapin et Tobie Lolness pour le questionnement supplémentaire. Et si j'arrive à le caser Gargantua ! Mais bon, on verra à ce moment-là !

Le problème est que les élèves auront déjà étudié le genre de manière générale donc même si on choisit un texte qu'ils n'ont pas étudié, ça risque de paraître redondant pour eux, non ?

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par simone43 le Ven 24 Juin 2016 - 22:21

Je m'interdis de rêver : à tous les coups, il n'y a pas de séries ou bien trop peu, on n'aura pas d'argent pour en acheter et pas le droit de faire payer les familles. furieux furieux furieux furieux

_________________
" Son rêve de créer une vie nouvelle,  à partir de rien,  en toute indépendance,  n'avait été que cela,  un rêve. " Freedom,  J. Franzen

simone43
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Nuits le Ven 24 Juin 2016 - 22:22

@lapetitemu a écrit:Pour répondre à la question initiale : je tiens fermement aux trois OI que je fais d'habitude, à savoir Vendredi (qui entrera dans les thèmes Le voyage et l'aventure + L'homme et la nature), Tristan et Iseut (en complément d'un GT sur le héros) et Scapin (pour Amis, famille, réseaux). Le conte merveilleux, si j'arrive à me décider sur un, sera étudié en plus, et rapidement.
J'ai trouvé dans L'envol des lettres une proposition qui m'intéresse : Bisclavret de Marie de France, qui permet au moins d'avoir un "conte" s'inscrivant dans un contexte historique propre au niveau 5e.
Je ne vois en effet pas du tout comment on va pouvoir réinventer l'eau chaude avec nos 5e qui auront tous vus cette année en 6e les caractéristiques d'un conte merveilleux.

Et à ce propos : je suis la seule à trouver complètement aberrant l'association de "conte merveilleux" avec "univers nouveau" ? L'immense majorité des contes qu'on appelle merveilleux ne s'inscrivent aucunement dans un univers nouveau. A la limite, on peut dire qu'Alice invente un monde, mais c'est l'adjectif "nouveau" qui me pose problème.

topela je trouve également cette association complètement incongrue. Et je compte également conserver Scapin et Vendredi
HS : je réponds bientôt à ton MP, j'ai ete bien débordée ( et malade) ces derniers jours.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par miss terious le Sam 25 Juin 2016 - 2:43

Cette histoire de "conte merveilleux" me pose aussi problème.
Comme lapetitemu, j'avais un temps envisagé de commencer l'année par Bisclavret. Ça ferait un lien avec la thématique du "monstre" travaillée en 6e et annoncerait le travail sur le Moyen Âge que je voudrais faire en chapitre 2. Mais s'il y a bien du merveilleux, on est loin de la forme du conte, comme la rappelle Anarore.
Du coup, je m'interroge.
Est-ce qu'on ne pourrait pas caser ici Gargantua ? Les personnages sont des géants (ça relève du merveilleux, non ?) qui vivent dans un "monde imaginaire". Et, comme dans Gulliver (proposé par V. dans TDL) où on se fait la guerre pour une histoire de gros/petit bout d'œuf, on se fait la guerre pour des fouasses. En plus, ça permettrait de combiner les attentes des thèmes "imaginer des univers nouveaux" et "héros/héroïnes et héroïsme" : la naissance pour le moins extra-ordinaire de Gargantua, les pèlerins qui "visitent" l'intérieur de Gargantua, le registre épique avec le combat de frère Jean, l'utopie avec l'abbaye de Thélème. On peut même caser le questionnement complémentaire ("évolution des paysages) avec le voyage de Gargantua jusqu'à Paris où sa jument aplanit le paysage et amène à la création de la Beauce (où je vis !).
Ça se défend, non ?

Sinon, j'envisage de travailler ces OI : 
• Molière, Les Fourberies de Scapin (► "avec autrui...")
• Poe, Le Scarabée d'or (recyclage) ou si j'ai le temps de préparer ce chapitre L'Île au trésor de Stevenson (mais là, le nombre de pages du roman me freine pcq je connais mon "public" ; ils ont déjà du mal à venir à bout de la nouvelle de Poe, alors les presque 300 pages de L'Île au trésor...) (► "le voyage et l'aventure")
• C. de Troyes, Yvain ou Le Chevalier au lion (recyclage, là encore) : travail de 4 extraits inclus dans un GT sur la chevalerie (► "héros/héroïnes...")
• Verne, pour l'anticipation (peut-être L'Éternel Adam ?) avec en LC une nouvelle de SF sur le thème du respect de la nature (► "l'être humain est-il maître de la nature ?")

J'ajoute un GT sur la poésie (► "le voyage et l'aventure...")

Il me manque donc le conte... ! Que pensez-vous de mes deux idées (Bisclavret ou Gargantua) ?

Une collègue envisageait Comment Wang-fô fut sauvé, récit que je n'ai jamais lu mais, d'ap. quelques renseignements glanés ici et là, j'ai cru comprendre que c'est une nouvelle fantastique. Ça ne rentre donc pas dans les attentes, n'est-ce pas ?

_________________
"Ni ange, ni démon, juste sans nom." (Barbey d'AUREVILLY, in. Une histoire sans nom)
"Bien des choses ne sont impossibles que parce qu'on s'est accoutumé à les regarder comme telles." DUCLOS

miss terious
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par Nuits le Sam 25 Juin 2016 - 7:09

Sinon, il y a Coraline, un nouvelle de N. Gaiman, adaptée en film d'animation par le réalisateur de l'étrange Noël.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Coraline_(film)

La référence apparaît dans les doc d'accompagnement.

Je vous invite par ailleurs à consulter ces fameux documents. Grands moments de rire ( jaunes) garantis.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par V.Marchais le Sam 25 Juin 2016 - 8:51

@miss terious a écrit:
Est-ce qu'on ne pourrait pas caser ici Gargantua ? Les personnages sont des géants (ça relève du merveilleux, non ?) qui vivent dans un "monde imaginaire". Et, comme dans Gulliver (proposé par V. dans TDL) où on se fait la guerre pour une histoire de gros/petit bout d'œuf, on se fait la guerre pour des fouasses. En plus, ça permettrait de combiner les attentes des thèmes "imaginer des univers nouveaux" et "héros/héroïnes et héroïsme" : la naissance pour le moins extra-ordinaire de Gargantua, les pèlerins qui "visitent" l'intérieur de Gargantua, le registre épique avec le combat de frère Jean, l'utopie avec l'abbaye de Thélème. On peut même caser le questionnement complémentaire ("évolution des paysages) avec le voyage de Gargantua jusqu'à Paris où sa jument aplanit le paysage et amène à la création de la Beauce (où je vis !).
Ça se défend, non ?


Je trouve ton argumentaire tout à fait convaincant. On dit que Gargantua est un roman parce que c'est le genre fourre-tout de la littérature, mais c'est aller un peu vite en besogne. C'est une oeuvre au moins aussi inclassable que Gulliver, qui tient de l'épopée (revisitée sur le ton de la parodie, évidemment), du roman de formation tel qu'on en trouve au Moyen-âge (comme le Lancelot en prose), de l'allégorie et de la fable (notamment avec tous les peuples visités dans le Quart-Livre), en amont du conte philosophique, qui emprunte aussi bien aux traditions populaires (voir le travail de Bakhtine) qui font la part belle au burlesque et aux calembours qu'à la poésie la plus inventive, avec prières, éloges, fatrasies et même calligrammes !
De toute façon, je pense que le plus important va être de nous emparer de ces programmes souvent mal fichus de façon intelligente plus que littérale, l'un et l'autre étant parfois difficilement compatibles.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: OI en 5e

Message par BrightStar le Sam 25 Juin 2016 - 10:26

Le problème est que les élèves auront déjà étudié le genre de manière générale donc même si on choisit un texte qu'ils n'ont pas étudié, ça risque de paraître redondant pour eux, non ?

Je pense que cela dépend comment on aborde les textes. Alice au pays des merveilles permet de revoir (très rapidement) certaines caractéristiques du conte puis de partir sur totalement autre chose (l'irrationnel, le problème du langage, la métamorphose, l'évolution du personnage...).

BrightStar
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum